Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    16 341
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Cinq membres de la famille retrouvés tués par balle Trois hommes, une femme et un garçon de 9 ans ont été retrouvés morts, dans ce qui est soupçonné d'être un meurtre / suicide, dans une maison du quartier de Suksawat à Bangkok jeudi matin. Des voisins auraient déclaré avoir entendu plusieurs coups de feu à l'intérieur de la maison d'un lotissement et ont immédiatement alerté la police. La police de Thun Khru s'est précipitée sur les lieux, où elle a trouvé les victimes gisant mortes sur le sol dans des flaques de sang. On a découvert que l'un des hommes tenait un pistolet à la main. La police a déclaré que l'homme avec l'arme était le propriétaire d'une entreprise, mais personne n'a aucune idée du motif réel de la mort des cinq membres de la même famille. Le colonel Pol Suravet Karnwattanasirikul, du poste de police de Thung Khru, a déclaré aux médias que les cinq victimes étaient des membres d'une famille qui se livrait au commerce de pièces automobiles. Le colonel Pol Kritsana Pattanacharoen, porte-parole de la police, a, de son côté, déclaré que les cinq personnes - un grand-père, une grand-mère, une mère, un père et un garçon de neuf ans - avaient été tuées à leur domicile soi Suksawat vers 8h30 le jeudi 17 septembre.Il affirme que la famille dirigeait une entreprise de produits chimiques depuis la maison. Pièces automobiles ou produits chimiques ? L'enquête le dira. L’équipe médico-légale recueillant des éléments de preuve sur la scène du crime a trouvé une arme à feu dans la main du père du garçon, identifié comme «Lek». Les voisins ont dit avoir entendu la grand-mère crier: «Lek, tu me fais mal.» La police pense que Lek a peut-être été confronté à des difficultés financières et a décidé d'assassiner son père, sa mère, sa femme et son fils avant de se suicider. https://forum.thaivisa.com/topic/1182977-five-family-members-found-shot-to-death/ https://www.nationthailand.com/news/30394701
  2. Le ministre de l'Agriculture Chalermchai Sreeon a ordonné au Département royal de l'irrigation (RID) de rester en état d'alerte lorsque la tempête tropicale No Eul soufflera sur la Thaïlande ce week-end. La tempête devrait apporter de fortes pluies et des crues soudaines dans le nord, le nord-est et l'est du pays de vendredi à dimanche. Le RID a reçu l'ordre de constituer des équipes pour surveiller les zones inondables, coopérer avec les autorités locales et résoudre les problèmes d'inondation le plus rapidement possible. "En outre, le département a été chargé d'améliorer la capacité de stockage afin de conserver l'eau pour la prochaine saison sèche, car les réservoirs sont actuellement à un niveau très bas", a déclaré Chalermchai, qui a pris la parole lors d'une réunion sur la gestion de l'eau au Royal Smart Water Operation Center (SWOC). Le chef du RID, Thongplew Kongjun, a déclaré qu'il avait demandé à ses cadres de préparer des pelleteuses, des tracteurs et des pompes à eau dans les zones à risque d'inondation. Ils doivent aussi surveiller les barrages, les réservoirs et les vannes, et dégager les obstacles dans les voies navigables La Thaïlande a actuellement 36,76 milliards de mètres cubes d'eau stockés dans des réservoirs de grande et moyenne taille, a-t-il déclaré. Les quatre barrages du bassin du Chao Phraya, Bhumibol, Sirikit, Khwae Noi Bamrung Dan et Pasak Jolasid, sont pleins à 41% avec un total de 10,15 milliards de m3 d'eau, dont 3,45 milliards de m3 sont destinés à l'irrigation. «Nous avons utilisé 3,33 milliards de mètres cubes d'eau dans le bassin du Chao Phraya, soit 103% du plan de gestion de l'eau [cette année], mais nous pouvons confirmer qu'il y a suffisamment d'eau pour la consommation, l'agriculture et l'environnement », a déclaré Thongplew. Le RID économise autant d'eau que possible conformément au plan du ministre de l'Agriculture pour réduire les risques de pénurie pendant la prochaine saison sèche, a-t-il ajouté. https://forum.thaivisa.com/topic/1182863-thailand-braces-for-tropical-storm-“noul”/?tab=comments#comment-15822969 Chalermchai
  3. Les touristes avec le nouveau visa touristique spécial devront arriver sur des vols charters Après des mois de calme, le bureau de l'immigration thaïlandais a déclaré qu'il dépoussiérait les machines à empreintes digitales et les caméras des guichets d'arrivée en préparation de la première vague de touristes. Mais peut-on parler de vague avec 1 200 passagers entrants chaque mois ? Mardi, le Cabinet a approuvé, en principe, l'autorisation d'un nouveau visa touristique spécial (STV). Le nouveau visa, qui entre en vigueur dès le mois prochain, permet aux touristes d'arriver pour 90 jours, puis de prolonger leur visa de 2 fois 90 jours, soit près de 9 mois au total. La principale «pierre d’achoppement» reste en place - la quarantaine obligatoire de 14 jours - que de nombreux touristes potentiels ne sont tout simplement pas prêts à tolérer car rester enfermé dans une chambre pendant 2 semaines ne leur convient pas. S'exprimant après la décision du Cabinet, le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-o-cha, a déclaré que c'était une première étape importante pour rouvrir le pays au tourisme. Un autre obstacle de taille à ce plan de relance du tourisme a été révélé par un gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande, Thapanee Kiatphaibool. Il a déclaré que les touristes devraient voyager sur des vols affrétés de l'étranger directement vers leurs destinations en Thaïlande, donc un vol charter. Le coût et le caractère peu fréquent de ces vols ajouteraient un obstacle supplémentaire au succès du visa. Le TAT prévoit que 1200 touristes visiteraient la Thaïlande chaque mois dans le cadre du programme STV et a reconnu qu'ils seraient riches en raison des dépenses supplémentaires liées aux vols, à la paperasse et à la quarantaine d'État, très probablement dans un hôtel de luxe, comme c'est actuellement le cas. Une poignée de vols réguliers, à destination et en provenance de Thaïlande, sont programmés actuellement ce qui oblige le gouvernement à travailler avec les ambassades de Thaïlande pour organiser des vols charters pour le Programme STV. Cela confirme l'importance des ambassades de Thaïlande à l'étranger. C'est grâce aux ambassades et suivant leur capacité à organiser des vols charter que le STV fonctionnera. Un touriste lambda dans un pays où l'ambassade n'organise pas de vols ne pourra pas venir en Thaïlande. On imagine que les premiers pays concernés par les STV seront ceux de l'Asie de l'Est. https://forum.thaivisa.com/topic/1182935-tourists-on-the-new-special-tourist-visa-will-have-to-arrive-on-charter-flights/
