Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    19 322
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Le Modérateur last won the day on August 29 2019

Le Modérateur had the most liked content!

Réputation sur la communauté

64 Excellent

À propos de Le Modérateur

  • Rang
    Premier

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Siam Rath a rapporté que des agents de la police anti-traite des êtres humains ont arrêté hier deux riches commerçants à Thonburi, dans l'ouest de Bangkok. Wiraya, un homme de 54 ans, et sa fille Wachiraporn, 37 ans, ont été arrêtés sur mandats pour traite des êtres humains. Ils ont été placés en garde à vue Soi Thaksin 4 à Bang Yi Ruea. Ils nient en bloc et bénéficient de la présomption d'innocence. Ils font partie d'une famille extrêmement riche ayant des intérêts dans des propriétés locatives et de nombreuses entreprises. Ils sont ainsi les plus gros fournisseurs de "moo ping" ou de boulettes de porc de Thaïlande. Selon la police, à partir de début 2015, ils ont utilisé leur nom et leur "influence" (ce qui, en langage journalistique thaïlandais, signifie "mafia") pour recruter des femmes attirantes afin qu’elles partent travailler à Bahreïn. Les femmes pensaient qu'elles allaient être bien payées pour un travail de massage thaïlandais traditionnel, mais elles ont, finalement, été contraintes à l'esclavage sexuel. Récemment, certaines se sont échappées et sont allées demander de l'aide à la police de la traite des êtres humains. Le père et la fille sont actuellement détenus alors que l'enquête se poursuit. Cette affaire fait surface au moment où la Thaïlande essaie de persuader les États Unis d'améliorer sa note quant à la lutte contre les trafics d'êtres humains. Cependant, ce que les USA reprochent à la Thaïlande n'est pas tant l'inaction de sa police que l'absence d'empathie et de prise en charge des victimes. Ainsi dans l'affaire narrée ici, on ne sait pas comment les autorités aident les jeunes femmes.
  2. Le ministre de l'Environnement, Varawut Silpa-archa, et son entourage ont pris un bateau de Koh Samui en direction d'une zone proche de Koh Phangan où Chevron possède une plate-forme de forage. La compagnie pétrolière a installé des récifs artificiels sur le site pour aider la zone à retrouver sa beauté marine naturelle. Le ministre allait plonger lui-même mais de hautes vagues l'en ont dissuadé. Des plongeurs ont quand même pu inspecter l'installation, une première du genre en Thaïlande, a rapporté le Daily News. Ils ont trouvé de grandes quantités de coraux et de poissons ainsi que des tortues. La presse a qualifié l’initiative et l'installation de tout à fait magnifiques. Le ministre a salué le succès du projet. Si c'est le projet de Chevron qui est à l'honneur ici, l’administration thaïlandaise souhaitait elle aussi faire la même chose en coulant les bateaux de pêche devenus illégaux car plus aux normes. Disposés en des endroits judicieusement choisis, ils seraient devenus récifs artificiels. On ne sait pas où en est ce projet. C'était certainement mieux qu'il y a quelque temps lorsque le ministre est personnellement intervenu pour expulser quelques étrangers de Thaïlande pour s'être filmés avec des limaces de mer au large de Phangan. Un Hongrois appelé Attila a été expulsé et un Italien a également comparu devant le tribunal dans une histoire qui a suscité beaucoup de débats à l'époque. Ils étaient accusés d’abîmer les récifs coralliens naturels.
