Aller au contenu
BANGKOK 20 May 2019 08:02

Toute l’activité

Ce flux se met à jour automatiquement     

  1. Yesterday
  2. La Thaïlande a été félicitée par un représentant de l’Organisation mondiale de la santé pour ses actions visant à décourager le tabagisme. En Thaïlande, 8 000 personnes meurent chaque année à cause de l'exposition indirecte à la fumée. Le Dr Daniel Kertesz a pris la parole lors d'un événement organisé à l'hôtel Rama Gardens à l'occasion de la Journée mondiale sans tabac, le vendredi 31 mai. Le Dr Kertesz a déclaré que l’augmentation de la taxe sur le tabac de 40% était la meilleure façon d’empêcher plus de gens de commencer à fumer et d'inciter les autres à arrêter. A l'origine l'augmentation devait survenir en octobre 2019. Cependant, en raison des réserves émises par des agriculteurs, elle a été reportée d'un an à octobre 2020. L'année prochaine, le paquet le moins cher coûtera environ 90 bahts contre 60 actuellement. Le tabac à rouler est toutefois confronté à une autre augmentation visant à aligner son coût sur celui des cigarettes ordinaires. Le site Web de l'OMS félicite la Thaïlande pour "mener la croisade contre le tabac". Une initiative sur l'emballage neutre sera introduite en septembre de cette année - une première mondiale pour un pays à revenu intermédiaire. Aucune couleur ou nom de marque ne sera autorisé sur l'emballage. Le Dr Prakit d'un groupe anti-tabac en Thaïlande a déclaré lors de la réunion qu'en 2017, plus de 72 000 personnes sont mortes de maladies liées au tabagisme. Plus de 8 000 personnes meurent chaque année dans le pays des suites de l’exposition indirecte à la fumée, a-t-il déclaré. https://forum.thaivisa.com/topic/1101329-who-praises-crusading-thailand-for-40-rise-in-tax-on-cigarettes-even-if-it-was-deferred/
  3. Un éléphanteau qui a été forcé d’exécuter des facéties pour les touristes étrangers au zoo de Phuket est décédé des suites de fractures des deux pattes arrières. Le éléphanteau surnommé Dumbo devait se produire trois fois par jour. Dumbo avait fait l'objet d'une pétition de l'association caritative Moving Animals pour sa libération. En vain. Le mois dernier, des images déchirantes qui sont devenues virales ont montré le traitement cruel subi par Dumbo, l'éléphant squelettique dansant pour le divertissement des touristes. Malheureusement, il a été confirmé plus tôt cette semaine que Dumbo, âgé de 3 ans, est décédé des suites d’une infection. Il s’est cassé les deux jambes arrière et n’a pas pu se rétablir. L'infection l'a rendu si faible qu'il s'est effondré sous son propre poids tout en essayant de se libérer de la boue à l'intérieur du zoo. Il a été admis à l'hôpital des éléphants à Krabi le 17 avril, où il est décédé trois jours plus tard. «Nous sommes anéantis d’annoncer que " Dumbo " est décédé, a déclaré Moving Animals dans un communiqué cette semaine. «Il s'avère maintenant qu'il avait une infection dans le tube digestif et il est devenu si faible que ses pattes arrière se sont cassées sous lui. «Malgré cela, le zoo n'a pas réalisé que ses jambes étaient cassées avant trois jours, jusqu'à ce que le bébé éléphant soit finalement emmené dans un hôpital pour éléphants. «Ce drame montre à quel point ces animaux sont négligés en captivité." Et prouve aussi une attitude étrange de la part des touristes qui apprécient ces misérables attractions. «Nous tenons à remercier tout le monde pour son soutien sans faille envers " Dumbo " . Nous espérons que "Dumbo" est en train de retrouver la paix qui lui avait été si cruellement refusée de son vivant et que son histoire tragique incitera les autorités thaïlandaises à mettre définitivement fin à ces performances d'animaux d'un autre âge. " https://forum.thaivisa.com/topic/1101509-video-tragic-death-of-baby-elephant-forced-to-perform-for-tourists-at-phuket-zoo/ L'éléphant est l'animal national du pays et les éléphants sauvages sont bien protégés. En revanche, l’appât du gain est plus fort que les éléphants en captivité.
  4. La Thaïlande, l’un des principaux producteurs de viande de porc en Asie, redouble d’efforts pour empêcher un virus mortel pour le porc de causer des ravages alors qu’il se répand dans la région. La peste porcine africaine - une maladie qui tue presque tous les porcs infectés - se propage en Asie depuis la Chine et la Mongolie jusqu'au Vietnam et au Cambodge. Des millions de porcs ont été abattus, ce qui crée une pénurie mondiale de protéines et oblige les agriculteurs et les entreprises du secteur alimentaire à dépenser des milliards de dollars. "Nous sommes en alerte rouge quant au virus du porc", a déclaré Anan Suwannarat, secrétaire permanent du ministère thaïlandais de l'Agriculture, lors d'un entretien. "Nous essayons tout pour l'empêcher de se propager en Thaïlande." La Thaïlande a renforcé les inspections dans les aéroports et aux points de contrôle frontaliers, réprimé les abattoirs et les commerçants illégaux et imposé des exigences plus strictes en matière de signalement des décès de porcs. Les autorités ont détecté des produits à base de viande de porc contaminés dans les aéroports et aux frontières, mais n'ont encore trouvé aucun cas dans les fermes. La Chine, le plus grand producteur et consommateur de viande de porc, tente de contenir l'épidémie depuis août. Mais sans vaccin, le virus continue de se propager. La souche de peste porcine africaine qui se propage en Asie est indéniablement méchante et tue pratiquement tous les porcs qu’elle infecte par une maladie hémorragique rappelant le virus Ebola chez l’homme. On ne déplore aucune humain contaminé. Le Vietnam, premier producteur de porc d’Asie du Sud-Est, a découvert son premier cas en février. Le Cambodge - pris en sandwich entre le Vietnam et la Thaïlande - a signalé sa première infection moins de deux mois plus tard. "Prévenir l'épidémie est notre programme national", a déclaré Cheerasak Pipatpongsopon, du département de l'élevage de Thaïlande. "Même si elle pénètre dans le pays, nous serons en mesure de contenir l’épidémie afin de minimiser les dommages causés à l’industrie." Le ministère de l’Agriculture a estimé qu’une épidémie pourrait coûter plus d’un milliard de dollars à l’économie thaïlandaise si plus de 50% des porcs du pays étaient infectés. Cela pourrait atteindre près de 2 milliards de dollars si 80% sont infectés. Le gouvernement thaïlandais a approuvé le mois dernier un budget de 4,7 millions de dollars destiné à préparer le pays à une éventuelle épidémie. La Thaïlande produit plus de 2 millions de porcs chaque année et en exporte environ 40% au Cambodge, au Laos et au Myanmar. Les visiteurs ne sont désormais plus