Aller au contenu
BANGKOK 19 April 2019 19:21

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    13 840
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    34

Le Modérateur last won the day on February 18

Le Modérateur had the most liked content!

Réputation sur la communauté

61 Excellent

À propos de Le Modérateur

  • Rang
    Premier

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. BANGKOK - Un ancien commandant de la police des frontières a été nommé chef du bureau de l'immigration, en remplacement de l'ex- Grand Flic Surachate Hakparn, dont la chute reste un sujet de spéculation. La nomination du major-général Sompong "Big Oud" Chingduang a été annoncée par le numéro deux de la junte, Prawit Wongsuwan, à l'issue d'une réunion d'environ 45 minutes avec d'autres responsables de la police. Sompong est actuellement responsable de la police des patrouilles frontalières. Cette nomination intervient après l'éviction brutale de Surachate de la police au début du mois, sans aucune explication. Une réunion pour nommer son successeur était initialement prévue pour le 9 avril, mais a été reportée à la dernière minute. L'ordonnance de renvoi ne précisait pas si Surachate avait enfreint des lois ou règlements. Le général Prawit a déclaré aujourd’hui qu’il n’y aurait aucune enquête disciplinaire concernant Surachate. Il n'aurait donc enfreint aucune loi. "Il n’y aura pas d'enquête", a déclaré Prawit, responsable des affaires de police, en réponse aux questions des journalistes. "C'est fini." Jadis l'un des visages les plus visibles de la police, Surachate a rarement été vu en public depuis son transfert dans le civil le 6 avril. Son profil public sur Facebook a également été supprimé. Selon les médias, l'homme de 49 ans est «en vacances» aux États-Unis. S'adressant aux journalistes aujourd'hui, Prawit a de nouveau refusé de dire pourquoi Surachate avait été évincé de la force publique. "Je ne sais pas. Si vous voulez en savoir plus, allez lui demander vous-même », a déclaré le général. Les tentatives pour joindre Surachate ont été infructueuses. Le nouveau chef du bureau de l'immigration n'a pas parlé aux journalistes aujourd'hui. Né dans une famille de militaires de la province de Lopburi, Sompong a rejoint la police après avoir obtenu son diplôme de l'école préparatoire des forces armées. Sompong s'est fait connaître par un commandement dans la région frontalière méridionale, où il a été salué pour avoir capturé de nombreux militants sécessionnistes actifs dans la région. Il a ensuite été nommé chef adjoint de la Division de la répression de la criminalité, où il a supervisé plusieurs affaires de meurtres très médiatisées. Il a également été affecté à la police anti-émeute, à l'unité d'enquête criminelle et, plus récemment, à la police des frontières. Remarque de Khaosod : Certains détails ont été omis dans l'article en raison de problèmes juridiques (censure). http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/04/19/govt-names-replacement-for-big-joke/ Sompong
  2. PHANG NGA: Un Australien se rétablit après avoir été poignardé plusieurs fois après une altercation dans un bar de Phang Nga tôt le jeudi matin (18 avril). Le Maj Charan Srisarak du commissariat de Khao Lak, a été informé de l'incident à 00 h 50. Chanin Intharong, âgé de 24 ans, était arrivé à moto devant le bar Monster qui se préparait à fermer. Chanin est descendu de la moto et s'est approché d'une femme qui était assise avec deux hommes, dont un Australien, Wayne William Marks, 44 ans. «Chanin a demandé à la femme, Kamonthip Nambut, de retirer son t-shirt et de lui lui donner, car il appartenait à sa petite amie (de Chanin) », déclaré le Maj Charan. "Kamonthip a déclaré qu'elle rendrait le t-shirt plus tard, car elle n'était pas en mesure de le faire à ce moment-là." Chanin a tenté de retirer le t-shirt de force. Alors M. Marks s'est interposé pour protéger la jeune femme. «Comme il perdait la bagarre, Chann a sorti un