  3. L'importance de cette nouvelle est relative mais elle rappelle aux bandits étrangers en Thaïlande qu'ils se feront prendre un jour ou l'autre. Pour leur propre sécurité, ils feraient mieux de quitter le royaume. Un trafiquant de drogue estonien présumé figurant sur la liste rouge d'Interpol a été arrêté à Pattaya après y avoir vécu pendant quatre ans en cavale, selon des responsables de l'immigration de Chonburi. Pol. Le colonel Thanawat Poonsawat, chef de la police de l'immigration de Chonburi (avec ses collègues) a arrêté Janno Ojaste, un trafiquant de drogue présumé estonien de 39 ans figurant sur la liste rouge d'Interpol publiée le 1er février. Le suspect était recherché par la police estonienne pour possession et distribution de drogue en grande quantité. La police de Chonburi et celle de l'immigration, ont mené une enquête et ont découvert que Janno "se cachait" sur Soi 5 près de Pratumnak Rd à Pattaya. Le 17 mai, il a été appréhendé par la police pour overstay depuis le 8 décembre 2018. Le suspect a été condamné à trois ans de prison et à une amende de 4 000 bahts par le tribunal provincial de Pattaya pour overstay, mais sa peine de prison a été commuée en deux ans de prison avec sursis. Selon la loi sur l'immigration de 1979, le suspect sera expulsé de Thaïlande après avoir purgé sa peine (ce qui est fait). Les autorités thaïlandaises travaillent avec leurs homologues estoniennes à l'expulsion du suspect afin que la justice de son pays le prenne en charge. Par ailleurs, Siam Rath a rapporté l'arrestation d'un célèbre tueur à gages thaïlandais connu sous le nom de "Toy Rap Ro". Les forces spéciales de Thep Satree, en collaboration avec la police et l'armée de Ranong dans le sud, ont appris que Nirut Krajang, 41 ans, était revenu en Thaïlande après s'être caché au Myanmar. Il a été arrêté avec Un fusil de chasse court, 320 comprimés de yaba et 26,5 grammes de crystal meth. Il s'était enfui au Myanmar lorsqu'un mandat d'arrêt avait été délivré et y avait travaillé pendant quatre mois comme bûcheron avant de subir une blessure à l'œil. Il est retourné en Thaïlande pour se faire soigner dans un hôpital, ce qui l'a mené à sa perte. Il est actuellement détenu par la police de Pak Chan à Ranong.
  4. Le Conseil national de l'environnement a approuvé la proposition du Département de contrôle de la pollution de renforcer la norme de sécurité de la qualité de l'air en réduisant la quantité de poussière PM2,5 dans l'atmosphère d'une moyenne de 50 microgrammes par mètre cube (μg/m3) à 37,5 μg/m3 sur une de période de 24 heures. La nouvelle norme entrera en vigueur le 1er juin de l'année prochaine. Le directeur du département de lutte contre la pollution, Attapol Charoenchansa, a déclaré mardi que la norme de 50 μg/m3 est utilisée depuis plus de dix ans et qu'il est temps de devenir plus strict avec les contrôles des émissions, pour améliorer la qualité de l'air et l'environnement en Thaïlande dans un souci de santé publique. La quantité moyenne sûre de PM2,5 sur une période d'un an sera réduite de 25 μg/m3 à 15 μg/m3, ce qui devrait entrer en vigueur dans les 2 à 3 prochains mois lorsque la loi sera publiée dans la Gazette royale. Ne pas confondre les deux mesures, l'une concerne une période de 24 heures, l'autre une période d'un an. Les pics de pollution sont visés par les mesures "par 24 heures". Attapol a déclaré que la nouvelle norme mettra la Thaïlande à égalité avec les normes utilisées aux États-Unis, dans l'UE, au Japon, en Corée du Sud, à Singapour et en Malaisie, ce qui mérite d'être vérifié. L'OMS préconise 5 μg/m3 valeur moyenne annuelle max et 15 μg/m3 valeur moyenne sur 24 heures max. Il a insisté sur le fait que la nouvelle norme n'était pas établie par le ministère seul, mais avec l'approbation de la société civile consultée via des audiences publiques. Afin d'atteindre l'objectif dans les 12 mois, il a déclaré que toutes les agences concernées doivent commencer à travailler dès maintenant pour réduire les émissions. Les émissions des véhicules, des usines, la combustion des déchets agricoles à ciel ouvert et les feux de forêt pendant la saison sèche ont contribué au rejet de poussières PM2,5 et PM10 dans l'atmosphère. Attapol ne dit pas c qu'il adviendra si la norme n'est pas respectée.