autorisés à importer des produits de porc transformés dans le pays. Elle a confisqué des produits à base de viande de porc dans ses aéroports et ses frontières 550 fois depuis août, détectant le virus 43 fois, selon le département de l'élevage. La Thai Swine Raisers Association (Association des éleveurs de porcs thaïlandais) a déclaré que le gouvernement s'efforçait d'empêcher l'apparition de la maladie. Le président du groupe, Surachai Sutthitham, a déclaré qu'il "était confiant que la Thaïlande puisse rester à l'écart du virus". Les frontières poreuses augmentent le risque d'introduction de la maladie dans le pays. Le virus peut survivre longtemps dans la viande crue et les porcs peuvent être infectés si des aliments contaminés entrent dans leur alimentation. Mais l'alimentation en eaux grasses en Thaïlande est rare, a déclaré Cheerasak. Une épidémie dans la deuxième plus grande économie d’Asie du Sud-Est pourrait poser un risque pour les grandes entreprises alimentaires telles que Betagro Pcl et Charoen Pokphand Foods Pcl, et menacer 180 000 petits exploitants. Cela créerait également un défi immédiat pour le futur gouvernement, qui devait être formé rapidement. https://forum.thaivisa.com/topic/1101476-thailand-on-red-alert-in-bid-to-stop-‘pig-ebola’-crossing-border/
  5. Quatre îles du parc national Haad Chao Mai à Trang seront fermées aux touristes pendant quatre mois à compter du 1er juin. Narong Kong-iad, chef du parc Haad Chao Mai, a déclaré samedi que l'accès au parc serait interdit aux touristes du 1er juin au 30 septembre pour permettre à la nature de se régénérer. Il a dit qu'il y aura une forte mousson du sud-ouest au cours de cette période, il pourrait donc être dangereux pour les touristes d'aller en mer. Il a déclaré que quatre destinations touristiques populaires - Koh Mook, Koh Kradan, Koh Waen et Koh Chuek - seront fermées aux touristes. https://forum.thaivisa.com/topic/1101484-four-trang-islands-to-be-closed-to-tourism-for-four-months/
  6. Les touristes ont été avertis : évitez la plage de Na Jomtien à Chonburi après que les eaux usées ont contaminé la mer devenue noire. L’avertissement vient après que des images partagées sur les médias sociaux samedi ont montré l’eau noire et putride dans la mer. Le chef du village Moo 1 de Na Jomtien Supot Inyam a demandé aux touristes de rester à l'écart de l'eau et d'éviter la plage, en invoquant des risques pour la santé si quelqu'un devait entrer en contact avec les eaux usées. Les touristes ont plutôt été invités à visiter d'autres plages de la région. Une enquête complète a été lancée pour déterminer la source de la pollution. Ce désastre écologique intervient après un autre relaté vendredi (nous n'avons pas voulu en parler pour ne pas donner l'impression de critiquer). Une des célèbres plages de Thaïlande, populaire auprès des touristes, a également été contaminée par des eaux usées noires au début de la semaine. Vendredi, les médias en langue thaïlandaise ont rapporté que les touristes évitaient la plage de Loh Dalum à Koh Phi Phi après que les eaux usées avaient noirci toute la plage. Les images choquantes étaient bien loin du sable blanc et de l’eau cristalline qui font la renommée de l’île. Pankum Kittitorakul, responsable du district, a déclaré que les fortes pluies avaient provoqué le déversement des eaux usées dans l'océan. Pankum a également demandé que les gens arrêtent de partager des photos de la plage, car son état s’améliore de jour en jour et revient presque à la normale. Thaivisa en français a suivi les injonctions de Pankum et c'est une image de Jomtien que nous publions, pas de Koh Phi Phi. https://forum.thaivisa.com/topic/1101501-video-na-jomtien-beach-polluted-with-putrid-wastewater-tourists-urged-to-stay-away/
  7. Aude Vidal Les pays occidentaux ne pourront plus envoyer leurs déchets non-recyclables dans des pays signataires de la convention de Bâle et non-membres de l’OCDE. C’est la décision adoptée par la conférence de Genève sur les déchets dangereux le 10 mai dernier. Car depuis que la Chine a décidé de ne plus accepter de déchets plastiques importés sur son sol, c’est l’Asie du Sud-Est qui est devenu le déversoir des objets plastifiés jetés par les Occidentaux. Mais cette décision prise dans le cadre de la convention de Bâle, sera-t-elle respectée par l’industrie ? Sans doute pas aux États-Unis dont le gouvernement a rejeté une telle mesure. Cela fait un an que la Chine a décidé de cesser toute importation de déchets plastiques sur son territoire. Comment réguler leur circulation ? C’est la question soulevée par une conférence internationale liée à la COP, du 29 avril au 10 mai derniers à Genève, dans le cadre de la convention de Bâle. La situation est devenue critique en Asie du Sud-Est : la région accueille une part des déchets en question, venus d’Europe et des pays occidentaux (lire notre article). Une main-d’œuvre bon marché pour séparer les derniers éléments valorisables, des lois sur l’environnement peu exigeantes et de faibles moyens pour les faire respecter, ont fait de la Malaisie et de l’Indonésie, entre autres pays, le déversoir de la filière. Transportés à l’autre bout du monde, triés une dernière fois avant d’être brûlés ou simplement déposés dans la nature, ces déchets sont traités d’une manière tout sauf écologique, au grand dam des consommateurs et des collectivités qui espèrent avec le recyclage régler le problème des déchets plastiques – dont seulement une partie est effectivement recyclable. Lors de la conférence, la Norvège, suivant les recommandations d’ONG du Sud-Est asiatique, a proposé l’intégration des déchets plastiques à la convention de Bâle sur les déchets dangereux. C’est bien le cas de tous ces plastiques dont l’incinération libère des composants toxiques. Presque un million de signatures ont été recueillies par la pétition « Stop dumping plastic in paradise! » Parmi les militants présents à Genève pour défendre cette position, Prigi Arisandi, de l’association indonésienne Ecoton, et Mageswari Sangaralingam, de la branche malaisienne de Friends of the Earth (Sahabat Alam Malaysia) et qui représente également Gaia (Global Alliance for Incinerator Alternatives, Alliance mondiale pour une alternative aux incinérateurs). Lire la suite de ce passionnant article sur ASIALYST ABONNEZ-VOUS https://asialyst.com/fr/2019/05/16/nos-dechets-plastiques-inonder-asie-du-sud-est-convention-bale/
  8. La dernière semaine