couteau et a frappé M. Marks 12 fois aux bras, à l'estomac et à la clavicule avant de s'enfuir sur la moto», a ajouté le Maj Charan. La police est arrivée et a trouvé Wayne allongé sur le sol, en sang. Il a été conduit à l'hôpital de Takua pour être soigné. La police a ensuite retrouvé Chanin devant la discothèque Build Factory à Khao Lak. Il était en possession d'un couteau de poche de 15 cm. "Chanin a été emmené en poste de police de Khao Lak où il a reconnu avoir poignardé l'Australien, mais a prétendu l'avoir fait en état de légitime défense", a rapporté le Maj Charan. «Nous enquêtons toujours pour découvrir tous les détails de l'incident», a-t-il expliqué. "Nous allons bientôt reprendre les entretiens avec les témoins." «En ce moment, Chanin est détenu à la cour provinciale de Takua dans l'attente des développement de l'enquête. Il a été accusé de tentative de meurtre et de port d'un couteau en public. «M. Marks est dans un état stable. Il n'est plus en soins intensifs. Je ne l'ai pas encore interrogé car il a besoin de repos », a ajouté le Maj Charan. https://forum.thaivisa.com/topic/1095938-man-charged-after-stabbing-australian-tourist-in-phang-nga/?tab=comments#comment-14057992 Un autre Australien, Daniel Thomas Janse, 33 ans a été trouvé mort dans sa chmabre à chiang Mai. A ce stade, la police pense à une overdose. https://forum.thaivisa.com/topic/1095962-australian-man-33-found-dead-in-chiang-mai-hotel/
  3. LE CONSEIL MÉDICAL a averti que les gangs qui envahissent les hôpitaux après minuit seront passibles d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans, ajoutant que les ivrognes devraient également être bannis des hôpitaux sauf s'ils sont blessés. Les autorités veulent agir après que des bagarreurs ivres sont entrés dans trois hôpitaux de trois provinces au cours de la période du Songkran pour attaquer leurs victimes, même après leur hospitalisation pour blessures. Les bagarres dans les hôpitaux, parfois avec des armes à feu, ne sont pas rares, hors Songkran. Les agresseurs ont refusé de cesser de frapper les victimes malgré les avertissements du personnel de l'hôpital et des agents de sécurité. «Nous avons consulté le ministère de la Santé publique, les procureurs et la police. Le recours à la violence à l'intérieur des hôpitaux est un crime », a déclaré hier le secrétaire général du Conseil médical, Ittaporn Kanacharoen. Le chef de la police de Prachuap Khiri Khan, le général Pol, Surasak Suksawang, a déclaré que les neuf personnes impliquées dans une bagarre à l'intérieur de l'hôpital de Bang Saphan font face à des accusations sévères. «Deux groupes se sont battus devant un stand de nourriture dans le district de Bang Saphan Noi. Certains d’entre eux ont été blessés. Alors, quand ils se sont encore croisés à l'hôpital, une autre bagarre a éclaté », a-t-il déclaré. Le directeur de l’hôpital a également porté plainte pour dommages matériels, l’un des "combattants" ayant utilisé une statue de Bouddha dans le combat. La statue avait été placée à un endroit bien en vue pour Songkran. Ittaporn a déclaré que toute agression physique ou acte de vandalisme dans les hôpitaux avant minuit serait passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à un an, et ce sera cinq ans après minuit. Déplorant que la plupart des agresseurs sont ivres, Ittaporn a déclaré qu'il souhaitait que les personnes en état d'ébriété ne soient pas autorisées à entrer dans les salles d'urgence, sauf si elles sont elles-mêmes des patients ou des parents de patients. «Si possible, la police et les volontaires devraient contribuer à maintenir la sécurité dans les hôpitaux», a-t-il suggéré, ajoutant que la société devrait contribuer à protéger le personnel médical. Ittaporn a ajouté que le Conseil médical abordera la question avec les autorités compétentes et organisera un séminaire à ce sujet le 7 mai. Kosonlavat Intujunyong, porte-parole du procureur général, a déclaré sur Facebook que les attaques et bagarres dans les hôpitaux étaient une violation flagrante de la loi. "La police ne sera peut-être pas en mesure de les arrêter sur place, mais les éléments de preuve provenant de la vidéosurveillance et de clips enregistrés par de bons samaritains seront utilisés pour les localiser", a-t-il déclaré. Il a ajouté que l'ivresse n'était pas une circonstance atténuante (sic). https://forum.thaivisa.com/topic/1095851-clampdown-on-hospital-brawls-necessary-say-authorities/
