Aller au contenu
Thai Visa Francais

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Today
  2. La Coupe du Monde de la FIFA 2018, qui a débuté à Moscou jeudi dernier, a peut-être apporté une manne touristique à la Russie, mais cet événement sportif majeur a également un effet négatif sur les réservations d'été en Thaïlande. Plusieurs vendeurs thaïlandais avec qui TTG Asia s'est entretenu au Thailand Travel Mart Plus - qui a eu lieu à Pattaya la semaine dernière - ont observé une "légère baisse" des réservations pour juin et juillet cette année, correspondant à la période où la Russie accueille le plus grand événement du monde du 14 juin au 15 juillet. Les Européens restent généralement à la maison pour regarder la Coupe du Monde au lieu de voyager à l'étranger; "Les Russes ne voyagent pas pendant la Coupe du Monde parce qu'ils restent à la maison pour regarder les matchs - c'est ce que nous comprenons d'après les réactions des opérateurs russes", a déclaré Solos Faktongphol, directeur commercial de l'hôtel Holiday Inn Phuket Mai Khao Beach qui accueille généralement beaucoup de Russes. "Nous observons moins de réservations sur le marché russe pour la période mai-juin, mais une reprise à partir de juillet", a-t-il ajouté. Des observations similaires ont également été faites sur le marché européen par Tobias Fischer, directeur du développement des affaires, Go Vacation Thailand. "Les Européens préfèrent rester en Europe pendant les beaux mois d'été pour regarder la Coupe du Monde avec des amis ", a-t-il déclaré. Mais les acteurs du commerce en Thaïlande ne sont pas inquiets, car la baisse de la demande devrait être temporaire, ce qui "se produit une fois tous les quatre ans", a souligné M. Fischer. Et la Thaïlande ne restera pas longtemps perdante pendant la Coupe du Monde. "Nous prévoyons des réservations de dernière minute (en Thaïlande) en provenance des pays dont les équipes auront été éliminées." https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043604-thailand-feels-the-heat-of-world-cup-fever-as-travellers-stay-home/
  3. Plus de 80 chauffeurs de taxi et de tuk-tuk ont été arrêtés par la police pour avoir prétendument profité de touristes étrangers autour du temple du Bouddha d'émeraude dimanche. La police de Chanasongkram et de Phra Ratchawang s'est attaquée chauffeurs de taxi et de tuk-tuk avec l'aide du Grand Flic Surachet Hakparn, en réponse à de nombreuses plaintes de touristes. Les arnaques existent depuis des décennies. La police feint de réagir de temps en temps mais tout continue. Certains pensent que la police "couvre" les escrocs. Les arnaques prennent différentes formes, telles que le refus d'utiliser les compteurs de taxi, les chauffeurs de taxi se faisant passer pour des guides illégaux, la surfacturation, l'intimidation et les commissions venant des magasins de bijoux et des tailleurs. Pol Maj-Gen Surachet a déclaré que tous les chauffeurs de taxi et de tuk-tuk qui "s'occupent" des touristes autour du célèbre temple seront pris en photo et répertorier. Leur permis de conduire pourrait être suspendu jusqu'à trois mois s'il y avait des plaintes contre eux de la part des touristes. Les infractions répétées à l'avenir leur causeront plus de problèmes avec le permis de conduire saisi de façon définitive. Outre les 87 chauffeurs de taxi et de tuk-tuk, 52 autres personnes traînant autour du temple ont également été arrêtées par la police pour une conférence sur leur conduite qui pourrait perturber les touristes ou porter atteinte à l'image du tourisme thaïlandais. Ils ont ensuite été relâchés avec un "avertissement". https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043569-police-crackdown-on-taxi-and-tuk-tuk-drivers-around-emerald-buddha-temple/
  4. Plus de 47% des Thaïlandais pensent qu'aucun gouvernement ne pourra jamais s'attaquer à la corruption dans la bureaucratie parce qu'elle est profondément enracinée dans la société thaïlandaise et répandue dans tous les milieux en raison de la mauvaise attitude des gens envers le problème. Sondage réalisé par Suan Dusit Poll de l'Université Suan Dusit à la suite de plusieurs affaires de corruption révélées dans les médias ces dernières semaines. 32,54% des répondants ne sont pas sûrs que le gouvernement du Premier ministre, Prayut Chan-o-cha, sera capable de s'attaquer au problème de la corruption, car en venir à bout prendra beaucoup de temps. Cependant, 19,96% sont optimistes et croient que le gouvernement actuel sera capable de le faire parce qu'il détient le pouvoir absolu et, s'il est vraiment sérieux, il peut réussir à traiter certains cas de corruption. Cependant, ce gouvernement est en place depuis déjà 4 ans et les scandales se multiplient. De tous les scandales de corruption qui ont récemment dominé l'espace médiatique, le sondage montre que 42 % des personnes interrogées sont choquées par la corruption dans les cantines scolaires; 40 % par les détournements de fonds dédiés aux temples; 37 % par les vols dans les subventions dévolues aux pauvres et 21,6 % par la corruption générale dans les dépenses publiques. 68,35% des personnes interrogées pensent que la racine de la corruption provient de la cupidité et de l'égoïsme des fonctionnaires et des politiciens; 28,42% pensent que le problème provient des failles du système de contrôle; 19,30 % reprochent le laxisme ambiant (les policiers ripoux ne finissent quasiment jamais en prison) et 17,11 % pensent que la tentation est trop grande. Pour ce qui est de la prévention de la corruption, 38,8% estiment qu'il faudrait promouvoir l'honnêteté comme une valeur dans la population, associée à une augmentation les sanctions pour corruption; 31,21% pensent qu'un contrôle plus strict peut aider à combattre le problème. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043568-47-percent-of-thais-believe-no-government-can-tackle-corruption-problem/