  4. Le Centre gouvernemental pour la situation économique (CESA) a approuvé mercredi un plan de relance de la consommation de trois mois d'une valeur de 51 milliards de Bt. Le plan «Kon La Khreung» (à moitié prix) couvrira 24 millions de personnes en deux groupes. Dans le premier groupe, 14 millions de titulaires de la carte du secours social (les pauvres) bénéficieront d'une remise mensuelle supplémentaire de 500 Bt (13 euros par mois pendant 3 mois) sur leurs achats d'octobre à décembre, s'ils achètent dans les commerces qui travaillent avec le gouvernement. Chaque bénéficiaire de la carte bénéficiera donc de 500 thb x 3 mois = 1500 bahts. Le budget de ce programme est de 21 milliards de Bt. Le deuxième groupe de 10 millions de personnes bénéficiera de rabais quotidiens de 100 Bt sur la nourriture, les boissons et les articles ménagers (hors alcool, tabac ou billets de loterie), plafonnés à 3000 Bt par personne, là aussi à la condition d'acheter dans les commerces agréés. Les citoyens thaïlandais âgés de 18 ans ou plus peuvent s'inscrire en ligne. Une réunion du CESA présidée par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a convenu d'un budget de 51 milliards de Bt pour soutenir la consommation intérieure et augmenter le pouvoir d'achat des groupes à faible revenu et du grand public, comme proposé par le ministère des Finances. Le budget sera alloué à partir d'un emprunt fait par le gouvernement de 400 milliards de Bt et proposé au Cabinet le 22 septembre. Les inscriptions doivent débuter le 16 octobre. Environ 100 000 petits magasins et vendeurs ambulants devraient y participer. L'objectif de ce plan n'est pas uniquement de soutenir les pauvres mais aussi ces 100 000 petits commerçants. On ne sait pas si ces 500 thb / 13 € par mois pendant 3 mois permettront aux pauvres d'attendre sereinement une embellie en 2021. https://forum.thaivisa.com/topic/1182878-thailand-plans-16-billion-of-cash-handouts-to-boost-consumption/?tab=comments#comment-15823035
  5. Hier Thaivisa en français parlait "d'une poignée de touristes", aujourd’hui les autres observateurs parlent "d'une goutte d'eau dans l'océan" car le Nouveau Visa Spécial ne concernera finalement presque personne. Alors que les internautes sur les forums en ligne analysent les plans des autorités thaïlandaises pour ouvrir le pays aux touristes étrangers bien nantis, les comparaisons avec les chiffres officiels du tourisme de l'année dernière pour octobre sont intéressantes. Le TAT et le ministère du Tourisme ont lancé leur STV (Special Tourist Visa) comme un moyen de relancer l'économie thaïlandaise, mais en réalité, il ne s'agit que d'une goutte dans l'océan par rapport à la même période l'année dernière. Un regard sur les chiffres d'octobre 2019 du ministère du Tourisme révèle que 3 042 282 touristes sont venus en Thaïlande. Même si le STV démarre en octobre 2020, l'objectif est de 300 par semaine ou de 1200 par mois, une infime fraction des chiffres de l'année dernière. La mesure est tellement anecdotique qu'on peut se demander si c'est utile de la mentionner. L'an passé en octobre, la Thaïlande a reçu 826 392 touristes de Chine, 75 728 du Royaume-Uni, 34 743 d'Europe de l'Est, 86 527 des États-Unis et 67 857 d'Australie ainsi que plus de 100 000 d'Inde. Des pays comme l'Argentine, le Brésil, le Sri Lanka et l'Égypte ont envoyé bien plus de 1 200 personnes par mois. Les détracteurs de telles comparaisons diront que la Thaïlande doit commencer quelque part et que les visas de long séjour peuvent permettre aux personnes possédant des condos de rentrer dans le pays. Mais après que les projets de bulle de voyage ont été mis de côté et que le soi-disant modèle de Phuket a été détricoté, de nombreux internautes disent que cette tentative de s'ouvrir au tourisme étranger est ridicule et cible les mauvais groupes. Certains internautes disent que cela ne profitera qu'aux élites au pouvoir et ne servira qu'à sauver la face. Les personnes sur le terrain qui ont désespérément besoin d'aide dans le secteur du tourisme n'en bénéficieront pas du tout. Selon les internautes, On comptera deux millions et demi de chômeurs du tourisme de plus à la fin de l'année. L'année dernière, 39,8 millions étrangers ont visité la Thaïlande. Il est prévu que Le STV reste en place jusqu'en novembre 2021. Cela signifierait environ 15 000 visiteurs par an. Sur Les forums en ligne, y compris Thaivisa, on note de plus en plus d'étrangers en colère qui veulent venir, mais sont effrayés par les réglementations de quarantaine dans les hôtels coûteux et les documents et assurances de santé difficiles à obtenir. S'il s'agit de la "nouvelle normalité", l'avenir du tourisme thaïlandais est bien sombre. Le sentiment de beaucoup est que les autorités thaïlandaises devraient faciliter le retour de nombreuses personnes dans le pays, ce qui contribuerait à stimuler l'économie. Il s'agit notamment des retraités bloqués à l'étranger avec des familles en Thaïlande, d'autres célibataires avec des êtres chers dans le royaume et des personnes comme les nomades numériques. Beaucoup d'entre eux estiment qu'ils pourraient aider la Thaïlande dans le besoin, mais se sentent rejetés et victimes de discrimination par les choix des autorités qui avouent privilégier les touristes aisés. Les internautes pensent que peu de gens souhaitent voyager de toute façon et que les projets d'ouverture de la Thaïlande se heurteront à l'indifférence générale. Actuellement les touristes riches voyagent moins loin, voire pas du tout et lorsqu'ils reprendront le chemin de l'étranger, ils pourraient choisir des destinations plus haut de gamme que la Thaïlande. En résumé, il vaudrait mieux accepter ceux qui ont envie de venir que tenter d'attirer ceux qui n'en ont pas envie. https://forum.thaivisa.com/topic/1182756-new-special-tourist-visa-a-drop-in-the-ocean-compared-to-2019-as-many-retirees-feel-abandoned/
  6. Le ministre de l'Environnement ordonne que les déchets du parc national soient renvoyés aux contrevenants. Le Ministre thaïlandais de l’environnement, Varavuth Silpa-archa, a trouvé un moyen de lutter contre les déchets dans le parc national de Khao Yai, en renvoyant les déchets à ceux qui les y ont laissés. Il a également ordonné aux autorités du parc de porter plainte auprès de la police de Moosi, dans le district de Pak Chong, Nakhon Ratchasima, afin d'intenter une action en justice contre les "dégoûtants", conformément à la loi sur les parcs nationaux. Laisser des déchets dans un parc national est passible de cinq ans de prison et / ou d'une amende de 500 000 bahts, si les déchets causent des dommages à l'environnement, à la diversité écologique ou aux ressources naturelles du parc. L'action de Varavuth est une réponse à un message publié sur les réseaux sociaux par un touriste, qui se plaignait des détritus des campeurs au camping Pa Kluaymai, craignant que certains animaux sauvages ne mangent les ordures et tombent malades. Dans sa réponse sur Facebook, le ministre a déclaré qu'il avait ordonné aux autorités du parc d'emballer les ordures dans des cartons et de les envoyer au domicile de ceux qui les avaient laissées. On suppose que les autorités connaissent l'identité des contrevenants. Il a exhorté les touristes (forcément thaïlandais en cette période de COVID) à changer leur habitude de jeter les ordures n'importe où et à adopter un type de tourisme «nouvelle normalité», conscient de l'environnement. https://forum.thaivisa.com/topic/1182778-environment-minister-orders-litter-in-national-park-returned-to-the-litterbugs/
