Leaderboard


Popular Content

Showing content with the highest reputation since 14/07/2019 in all areas

  1. 1 point
    bonsoir , je sors tout juste de l immigration de koh samui, malgré la lettre de l ambassade de france je me suis vu attribuer 15 jours et ce pour 2000 baths , c est scandaleux..alors que la plupart des pays dans le monde offre des extension de visa gratuit au vu de la situation , la thailande veut tirer profit de cette crise désastreuse ... a l heure de la compassion BRAVO
  2. 1 point
    Thaivisa en français l'annonçait dès le mois de juillet Le gouvernement du Myanmar a introduit de nouvelles réglementations pour faciliter l’accès des touristes étrangers. Depuis le 1er octobre, les touristes de six pays (Australie, Allemagne, Italie, Russie, Espagne et Suisse) peuvent entrer au Myanmar avec un visa obtenu à l'arrivée (VOA) aux aéroports internationaux de Yangon, Mandalay et Nay Pyi Taw. Et ce, moyennant des frais de 50 USD. Les visiteurs du Japon, de la Corée du Sud, de Hong Kong et de Macao sont admis sans visa depuis l'année dernière. Les ressortissants indiens et chinois de Chine continentale peuvent également obtenir des visas à l'arrivée (VOA) au Myanmar, dans le but d'attirer davantage de visiteurs asiatiques dans le pays. Au deuxième trimestre, le Myanmar a enregistré une augmentation du nombre d'arrivées en provenance de pays bénéficiant de visas gratuits et des visas à l'arrivée. https://forum.thaivisa.com/topic/1127016-nationals-of-six-more-countries-granted-visa-on-arrival-into-myanmar/
  3. 1 point
    Génial, l'idéal serait que la police s'occupe vraiment des vrais affaires graves de toute sorte d'abus plutôt que de lois absolument inapplicables et sans aucun espoir de suivi.
  4. 1 point
    Tourisme à Phuket comme Pattaya : peu de touristes et situation bien pire que l'année dernière Les médias thaïlandais ont brossé un tableau sombre du tourisme dans le sud de la Thaïlande, en particulier à Phuket. Citant un hôtelier de premier plan, il est évident que le tourisme à Phuket se détériore. Il est évident pour tout le monde que le tourisme est en déclin depuis des années, avec moins de touristes et moins de revenus - mais pourquoi? Les médias se sont tournés vers Kongsak Phupongsakorn pour obtenir des réponses. Il est à la tête de l'Association des hôteliers thaïlandais du sud de la Thaïlande. Tout en précisant que juin est toujours le pire mois pour le tourisme avec la basse saison, Kongsak a déclaré que cette année était terrible. Tout comme dans les reportages sur Pattaya hier, lorsqu'un responsable du tourisme avait annoncé une baisse de 20-30% d'une année sur l'autre en juin, Kongsak a publié des chiffres similaires. "Par rapport à l'année dernière, le tourisme a baissé de 20 à 30%", a-t-il aussi déploré. Il est à espérer que les voyageurs asiatiques et australiens rattraperont une partie du retard en juillet. Mais c'est tout ce qu'ils ont : de l'espoir. La plupart des gens s'attendent à ce que juillet soit aussi mauvais que juin. Kongsak a donné un certain nombre de raisons telles que l'économie mondiale morose qui voit les gens voyager moins et dépenser moins. Les Européens ne sont pas les seuls à ressentir les conséquences de leurs crises économiques, les Asiatiques sont également touchés. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine affecte également les investissements. Les investisseurs et les touristes eux-mêmes ont peur. Kongsak - c'est assez rare pour le noter - a également imputé la responsabilité de la situation à Phuket de manière juste et directe aux Thaïlandais eux-mêmes. Il a dit que la situation politique incertaine effrayait les gens. Le long processus de formation d'un nouveau gouvernement a été terrible pour le tourisme. De plus, cela a conduit à un manque de politique cohérente en matière de tourisme. Kongsak a déclaré que les préoccupations des touristes en matière de sécurité n'avaient pas été correctement prises en compte, ce qui avait engendré un manque de confiance dans le pays. La tragédie du bateau Phoenix et l'absence de réaction des autorités sont clairement présentes dans son esprit. De même que la sécurité routière n'est jamais prise en compte par les gouvernements successifs. Pendant des années, le marché touristique de Phuket a connu une croissance soutenue qui a favorisé un boom de la construction d'hôtels. Mais la croissance - qui a vu le tourisme passer de 9 millions de visiteurs par an à 14 millions en cinq ans - a cessé. Les hôtels dotés de nouvelles installations n'ont pas de clients pour les occuper et les investisseurs ne reçoivent pas les rendements attendus. Plus de chambres et plus de restaurants ont entraîné beaucoup plus de concurrence. Il a ajouté que pour tenter de séduire le petit nombre de touristes présents, les hôtels à Phuket offrent des chambres jusqu’à 50% moins chères que lors de la basse saison de l’année dernière. https://forum.thaivisa.com/topic/1111308-phuket-tourism-going-down-the-pan-just-like-pattaya-few-tourists-and-much-worse-than-last-year/
  5. 0 points