  5. Yesterday
  6. Un étranger soupçonné d'avoir commis un certain nombre de cambriolages dans des propriétés de prestige à Pattaya et à Bangkok, dont une au domicile du vice-ministre thaïlandais et numéro deux de la junte Prawit Wongsuwan, a été arrêté. Robert Alexander Williams, 45 ans, qui détient un passeport colombien mais dont le lieu de naissance serait les États-Unis, a été arrêté samedi matin à Khon Kaen. La police a reçu des informations selon lesquelles Williams et sa petite amie voyageaient dans le bus Bangkok - Udon Thani et a installé un barrage routier dans le district de Ban Phai. Les deux personnes ont ensuite été arrêtées et emmenées au poste de police de Ban Phai pour y être interrogés. Les médias thaïlandais ont rapporté que Williams était recherché depuis le 26 avril 2016 pour avoir fait partie d'une bande de Colombiens qui ont cambriolé des propriétés à Bangkok, Pattaya et Chonburi pendant Songkran 2016. Pol Lt Gen Thanasak Ritthidejpaibu enquête a déclaré que Williams avait avoué avoir cambriolé les maisons avec quatre autres Colombiens. Williams a déclaré à la police que l'une des maisons appartenait à un officier supérieur de l'armée où de l'argent et des objets de valeur totalisant plus de 2 millions de baht ont été volés. La police a déclaré qu'ils sont toujours à la recherche des autres membres de la bande, tandis que Williams et sa petite amie thaïlandaise seront transférés au commissariat de Don Mueang à Bangkok. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043407-thai-police-arrest-foreigner-who-robbed-home-of-deputy-prime-minister-prawit/
  7. Un sondage révèle que les Thaïlandais sont exclus de la stratégie nationale. Plus de la moitié des Thaïlandais restent dans l'ignorance de la stratégie nationale qui devrait bientôt passer devant l'Assemblée législative nationale (NLA) et influencer l'orientation du pays pour les 20 prochaines années, a révélé un sondage publié hier. Les gouvernements civils élus qui ne suivraient pas cette stratégie nationale décidée par la junte risqueront 10 ans de prison. Super Poll, qui a interrogé 1 150 personnes de divers horizons entre le 5 et le 15 juin, a révélé que 54,9% des personnes interrogées ont déclaré n'avoir aucune idée de ce qu'est la stratégie nationale. Cependant, 64% des personnes interrogées ont déclaré avoir entendu parler de ce terme, tandis que 90,2% ont déclaré que la stratégie nationale devrait être mieux expliquée au grand public afin qu'il puisse participer à la protection de l'intérêt national. Le sondage a été publié après que le Cabinet a présenté le plan stratégique national de 20 ans à l'ALN vendredi. La création de ce plan a été incluse dans la Constitution de 2017 dans le cadre de la tentative de la junte de réorienter le pays après une longue période de conflit politique qui avait nuit au pays économiquement et socialement. Noppadol Kannika, directeur de Super Poll, a déclaré que l'ignorance quant à la stratégie nationale pourrait s'expliquer par le manque de communication sur le plan et l'emploi d'un jargon académique loin de la vie quotidienne des gens. Noppadol a également déclaré que la stratégie elle-même était centrée sur le pouvoir de l’État (la politique), plutôt que sur des questions intéressants les Thaïlandais moyens. Le public n'a pas été impliqué dans la création du plan, qui ne reflète pas ses priorités. Cette absence de communication a entraîné le manque de soutien des citoyens thaïlandais, a déclaré M. Noppadol. Les répondants à l'enquête ont également exprimé des préoccupations au sujet de la situation économique du pays. Près d'un tiers (29%) ont déclaré qu'ils souhaitaient SURTOUT avoir un travail adéquat avec un salaire suffisant pour couvrir leur coût de la vie. Ils ne veulent pas que les travailleurs migrants volent leur travail. Rappel : les employeurs thailandais préféreraient aussi embaucher des Thaïlandais car c'est un cauchemar administratif et financier que de choisir des migrants, si les employeurs embauchent des étrangers, c'est que les Thaïlandais refusent les offres. Les Thaïlandais accordent une plus grande importance à leurs emplois qu'à la paix publique. Les sondeurs ont constaté que les travailleurs considéraient que les troubles politiques n'impliquaient pas la majorité des gens, alors que la peur du chômage concernait tout le monde. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043467-poll-finds-thais-estranged-from-national-strategy/
