Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    12 739
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    32

Le Modérateur last won the day on July 3

Le Modérateur had the most liked content!

Réputation sur la communauté

58 Excellent

À propos de Le Modérateur

  • Rang
    Premier

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Selon le Bureau de la Commission de l'enseignement privé (OPEP) en 2017, il existe plus de 180 écoles internationales enregistrées en Thaïlande. Le nombre a rapidement augmenté en raison de la popularité de l'éducation internationale et la politique du gouvernement qui a pour objectif de faire de la Thaïlande le centre éducatif asiatique. Les écoles internationales en Thaïlande offrent un large éventail de programmes. Il est fort probable que les parents expatriés préfèrent un programme compatible, ce qui signifie que leurs enfants peuvent se déplacer facilement d'un pays à l'autre ou rentrer dans leur pays d'origine. L'un des programmes d'études populaire est le programme d'études britannique. Il est réputé pour se préoccuper du développement de toute la personnalité et a acquis une réputation mondiale de qualité. Les Francophones y ont aussi recours. En raison du nombre croissant d'écoles internationales britanniques en Thaïlande, la sélection des écoles peut être une décision plus compliquée. Voici la liste des 5 meilleures écoles internationales britanniques en Thaïlande. Il semble que cet article de Thaivisa soit sponsorisé donc on ne peut pas être certain de l'exactitude scientifique de l'étude. Thaivisa en français le publie car il donne une idée des prix pratiqués et ces écoles ne sont pas mauvaises. Elles sont considérées comme bon marché par les Chinois et autres asiatiques. On remarque aussi que la plupart ne sont pas très anciennes. Jules Ferry aurait récemment déclaré : "Presque un million de bahts ! mais ils sont devenus fous." Cela relativise aussi le fameux "la vie en Thaïlande est si bon marché!". Pour les familles, c'est soit l'enseignement local, nullissime dans le public, médiocre dans le privé, soit les écoles internationales inaccessibles (dont certaines ne sont pas si brillantes). Bangkok Patana School Curriculum: Programme national britannique - EYFS, IGCSE, GCSE / IB Fondé : 1957 Frais de scolarité (par an): 421 500 - 607 500 THB Internat : non Adresse: 643 La Salle Road (Sukhumvit 105), Bangna, Bangkok 10260, Thaïlande Site Web: https://www.patana.ac.th/ Ecole Internationale de Bromsgrove en Thaïlande (BIST) Curriculum: Programme national britannique - EYFS, IGCSE, A Level, BTEC Fondé : 2002 Frais de scolarité (par an): 303 150 - 607 680 THB Internat : Oui, pour les étudiants âgés de 8 à 18 ans Adresse: Premières années: 344 Mu 12 Ramkamhaeng 164 Rd, Minburi, Bangkok 10510 Programme primaire, secondaire et d'internat: 55 Mu 9, club de golf Windsor Park, Suwinthawong 15 Rd, Minburi Bangkok 10510 Site Web: https://www.bromsgrove.ac.th/ L'école internationale de Harrow à Bangkok Curriculum: Programme National Britannique - IGCSE, A Level Fondé : 1998 Frais de scolarité (par an): 448 900 - 934 900 THB Programme de pension: Oui, pour les étudiants âgés de 9 à 18 ans Adresse: 45 Soi Kosumruamchai 14, route Kosumruamchai, Sikun, Don Mueang, Bangkok 10210 Site Web: https://www.harrowschool.ac.th/ Shrewsbury International School Bangkok Curriculum: Programme National Britannique - IGCSE, A Level Fondé : 2003 Frais de scolarité (par an): 552 900 - 993 300 THB Programme d'embarquement: N / A Adresse: 1922, rue Charoen Krung, krai Wat Praya, Bang Kholame, Bangkok, 10120 Site Web: http://www.shrewsbury.ac.th/ St. Andrews International School Bangkok Curriculum: British National Curriculum - IGCSE / IB Fondé : 1997 Frais de scolarité (par an): 312 000 - 656 000 THB Internat : N / A Adresse: 9 Pridi Banomyong 20/1, Sukhumvit 71, Wattana, Bangkok 10110 Site Web: https://www.nordangliaeducation.com/our-schools/bangkok https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058288-top-5-british-international-schools-in-thailand/