  9. Possiblement ivre et avec de la ganja dans sa poche un Allemand est tué dans un accident à Chiang Mai Thai Rath a rapporté qu'un Allemand sur une Honda de 500 cm3 avait été tué dans un accident impliquant un pick-up au centre-ville de Chiang Mai ce matin. Un témoin a semblé blâmer le motard. À 1 h 45, le capt Pol, Kasemsit, Torkan a constaté que la moto Honda Rebel avait heurté un pick-up garé après une collision frontale avec une Toyota Hilux Revo. Le motard était mort au milieu de la route. Ses papiers prouvent qu'il était de nationalité allemande. Il s'agit de Jan Single, âgé entre 30 et 35 ans, a déclaré Thai Rath. Il avait plusieurs blessures. Un sac ziplock avec de la marijuana a été retrouvé dans une poche de son jean. Le conducteur de la Revo, Sutthawee Seasatbun, 26 ans, s’est arrêté à 100 mètres du cadavre, a déclaré qu’il conduisait sur Mahidol Road lorsque la moto l’a heurté de plein fouet. Il a été incapable de freiner à temps. Le Capt Kasemsit a déclaré qu'un témoin avait vu l'Allemand près de sa moto au Seven-11 (succursale de Pa Daet). Il avait l'air saoul. Il serait remonté sur sa moto pour faire demi tour et aurait percuté la Revo de plein fouet. Une autopsie a été ordonnée à l'hôpital Maharat Chiang Mai. On ne sait pas si la police visionnera les images de vidéosurveillance qui sont toujours disponibles autour des Seven-11. https://forum.thaivisa.com/topic/1101310-drunk-german-with-ganja-in-his-pocket-killed-in-chiang-mai-motorcycle-smash/
  10. Thanatorn, du Future Forward assure que sa mère a reçu un coup de téléphone de quelqu'un soit-disant haut placé dans le parti pro-junte qui lui aurait dit "Madame, nous pouvons effacer et éliminer les accusations contre vous et contre votre fils… si vous demandez à votre fils de transférer 20 députés de Future Forward au Phalang Pracharath". Le parti pro-junte n'a pas apprécié et pourrait porter plainte pour diffamation. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/05/17/junta-party-threatens-to-sue-thanathorn-over-bribery-remark/ Thanatorn se propose de créer une coalition autour de lui. Comme le dise les médias... "si tant est qu'il ne soit pas évincé de l’assemblée nationale et inéligible ou en prison". Comme il n'existe pas de haine contre lui -comme celle qui gène un ralliement des Démocrates au Pheu Thai- il pourrait rassembler tous les anti-junte. Pheu Thai, FF, peut-être les Démocrates et pourquoi pas Bhumjaithai. Le Pheu Thai assure que le Démocrate Banyat Bantadtan serait un bon président de l'assemblée. Le Pheu Thai ne veut pas le poste de premier ministre, bien qu'il soit le 1er parti du pays. Thanatorn espère pouvoir créer une coalition en une semaine, tout comme, de l'autre côté, Prayuth. https://forum.thaivisa.com/topic/1101300-future-forward-party-to-form-coalition-government-in-seven-days/ De son côté, l'ancien président du parti démocrate assure que le parti perdrait son âme et sa crédibilité à rejoindre la junte. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/05/17/abhisit-warns-dem-will-lose-credibility-if-it-joins-junta-camp/ Il est difficile de savoir si ces partis "centraux" font mine de bouder la junte par conviction ou pour obtenir davantage de Prayuth dont on voit mal comment il pourrait perdre.
  11. BANGKOK - Le président de la Junte, Prayuth Chan-Ocha, a averti les critiques que la sélection des nouveaux sénateurs par le régime n’avait été approuvée par nul autre que Sa Majesté le Roi. Rejetant les accusations de népotisme et copinage, le général Prayuth a assuré aux journalistes que les nouveaux sénateurs - presque tous choisis par le chef de la junte lui-même - sont qualifiés pour occuper ces postes à haute responsabilité. Il a également évité des questions sur le processus de sélection qui a finalement coûté 1,3 milliard de baht aux contribuables. «Souviens-toi de ça», a déclaré Prayuth, pointant son doigt vers les journalistes. «Tout ce qui a été approuvé par Sa Majesté fait toujours l'objet d'un examen minutieux. C’est la chose la plus importante. " Prayuth a également déclaré qu'il n'y avait rien de mal à nommer au sénat des fonctionnaires qui avaient servi son gouvernement depuis le coup d'État de mai 2014. «Comme [les sénateurs] devront continuer avec les tâches en cours, je dois choisir des personnes qui les connaissent déjà», a déclaré le général. La junte a été critiquée car la liste des Sénateurs est remplie de loyalistes au régime et même de parents de membres de la junte et ne représente donc pas les Thaïlandais. Preecha Chan-ocha, frère de Prayuth, et Patcharawat Wongsuwan, frère cadet du chef de la junte adjointe Prawit Wongsuwan, par exemple. La liste a été dévoilée après des mois de sélection secrète, au cours de laquelle la liste des candidats n'a jamais été rendue publique. Le gouvernement a déclaré avoir dépensé 1,3 milliard (et pas millions) de bahts pour le processus, ce que les critiques ont qualifié de gaspillage de l'argent des contribuables. «Ne peuvent-ils pas simplement se téléphoner? Pourquoi ce besoin de dépenser autant? », Écrivait Chol Pannavich, un utilisateur de Facebook. Interrogé au sujet de cet argent, Prayuth a déclaré que c'était la Commission électorale (tellement critiquée de toutes parts pour de nombreuses raisons) qui était chargée de définir les procédures et de trouver des candidats, pas lui. «Qui les a choisis? Qui? » Plaisanta Prayuth dans un accès de colère. "C'est la CE!" http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/05/16/prayuth-says-new-senators-have-kings-endorsement/
  12. Thai Airways a enregistré une baisse de 83% de ses bénéfices pour le premier trimestre de 2019. La direction de la compagnie aérienne attribue cette baisse au baht élevé, aux guerres commerciales américano-chinoises et à la fermeture de l’espace aérien Pakistanais (forçant le réacheminement de ses vols européens). • Bénéfice net de 456 millions de bahts, en baisse par rapport aux 2,7 milliards de bahts réalisés au cours des trois premiers mois de l'année dernière • Chiffre d'affaires de 49,7 milliards de bahts, en baisse de 6,9% par rapport à la même période l'an dernier Le président de Thai Airways, Sumeth Damrongchaitham, dénonce la forte appréciation du baht par rapport aux principales devises, affirmant qu'il est impossible pour la compagnie aérienne d'augmenter les prix des billets d'avion. Cité dans le Bangkok Post, il a déclaré… "Bien que l'appréciation du baht ait permis de réduire certaines dépenses, dont les remboursements de prêt et les loyers des avions, cet avantage reste minime." Il a également évoqué les échanges commerciaux en cours entre les États-Unis et la Chine, qui pèsent 12,9% des activités de fret. En février, à la suite des affrontements entre le Pakistan et l'Inde, les avions de Thai Airways ont dû faire des détours pour rejoindre l'Europe, ce qui a entraîné une hausse des coûts en carburant, selon M. Sumeth. Pour être plus précis, Thai Airways qui n'avait pas d'accord avec des pays comme la Russie a dû annuler de nombreux vols alors que les autres compagnies continuaient à voler en évitant le Pakistan. La compagnie aérienne prévoit de vendre des produits (?) sur son site Web et sur son application mobile en septembre afin d’augmenter ses revenus. https://forum.thaivisa.com/topic/1101125-thai-airways’-profits-dive-83-year-on-year/