  8. Le projet de loi est adopté en première lecture De nouvelles lois sur les stupéfiants visant à dépénaliser les toxicomanes et à légaliser l'usage contrôlé du kratom et de la marijuana ont été adoptées en première lecture à l'Assemblée législative nationale (ALN) jeudi. L'ALN a voté presque à l'unanimité les trois projets de loi sur la politique de contrôle des stupéfiants, il s'agit d'un effort des autorités pour réformer les politiques officielles de lutte contre la drogue et s'attaquer au problème des prisons surpeuplées (340 000 prisonniers pour 200 000 places et taux d'enfermement parmi les plus élevé du monde). Les universitaires ont salué les nouvelles lois comme allant dans la bonne direction, mais ont averti qu'il restait la nécessité d'une réglementation claire pour aider à prévenir la toxicomanie et séparer les consommateurs de drogue des trafiquants de drogue. Le vice-Premier ministre ACM Prachin Chantong a déclaré que les trois projets de loi seront fusionnés en une loi unique réglementant divers aspects des problèmes de drogue. Le projet de loi final visera à légaliser une utilisation limitée de stupéfiants à des fins médicales, scientifiques et industrielles, tout en améliorant la désintoxication des usagers de drogues et en limitant la propagation de l'abus de drogues dans la société. M. Prachin a déclaré qu'en parallèle avec les nouvelles lois, un comité sera créé sous l'égide du Bureau de contrôle des stupéfiants (ONCB) chargé de rédiger les règles et les mesures régissant l'usage des stupéfiants. De même, la ONCB sera tenue par les nouvelles lois d'annoncer l'utilisation légale du kratom dans des domaines spécifiques et selon certaines modalités et conditions. En vertu de la nouvelle loi sur les stupéfiants, le kratom et la marijuana ne seront pas considérés comme des stupéfiants et seront sanctionnés. L'utilisation des deux produits à base de plantes resterait contrôlée et réglementée par le ministère de la Santé publique et l'ONCB, a-t-il déclaré. M. Prachin a également déclaré qu'un comité serait créé pour réviser les procédures d'exécution des infractions relatives aux stupéfiants. Il y aura un passage de la punition des usagers de drogues à un traitement médical de la consommation de drogues, les usagers étant envoyés dans les hôpitaux pour être s"sintoxiqués. Le changement devrait aider à résoudre le problème des prisons surpeuplées. Selon l'Institut thaïlandais de la justice, le pays compte maintenant 343 657 personnes incarcérées, le nombre le plus élevé d'Asean et le sixième le plus élevé au monde. Plus de 70% des prisonniers en Thaïlande sont là pour des infractions liées à la drogue. Prapapun Chucharoen, expert en stupéfiants à l'Institut Asean pour le développement de la santé à l'Université Mahidol, a déclaré que le changement de politique des autorités régissant l'utilisation du kratom et de la marijuana est un pas dans la bonne direction. Les plantes ont de nombreux avantages médicaux et scientifiques, a-t-elle dit, mais des mesures de contrôle claires doivent être mises en place pour prévenir les abus. Prapapun a déclaré que le kratom ne présente pas de danger sérieux pour la santé humaine s'il est utilisé correctement, mais elle a constaté que de nombreux jeunes abusaient du kratom en le mélangeant avec d'autres substances pour créer des cocktails narcotiques dangereux. Les autorités doivent s'assurer qu'il existe des règles claires pour limiter l'utilisation inappropriée des plantes. «Je suis également d'accord avec la décriminalisation des usagers de drogues, car d'un point de vue médical, ce sont des patients atteints de troubles cérébraux et comportementaux. Mais les policiers devront s'assurer que nous avons mis en place un bon système pour séparer les toxicomanes des trafiquants de drogue, sinon nous ne serons pas en mesure d'arrêter la propagation des drogues dans notre société », a-t-elle déclaré. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043466-reform-of-drug-laws-begins-as-bill-passes-first-reading/ On peut voir dans ce projet de loi un premier pas vers la légalisation à des fins récréatives du kratom rapidement et de la marijuana à moyen terme.
  9. Les affaires s’aggravent au sujet de la décision du ministère de l’éducation de laisser les écoles et leurs directions religieuses décider du code vestimentaire de leurs élèves. Le directeur de la coordination du Sud a avoué qu’il était fort inquiet que cette directive mène à des affrontements. Le Sud extrême de la Thaïlande est surtout peuplé de musulmans dont la population est aux prises avec des insurrections depuis plus qu’une décennie. Cette dernière directive du ministère de l’éducation est considérée comme un avis clair que les enfants musulmans ne seront pas en mesure de protester si leur école les force à porter l’uniforme conventionnel – en fait cela les rend incapables de suivre les règles vestimentaires de leur religion qui prescrit le voile et les pantalons longs. Le mois dernier des enfants ont défié l’école maternelle / primaire de Pattani sur ce que les enfants devraient porter. Se trouvant à l’intérieur d’un temple bouddhiste , cette école a depuis longtemps prescrit que les enfants devaient porter l’uniforme de l’école. A cette époque, le ministère prescrivait que les enfants pouvaient se vêtir selon les règles de leurs croyances. Mais la Gazette royale de mercredi dernier publiait la dernière version directive du ministère sur les règles vestimentaires. L’amendement stipule que les étudiants musulmans peuvent porter leur vêtements religieux en accord avec leurs croyances, mais pas dans les écoles qui se trouvent sur le campus d’un temple bouddhiste. – auquel cas ils doivent se conformer aux règles vestimentaires des dirigeants de l’école. Or, des milliers d’écoles d’état en Thaïlande se trouvent localisées sur des sites monastiques bouddhistes. Le