Aller au contenu
BANGKOK 26 April 2019 01:09

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    13 876
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    34

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Un volontaire de défense a été abattu mardi matin dans le district de Kapho, province de Pattani, alors qu’il conduisait sa moto pour aller au travail, a annoncé la police. La police a déclaré qu'Abdulrohman Katen, âgé de 59 ans, avait reçu trois coups de feu à la tête et au corps et était décédé près de sa moto sur un pont au-dessus de la rivière Sai Buri dans le village de Ban Kokwua à Tambon Plong Hoi à 6h du matin. La police a déclaré que le volontaire conduisait sa moto pour se rendre au bureau de district pour prendre son quart de garde. Des témoins ont déclaré à la police avoir vu deux hommes à moto rattraper la victime et ouvrir le feu sur lui avant de partir à toute vitesse. La police a retrouvé quatre douilles pour pistolet de 9 mm sur le lieu du drame. https://forum.thaivisa.com/topic/1095498-defence-volunteer-killed-in-drive-by-shooting-in-pattani/
  2. Songkran: les autorités judiciaires ont traité plus de 8 000 cas de conduite avec facultés affaiblies / état d'ivresse en 5 jours, les plus nombreux se trouvant en Isaan Le chef du département de probation a déclaré à Daily News que son département avait traité plus de 8 000 cas de conduite en état d'ébriété et sous drogue au cours de la période de Songkran du 11 au 15 avril. Près de 400 personnes ont reçu l'ordre de porter des bracelets de surveillance électroniques. La pire province était Maha Sarakham et la région nord-est en général. Les personnes portant un bracelet devront être confinées à la maison de 22 heures à 4 heures du matin pour des périodes allant jusqu'à deux semaines. Il s'agit donc bien d'une mesure purement symbolique car d'une part, ils doivent rester chez eux à l'heure où ils dorment et, d'autre part, durant Songkran, les gens sont principalement alcoolisés de 16h00 à 20h00. Ensuite, ils dégrisent. De même, les véhicules saisis ne le sont que pendant la durée du Songkran, mesure, là aussi, symbolique. Les "coupables" devront assister à des réunions de probation / formation quatre fois par an et effectuer 24 heures de service communautaire. Du 11 au 15 avril, 389 bracelets ont été imposés, dont 387 étaient liés à l’alcool et deux à la conduite sous l’usage de drogues. Au cours de la même période, le service de probation a traité 8 383 affaires de conduite avec facultés affaiblies comprenant 8 222 affaires d’alcool, 150 drogues et 11 affaires de conduite dangereuse. Les régions les plus touchées sont Maha Sarakham avec 596 cas, Bangkok 480 et Nakorn Panom 440. Dans l’ensemble, l’Isaan ou le nord-est de la Thaïlande comptaient le plus grand nombre de cas de conduite avec facultés affaiblies. https://forum.thaivisa.com/topic/1095512-songkran-probation-department-handles-8000-dui-cases-in-5-days-389-tagged-isaan-worst/ Le bilan en vies humaines est en baisse sensible. The Nation parle de 10 % de moins, ce qui correspond aux 10 % de touristes en moins.
  3. Une ola, ou vague, est un mouvement de foule, semblable à la houle, qui se manifeste principalement dans les stades lors de rencontres sportives, mais aussi dans des rassemblements importants. Le record du monde de la plus longue durée pour une "ola" a été battu lundi dans le centre-ville de Khon Kaen, dernier jour du festival de Songkran. Le précédent record - détenu par le Japon - a été battu par les Thaïlandais. La ola a duré 17 minutes et 41 secondes. Elle a été lancé sur la scène par le maire Theerasak Theekhayaphon et a "traversé" des milliers de personnes le long de Srijan ou de Khao Niaw Road jusqu'à Friendship Highway, puis dans les deux sens. Le précédent record japonais était de 17 minutes 14 secondes. Somporn Narkseutrong du bureau Guinness World Records Thailand était sur place pour entériner cet exploit. https://forum.thaivisa.com/topic/1095526-video-world-human-wave-record-smashed-in-khon-kaen/
  4. PHUKET: Un Américain et sa partenaire thaïlandaise affirment qu'ils se cachent des autorités thaïlandaises et craignent pour leur vie après que la marine royale thaïlandaise a porté plainte auprès de la police pour une plate-forme de vie «en mer» construite au large à plus de 40 km au sud de Phuket. Il s'agit en fait de chambres d'hôtel que des aventuriers pourraient louer ou acheter en pleine mer. Un seul prototype existe. Voir photo. La marine royale thaïlandaise a inspecté la côte, affirmant que la plate-forme se trouve dans les eaux territoriales thaïlandaises, et a porté des accusations criminelles. La Marine royale thaïlandaise a porté plainte vendredi dernier (12 avril) à la police de Wichit pour violation du paragraphe 119 du code pénal. Cette section concerne tous les actes liés à l'intégrité territoriale du pays. Les "crimes" sont punis de la peine capitale ou de la réclusion à perpétuité. Alors que la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer (UNCLOS), de laquelle la Thaïlande est signataire, stipule que «Tout État a le droit d'établir la largeur de ses eaux territoriales d'un maximum de 12 milles marins" l'emplacement du prototype pourrait bien être au-delà des eaux territoriales de la Thaïlande. L'emplacement de la plate forme est donné par la marine à 7 ° 29,37 N, 98 ° 34,91 E, soit 27,5 km à l'est de Koh Racha Noi et à 25,22 km (13,61 nm) au sud-ouest de Koh Bida Nok, au sud de Phi Phi Island. Les deux distances sont supérieures aux 12 milles marins stipulés dans la convention. L’Américain Chad Elwartowski a déclaré au Phuket News: «J’ai consulté une avocate à Phuket car nous espérions ouvrir une société auprès du BOI en Thaïlande. L'avocate m'a dit que, parce que nous sommes dans les eaux internationales, je n'avais pas besoin d'enregistrer une entreprise. J'ai dit que je voulais m'assurer que nous n'aurions pas de problèmes avec le gouvernement thaïlandais. Elle m'a assuré que la Thaïlande n'était pas comme ça. «Notre plan était de voir si nous pouvions même recevoir des commandes de clients avant de nous rendre au ministère du Tourisme ou aussi haut que nous pourrions aller à Bangkok pour obtenir la permission d'aller de l'avant avec davantage de plateformes. La première plateforme devait être donnée à une université locale pour être utilisée en biologie marine. Ensuite nous aurions construit d'autres plateformes, de plus belles conceptions », a-t-il ajouté. «Nous voulions nous assurer que nous avions réellement quelque chose à montrer au gouvernement thaïlandais avant de leur parler de plusieurs plateformes. La plateforme n'était à l'eau que depuis deux mois, nous devions trouver du soutien et des acheteurs. «Nous avons suivi tous les règlements concernant un objet dans l'eau. Nous avons une balise à l'énergie solaire au-dessus de la tête qui illumine la zone avec une lumière vive clignotante la nuit. Nous avons également une balise AIS enregistrée. Elle est utilisée par les grands navires pour leur navigation. «Les bateaux sont principalement des bateaux de pêche, mais les capitaines nous envoient des vagues s'ils approchent», a expliqué M. Elwartowski, analyste en systèmes informatiques et diplômé du Florida Institute of Technology. The Seastead est le prototype construit dans le cadre du projet