  13. suite de cette nouvelle Après la nouvelle racontée de l'extérieur, voici la version du Nation lui-même Somchai Meesen, président-directeur général de Nation Multimedia Media Group, s'est exprimé hier sur Nation TV au sujet de l’avenir de The Nation. Le journal THE NATION cessera sa version papier et passera entièrement en ligne à partir du 1er juillet, alors que le quotidien indépendant de langue anglaise aura 48 ans, afin de se concentrer davantage sur ses lecteurs en ligne, dont ceux basés à l'étranger. Somchai Meesen, directeur général de Nation Multimedia Group Plc (NMG), a déclaré que la décision de la direction visait à mettre un terme aux pertes financières de The Nation, et de, en plus, élargir son marché. "Au cours des cinq dernières années, The Nation a perdu 30 millions de Bt par an en moyenne", a-t-il déclaré. Le PDG, citant un sondage, a souligné que seulement 36% des lecteurs de The Nation sont basés en Thaïlande, les 64% restants vivant à l’étranger, dont 25% aux États-Unis. Cela signifie que la plupart des lecteurs du journal n’achetaient pas les éditions papier et lisaient ses articles sur le site Web ou différentes plateformes numériques (Thaivisa). Les lecteurs de The Nation ont entre 25 et 40 ans et préfèrent la plupart du temps lire des nouvelles sur leur smartphone plutôt que sur un journal imprimé, a-t-il déclaré. Somchai a déclaré que parallèlement à la croissance du marché des nouveaux médias, les anciennes entreprises telles que les journaux déclinaient rapidement. Cela se traduit par la diminution continue des budgets publicitaires des journaux imprimés - de 20% en moyenne par an, contre une croissance annuelle de 20% pour les nouveaux médias. "La nouvelle direction a examiné la question avec attention et a décidé que le journal The Nation devait changer de support pour passer de la presse écrite à la presse en ligne, afin de mieux répondre aux besoins de sa cible", a-t-il déclaré. Le PDG a déclaré que l’édition en ligne de The Nation fournirait également une version audio. Il a également dévoilé ses plans pour une version en mandarin à partir d'octobre "car à l'heure actuelle plus de 10 millions de Chinois visitent et investissent en Thaïlande". Il a assuré qu'il n'y aurait pas de réduction de personnel en raison du changement de plate-forme. «La rédaction et les employés de The Nation poursuivront leur travail. Il y aura seulement un changement de support : de l'imprimé vers l'Internet », a-t-il déclaré. Somchai a blâmé la direction précédente de NMG pour sa dette cumulée de 1,57 milliard de Bt, qui aurait "pu mettre le groupe en faillite". Le PDG a déclaré que la direction précédente avait fait une grave erreur en achetant la licence de télévision numérique du Channel 26 pour un coût de 2,2 milliards de Bt. «Au cours de la cinquième décennie d'activité, Nation Group se concentrera sur son activité principale: fournir du contenu informatif », a-t-il déclaré. https://forum.thaivisa.com/topic/1101065-the-nation-to-cease-print-edition-and-focus-on-digital-market/
  14. Un étranger, possiblement anglais, a perdu la vie jeudi après-midi en se jetant du sixième étage d’un complexe commercial de la ville de Pattaya, à Chon Buri. L’homme, dont la nationalité est inconnue, a été transporté dans un hôpital voisin bien qu’il ait été déclaré mort sur les lieux. Le lieutenant-colonel Pol Pitak Nernsang, de Pattaya, a déclaré que la police avait appris à 17 h 30 qu'un étranger âgé d'environ 50 ans était tombé du sixième étage du grand magasin Central Pattaya Beach. Au moment de l’arrivée de la police, le corps était recouvert d’un drap blanc. L’enquête initiale a révélé que les bras, les jambes et le cou de l’homme étaient brisés et que le crâne était fracturé. Il n'y avait aucun document sur lui pour l'identification, a déclaré Pitak. Une vendeuse, au sixième étage, a déclaré avoir remarqué un étranger qui tentait de franchir la rambarde, mais il aurait lâché (la rambarde) au moment où elle est arrivée. Le corps a été envoyé à un hôpital voisin pour une autopsie. https://forum.thaivisa.com/topic/1100981-british-man-jumps-to-his-death-at-central-festival-mall-in-pattaya/page/2/?tab=comments#comment-14148155
  15. Deux personnes décèdent quand un pickup percute un cortège de voitures sponsorisé par la royauté. Un chef de la police adjoint de Phitsanulok a été tué lorsqu’une voiture de la police de la route menant un cortège parrainé par le roi a été percuté jeudi par un pickup dans le district de Wang Thong à Phitsanulok. Une passagère du pickup a également été tuée et son mari, le chauffeur, a été grièvement blessé dans l'accident survenu à 10 heures sur la route Phitsanulok-None Maprang à Tambon Tuenthong. Le colonel Arkom Changplaikaew, chef adjoint de Phisanulok, a été tué sur le siège arrière de la voiture de police. Deux policiers, le conducteur et le passager avant, ont été grièvement blessés. Arkom menait un cortège en convoi conduisant le gouverneur de Phitsanulok, Pipat Ekphaphan, et le lieutenant général Sakolkhet Jantra, l'un des grands chambellans du bureau de la maison royale, pour rendre hommage au nom de Sa Majesté le roi au temple Wat Pa Nong Thap Rua à Phitsanulok district de Maprang. Le grand chambellan apportait les vêtements et les objets de première nécessité accordés par le roi à un célèbre moine âgé de 94 ans ans, Luangpu Lee Thawaro. La police a déclaré que le pickup avait coupé la route au cortège royal. https://forum.thaivisa.com/topic/1101003-two-die-as-pickup-crashes-into-royally-sponsored-motorcade/ KRABI. Sous ce pickup : une moto. Trois morts, deux blessés graves. Trois femmes (mortes maintenant) se trouvaient sur la moto et le conducteur du pickup dormait. https://thethaiger.com/news/krabi/three-dead-two-injured-as-truck-collides-with-motorbike-in-krabi