  7. Plus de 6 000 personnes ont été touchées par la dengue, dont quatre sont décédées, dans quatre provinces du nord-est en huit mois. Le Bureau régional de prévention des maladies a déclaré que les quatre décès et les 6 024 patients viennent de Khon Kaen, Kalasin, Mahasarakham et Roi Et. Ces statistiques ont été recueillies du 1er janvier au 29 août et font de la région la deuxième pire pour la dengue. Il y a donc une région encore plus dangereuse mais on ne sait pas la quelle est-ce. Le directeur du bureau, le Dr Teerawat Valaisathien, a déclaré que la dengue était surveillée de près après des pluies constantes dans plusieurs régions du pays. Les pluies augmentent la surface des zones humides où les moustiques vecteurs peuvent se reproduire. Le médecin a averti les citoyens de garder leur nourriture et leurs animaux de compagnie dans un endroit sûr avant de pulvériser des pièces ou des maisons pour lutter contre les moustiques. Il a également conseillé de se couvrir le nez et la bouche et a suggéré que toutes les fenêtres soient fermées pendant 10 à 15 minutes pour rendre la pulvérisation efficace. La dengue est bien plus dangereuse que COVID en Thaïlande. Les régions du Nord-Est n'ont pas l’exclusivité de la dengue. Les villes comme Bangkok sont également largement touchées car une simple cuvette d'eau à l'extérieure peut permettre à des moustiques de proliférer. https://forum.thaivisa.com/topic/1182801-over-6000-people-get-dengue-fever-in-4-provinces/
  8. Le Bureau de la police métropolitaine de Bangkok assignera au moins 2000 policiers au maintien de l'ordre public et à la circulation lors du rassemblement de samedi 19 septembre dirigé par le Front uni de Thammasat et autres étudiants pro-démocratie sur le campus Tha Prachan de l'Université Thammasat à Bangkok, A déclaré le général Pol Somprasong Yenthuam. «Nos unités de renseignement estiment le nombre de manifestants afin que nous puissions déployer des officiers en conséquence», a-t-il déclaré. «La police n'entravera pas la manifestation tant qu'elle restera pacifique, non armée et dans les limites légales. Cependant, la police prendra des mesures immédiates en cas de violation de la loi », a-t-il averti. Interrogé sur le projet des manifestants de se rassembler à Sanam Luang juste à côté de l'université s’ils se voient refuser l’entrée à l’université, Somprasong a déclaré que la zone était enregistrée comme site historique depuis 2012 et qu’une telle décision pourrait être illégale. «Il sera également illégal pour les manifestants de prendre d'assaut le palais du gouvernement ou toute propriété du gouvernement», a-t-il ajouté. Une source a révélé que la police royale thaïlandaise avait préparé trois compagnies d'agents de contrôle des foules (CRS) sur le campus universitaire, six compagnies autour de Sanam Luang et trois compagnies autour de Government House les 19 et 20 septembre. Par ailleurs, la police affirme ne pas avoir entendu parler de présence militaire en ville samedi, comme le prétend la rumeur. "Il revient à la police de maintenir l'ordre" affirment les officiers. Enfin, la police estime à 20 000 le nombre maximum de manifestants qui se rassembleront samedi. https://forum.thaivisa.com/topic/1182781-metropolitan-police-ready-2000-officers-to-keep-order-at-september-19-rally/
  9. La durée de vie des taxis passe de 9 à 12 ans Le Cabinet a donné mardi le feu vert à l'extension de la durée de vie des taxis de neuf ans à 12 ans, dans le but de réduire les charges financières des chauffeurs de taxi pendant la crise de Covid-19. Sous entendu, ceux qui possèdent des taxis de 9 ans d'âge ne sont pas obligés de contracter un nouveau crédit sur le dos en ces temps difficiles On notera que de nombreux chauffeurs de taxi ne possèdent pas leur véhicule mais le louent. Les ministres ont également approuvé la suppression d'une mesure d'installation obligatoire du GPS dans les taxis, ce qui signifie que les chauffeurs de taxi pourront utiliser leurs smartphones pour suivre l'historique des données de voyage de leurs véhicules. Ces deux mesures faisaient partie des six demandes formulées par l'association professionnelle des chauffeurs de taxi lors d'un rassemblement revendicatif devant le Siège du gouvernement mercredi dernier. L'Association des taxis publics souhaite également l'abandon par le gouvernement du projet de loi autorisant l'utilisation des véhicules privés pour les services de taxi (GRAB). On remarquera que cette utilisation de véhicule privé pour conduire des clients payants existe depuis des années en Thaïlande sans que le statut légal de cette activité n'ait été clairement défini. L’association plaide aussi pour contrôler le prix du carburant de taxi, pour plafonner les intérêts sur les prêts liés aux taxis et pour réduire le coût de l'assurance des taxis. https://forum.thaivisa.com/topic/1182714-taxis’-service-life-to-be-extended-from-9-to-12-years/
  10. Un touriste français arrêté pour le viol présumé d'une Britannique à Phuket après une réunion "Tinder" La police de Patong a arrêté hier un Français de 36 ans alors qu'il conduisait sa voiture en ville de Phuket après qu'une touriste britannique a affirmé l'avoir violée dans sa chambre d'hôtel à Patong. Le Français a admis qu'il était l'homme nommé sur le mandat et a été emmené au poste de police de Patong pour être interrogé. La police a déclaré que le 11 septembre les officiers avaient reçu une plainte de «A», 29 ans. Elle a dit qu'elle avait rencontré le suspect grâce au site de rencontres Tinder le 7 et comprenant qu'il était lui-même touriste a accepté de le rencontrer sur la plage de Surin le 8. Après leur rencontre, il l'aurait emmenée dans sa chambre d'hôtel et l'aurait violée de force. Elle a consulté des proches à l'étranger avant de se rendre à la police qui a rassemblé des preuves et a demandé au tribunal un mandat d'arrêt. https://forum.thaivisa.com/topic/1182745-french-tourist-arrested-for-alleged-rape-of-british-woman-on-phuket-after-tinder-meeting/