  2. Le président vietnamien Tran Dai Quang, figure du camp conservateur au sein du régime communiste, est décédé ce vendredi à l’âge de 61 ans, a annoncé l’agence d’information d’État. «Le président Tran Dai est mort à l’hôpital militaire» dans la matinée, selon un bulletin de l’agence officielle VNA, Vietnam News Agency. Il était gravement malade depuis des mois, mais continuait à exercer ses fonctions officielles, malgré sa fatigue visible et son amaigrissement. La nature exacte de sa maladie n’a pas été révélée. Il fait partie du duo de conservateurs placés à la tête du régime en 2016, avec le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc. L'un des hommes importants du régime Au-delà de ce rôle assez honorifique de président, il était l’un des hommes clés du régime, au sein du puissant Bureau politique du Parti communiste du Vietnam (PCV), véritable centre du pouvoir, qui nomme le président. La plus haute instance dirigeante du pays est en effet à l’origine de toutes les plus importantes décisions. Et le véritable numéro un du régime reste le secrétaire général du parti communiste, Nguyen Phu Trong. La mort du président ne destabilise donc pas le régime communiste, au pouvoir depuis des décennies, qui a eu le temps de se préparer à son décès. Cet ancien ministre de la Sécurité publique, portefeuille clef de ce régime autoritaire, aura néanmoins marqué son mandat par sa répression de toute voix discordante dans ce pays où des dizaines de prisonniers politiques, blogueurs ou journalistes, sont détenus. AFP https://www.vosgesmatin.fr/actualite/2018/09/21/le-president-vietnamien-tran-dai-quang-est-decede
  3. Le transporteur national doit finaliser un nouveau plan avant les élections. Le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a déclaré que THAI AIRWAYS International devait revoir sa stratégie commerciale et mettre au point rapidement un plan de plusieurs milliards de bahts pour acheter de nouveaux avions de ligne afin de faire face aux pertes chroniques. THAI, qui a enregistré une perte nette de 3,08 milliards de Bt au deuxième trimestre de cette année en raison de la hausse des coûts du carburant et de la concurrence, a trois mois pour revoir son plan d’achat de 23 aéronefs. S'exprimant lors d'un séminaire M. Somkid a déclaré que THAI, l'autorité thaïlandaise du tourisme, les aéroports thaïlandais et la Krung Thai Bank devraient collaborer pour exploiter leurs atouts et capitaliser sur l'industrie touristique du pays qui accueille chaque année plus de 30 millions de visiteurs étrangers. L’aviation et les industries connexes devraient tirer parti du grand nombre de touristes étrangers. Selon M. Somkid, THAI a besoin d'une nouvelle stratégie commerciale capable de faire évoluer ses activités dans un contexte de concurrence accrue dans le secteur du transport aérien et qui nécessiterait l'achat de nouveaux avions pour accroître la satisfaction des clients. La compagnie aérienne doit également faire face à ses coûts d'exploitation élevés, facteur clé de ses pertes chroniques, ainsi qu'à des prix élevés du carburant. M. Somkid a déclaré que le gouvernement se préparait à entrer en "mode électoral" et que les dirigeants de THAI devaient élaborer leur nouvelle stratégie commerciale et leur plan d’acquisition d’avions dans les trois prochains mois. Le président de THAI, Ekniti Nitithanprapas, a déclaré que le transporteur national élaborait un business plan pour attirer plus de touristes vers des destinations moins connues en Thaïlande après le succès de sa campagne visant à augmenter le trafic vers des destinations habituelles: Bangkok, Phuket, Hat Yai et Chiang Mai. Le TAT sera responsable des campagnes de promotion visant à attirer les visiteurs internationaux vers de nouvelles destinations, a-t-il déclaré. THAI a également pour objectif de travailler plus étroitement avec les aéroports thaïlandais pour faire de la Thaïlande un centre régional d’aviation. Troisièmement, a déclaré M. Ekniti, THAI se concentrerait sur une nouvelle stratégie numérique en transformant la compagnie aérienne en une marque premium internationale. Le plan d’acquisition qui prévoit initialement l’achat de 23 nouveaux avions de ligne, sera revu pour répondre à la nouvelle stratégie de la compagnie, a-t-il ajouté. Sumeth Damrongchaitham, le nouveau responsable exécutif de la compagnie aérienne, a déclaré qu’il faudrait environ 24 mois pour que de nouveaux avions soient livrés si la compagnie aérienne passait commande aujourd’hui. Selon Sumeth, la compagnie aérienne mettra également l’accent sur sa stratégie de marketing numérique afin d’accroître sa rentabilité et que les pertes accumulées puissent être éliminées au cours des quatre prochaines années. Outre la technologie numérique, il a déclaré que la compagnie aérienne rechercherait activement des bénéfices, renforcerait l’expérience client et mettrait en œuvre un programme de gestion du capital humain plus efficace. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058206-thai-plans-swift-upgrade-of-fleet-to-reverse-losses/