Ocean Builders, dans lequel il est indiqué que M. Elwartowski et sa partenaire thaïlandaise, Supranee «Nadia» Thepdet, n'étaient que des volontaires qui restaient sur la plateforme pour documenter l'expérience. M. Elwartowski, un enthousiaste des Bitcoins, a déclaré qu'il possédait assez en crypto-monnaie pour prendre sa retraite. Et sa partenaire thaïlandaise, Nadia, est surnommée "Bitoin Girl Thailand". “Nadia et moi n'avons pas conçu, construit ou payé pour la construction de la plateforme. Nous l'avons promu et avons vécu dessus. Nous avons participé au lancement. Nous n'avons pas décidé où installer la plateforme. Nous sommes des partisans enthousiastes du projet et qui ont eu la chance d'être les premiers à le suivre », a déclaré M. Elwartowski à Phuket News. «Nous n’avons jamais eu de mauvaises intentions. Nous espérions amener le tourisme à Phuket avec un restaurant sous-marin, des hôtels flottants et des recherches médicales, des emplois en technologie, etc. «Au cours de la semaine écoulée, trois entrepreneurs fortunés nous ont dit qu'ils allaient vivre à Phuket parce qu'ils étaient enthousiasmés par le projet. Nous aimons la Thaïlande. Nadia est une fière Thaïlandaise. C'est une fière bouddhiste qui ne supporte pas la violence. Je suis un pacifiste qui ne ferait pas de mal à une mouche », a-t-il ajouté. Alors que les poursuites pénales contre le couple avaient été déposées vendredi, M. ElWartowski dit qu'aucun responsable ne les a contactés. «Aucun responsable thaïlandais n'a tenté de nous contacter. Lorsque nous avons appris que la plateforme était considérée comme une menace pour la sécurité nationale, nous avons immédiatement essayé de contacter les médias et demandé à un ami de contacter les militaires et de leur parler en notre nom. Il nous a informés qu'ils étaient trop occupés… », a-t-il déclaré. Dans l'intervalle, M. Elwartowski espère qu'un dialogue sensé pourra être ouvert et que le projet pourra se poursuivre. Les unités finies devaient avoir un diamètre de près de sept mètres, légèrement plus large que le prototype, construit sur un pont de six mètres de large. Les intérieurs de la «suite» devaient comporter une salle de bains, une chambre et une cuisine. Même le longeron, large de trois mètres, soutenant les unités, constitue un espace utilisable. "Notre objectif à court terme, maintenant que notre plate-forme initiale testée est sûre, sera de construire 20 plates-formes supplémentaires que nous vendrons aux esprits pionniers qui souhaitent tenter l'aventure de vivre sur une telle plateforme", a déclaré M. Elwartowski. Le lancement de l'opération prévu le 15 avril par Ocean Builders à l'intention des investisseurs est maintenant reporté. «Nous espérons que cette question pourra être résolue diplomatiquement avec le gouvernement thaïlandais et sommes prêts à parler à tout moment aux responsables. Nous avons essayé à plusieurs reprises de parler à qui que ce soit, mais on nous a toujours dit que nous n'avions rien à craindre, car nous sommes légalement dans les eaux internationales », a déclaré M. Elwartowski sur le site internet Ocean Builders. https://forum.thaivisa.com/topic/1095429-american-thai-partner-in-hiding-fearful-of-charges-for-seastead-south-of-phuket/
  5. Une personnalité de la télévision, ainsi qu’un expert maritime qui s’étaient récemment rendus dans la cathédrale Notre-Dame avant qu’elle ne soit en grande partie détruite par un énorme incendie lundi, ont témoigné au sujet de ce monument emblématique de la capitale française. Patcharasri “Kalamare” Benjamas, personnalité de la télévision, a écrit sur sa page Facebook, qu'elle était à Paris et qu'elle venait de visiter la cathédrale quelques jours avant l'incendie. «Je ne pensais pas que ce serait la dernière fois que j’aurais l’occasion de visiter la majestueuse cathédrale sacrée. Elle fait partie des cathédrales que j'aime le plus », a-t-elle posté. «C'est une perte énorme et je suis vraiment désolée. S'il vous plaît, acceptez l'expression de ma douleur et mon soutien moral. Je m'adresse à tous les chrétiens et à tous les Français. Que Dieu soit avec vous." Elle a également posté ses photos prises lors de la visite de la cathédrale. Sa page Facebook compte 819 567 abonnés. D'autres Thaïlandais partagent également leurs souvenirs de visite de la cathédrale et transmettent leur soutien confraternel aux Français. Thon Thamrongnawasawat, un expert de la marine, a annoncé sur sa page Facebook qu'il avait visité la cathédrale Notre-Dame... hier (soit quelques heures avant le drame) et qu'il avait prévu d'écrire un article à propos de sa visite sur sa page FB «Friends of Thon». "Aujourd'hui, un énorme incendie a frappé la cathédrale, causant des dégâts majeurs", a-t-il écrit. «J'ai visité la cathédrale des dizaines de fois. Je la visite chaque fois que je viens à Paris. " Il sympathise avec tous les Français et affirme que c'est une perte énorme pour le monde. Thon a également publié une photo de la cathédrale qu’il a prise lors de la visite d’hier. https://forum.thaivisa.com/topic/1095365-thais-share-memories-of-notre-dame-visits-send-thoughts-to-the-french/ La personnalité de la télévision Kalamare
  6. Des touristes français blessés alors qu'un chauffard thaïlandais laisse des dégâts derrière lui dans l'ouest de Bangkok Un conducteur thaïlandais dans une Honda City a laissé derrière lui une série de dégâts et a fait au moins huit blessés hier. Dechnarong Wongmoon, 29 ans, a d'abord fui le lieu d'un premier accident dans le quartier de Ramkhamhaeng et, paniqué, a pris une autoroute à contresens pour s'échapper. Il a emprunté la voie rapide de Sri Nakharin à contresens et est entré en collision avec plusieurs autres véhicules, dont des taxis. Il y avait trois touristes français dans l'un des deux taxis gravement endommagés. Trois voitures et trois motos ont été endommagés dans le saccage. Dechnarong s'est avéré sobre et a été hospitalisé. La police n'a encore déposé aucune plainte contre lui. https://forum.thaivisa.com/topic/1095368-french-tourists-injured-as-thai-driver-leaves-trail-of-destruction-in-western-bangkok/
  7. La nationalité thaïlandaise se transmettant par le sang, un enfant abandonné en Thaïlande dont on ne connaît ni le père ni la mère ne pouvait pas devenir Thaïlandais. Il restait donc apatride toute sa vie. Les personnes dites "sans racines", celles qui sont nées en Thaïlande mais qui ont été abandonnées à la naissance et n'ont donc pas de numéro d'identification thaïlandais ni de document familial, peuvent désormais demander un acte de naissance et demander la nationalité thaïlandaise, conformément à une nouvelle loi publiée dans la Gazette royale et entrée en vigueur cette semaine. La nouvelle version de la loi sur l'état civil permet également aux personnes "sans racines" d’apparaître sur les tabian ban (si elles sont propriétaires). Mais les personnes séjournant dans une maison ou sur un terrain dont elles ne sont pas propriétaires ne reçoivent que des tabian ban temporaires. Pour information, ces tabian ban temporaires sont valables 60 jours et peuvent être obtenus dans n'importe quelle mairie par les personnes possédant une carte d'identité rose (né sur le sol thaïlandais mais pas de parents thaïlandais). Le 11 avril, le bureau du district de Sathorn à Bangkok a délivré une carte d'identité