  11. Le Cabinet a approuvé une proposition de délivrance de visas de long séjour pour les étrangers en visite en Thaïlande. La porte-parole du gouvernement, Traisuree Taisaranakul, a déclaré mardi 15 septembre que le Cabinet avait accepté d'autoriser les étrangers à rester en Thaïlande jusqu'à neuf mois par voyage, à condition qu'ils puissent prouver qu'ils ont passé 14 jours en quarantaine. Le visa initial -une sorte de visa de touriste amélioré- permettra un séjour de 90 jours, qui pourra ensuite être prolongé deux fois pour un total de neuf mois. Cette mesure sera effective le mois prochain et jusqu'à 1 200 touristes par mois se verront accorder ce visa prolongé. Soit 14 400 par an à comparer avec 40 millions d'étrangers prévus avant Covid. On ne sait pas quels seront les prérequis en matière de fonds de garantie et d'assurance obligatoire. On ne sait pas si toutes les nationalités seront éligibles. https://www.nationthailand.com/news/30394581
  12. Le hashtag «Arrêtez la conscription» est tendance sur Twitter - Thaïlande aujourd'hui, après l'annonce sur Facebook de la mort d'un jeune homme dix jours seulement après son incorporation dans l'armée. Le message Facebook dit: «Notre famille a reçu un petit mot « désolé » avec le corps sans vie de notre jeune frère, plus 20 000 bahts pour les frais funéraires. Est-ce le prix de la perte d’une famille? La famille se doute de quelque chose quant à la véritable cause du décès. Notre frère est entré dans une caserne, mais est sorti dans un cercueil." Selon le message, la victime, identifiée comme Seri Bootwong, 21 ans, a été enrôlée au service militaire dans un camp militaire le 1er septembre. Le 14 septembre, un général de l'armée a informé la famille que le nouveau conscrit était mort vers 1 h 45 d'un caillot sanguin, empêchant la circulation sanguine vers le cerveau. La famille a également posté la convocation du conscrit, demandant «Est-ce un rendez-vous avec la mort?» Thai PBS a appris que l’armée avait fait en sorte que le corps de la victime soit renvoyé dans sa ville natale de la province de Surin. Le frère aîné de la victime a déclaré à Thai PBS que la victime était en bonne santé et n'avait aucun antécédent médical. Le porte-parole de l’armée, le général Thirapong Patthamasing na Ayudhya, a déclaré aux médias mardi matin que le commandant suprême avait appris la mort du conscrit, avait exprimé ses condoléances à sa famille et avait ordonné une enquête pour déterminer la cause exacte du décès. Il a déclaré que les médecins de l’hôpital de Bhumibol avaient diagnostiqué la cause du décès du conscrit comme étant un rythme cardiaque irrégulier et non une agression physique, ajoutant que le père de la victime, Somsong, ne doutait pas du diagnostic des médecins. Le porte-parole a également déclaré que l'armée prendrait en charge toutes les dépenses funéraires et fournirait à la famille 200 000 bahts, en tout. Dans le passé, il y a eu plusieurs cas de conscrits décédés à la suite d'acte criminel à l'intérieur de casernes militaires. On ne sait pas si des condamnations ont été prononcées. https://forum.thaivisa.com/topic/1182631-thai-conscript-dies-after-just-two-weeks-in-military-service/
  13. Le gouvernement a lancé lundi un projet national pour lutter contre la flambée de grossesses chez les adolescentes en Thaïlande et aider les jeunes mères qui se retrouvent avec un bébé pas toujours désiré. Le projet «Opportunité pour les adolescentes enceintes dans l'éducation» est une collaboration des ministères de la Santé publique, de l'Éducation, du Développement social. Le ministre de la Santé publique Anutin Charnvirakul a déclaré que la grossesse peut affecter le corps, l'esprit, les émotions et la vie sociale des adolescentes, entraînant des violences domestiques et des difficultés dans la scolarité puis dans la vie professionnelle. Selon le Bureau thaïlandais de la santé, 169 enfants naissent en moyenne chaque jour de filles âgées de 15 à 19 ans et six par jour de filles de moins de 15 ans. L'année dernière, un total de 63 875 enfants sont nés de filles de moins de 20 ans. On ne sait pas dans quelle mesure, c'est plus ou moins que les années précédentes, même si 64 000 bébés c'est énorme dans un pays où les naissances sont de moins en moins nombreuses. Anutin a déclaré que les adolescentes âgées de 10 à 19 ans sont déjà soutenues dans le cadre de la loi de 2016 sur la prévention des grossesses chez les adolescentes, mais que son ministère fournissait une aide supplémentaire qu'il n'a pas précisé. Le ministre de l'Éducation, Nataphol Teepsuwan, a déclaré que le ministère vise à renforcer les efforts d'éducation sexuelle tout en offrant aux adolescentes enceintes la possibilité de poursuivre leurs études. Les lycées et les collèges interdisent régulièrement aux adolescentes enceintes de suivre les cours. Bien souvent, les consignes du ministère ne sont pas respectées par les établissements. Il n'a pas expliqué comment les cours d'éducation sexuelle aujourd'hui médiocres en raison de la timidité des professeurs seront améliorés. Le vice-ministre du Développement social, Sagol Muangsiri, a déclaré que son ministère aidait à créer des réseaux de jeunes locaux pour soutenir les familles d'adolescentes enceintes. Le ministère soutient également les efforts d'adoption pour les mères adolescentes qui ne sont pas prêtes à élever un enfant, a-t-il ajouté. L'avortement est illégal en Thaïlande mais certaines ONG peuvent aider légalement les jeunes filles enceintes. Élever un enfant n'est pas seulement un traumatisme pour une adolescente, c'est aussi un fardeau financier énorme dans un pays où il n'existe pas de réelle politique sociale. https://www.nationthailand.com/news/30394529
  14. Davantage de jours fériés envisagés pour stimuler l'économie Le ministère du Tourisme étudie la possibilité de créer de nouveaux jours fériés afin de stimuler l'économie, a déclaré mardi 15 septembre le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam. L'idée a d'abord été proposée par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha. Wissanu pense que les jours fériés supplémentaires seront ajoutés en novembre, car en octobre on dénombre déjà plusieurs jours fériés. Il a également déclaré que les jours supplémentaires seraient ajoutés à un week-end pour créer des "grands week ends" «Nous discuterons avec le ministère du Tourisme pour savoir si ces vacances supplémentaires devraient être ajoutées à la fin du Carême bouddhiste ou du festival Loy Krathong pour que les gens puissent voyager», a-t-il déclaré. Loy Krathong n'est pas un jour férié et pourrait donc le devenir. Loy Krathong sera célébré le 1er novembre, un dimanche. Le lundi 2 pourrait donc être férié (ainsi que peut-être le 3 novembre). La fin du carême bouddhiste ne semble pas en novembre. Cependant, a-t-il ajouté, le gouvernement craint que les Thaïlandais n'aient pas assez d'argent à dépenser si des jours fériés supplémentaires sont mis en place plus tard dans l'année. Des congés payés, quasiment inexistants en Thaïlande, permettraient d'éviter des embouteillages et "lisseraient" les départs des travailleurs qui pourraient le prendre quand ils veulent mais personne n'a soulevé cette idée. https://forum.thaivisa.com/topic/1182605-more-public-holidays-eyed-in-bid-to-boost-economy/ Wissanu