  4. Thai Rath a partagé une vidéo émouvante d'un capitaine de la police de Chonburi qui a raconté aux médias ce qu’il avait fait pour aider une adolescente en difficulté qui menaçait de sauter d’un pont pour en finir. Les médias l'ont qualifié de "héros". La plupart des personnes qui ont vu la vidéo apprécie ce policier thaïlandais sans prétention, désireux de faire ce qu'il faut et d'aider les gens en détresse par simple compassion. Le capitaine Pol Natthawut Na Chiang Mai est attaché à la force de Chonburi. Il ne cherche pas à devenir célèbre. Il a été appelé au 191 pour se rendre sur une passerelle où une fille de 14 ans en M2 (4ème) menaçait de se suicider. Le capitaine Natthawaut a agi méthodiquement. Il a fermé le pont et a demandé s'il pouvait s'asseoir à côté de l'adolescente et discuter de choses et d'autres. Au début, elle pleurait et refusait de lui expliquer pourquoi elle était si déprimée. Mais bientôt, l'approche compréhensive du capitaine l'a encouragée à s'ouvrir à lui. Elle a expliqué qu'elle était la tête de turc des autres élèves. L'un des enseignants ne comprenait pas la situation qui empirait. C'était juste une accumulation de petites choses. A la maison, ses parents se disputent et quand elle se range du côté de sa mère, son père est furieux. Elle voulait juste sauter pour en finir avec tout ça. Natthawut a expliqué à l'adolescente qu'il y a toujours du bon dans la vie. Il a incité l'adolescente à verbaliser ces bonnes choses. "Oui, a-t-elle admis, j'ai des amis proches qui se soucient de moi". "Oui, a-t-elle ajouté, il y a un grand professeur à l'école que j'aime et que je respecte." Natthawut a réussi à persuader l'adolescente de se lever et l'a ramenée à l'école. Il avait contacté le prof, qui enseigne l'informatique, et quand ils sont entrés dans l'école, elle a couru vers l'enseignant et ils se sont faits un câlin. L'enseignant a pris le relai et a continué à donner des conseils à la jeune fille. Nutthawut a également contacté les services sociaux afin qu'ils fournissent une aide supplémentaire. Le capitaine de la police a déclaré que tous les parents connaissaient ces sentiments propre à l'adolescence et qu’il n’y avait rien d’extraordinaire. Mais il a exhorté les parents et les enseignants du monde entier à traiter les enfants avec amour et gentillesse, à les nourrir et à les aider quand ils sont déprimés. "Écoutez-les et aidez-les à résoudre leurs problèmes grâce à l'amour et à la compréhension", a-t-il déclaré. Le manque de dialogue entre les jeunes et les adultes est la raison principale de ces dépressions. L'interview de sept minutes a été largement partagée et commentée sur les réseaux sociaux thaïlandais. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058255-unassuming-chonburi-police-captain-saves-a-life-and-helps-a-troubled-teen/
  5. Selon le "Mouvement progressiste pour les femmes et les hommes", qui suit les cas de viol et aide les victimes de violences domestiques et sexuelles, les cas de viol -dont ceux qui concernent des enfants-, sont souvent «réglés» par la police. Une série de rapports sur les viols d’enfants font récemment état de la prévalence de la violence sexuelle contre les jeunes filles en Thaïlande. Dans un cas, une fillette a été violée par un moto-taxi qui prétendait avoir été envoyé par son père pour venir la chercher à l'école. Un autre cas a eu lieu dans les toilettes de l’école quand une fillette de quatre ans aurait été violée par des élèves âgés de 15, 16 et 18 ans. Le drame a été découvert lorsque l’enseignante a trouvé la fillette en sang et a alerté la mère. La mère a alors porté plainte auprès de la police au