nationale thaïlandaise (bleue avec nationalité thaïlandaise) à Kittipat, 18 ans (nom non divulgué), placé sous la protection du ministère du Développement social depuis son abandon à la naissance à Samut Sakhon's Ban Phaew. Le lycéen en Mathayom 5, également athlète de l'école et membre de la fanfare, réside actuellement au Mahamek Home for Boys de Sathorn. "Je suis tellement heureux de pouvoir obtenir la nationalité thaïlandaise car, en tant qu’apatride, je n’aurais pas pu poursuivre des études supérieures ou travailler. Maintenant, j’ai la nationalité thaïlandaise, je vais travailler dur pour entrer dans une université pour étudier l’ingénierie. ", a-t-il déclaré. Surapong Kongchantuk, un avocat qui aide les apatrides et les personnes déplacées, a expliqué que Kittipat était habilité à recevoir la nationalité thaïlandaise en vertu de la résolution du Cabinet du 7 décembre 2016 autorisant les personnes «sans racines» nées en Thaïlande à demander la nationalité thaïlandaise. Ban Mahamek a soumis la demande du garçon le 11 janvier et il a reçu sa carte d'identité le 11 avril, a déclaré Surapong. L’avocat a déclaré qu’il organiserait un atelier à la fin du mois de mai à l’intention des fonctionnaires et des assistants sociaux afin qu’ils puissent aider les enfants «sans racines» vivant dans des centres (orphelinats) à solliciter la nationalité thaïlandaise. La loi sur l’enregistrement civil est disponible à l’adresse suivante: www.ratchakitcha.soc.go.th/DATA/PDF/2562/A/049/T_0033.PDF. https://forum.thaivisa.com/topic/1095292-thailand-born-stateless-boy-gets-his-thai-id-card/
  8. Le général Pol Chakthip Chaijinda, chef de la police nationale, a ordonné aux policiers de mener rapidement une enquête sur le cas de 11 armes disparues du commissariat de police de Thong Lor, à Bangkok, dans ce qui est présumé être un vol interne. Neuf revolvers et deux pistolets semi-automatiques SIG Sauer ont disparu du lieu où ils avaient été entreposés dans une salle (la comptabilité) du troisième étage du commissariat, a précisé Mongkol, un officier en charge du cas. Les armes étaient là lors de la vérification des stocks en octobre dernier, mais n’étaient plus là lors de la vérification du mois dernier, à l’occasion de la nouvelle affectation du surintendant, a-t-il expliqué. Un "comité" a donc été mis en place pour enquêter sur ce qui est arrivé aux armes à feu manquantes et sur les personnes qui les ont emportées, a déclaré Mongkol, ajoutant que l'enquête devrait être achevée dans un délai de sept jours. En parallèle, la division de police métropolitaine 5 a envoyé une équipe d'enquête pour interroger des témoins potentiels et vérifier les images de vidéosurveillance en relation avec les armes manquantes, a-t-il déclaré, suggérant qu'il s'agissait probablement d'un vol interne, car les armes à feu étaient conservées dans une zone normalement inaccessibles à des civils. Si tel était le cas, le ou les coupables seraient punis (e) s par des sanctions disciplinaires et pénales, a déclaré Mongkol. https://forum.thaivisa.com/topic/1095273-inside-job-suspected-as-probe-opens-into-11-guns-missing-from-thong-lor-police-station/
  9. Un Belge de 67 ans a été retrouvé assassiné dans son lit à Nern Phra, Rayong. On ne connaît que son prénom ou surnom : "Gay". Il a été retrouvé à plat ventre dans le lit de sa chambre à coucher dimanche. Le médecin légiste a retourné la victime sur le dos pour découvrir que son œil gauche avait été attaqué et était presque détaché de l'orbite. Il y avait de graves ecchymoses autour de l'œil gauche et du sang s'écoulait de la bouche de la victime. Il y avait du sang partout sur le lit et sur le sol. Rapidement, un ancien moine qui avait sympathisé avec la femme du défunt sur Facebook est devenu le suspect numéro 1. Il avait été invité à devenir cuisinier chez eux pour s'occuper de son mari Udomchoke, 51 ans, nie l'agression mais a été accusé de voies de fait ayant causé la mort. Les équipes médico-légales de la police ont découvert une scène macabre dans la maison. C'est le gendre de la victime, Chaiwat, 27 ans qui a donné l'alerte. La victime serait morte à 7 heures du matin, mais les policiers n'ont été contactés qu'à 15 heures de l'après-midi, a annoncé Sanook. La femme de la victime, Yuwadee, âgée de 57 ans, a raconté aux enquêteurs qu'elle avait rencontré Udomchoke sur Facebook alors qu'il était moine dans un temple à Chacherngsao. Quand il a quitté le monastère, elle l'a invité à devenir cuisinier chez eux et à s'occuper de son mari cloué au lit pour des problèmes de santé. Elle a affirmé que dimanche, elle avait entendu des bruits de dispute venant de la chambre de son mari mais n'a pas osé y aller (sic !). Elle aurait attendu l'après midi que sa fille et son gendre arrivent pour oser entrer dans la chambre de son mari mort depuis des heures. La police se méfie du témoignage de l'épouse. Au moment du meurtre, il y avait trois personnes dans la maison - Yuwadeee et sa mère et Udomchoke, le cuisinier. La police veut savoir pourquoi huit heures se sont écoulées entre la bagarre -donc sans doute le meurtre- et le déclenchement de l'alerte. Les voisins ont dit que la famille vivait en harmonie - jusqu'à ce que le cuisinier arrive pour rester avec eux. Udomchoke a été accusé mais nie toute implication. Pol Col Banphot Koot-Ua a déclaré que le sang et les empreintes digitales sur place étaient suffisantes pour poursuivre l'enquête. https://forum.thaivisa.com/topic/1095354-belgian-pensioner-viciously-murdered-in-rayong-thai-cook-in-custody/
  10. Un homme est décédé et son épouse est dans un état critique car un pick-up conduit par un conducteur ivre a percuté une moto avec sidecar revenant du marché à Ratchaburi dimanche. La police de Ratchaburi a trouvé un pick-up Revo dans le fossé au bord de la route Sai Huay Phai à Nam Phu. Manit Rongsaeng, 56 ans, complètement saoul et incohérent, attendait les policiers près de son véhicule. Il avait un 2,56 gr d'alcool dans le sang, a rapporté Daily News. Près d'une Honda Wave complètement détruite avec side-car se trouvait le corps de Somthat Wetsutthiphan, âgé de 59 ans, qui avait le cou, les bras et les jambes brisés. Son épouse Somsri Khamja, âgée de 52 ans, a survécu avec des blessures graves et a été transportée à l'hôpital. Un lampadaire renversé se trouvait sur les lieux ainsi qu'une foule de spectateurs. La police pense que les époux - victimes revenaient du marché avec des produits à revendre. Ils ont été percutés à l'arrière par le conducteur ivre et propulsés contre le lampadaire. Manit a été inculpé de conduite en état d'ivresse et de négligence causant la mort et a été placé en détention. https://forum.thaivisa.com/topic/1095194-songkran-carnage-drunk-driver-detained-after-death-of-man-in-ratchaburi-wife-critical/ http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30367690 Cet accident n'est qu'un exemple de tous ceux qui surviennent. Le nombre de tués est en légère baisse après 3 / 4 jours par rapport à 2018. Dans un message au premier ministre, le roi demande aux autorités de faire plus d'efforts pour que le nombre de tués diminue. Peut-être cette démarche incitera t elle les autorités à agir. Le riche d'homme d'affaire -chauffard ivre mort- qui a tué un policier et sa femme à Bangkok ne sera pas poursuivi pour homicide.