  4. À la fin de cette année, la Thaïlande sera libérée de trois types de plastique - les microbilles, https://fr.wikipedia.org/wiki/Microbille_de_plastique les opercules qui recouvrent les bouchons et les plastiques oxo-dégradables https://fr.wikipedia.org/wiki/Oxo-fragmentation soit les sacs en plastique très très fin. Quatre autres types de plastique à usage unique seront interdit d'ici 2022, selon une feuille de route dévoilée mardi. Voici les produits en question : La feuille de route pour la gestion des déchets plastiques 2018-2030 comprend également un plan ambitieux visant à utiliser 100% de plastique recyclé d'ici 2027. Certains déchets seront tarnsformés en énergie, a déclaré le porte-parole du gouvernement, le colonel Athisit Chainuwat. Les quatre plastiques à usage unique à éliminer d'ici 2022 sont les suivants: sacs en plastique légers d'une épaisseur inférieure à 36 microns; récipients de nourriture en styromousse à emporter; gobelets et pailles en plastique. Une exception sera faite pour ceux qui doivent utiliser des pailles, telles que les personnes âgées, les malades et les enfants. Mardi, le gouvernement a pris acte de la feuille de route et a chargé le ministère de l'Environnement de formuler un projet de plan d'action pour la gestion des déchets plastiques, conformément à la stratégie nationale sur 20 ans. Le Cabinet a également demandé des précisions sur le rôle des agences concernées, qui bénéficieront également d’une importante participation des secteurs privé et commercial. Les agences gouvernementales concernées devraient créer divers mécanismes pour faire avancer les choses. Aucune mesure concrète n'a été avancée à ce stade. La procédure de travail doit prendre en compte la gestion du cycle de vie des déchets plastiques soit : la conception, la fabrication et l’élimination. Selon le Département de l'environnement, les Thaïlandais génèrent 1,14 kilogramme de déchets par personne et par jour, contribuant à la production de 27,04 millions de tonnes de déchets par an qui s'entassent. Une personne utilise environ huit sacs en plastique par jour, soit 500 millions de sacs en plastique par jour pour l'ensemble du pays. La plupart des déchets plastiques finissent dans les océans, représentant 16% des déchets en mer. https://forum.thaivisa.com/topic/1095831-thailand-to-junk-three-kinds-of-plastic-by-end-of-this-year/
  5. LES ECRIVAINS DU SIAM [CONFERENCE] Conférence animée par Christelle Célérier Les écrivains du Siam présentés lors de cette soirée, ont pour premier intérêt leur diversité de styles, d'intérêts, de points de vue et de personnalités et là réside tout l'intérêt de la rencontre. Ensuite, pour nos amis lecteurs, ils ont comme eux un pied ou deux en Asie du Sud-Est, et ce depuis souvent de nombreuses décennies, ce qui font d'eux des témoins hors pair à l'écriture ciselée et bien pensée, parfois sage, souvent drôle. Notre invité d'honneur sera Jean-Marie Colonna, de son nom complet Roland Philippe Hercule Jean-Marie Colonna Ceccaldi de Vescovato, né Prince, et qui publie son deuxième livre: "Incensé, cocasse et bouleversant", un regard panoramique sur les moments essentiels de ses 94 printemps. En tout, ce seront 10 auteurs habitant la région qui parleront de leurs ouvrages. Les écrivains qui seront présents : Jean-Marie Colonna Jean-Pierre Higo Jean Marcel Francis Engelmann, qui a écrit de nombreux ouvrages sur le Laos où il réside. Thierry Falise viendra présenter "Pris au piège", premier livre en français consacré à L'incroyable histoire des enfants survivants de la grotte thaïlandaise en juillet 2018. Jean-Claude Pomonti, célèbre correspondant du Monde à Bangkok pendant des décennies, expert de l'Asie du sud Est. Voir moins Jeudi 25 Avril 19:00 Alliance française de Bangkok