début du mois, mais constatant que la police ne faisait rien, elle a contacté le "Mouvement" pour que les auteurs de ces actes soient jugés . Les policiers n'ont pas beaucoup de considération pour les citoyens pauvres mais craignent les associations. Angkana Intasa, membre principal du mouvement progressiste des femmes, confirme que la plupart des cas de viol sont stoppés par la police et que très peu de personnes sont jugées. Son organisation suit les cas de violence sexuelle signalés dans les journaux et aide les victimes de viol. En 2015, a déclaré Angkana, le nombre de cas de violences sexuelles dans les médias s'élevait à 306, la majorité étant des cas de viol. Très peu de ces cas sont arrivés au tribunal cette année-là, selon les recherches de la fondation. Sur les 30 rapports de viol reçus directement de la part des victimes, un seul a été soumis au tribunal. Pour les femmes, le principal obstacle à la justice est la culture de la responsabilité des victimes qui prévaut dans la police -c'est la faute de la fille si elle s'est faite violer-, a déclaré Angkana. Parmi les questions que les enquêteurs posent aux victimes, on retombe souvent sur "que portiez-vous ?", pourquoi elles n’ont pas crié pendant l’attaque, pourquoi elles n’ont pas de bleus et sont finalement accusées de faux témoignage. De nombreux cas de viols d’enfants se sont également arrêtés au stade de l’enquête ou sont «bloqués» par l’intervention de la police. Cependant, pour les enfants victimes, la honte de la famille est le principal obstacle à la poursuite du violeur en justice. L'idée que le viol entraîne la honte sur la fille et devrait donc être dissimulé permet au violeur d'échapper aux tribunaux. «[La police et les victimes] pensent qu’il est honteux d’être violé, que c’est quelque chose qui ne devrait pas être rendu public. La police pense souvent qu’il est préférable de régler l’affaire en silence, afin d’éviter que l’enfant souffre de honte et de traumatisme », a-t-elle déclaré. «Donc, ce que nous voyons, c’est que les officiers rédigent souvent le rapport, mais manquent de pugnacité, et beaucoup aident à régler le cas à l'amiable», a-t-elle déclaré. Si les violeurs ne sont pas traduits en justice, ils peuvent mieux recommencer - et de nombreux enfants finissent par être victimes du même violeur. Cela crée un environnement dangereux pour les femmes et les enfants, a déclaré Angkana. Les jeunes enfants, par exemple, sont très vulnérables aux abus. «Nous avons constaté que les enfants sont souvent violés par leur voisin, les aînés de l’école ou les adultes à qui ils sont confiés par les parents, ou par des membres de la communauté», a déclaré Angkana. «Ils sont souvent trop jeunes pour comprendre qu'ils ont été violés. Les parents ne le découvrent que plus tard », a-t-elle déclaré. Dans l’affaire de viol citée ci-dessus, la fillette de 4 ans a dit à sa mère que "un grand" l'avait poignardée avec un "couteau" (image enfantine malheureusement facile à comprendre). https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058231-many-rape-cases-stalled-or-settled-by-police-says-foundation/
  6. Hier, La cour provinciale de PATTANI a condamné à mort Su-ai-mee Sama-ae et Sama-ae Mamah pour leur rôle dans l'attentat à la bombe du magasin Big C en 2017 qui a blessé 61 personnes, dont des enfants, et causé des millions de dommages matériels. Les accusés ayant plaidé coupables, la sentence est commuée en prison à perpétuité. L’attaque du 9 mai 2017 a eu lieu quand un pickup, chargé de bombes artisanales, a explosé près de l’entrée du magasin au centre-ville de Pattani. Une autre bombe, placée sur une moto laissée dans le parking, a également explosé à peu près au même moment, a déclaré le chef de la police de Pattani, le général-major Thanongsak Wangsupa. Su-ai-mee a été arrêté quelques jours plus tard et a fourni des indices sur d'autres suspects dont le cerveau lors des interrogatoires dans un camp militaire. Un deuxième suspect a été arrêté peu après. En mai 2017, Les insurgés s'étaient rendus à la mosquée Banmai, où Nuson Kajornkam, originaire de Yala, âgé de 45 ans, a été tué. Nuson, qui gagnait sa vie en installant des tentes et des auvents, avait été attiré à Pattani par les autonomistes. Sa camionnette