  11. Bangkok, 15 avril (VNA) - La Commission électorale thaïlandaise (CE) a reçu 326 plaintes concernant des élus potentiels dans 66 circonscriptions depuis les élections législatives du 24 mars. Dans un bureau de vote du district de Huay Kwang à Bangkok, le 24 mars 2019. Photo: The Straits Times Le président de la CE, Ittiporn Boonpracong, a déclaré qu’en vertu de la loi électorale, le public dispose d'un mois pour déposer plainte. Mais la CE doit d'abord enquêter sur les plaintes et organiser de nouvelles élections s’il y a des infractions découvertes. M. Ittiporn a insisté sur le fait que toutes les élections doivent être organisés avant que la CE approuve au moins 95% des résultats officiels du scrutin avant le 9 mai. En vertu de la constitution thaïlandaise, le Parlement doit convoquer sa première réunion dans les 15 jours suivant l'annonce d’au moins 95% des résultats officiels du scrutin, laquelle est fixée avant le 9 mai. Le président de la CE a déclaré que le dernier jour pour organiser toute nouvelle élection est le 28 avril, ajoutant que le calendrier de ces nouvelles élections devait avoir lieu avant la cérémonie de couronnement du roi, qui aura lieu du 4 au 6 mai. Auparavant, la CE avait déjà ordonné le recomptage des votes dans deux bureaux de vote et l'organisation de nouvelles élections dans six autres bureaux de vote, car le nombre d'électeurs ne correspondait pas à celui des bulletins de vote. Le dépouillement concerne deux bureaux de vote dans la province de Khon Kaen, tandis que la nouvelle élection est requise dans les bureaux de vote à Bangkok et dans les provinces de Lampang, Yasothorn, Petchaboon et Phitsanulok.-VNA https://fr.vietnamplus.vn/thailande-la-ce-fixe-lultime-date-pour-les-nouvelles-elections/119512.vnp
  12. Près de 1000 responsables et volontaires se sont mobilisés pour lutter contre un incendie de forêt majeur qui a transformé la zone montagneuse près de Mae Chan à Chiang Mai en un enfer évoquant des scènes de films d'apocalypse. L'incendie a commencé dimanche soir à Doi Jorakhe, Tambon Tha Sud , avant de se propager à Tambon Pa Teung, Mae Chan, une zone densément peuplée abritant l'hôpital et les temples de Mae Chan. Lundi matin, l’incendie avait endommagé 1 000 raïs de forêts et de fermes voisines. Le chef du district de Mae Chan, Wandee Ratchomphu, a dirigé les efforts de 800 représentants de l’État et de volontaires pour éteindre le feu et l’empêcher d’atteindre les communautés ou d’autres forêts du district de Mae Fah Luang. Un centre de coordination spécial a été mis en place à Wat Pateung pour dépêcher les pompiers dans les zones touchées, des tentatives d'extinction des flammes dans la région montagneuse très boisée étant considérées comme dangereuses. Le commandant Buncha Duriyapan, de la troisième région de l'armée, était également sur place pour aider à superviser les soldats participant aux efforts de lutte contre l'incendie. L'Armée de terre a fait venir un hélicoptère pour fournir un appui, il a été utilisé pour transporter de l'eau depuis le réservoir de Tham Sua, d'une profondeur de trois mètres, afin d'éteindre les flammes dans des endroits difficiles d'accès. Buncha a également ordonné à la police et l'armée, d'enquêter et d'identifier les personnes qui ont déclenché cet incendie massif, affirmant qu'il s'agissait "d'une situation étrange et sans précédent lorsque des incendies de forêt ont éclaté simultanément dans toutes les régions montagneuses de la province". Il s'est dit convaincu qu'il s'agissait d'un cas d'incendie criminel et non d'un incident naturel, comparable à un coup de foudre. Notant que les incendies de forêt s’étendaient maintenant dans toutes les directions, il a précisé qu’ils aggraveraient la pollution atmosphérique déjà problématique de la province et auraient des incidences sur la santé publique. Le système de surveillance des incendies (fire.gistda.or.th) de l’Agence des technologies spatiales a identifié lundi à 02h33 521 points chauds (départs de feu) dans le Nord. Chiang Rai : 291, suivi de Nan (57), Lampang (46), Phayao (46), Chiang Mai (44), Tak (15), Mae Hong Son (14), Phrae (6) et Lamphun. (2).