porte-parole ne comprend pas l’objectif du gouvernement en révisant la réglementation. Il a expliqué que lorsque les élèves étaient inscrits dans des écoles privées, le gouvernement craignait leur enrôlement dans l’idéologie du soulèvement anti- Bangkok. « Pourquoi donc le ministre a-t-il apporté un changement qui va chasser les enfants musulmans des écoles d’état ? » (sous entendu : pour les pousser dans les bras des rebelles). Les autorités, selon le porte-parole, devraient au contraire promouvoir la diversité et l’harmonie. Les enfants de diverses origines religieuses devraient s’intégrer aux autres et apprendre ensemble. Ce qui ne se fera pas si le code vestimentaire éloigne certains enfants qui ne seront pas élevés dans un système d’intégration. La Commission des droits de l’homme prétend que ne pas permettre aux élèves musulmans de se vêtir selon leurs convictions est une violation de la liberté des droits religieux. On craint par ailleurs que ce code vestimentaire apportera des divisions dans la population de différentes croyances. La Commission des droits a déjà reçu deux plaintes au sujet de l’école maternelle de Pattani. Des parents ont retiré leurs enfants de l’école. Ceux-ci y ont droit de porter des vêtements musulmans mais certains professeurs sont contre, causant ainsi des problèmes. Le directeur de la Fondation pour le dialogue des cultures a affirmé qu’il était temps de s’asseoir et de discuter. « Sinon, il y aura de l’animosité de part et d’autre dans la région, les deux parties étant déterminées à gagner. Les enfants méritent notre sympathie car ils sont l'enjeu de disputes entre adultes. Cette lutte, si elle persiste, causera des blessures de tous côtés. » https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043127-ministry-decision-on-muslim-students’-dress-code-seen-as-divisive/
  10. La dernière semaine
  11. 500 motos saisies dans le cadre de la répression contre les courses sur route La police de la province de Samut Prakan a saisi une voiture et quelque 500 motocyclettes dans une opération visant à sévir contre les courses illégales sur route vendredi soir. Le Grand Flic Pol Surachet Hakpal a indiqué que les policiers de 14 commissariats de Samut Prakan ont installé des barrages routiers pour contrôler les véhicules qui ont été modifiés illégalement pour participer à des courses. L'opération a également révélé que 10 motocyclistes ont été testés positifs à l'usage de drogues. Ils seront condamnés à une amende et soumis à une réhabilitation obligatoire, a ajouté M. Surachet. A Samut Prakan Deux propriétaires de magasins vendant des kits de customisation de motocyclettes pour les courses sur route ont été arrêtés. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043371-car-500-motorcycles-seized-in-crackdown-on-road-racing/ Question récurrente : Entre 100 et 500 véhicules saisis tous les vendredis. Sont-ce les mêmes ou chaque fois des différents ? Ce qui signifierait que le nombre de jeunes qui risquent leur vie (et les nôtres) dans les courses illégales se compte en milliers voire dizaines de milliers.
  12. La police du tourisme s'est jointe à d'autres services de police pour agir dans 87 zones du pays vendredi soir et a arrêté 50 étrangers, principalement pour overstay et entrée dans le Royaume sans papiers. Le Grand Flic Surachet Hakpal, a tenu une conférence de presse à 2 heures du matin au rond-point de Bang Lamphu pour annoncer les résultats de l'opération hebdomadaire. Il a déclaré que 17 étrangers - quatre Indiens, trois Vietnamiens, trois Nigérians, deux Français, un Russe, un Guinéen, un Gambien, un Ivoirien et un Lesotho - ont été arrêtés pour overstay. Il a déclaré que 31 autres personnes avaient été arrêtées pour être entré dans le Royaume sans papiers : 11 Cambodgiens, six Indiens, six Laotiens, quatre Birmans, trois Vietnamiens et un Nigérian. Surachet a ajouté que deux Birmans avaient été arrêtés pour avoir omis de signaler aux autorités leur présence dans le Royaume dans le délai imparti. Un Thaïlandais a également été arrêté pour avoir hébergé des immigrés clandestins, a déclaré M. Surachet.
  13. Bangkok - Le chef de la junte militaire thaïlandaise, le général Prayut Chan-O-Cha, va être reçu le 25 juin à l'Elysée, où sera annoncé l'achat par Bangkok d'un satellite d'observation d'Airbus pour un budget de 200 millions d'euros, a-t-on appris de source diplomatique à Bangkok vendredi. "La négociation pour le contrat du satellite Theos-II est bouclée" et "l'annonce officielle sera le 25 juin à l'Elysée", a annoncé cette source à l'AFP, au soir d'une visite d'un haut-responsable d'Airbus en Thaïlande. Aucun commentaire d'Airbus ni du gouvernement thaïlandais n'a pu être obtenu dans un premier temps. "Ce n'est pas un satellite militaire, il a été développé pour surveiller l'agriculture et l'érosion du littoral", a assuré cette source, précisant que le contrat d'Airbus était signé avec l'Agence spatiale thaïlandaise. En 2008, la Thaïlande s'était déjà dotée d'un premier satellite Theos, pour surveiller ses rizières, les niveaux d'eau de ses réservoirs, les élevages de crevettes ou la progression de l'érosion de ses côtes. Avant sa rencontre avec Emmanuel Macron à l'Elysée le 25, le général Prayut se rendra le 22 juin à Toulouse, dans le sud-ouest de la France, pour visiter le siège d'Airbus. Airbus espère remporter le renouvellement des gros porteurs de