  6. suite de cette affaire Un moine important a été condamné à une peine de 26 ans d'emprisonnement pour collusion avec un ancien chef du Bureau national du bouddhisme (NBO) afin de détourner des fonds du temple. Phra Khru Kitti Patcharakhun, abbé du temple de Lat Khae et chef monastique du district de Chon Daen, Phetchabun a été reconnu coupable d'avoir détourné plus de 24 millions de Bt sur le budget de 28 millions que la BNO avait prévu pour 12 temples dans quatre provinces. La cour a désigné Nopparat Benjawatananan, alors chef de la BNO, comme complice. Nopparat s'est enfui de Thaïlande au cours de l'enquête. Le délai de prescription dans cette affaire expirera en 2036. "Nous ferons appel", a déclaré l'avocat de l'ancien abbé après avoir entendu le verdict rendu par le tribunal pénal central pour les affaires de corruption. Le moine avait plaidé non coupable, affirmant qu’il s’était simplement plié aux demandes de Nopparat, parce que ce dernier était un haut responsable. Selon le moine, il a été demandé aux temples de restituer en espèces la plupart des fonds que le NBO avait transférés sur leurs comptes bancaires (rétrocommission). Nopparat avait affirmé que ces fonds seraient utilisés pour des temples dans le sud, a déclaré le moine. Toutefois, le tribunal n’a pas été convaincu, affirmant que l’accusé, en tant que moine important, aurait dû savoir ce qui était approprié. En tant que moine important, sa condamnation aurait dû être deux fois plus lourde qu'à l'accoutumée ainsi la sentence est de 39 ans de prison, mais elle a été commuée en 26 ans, le tribunal ayant jugé son témoignage utile. Si la demande de libération sous caution est rejetée, le moine sera défroqué et envoyé en prison. Sous entendu, il n'est ni défroqué, ni incarcéré actuellement. Entre son arrestation et le procès, il est resté en liberté contre une caution de 1,5 million de bahts. Dans le cadre de la demande de mise en liberté sous caution, l'avocat a suggéré que le moine soit obligé de porter un bracelet électronique. Selon des sources, Phra Khru Kitti Patcharakhun devra également comparaître devant la Cour pénale. Il est accusé par trois filles - toutes âgées de moins de 15 ans - d'agressions sexuelles. Le procès est terminé et le tribunal pénal doit lire son verdict le 27 juin. Dans le même temps, 10 suspects, dont d'anciens moines qui faisaient partie du Conseil suprême de Sangha, sont actuellement en prison en attente de leur procès pour avoir détourné plus de 200 millions de Bt. On comprend donc que Kitti s'en sort bien puisque, contrairement à ses co-accusés, il n'a jamais été détenu. Phanom Sornsilp, un autre ancien chef du NBO, est également impliqué dans le détournement de fonds. https://forum.thaivisa.com/topic/1095832-senior-monk-gets-26-years-in-jail-for-helping-‘embezzle’-temple-funds/
  7. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha est mécontent du nombre d'accidents de la route mortels pendant les vacances de Songkran, même s'il y a eu moins de victimes par rapport aux années précédentes. Le Premier ministre a déclaré aujourd'hui qu'il n'était pas satisfait de la situation en matière d'accidents de la route, même s'il y a une amélioration par rapport à l'année dernière. Il a ajouté que ceux qui ont été tués et blessés sont tous considérés comme faisant partie des forces vives du pays. Il a plaidé auprès des automobilistes et des motocyclistes pour qu'ils se conforment à la loi, par exemple : s'abstenir de boire de l'alcool avant ou pendant la conduite et porter des casques pour motocyclistes en tout temps. En ce qui concerne le gouvernement, le Premier ministre a affirmé qu'il avait fait de son mieux mais que les conducteurs eux-mêmes devaient assumer