  13. Un chauffeur de taxi moto âgé de 57 ans, qui aurait mortellement battu sa belle-fille enceinte de sept mois à son domicile à Bangkok le 11 avril, a déclaré que, pris de remords, il voulait que le tribunal le condamne à mort. Phumjai Leungthong, qui aurait tenté de se suicider le 13 avril dans une zone boisée dans le district de Bang Kapi en prenant du poison, a été sauvé à temps. Il aurait déclaré à la police qu'il avait tué Nanchaya Chanthamokha, âgée de 29 ans. Il a choisi Nanchaya que sa femme aimait beaucoup dans le but de la faire souffrir. Il a agi par colère et par jalousie, lorsque sa femme l'a abandonné et s'est rendue dans la province d'Amnat Charoen. «Je ressens des remords pour ce que j'ai fait. J'étais en colère parce que j'aime tellement sa mère (de la victime) et j'ai oublié que sa fille était enceinte. Je crois que rien de ce que je dis ne changera l’état esprit des proches de la victime, je tiens donc à m'excuser pour ce que j’ai fait. Je veux que le tribunal me condamne à mort. Si on peut échanger une vie contre deux vies, je l'accepterai », a-t-il déclaré. Après son arrestation, Phumjai aurait confessé qu'il avait mortellement frappé la jeune femme à la tête et au torse avec un marteau jusqu'à ce qu'il casse. Phumjai a été inculpé de meurtre en recourant à la torture ou à des actes de cruauté, aux termes de l’article 289 du Code pénal, passible de la peine de mort. Dimanche matin, la police a tenté de faire une reconstitution du crime au commissariat de Kannayao - au lieu de la faire sur les lieux, ce qui risquait de faire courir plus de risques au suspect. Cependant, ils ont dû annuler la reconstitution lorsque des proches de Nanchaya sont arrivés au commissariat et ont crié leur colère, ce qui constituait un danger d'agression pour le suspect, a déclaré le surintendant de Kannayao, le colonel Sing Singhadech. Phumjai a présenté ses excuses à l'époux de la victime décédée, Thanawat Kaewkhamsorn, âgé de 29 ans, qui se trouvait dans la foule au poste de police. "Pourquoi l'avez-vous tuée?", Criait ce dernier en tentant de donner un coup de poing à Phumjai à travers les barreaux de la cellule. Après la dispersion de la foule, la police a fait sortir Phumjai de la cellule pour effectuer la reconstitution à huis clos, après quoi le suspect a fait part aux journalistes de son souhait d'obtenir la peine de mort. Phumjai, dont on veut empêcher le suicide, sera amené devant le tribunal de Min Buri le 15 avril pour une première audience. Sing a déclaré que la police avait recueilli des preuves contre le suspect - avec ou sans aveux - afin de le poursuivre en justice. Les proches de la victime sont assurés que justice sera rendue. https://forum.thaivisa.com/topic/1095155-taxi-bike-driver-wants-death-after-allegedly-killing-pregnant-stepdaughter-on-bangkok/ le mari de la victime dont le seul tort était d'être la fille de la femme qu'aimait le meurtrier.
  14. La tragédie a frappé une famille thaïo / belge à Pattaya. Un garçon de 15 ans a été tué par un portail électrique défectueux qui l’a écrasé samedi. M. Barths (nom translittéré du thaïlandais), Belge âgé de 61 ans, avait invité son épouse et son fils "Em", dont il était séparé, à se rendre chez lui pour célébrer Songkran. La famille était toujours proche malgré la séparation. M. Barths a demandé à Em de l'aider à réparer un portail électrique défectueux. Mais la porte leur est tombée dessus. M. Barths a subi une légère blessure à la jambe, mais l'adolescent a reçu tout le poids du portail. Le beau-père essaya désespérément de soulever la porte avec l'aide des gens qui l'entouraient. Pol Capt Prakasit Paladech et les médecins de Sawang Boriboon sont arrivés pour trouver le garçon mort sur les lieux à Nong Plong Lai, dans le sous-district de Bang Lamung. La mère du garçon, Phairin, 41 ans, était bien évidemment en larmes, a rapporté Sanook. M. Barths collabore avec les policiers. https://forum.thaivisa.com/topic/1095193-pattaya-tragedy-strikes-belgian-stepfather-and-family-stepson-killed-by-falling-gate/
  15. La sécurité sociale couvre les traitements d'urgence dans tous les hôpitaux durant Songkran BANGKOK, 13 avril 2019 (NNT) - Les vacanciers de Songkran peuvent être certains qu'ils peuvent se rendre à l'hôpital le plus proche en cas d'urgence, sachant que les frais médicaux durant les 72 premières heures de traitement d'urgence sont couverts par la sécurité sociale. Ananchai Uthaipattanachep, de l'Office de la sécurité sociale, déclare que les employés assurés et les personnes relevant du programme national de sécurité sanitaire qui retournent dans leur ville natale ou qui voyagent, doivent être munis de leur carte de sécurité sociale (carte Vitale locale). Les titulaires de carte peuvent se rendre dans n'importe quel hôpital proche de l'accident pour recevoir un traitement en cas d'urgence, les frais correspondant aux 72 premières heures étant couverts par la sécurité sociale selon ses conditions et ses tarifs. Les hôpitaux privés se font parfois tirer l'oreille mais ils ne peuvent pas refuser les blessés si l'accident a eu lieu tout près. Cela ne concernent pas les étrangers. Cependant, pour l'instant, les hôpitaux thaïlandais (publics) n'ont encore jamais refusé de sauver la vie d'un étranger accidenté même si beaucoup des étrangers ne possèdent pas d'assurance ou possèdent une assurance qui refusera de payer. https://forum.thaivisa.com/topic/1095074-social-security-covers-emergency-treatment-at-any-hospital-this-songkran/
  16. Un Canadien est décédé samedi alors qu'il faisait de la tyrolienne à Chiang Mai. Les autorités ont déclaré que le jeune homme de 25 ans faisait de la tyrolienne à Flight of the Gibbon à Mae Kampong lorsque son harnais de sécurité s'est brisé, le faisant chuter de 50 mètres. Il a été déclaré mort sur les lieux. La limite de poids pour toute personne utilisant la tyrolienne est de 125 kilogrammes. Des médias ont indiqué que l’homme pesait entre 180 et 200 kilogrammes -poids estimé par la police-, tandis que d’autres ont déclaré que l’homme décédé pesait 125 kilogrammes -poids estimé par les organisateurs-. Les opérateurs de la tyrolienne ont été accusés de négligence grave ayant entraîné la mort. Une enquête approfondie est en cours sur le décès de cet homme qui se trouvait en Thaïlande avec sa femme, en vacances. Flight of the Gibbon a fait l'objet d'une enquête en 2017 pour possible empiétement sur des forêts protégées. En fonction des résultats de l’enquête, Flight of the Gibbon pourraient être définitivement fermé, ont annoncé des autorités. Thai PBS a mis en exergue d'autres accidents et décès impliquant des touristes étrangers dans les tyrolienne de Chiang Mai. En 2015, deux touristes chinois ont été tués lors d'incidents séparés sur deux autres tyroliennes de la région. En 2016, des touristes chinois ont été grièvement blessés lors de l'utilisation de la tyrolienne Flying Squirrel. Également en 2016, trois touristes israéliens ont été blessés après leur chute à Flight of the Gibbon. En 2015, des images impressionnantes partagées par le Daily Mail montraient un touriste américain accroché aux mains d'un ami après qu'un employé a oublié de fermer son mousqueton sur une tyrolienne de 400 m à Chiang Mai. https://forum.thaivisa.com/topic/1095066-canadian-tourist-dies-after-falling-from-zipline-in-chiang-mai/