la compagnie Thai Airways, soit une douzaine d'appareils. La Thaïlande s'est lancée dans une ambitieuse politique de grands travaux, qui intéresse plusieurs grandes entreprises françaises, notamment Thalès pour le ferroviaire ou Vinci pour le développement d'autoroutes. La Thaïlande est la deuxième économie d'Asie du Sud-Est et la 26ème économie mondiale, juste derrière la Belgique. Son Produit intérieur brut est plus de deux fois celui du Vietnam ou du Portugal, rappelle l'ambassade de France en Thaïlande. La France est le deuxième exportateur européen vers la Thaïlande derrière l'Allemagne et devant la Grande-Bretagne. Le secteur des "aéronefs et engins spatiaux" (54 % du total en 2017) est le premier poste d'exportations pour Paris. Le général Prayut se rendra également en Grande-Bretagne, où il sera reçu par Teresa May le 20 juin à Downing Street. La question de l'organisation d'élections en Thaïlande, promises pour 2019, y sera abordée, mais à huis-clos. https://www.romandie.com/news/Satellite-d-observation-d-Airbus-achete-par-Bangkok-le-chef-de-la-junte-a-l-Elysee/927929.rom
  14. Hanoi, 15 juin (VNA) - Les Marines américaine et thaïlandaise ont commencé leurs manœuvres militaires communes (24e édition), baptisées "Coopération dans la préparation et l'entraînement maritime" (CARAT-Cooperation Afloat Readiness and Training 2014), en Océan indien-Pacifique afin de renforcer l’efficacité des opérations des forces marines des deux pays. Ces manœuvres visent à mettre l’accent sur la capacité des pays partenaires à assurer la sécurité maritime dans l'Océan Indien-Pacifique afin de garder la zone stable et libre. Les activités militaires sont organisées à Pattaya et se tiendront bientôt en Indonésie, Malaisie, au Brunei et au Bangladesh. - VNA https://fr.vietnamplus.vn/les-etatsunis-et-la-thailande-debutent-leurs-exercices-militaires-communs/104504.vnp
  15. Le Modérateur

    Nouvelle énorme saisie de drogue à Chiang Mai

    Environ 9 millions de pilules de méthamphétamine et 300 kg de crystal meth ont été saisis dans la province de Chiang Mai peu après l'arrestation d'un fugitif lundi, selon la police. Les policiers ont appréhendé jeudi à Ayutthaya cinq autres suspects qui devaient récupérer les stupéfiants, a déclaré Sirinya Sidthichai, de la brigade des Stups lors d'une conférence de presse. Sirinya a déclaré que l'affaire a commencé lorsque Panatkit Soponphumpanya 43 ans a été arrêté. L'homme était recherché pour un crime lié aux stupéfiants depuis décembre 2010 sur un mandat d'arrêt délivré à Chon Buri. Il a été arrêté lundi dans le district de Mae Taeng à Chiang Mai avec des biens d'une valeur de 10 millions de Bt, a précisé Sirinya. L'enquête aurait alors révélé que Panatkit était au milieu d'une affaire dans laquelle un fournisseur de drogue du Myanmar a caché une grande quantité de pilules de méthamphétamine «Golden Wine» et de «ice» le long de la frontière dans le district de Chiang Dao à Chiang Mai. La drogue était destinée à Ayutthaya. Les policiers ont saisi la drogue à Chiang Dao et arrêté les cinq suspects à Ayutthaya (17 à 33 ans). L’enquête continue et d'autres arrestations sont prévues. Sirinya a déclaré que les autorités surveilleraient également le déplacement de cyanure de sodium, qui peut être synthétisé dans le substrat narcotique appelé phényl-2-propanone pour la fabrication de la méthamphétamine. Le chef des Stups a déclaré que les usines birmanes avaient légalement commandé du cyanure de sodium en provenance d'un pays tiers, mais qu'il y avait des soupçons que le produit était transporté via la Thaïlande. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043235-police-hail-giant-chiang-mai-meth-bust/
  16. Un homme a abattu sa petite amie enceinte et blessé grièvement son père avant de retourner l'arme contre lui dans l'hôpital de Nakhon Pathom vendredi vers 13h30. La police n'a identifié ni l'agresseur ni les deux victimes. Des témoins ont dit à la police que le jeune homme s'était présenté à l'hôpital et s'était disputé avec la femme et l'homme plus âgé qui semblait être son père. Le jeune homme criait en demandant pourquoi on ne lui avait pas parlé de cette grossesse. Cela méritait le peine de mort : il a sorti un revolver .357 et a tiré sur la femme et l'homme avant de tourner le pistolet sur lui-même. La femme est morte plus tard alors que les deux hommes sont dans un état critique. Les autres patients ont été choqués par cette scène qui s'est déroulée dans un hôpital. Les tueries dans les hôpitaux surviennent parfois en Thaïlande. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043240-man-shoots-pregnant-girlfriend-dead-injures-her-father/
  17. Un homme de 68 ans originaire des Pays-Bas a sauté du cinquième étage d'un hôtel de Hua Hin où il séjournait depuis un mois. De nombreuses personnes de l'école Darun Suksa ont vu le corps à l'heure de la sortie. Robert Hendricus Cornelis, originaire d'Amsterdam, est mort sur le trottoir à côté de la guest house Hua Hin Place. Il était vêtu d'un t-shirt blanc et d'un short blanc. Le corps sera autopsié. Une femme de ménage de la guest house Wasana Ngamleua, 51 ans, a déclaré que le défunt séjournait dans une chambre du rez-de-chaussée depuis un mois. Hier, elle l'a croisé dans le couloir et il avait l'air dépressif. Il ne lui pas adressé la parole. Il est monté sur le toit du cinquième étage où il allait souvent faire de l'exercice et bronzer. Puis elle a entendu un bruit sourd - elle a couru et a appelé les autorités. Elle a dit que le défunt était un homme adorable qui était végétarien et qui n'a jamais causé de problèmes à personne. Le chef du commissariat de Hua Hin, Pol Col Thanakan Wongsirilak, a déclaré que les images de vidéosurveillance avaient été examinées et qu'il s'agissait d'un cas de suicide. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043166-dutch-pensioner-throws-himself-off-fifth-floor-roof-at-downtown-hua-hin-hotel/