leurs responsabilités en respectant scrupuleusement la loi et les règles de la circulation. Dans le même temps, le Centre pour la prévention des accidents de la route a annoncé aujourd’hui que le nombre total de victimes d'accidents de la route au cours des six premiers jours de Songkran, du 11 au 16 avril, était de 348, avec 3 176 blessés sur 3 068 accidents de la route. Hier, 42 personnes ont été tuées et 381 autres blessées dans 367 accidents de la route. La conduite en état d'ébriété et les excès de vitesse sont les causes principales. Seules cinq provinces sur 77 n'ont signalé aucun décès. Ce sont Trang, Phang Nga, Mae Hong Son, Sukhothai et Ang Thong. Le nombre d'accidents de la route dans la province de Chiang Mai, dans le nord du pays, a été le plus élevé (119), tandis que les provinces de Nakhon Ratchasima et Udon Thani, dans le nord-est, ont enregistré le plus grand nombre de morts, soit 15 victimes. https://forum.thaivisa.com/topic/1095658-pm-prayut-not-satisfied-with-songkran-road-accidents-toll/ Les statistiques de ce Songkran sont encourageantes ou étranges. En effet, le nombre de morts est inférieur (par exemple hier) au nombre moyen de morts quotidiens durant le reste de l'année.
  8. KRABI - Un homme est actuellement en état d'arrestation. Il est soupçonné d'avoir agressé sexuellement une touriste britannique sur l'île populaire de Phi Phi Don, a annoncé aujourd'hui la police. Le porte-parole de la police, Krissana Pattanacharoen, a déclaré que le suspect était accusé d'avoir commis un viol aux premières heures du 15 avril. Krissana a identifié l'auteur comme étant Trairat Changsanan, un local travaillant sur un ferry de la région. Le colonel Krissana a ajouté que la police avait retrouvé le suspect en visionnant une séquence de vidéosurveillance et l'avait appréhendé le 17 avril. "Le commissaire de police Chakthip Chaijinda a présenté ses excuses à la victime après l'incident, qui a porté atteinte à l'image du tourisme dans le pays", a déclaré le colonel Krissana. Ce viol est le dernier d'une série de crimes graves commis contre des visiteurs étrangers au cours des dernières semaines. Plus tôt ce mois-ci, une touriste allemand a été violée et assassinée à Koh Sichang. Un grand média en langue anglaise affirme "La touriste est sortie avec un Irlandais pour prendre un verre dimanche soir. Ils rentraient à leur hôtel après la fermeture du bar à 1 heure du matin. Finalement, ils ont fini par aller dormir devant un restaurant de plage. Elle a ajouté qu'elle ne se souvenait pas de l'agresseur, le viol ayant eu lieu alors qu'elle était ivre et endormie devant cet hôtel-restaurant sur la plage de Loh Dalum, a déclaré Pol Col Krissana." http://www.khaosodenglish.com/news/crimecourtscalamity/2019/04/18/british-tourist-raped-on-phi-phi-island-police-say/
  9. Le Modérateur

    Surachate en Amérique

    suite de cette affaire L'ancien chef de l'immigration, le général Surachate Hakparn, se trouve en Amérique. Sanook raconte que la porte-parole du gouvernement, Patcharaporn Inthiang, avait révélé que l'ancien Grand Flic de la police royale thaïlandaise avait demandé un congé. Il devrait être de retour à la fin du mois. Surachate - connu dans la presse thaïlandaise et anglaise comme Big Joke - a "eu chaud" après son transfert soudain du poste de chef de l'immigration au poste de conseiller spécial au bureau du Premier ministre, a déclaré Sanook. Naewna, un autre média, sur la même histoire, écrit que le LT-Gen évitait la "tempête dans sa vie". Sanook a déclaré que ce qu'il ferait exactement au bureau du Premier ministre à son retour restait mystérieux. https://forum.thaivisa.com/topic/1095679-big-joke-latest-embattled-former-top-cop-takes-off-for-america/ A l'évidence son départ pour l'Amérique a reçu le feu vert du premier ministre, on peut donc penser qu'il ne lui est pas reproché des actes empêchant un voyage à l'étranger. Si tant est qu'on lui reproche quelque chose, ce qui est loin d'être prouvé.
