Aller au contenu
BANGKOK 24 August 2019 16:22

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 476
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    35

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Se conformer à l'exigence controversée du TM30 n'est «vraiment pas si difficile», a déclaré jeudi un officier supérieur de l'immigration. Le commentaire a été fait au club des correspondants étrangers à Bangkok (FCC), qui a organisé une table ronde sur le formulaire TM30 et d'autres questions relatives aux lois sur l'immigration en Thaïlande. Sebastian Brousseau (c'est un Québécois), avocat d'Isaan, est impliqué dans la récente pétition en ligne réclamant l'abolition du TM30. Le blogueur Richard Barrow, basé en Thaïlande, a également fait une présentation excellente qui appelle à la clarté et à la cohérence en ce qui concerne l'application de TM30 dans les bureaux d'immigration de toute la Thaïlande. Au passage, M Barrow a obtenu son extension de visa après moult tergiversations de la part de l’immigration. En réponse aux plaintes concernant le TM30 émanant des personnes présentes à la conférence, le colonel Pol Thatchapong Sarawannangkul a déclaré que déposer un TM30 n'était «vraiment pas si difficile». Son commentaire fut accueilli par un murmure d'incrédulité d'une partie de l'assistance. Le colonel Pol, Thatchapong, a poursuivi en affirmant que l'immigration tente de faciliter la tâche et a exhortées à utiliser le site Web et l'application mobile TM30. Cela malgré les plaintes selon lesquelles les personnes inscrites aux services en ligne devaient attendre jusqu'à six semaines pour obtenir un nom d'utilisateur et un mot de passe. Certains des retards ont été causés non pas par des problèmes techniques, mais par le fait que les personnes inscrites au service n’avaient pas fourni la documentation appropriée. Le raisonnement à la base du TM30 a été une nouvelle fois imputé à la sécurité nationale et à la lutte contre le terrorisme et d'autres crimes. Comme si cette procédure pouvait empêcher les criminels et les terroristes d'agir. Le colonel Pol Thatchapong a souligné que le bureau de l'immigration en Thaïlande est là pour aider les gens et que TM30 aide à garder les gens en bonne santé en Thaïlande - y compris les étrangers. Outre toutes les plaintes, de nombreuses suggestions ont été formulées sur la manière de rendre TM30 plus efficace et moins kafkaïen. Chris Larkin, directeur de la Chambre de commerce australienne, qui faisait également partie du panel, a suggéré que l'immigration devrait rendre la carte d'identité rose plus accessible aux étrangers et qu'elle pourrait éventuellement remplacer les TM30, TM28 et TM47 (90 jours). Le major-général Patipat Suban Na Ayudhya, chef de la Division de l'immigration 1, était également présent. Après avoir entendu toutes les plaintes concernant TM30, il a déclaré que les réactions de ce jeudi soir seraient transmises à ses supérieurs de l'Immigration. Jonathan Fairfield qui était à l'événement pour Thaivisa a déclaré: «C’était bien que les hauts responsables de l’immigration aient pu assister à l’événement et répondre aux préoccupations des étrangers concernant TM30. «Cependant, comme c'est souvent le cas pour les questions d'immigration en Thaïlande, je pense qu'il reste in fine plus de questions que de réponses au sujet de TM30. "Après avoir entendu les commentaires des responsables de l'immigration, je pense que TM30 ne sera pas supprimé de si tôt." Thaivisa en français considère que le vrai débat tourne autour de la fiabilité de l'outil informatique proposé par l'immigration. Concernant les 90 jours, les sites et applications n'ont jamais fonctionné. Maintenant, même la procédure par courrier ne fonctionne plus. L'immigration dit "utilisez l'outil informatique, cela ne vous prendra pas plus de 10 minutes" mais dans les faits, comme cela ne fonctionne jamais, toute procédure nécessite de se déplacer nous prend une demi journée. Comme plus rien ne fonctionne au niveau des 90 jours, les queues à l'immigration deviennent ridicules pour une procédure totalement anodine. A ce jour, personne n'a été capable de dire "J'ai fait mon TM30 en ligne, cela m'a pris 10 minutes." Si, malgré tout, tel est votre cas, merci