Aller au contenu
BANGKOK 22 October 2019 00:25

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 726
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Le Modérateur last won the day on August 29

Le Modérateur had the most liked content!

Réputation sur la communauté

63 Excellent

À propos de Le Modérateur

  • Rang
    Premier

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. On a rappelé aux députés qu'ils devaient conserver un peu de dignité et respecter le statut du Parlement. On les a priés de comprendre la nécessité de maintenir un semblant de propreté, après avoir découvert que la chambre était jonchée de déchets, de restes de nourriture et de récipients ayant contenu de la nourriture après le premier jour du débat marathon sur le projet de loi budgétaire. On ne sait pas si les contenants étaient en plastique ou bien recyclables. Le Président de la Chambre des représentants, Chuan Leekpai, a publié le rappel avant la reprise du débat le lendemain. Il a dit à tous les députés qu'il avait reçu des plaintes des agents de service concernant une quantité excessive de déchets jonchant la chambre. Il a ajouté qu'il pensait que les députés n'avaient peut-être pas eu l'intention de se débarrasser de leurs restes de nourriture, de récipients contenant de la nourriture ou d'autres déchets dans la chambre, mais avaient peut-être considéré, à tort, l'hémicycle comme une salle de séminaire où ils se laissent aller d'habitude à un tel comportement. On ne sait pas sur quoi se base Chuan pour affirmer que les députés sont sales durant les séminaires habituels. https://forum.thaivisa.com/topic/1129237-thai-mps-told-not-to-discard-garbage-in-the-parliament-chamber/ Thaivisa en français note que, bien souvent, certaines personnes jettent leurs déchets par terre, en Thaïlande, par manque de poubelles. L’alternative est "garder ses déchets par devers soi" ce qui demande une organisation car il faut se déplacer avec son propre sac poubelle ou "jeter".
  2. BANGKOK (Reuters) - Les exportations de la Thaïlande auraient augmenté de 1,2% en septembre par rapport à l'année précédente, après une baisse de 4% le mois précédent, a révélé Reuters vendredi. Les importations de septembre auraient diminué de 5,35%, après une baisse de 14,62% en août, selon les prévisions médianes de 10 analystes. La Thaïlande aurait donc enregistré un excédent commercial de 2,22 milliards de dollars en septembre, contre un excédent de 2,05 milliards de dollars en août. Le ministère du Commerce vise une croissance des exportations de 3% cette année. Cependant, le mois dernier, un responsable du ministère avait déclaré qu'il serait difficile d'atteindre l'objectif. https://forum.thaivisa.com/topic/1129340-thai-sept-exports-seen-rising-12/
  3. Le chef du commissariat -par intérim- de Pattaya, Pol Col Atinan Nutchanat, est décédé à l'âge de 59 ans, un an avant son départ à la retraite. Pol Col Atinan se rendait à une réunion à Bangkok lorsqu'il a commencé à ressentir des douleurs à la poitrine et s'est évanoui. Son chauffeur l'a emmené à l'hôpital de Chonburi où les médecins ont réussi à le réanimer avec une RCP, mais peu de temps après, son cœur s'est arrêté de nouveau et il a été déclaré mort à 13h49. Les médecins ont dit à INN qu'il semblait avoir eu une crise cardiaque. Atinan était originaire de Lopburi et était diplômé de l’école de police de la classe 36. Avant de prendre la direction par intérim de la police de Pattaya le 2 septembre dernier, il était chef de la police de Chonburi. Il aurait pris sa retraite à l'âge de 60 ans. Un certain nombre de ses prédécesseurs ont été écartés pour corruption. https://forum.thaivisa.com/topic/1129342-pattaya-police-chief-dies-from-suspected-heart-attack-on-way-to-meeting-in-bangkok/#comments