  15. Il n'y aura pas de barrages routiers militaires pour empêcher les manifestants du nord-est de se rendre à une manifestation antigouvernementale prévue samedi 19 septembre sur le campus Tha Phrachan de l'université Thammasat à Bangkok, a déclaré lundi le porte-parole de la 2e armée, le major-général Rachan Prachantasen. "Nos unités de renseignement surveillent de près les mouvements politiques dans la région du Nord-Est pour évaluer si la situation peut devenir violente afin de mettre en place des mesures préventives dans le cadre de la sécurité nationale", a-t-il déclaré. «Cependant, l'armée n'est pas directement responsable du maintien de l'ordre public dans les lieux de manifestation depuis la dissolution du Conseil national pour la paix et l'ordre (la junte) en juillet 2019. «Les agences chargées de maintenir l'ordre dans les manifestations politiques sont les bureaux administratifs et la police. L'armée n'interférera pas avec leur travail», a-t-il ajouté. «Il n'y aura certainement pas de barrages routiers pour empêcher les manifestants du nord-est d'atteindre Bangkok, car les citoyens ont droit à la liberté d'expression dans un régime démocratique.» Rachan a également ajouté qu'il pensait que peu de personnes du nord-est se rendront à Bangkok pour se joindre à la manifestation, car la plupart des opposants du nord-est peuvent manifester dans leurs provinces respectives samedi et prononcer des discours devant la population locale. https://forum.thaivisa.com/topic/1182583-military-wont-block-northeastern-people-from-joining-sept-19-anti-govt-rally/ Rachan
  16. Le président par intérim de la THAÏ, Chansin Treenuchagron, se rend ce matin au tribunal des faillites pour entendre l'ordonnance du tribunal sur la réhabilitation de la compagnie aérienne. Le tribunal réfléchit à cette question depuis le 26 mai. Le tribunal des faillites, lundi 14 septembre, a donné son feu vert au plan de restructuration de Thai Airways International (THAI) et au choix du planificateur pour le mettre en œuvre. Comme annoncé précédemment dans la Royal Gazette, les créanciers de THAI ont environ un mois pour déposer une demande de remboursement de dettes en ligne ou au siège de la compagnie aérienne à Bangkok. Les créanciers se verront ensuite présenter le plan de réhabilitation pour approbation avant qu'il ne soit envoyé au tribunal pour un accord final. Cette procédure prendra encore deux à trois mois. THAI avait précédemment informé ses actionnaires que le processus de restructuration se concentrera sur cinq aspects, à savoir le remboursement de la dette, la révision de ses itinéraires et de sa flotte, l'amélioration de la gestion, la révision de la stratégie financière et des méthodes pour générer des revenus, et la réduction de sa structure administrative. On ne sait pas précisément comment ces 5 objectifs seront mis en musique. Lundi à 11h30, les actions THAI avaient augmenté de 6,51% à 3,60 Bt par action. https://forum.thaivisa.com/topic/1182471-court-okays-thai’s-rehabilitation-plans/
  17. THAI offre une expérience dans le cockpit grâce à un simulateur de vol Thai Airways International (THAI) propose un forfait "vol de rêve" dans un simulateur de vol pour ceux qui souhaitent améliorer leur expérience aéronautique. Le chef d'escadron Soradech Namruangsri, vice-président de THAI, a déclaré que, afin de générer des revenus supplémentaires pour la compagnie qui n'a pas encore repris ses activités normales, cette dernière offre des opportunités aux personnes intéressées et à ceux qui rêvent de voler dans le ciel tout seul pour voir le paysage du point de vue du cockpit de l'avion. THAI offrira une expérience spéciale dans la salle du simulateur de vol, a-t-il déclaré. La salle de simulateurs de vol de THAI est accréditée aux normes internationales et est la plus réaliste de Thaïlande. Cette installation est normalement utilisée uniquement pour la formation des pilotes de Thai Airways, a-t-il ajouté. Les personnes intéressées peuvent demander plus de détails sur les prix et la réservation de "forfaits de vol en simulateur" de vol de THAI FlyEx. Contact via: LINE: https://line.me/R/ti/p/@thaiflyex Facebook: https://www.facebook.com/thaiflyex On ne sait pas s’il y a des prérequis de santé ou de connaissance de l’aéronautique. Il vous en coûtera 37500 bahts pour piloter à A380 pendant 90 minutes (3 fois moins cher pour 3 fois moins longtemps). https://forum.thaivisa.com/topic/1182333-thai-offers-cockpit-experience-through-flight-simulator/
  18. Un sondage réalisé par l'Institut national de l'administration du développement (Nida) montre que plus des trois quarts des Thaïlandais veulent voir supprimé le rôle des sénateurs dans le choix du Premier ministre en réécrivant l'article 272 de la constitution. L'enquête Nida Poll auprès de 1 317 répondants âgés de plus de 18 ans dans diverses régions du 8 au 10 septembre a montré que la plupart d'entre eux souhaitaient que l'amendement soit un succès. Plus de 61% sont tout à fait d'accord avec la réécriture de l'article 272 de la Constitution thaïlandaise pour révoquer le pouvoir des sénateurs d'élire un Premier ministre, 16,48% sont d'accord, total 77 % 8,96% en désaccord, 13,21% fortement en désaccord et 0,08% ne sont pas intéressés. On notera que donc TOUS les Thaïlandais ont un avis et que 61 + 13, soit 74 % ont un avis très tranché. En ce qui concerne la tenue d'élections générales après la dissolution de la Chambre, 69,27% sont tout à fait d'accord, 15,90 en accord, Total 85 % des Thaïlandais qui veulent revoter. 6,24% en désaccord, 7,22% fortement en désaccord et 1,37% ne suivent pas le sujet. Cependant, 38,27% croient que les sénateurs au Parlement ont un rôle à jouer pour équilibrer le pouvoir des députés, 31,66% pensent que les sénateurs n'ont rien montré de concret et ne sont pas nécessaires, et 30,07% s’accommoderaient avec le maintien ou la suppression du sénat. Pour mémoire, le sénat ne représente pas la population et a été nommé par la junte qui avait fomenté un coup d'état en 2014. Que le sénat participe à l'élection du premier ministre assure quasiment de facto que le premier ministre sera compatible avec le sénat nommé par une junte militaire. https://forum.thaivisa.com/topic/1182332-majority-of-thais-oppose-senators-having-role-in-electing-pm-nida-poll/