  17. Les incendies de forêt ont détruit plus de 2,6 millions de rai de forêts dans neuf provinces du nord, a annoncé vendredi le centre de lutte contre les incendies de forêt de Mae Hong Son. Citant un rapport d'image satellite de l'Agence des technologies spatiales, le centre a déclaré que du 1er janvier au 16 mars, 2 680 634 rai (428 901 hectares) avaient été détruits par des incendies de forêt. On compte 102 268 rai à Chiang Rai, 374 313 rai à Chiang Mai, 791 301 rai à Tak, 221 300 rai à Nan, 150 995 rai à Phayao, 176 107 rai à Phrae, 203 889 rai à Mae Hong Son, 470,009 rai à Lampang et 190 452 rai à Lamphun. Depuis le 16 mars, les surfaces incendiées ont été encore plus importantes. Vendredi, à 1 h 47 du matin, l’image satellite quotidienne montrait que Mae Hong Son comptait 124 départs de feu (10 à Pang Mapha, 17 à Pai, 30 à Muang, 16 à Khun Yuam, trois à Mae La Noi, 26 à Mae Sariang et 22 dans les districts de Sop Moei). Une source du Département royal des forêts, cependant, a déclaré que les chiffres ne devraient pas alarmer les gens, car les incendies détruisent les matériaux secs et inflammables présents sur le sol des forêts et la plupart des arbres vont à nouveau produire des feuilles. La même personne a déclaré que les incendies avaient également aminci les coquilles des gousses, de sorte que lorsque les pluies arrivent, les semis peuvent germer plus rapidement. Il s'agit du principe de l’écobuage dont tout le monde sait qu'il est bon pour la terre mais pas pour la santé des habitants qui respirent les fumées qu'il provoque. Des niveaux insalubres de smog ont de nouveau été enregistrés dans les neuf provinces du nord et une province de la région centrale, Chiang Mai étant à nouveau classée comme la ville la plus polluée au monde, a déclaré le Département de la lutte contre la pollution (PCD). Pralong Damrongthai, du PCD, a déclaré que des niveaux dangereux de pollution de l'air avaient été détectés dans les provinces de Chiang Mai, Chiang Rai, Lampang, Lamphun, Mae Hong Son, Nan, Phayao, Phrae et Tak, ainsi que dans la province centrale de Nakhon Sawan . http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30367627
  18. Un homme d'affaires de Bangkok pourrait être condamné à la peine de mort après avoir été inculpé de meurtre car conduisant en état d'ivresse. Jeudi soir, il a tué un policier de la crim' et son épouse. Et un officier important a prévenu que le même sort attendait les conducteurs qui tuent alors qu'ils sont ivres au volant. Des accusations de tentative de meurtre seront portées en cas de blessures graves mais non mortelles. Le colonel Pol Jatuporn Ngamsuwitchakun est décédé au volant de sa Suzuki Swift. Son épouse Nutchanat, âgée de 44 ans, est décédée à l'hôpital. Leur fille Piyapha, 16 ans, est gravement blessée à l'hôpital. Ils ont été impliqués dans une collision avec une Mercedes E 250 conduite par Somchai Werotphiphat, âgé de 57 ans, qui est le riche propriétaire d'une importante usine de pièces automobiles. Il jouait au golf à proximité et avait consommé 4 à 5 bouteilles de bière avant de dire au revoir à ses amis et de rentrer chez lui vers 23 heures. Il a dit qu'il était tellement saoul qu'il ne se souvient de rien jusqu'à ce qu'il se retrouve entouré d'airbags dans sa propre Mercedes. Les principaux officiers de la police, dont le général de police Wirachai Songmetta, se trouvaient hier au commissariat de Saladaeng. Le Gén Wirachai a déclaré qu'il ne s'agissait pas simplement de conduite en état d'ivresse et de négligence causant la mort. Somchai tombe sous le coup de l'article 288 et il est donc accusé d'intention de tuer - meurtre (préméditation ?). Cela pourrait aller de 15 ans de prison jusqu'à perpétuité ou même à la peine de mort, a-t-il déclaré, ajoutant: "Ce qui arrivera dépend du tribunal". Somchai est actuellement détenu à Taling Chan, dans l'ouest de Bangkok. On ne sait pas s'il sera libéré sous caution, on ne sait pas si une peine de prison, même symbolique, sera réellement prononcée. Le Gén Wirachai a déclaré que la police thaïlandaise envisageait d'accuser de meurtre toute personne ayant entraîné la mort en conduisant en état d'ébriété. Dans le cas de blessés suite à un état d'ébriété, les conducteurs feront face à des accusations de tentative de meurtre. https://forum.thaivisa.com/topic/1094929-death-penalty-for-dui-businessman-faces-ultimate-sanction-for-murder-of-copwife/ Les policiers sont en colère car l'un des leurs est mort dans cet accident. Oubliant que cela se reproduit des milliers de fois par an avec, souvent, des civils pauvres sur un deux-roues comme victime.
  19. Le premier ministre, Prayut Chan-o-cha, a utilisé ses pleins pouvoirs pour obliger l’Autorité métropolitaine de Bangkok (BMA) à accélérer l’embauche d’un opérateur privé pour gérer l’extension de la ligne verte du système ferroviaire BTS. L’utilisation par Prayut de son autorité en vertu de l’article 44 de la constitution prévoie également la création d’un comité chargé de régler les différends quant aux tarifs à imposer sur la Ligne verte. Ce qui implique que les négociations entre le concessionnaire Green Line et le système de transport en commun de Bangkok (BTSC), soient finalisées dans un délai de 30 jours. Les extensions de la ligne verte couvrent Baring - Samut Prakan et Mo Chit - Saphan Mai - Ku Kot. Selon le site Web de la Gazette royale, l'ordonnance de Prayut, en tant que chef du Conseil national pour la paix et l'ordre (junte), impose à la BMA de faire appel à une entreprise privée pour installer le système électrique afin que les extensions soient rapidement opérationnelles afin d'atténuer les problèmes de circulation. Pour veiller à ce que la ligne verte et ses extensions soient gérées selon le même réseau, un comité doit être mis en place par le ministère de l'Intérieur. Il sera présidé par le secrétaire permanent du ministère de l'Intérieur. Le comité définira les critères de partage des revenus entre les différents acteurs. Le délai de 30 jours s’applique à compter de la date de la nomination du comité. Une fois les négociations terminées, les ajustements de contrat doivent être finalisés dans les 30 jours suivant la transmission du contrat modifié au ministre de l'Intérieur, au bureau du procureur général et au Conseil des ministres. Anat Arpapirom, un conseiller de BTSC, qui exploite le métro aérien BTS, a déclaré que la société avait engagé des négociations continues avec BMA sur les tarifs à facturer, mais que la municipalité (BMA) n'avait pas répondu. Par ailleurs, Worawut Mala, de la Société nationale des chemins de fer de Thaïlande (SRT), a déclaré que le comité sur les partenariats public privé (PPP) et un consortium dirigé par le groupe CP négociaient actuellement un contrat portant sur un projet de train à grande vitesse reliant les trois principaux aéroports - Don Mueang International à Bangkok, Suvarnabhumi International à Samut Prakan et U-Tapao à Rayong. La rédaction du contrat devrait être achevée après la fête de Songkran. La signature du contrat est prévue pour mai. On se souvient que CP voulait renégocier 12 points ou abandonner le projet. CP a visiblement changé d'avis. "Maintenant, il n'y a plus de discussions sur les 12 propositions, car celles-ci sont hors sujet", a déclaré Worawut. «Le comité les a refusés et CP les a retirées. Maintenant, les discussions ne porteront que sur les détails du contrat. " D'autres projets d'infrastructure, concernent le développement de la zone portuaire de Map Ta Phut pour 47,9 milliards de Bt. Une deuxième partie portera sur un terminal pour les produits liquides d'une capacité d'environ 4 millions de tonnes par an. La construction devrait commencer en 2023 et les services d’ici 2025, avec un investissement estimé à 4,3 milliards de Bt. https://forum.thaivisa.com/topic/1094735-pm-prayut-wields-article-44-for-rail-progress/ Concernant la ligne verte de métro, le problème est toujours le même : la construction est presque terminée mais les différents acteurs ne parviennent pas à se mettre d'accord et cela retarde l'entrée en fonction des transports urbains. Du côté des bus, c'est la même chose, la municipalité posséde des centaines de bus neufs mais ne les fait pas rouler. Avec des lignes de métro qui ouvrent plus vite et des bus neufs, plus de Bangkokiens prendraient les transports en commun réduisant ainsi d’autant les embouteillages et la pollution. Malheureusement certaines administrations n'agissent que si la junte invoque ses pleins pouvoirs.