  4. Un sondage révèle que les deux tiers des Thaïlandais sont opposés aux dépenses militaires Selon un récent sondage Super Poll, près des deux tiers des citoyens souhaitent que le gouvernement investisse davantage dans la santé et la sécurité sociale. Le professeur adjoint Noppadon Kannika, directeur du Super Poll Research Center, a déclaré que 1 069 personnes avaient été interrogées sur le budget 2020 actuellement devant la Chambre. 65,9% estiment qu'une part plus importante du budget devrait être consacrée à la santé, tandis que 64,9% estiment qu'une plus grande part devrait être consacrée à l'éducation, 59,8% à la création d'emplois et 59,8% à la qualité de la vie. Les dépenses consacrées à la sécurité nationale (54,8%), au transport et à la réparation des routes (50,8%) et à la promotion des petites et moyennes entreprises (48,2%) sont moins demandées. Interrogés sur leurs tendances politiques, 67,2% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles se situaient «au milieu», estimant que tant le gouvernement que l’opposition sont médiocres. Près de 17% soutiennent le gouvernement et 15,9% soutiennent l’opposition. M. Noppadon a qualifié les résultats de sondage «d’intéressants», en particulier le fait que le soutien au gouvernement n’était supérieur que de 1% à celui de l’opposition et le fort rejet des dépenses élevées de l’armée, la police et autres agences de sécurité. https://forum.thaivisa.com/topic/1129577-survey-finds-two-thirds-oppose-military-spending/ Le Premier ministre et ministre de la Défense, le général Prayut Chan-o-cha, a souligné que le ministère de la Défense devait réserver un budget de 70 à 80 milliards de Bt pour l'achat de munitions et de véhicules à des fins défensives. "Cet argent fait partie du budget alloué du ministère de la Défense et n'a rien à voir avec le budget de dépenses courantes", a-t-il déclaré. «Nos militaires patrouillent sur 5 000 kilomètres de frontière par terre et par mer», a-t-il déclaré. "C’est une tâche importante et dangereuse et ils ont besoin de navires modernes pour des opérations efficaces." Le Premier ministre a ensuite expliqué que la flotte actuelle avait plus de 60 ans et que la plupart des navires devaient être réparés ou remplacés d’urgence. "Tous nos pays voisins ont des navires modernes, et la Thaïlande doit suivre l'évolution du monde pour maintenir ses pouvoirs de négociation et montrer son potentiel et sa capacité à protéger nos ressources, en particulier autour des frontières marines." «Le ministère de la Défense fait de son mieux pour réduire les coûts, par exemple en utilisant des navires plus petits ou même en essayant de construire les navires dans le pays», a déclaré Prayut. «Cependant, nous ne pouvons pas laisser tomber la marine. Comme vous pouvez le constater lors d'escarmouches avec des bateaux de pêche étrangers illégaux, non déclarés et non réglementés (IUU), nous devons protéger notre population et nos ressources, ainsi que prévenir les incidents susceptibles de dégénérer en conflits plus importants. " https://forum.thaivisa.com/topic/1129462-bt80-bn-munition-budget-‘necessary’-prayut/
  5. Sumeth Damrongchaitham, président de Thai Airways International (THAI), a déclaré lundi que THAI examinait la fermeture de six routes aériennes desservant 4 pays indochinois, à savoir le Laos, le Cambodge, le Vietnam et le Myanmar. Ces itinéraires, qui partent tous de l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, sont les suivants: Vientiane, Luang Prabang, Phnom Penh, Hanoï, Ho Chi Minh et Yangon. "Ces itinéraires sont tous couverts par un petit nombre de vols et ont une faible capacité d'abonné", a-t-il déclaré. "Une fois que le plan d'annulation sera finalisé, THAI affectera Thai Smile Airways sur ces liaisons en remplacement." Sumeth a ensuite expliqué que la concurrence était devenue plus féroce, chaque compagnie aérienne ayant baissé ses prix pour rester devant ses rivales. «THAI doit également adapter ses stratégies pour préserver son taux de réservation. Nous nous concentrerons sur le déploiement de campagnes promotionnelles jusqu'à la fin de l'année. " «Cependant, la stratégie de l’année prochaine reste à voir. Nos prix cette année ont été réduits à un niveau record (tout en restant la compagnie la plus chère, note Thaivisa en français) et si cette stratégie ne fonctionne pas, nous pourrions prendre une direction différente, comme rechercher davantage de partenaires pour vendre des billets à des organisations, augmenter la vente en ligne ou donner des privilèges aux voyageurs assidus », a-t-il ajouté. https://forum.thaivisa.com/topic/1129598-thai-to-cancel-6-routes-to-4-asean-countries/