  18. Environ 260 000 tonnes de déchets, dont 52 200 tonnes de déchets électroniques, ont été importées en Thaïlande entre janvier et mai, contre 116 000 tonnes importées pour l'année dernière entière, a déclaré le porte-parole du Département des douanes, M. Chaiyuth Khamkhun. Soit, en moyenne par mois, 6 fois plus en 2018 qu'en 2017. Il a attribué l'augmentation substantielle des déchets importés, en particulier en provenance de Chine, à l'interdiction par le gouvernement chinois de l'importation de déchets électroniques et de déchets plastiques en vue de leur recyclage. L'an passé la Chine a pris conscience qu'elle était la poubelle du monde. Le gouvernement de Pékin a immédiatement pris des mesures et a, non seulement, demandé aux pays étrangers d'envoyer leurs ordures ailleurs mais a lui-même décidé d'exporter ses propres détritus. On ne sait pas si la Thaïlande a accepté ce nouveau rôle de poubelle du monde pour des raisons pécuniaires ou si les importations se sont faites clandestinement. Les autorités se disent de bonne foi. Anticipant la tendance croissante des déchets électroniques et des déchets plastiques importés de Chine et de Hong Kong, M. Chaiyuth a déclaré qu'un groupe de travail conjoint des départements des douanes et de l'industrie avait décidé d'adopter six mesures en vertu de la Convention de Bâle pour contrôler les importations. Les containers en provenance de Chine doivent être radiographiés au lieu d'être vérifiés au hasard comme c'était le cas par le passé. Depuis l'adoption de mesures plus strictes, il a déclaré que les douaniers avaient contrôlé 73 conteneurs suspects et étaient en train de renvoyer 40 conteneurs vers les pays d'origine après que cinq usines de séparation des déchets ont été suspendues (pour combien de temps ? pas de poursuites ?). Sur les 40 conteneurs à renvoyer, il a déclaré que 33 d'entre eux étaient supposés contenir des déchets métalliques, ce qui s'est révélé faux. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043082-260000-tonnes-of-electronic-and-plastic-trash-imported-in-5-months/
  19. BANGKOK, le 15 juin 2018 (NNT) - Le Premier ministre a révélé que le gouvernement avait alloué 20 milliards de bahts au projet de fonds communautaires villageois et urbains, dans le but de créer des emplois. Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a fait cette annonce aux membres des "caisses villageoises" du pays. Chaque fonds reçoit jusqu'à 300 000 bahts pour l'exécution de projets existants, ainsi que pour mettre en œuvre de nouvelles mesures visant à améliorer la qualité de vie et à réduire les inégalités sociales. Le Gén Prayut a exhorté les membres du fonds à s'initier à la gestion de ces budgets selon la Philosophie de l'économie de suffisance de Sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej. Il a déclaré que les principes de Sa Majesté permettraient aux communautés locales d'aller de l'avant. Le premier ministre a exprimé sa confiance que les fonds du village seront gérés efficacement et stimuleront l'économie locale. Il a confirmé que son administration avait alloué les fonds en fonction de la stratégie nationale à long terme et des besoins réels du grand public. Il a également assuré aux membres du fonds que les évaluations de leurs opérations seront effectuées de manière équitable et transparente. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043135-govt-allocates-20-bil-baht-to-village-funds/
  20. Après avoir ouvert trois nouvelles usines en Chine et au Mexique en 2017, l'équipementier automobile va s'implanter en Thaïlande et en Bulgarie d'ici à 2020. Akwel, qui vient de troquer son patronyme familial MGI Coutier pour une appellation plus impersonnelle, continue à tracer sa route loin de son fief de Champfromier (Ain). L'équipementier automobile de rang 1, qui fabrique des pédaliers, des poignées, des bouchons de réservoirs, des pompes doseuses, a investi 148,1 millions d'euros en 2017. Trois nouvelles usines ont démarré : deux en Chine et une au Mexique. L'ouverture de deux autres unités est programmée d'ici à 2020. La première ouvrira dès cette année en Thaïlande et fournira des systèmes de refroidissement à Ford et Renault-Nissan, elle emploiera 200 personnes. La seconde est prévue en Bulgarie, à la charnière des marchés roumains et turcs. Elle se déploiera sur 7.000 mètres carrés. 300 personnes y travailleront. « A chaque fois, on investit entre 5 et 10 millions d'euros », indique le président du directoire Mathieu Coutier. Le niveau d'investissement global sera moindre en 2018, entre 120 et 130 millions. Les dépenses de recherche-développement resteront élevées à 5,7 % du chiffre d'affaires. Le groupe a déposé près de 200 brevets en cinq ans. Il a été distingué notamment pour la poignée Flush qui équipe le concept car de véhicule autonome de Renault. Usine 4.0 Akwel mise aussi sur la robotisation. 