  19. Le Daily News a rapporté que les étrangers qui ont en ont bénéficié pour leurs visas ont été impressionnés par le "service mobile" de l'immigration. Tôt samedi matin, les agents d'immigration se sont rendus à l'école Bangkok Patana de Bang Na, à la périphérie de Bangkok, où les enseignants, les étudiants et ceux qui avaient besoin d'une prolongation ont été traités. Le service mobile s'est ensuite rendu à l'hôpital de Bumrungrad dans le haut de Sukhumvit. Les médias ont cité le porte-parole Pol Col Pakkhapong Sai-ubon qui a déclaré que c'était une idée du chef de l'immigration Pol Lt-Gen Sompong Chingduang pour alléger la pression et réduire l'attente à Chaengwatana, les jours de semaine. Tous les protocoles contre les virus ont été respectés. Thaivisa en français applaudit des deux mains et voudrait savoir si on peut demander à l'unité mobile de passer chez les personnes grabataires pour lesquelles se rendre à Chaengwatana n'est (quasiment) pas possible. https://forum.thaivisa.com/topic/1182369-mobile-immigration-service-set-up-in-bangkok-to-help-foreigners/
  20. Le grand chef du tourisme thaïlandais appelle à la patience, mais admet que les choses ne seront «plus jamais les mêmes» «Les principaux marchés d'origine seront l'Asie du Nord-Est et l'ASEAN, avec une clientèle de personnes en bonne santé et à fort pouvoir d'achat.» La patience n'est pas seulement une vertu, mais une nécessité, selon le gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande, Yuthasak Supasorn. Le chef du TAT appelle l'industrie du tourisme thaïlandaise à être «patiente, solidaire et confiante face à la crise actuelle», qui selon lui, dans le meilleur des cas, sera "presque" terminée d'ici 2021 (sans préciser si c'est janvier ou décembre). Yuthasak s'est adressé à l'Association des hôteliers thaïlandais et a déclaré que, bien que ce soit la pire des nombreuses crises que la Thaïlande ait connues… «elle sera surmontée avec le même esprit de solidarité et d'unité que dans le passé». Il a noté que le tourisme était «l’industrie thaïlandaise la plus génératrice de devises et créatrice d’emplois» et conduirait «vers un nouvel avenir qui verrait des solutions créatives et innovantes pour bâtir une industrie plus durable et plus résiliente». Le gouverneur a déclaré qu'il ne voulait pas se concentrer sur les pertes subie par l'industrie, mais plutôt sur la façon de se préparer positivement au moment où un vaccin sera trouvé et où les restrictions sur les voyages internationaux seront levées. Cela dit, il reconnaît que 2,5 millions de travailleurs du tourisme et de l'hôtellerie ont perdu leur emploi. Dans le meilleur des cas, TAT prévoit 20,8 millions de visiteurs étrangers l'année prochaine, soit environ la moitié des arrivées record de 39,8 millions en 2019. Le TAT, en collaboration avec le département thaïlandais de la santé, a mis au point de nombreux «plans» pilotes pour relancer le tourisme, donnant de l’espoir aux acteurs de l’industrie, pour ensuite voir les plans sabordés et abandonnés. Le résultat final est que près de six mois après la fermeture des frontières de la Thaïlande aux touristes internationaux, elles restent fermées, sauf pour les Thaïlandais et une poignée d'étrangers qui appartiennent à des catégories spécifiques. La crise a créé une occasion de traiter d'anciens problèmes; tels que les hôtels, les voyagistes et les guides illégaux, le rejet sauvage des ordures et de l'exploitation exagérée des sites touristiques. «J'aimerais voir ces problèmes disparaître avec COVID-19. Reconstruisons l'industrie. Comment créer ensemble ce nouvel avenir? » Citant un résultat positif, il a noté que les parcs nationaux avaient désormais fixé des limites strictes quant au nombre de visiteurs. Il a exprimé l'espoir que cela resterait en place après la fin de la crise. «Un autre résultat positif est le nouvel accent mis sur l'amélioration de l'hygiène et de l'assainissement.» Yuthasak a déclaré qu'il avait formulé une stratégie «3D» pour la transition vers une nouvelle ère. • Le tourisme intérieur (Domestique), qui serait désormais prioritaire. «Il est clair que nous devons stimuler et ouvrir davantage d'opportunités pour nous entraider, en particulier pour exploiter le potentiel des 12 millions de Thaïlandais qui ont voyagé à l'étranger en 2019.» • La numérisation (Digital) ouvrirait de nombreuses opportunités pour trouver de nouveaux clients, les fidéliser, réduire les coûts et augmenter les revenus. • Dynamique: l'industrie dans son ensemble doit créer une nouvelle dynamique. «Nous ne savons pas quel type de crise se produira demain, mais nous devons être mieux préparés à y faire face. Le chef de TAT affirme que «rien ne sera plus pareil», mais que TAT est prêt à aider l'industrie à s'adapter aux nouveaux défis et à la soutenir, l'encourager, la motiver et la conduire vers un avenir radieux. (sic) «Nous sommes prêts à être le vent sous vos ailes. Nous devons revenir plus forts. N'abandonnez jamais. Vous n'êtes pas seul. TAT vous aidera tous à surmonter, tous ensemble, la crise de Covid-19. » (re-sic) https://forum.thaivisa.com/topic/1182263-tourism-chief-appeals-for-patience-but-admits-things-will-“never-be-the-same”/
  21. LA LETTRE DE VOTRE CONSEILLER CONSULAIRE CLAUDE BAUCHET 12 SEPTEMBRE 2020 Aujourd’hui les solidarités sont au cœur de notre action ; aides sociales vers les expatriés, les micros et petits entrepreneurs. **La semaine prochaine je poursuivrai sur ce thème majeur avec une information sur nos actions en cours pour l’assurance santé et la CFE mais aussi une belle histoire d’action solidaire pour des enfants thaïlandais. Sommaire Les entrepreneurs français à l’étranger ; Les oubliés de l’aide de l’Etat Français Le point sur les diverses aides sociales - Annonces et réalités Les Français établis hors de France subissent les conséquences économiques et sociales liées à la pandémie de la Covid-19. Nombre d’entre eux ont perdu leur emploi et se retrouvent totalement démunis. Les conseils consulaires proposent l’attribution des secours à nos compatriotes résidant à l’étranger. Le recueil des demandes se fait par le SERVICE SOCIAL DE L’AMBASSADE. La tenue des Conseils Consulaires en format Protection et Aides Sociales doit permettre aux conseillers consulaires de jouer un rôle essentiel dans la défense et la prise en compte des situations de nos compatriotes vulnérables. La transmission des propositions budgétaires et l’examen des dossiers se font par la Direction des Français à l’Étranger et de l’Administration consulaire avec une validation des décisions par la commission permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger. Ces allocations sont calculées chaque année en euros pour chaque pays sur le taux de base fixé par le niveau de vie local, l’évolution du taux de change combiné à l’inflation constatée. Pour la Thaïlande, Il est aujourd’hui de 345€/an pour une personne. Cette information ne constitue en rien l’affirmation d’un accord personnel sur ce montant que je juge trop faible pour avoir un effet suffisant pour les bénéficiaires. Nous devrions dans ce domaine également promouvoir une politique de solidarité beaucoup plus ambitieuse. QUELLES SONT CES ALLOCATIONS : 1/Allocation de solidarité Le demandeur doit être âgé de 65 ans ou plus ou, en cas d’inaptitude au travail, de plus de 60 ans. Il doit être régulièrement inscrit au registre mondial des Français établis hors de France, auprès du poste consulaire territorialement compétent. Les revenus personnels de l’intéressé et divers avantages sont pris en compte. Une seule personne aujourd’hui bénéficie de cette aide de notre Consulat. 