  16. Les parents sont incités à mettre des casques aux enfants ou à leur faire prendre des bus scolaires sécurisés (quand cela existe). Selon les dernières statistiques, les accidents de la route tuent plus de 17 000 enfants et adolescents en Thaïlande chaque année. Et la plupart de ces décès concernent des motos, a déclaré hier le directeur de la Road Safety Policy Foundation, Thanapong Jinwong. Ainsi, Kongsak Chuenkrailas, qui travaille pour la Fondation pour les consommateurs et la sécurité, a mis en garde les parents contre l’achat de motos à leurs adolescents. «Nous devons éduquer les parents sur les risques liés aux motos. Les enfants devraient être encouragés à utiliser les autobus scolaires appropriés », a-t-il déclaré. Thanapong a déclaré que les statistiques compilées par la police, le ministère de la Santé publique et l'Association des victimes d'accidents de la route montrent qu'en moyenne 17 634 enfants sont décédés chaque année des suites d'accidents de la route entre 2013 et 2017. "Ces statistiques montrent également que le nombre de victimes d'accidents de la route âgés de 10 à 19 ans a augmenté", a-t-il déclaré, ajoutant que la plupart des accidents avaient eu lieu pendant les vacances d'été (dont Songkran), ainsi que pendant les périodes comme le Nouvel An. Un représentant du Centre de promotion de la sécurité des enfants et de prévention des blessures de l’hôpital Ramathibodi a déclaré que de nombreux enfants étaient morts en conduisant des motos autour de chez eux. De nombreux motocyclistes ignorent souvent le code de la route et décident de ne pas porter de casque lors de déplacements brefs près de chez eux. Pour éviter de tels drames, Kongsak a déclaré que les parents devraient mettre leurs enfants dans des autobus scolaires sûrs. «Nous avons mis en œuvre le projet d'autobus scolaires dans 32 provinces», a-t-il déclaré, ajoutant que de nombreux autobus scolaires sûrs actuellement en service n'étaient pas enregistrés auprès du ministère des Transports terrestres, car ils ne respectaient pas les normes. A contrario de nombreux systèmes de ramassage scolaire artisanaux sont facteurs d'accidents avec des véhicules bricolés et des conducteurs amateurs. «Nous devons sensibiliser les parents car un mauvais choix d’autobus scolaire constitue également une menace pour la sécurité de leurs enfants», a-t-il déclaré. Chissanuwat Maneesrikham, qui travaille sur la prévention des accidents de la route, a déclaré que son équipe avait déjà incité les garderies à prêter des casques aux enfants. «Nous étendons également cette initiative aux écoles primaires», a-t-il déclaré. Selon Chissanuwat, des casques de protection seront prêtés aux enfants si leurs parents "oublient" d’en fournir un à leurs enfants. De leur côté, les autorités n'ont pris aucune mesure pour faire baisser la mortalité sur les routes. https://forum.thaivisa.com/topic/1101067-more-youngsters-dying-in-road-accidents/ Thaivisa en français se demande comment la fondation arrive au chiffre de 17600 "moins de 20 ans" tués chaque année. Il y a 25000 morts sur les routes chaque année en Thaïlande, cela voudrait que seulement 7400 sont des adultes, soit 20 par jour. Or, c'est beaucoup plus!
  17. BANGKOK - Les autorités de contrôle des élections ont demandé jeudi à la Cour constitutionnelle de destituer le chef du parti populaire Future Forward de son siège de député. Selon une déclaration, la commission électorale a transmis aujourd'hui l'affaire à la Cour constitutionnelle après avoir constaté que suffisamment d'éléments prouvaient que Thanathorn Juangroongruangkit avait enfreint la réglementation électorale en détenant des participations dans une entreprise de médias après s'être inscrit comme candidat à la députation. Une date d'audience n'a pas encore été fixée. S'il était reconnu coupable, Thanathorn risquerait d'être exclu du Parlement et pourrait passer jusqu'à 10 ans en prison. Il lui serait également interdit de faire de la politique pour une période maximale de 20 ans. Thanathorn a toujours nié avec véhémence ces accusations. Le "jeune homme" de 40 ans a déclaré avoir cédé ses 675 000 actions de V-Luck Media Company en janvier, bien avant son inscription comme candidat à la députation le 6 février. Cependant, V-Luck Media n’a retiré le nom de Thanathorn en tant qu’actionnaire que le 21 mars, trois jours seulement avant les élections. Thanathorn et ses partisans soutiennent que la plainte déposée par la Commission électorale est une arme politique pour l'exclure du Parlement. Le Future Forward est le principal adversaire de l'establishment bangkokien car le Pheu Thai s'étiole au rythme où pâlit l'étoile de Thaksin et les jeunes Thaïlandais primo-votants ou qui voteront la prochaine fois sont opposés aux coups d'état à répétition et sont derrière le FF. "Au lieu de passer du temps à défendre l'intérêt public ... Je dois consacrer mon temps à contester ces accusations", a déclaré le 30 avril l'homme d'affaires devenu politicien. "C'est ce qui m'attriste: utiliser les lois pour détruire un homme." Les ambassades occidentales, dont la France, suivent de près ce qui pourrait advenir à Thanathorn. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/05/16/ec-asks-court-to-rule-on-disqualifying-thanathorn/
  18. Une jeune fille de 15 ans a été arrêtée jeudi dans le district de Numpon Ratchasima, dans la région de Chumpuang. Hier elle avait enterré vivant son nouveau-né dans un champ. Le bébé a survécu. Un villageois a trouvé le bébé dans une plantation de manioc à environ un kilomètre du village de Ban Nong Kham à Tambon Thalad mercredi. L'enfant a été emmené au village avant d'être envoyé à l'hôpital de district. Usa Nisaikha, 41 ans, a déclaré qu'il gardait des vaches dans un champ près de la plantation lorsqu'il a entendu un chien aboyer et un bébé pleurer. Il a dit qu’il avait couru sur place, avait trouvé le chien grattant et avait remarqué la jambe d’un bébé se dresser hors du sol. Il a dit qu'il avait déterré le bébé et l'avait emmené au village. La police a ouvert une enquête et a appris qu'une jeune fille de 15 ans vivant à proximité avait acheté une quantité inhabituelle de serviettes hygiéniques. Lorsque la police a interrogé la jeune fille, elle a reconnu avoir mis au monde le bébé et l'avoir enterré de peur que son père ne l'apprenne et ne la punisse. Jeudi, le gouverneur de Nakhon Ratchasima, Wichian Chantharanothai, et Trairat Witthayanumart, chef du district de Chumpuang, ont rendu visite au bébé à l'hôpital de Chumpuang. Trairat a déclaré que le bébé était en bonne santé. Trairat a ajouté que les parents de la fille avaient demandé la permission de s'occuper du bébé après sa sortie de l'hôpital. http://www.nationmultimedia.com/detail/breakingnews/30369497 L'avortement est interdit en Thaïlande, l'éducation sexuelle y est timide voire inexistante et il n'y a pas de "tiroirs à bébés" comme en Allemagne. Les abandons ou assassinats de nouveau-nés sont quotidiens en Thaïlande.