129 robots ont été installés sur ses sites en 2017 dans le cadre de son projet d'usine 4.0. L'équipementier a aussi fait une percée dans les réservoirs SCR qui réduisent les émissions d'oxyde d'azote. Ce type de produit fabriqué en France pour le groupe PSA depuis 2013 représente aujourd'hui 20 % de son chiffre d'affaires. En 2017, Akwel qui a doublé de taille en six ans, a franchi le seuil du milliard d'euros de chiffre d'affaires. L'objectif de Mathieu Coutier est d'atteindre 1,2 milliard en 2020. Pour y arriver, son regard se porte vers l'Asie qui pèse avec le Moyen-Orient 13,3 % de ses activités et où des opérations de croissance externe sont envisagées. Malgré son internationalisation accrue, Akwel reste encore un équipementier très présent en France. Sur ses 42 usines, 12 sont implantées dans l'Hexagone. En particulier les sites de Frank & Pignard et Précialp repris l'an dernier. Vincent Charbonnier https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-pme/0301761699291-lequipementier-akwel-simplante-en-thailande-2184053.php
  21. Un cargo a coulé au large de l'île de Sichang alors qu'il se dirigeait vers le port de Bangkok avec environ 70 conteneurs de marchandises à bord. La cause de l'accident qui s'est produit peu avant minuit mercredi n'est pas connue mais le ministère de la Marine et la Royal Thai Navy ont posé des bouées d'avertissement pour marquer le périmètre où se trouve le navire coulé et ses conteneurs, submergés ou flottants. Quatre membres d'équipage du cargo, nommé Pataranavi 6, ont été secourus et aucun blessé n'a été signalé. Le ministère de la Marine va tenter de récupérer les conteneurs flottants. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1043033-cargo-ship-sinks-off-si-chang-island/
  22. Le Modérateur

    10ème décès dû à la rage. A Rayong

    Une dixième personne est morte de la rage à Rayong, a annoncé mercredi le directeur général du département de lutte contre les maladies, Suwanchai Watanayingcharoenchai. Suwanchai a déclaré que l'homme de 59 ans est mort mardi après avoir été mordu par son propre chien en mars. Suwanchai a déclaré que la plupart des victimes de la rage ont ignoré les appels à recevoir des vaccins antirabiques après avoir été mordus par leurs propres animaux de compagnie ou certains n'avaient pas reçu la dose complète du vaccin (sic !?!?!?). Le Département de l'élevage a annoncé qu'il coopérait avec les administrations ad-hoc pour vacciner contre la rage quelque 10 millions de chiens et de chats ; errants et de compagnie. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1042885-10th-rabies-victim-in-rayong-dies/
  23. Selon une nouvelle étude, Bangkok a été classée parmi les villes les moins chères au monde pour les expatriés. L'étude, menée par le site de moteur de recherche d'appartements meublés Nestpick, a analysé le cout de la vie dans 80 des villes les plus importantes dans le monde entier. Les coûts incluent les frais de visa, la nourriture, le transport, le loyer, le téléphone et Internet. Et de déménagement / installation pour le 1er mois. L'étude a révélé qu'un déménagement à Bangkok coûte 949,44 € (environ 35 800 bahts) au cours du premier mois, ce qui place la capitale thaïlandaise à la 62e place sur les 80 villes étudiées. Selon Nestpick, les expatriés en déplacement à Bangkok peuvent s'attendre à payer 68,42 € (2 580 THB) en frais de visa, 376,00 € (14 182 THB) en loyer, 15,06 € (568 THB) pour internet, 17,84 € (672 THB) pour le téléphone, 440,27 (16596 THB) pour l'alimentation et 31,85 € (1201 THB) pour le transport. IL S'AGIT DE MOYENNES, DONC NE SOYEZ PAS ÉTONNÉS SI VOUS PAYEZ PLUS OU MOINS. La Thaïlande a été considérée comme ayant le temps de traitement des visas le plus court à seulement 2 jours, contre 381 jours à Auckland. Dans l'ensemble, Dubaï s'est révélée être la ville la plus chère, les dépenses des expatriés s'élevant au total à 3 632,65 euros au cours du premier mois. Auckland (3 420,14 euros) et San Francisco (3 216,00 euros) ont été respectivement classés deuxième et troisième. La ville la moins chère est le Caire, où le premier mois ne vous coûterait en moyenne que 560,41 €. Bangalore (633,71 €) et Bucarest (644,26 €) suivent. Au niveau régional, Kuala Lumpur (865,79 €) et Jakarta (897,53 €) ont été jugés moins chers que Bangkok pour les expatriés. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1042858-bangkok-among-the-cheapest-cities-for-expats-to-relocate-to-new-study-claims/
  24. Le Modérateur

    90 % des hôtels de Koh Phiphi sont illégaux

    Sur 104 hôtels, seuls neuf seraient correctement enregistrés. C'est ce qu'ont découvert les fonctionnaires de Krabi après un mois d'enquête. Le chef du district de Krabi, Satta Tongkam, a déclaré: «Du 1er mai à aujourd'hui, nous avons contrôlé 104 hôtels, principalement à Koh Phi Phi. Il y a 78 cas sur Koh Phi Phi sur lesquels la Cour provinciale de Krabi s'est prononcée. Seulement neuf hôtels fonctionnent légalement avec les permis appropriés. " «De notre enquête approfondie sur Koh Phi Phi, nous avons constaté que la plupart des hôteliers ne pourront pas essayer d'obtenir des licences d'hébergement parce qu'ils n'ont pas de titres de propriété des terrains. Par ailleurs, certaines chambres d'hôtel et la taille des bâtiments ne sont pas aux normes." https://www.thaivisa.com/forum/topic/1042844-90-of-hotels-on-koh-phi-phi-found-incapable-of-registration/