    Il n'y a rien de nouveau, si ce n'est que cette pratique est maintenant devenue une loi. Les étrangers bénéficiant d'un traitement médical ou de services dans un hôpital public thaïlandais peuvent payer beaucoup plus que les citoyens thaïlandais et ceux des pays voisins en vertu de nouvelles directives. Selon les directives publiées au Journal officiel le 30 août, une nouvelle base de tarification à plusieurs niveaux entrera en vigueur à partir du 30 septembre. La tarification sépare les patients étrangers en trois groupes: Étrangers des pays voisins (y compris le Laos, la Birmanie, le Cambodge et le Vietnam) Étrangers travaillant ou étudiant en Thaïlande (non B, ED, M) Retraités et touristes étrangers (non O, TR, VOA) Ainsi, les étrangers des pays voisins ont une parité relative avec les ressortissants thaïlandais en ce qui concerne le montant de leur traitement. Cependant, les étrangers qui travaillent ou étudient en Thaïlande risquent de payer plus, alors que les retraités et les touristes devront payer encore plus que tout autre groupe. Les prix seraient, en moyenne (ça dépend des traitement) : 50 % de plus pour les étudiants et employés étrangers, 100 % de plus pour les retraités et touristes. Cela reste, malgré tout, moins cher que dans certains hôpitaux privés. Les nouvelles directives ont été publiées dans la Gazette du gouvernement: http://www.ratchakitcha.soc.go.th/DATA/PDF/2562/E/218/T_0004.PDF Une traduction en anglais des quatre premières pages est disponible en suivant le lien Thaivisa. Le document suggère que les prix sont finalement déterminés par chaque hôpital. Les nouvelles directives semblent donner aux hôpitaux la possibilité légale de faire payer aux patients étrangers plus que les citoyens thaïlandais ou ceux des pays voisins pour le même traitement. C'était déjà le cas. Quelques exemples relevés par le média Coconuts Un simple dépistage d'anticorps coûte 130 thb aux ressortissants thaïlandais et de l'ASEAN. La plupart des expatriés paieront 190 THB tandis que les retraités et les touristes paient le double - 260 THB. Test VIH. Les 160 THB facturés aux ressortissants thaïlandais et de l'ASEAN montent à 240 THB pour les expatriés actifs et à 320 THB pour les retraités / touristes. Le tourisme médical en Thaïlande a rapporté environ 18,4 milliards de bahts (600 millions de dollars) de bahts en 2018, mais la plupart des étrangers se font soigner dans des hôpitaux privés. En haut de l'échelle, une IRM de la colonne vertébrale coûtant 18 700 THB aux Thaïlandais et à leurs voisins s'élève à 23 375 THB pour les expatriés actifs et à 28 050 THB pour les retraités / touristes. https://forum.thaivisa.com/topic/1121702-dual-pricing-retirees-and-expats-may-be-charged-more-at-thai-govt-hospitals/
  6. 0 points
    Le responsable de l'Office du tourisme de Thaïlande a brossé un tableau très rose du tourisme étranger et national en Thaïlande. Cela après que les opérateurs sur le terrain ont souligné une baisse de 30% de la fréquentation en basse saison, note Thaivisa. Le message est clair : pas de morosité, c'est toujours le plein boum! Au moins selon Yuthasak Suphasorn, le chef du TAT. Il a ajouté que les tendances montraient que les touristes thaïlandais et étrangers dépenseraient 820 milliards de bahts au troisième trimestre (juillet à septembre), soit une augmentation de 9% par rapport à la même période de l'année dernière. 9,7 millions d'étrangers devaient arriver (entre juillet et septembre), soit 7% de plus. Leurs dépenses de 530 milliards représenteraient une augmentation de 11% par rapport à l’année dernière. Le marché intérieur verrait une augmentation de 6% du nombre de touristes et de 5% des revenus. Tout cela indique une hausse au quatrième trimestre qui permettrait au TAT d'afficher des chiffres conformes à ses objectifs annuels en fin d'année. Des rapports ont récemment suggéré que le tourisme dans des endroits comme Phuket, Pattaya et Chiang Mai avait baissé de 30% par rapport à l'année dernière. https://forum.thaivisa.com/topic/1114546-tat-latest-tourism-set-for-9-rise-in-third-quarter-yearly-expectations-to-be-met/
  7. 0 points
    Les autorités du Myanmar vont accorder au 1er octobre un visa à l'arrivée aux visiteurs de six pays supplémentaires afin de promouvoir davantage le tourisme, selon un récent communiqué du ministère des Hôtels et du Tourisme. Les ressortissants d'Australie, d'Allemagne, d'Italie, de Russie, d'Espagne et de Suisse seront autorisés à entrer sans visa préalable via les aéroports internationaux de Yangon, de Mandalay et de Naypyidaw, a-t-il précisé. Cette mesure fait suite à celle concernant les touristes de Corée du Sud et du Japon et à celle décidée en octobre 2018 pour les touristes chinois. Elles ont ainsi permis de favoriser considérablement l'augmentation des arrivées touristiques au Myanmar, atteignant les 2,14 millions au premier semestre 2019, soit +420.000 par rapport à la même période en 2018 où 1,72 million de visiteurs étaient entrés dans le pays, d'après le ministère. Le Myanmar a accueilli plus de 3,55 millions de touristes étrangers en 2018, la Chine occupant la première place parmi les visiteurs asiatiques, suivie de la Thaïlande, selon les statistiques. Les autorités s'efforcent d'attirer davantage de touristes étrangers, avec l'objectif d'atteindre le cap des sept millions de visiteurs d'ici 2020. http://french.china.org.cn/foreign/txt/2019-07/29/content_75043799.htm