  19. ALLEZ VOUS AMUSER, SAMEDI 25 TEXTE DE BANGKOK ACCUEIL « 60 ‘s Folies » 3ième édition du Gala-spectacle de Bangkok Accueil. Samedi 25 mai 2019. Bangkok Accueil est la plus grande association francophone en Thaïlande avec plus de 360 familles membres, dont la vocation est de faire découvrir Bangkok aux nouveaux arrivants, de leur proposer des visites ou autres activités régulières, pour favoriser le lien social et faciliter leur séjour en Thaïlande. Parmi ses différentes activités, notons celles du pôle caritatif : visite aux incarcérés, aux malades, soutien aux plus démunis, etc. Les financements sont assurés chaque année par le gala de charité, grâce aux nombreux sponsors et à la participation de ses membres, mais ce gala est ouvert à tous ! Depuis quelques années maintenant le gala de charité de Bangkok Accueil s’est transformé en soirée spectacle. La soirée Cabaret et la soirée Flower Power restent dans les annales de l’association francophone comme des moments forts où les membres se retrouvent et partagent un moment festif ! Ce sont maintenant les années 60 qui seront le thème de cette année, du yéyé au rock’n’roll en passant par le twist ou la mambo ! En pleine expansion économique, les trente glorieuses célèbrent la jeunesse en folie, Johnny, Elvis, et tant autres qui crèvent l’écran de leur beauté, Brigitte Bardot alias B.B., en sera l’icône flamboyante. Au programme de cette soirée : chanteurs, danseurs, quizz musical et piste de danse finale, mais aussi concours du plus beau costume homme et femme, concours de rock, enchères et tombola. Avant tout, cette soirée sera au profit de la restauration d’une école en pays Karen, menée par les pères de la confrérie des Xaviériens, de la congrégation de Saint François-Xavier. Présents dans le bidonville de Khlong Toey ces pères italiens, parfaitement francophones, donnent entièrement leur temps à cette communauté défavorisée. Ils arpentent inlassablement les ruelles de ce quartier pauvre et encouragent à la scolarisation des enfants. En effet, ils y ont fondé une école, faisant de l’éducation leur priorité étendue à toute la Thaïlande : ils restaurent dans les zones du nord montagneux, en pays Karen, une petite école reculée dont Bangkok Accueil sponsorise les travaux. Attention places limitées. Inscriptions avant le 22 mai. Hôtel Arnoma, 19h30. Contact : [email protected]
  20. Une touriste russe a déclaré à la police qu'elle avait beaucoup bu avec son mari dans un hôtel situé sur la plage de Lamai la nuit dernière. Elle décida d'aller se coucher et de le laisser continuer. Mais il n'est pas retourné dans leur chambre. Plus tard, un membre du personnel l’a alertée qu’un cadavre avait été retrouvé 100 mètres plus loin sur la plage. Elle est allée voir et découvrit que c'était son mari, Denis Masanov, âgé de 50 ans. Il a été retrouvé nu avec du sang sortant de son nez et de sa bouche. Le chef du district de Koh Samui, Kittiphop Rotdon, et le chef de la police de Bo Phut étaient sur la plage très tôt mercredi matin. La femme de la victime a déclaré que son mari était un grand buveur souffrant de nombreuses maladies. Elle pense qu'il a dû nager après son départ et alors qu'il était extrêmement ivre. Le corps sera autopsié. https://forum.thaivisa.com/topic/1100873-russian-woman-finds-her-very-drunk-husband-washed-up-on-the-beach-in-samui/
  21. Kasikornbank (KBank) a présenté K PLUS, une nouvelle fonctionnalité qui permet aux clients de transférer facilement des fonds à l'étranger, n'importe où, sans pièces justificatives. Dans un communiqué de presse publié jeudi, la société a annoncé que les bénéficiaires recevaient le montant total, sans déduction et dans un délai de trois jours ouvrables (T + 3), selon les pays de destination. Outre les frais peu coûteux, les expéditeurs sont avertis du résultat du transfert de fonds, indique le communiqué de presse. Les clients peuvent effectuer des virements de fonds à hauteur de 49 999 USD (1,5 million de Bt) par transaction sans qu'un minimum ne soit requis pour six devises disponibles vers 20 000 banques avec 77 000 agences dans 24 pays du monde. Une promotion spéciale sans frais de transfert est proposée aux clients du 15 mai au 15 juillet 2019. Silawat Santivisat, vice-président exécutif de KBank, a déclaré que KBank était toujours déterminée à développer des produits et des services financiers avec des technologies numériques au profit de ses clients. En 2018, les transferts de fonds à l'étranger ont atteint plus de 650 milliards de Bt, avec plus de 8 millions de transactions effectuées. Sur ce montant, 150 milliards de Bt ou 450 000 transactions ont été effectuées via KBank. Cette fois, KBank a collaboré avec les principaux partenaires du secteur des technologies financières afin de développer une fonctionnalité de transfert de fonds à l’étranger destinée à faciliter la tâche de plus de 10,7 millions d’utilisateurs de K PLUS et à résoudre leurs problèmes communs, tels que l’incapacité de connaître le montant exact des fonds reçus et le temps nécessaire. sans se rendre dans une agence bancaire. La nouvelle fonctionnalité s'adresse aux clients souhaitant effectuer un transfert de fonds à l'étranger pour le paiement de marchandises, aux expatriés travaillant en Thaïlande et aux parents d'enfants qui étudient à l'étranger. Le montant des transferts de fonds effectués par ces groupes de clients n’est pas élevé : entre 100 000 et 200 000 Bt par transaction. Actuellement, les clients peuvent transférer des fonds à l'étranger via K PLUS dans six devises : USD, GBP, HKD, SGD, AUD et EUR, vers plus de 20 000 banques et 77 000 succursales dans 24 pays. KBank a prévu d'augmenter le nombre de devises et de pays de destination lors de la prochaine phase. Les clients peuvent transférer jusqu'à 49 999 USD / transaction / jour sans aucune exigence minimale. Les fonds peuvent être transférés pour l’un des cinq objectifs suivants: paiement de marchandise, honoraires de consultant, dépenses des étudiants, rapatriement du revenu par les travailleurs expatriés et envoi aux membres de la famille ayant leur résidence permanente à l’étranger. Les clients peuvent utiliser ce service uniquement lorsque leur K PLUS est mis à jour à la dernière version. Pour promouvoir l'utilisation du service de transfert de fonds à l'étranger via K PLUS, KBank ne facturera aucun frais du 15 mai au 15 juillet 2019. https://forum.thaivisa.com/topic/1100889-kbank-launches-k-plus-overseas-funds-transfer-feature/