  10. Plusieurs reportages et vidéos dans les médias thaïlandais et sur les réseaux sociaux ont montré qu'un certain nombre d'étrangers aidaient les Thaïlandais à nettoyer après Songkran. Les étrangers, sont, en général des anglo-saxons. Pourtant, Thai Rath a rapporté que deux Français de Sukhothai ont volontairement contribué à donner un coup de main. Le message d'un Thaïlandais sur Facebook a blâmé ses compatriotes pour avoir laissé le soin aux étrangers de tout ramasser. Jessica Ybert et Mathieu Savigne ont dit qu'ils étaient heureux d'aider. De toute façon, ils étaient là pour faire du bénévolat. Ils ont dit qu'ils aimaient la culture et les traditions thaïlandaises et que c'était une façon de redonner ce qu'ils ont reçu - et, en plus, ils trouvent cela amusant! Le propriétaire de la guest-house où ils séjournent à Sukhothai - Pariwat Wichianchot - était l'un des deux Thaïlandais qui ont aidé les Français à ramasser après un événement lors du Songkran près de la tour de l'horloge, dans la ville historique du nord de la Thaïlande. Par ailleurs, un Thaïlandais a posté une vidéo d'un autre étranger et de ses enfants nettoyant des ordures au bord de la rivière Mae Ping. Ils avaient apporté un grand sac en plastique pour ce faire. Le Thaïlandais a appelé ces étrangers des "jai dee" (gentils) pour avoir aidé mais n'a pas réussi à obtenir de réponses concernant leur nationalité. De nombreux autres exemples (étrangers et Thaïlandais) ont été observés un peu partout dans le pays. Un enfant thaïlandais qui ramassait les ordures à Phuket est même devenu un héros national. https://forum.thaivisa.com/topic/1095695-after-the-songkran-mess-farangs-do-the-clear-up/
  11. La pollution sévit à nouveau dans le nord de la Thaïlande. Et il faut espérer que le pays trouve dès que possible une solution à la pollution de l’air qui sévit non seulement sur Bangkok mais également dans le nord de la Thaïlande. C’est un fléau qui touche la plupart des pays industrialisés certes, cependant, la part du tourisme dans le PIB du Royaume est là-bas considérable. Des milliers de visiteurs annulent leurs séjours Le smog, longtemps signalé par les habitants du nord de la Thaïlande, s’est aggravé au point d’affecter le secteur du tourisme. Les réservations d’hôtels dans les provinces populaires de Chiang Mai et de Chiang Rai ont considérablement diminué. Ce sont des dizaines de milliers de visiteurs qui préfèrent se tourner vers d’autres destinations. Le gouverneur de l’office du tourisme thaïlandais, Yuthasak Supasorn, a déclaré que ce problème concernait principalement les visiteurs locaux. Une chute d’au moins 20 % des réservations Un représentant de la Fédération des Industries de Chiang Rai a déclaré que la pollution de l’air cette année était « particulièrement grave ». Il a indiqué que les réservations de chambres d’hôtel dans le pays avaient chuté de 20 % par rapport à 2018, ajoutant que de nombreux touristes avaient préféré se tourner vers le sud du pays. Une qualité de l’air mauvaise Ces derniers jours, la qualité de l’air était « mauvaise » à Chiang Mai et « très mauvaise » à Chiang Rai, selon le site Web AirVisual. Dans de nombreuses provinces du nord, notamment Phayao et Mae Hong Son, la situation est la même. La détérioration de la qualité de l’air a amené le Premier ministre Prayuth Chan-Ocha à se rendre dans la région. Quelles sont les causes de cette pollution ? Ce problème a été largement attribué aux incendies de forêt. Mais également et surtout les feux