a été volée et son corps a été retrouvé dans une plantation de caoutchouc dans le district de Nong Chik le 11 mai. Nuson laisse derrière lui son épouse, qui travaille comme infirmière, et leurs deux enfants. Le témoignage de Su-ai-mee s’est avéré utile pour les enquêteurs et neuf mandats d’arrêt ont été délivrés pour ses complices. Les violences secouent les provinces du sud Pattani, Yala, Narathiwat et Songkhla depuis le début de 2004, ayant fait près de 7 000 morts. Les insurgés orchestrent des attaques presque quotidiennement pour exprimer leurs griefs sur l’incapacité du gouvernement à s’adapter à la culture des Thaïlandais musulmans et malais, explique THE NATION https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058186-two-men-jailed-for-life-for-mall-bombing/?tab=comments#comment-13384906
  7. H225M : La Thaïlande complète sa flotte La Thaïlande a commandé quatre H225M supplémentaires. D’ici 2021, la Royal Thai Air Force opèrera 12 H225M. Airbus Helicopters a annoncé le 20 septembre 2018, avoir reçu une nouvelle commande pour quatre hélicoptères de manœuvre H225M de la part de la Thaïlande. Le H225M (Baptisé Caracal dans l’armée de l’Air française) est un appareil de 11 tonnes, bi moteurs, doté d’un pilote automatique quatre axes. Les appareils thaïlandais sont équipés d’un système de flottaison d’urgence, d’un système électro optique, d’un phare de recherche et d’un treuil. Les six appareils actuellement en service au sein de la force aérienne thaïlandaise sont employés pour des missions de recherche et de secours et pour le transport de troupes. Airbus annonce par ailleurs que la Thaïlande réceptionnera d’ici la fin fin 2018 deux H225M issus d’une précédente commande. La Thaïlande a aussi commandé cinq H145M d’Airbus Helicopters pour sa marine royale. Près de 90 H225M sont en service dans le monde. http://www.air-cosmos.com/h225m-la-thailande-complete-sa-flotte-115143
  8. Un navire de pêche illégale explose au large de Kuala Langsa, en Indonésie, le 5 avril 2016. Photo : AFP Bangkok (VNA) - Au total, 861 bateaux de pêche non enregistrés auprès des autorités thaïlandaises devraient être détruits d'ici la mi-décembre. Le gouvernement thaïlandais intensifie en ce moment ses efforts pour améliorer le statut réglementaire des navires de pêche. La Thaïlande qui est menacée par l'Union européenne de sanctions commerciales en raison de ses pratiques de pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN), tente de réorganiser sa flotte avant la prochaine série de pourparlers sur la pêche avec l'UE programmée en septembre. Au 16 août, la Thaïlande comptait plus de 10.700 bateaux de pêche enregistrés, tandis que 6.315 bateaux n'étaient toujours pas immatriculés. Depuis 2015, la Thaïlande avait déjà reçu un "carton jaune", à cause d'un cadre législatif de lutte contre la pêche illégale inadéquat et de la faiblesse de ses systèmes de surveillance, de contrôle et de traçabilité. Si l'Union européenne (UE) donne ensuite un "carton rouge" au pays, les importations de poissons et fruits de mer thaïlandais dans l'UE seraient alors interdites. En mi-mai dernier, l'UE a décidé de maintenir le "carton jaune" pour la Thaïlande. Les activités de pêche dans les eaux de l'Asie du Sud-Est se resserrent de plus en plus lors de ces derniers temps. En août dernier, l'Indonésie a coulé 125 bateaux étrangers pour pratiquer la pêche illégale au sein de cet archipel de quelque 17.000 îles. Depuis 2014, les autorités indonésiennes ont arrêté et coulé 488 bateaux pris en train de pêcher illégalement. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/le-gouvernement-thailandais-va-detruire-861-bateaux-de-peche-illegaux/108418.vnp