  6. Une femme décrite comme un escroc légendaire qui a arnaqué 1 500 personnes pour 1,5 milliard de bahts a été arrêtée. Pariyanka, 41 ans, a été arrêtée en vertu d'un mandat d'arrêt délivré par le tribunal de Khon Kaen le 14 août de cette année. Affirmant être "Dr Lydia" formée aux États-Unis et travailler aux côtés de son mari Chanut, elle a créé une société appelée Gold Father 1978 Co. Ltd. Ils ont réussi à persuader 1 500 personnes d’acheter des lingots d’or et des bijoux 15 à 20% moins chers que dans les magasins. Certaines victimes ont transféré 100 000 bahts dans leur entreprise. Certaines ont transféré des dizaines de millions. Le mandat d'arrêt a été lancé après qu'une centaine de victimes a déposé plainte auprès de la RTP (police), du DSI (FBI local), de la CSD (la crim') et le médiateur du gouvernement Damrongtham entre août et septembre de cette année. L'arnaque n'est pas expliquée mais tout porte à croire qu'il s'agit d'une pyramide de Ponzi, à moins qu'il ne s'agisse de simple vol. On ne sait pas pourquoi elle n'a pas été arrêtée avant ni pourquoi elle n'a pas tenté de fuir à l’étranger. Avec 1,5 milliard, on doit pouvoir s'organiser. https://forum.thaivisa.com/topic/1129200-billion-baht-fraudster-dr-lydia-in-custody/
  7. Le ministère des revenus (ministère des finances) devrait relever le plafond des remboursements de taxe sur la valeur ajoutée (TVA) pour les touristes, en ville, qui passeront de 12 000 bahts à 30 000 bahts par voyageur. L'agence de perception des impôts envisage d'étendre les remboursements de TVA aux touristes dans 10 aéroports internationaux au lieu des seuls aéroports Suvarnabhumi et Don Mueang, a déclaré Pinsai Suraswadi, de l'administration fiscale stratégique, sans révéler à quelle date les nouvelles règles seraient appliquées. . Les huit autres aéroports sont Chiang Mai, Chiang Rai, Phuket, Hat Yai, Krabi, Samui, U-tapao et Surat Thani. Le ministère du Revenu autorisera bientôt les touristes étrangers à demander le remboursement de la TVA en espèces aux agents du centre-ville de tout le pays, a déclaré M. Pinsai. Le règlement modifié sera conforme à l'intention des ministres de l'Economie d'offrir plus de confort aux visiteurs étrangers. Ekniti Nitithanprapas, directeur général du fisc, a déclaré récemment que le département pourrait ouvrir des applications pour les agents de remboursement de la TVA dans le centre-ville. Un essai avec le nouveau système a montré une augmentation de 10% des ventes hors taxe. Les demandeurs doivent quitter les aéroports de Suvarnabhumi ou Don Mueang dans les 14 jours suivant la demande de remboursement de la TVA au centre-ville. Les marchandises doivent être sorties du pays dans un délai de 60 jours à compter de la date d'achat. Pour pouvoir prétendre à un remboursement de la TVA, les touristes étrangers doivent dépenser au moins 2 000 bahts par commerçant. Ils doivent acheter des articles coûteux tels que des montres, des stylos, des smartphones, des bijoux, des sacs, des ceintures et des ordinateurs portables et veiller à ce que ces produits soient sortis de Thaïlande. M. Pinsai a déclaré que les demandeurs qui achètent en Thaïlande des marchandises d'une valeur maximale de 5 000 bahts ne seront plus obligés de montrer les produits achetés au poste de contrôle des douanes des aéroports. Le ministère des Finances adoptera la technologie blockchain pour les remboursements de TVA en ligne aux touristes, a-t-il déclaré, ajoutant que le service enverrait des remboursements aux voyageurs dans un délai de trois jours ouvrables. Grâce à la technologie blockchain, les sorties de trésorerie en Thaïlande ne seront plus nécessaires et l'utilisation du papier devrait être réduite de 10 millions de pages par an.