provenant des terres agricoles aussi bien en Thaïlande que dans les pays voisins. Les fêtes de Songkran au programme Les Thaïlandais ont célébré la nouvelle année traditionnelle thaïlandaise du samedi 13 au lundi 15 avril 2019. Songkran est fêté à travers tout le pays, et particulièrement à Chiang Mai et à Bangkok. C’est un moment exceptionnel où les visiteurs peuvent participer aux rituels solennels ou prendre part à la frénésie des batailles d’eau. Serge Fabre https://www.laquotidienne.fr/bangkok-un-tourisme-entre-couronnement-et-elections-2/
  12. BANGKOK - Une loi adoptée par Sa Majesté le Roi et imposant aux fonctionnaires de se conformer à un code de conduite strict entre en vigueur mercredi. Publiée hier dans la Gazette royale, la Loi sur l’éthique soumet la quasi-totalité des organismes publics à un comité ad-hoc présidé par le Premier ministre. Le comité est chargé de veiller à ce que les fonctionnaires se comportent conformément aux principes énoncés dans la loi. L'article 5 impose à tous les fonctionnaires concernés par la loi de respecter les règles d'éthique suivantes: Engagement envers la nation, la religion, la monarchie et le régime démocratique avec le roi à la tête de l'État. Honnêteté, bon esprit et sens des responsabilités Courage (initiative) de décider et d'agir pour ce qui est juste Capacité à faire passer le bien du plus grand nombre avant ses intérêts personnels Capacité à se concentrer sur le succès de ses tâches Exécution juste et impartiale des tâches Préservation de la bonne image de l'administration La section 3 de la loi dit qu'elle couvre tous les ministères, départements, administrations locales et entreprises d'État. Les exceptions incluent le bureau du parlement, les tribunaux et les agences qui fonctionnent indépendamment du gouvernement. La loi instaure également un comité de 12 membres présidé par le Premier ministre chargé de contrôler le respect des normes prescrites par les organismes publics, de promouvoir ces valeurs, de régler les différends liés à la loi et de conseiller le gouvernement sur des questions liées. Aucune mention n'est faite de la manière dont les infractions sont punies par la loi. Le préambule de la loi indique que le roi Vajiralongkorn a promulgué la loi avec l’avis du parlement provisoire après avoir publié un décret royal demandant une législation régissant les normes éthiques. Depuis son accession au trône en octobre 2016, Sa Majesté le Roi a pris des mesures pour favoriser l'ordre et le respect des traditions royales parmi les fonctionnaires et les forces armées. Lors d'une audience avec ses gardes du corps royaux le 13 avril, le roi les a exhortés à toujours faire ce qu'il fallait pour leur pays. Sa Majesté a également déclaré que les valeurs transmises de génération en génération ne sont pas obsolètes. "L’histoire, les coutumes, les traditions et les valeurs du pays ne sont pas dépassées", a déclaré Sa Majesté au palais Dusit. "Elles doivent être préservées." Le monarque doit être officiellement couronné lors d'une cérémonie complexe de trois jours, du 4 au 6 mai. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/04/17/king-imposes-moral-code-on-civil-servants/ photo de 2017