  9. LE FIGARO Six jeunes Thaïlandais, accusés d'avoir mis le feu à des portraits du roi, ne seront finalement pas jugés pour lèse-majesté d'après leur avocat, une décision rare dans le royaume qui a l'habitude de réprimer très sévèrement toute atteinte au souverain. Ils étaient en détention depuis 2017 pour avoir brûlé des portraits du roi de Thaïlande, que l'on peut voir partout à travers le pays: le long des routes, dans les entrées des administrations et des entreprises. Les faits se sont produits dans la province de Khon Kaen, dans le nord-est du pays. Cette région est connue pour son soutien au Pheu Thai, parti dans l'opposition depuis son éviction du pouvoir par un coup d'Etat militaire en 2014 réalisé au nom de la défense de la monarchie. Mis en examen en janvier 2018, le tribunal a finalement décidé cette semaine de ne retenir contre eux que les accusations d'"association criminelle" et de "destruction de la propriété d'autrui", et non plus le caractère lèse-majesté, a indiqué jeudi Pawinee Chumsri, l'avocate de Thai Lawyers for Human Rights représentant les prévenus. Ils encourent néanmoins pour ces chefs d'accusation jusqu'à neuf ans de prison, rappelle l'ONG. Les six jeunes ont assuré avoir été engagés par un mystérieux commanditaire pour brûler les portraits qui représentaient le roi actuel, Maha Vajiralongkorn, et son père, le défunt Bhumibol Adulyadej. Thai Lawyers for Human Rights recense depuis des années les procès pour lèse-majesté dans le royaume, où de nombreux détenus accusés d'irrespect envers la royauté continuent de purger des peines de prison de plusieurs dizaines d'années pour certains. Parmi eux, des internautes et citoyens, mais aussi plusieurs membres de la famille de l'ex-femme du roi, la princesse Srirasmi. Néanmoins, les acquittements se sont multipliés ces derniers mois. Le cas plus emblématique est celui d'un célèbre historien accusé de lèse-majesté pour avoir douté de la version officielle d'une bataille d'éléphants menée par un roi au XVIe siècle. Il a été acquitté en janvier. "Les affaires de 112 (le numéro de la loi de lèse-majesté) ont été très peu nombreuses cette année", s'est réjoui Pawinee Chumsri. Le roi Maha Vajiralongkorn a succédé en 2016 à son père Bhumibol Adulaydej, qui a régné plus de 70 ans sur le pays. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/09/20/97001-20180920FILWWW00115-thailande-six-jeunes-echappent-a-un-proces-pour-lese-majeste.php
  10. La ville de Pattaya manquant cruellement de magasins, centre commerciaux, malls et supermarchés, LH Mall et Hotel Group va ouvrir cette année un centre commercial / hôtel à 6 milliards de bahts. Le bâtiment se trouve à Pattaya Nord (près du round point du dauphin) sur un site de 52 800 mètres carrés. Suwanna Buddhaprasart, PDG de LH Mall, a déclaré qu'il y aurait 396 chambres d'hôtel, un parc aquatique de 6 000 m² et des salles de réunion et de réception et Terminal21 Pattaya : un centre commercial de six étages avec cinéma, supermarché, restaurations et plus de 500 magasins. Terminal21 disposera également d'un escalator de 39 mètres, le plus long de tous les centres commerciaux thaïlandais. Il devrait attirer plus de 50 000 visiteurs par jour. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058008-north-pattaya-mall-and-hotel-set-to-open/ Pattaya est maintenant une station de classe mondiale plus conviviale que jamais pour les familles grâce à une nouvelle piste cyclable. L'itinéraire relie la route Sukhumvit (route 3) à la route 331 sur une distance de 13,632 km. Les routes locales ont été rénovées et réaménagées pour un coût total de près de 145 millions de bahts. Il y a beaucoup d'attractions dans la région - particulièrement les temples et la montagne de Bouddha - que les familles aiment visiter. A Bangkok, les pistes cyclables ont rapidement été transformées en parking, boudées par les cyclistes puis carrément supprimées. La priorité a été clairement donné aux voitures particulières contre les piétons, les cyclistes et les bus. A Pattaya, les familles à vélo seront, en revanche, la priorité. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058106-pattaya-more-family-friendly-than-ever-as-new-13km-cycle-way-opens/