  5. Le Dr Kiatpoom Wongrachit, secrétaire permanent du ministère de la Santé publique (MOPH), a annoncé mardi après-midi, que le MOPH envisage de proposer à l'Administration en charge de Covid (CCSA) de mettre fin à l'obligation du port du masque presque dans tous les cas en Thaïlande d'ici la mi-juin. Actuellement, le masque est obligatoire en toute province de Thaïlande dans tous les espaces publics, y compris à l'extérieur ou même à moto seul. Ce n'est pas une loi en soi, mais c'est une obligation légale exécutoire en vertu du décret d'urgence qui vient d'être prolongé jusqu'à la fin du mois de juillet. Selon le Dr Kiatpoom, la proposition sera que l'obligation actuelle deviendra un simple conseil dans 3 situations : 1. Personnes à risque, vulnérables, en particulier les personnes âgées. 2. Espaces intérieurs fermés mal ventilés. 3. Les événements qui attirent de très grand nombre de personnes. Selon la proposition, dans toute autre situation, l'obligation serait supprimé et le port du masque deviendra un choix personnel. Notons qu'il ne s'agit actuellement que d'une proposition émise par un haut fonctionnaire. Rien ne dit que le ministre et les autres autorités du pays le suivront sur ce terrain. Les Internautes ont souvent critiqué l'obligation de port du masque en extérieur. Par ailleurs, les touristes étrangers pourrait choisir des destinations plus accueillantes pour ne pas passer toutes leurs vacances masqués en Thaïlande.
  6. La Thaïlande tentera de maintenir l'inflation en dessous de 5% cette année, a déclaré son premier ministre lundi, dans un contexte de flambée des prix du carburant et de reprise économique fragile. Le taux d'inflation en Thaïlande est toujours parmi les plus bas du monde et le gouvernement va gérer le prix des marchandises autant que possible, a déclaré Prayuth Chan-ocha lors d'une conférence de presse. "Beaucoup de gens sont inquiets de l'inflation. Le gouvernement est également inquiet et a déjà apporté son aide à ce sujet", a-t-il déclaré. Les prix à la consommation ont augmenté de 4,65 % en avril par rapport à l'année précédente, en baisse par rapport à un bond de 5,73 % le mois précédent, le rythme le plus rapide en 13 ans. Les mesures gouvernementales, notamment le contrôle des prix, les réductions d'impôts et les subventions, ont contribué à ralentir la hausse. Bien que l'inflation globale ait dépassé la fourchette cible de 1 à 3 % de la banque centrale, celle-ci ne devrait pas relever les taux d'intérêt prochainement en raison de la lenteur de la reprise. Le chef de la banque centrale a récemment déclaré que la banque veillerait à ce que la reprise se poursuive. La semaine dernière, l'agence de planification de l'Etat a réduit ses perspectives de croissance économique pour 2022 de 3,5 à 4,5 % à 2,5 % en raison de l'incertitude mondiale et de l'inflation. La croissance de 1,5 % de l'année dernière figurait parmi les taux les plus faibles de la région.