  8. Les joueurs aux Championnats du monde de scrabble en Inde secouent la tête avec incrédulité alors qu'un garçon thaïlandais de 15 ans venant de Korat se classe à la troisième place après le deuxième jour à Goa. Tarin Pairor joue au Scrabble depuis deux ans. Maintenant, il pourrait être le troisième champion du monde Thaïlandais, l’un des principaux pays du Scrabble sur la planète. Tarin - de mère thaïlandaise et de père canadien avec un doctorat - est élève de deuxième année du secondaire à l’école Plookpanya Nakhon Ratchasima. Le Scrabble occupe ses temps libres. Il est le joueur vedette de l'académie Word Wizard de son Korat natal. Il s’agit d’un établissement dédié à la formation de joueurs de haut niveau au Scrabble, créé par le célèbre expert Akkarapol Kwansak. Akkarapol a confié à Thaivisa qu'il était très fier de la réussite de son protégé. Il a dit que le Scrabble avait aidé Tarin à se concentrer à l'école et à faire des merveilles même en mathématiques. Il y a 140 joueurs en compétition au WESPAC - le championnat de la World English Scrabble Players 'Association. Tarin a remporté 12 matches et n'en a perdu que 4 à mi-parcours des 32 matchs. Il est confronté à des professionnels chevronnés du Scrabble qui sont deux à trois fois plus âgés que lui comme Nigel Richards de Nouvelle-Zélande, le plus grand joueur de tous les temps. Nigel, qui a remporté à plusieurs reprises les titres français et anglais dans le monde, gagne bien sa vie grâce aux tournois organisés dans le monde entier. Il a remporté la prestigieuse et emblématique King's Cup à Bangkok plus d'une douzaine de fois. En Thaïlande, le Scrabble bénéficie du patronage gracieux de la famille royale et attire le parrainage de certaines des plus grandes entreprises du pays. https://forum.thaivisa.com/topic/1129154-world-scrabble-championship-fifteen-year-old-thai-boy-in-third-place/
  9. BANGKOK (Fondation Thomson Reuters) - Un trafiquant thaïlandais a été condamné à un record de 374 ans d'emprisonnement pour traite d'enfants, dans le cadre d'une décision qui, selon les avocats, dissuadera d'autres criminels. Yuttana Kodsap, 31 ans, a été reconnu coupable de trafic d'enfants à des fins pornographiques après avoir incité des enfants de 7 à 12 ans à jouer à des jeux vidéo chez lui, où il a filmé des actes sexuels avec eux et vendu les vidéos sur un réseau social, a annoncé la police. Un tribunal de la province thaïlandaise de Phang Nga, dans le sud de la Thaïlande, l'a condamné à 374 ans d'emprisonnement pour ses crimes et l'a condamné à payer 800 000 bahts à titre d'indemnisation à chacune des cinq victimes, selon des documents judiciaires communiqués à la Thomson Reuters Foundation par la Cour de justice. Il s’agissait du deuxième cas de traite des êtres humains en Thaïlande, dans lequel des délinquants avaient été condamnés à plus de 300 ans de prison. L'année dernière, le tribunal pénal a condamné trois hommes à 309 ans d'emprisonnement pour trafic d'enfants à des fins de prostitution. Dans les deux cas, les tribunaux ont limité la peine d'emprisonnement à 50 ans conformément à la législation thaïlandaise. Papop Siamhan, avocat indépendant spécialisé dans la traite des êtres humains, a déclaré que les affaires de prostitution d'enfants avaient entraîné de lourdes peines de prison, car elles impliquaient souvent plusieurs lois et de nombreux enfants. "De longues peines de prison seront dissuasives, car les gens auront peur de commettre de tels crimes, et les autorités et les juges seront également plus prudents dans le traitement de tels cas", a-t-il déclaré. Plus tôt cette année, les États-Unis ont félicité la Thaïlande d'avoir condamné des