  22. Malaisie: une adolescente se suicide après un vote sur Instagram Par RFI Le réseau social Instagram a été le théâtre d'un jeu morbide en Malaisie. AFP/ Getty Images / L. Bonaventure En Malaisie, une adolescente de 16 ans s’est suicidée sur l’île de Bornéo, après avoir publié un sondage auprès de sa communauté Instagram. Sur son compte personnel, elle a demandé à ses abonnés de choisir pour elle entre la vie ou la mort et majoritairement, les personnes ont voté pour la mort. La jeune fille de 16 ans s’est suicidée lundi 13 mai sur l’île de Bornéo après avoir publié ce message sur sa story Instagram. Elle s’est donné la mort en sautant du haut d’un immeuble, en demandant à sa communauté de choisir entre D (death, mort) ou L (life, vie). « Très important. Aidez-moi à choisir entre D/L ». Favorables à 69 % à ce choix funeste, les votants ont précipité le geste de la jeune fille. Les législateurs malaisiens ont réclamé mercredi 15 mai l’ouverture d’une enquête. Le député, Ramkarpal Singh, a déclaré que les personnes qui avaient voté pour le décès de l'adolescente pourraient être coupables de complicité de suicide. Les personnes ayant encouragé son geste s’exposent à de lourdes peines. En Malaisie, une incitation au suicide envers un mineur peut conduire à la peine de mort. Dans le cas où la peine capitale n’est pas prononcée, les fautifs risquent une peine de prison allant jusqu’à 20 ans. Santé mentale Depuis quelques années, la hausse du taux de suicide chez les jeunes et les problèmes de santé mentale préoccupent les autorités du pays. En Malaisie, le taux de suicide a légèrement augmenté passant de 6.1% en 2015 à 6.2% en 2016, d’après un classement de l’Organisation mondiale de la santé. Les personnes les plus exposées au passage à l’acte sont les jeunes, communauté la plus présente sur Instagram. Sans régulation efficace pour l’instant, la plateforme ne peut endiguer les dérives. Le réseau social a récemment réagi, à la suite d’un suicide d’une adolescente anglaise, en février 2019. Parmi ses recherches les plus récentes, beaucoup de mot-clés liés à l'automutilation. Instagram a réuni un collectif d’experts et d’universitaires, spécialisé en santé mentale et en prévention du suicide. La plateforme s’est engagée à supprimer les contenus d’automutilation et à rediriger les internautes vers des organismes où ils peuvent être écoutés. En 2016, le Blue Whale challenge, un défi apparu en Russie avait déjà affolé Instagram. Tous les jours, un défi amenait la personne à jouer avec un tuteur, qu’elle pouvait rencontrer via les réseaux sociaux. Le défi mime un effet de dépression, puisqu’il est demandé à la personne de ne pas s’alimenter, de ne plus se doucher ou de se scarifier. Après avoir été averti de plusieurs suicides liés à ce jeu, Instagram a pris la responsabilité de mettre en place des messages d’alerte. Le réseau social avait ensuite interdit les mots-clés en rapport avec ce challenge. ( Avec Reuters ) http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20190515-suicide-instagram-adolescente-malaisie-sondage-vote
  23. Le général Prayut Chan-o-cha, actuel Premier ministre de la Thaïlande, a déclaré aujourd’hui qu’il ferait tout «de mieux en mieux» s’il était élu pour continuer à occuper le poste de Premier ministre. Pour le moment, toutefois, il a déclaré qu'il ne spéculerait pas, ajoutant que le parlement n'avait pas encore ouvert ses portes et que le renouvellement de son mandat dépendrait des députés. Il a dit ne pas comprendre pourquoi les critiques n’ont pas reconnu les réalisations de son gouvernement au cours des cinq dernières années, citant tous les méga-projets d’infrastructure lancés par son gouvernement, l’amélioration de l’économie numérique et les perspectives commerciales mais ne parlant pas de l'enrichissement des plus riches. Dans les faits, le gouvernement n'a jamais été vraiment critiqué par qui que se soit en raison d'une (auto-) censure sévère. Lorsqu'on lui a demandé s'il était prêt à accepter le poste de Premier ministre, il a répondu : «Alors quoi ? Dois-je prétendre être malade si on me propose le poste? Ce ne sera pas le cas. Aujourd'hui je ne sais pas. S'ils me font confiance, je suis prêt. " Quand on lui a demandé quelle serait la première tâche à accomplir après son retour au poste de Premier ministre, il a déclaré qu'il rétablirait la paix au Parlement, ajoutant que tous les députés devaient se traiter les uns les autres avec respect et œuvrer pour le bien du pays. Un journaliste a ensuite demandé quelle était sa définition de Premier ministre. Il a répondu "de tout faire de mieux en mieux", ajoutant que sa définition du travail était "Respirez pour le pays et agir pour le peuple". Son élection ne sera pas une simple formalité. La nomination du sénat, entachée de népotisme et de copinage, a choqué jusque dans les rangs des plus farouches partisans du coup d'état comme les Démocrates ou la presse conservatrice. Le Parti démocrate fait mine de ne pas soutenir la junte et le Bhumjaithai ne la soutiendra pas si Prayut doit arriver au pouvoir grâce à ce sénat plein de militaires aux ordres de leurs supérieurs. https://forum.thaivisa.com/topic/1100814-pm-promises-to-do-“better-and-better”-if-he-is-reappointed/
  24. BANGKOK, (NNT) - Dernière initiative visant à concrétiser une société sans argent liquide en Thaïlande, la Siam Commercial Bank s'est associée à The Mall Group et à VISA pour présenter la carte SCB M VISA PREPAID TOURIST, une carte de débit rechargeable offrant plus de commodité aux visiteurs étrangers en Thaïlande lors des paiements. La Chine est déjà un pays quasiment sans cash et on peut imaginer que les touristes chinois seront attirés par cette carte. Jamaree Ketrakool, de la SCB a révélé que le produit SCB M VISA PREPAID TOURIST offrira des privilèges aux touristes étrangers visitant la Thaïlande et y faisant leurs achats. La carte peut être émise après une demande simple nécessitant uniquement le passeport du demandeur à Emporium, dans les centres commerciaux EmQuartier, le grand magasin Paragon ou les kiosques de change de la SCB à l’aéroport Don Muang. La carte de débit sera valide cinq ans après son émission, ce qui permettra aux titulaires de l’utiliser chaque fois qu’ils reviendront en Thaïlande. Cette carte est gratuite et peut être rechargée dans n’importe quel centre ad-hoc situé dans les centres commerciaux du groupe Mall, avec un montant minimal de 100 bahts. Les titulaires de carte ne devront pas s’inquiéter des taux de change puisque la recharge et les dépenses seront effectuées en bahts thaïlandais. Ils recevront, par ailleurs, des points et des réductions accordés par le groupe Mall et d’autres privilèges de la part de VISA dans 200 pays du monde. La SCB a pour objectif d’émettre 50 000 cartes et de faire en sorte que les visiteurs utilisant cette carte dépensent au total 600 millions de bahts en un an. https://forum.thaivisa.com/topic/1100821-scb-introduces-prepaid-card-for-tourists/