  20. Un touriste néerlandais a été tué quand sa voiture a heurté l'arrière d'un camion avec remorque à Kanchanaburi jeudi matin, a annoncé la police. Les officiels ont déclaré que Roi Fanh Vélande (orthographe non officielle, Roy Van Vland ?) était la première victime de la période appelée les «Sept jours de la mort» de Songkran à Kanchanaburi. La police a déclaré que l'accident s'était produit à une intersection sur la route Tha Muang-Kanchanaburi dans le village 9 à Wang Sala, district de Tha Muang à 3 heures du matin. La police a déclaré que la voiture du touriste néerlandais avait heurté l'arrière de la remorque qui était sur le point de dégager l'intersection. L'impact lui a brisé le cou, les jambes et plusieurs côtes. La police a déclaré que Vélande était entré en Thaïlande le 9 avril et qu'il avait loué une maison à Tha Lor - Tha Muang. La police a déclaré que les feux de circulation à l'intersection étaient en mode orange clignotant. Le Néerlandais conduisait apparemment à une vitesse élevée et n'a pas vu l'arrière du camion. https://forum.thaivisa.com/topic/1094618-dutch-motorist-becomes-first-fatality-of-kanchanaburis-seven-dangerous-days/
  21. Bangkok, 11 avril (VNA) - La Chambre thaïlandaise de commerce (CCT) a prévu une croissance du produit intérieur brut (PIB) de 3,5% en 2019 si le nouveau gouvernement prend ses fonctions en septembre. Thanawat Phonwichai, directeur du Centre de prévisions économiques et commerciales de la CCT, a déclaré que si la croissance du PIB n'atteignait pas 3,5%, cela pourrait être dû à des troubles politiques et à la guerre commerciale en cours entre les États-Unis et la Chine. De son côté, le Centre de recherche de Kasikorn a estimé que l'augmentation du nombre de touristes thaïlandais et étrangers lors de la fête de Songkran, qui a lieu du 11 au 17 avril, générerait 28 milliards de bahts (plus de 880 millions de dollars) de recette, en hausse de 2,2% sur un an. La Chambre thaïlandaise de commerce a prévu une croissance du produit intérieur brut de 3,5% en 2019. Photo: thainews.prd.go.th Sur ce total de recettes estimées, 12,2 milliards de bahts devraient provenir des touristes nationaux et 15,8 milliards de touristes étrangers. Cependant, la pollution dans la région septentrionale devrait affecter le tourisme, ce qui entraînera une baisse de recettes. Le Centre de recherche de Kasikorn a prédit que le nombre de touristes visitant la Thaïlande en 2019 devrait dépasser les 39 millions. Le ministère du Tourisme et des Sports a indiqué qu'au cours des deux premiers mois de l'année, le nombre de touristes étrangers en Thaïlande a augmenté de 2,5% en glissement annuel pour atteindre 7,29 millions de personnes. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/la-thailande-devrait-enregistrer-une-croissance-de-35-en-2019/119402.vnp richesse par province
  22. BANGKOK (Reuters) – La Thaïlande a renouvelé jeudi la période de paiement des opérateurs de réseau de téléphonie mobile pour les licences de fréquences afin d'accroître la participation à une prochaine vente aux enchères 5G. Les femmes utilisent leur téléphone cellulaire en attendant l'heure de pointe du bus à Bangkok le 4 octobre 2018. REUTERS / Jorge Silva Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha a invoqué jeudi l'article 44 de la Constitution. Il s’agit d’une ordonnance permettant à la junte d’appliquer la politique, une concurrence intense affectant la capacité des opérateurs à payer une licence de 900 mégahertz (Mhz); elle était donc nécessaire pour modifier le délai de paiement. Le contrat profiterait à des opérateurs de télécommunications tels que Advanced Information Service Pcl (AIS), True Corp et Total Access Communication Pcl, appartenant au norvégien Telenor. Les modifications apportées à la période de paiement pourraient aider à dessiner les futures offres pour les enchères aux 700 MHz et 2600 MHz et ouvrir la voie à la technologie 5G. La technologie 5G, qui permet aux vitesses de données d'être au moins 20 fois plus rapides que la 4G, est considérée comme indispensable pour les technologies émergentes, des voitures autonomes aux villes intelligentes en passant par la réalité augmentée et l'intelligence artificielle. Le régulateur de fréquence, la Commission nationale de radiodiffusion et de télécommunication (NBTC), avait précédemment annoncé son intention de procéder à une enchère de fréquence sur 700 MHz en décembre. "Les détails de l'extension seront disponibles le 17 avril", a déclaré aux journalistes Takorn Tantasith, secrétaire général du NBTC. Les opérateurs peuvent notifier NBTC dans les 30 jours et diviser les paiements échelonnés sur 10 ans à compter de 2020 en 10 versements égaux, indique le communiqué. Total Access a reçu une licence de fréquence de 38 milliards de bahts en novembre (1,20 milliard de dollars). True Corp. et AIS, qui possèdent 23% de SingTel, ont acquis leurs licences en 2016 pour 2 milliards de dollars chacune et ont depuis effectué des paiements partiels. Reportage par Chayut Setboonsarng et Panarat Thepgumpanat, rédacteurs en chef de Sherry Jacob-Phillips https://news-24.fr/les-operateurs-de-telephonie-mobile-thailandais-auront-plus-de-temps-pour-payer-le-spectre-en-milliards-de-dollars/
  23. suite de ce drame Deux morts confirmés et 20 blessés dans l'incendie d'un hôtel du centre de Bangkok Le centre médical d'Erawan a confirmé jeudi matin que deux personnes étaient mortes et 20 autres blessées dans l'incendie de mercredi au Centara Grand, l'hôtel du CentralWorld, à l'intersection de Ratchaprasong à Bangkok. Selon le centre médical, une victime décédée a été retrouvée sur les lieux - un membre du personnel qui a sauté par la fenêtre du quatrième étage - et l'autre victime, identifiée comme Arthit Khamsai, 50 ans, a été déclarée morte à l'hôpital de Chulalongkorn. Parmi les 20 victimes principalement blessées par inhalation de fumée, six étaient des hommes et 14 des femmes. Six sont sorties rapidement, tandis que 14 restent hospitalisées. Cinq se trouvent à l'hôpital général de la police, six à l'hôpital Chulalongkorn et trois à l'hôpital Phayathai. Le centre commercial a également envoyé une lettre pour informer toutes les parties concernées de son intention d'ouvrir