  7. Le marché résidentiel thaïlandais est toujours confronté à plusieurs défis qui l'empêcheront de se redresser complètement à court terme. Les recherches indiquent que des facteurs défavorables tels que la pandémie et la guerre en Ukraine ont incité les acheteurs de maisons à retarder leurs achats. S'exprimant lors d'une récente conférence de presse virtuelle sur les perspectives de l'immobilier, Kamolpat Swaengkit, de DDproperty.com, a déclaré que l'étude suggère que le marché du logement se redressera légèrement au second semestre de cette année, bien que lentement car les acheteurs de maisons sont réticents en raison du ralentissement économique et de l'inflation depuis le début de 2022. « En outre, les consommateurs s'inquiètent de l'instabilité économique avec la guerre russo-ukrainienne en cours ainsi que de la hausse des prix du carburant et des matériaux de construction. En bref, les acheteurs hésitent à acheter », a ajouté Kamolpat. L'indice de confiance des consommateurs de la Chambre de commerce thaïlandaise a chuté pendant quatre mois consécutifs pour atteindre son plus bas depuis 8 mois en avril. "Toutes les données et prévisions nous rappellent que le secteur a besoin de soutien et que le gouvernement, les promoteurs et les consommateurs sont les trois parties qui peuvent maintenir le marché immobilier à flot", a déclaré Kamolpat. KasikornResearch prévoit que le nombre de transferts de propriétés résidentielles dans le Grand Bangkok en 2022 sera de 168 000 à 177 000 unités, soit une croissance de 1,8 à 7,3 %, contre une contraction de 16,1 % en 2021. L'indice des prix du marché du logement à Bangkok a diminué de 1% par rapport au dernier trimestre. C'est une baisse de 17% par rapport à l'ère pré-pandémique. De tous les segments, les maisons individuelles semblent être les plus populaires en ligne avec le style de vie New Normal. Les nouveaux projets sont parfois plus loin dans la périphérie de Bangkok. L'indice des maisons individuelles a augmenté de 19 % par rapport à l'année précédente et de 5 % d'un trimestre à l'autre. "La demande a continué de croître et a augmenté de 48 % par rapport à l'année précédente", a déclaré Kamolpat. Après avoir connu ce que l'on pense être les pires années, le marché résidentiel devrait se redresser légèrement au second semestre 2022. « Les prix n'ont pas augmenté par rapport au niveau d'avant la pandémie, mais ont dépassé ceux de l'année dernière. Nous pensons que le premier semestre 2022 sera la dernière période pour voir les acheteurs faire les prix», a déclaré Kamolpat. On ne peut pas en dire autant du segment des condos, qui est encore loin d'afficher une quelconque reprise. Le segment devra compter sur le retour des acheteurs étrangers suite à la levée des restrictions de voyage. DDproperty recommande au gouvernement de proposer des plans de relance plus attractifs pour le secteur de l'immobilier résidentiel.
  8. Ce n'est pas un homme qui tue une femme à cause de l'alcool mais une sœur qui tue son frère pour une histoire de cigarette. Mais l'homme n'est pas simplement une victime. Lé légitime défense se plaide. Le Daily News a rapporté hier un drame familial en centre-ville de Hat Yai, Songkhla, dans le sud de la Thaïlande, au cours duquel une sœur a poignardé son frère aîné. Lorsque la police de Hat Yai est arrivée à la cabane en tôle de zinc (bidonville) sur Sakhon Monkhon Road, elle a trouvé des taches de sang. Des proches avaient déjà emmené Bunrit, 41 ans, à l'hôpital où il est décédé des suites d'un coup de couteau au côté gauche. Sa sœur de 39 ans était sous un tamarinier devant la cabane continuant d'éplucher de l'ail avec ce qui s'est avéré être l'arme du crime - un couteau à fruits. Elle ignorait qu'elle avait tué son frère. Elle a dit que son frère n'avait pas de travail mais gagnait de l'argent en vendant des objets d'occasion. Elle l'a décrit comme un fumeur et un buveur d'alcool fort et de bière. Il aurait même été accusé de consommer de la drogue. Il était rentré ivre à la maison, a-t-elle dit, et lui avait crié dessus car elle avait fumé pendant qu'elle épluchait de l'ail, une véritable activité professionnelle qui lui permet de gagner de l'argent. Il est venu derrière elle, l'a attrapée par les cheveux et l'a agressée à plusieurs reprises. Elle dit qu'elle a pivoté pour se protéger et que le couteau qu'elle utilisait était entré dans le corps de son frère. Visiblement, elle avait récupéré le couteau pour continuer son labeur. C'est à ce moment qu'on lui a dit qu'elle avait tué son frère. Elle a été emmenée au poste de police.