2/Allocation adulte handicapé Attribuée aux titulaires d’une carte d’invalidité française (délivrée par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH)) présentant un taux d’incapacité au moins égal à 80% et disposant de revenus inférieurs au taux de base des allocations. Une aide complémentaire, continue ou discontinue, peut être éventuellement allouée à nos compatriotes handicapés. Trois adultes handicapés reçoivent cette allocation en Thaïlande. 3 /Allocation enfant handicapé Attribuée aux personnes ou organismes qui assument la charge d’un enfant ou d’un adolescent handicapé présentant un taux d’incapacité permanent d’au moins 50% (délivrée par la CDAPH) et âgé de moins de 20 ans. Une allocation de 109 € annuels est versée pour dix enfants français résidant en Thaïlande. Une aide mensuelle complémentaire peut être également décidée. 4/Secours mensuels spécifique enfants La faiblesse des revenus de la famille est une condition nécessaire mais pas suffisante pour qu’un enfant soit éligible. Les parents sont invités à présenter un projet de vie et d’éducation cohérent pour bénéficier de ce secours. A ce jours 2 enfants entrent dans ces critères. Le montant de ce secours ne dépasse généralement pas la moitié du taux de base soit 172€50 pour nos résidants. 5/Allocation à durée déterminée C’est une allocation n’excédant pas 6 mois et versée mensuellement sans condition d’âge. Elle vise à porter secours à nos ressortissants temporairement dans le besoin à la suite d’évènements personnels ou familiaux difficiles et à les aider à se réinsérer sur le plan social ou professionnel. Elle est réservée à nos compatriotes ne disposant que de moyens d’existence précaires inférieurs au taux de base en vigueur dans la circonscription consulaire. Elle ne peut être cumulée avec une allocation pour handicapé ou une allocation de solidarité. 6/Aides ponctuelles Des aides exceptionnelles permettent de venir en aide à des Français de passage, à des ressortissants non-inscrits sur le registre des Français établis hors de France, ainsi qu’à des Français détenus. Des secours occasionnels peuvent être attribués à nos compatriotes régulièrement inscrits au registre mondial des Français établis hors de France, pour leur permettre de résoudre des difficultés ponctuelles pour lesquelles ils n’existent aucune autre possibilité d’assistance. 7 / Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a mis en place un secours occasionnel exceptionnel pour faire face à la situation de nos compatriotes qui ont connu une perte ou une diminution conséquente de revenus du fait de la crise sanitaire. Un formulaire de secours occasionnel exceptionnel a été mis en ligne au niveau de votre consulat. Contrairement aux autres aides sociales allouées à nos compatriotes, il a été décidé de laisser une grande latitude à chaque consulat pour se déterminer sur ces demandes de secours exceptionnels. N’hésitez pas à faire connaître votre nouvelle situation au service social de notre Ambassade à Bangkok et de m’informer si vous le souhaitez de votre démarche. Un budget important de 50 Millions était prévu pour cette aide mais comme je l’avais déjà signalé dans une précédente lettre les règles du secours occasionnel ne sont pas les plus adaptées pour aider nos compatriotes impactés par la crise économique et sociale suite au COVID19. Informé récemment de la décision de NE PAS LIMITER CE SECOURS A UNE SEULE FOIS, cette nouvelle constitue une avancée pour permettre à des compatriotes touchés par les conséquences sociales dans la durée de pouvoir bénéficier de ce secours une seconde fois, voire plusieurs fois si nécessaire. Il serait cependant également judicieux de nous permettre d’accorder cette aide avec des montants plus importants. Cette aide exceptionnelle pour mémoire est d’environ 125 € par foyer avec un supplément de plus de 83 €/ enfant. Serons-nous entendus ? A ce jour uniquement 45 personnes ont profité de ce dispositif. Cela interroge quand nous regardons autour de nous ! En complément de l’aide sociale apportée par nos consulats, les OLES (Organismes Locaux d’Entraide) jouent normalement un rôle précieux et complémentaire. Malheureusement aucune association n’a obtenu cette reconnaissance en Thaïlande. Il est donc urgent que les services de notre Consulat informent les associations éligibles pour que celles-ci ouvrent dès que possible les démarches nécessaires pour devenir OLES. Lors de ma récente visite en ISAN et ma rencontre avec les responsables de l’association La France en Isan, j’ai appris que cette association dynamique et très utile aux compatriotes expatriés dans cette grande région de Thaïlande se portait candidate pour être OLES. Très bonne initiative que je soutiens avec force ! Les entrepreneurs français à l’étranger ; les oubliés de l’aide de l’Etat Français . Enquête. La crise que traversent les entrepreneurs français implantés à l’étranger se manifeste par un grand nombre de situations tendues, de remises en cause de projets d’entreprises et de projets de vie. Elle met aussi en péril le maillage patiemment mis en place que représente l’équipe France de l’export. On ne sauvegardera pas ce dispositif sans apporter un soutien à ces intervenants français de droit local. Il est temps d’associer les entrepreneurs français de l’étranger aux dispositifs de solidarité nationale mis en place en France et de faire jouer les solidarités sur le terrain pour les aider à passer le cap et à se tourner vers l’avenir. La création d’un fond de solidarité à destination des petites et micro-entreprises françaises à l’étranger est toujours d’actualité même si nous dénonçons l’inaction de notre gouvernement qui a déjà entraîné de trop nombreux compatriotes entrepreneurs ici en Thaïlande à cesser leur activité. Vous êtes entrepreneur français(e) installé(e) en Thaïlande ? La crise du CoVID-19 met à rude épreuve les économies des différents pays et les TPE/PME/ PMI sont les premières touchées. En tant qu’élu des français de l’étranger je tiens à relayer et appuyer l’initiative de Français du monde-adfe Thaïlande, qui souhaite connaitre les difficultés auxquelles vous êtes confrontés quotidiennement, afin de faire remonter auprès de nos gouvernants vos préoccupations, de réfléchir à des outils qui pourraient être mis sur pied pendant cette crise, d’envisager une entraide incluant tous les acteurs présents dans le pays (Français et Thaïlandais). Nous vous invitons à répondre à ce rapide questionnaire qui ne vous prendra que quelques minutes. Plus de 90 entrepreneurs ont déjà apporté leur contribution. Si vous n’avez pas encore participé à cette enquête, n’hésitez pas ! Votre témoignage compte beaucoup pour nous ! Si vous avez des proches, des ami-e-s ou des connaissances qui pourraient être concernés, n’hésitez pas à leur faire parvenir ce questionnaire. Pour accéder au questionnaire cliquez ici : https://bit.ly/2YEsLrc Améliorons les solidarités au quotidien, faisons vivre une démocratie plus participative. Restant à votre écoute, pour me contacter : Restant à votre écoute, CLAUDE BAUCHET CONSEILLER CONSULAIRE E-mail : [email protected] Téléphone : 0818447747 - (WhatsApp disponible)