trafiquants condamnés et des responsables complices de lourdes peines de prison dans son rapport annuel sur la traite des personnes (TIP). La Thaïlande a été classée dans la catégorie 2 dans le rapport, ce qui signifie qu'elle déploie des efforts importants pour lutter contre ce crime. Depuis janvier de cette année, les tribunaux ont prononcé 170 peines d'emprisonnement dans des affaires de traite d'être humains, dont 74 condamnations de plus de 10 ans, selon la Cour de justice. Archana Kotecha, de l'association anti-esclavagiste Liberty Shared, a déclaré que les longues peines peuvent être un moyen de dissuasion efficace lorsqu'on s'attaque aux têtes de réseaux et non aux sous-fifres. Elle ajoute qu'il faut saisir les biens des trafiquants et s'en servir pour indemniser les victimes. https://forum.thaivisa.com/topic/1129156-thai-child-trafficker-sentenced-to-record-374-years-in-jail/
  10. suite de cette affaire Pour être plus précis, le Future Forward ne remet pas en cause le transfert de troupes mais la publication d'un décret "d'urgence" pour ce faire. Les députés du gouvernement et ceux de l'opposition, à l'exception de 70 membres du parti Future Forward, ont voté aujourd'hui en faveur d'un décret exécutif prévoyant le transfert de certaines troupes de l'armée et de fonds au commandement de la sécurité royale. Trois députés du FF, à savoir Mme Kawinnart Takee de Chon Buri, M. Charoek Sri-on de Chanthaburi et Pol, le lieutenant-colonel Thanapat Kittiwongsa de Chanthaburi, ont voté en faveur du décret exécutif défiant la position du parti. La Chambre a adopté le décret par 374-70 voix. Dans son discours contre le décret, le secrétaire général de Future Forward, Piyabutr Saengkanokkul, a déclaré que le gouvernement n'avait pas expliqué pourquoi il était urgent (15 jours entre le décret et le vote) de transférer des troupes et des fonds au moyen d'un décret exécutif, ce qui pourrait avoir de graves conséquences. Accusant le Premier ministre Prayut Chan-o-cha d'être accro aux pouvoirs spéciaux après cinq ans de régime militaire, alors que le pays a maintenant un gouvernement et un parlement élus. Par conséquent, toute utilisation de pouvoirs spéciaux par le gouvernement nécessite une grande prudence. En vertu de ce décret, certaines troupes du 1er régiment d'infanterie de la garde royale Ratcha Wallop et du 11e régiment d'infanterie des gardes Ratcha Wallop Roya doivent être transférées au commandement de la sécurité royale. Piyabutr a affirmé que son objection au décret visait à confirmer la capacité du Parlement à servir de mécanisme de contrôle du gouvernement et à protéger le système démocratique avec le roi à la tête de l'État. En conclusion, il a déclaré que l'affaire n'était pas suffisamment urgente pour justifier la publication d'un décret exécutif. Le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngarm a déclaré ne pas être surpris par le vote du parti Future Forward contre le décret. M. Wattana Muangsook, du Pheu Thai (opposition), a déclaré qu'il soutenait les députés du parti qui votaient pour le décret du gouvernement, ajoutant que le transfert de troupes se fasse au moyen d'un décret exécutif (parce que le problème était urgent), ou au moyen d'un projet de loi, n'avait pas d'importance. Wattana a également déclaré qu'il était d'accord sur le fait qu'il était important d'assurer la sécurité de la famille royale et que l'affaire justifiait la publication d'un décret exécutif. Ce transfert, a-t-il ajouté, raccourcira la chaîne de commandement et améliorera l'efficacité du Commandement royal de la sécurité. https://forum.thaivisa.com/topic/1129157-emergency-decree-on-king’s-bodyguard-units-passes-parliamentary-vote/?tab=comments#comment-14678762