  25. BANGKOK - Un grand journal de langue anglaise s'apprête à abandonner ses éditions imprimées, a annoncé une source mercredi. Selon une source au sein de The Nation, les numéros papier du quotidien de langue anglaise seront supprimés au profit d'une plate-forme uniquement en ligne. La dernière édition devrait paraître le 28 juin. Une annonce officielle est attendue "bientôt", a déclaré la source. Le quotidien en langue anglaise The Nation a été fondé le 1er juillet 1971, soit il y a 48 ans. Ces dernières années, le journal a subi des pertes financières. Nation Multimedia Group, propriétaire de The Nation, a perdu 1,7 milliard de bahts en 2017 seulement. En 2015, le cofondateur du groupe Nation Multimedia, Suttichai Yoon, a démissionné de ses fonctions de rédacteur en chef et de président. En 2018, un nabab de la presse ultraconservatrice, T News, a acquis la majorité des actions du groupe Nation ancrant ainsi The Nation (et donc Thaivisa) clairement dans le camp des élites bangkokiennes. Le Nation Multimedia Group se compose de deux chaînes de télévision numériques, de deux journaux en thaï, d’une maison d’édition et d’un journal anglais. En Thaïlande, les journaux en thaï ferment à gauche et à droite depuis l'avènement des médias sociaux en Thaïlande. La semaine dernière, The Nation a annoncé la fermeture de sa chaîne de télévision sur la TNT gratuite. Six autres chaînes mettent la clé sous la porte. Les trois opérateurs mobiles demandent des facilités de paiement. Par ailleurs, en Thaïlande, grand pays le plus attaché au foot du monde, aucun opérateur n'est capable de diffuser la Champion's League. Tout ce ci montre que la presse et les médias sont sinistrés. Les médias en langue française ne se portent pas mieux que ceux en thaï ou en anglais. Le seul modèle viable est basé sur le bénévolat. Ou le quasi bénévolat pour les plus chanceux. Cet article vient d'une plateforme en ligne et non d'un journal papier : Khaosod en anglais. http://www.khaosodenglish.com/news/business/2019/05/15/the-nation-to-ditch-paper-edition-source/
  26. Source SSH/MOPH commission Il faut bien lire SVP !!! http://hss.moph.go.th/show_topic.php?id=2808 Si l'assurance est obligatoire pour le VIsa Non-Migrant code OA seul visa donnant une durée de 1 an ferme délivré exclusivement dans le pays d'origine du demandeur les autres personnes en Visa O en primaire et en renouvellement devront avoir aussi une assurance dans le groupe des plus de 50 ans ... Le Département de l’administration de la santé du Ministère de la santé publique a approuvé la politique annuelle d’assurance maladie des étrangers, réduisant ainsi le risque de mauvaises créances pour les établissements médicaux. Le Département de l'administration de la santé du Ministère de la santé publique a approuvé la police d'assurance maladie d'un an pour les étrangers âgés de 50 ans, réduisant ainsi le risque de mauvaises créances pour les établissements médicaux. Le Département des services de santé (Département des sciences de la santé) révèle des critères supplémentaires pour l’assurance maladie des étrangers. Le demandeur d'un visa temporaire Le code O-A pour les visas de non-immigrant (période d'un an) a été approuvé par le Cabinet le 2 avril 2019 en tant que mesure visant à protéger la santé des touristes. Et réduisez le fardeau que représentent les frais médicaux qui composent les créances irrécouvrables des établissements médicaux thaïlandais. "Dr. Natthawut Prasertsiripong Directeur général du Département de l'appui aux services de santé Le ministère de la Santé publique a révélé que le gouvernement avait approuvé l'ajout d'une réglementation sur l'assurance maladie pour les étrangers qui avaient demandé temporairement un visa. Visa non-immigrant Code O-A (période d'un an) avec projet pilote chez les personnes âgées, les étrangers, 50 ans ou plus, avec une durée de validité d'un an et pouvant être renouvelé chaque année. Créer un mécanisme pour protéger la vie et la santé des étrangers En raison des problèmes rencontrés par les étrangers, le groupe des personnes âgées a l’opportunité de connaître davantage de problèmes de santé que ceux qui demandent d’autres types de signatures. Afin d'éviter les mauvaises hospitalières parce que certaines personnes n'ont pas assez de biens pour payer leurs frais médicaux résultat: l'hôpital doit supporter le problème des créances irrécouvrables Par conséquent affecté au ministère de la Santé publique Ministère de l'intérieur Ministère des affaires étrangères Et le bureau d'immigration Accélérer l'amélioration de la réglementation pertinente Et l’Office of Insurance Commission (OIC) ainsi que les agences concernées pour préparer les canaux d’achat d’assurance en ligne Faciliter les étrangers Visa O-A Code non-immigrant (période d'un an) Les autres étrangers doivent avoir une assurance maladie thaïlandaise pendant toute la durée de leur séjour en Thaïlande. Avec la somme assurée pour les frais médicaux dans le cas de soins ambulatoires pas moins de 4 000 bahts, les patients hospitalisés pas moins de 4 cent mille bahts. http // longstay.tgia.org Pour ceux qui souscrivent une assurance maladie à des entreprises étrangères, le montant de cette assurance ne doit pas être inférieur à celui de l'assurance maladie thaïlandaise, comme spécifié Ce qui peut être considéré pour l'approbation être utilisé pour demander un visa En outre, des discussions avec les agences concernées sur la manière de vérifier la politique sont également nécessaires. Pour ceux qui présentent un risque de santé supérieur à celui que la compagnie d’assurance peut accepter Par des assureurs privés offrant un dépôt fixe Pour avoir des fonds suffisants pour vivre Traitement médical et autres Pendant votre séjour en Thaïlande Ce qui doit être discuté avec le bureau de l'immigration et le ministère des affaires étrangères
  27. BERLIN: Les procureurs ont inculpé cinq personnes pour trafic de Thaïlandaises -en Allemagne- obligées à travailler dans un réseau national de maisons closes. Le procureur de Francfort, Alexander Badle, a annoncé mercredi que quatre Thaïlandaises âgées de 49, 51, 53 et 60 ans sont accusées de trafic de transsexuels et de femmes vers l'Allemagne. Un Allemand de 60 ans a également été inculpé. Les procureurs affirment que les victimes ont été forcées à se prostituer dans trois bordels à Siegen, en Allemagne de l'Ouest, avant d'être transférées dans d'autres bordels en Allemagne. La prostitution est légale en Allemagne, mais les suspects n'auraient apparemment pas payé les salaires ni l'assurance maladie des victimes et auraient évité de payer des millions d'impôts. Les procureurs ont identifié 39 femmes victimes de la traite entre 2012 et 2017, mais le nombre de victimes est probablement plusieurs fois plus élevé.
  1. Charger plus d’activité
Sponsors
×