  11. LE MINISTRE DU TRAVAIL Pol Le général Adul Sangsingkaew a chargé une commission de lancer et d’achever en 15 jours une enquête sur les allégations selon lesquelles des associations défendant les handicapés avaient détourné des fonds. Elles ont été accusés de détourner jusqu'à 1,5 milliard de Bt par an des frais de formation / séminaire et des fonds pour l’emploi des personnes handicapées. Preeda Limnontakul, présidente du Réseau pour la protection des personnes handicapées, et les victimes présumées, ont demandé hier au Département des enquêtes spéciales (police DSI) d’enquêter sur ces allégations et de protéger les témoins. Il a dit que si l’affaire n’était pas résolue, il demanderait aux Nations Unies d'intervenir. Adul a déclaré aux médias hier qu'il s'agissait de la première plainte de corruption de ce type depuis que son ministère avait mis en place des aides à l'emploi pour les personnes handicapées en 2009. Adul a déclaré que la mission de son ministère, conformément à la Loi sur le développement de la qualité de vie des personnes handicapées, consistait à faire en sorte que les entreprises embauchent un handicapé pour 100 travailleurs. Il a déclaré que son ministère n’était pas responsable du Fonds pour l’autonomisation des personnes handicapées. Une entreprise qui n'embauche pas assez de handicapé doit payer une "taxe" versée à ce Fonds. Il a déclaré que cette année, 14 623 employeurs avaient contribué au fonds à raison de 109 000 Bt par an et par personne. Adul a indiqué que son ministère contrôlerait les antennes provinciales, qui supervisent les mesures de promotion de l'emploi, y compris la fourniture de biens et de services aux personnes handicapées, la sous-traitance et d'autres services tels que les interprètes en langue des signes. Le ministre du Développement Social, Anantaporn Kanjanarat, a déclaré que la corruption présumée dans les formations / séminaires organisés par les associations, ainsi que l’embauche de personnes handicapées, relevaient de la responsabilité du ministère du Travail. Il a déclaré que cela devrait être examiné au cas par cas, car il était peu probable qu'il s'agisse d'un cas de corruption systémique. D'après les médias thaïlandais, la fraude existe à plusieurs niveaux et est protéiforme. Par exemple, lors d'un séminaire sur le handicap, le conférencier demande 30 000 thb mais on budgétise 300 000 thb, les cadres des associations (des valides) gardent la différence. Autre fraude : les aides pour les employeurs qui embauchent des handicapés fantômes (25 000 personnes déclarées, 20 000 dans la réalité, soit 5 000 fantômes, 500 millions de bahts détournés). Aide aussi à la formation de handicapés fantômes (25 000 personnes déclarées, 15 000 dans la réalité, soit 10 000 fantômes, 1 milliard détourné, d'après The Nation). https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058056-minister-orders-probe-into-annual-loss-of-bt15-bn-from-fund/ Le détournement des allocations pour les pauvres et des aides pour les handicapés est évidemment d'une autre nature que les habituelles rétrocommissions sur les marchés publics. Pol General Adul Sangsingkaew. ministre du travail
  12. Un policier a été tué et quatre villageois ont été blessés dans une embuscade apparemment organisée par des insurgés dans la zone de Raman de Yala mercredi. La police de Tha Thong à Raman a été alertée à 17h05 de l'attaque du pick-up à la frontière entre le district de Raman et Thung Yang Daeng. Lorsque la police et une unité de l'armée sont arrivées sur les lieux, ils ont trouvé le Sgt Maj Somjit Chudam, 41 ans, un policier de Yala, mort sur le siège du conducteur. Les quatre villageois blessés sont identifiés comme Thaworn Phetchoengchum, Nipon Chanmanee, Suwit Panthong et Sompit Suklangthuan. Ils ont été emmenés à l'hôpital de Rama. Deux autres villageois, Charoon Renunuan et Thuan Ratanakhiri, qui n'ont pas été blessés, ont déclaré à la police qu'ils rentraient chez eux après avoir chassé un sanglier dans une forêt du village de Ban Jarang Tadong. Ils ont déclaré que le policier et les villageois avaient riposté et que les assaillants avaient fui après un bref échange de tirs. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058107-policeman-killed-four-injured-in-yala-ambush/