  11. Trente-et-un enseignants blessés - le conducteur décédé - après que le bus percute l'arrière du camion-citerne Le Daily News a rapporté qu'un groupe important d'enseignants d'une université du nord-est avait eu la chance de s'échapper après que leur bus a percuté l'arrière d'un camion-citerne à Nakhon Pathom très tôt ce matin. Ils auraient pu tous périr carbonisés dans un incendie qui a pu être évité. Les services de police et de secours de Kamphaeng Saen ont répondu à un appel à l’aube. L’accidenta eu lieu à un demi-tour sur la route Kamphaeng Saen - Prathaen. Les services d'incendie, craignant une explosion, ont arrosé la zone alors que le carburant coulait à l'arrière du camion-citerne. Trente et un enseignants et membres du personnel éducatif de l'Université Rajabhat Mahasarakham ont été transportés à l'hôpital. Les services de secours ont utilisé de grandes haches pour casser les vitres afin d’atteindre les blessés. Le conducteur originaire de Mahasarakham - nommé Sasatra, 42 ans - a été déclaré mort sur les lieux. Les enseignants se rendaient à Kanchanaburi et dormaient au moment de l'accident. La police pense que le conducteur s’est endormi au volant ou n’a pas vu le camion-citerne car il s’agit d’un secteur de route très sombre. Le camion-citerne était à l'arrêt au moment de l'accident et se préparait à faire un demi-tour en direction d’un dépôt de gaz. https://forum.thaivisa.com/topic/1129048-thirty-one-teachers-injured-driver-dead-as-bus-slams-into-rear-of-gas-tanker/
  12. Les aliments salés pourraient être taxés, mais pas vos chips Le Département des accises et le ministère de la Santé publique réfléchissent à une taxe sur les aliments salés afin d'essayer de débarrasser les Thaïlandais des régimes riches en sodium - mais les collations (chips) et la sauce de poisson seraient exemptées. Le directeur général du département des Accises, Patchara Anuntasilpa, a déclaré mercredi 16 octobre que la taxe serait basée sur la quantité de sel et qu'une proposition devrait probablement être présentée au ministre des Finances, Uttama Savanayana, d'ici la fin de l'année. «Si la taxe est approuvée, nous donnerons aux industriels un ou deux ans pour réduire la teneur en sel et lancer une version moins salée de leur produit», a déclaré Patchara. La taxe s’appliquerait aux aliments surgelés et en conserve et aux nouilles instantanées, mais pas aux grignotines (chips), au poisson et autres assaisonnements, ni aux plats vendus par les marchands ambulants. L'Organisation mondiale de la santé a recommandé des taxes sur les aliments à forte teneur en sel, soulignant qu'une trop grande quantité de sodium dans l'alimentation peut entraîner des maladies rénales et cardiaques, un cancer et une hypertension artérielle. Wisit Limluecha, de la Fédération des industries thaïlandaises, a déclaré qu’il coopérerait avec le gouvernement dans tous les efforts visant à améliorer la santé de la population, mais qu’il ne voudrait pas voir une taxe sur les collations (chips), les assaisonnements, les aliments instantanés et surgelés (sous entendu "qui sont intouchables") «Les recherches ont montré que ces aliments ne représentent que 20% de ce que nous mangeons chaque jour et que tout le monde a des habitudes alimentaires différentes. La meilleure solution serait donc de conseiller les consommateurs sur la manière de manger sainement», a-t-il déclaré. Il a averti que la taxe proposée nuirait à la compétitivité de la nourriture thaïlandaise à l’étranger et en Thaïlande, où les importations sont facilement disponibles. Il a également déclaré que les petits entrepreneurs dotés de budgets limités en pâtiraient également, car ajuster les formules d'ingrédients et changer les emballages coûtait très cher. https://forum.thaivisa.com/topic/1128937-salty-foods-could-face-tax-–-but-not-your-crisps/