jeudi à 14 heures. Dans un autre communiqué de presse publié jeudi, Central Pattana a répondu aux commentaires selon lesquels les alarmes incendie ne se sont pas déclenchées. La société a déclaré que le centre commercial appliquait un système d'alarme par section. Ceci est destiné à éviter une panique inutile si toutes les alarmes du centre commercial sonnent en même temps, ce qui pourrait provoquer des accidents lors de l'évacuation. Le jour de l'incendie, l'alarme aux étages B2 et 8 a sonné, a déclaré la compagnie, ajoutant que le centre commercial disposait de dispositifs de détection de fumée et d'évaluation de la situation d'évacuation. La société a déclaré que le centre commercial avait immédiatement annoncé que les personnes devaient quitter les lieux et que des gardes de sécurité, formées par des alertes régulières, se trouvaient à des endroits désignés pour faciliter l'évacuation. https://forum.thaivisa.com/topic/1094584-two-confirmed-dead-20-injured-in-central-bangkok-hotel-fire/
  24. Bangkok, 11 avril (VNA) - L’Autorité thaïlandaise du tourisme (TAT) a prévu que le nombre de touristes participant à la fête de Songkran, qui a lieu du 12 au 16 avril, diminuerait de 10%, en grande partie à cause de la pollution atmosphérique. Le gouverneur de TAT, Yuthasak Supasorn, a déclaré que les groupes de touristes devraient ajuster leurs projets de voyage et choisir de se déplacer dans d'autres régions de la Thaïlande. Il s’attend à ce que le taux d’occupation des hôtels dans la région septentrionale se situe autour de 75% durant le Songkran. Les hôtels situés dans des zones touchées par des incendies de forêt, tels que les districts de Mae Rim, Fang et Chiang Dao, dans la province de Chiang Mai, déplorent un taux d’occupation inférieur à 50%. Les hôtels de la province de Mae Hong Son pourraient faire face à un taux d’occupation inférieur à 30%, obligeant certains hôtels à fermer leurs portes pour des travaux de rénovation. L’autorité thaïlandaise du tourisme (TAT) a prévu que le nombre de touristes participant à la fête de Songkran, qui a lieu du 12 au 16 avril, diminuerait de 10%. Photo: thainews.prd.go.th En raison de la chute du nombre de touristes dans les trois provinces septentrionales de Chiang Mai, Chiang Rai et Mae Hong Son, la TAT s'attend à ce que les recettes touristiques durant le Songkran baissent de 2 milliards de THB, a déclaré M. Yuthasak. Auparavant, la TAT avait prédit que la Thaïlande accueillerait 3,11 millions de touristes thaïlandais et quelque 546.000 visiteurs étrangers pendant le Songkran, générant 20,98 milliards de THB, +10% sur un an. La présidente de l’Association des hôtels de la Thaïlande (THA), Supawan Tanomkieatipume, a déclaré que le taux d’occupation des hôtels dans l’ensemble du pays pendant le Songkran n'était pas élévé. À l’heure actuelle, ce taux n’est que 60% à Chiang Mai, Bangkok, Pattaya, et 70-80% dans le Sud. Une des causes principales est le ralentissement économique mondial, a-t-elle déclaré. Vichit Prakobgosol, président de l'Association des agences de voyages thaïlandaises (ATTA), a déclaré que, même si le nombre de réservations de touristes étrangers durant le Songkran n'était pas comparable à celui de l'année dernière, la baisse ne serait pas importante cette année. En raison de la pollution atmosphérique dans la région septentrionale, les touristes chinois, qui se rendent souvent en grand nombre à Chiang Mai durant le Songkran, pourraient choisir d'autres destinations de voyage telles que le Japon, le Vietnam, les Philippines et l'Indonésie. Le Songkran est la fête la plus importante en Thaïlande. Cet événement important du calendrier bouddhiste marque le début du Nouvel An traditionnel thaïlandais. Le nom Songkran vient d’un mot sanskrit qui signifie «passer» ou «s’approcher». -VNA https://fr.vietnamplus.vn/thailande-le-nombre-de-touristes-devrait-chuter-de-10-durant-la-fete-de-songkran/119397.vnp
  25. Songkran: Selon les "grands" avocats, jeter de l'eau peut vous conduire en prison Les dommages causés à des personnes qui ne veulent pas jouer le jeu peuvent entraîner une importante indemnisation et un emprisonnement pour actes délibérés. De plus, 15 ans à l'ombre attendent ceux qui ont agressé les mineurs au nom du Songkran "fun". Ces mises en garde sont postées sur la page Facebook de "Thanai Khu Jai" (votre avocat) Voici les différents scénarios et les pénalités qui sont associées : Cas 1: Vous dites que vous ne voulez pas jouer, vous êtes sur le point de faire quelque chose ... mais vous êtes tout de même mouillé. Si vous pouvez montrer que vous ne vouliez pas participer et que vous étiez trempés, l'article 397 a été enfreint. Cela peut être une peine de prison d'un mois pour l'auteur et / ou une amende de 10 000 bahts. Cas 2: Vous ne voulez pas jouer, vos biens sont endommagés (téléphone, portefeuille). Le droit civil et commercial de la propriété en vertu de l'article 420 entre en jeu. Les indemnisations sont dues à la victime. Dans le cas 2, il est prouvé que le "joueur" a agi de manière volontaire et délibérée, l’article 358 a été violé. Résultat: 3 ans de prison et / ou une amende de 60 000 bahts. Cas 3: Une femme est agressée (mains baladeuses) dans une bagarre d'eau. L'article 278 indique une peine de prison de 10 ans et une amende de 200 000 bahts. Si la victime a moins de 15 ans, c'est 15 ans de prison et 200 000 bahts. Dans le troisième cas, si l'agression est accompagnée de menaces, la peine de prison peut être de 15 ans et 300 000 bahts. Cas 4: Utilisation d'eau glacée et / ou sale. Jouer avec de l'eau froide n'est pas illégale mais si l'eau contient de la glace ou autre, l'article 295 a été enfreint. Cela pourrait être une peine d'emprisonnement de 2 ans et une amende de 40 000 bahts. Dans le cas n ° 4, s'il est prouvé que l'acte n'est pas délibéré, la peine de prison passe à un mois et l'amende à 10 000 bahts. Les articles 389 et 397 concernent l'utilisation d'eau sale mais les peines de prison ne sont pas précisées. Bien sûr, selon les cas ou votre caractère, vous pouvez être parmi ceux qui jettent de l'eau ou parmi eux qui reçoivent (sans le souhaiter). https://forum.thaivisa.com/topic/1094571-songkran-throwing-water-can-land-you-in-jail-say-top-lawyers/
×