  9. Plus d'un million de touristes étrangers sont arrivés en Thaïlande depuis janvier, le gouvernement s'attend à ce que les revenus du tourisme atteignent 1,8 billion de bahts d'ici la fin de l'année. Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-O'Cha s'est félicité du nombre de touristes étrangers entrants en Thaïlande. Le porte-parole du gouvernement Thanakorn Wangboonkongchan a rapporté le 23 mai, que le nombre de touristes ayant visité la Thaïlande avait atteint 1 016 103 personnes de janvier à mai 2022. Cela s'est traduit par une augmentation du nombre de touristes au premier trimestre 2022 de 2 368 % par rapport à la même période en 2021, et une augmentation des revenus de 1 424 %. Cependant, alors que le tourisme reprend à plein dans certains pays, il reste très timide en Thaïlande. En 2019, le royaume a reçu 3 250 000 étrangers par mois (en moyenne) contre 200 000 en 2022, 16 fois moins soit moins 94 %. Le Premier ministre s'attend à ce que la campagne "Visit Thailand Year 2022-2023" aux 2e et 3e trimestres de cette année encourage les touristes étrangers "de qualité" à visiter la Thaïlande avec au moins 300 000 personnes par mois puis 1 000 000 par mois en fin d'année. On s'attend à ce qu'il y ait au moins 5 000 000 de touristes d'ici la fin de 2022. Le porte-parole a également indiqué que le nombre de touristes thaïlandais effectuant au moins un voyage hors de chez eux avait également augmenté pour atteindre 71 millions de janvier à mai, ce qui représente une augmentation de 69 % stimulant les revenus de l'industrie du tourisme. Le gouvernement s'attend à 160 millions de voyages de Thaïlandais en Thaïlande en 2022, générant un revenu d'au moins 656 milliards de bahts. "Le gouvernement est convaincu que la politique de relance de l'économie par le tourisme attirera davantage de touristes et que l'industrie du tourisme générera un revenu de 1,3 - 1,8 billion de thb cette année », a ajouté Thanakorn.
  10. Quelques personnes se sont rassemblées devant le Bureau des Nations Unies, sur Ratchadamnoen Road à Bangkok ce lundi, pour protester contre un projet de loi qui vise à contrôler et à restreindre les activités des ONG en Thaïlande. Les manifestants sont arrivés au pont Makkhawan Rangsan dès 6 heures du matin pour tenir leur rassemblement sur l'îlot de circulation pour protester contre la nouvelle loi prétendument draconienne, rédigée par le Conseil d'État. Les manifestants considèrent la loi comme une tentative de limiter les droits et libertés, en violation de la Constitution. Nutchanart Thanthong, du Four Regions Slum Network, a affirmé que la loi viole les droits de l'homme et ne devrait pas être mise en place en Thaïlande, ajoutant que les amendes sont trop élevées. Elle a expliqué que la loi devait être à nouveau soumise au cabinet mardi prochain, alors les militants protesteront pour faire pression sur le gouvernement. La loi exige que les ONG à but non lucratif s'enregistrent auprès du département de l'administration provinciale du ministère de l'Intérieur pour obtenir l'autorisation d'opérer en Thaïlande, « pour les empêcher de se livrer à des activités considérées comme une menace pour la sécurité nationale ou les bonnes mœurs ou à l'union du pays (des concepts jugés trop vagues et qui peuvent englober toute action). Elles sont également tenus de divulguer leurs sources de financement et leurs dépenses, dans un souci de transparence ». Le projet de loi a été approuvé par le cabinet thaïlandais en janvier et a suscité des protestations de la part de plusieurs ONG et organisations de défense des droits humains thaïlandaises et étrangères, ainsi que du parti Move Forward. Plusieurs ONG ont été accusées par les autorités thaïlandaises de se livrer à des activités hostiles au gouvernement et de soutenir des éléments antigouvernementaux, ce qui est, par nature, le devoir d'organisations NON gouvernementales. La présence des manifestants a forcé la police à bloquer la circulation. Une barricade a également été érigée pour empêcher les manifestants de se rapprocher du bâtiment de l'ONU. La police affirme qu'elle est préoccupée par la sécurité des ministres de plusieurs pays qui doivent assister à une réunion au bureau de l'ONU. Les manifestants ont cependant assuré à la police que leur manifestation serait pacifique.