  13. Le Département des négociations commerciales internationales (DTN) discute avec les parties prenantes de la reprise des négociations de l'accord de libre-échange entre la Thaïlande et l'Union européenne, et envisage de soumettre une proposition au conseil des ministres en novembre, a déclaré Auramon Supthaweethum, directrice du département. La Thaïlande compte reprendre les négociations avec l'UE d'ici la fin de l'année, a-t-elle ajouté. Le Conseil des affaires étrangères de l'Union européenne a annoncé lundi 14 octobre une résolution visant à améliorer ses relations avec la Thaïlande, notamment la signature d'accords de partenariat et la relance des négociations de libre-échange. Le département a confié à l’Institut des études prospectives la tâche de rassembler des informations pertinentes sur les avantages et les retombées positives pour la Thaïlande d’un accord de libre-échange avec l’UE, a déclaré Auramon. Elle a dit qu'il y avait des opportunités et des défis. "Un accord entre l'Union européenne et la Thaïlande ouvrira une nouvelle ère pour les exportations thaïlandaises et attirera les investisseurs internationaux, tandis qu'il nous obligera à ouvrir notre marché », a expliqué Auramon. En 2018, les exportations thaïlandaises vers l'UE ont totalisé 25,04 milliards de dollars, principalement des ordinateurs et des composants informatiques, des circuits électriques, des produits électroniques, des pierres précieuses et des bijoux ainsi que des climatiseurs. Les importations thaïlandaises en provenance de l'UE s’élevaient à 22,24 milliards de dollars l’année dernière, les principaux produits étant les machines et les pièces de machine, les avions, le matériel d’aviation, le matériel électrique, les produits chimiques, les médicaments et les produits pharmaceutiques. De janvier à août de cette année, les exportations thaïlandaises vers l’UE se sont chiffrées à 16,09 milliards de dollars et les importations à 13,66 milliards de dollars. https://forum.thaivisa.com/topic/1128962-dept-pushes-for-re-start-of-talks-on-fta-pact-with-eu/
  14. PHUKET: Le bureau de la marine à Phuket a mis en garde tous les loueurs de jet-skis de l’île. Ils doivent s’assurer que leurs jet-skis sont exploités en toute sécurité après la mise en accusation d’un employé. Un loueur a reçu une amende car son employé n'avait pas de permis, il conduisait un véhicule illégal non enregistré, non assuré et de manière terriblement dangereuse. Le jet-ski évoluait au milieu de touristes nageant sur une plage de Koh Khai Nok, à l'est de Phuket. L’incident n’a été porté à la connaissance du public qu’après la diffusion en ligne d’une vidéo montrant le jet-ski approchant les touristes à grande vitesse puis faisant des tours. La vidéo, publiée jeudi dernier (10 octobre), a par la suite été largement partagée sur les médias sociaux thaïlandais. Le chef du bureau de la marine de Phang Nga, Nachapong Pranit, a déclaré au Phuket News que le propriétaire du jet-ski, Sompong Hasat, et son employé sur le jet-ski, Kiattiwat Srinuan, se sont présentés au bureau de la marine de Phang Nga. Ils reconnaissent être responsables de l'incident. «Kiattiwat a expliqué qu'il avait un touriste chinois comme passager sur son jet-ski à Koh Khai Nok. Le touriste chinois lui a demandé de se rendre à l'endroit où ses amis nageaient pour prendre des photos », a déclaré M. Nachapong. "Il est allé près de ses amis et près d'autres touristes puis est revenu à