d'écrire à [email protected] De toute façon, même si l'immigration nous suggère de détourner les processus du TM30 en le faisant nous-même, celui-ci devrait être effectué par les propriétaires, ce qui est impossible et ce qui nous met, de facto, hors la loi. Les liens vers le site Web et les applications mobiles TM30 sont disponibles ci-dessous: Site Web TM30: https://extranet.immigration.go.th/fn24online/ Section 38 iOS: https://apps.apple.com/th/app/section38/id1451853492?l=th Section 38 Android: https://play.google.com/store/apps/details?id=th.go.immigration.section38&hl=fr https://forum.thaivisa.com/topic/1117932-tm30-“it’s-really-not-that-hard”-immigration-official-tells-foreigners/
  2. L'histoire du chauffeur tricheur devient virale après la découverte d'un "Turbo Switch" sous le tableau de bord Tout le monde se demandait pourquoi le trajet en taxi d’aujourd’hui coûtait beaucoup plus cher que celui d’hier sur la même distance. Un couple de Bangkok a découvert pourquoi ... Le couple est arrivé à l'aéroport Don Muang mardi à 13 heures et a pris un taxi pour le ramener chez lui à On Nut (Sukhumvit Soi 77). Comme d'habitude, ils ont demandé de ne pas utiliser l'autoroute. Tout semblait normal au début, le couple était occupé sur leurs téléphones jusqu'à ce que "Khun San" remarque, autour de Din Daeng, que les chiffres sur le compteur clignotaient étrangement. A l'arrivée, le chauffeur a demandé aux clients de payer pour un trajet de 25 kilomètres - une vérification sur Google Map a révélé qu'il n'y avait que 15 kilomètres. Le couple a refusé de payer. Chauffeurs et clients sont tous allés au poste de police. Les officiers ont dit qu'ils devraient aller au Dpt des Transports terrestres (DLT). Sur le trajet, le chauffeur était très grincheux et a déclaré que, si les techniciens ne trouvaient rien qui cloche, les clients devraient lui payer 500 bahts pour son temps perdu. Trois vérifications au DLT n’ont révélé aucune anomalie jusqu’à ce qu’un technicien plus méticuleux trouve un interrupteur sous le tableau de bord, près du volant. Daily News a appelé cela un "commutateur turbo" ou Turbo Switch. Il était utilisé pour arnaquer les passagers en faisant tourner plus vite le compteur kilométrique et ainsi augmenter le tarif. Le conducteur a été condamné à une amende par le DLT. De retour au poste de police, il a dit aux policiers qu'il retirerait lui-même l'interrupteur. On ne sait pas s'il le fera et on ne connaît pas le montant de l'amende, en général symbolique de 500 ou 1000 bahts. L'histoire est devenue virale après être apparue sur la page Facebook de "Kaew Nutnaree". https://forum.thaivisa.com/topic/1117814-swindling-cabby-story-goes-viral-after-discovery-of-turbo-switch-under-the-dash/
  3. BANGKOK - À compter de ce jeudi, Tesco Lotus Express et Tesco Lotus Talad cesseront de donner systématiquement des sacs en plastique aux clients qui achètent un ou deux articles. La chaîne de magasins appartenant à Tesco Lotus est le dernier détaillant à tenter de réduire l’utilisation des sacs en plastique. Depuis ce 15 août, les clients qui achètent un ou deux articles ne recevront plus de sacs en plastique, de manière systématique, dans les 1 800 magasins Express et Talad. Les clients membres de Tesco Lotus qui refuseront les sacs recevront des points supplémentaires pour leurs cartes de club, selon le directeur de campagne, Patikorn Lukkanavej. Aujourd'hui et demain, une pomme gratuite sera offerte aux 60 premiers membres de la Clubcard qui refusent les sacs en plastique. En effet, il sera toujours possible d'avoir un sac même si on achète un seul article. La mesure écologique ne concerne pas les hypermarchés Tesco Lotus, où des sacs en plastique continueront à être fournis. Les représentants de Tesco ont déclaré qu'ils espéraient encourager les clients des hypermarchés à apporter leurs propres sacs grâce à une campagne de points supplémentaires et à des journées sans sac. Patikorn a déclaré que huit de ses magasins Express avaient déjà imposé une interdiction totale des sacs en plastique, notamment les magasins I'm Park, Chamchuri Square et Koh Chang, où les clients recevaient des sacs en papier de style occidental. Cependant, lors de la récente visite d’un journaliste