  11. Le taux de chômage thaïlandais du 1er trimestre tombe à 1,53%, les restrictions du COVID ayant été assouplies. Le taux de chômage en Thaïlande au premier trimestre a baissé à 1,53% contre 1,64% au trimestre précédentt à 1,96% il y a un an., a déclaré lundi l'agence de planification de l'État, suite à l'assouplissement des restrictions liées au coronavirus et à la réouverture aux touristes étrangers. Le taux de chômage est le plus bas depuis la pandémie et il y avait 610 000 travailleurs sans emploi au cours du trimestre de mars, a-t-il déclaré dans un communiqué. Cependant, le nombre croissant de diplômés sans emploi reste l'une des préoccupations pour le marché du travail à venir. Selon le rapport, le nombre de chômeurs qui n'ont jamais travaillé a augmenté de 5,2 % par rapport à il y a un an pour atteindre 260 000, avec une augmentation des chômeurs de longue durée. Le taux de chômage chez les nouveaux diplômés s'éleve à 3,1 %, supérieur à 1,80 % un an plus tôt. Cela était dû à «l'inadéquation des compétences de la main-d'œuvre» exigée par les employeurs, selon le rapport. Alors que la Thaïlande rouvre progressivement aux touristes internationaux, le NESDC a souligné que la reprise de l'emploi dans le secteur du tourisme doit être surveillée. "Il est essentiel de vraiment rouvrir le pays et d'attirer autant de touristes étrangers que possible", a noté le NESDC. Au premier trimestre, la Thaïlande a accueilli environ 500 000 visiteurs étrangers. Le ThailandPass et l'obligation de porter des masques sont autant de mesures qui découragent certains étrangers.
  12. Le ministère de l'Éducation se démène pour contacter plus de 100 000 élèves qui ont abandonné l'école pendant la crise du Covid-19. La réouverture des écoles la semaine dernière a révélé qu'un grand nombre d'enfants étaient absents. "Nous estimons que 120 000 enfants ont décroché pendant l’épidémie et sont incapables de poursuivre leurs études en raison de problèmes familiaux et d'autres facteurs", a déclaré samedi la ministre de l'Éducation, Trinuch Thienthong. Elle a déclaré que son ministère travaillait avec des agences connexes, y compris la police, pour ramener autant de décrocheurs que possible à l'école. "Jusqu'à présent, nous avons contacté environ 95 000 enfants et espérons les convaincre de retourner à l'école d'ici juin pour poursuivre leurs études", a-t-elle ajouté. Le ministère collabore également avec la Commission de l'enseignement professionnel pour offrir un internat et des frais de scolarité gratuits aux élèves ruraux dans 88 écoles professionnelles du pays. Pour prévenir les abandons en raison de problèmes à l'école, le ministère a mis en place une ligne téléphonique et a ouvert des comptes sur les réseaux sociaux dont LINE. "Les parents et les élèves peuvent utiliser ces canaux pour alerter directement le ministère des problèmes dans les écoles tels que le harcèlement ou d'autres problèmes de sécurité. Les autorités enquêteront immédiatement", a déclaré Trinuch. Durant l'épidémie, le gouvernement thaïlandais a sacrifié l'école. Les élèves normaux ont perdu deux années de scolarité et les plus fragiles ont décroché. Tous les gouvernements se sont trouvés devant cette problématique et certains ont tout fait pour ne (presque) pas fermer les écoles, considérant que l'avenir du pays était important.