terre", a-t-il ajouté. «Kiattiwat a dit qu'il était désolé et qu'il se sentait coupable de ce qu'il avait fait. Il voulait juste impressionner le touriste. Il comprend maintenant que ce qu'il a fait est dangereux et peut nuire aux autres touristes », a déclaré M. Nachapong. M. Nachapong a confirmé que son bureau avait infligé une amende symbolique de 2000 thb à Kiattiwat. Son permis de conduire le jet ski avait, par ailleurs, expiré. «Il sera également poursuivi pour avoir piloté le jet-ski sans permis. La peine est de six mois d'emprisonnement ou une amende d'un maximum de 10 000 thb, ou des deux », a ajouté M. Nachapong. Il est à noter qu'en vertu de la législation thaïlandaise, une personne - y compris un touriste - doit posséder une licence Helmsman de classe 2 valide pour pouvoir conduire légalement un jet-ski. Le propriétaire de jet-ski, Sompong, a été condamné à une amende de 10 000 thb pour avoir exploité un "navire" sans permis, a également confirmé M. Nachapong. Cependant, M. Nachapong n'a pas précisé si le jet-ski illégal avait été saisi en attendant son enregistrement. Suite à l'incident dangereux impliquant des touristes dans les petites îles situées au large de la côte est de Phuket, le directeur de la marine de Phuket, Wiwat Chitchertwong, a mis en garde tous les opérateurs de jet-ski de Phuket afin que ces "singeries" ne se reproduisent plus. "J'ai contacté les 286 propriétaires de jet-ski de Phuket. Ils doivent respecter les règles et conduire les jet-skis en toute sécurité", a déclaré M. Wiwat. Il doivent aussi les enregistrer. «Nous ne donnerons pas d'autre avertissement. Si des opérateurs de jet-ski - même ceux qui ont une licence - sont surpris à adopter un comportement aussi dangereux, ils se verront infliger une amende et nous révoquerons leur licence de jet-ski », a déclaré M. Wiwat. https://forum.thaivisa.com/topic/1128938-phuket-jet-ski-operators-warned-after-chinese-tourists-dangerously-‘buzzed’/
  15. Huit carcasses d'éléphants posent un risque pour la qualité de l'eau dans le réservoir Les responsables du parc national de Khao Yai ont dû prendre un bateau pour remonter, en amont du barrage, à Khun Dan Prakan Chon, Khlong Ton Sai, pour disperser des produits chimiques anti-pollution sur les carcasses de huit éléphants morts. Les restes des cadavres se retrouvent coincés dans des rochers et l'eau du ruisseau a commencé à sentir mauvais. Dans le même temps, l'administration provinciale de Nakhon Nayok a mis en place un groupe de travail ad hoc pour tester les échantillons d'eau du réservoir, en aval, afin de déterminer la qualité de l'eau. L'eau de la crique du Khlong Ton Sai se jette dans le réservoir, la principale source d'eau douce de la province de Nakhon Nayok. À ce jour, les responsables du parc ont réussi à retirer trois éléphants morts de la crique près de la cascade abrupte de Haew Narok. Un filet de 50 mètres de long et 3 mètres de large a été fixé sur Khlong Ton Sai pour récupérer les cadavres des éléphants morts, au cas où l'un d'entre eux serait entraîné en aval par les forts courants provenant de la cascade. De cette façon, le autorités pourront récupérer les carcasses pour les éliminer correctement avant qu'elles ne se retrouvent dans le réservoir. Ils peuvent également attendre que le niveau d'eau de Khlong Ton Sai diminue avant de les retirer. Cependant, les responsables du parc vont suspendre temporairement leurs efforts de récupération demain en raison de la possible montée des eaux. Entre-temps, des fonctionnaires ont été déployés pour surveiller les carcasses. https://forum.thaivisa.com/topic/1128968-eight-elephant-carcasses-pose-risk-to-water-quality-in-reservoir/
×