  22. Un gourou du marché immobilier thaïlandais a déclaré aux médias que la pandémie de Covid-19 avait dévasté le marché des condos en Thaïlande. Le Dr Apha Atthaboonwong, qui dirige une association de professionnels des condos, a déclaré que le plus gros problème était le manque de nouveaux investisseurs étrangers sur le marché. Il a déclaré que les restrictions de voyage signifiaient que 98% des acheteurs potentiels ne pouvaient pas se rendre en Thaïlande. La plupart d'entre eux étaient des Chinois du continent et des investisseurs de Hong Kong. Même ceux qui avaient déjà acheté des unités n'ont pas pu continuer de payer leur crédit en raison de problèmes de transfert de fonds car ils ne pouvaient pas se rendre en Thaïlande. Channel 3 a déclaré que 10 000 unités n'avaient été payées qu'en partie et que les versements avaient cessé pendant la pandémie. Dans de nombreux cas, 30% de la dette avaient été payés et 70% sont dus mais on ne voit rien venir. Des appels sont lancés pour la création d'un fonds gouvernemental de 5 milliards de dollars pour aider les pauvres acheteurs chinois à rembourser leurs prêts afin d'aider les promoteurs de condos qui ont des difficultés de trésorerie en raison du manque d'investisseurs étrangers. On ne sait pas si les Thaïlandais qui ont perdu leur travail et tirent le diable par la queue apprécieront. Le Dr Apha a également indiqué que le marché intérieur des condos mettrait probablement un à deux ans à se rétablir. https://forum.thaivisa.com/topic/1182170-condo-market-devastated-by-pandemic-chinese-cant-pay-for-their-properties/
  23. Ministre du tourisme reconnaît que les expatriés ont un rôle important à jouer dans la reprise du tourisme intérieur en Thaïlande Le ministre thaïlandais du tourisme a déclaré que les expatriés vivant et travaillant en Thaïlande étaient une cible importante pour aider à stimuler le marché du tourisme intérieur, après Covid-19. Pipat Ratchakitprakan a déclaré qu'il y avait environ deux millions et demi d'étrangers titulaires d'un permis de travail en Thaïlande et parmi eux il y avait 155 193 "travailleurs qualifiés". C'est le groupe qu'il cible particulièrement avec, en plus, les 25 000 étudiants étrangers résidant en Thaïlande. On ne sait pas ce que signifie ces chiffres. Veut-il dire 2,5 millions en incluant les migrants des pays voisins ? Ou bien 2,5 millions (expatriés avec un salaire important) plus 2,5 millions (migrants) ? Pourquoi ne mentionne-t-il pas tous les expatriés en retraite ou mariés à des Thaïlandais.es qui peuvent très bien aussi visiter la Thaïlande ? Il a dit qu'il avait travaillé avec des organisations comme l'Association des agents de voyages thaïlandais (ATTA), l'Association des hôteliers thaïlandais (THA) et des associations promouvant des activités telles que le golf et les spas. Ces organismes offriraient des forfaits «Business to Consumer» directement aux expatriés. Thaivisa note que c'est l'annonce principale faite lors d'un événement qui se déroule jusqu'à dimanche, à Bangkok, appelé «Expat Travel Deal 2020». https://forum.thaivisa.com/topic/1182225-tourism-minister-accepts-that-expats-have-a-big-role-to-play-in-thailands-domestic-tourism-recovery/
  24. La Banque de Thaïlande (BOT) a annoncé 18 jours fériés en 2021 pour les institutions financières. Les jours fériés pour les autres administrations devraient être les mêmes. L'annonce en vertu de l'article 37 de la loi BE 2551 (2008) sur les entreprises des institutions financières a été publiée vendredi sur le site Web de la Royal Gazette. Les 18 jours fériés sont: 1er janvier: jour de l'an 26 février: Makha Bucha 6 avril: Jour commémoratif de la dynastie Chakri 13-15 avril: Festival de Songkran 3 mai: remplacement de la fête nationale du travail (1er mai) 4 mai: jour du couronnement 26 mai: Visakha Bucha 3 juin: Anniversaire de SM la Reine 26 juillet: Substitution pour Asarnha Bucha (24 juillet) 28 juillet: Anniversaire de SM le Roi 12 août: anniversaire de SM la reine mère et fête des mères 13 octobre: Commémoration de SM le feu le roi Bhumibol Adulyadej 25 octobre: Remplacement du Chulalongkorn Memorial Day (23 octobre) 6 décembre: remplacement pour l'anniversaire de feu le roi Bhumibol Adulyadej, la fête nationale et la fête des pères (5 décembre) 10 décembre: Jour de la Constitution 31 décembre: réveillon du nouvel an Les institutions financières des provinces de Narathiwat, Pattani, Yala, Satun et Songkhla peuvent utiliser Eid ul-Fitr, Eid al-Adha et le jour de l'An chinois comme jours fériés supplémentaires. https://forum.thaivisa.com/topic/1182243-bot-announces-18-public-holidays-for-2021/
  25. Le ministère des Finances a assuré que les caisses de l'État disposaient de fonds suffisants pour verser l'allocation de subsistance aux personnes âgées et handicapées ainsi que les salaires mensuels des fonctionnaires. Le porte-parole du ministère, Lavaron Sangsnit, a démenti un rapport selon lequel le pays aurait dû suspendre le paiement de l'allocation aux aînés et aux personnes handicapées en raison d'un manque de fonds qui ne seraient suffisants que pour payer trois mois de salaire des employés de l'État. Il a précisé que le gouvernement n'avait pas interrompu le versement de l'allocation mais l'avait seulement retardé, en attendant l'ajustement budgétaire concernant le nombre de bénéficiaires éligibles ce mois-ci. Le mois de septembre est le dernier mois de ce versement d'allocation au cours de l'exercice 2020. Il a ajouté que le paiement devrait être terminé ce mois-ci. Le gouvernement a déjà alloué un budget suffisant pour les salaires des fonctionnaires, a-t-il ajouté. Répondant aux préoccupations du public concernant les créances douteuses dans le système bancaire, il a déclaré que le gouvernement, la Banque de Thaïlande et les institutions financières ont uni leurs forces pour lancer des mesures pour s'attaquer au problème. Une créance douteuse est une créance dont le débiteur n'a pas versé les intérêts et les remboursements depuis un certain temps par rapport aux échéances du contrat de crédit. En Thaïlande, le nombre de personnes ou d'entreprises surendettées est très important. https://forum.thaivisa.com/topic/1182244-govt-has-adequate-funds-to-meet-commitments-to-elders-disabled-and-state-employees-salaries/ Lavaron