  13. Le gouvernement a conditionnellement approuvé un plan visant à ajouter une nouvelle piste à l'aéroport de Suvarnabhumi afin de réduire la congestion du trafic aérien de l'aéroport principal de Thaïlande. Le porte-parole du gouvernement Werachon Sukondhapatipak a déclaré mercredi que le projet proposé par le ministère des Transports avait reçu le feu vert du gouvernement, à condition qu'il passe avec succès une étude d'impact sur l'environnement et la santé réalisée par l'Office national de l'environnement. Le coût de la troisième piste prévue est estimé à 21 milliards de bahts, y compris une compensation financière pour les riverains qui seraient affectés par le bruit des avions décollant et atterrissant. Suvarnabhumi possède deux pistes, l'une à l'est du terminal et l'autre à l'ouest. Ensemble, elles peuvent prendre en charge 63 vols par heure, mais la capacité est divisée par deux si l'une d'elles est fermée pour maintenance. La nouvelle piste sera construite parallèlement à la piste ouest. Une fois les travaux terminés, l’aéroport pourrait prendre en charge 94 vols toutes les heures avec les trois pistes en exploitation. Le général Werachon a déclaré que le ministère s'attend à ce que la construction commence cette année et se termine en 2021.
  14. KRABI - La célèbre plage de la baie de Maya restera interdite aux visiteurs pendant des années, a annoncé mercredi un responsable du parc national. Vorapot Lomlim, chef du parc national de Phi Phi, a déclaré aux journalistes que l'endroit mythique, devenu célèbre dans le monde entier grâce au film hollywoodien «The Beach» en 2000, avait besoin de temps pour que son écologie se remette complètement des dommages consécutifs aux foules de touristes. "Maya Bay doit rester fermée jusqu'à ce que la nature soit complètement rétablie", a déclaré Vorapot. "Nous prévoyons que cela prendra quatre à cinq ans." Depuis que Maya a été fermée il y a près d'un an, des créatures marines telles que des requins de récif et des crabes fantômes sont revenues sur l'île, a déclaré Worapot. Il a ajouté que plus de 23 000 coraux plantés par les responsables de la marine l'année dernière ont commencé à se développer. Maya Bay, dans l'archipel des Phi Phi au large de la côte de Krabi, a attiré des centaines de milliers de visiteurs ces dernières années - un boom touristique qui s'est transformé en cauchemar pour les défenseurs de l'environnement. Les experts ont été consternés de voir le corail décimé par les bateaux et la nature locale piétinée par les touristes. Lorsque le gouvernement a ordonné la fermeture de l'île pour une période de répit, les autorités ont indiqué que près de 50% de ses coraux étaient morts. M. Vorapot a déclaré que son équipe continuerait de surveiller l’environnement de l’île grâce à des enregistreurs de données installés dans la région. http://www.khaosodenglish.com/news/2019/04/17/maya-bay-to-stay-closed-for-4-5-years/
  15. Un volontaire de défense a été abattu mardi matin dans le district de Kapho, province de Pattani, alors qu’il conduisait sa moto pour aller au travail, a annoncé la police. La police a déclaré qu'Abdulrohman Katen, âgé de 59 ans, avait reçu trois coups de feu à la tête et au corps et était décédé près de sa moto sur un pont au-dessus de la rivière Sai Buri dans le village de Ban Kokwua à Tambon Plong Hoi à 6h du matin. La police a déclaré que le volontaire conduisait sa moto pour se rendre au bureau de district pour prendre son quart de garde. Des témoins ont déclaré à la police avoir vu deux hommes à moto rattraper la victime et ouvrir le feu sur lui avant de partir à toute vitesse. La police a retrouvé quatre douilles pour pistolet de 9 mm sur le lieu du drame. https://forum.thaivisa.com/topic/1095498-defence-volunteer-killed-in-drive-by-shooting-in-pattani/
×