  13. Une jeune femme thaïlandaise et son mari (mari ou petit ami, ce n'est pas très clair) français vivaient ensemble depuis deux ans près de Pattaya. Après de multiples scènes de ménage, ils ont décidé, mardi soir, de se séparer. Elle a dormi dans le lit et lui sur le canapé près de la télévision dans le salon de la maison. Le matin, il n'était plus dans le canapé. La jeune femme a imaginé qu'il était parti comme ils l'avaient convenu la veille. Elle ne prit pas la peine de l'appeler puisque "c'était fini" et elle est restée à la maison pour vaquer à ses occupations Dans l'après-midi, Natthanat Surarat, 23 ans, a voulu sortir. Elle a ouvert la porte et a vu son mari pendu à l'avant-toit de la maison par une corde en nylon. Elle a appelé la police. Le lieutenant-colonel Pol Theethat Tarunjan de la police de Nong Prue s'est rendu sur les lieux avec les services de secours de Sawang Boriboon. Olivier Sylvian Pirai Sam (nom translittéré de la langue thaïe), 45 ans était mort. Il n'y avait aucun signe de lutte ou d'objets manquant dans la maison. Daily News a rapporté que Natthanat était en larmes alors qu'elle embrassait son mari sur le front lors d'un dernier adieu pendant que le corps était emmené pour une autopsie. La police a déclaré qu'il s'agissait d'un cas de suicide clairement provoqué par le stress de la rupture du couple. L'ambassade et les proches ont été informés. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1058081-young-thai-woman-makes-shock-discovery-after-deciding-to-finish-with-french-husband/
  14. Deux Thaïlandaises fans d'une star sud-coréenne ont réussi à se faire passer pour des employées des douanes pour apercevoir leur idole à l'aéroport, une ruse qui leur a valu d'être inculpées mercredi. Les deux femmes sont poursuivies pour avoir pénétré dans une zone interdite au public "et deux responsables sont soupçonnés de les avoir aidées", a déclaré à l'AFP le chef de la police aéroportuaire, Viroj Tudso. Elles risquent de lourdes amendes et jusqu'à cinq ans de prison. Des caméras de surveillance ont permis d'identifier un employé des douanes remettant des badges aux deux fans, leur permettant d'entrer dans une zone restreinte par où devait passer la star. L'incident, qui s'est produit le 14 septembre, a été révélé après que l'une des deux femmes s'est vantée sur les réseaux sociaux d'avoir réussi à approcher l'acteur Lee Jong-suk, au contrôle de l'immigration de l'aéroport de Suvarnabhumi, en revêtant un "faux" uniforme de douanière. "J'ai été la première personne à lui serrer la main... Je ne me les laverai plus", s'était-elle vanté dans un post. Embarrassé, l'aéroport a annoncé un renforcement des procédures d'identification des employés, avec un contrôle biométrique bientôt mis en place. Plusieurs millions de touristes transitent chaque année par l'aéroport de Suvarnabhumi, un des plus importants d'Asie. http://www.lepoint.fr/insolite/thailande-elles-se-font-passer-pour-des-douaniers-pour-approcher-leur-idole-19-09-2018-2252725_48.php
  15. Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a ordonné à l'administration métropolitaine de Bangkok et à d'autres agences d'interdire qu'on nourrisse des pigeons sauvages, a déclaré mercredi le porte-parole du gouvernement, le lieutenant général Sansern Kaewkamnerd. Sansern a déclaré que l'interdiction est une mesure visant à contrôler le nombre de pigeons sauvages et à prévenir les maladies. Il a déclaré que la population se plaignait du nombre croissant d'oiseaux sauvages causant une nuisance. "Le Premier ministre a chargé toutes les agences de trouver des mesures pour nettoyer les zones, mais les oiseaux ne doivent pas être blessés", a déclaré M. Sansern. "Les gens ne seront plus autorisés à nourrir les oiseaux pour réduire leur nombre partout. Les administrations provinciales peuvent créer des zones pour nourrir les oiseaux." Sansern a cité le quai de Wat Rakang Kositaram, à Bangkok, comme un exemple où certains nourrissent les pigeons sauvages, causant des problèmes aux passants. Il a dit que les amoureux des oiseaux ignoraient les panneaux d’interdiction et nourrissaient les oiseaux, ce qui cause des préjudices. On ne sait ce que risquent les délinquants qui nourrissent les pigeons. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1057998-thai-govt-bans-pigeon-feeding/ Plus dangereux que les pigeons : les chiens. Trois chiens ont attaqué une fillette de 4 ans qui faisait du vélo dans la rue comme tous les jours. Ils l'ont égorgée et elle est morte. Le propriétaire des chiens, voisin de la fillette risque un mois de prison et / ou 10 000 bahts d'amende. On ne sait pas si les chiens ont été réprimandés. Ban Khawao, Chaiyaphum, hier. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1057963-what-price-a-life-man-faces-just-one-month-jail-after-his-vicious-dogs-kill-four-year-old-riding-her-bike/