  25. Premier article sur le sujet mais pas le dernier tant les sommes engagées sont énormes. Le vice-Premier ministre, le général Prawit Wongsuwan, a demandé à la police de sévir contre les paris clandestins avant et pendant la Coupe du Monde de la FIFA 2018, qui se déroulera en Russie du 14 juin au 15 juillet. Prawit est le vice-premier ministre, numéro deux de la junte, supervisant les "affaires policières et sportives" selon la jolie formule de The Nation. Dans le cadre de l'opération - surnommée "Pitakpai Dulaeprachachon 61" (protection et prise en charge de la population en 2018) - le chef de la police Chalermkiat a également proposé de fermer environ 1 000 sites liés aux paris sportifs et d'interpeler environ 1 000 "Net Idol" (célébrités du web). Les célébrités des réseaux sociaux thaïlandais qui apparaissent dans des publicités pour les paris clandestins, devraient faire l'objet d'une enquête. Il a déclaré que la police était en train de vérifier l'identité des personnes accusées d'être des "Net Idol", en vue de les convoquer. Si elles sont reconnues coupables, elles seront inculpées en vertu de l'article 12 de la loi sur les jeux, qui stipule que toute personne organisant ou encourageant d'autres personnes à parier sera punie d'une peine d'emprisonnement d'un an et / ou d'une amende de 1000 Bt. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1042764-prawit-orders-serious-police-crackdown-on-world-cup-gambling/
  26. Un sauvetage dramatique d'un touriste allemand à Koh Phangan hier. L'homme reste dans le coma. 77Jowo rapporte qu'un touriste allemand de 47 ans en vacances avec sa famille était hospitalisé dans le coma après un sauvetage spectaculaire sur la plage de Nai Han Yai à Koh Phangan hier après-midi. Des témoins ont dit que Heyros Jochen (nom translittéré de Thai) était entré dans une mer agitée sur la plage où un drapeau d'avertissement / interdiction rouge flottait. Le personnel de l'hôtel et d'autres touristes ont entendu ses appels au secours et sont entrés dans la mer pour le sauver. Des médecins de la succursale de Phangan du Bangkok - Samui Hospital sont arrivés et l'ont emmené à l'hôpital où il serait dans le coma. L'Allemand aurait souffert de crampes après avoir lutté pour rester à flot dans la mer démontée (et annoncée comme telle). https://www.thaivisa.com/forum/topic/1042761-german-tourist-in-coma-after-dramatic-rescue-at-a-koh-phangan-beach/
  27. La police de Maenam a traqué et arrêté un entrepreneur de construction qui a volé un designer français et sa femme sur l’île. Niphon Nareejan, 45 ans, a été arrêté pour le vol d’environ un million de baht de marchandises dans un entrepôt sur une période de deux mois. Il dérobait des ustensiles de cuisine de marque qui étaient vendus par Kunwadee Phromjan, 30 ans et son mari Français Christophe dans leur entreprise. lire la suite https://zonesamui.com/2018/06/pres-dun-million-de-baht-dustensiles-de-cuisine-derobe-a-un-francais/
  28. suite de ce drame absolu, lire tous les articles, tous liés Après le petit garçon, c'est au tour de la petite fille a n'avoir pas survécu. Ainsi deux des quatre frères et sœurs qui sont tombés du balcon de l'appartement du quatrième étage de leur famille à Bangkok le mois dernier sont décédés. Chanida Borel, sept ans, était dans le coma depuis la chute du 1er mai dans le district de Bang Kapi et son état s'est aggravé lundi au point où son cœur a cessé de battre. Malgré les tentatives des médecins pour la sauver, elle a été déclarée morte à 8h du matin mardi à l'hôpital Ram Khamhaeng. La mort de Chanida suit celle de son frère cadet Khanatcha Borell, 5 ans, qui a succombé à une blessure à la tête le jour de l'accident. Les deux autres enfants ont récupéré. Le père des enfants, Marcel Borel, ressortissant suisse qui enseigne l'anglais, vivait séparément de son ex-épouse thaïlandaise et des quatre enfants et aurait été en conflit sur la garde des enfants depuis leur séparation il y a quatre ans. Il était en visite à l'hôpital de Chanida et serait tombé à terre sous le choc et le chagrin quand il a été informé de la mort de la petite, selon une source. Selon la police, le balcon de l'appartement avait été prolongé avec des planches de bois pour ranger la vaisselle et les attaches ont cédé. Les quatre enfants vivaient avec leurs grands-parents et leur mère thaïlandaise, Rattikarn Prakaikaew, dans l'appartement. La police soupçonne que les enfants étaient assis ou debout sur le prolongement quand il a cédé. L'accident s'est produit lorsque les grands-parents dormaient et Rattikarn travaillait de nuit. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1042734-second-sibling-dies-after-fall-from-balcony-collapse-last-month/ D'après les informations de nombreuses sources collectées par Thaivisa, la mère et les grand-parents s’occupaient très mal de ces pauvres enfants, ne pensant qu'à l'argent et, encore pire, ont fait obstruction à toute action du père pour améliorer la situation. Il n'y a plus qu'à souhaiter que M Borel rentre en Suisse avec ses deux plus grands enfants et qu'ils oublient le cauchemar vécu à Bangkok. Les autorités semblent reconnaitre, off the record, que M Borel mérite la garde de ses enfants mais, de facto, les pères étrangers irréprochables ont rarement gain de cause contre les mères thaïlandaises au comportement contestable.
  1. Charger plus d’activité
BANGKOK 18 June 2018 12:19
Sponsors
×