  13. Bangkok a tenu ses premières élections locales depuis 2013, les électeurs votant pour le gouverneur de Bangkok et le conseil métropolitain de Bangkok. Les cinq principaux enseignements de ce scrutin selon l'expert Ken Lohatepanont et les autres observateurs sont : 1. Une victoire convaincante pour Chadchart Sittipunt, prochain gouverneur de Bangkok 2. Les partis d'opposition à Prayut s'emparent du Conseil métropolitain de Bangkok, ville conservatrice 3. Les démocrates ne règnent plus sur la capitale 4. Les conservateurs n'ont pas de programme 5. Combien de temps durera l'état de grâce avec Chadchart ? 1. Une victoire convaincante pour Chadchart Sittipunt, prochain gouverneur de Bangkok Les résultats des sondages affirmaient que Chadchart sortirait victorieux le 22 mai. Pourtant, l'ampleur de sa victoire est historique en dépassant les 50 %. Il gagne également dans 50 districts sur 50. Chadchart a déclaré sa candidature il y a deux ans et a fait campagne sans relâche, élaborant plus de 200 propositions. Son activité sur Internet a également contribué à sa popularité auprès des jeunes. Il a conservé les électeurs du Pheu Thai dont il est issu et, en tant qu'indépendant, a attiré des électeurs qui ne voteront jamais Pheu Thai. Chadchart a également été crédité d'avoir mené une campagne positive ne cédant pas à la médisance ni à la peur. 2. Les partis d'opposition à Prayut s'emparent du Conseil métropolitain de Bangkok, ville conservatrice Chadchart, l'indépendant mais en fait dans l'opposition à Prayut, se retrouve avec un BMC (conseil municipal) rempli d'alliés.Pheu Thai arrive en tête avec 19 sièges sur 50 suivi de près par le parti Move Forward avec 15 (+ou- 1) sièges. Le nouveau parti d'opposition Thai Sang Thai devrait également remporter 3 sièges. Total 37 contre le parti pro-armée et les Démocrates 13. Bangkok, ville conservatrice s'il en est, rejette l'establishment. 3. Les démocrates ne règnent plus sur la capitale Bangkok était LA ville du parti démocrate (proche du palais), mais le parti a gravement perdu en 2019, lorsqu'il n'a remporté aucun siège parlementaire dans la capitale. Son candidat d'hier, Suchatvee Suwansawat, est impliqué dans de multiples scandales et son ex numéro 2 Prinn Panitchapakdi est poursuivi par des dizaines de femmes pour de possibles agressions sexuelles. Pourtant avec 10 %, Suchatvee a battu Sakoltee Phattiyakul et Aswin Kwanmuang, les sortants. Au BMC, les démocrates ont remporté que 8 sièges sur 50, c'est ridicule par rapport à 2013 mais tellement mieux que les partis pro-armée (2 + 2 = 4 sièges). 4. Les conservateurs n'ont pas de programme L'ancien vice-gouverneur, Sakoltee Phattiyakul, a réussi à dépasser son ancien patron Aswin à cause de la mauvaise campagne de ce dernier mais aussi car Sakoltee est plus jeune, plus énergique et encore plus conservateur. Cela dit, Sakoltee et Aswin ont subi un revers sévère. C'est une déroute pour le Palang Pracharath (parti de Prayut) dans la course au BMC avec 2 sièges. Le parti n'a pas fait campagne et a simplement soutenu Sakoltee à la fin. C'est un avertissement sans frais. Mais l'absence de stratégie à Bangkok n’entraîne pas nécessairement une défaite sur le plan national. La coalition pro-gouvernementale doit quand même se poser des questions. Comme l'a écrit l'analyste Kittitouch Chaiprasith, « Le pouvoir conservateur et l’establishment doivent admettre qu'ils ne sont plus en phase avec le monde, qu'ils doivent réformer leurs idées et leur communication d'un autre âge, et faire rêver les jeunes". 5. Combien de temps durera l'état de grâce avec Chadchart ? La campagne d'Aswin, le sortant, a coïncidé avec la rentrée scolaire, donc recrudescence des embouteillages et le début de la mousson, donc inondations. Les électeurs voudront savoir comment Chadchart abordera ses questions et veulent des progrès sur l'environnement, les transports et l'éducation. Chadchart devra aussi respecter ses 200 propositions. Mais Chadchart va se heurter à la bureaucratie de la BMA pléthorique et inefficace avec un budget limité. Le financement de ses propositions reste une question ouverte. Même si Chadchart se veut le gouverneur de tous, le pays et la capitale restent très polarisés. Il risque d'être vu comme trop pro-Thaksin. Cela dit, si Chadchart brillait à son poste (personne n'y croit car on voit mal comment réduire les embouteillages et empêcher les inondations), un avenir national s'ouvrirait à lui.
  14. Poramase "Beer" Ngampiches sera le prochain maire de Pattaya selon des résultats sur 98% des votants avec une solide avance sur ses trois adversaires. Poramase arrive en tête avec 14 349 voix. 2e, Sinchai Wattanasartsathorn avec 12 477 voix. 3e "Bob" Kittisak avec 8 759 votes et 4e Sakchai Taenghor avec 990 votes. Ces décomptes non officiels peuvent fluctuer légèrement, mais les autorités estiment que l'ordre général est le bon et que les résultats sont clairs. Les résultats préliminaires montrent que Pattaya, qui compte 78 415 inscrits, a enregistré un taux de participation d'environ 49,96 %, bien inférieur à l'objectif de 70 %. "Beer" fait partie du parti politique "Rao Rak Pattaya" ou "We Love Pattaya", qui est dirigé par Sonthaya Khunplume, l'ancien maire qui a récemment quitté ses fonctions. Il avait été précédemment nommé par Prayut Chan O'Cha, à l'époque de la junte militaire. La famille Khunplume à laquelle "Beer" est lié forme une véritable dynastie politique créée par feu Somchai Kunplome, mieux connu sous le nom de Kamnan Poh, le « parrain de Chonburi », emprisonné pour avoir organisé l'assassinat de rivaux et père du maire de Pattaya sortant. Les politiques et les objectifs à long terme fixés par M. Khunplume devraient se poursuivre avec Poramase, ancien vice-ministre de la Culture. Poramet propose cependant une politique appelée "Better Pattaya", qui se concentre sur l'organisation d'événements touristiques, l'extension des heures d'ouverture des bars et l'ajout de lieux attirants les touristes. En tourisme vert, il souhaite ouvrir la forêt de mangroves de Na Kluea. Bien que les résultats ne soient pas encore officiels, "Beer", Sonthaya Khunplume et d'autres membres de We Love Pattaya ont déjà fêté la victoire.
  15. Une équipe de vétérinaires du Département thaïlandais des ressources marines a été envoyée samedi dans une forêt de mangroves du district de Bang Khun Thian pour enquêter sur les restes d'un rorqual de Bryde de 10 mètres. Le Rorqual de Bryde ou rorqual tropical est un cétacé appartenant à la famille des Balaenopteridae. La baleine morte a été aperçue vendredi soir flottant dans la mer, en face d'un restaurant de fruits de mer dans la province de Samut Sakhon. La police du district de Khok Kham a été alertée. Le corps de la baleine a ensuite été rejeté sur le rivage dans une forêt de mangroves à Bang Khun Thian. Les vétérinaires ont prélevé des échantillons dans l'estomac du mammifère mort, pour analyse, dans l'espoir de déterminer la cause de sa mort. Des ecchymoses ont été trouvées sur le ventre du mammifère, mais les vétérinaires n'ont pas pu déterminer quand elles avaient été infligées. Wattana Pornprasert, du bureau de l'environnement à Samut Sakhon, qui s'est rendu sur les lieux, a déclaré que la baleine pourrait être morte de vieillesse, noyée après avoir été prise dans un filet de pêche ou après avoir ingéré des déchets plastiques. Un petit nombre de rorquals de Bryde morts sont parfois retrouvés dans le golfe de Thaïlande ou rejetés sur le rivage. La baleine de Bryde est l'une des quatre espèces ajoutées à la liste des espèces sauvages protégées en Thaïlande, de par la loi, il y a trois ans. Les trois autres sont les baleines d'Omura, les tortues luth et les requins baleines.