dans un de ces magasins Express, il a semblé que la mesure n’était pas strictement appliquée. Des sacs en plastique étaient encore offerts aux clients qui achetaient un seul article. Il s'agit sans doute d'un réflexe conditionné de la part du personnel. L’interdiction des sacs fait suite aux initiatives de chaînes rivales telles que les groupes The Mall, HomePro et Central, qui facturent un baht par sac ou imposent l’interdiction complète des sacs en plastique certains jours. Dans les 7-Eleven, si vous achetez un seul article, la caissière vous lance un regard interrogateur pour savoir si vous voulez un sac. http://www.khaosodenglish.com/life/2019/08/15/tesco-lotus-express-drops-plastic-bags-for-small-purchases/
  4. L'armée en poste à Chiang Mai a ordonné l'annulation d'un important lancer de lanternes célestes prévu pour Loy Krathong en novembre, à la suite des fortes critiques des groupes de défense de l'environnement. L’événement, organisé conjointement par le Conseil du tourisme de Chiang Mai et celui de Huay Toeng Thao, devait se dérouler à Huay Toeng Thao, dans le district de Mae Rim à Chiang Mai. Environ 20 000 touristes chinois devraient se joindre à l'événement et les organisateurs espéraient établir un "record du monde Guinness" du plus grand nombre de lanternes célestes à voler dans les airs lors d'un seul événement. Des groupes de défense de la nature ont critiqué l'événement, affirmant que le lancer de lanternes célestes n'était pas une coutume traditionnelle Lanna (sous entendu : mais chinoise) et qu'elles pouvaient perturber l'aviation, provoquer des incendies et engendrer des déchets. Le général de division Suebsakul Buarawong, commandant du régiment local, a ordonné l'annulation de l'événement et souhaite que les zones sous contrôle de l'armée deviennent à la fois attractions touristiques et lieux de loisirs. Mme Saowakon Sribunruag, du réseau communautaire de Rak Chiang Mai, a salué la décision de l’armée qui a écouté la voix de la population. https://forum.thaivisa.com/topic/1117792-army-cancels-loy-krathong-sky-lantern-world-record-attempt-in-chiang-mai/
  5. Des habitants du district de Si Khiu, dans la province de Nakhon Ratchasima, ont manifesté contre le Département de l'irrigation, qui aurait permis à la Khonburi Sugar Company de puiser 20 000 mètres cubes d'eau par jour dans le réservoir de Lamtakong alors que la sécheresse sévit dans la région. Vingt personnes en colère dirigées par Sureerat Dangul ont pris part à une manifestation, brandissant des pancartes contre l’autorisation du gouvernement pour que l'entreprise utilise l’eau de Lamtakong. «Le gouverneur dit que Nakhon Ratchasima est confrontée à la sécheresse chaque année. Alors, pourquoi l’agence gouvernementale aggrave-t-elle la situation de sécheresse en permettant à la société sucrière d’utiliser l’eau? Vous volez de l'eau aux gens. S'il vous plaît, aidez-nous, gouverneur! Dit Sureerat. Elle a révélé que les agriculteurs locaux devaient cesser de cultiver le riz par manque d'eau, insuffisante pour la consommation quotidienne et que certains agriculteurs avaient même laissé leur riz périr. Les manifestants ont demandé aux autorités compétentes d’inspecter l’usine et de vérifier si elle avait été autorisée à construire des conduites d’eau et une station de pompage. Ils prétendent également que des travaux de la société bloquent la voie navigable naturelle. Les villageois ont affirmé que l'usine n'avait jamais pris la peine de demander s'il y avait suffisamment d'eau pour la population locale. Plus tard, un représentant du Département de la marine (sic) a déclaré que la demande de la compagnie était en cours de validation, alors que tous les documents nécessaires pour les travaux n’avaient pas encore été fournis. Le directeur du barrage de Lamtakong a déclaré que la sucrerie avait présenté une demande d’accès à l’eau, mais que l’autorisation n’avait toujours pas été accordée, car elle devait présenter des documents supplémentaires. Pendant ce temps, le sud de la Thaïlande était en proie à une tempête et à de fortes pluies. Apirat Kongsompong, le commandant en chef de l'armée, a demandé au centre de secours de l'armée de rester vigilant et d'évacuer les personnes des zones à risque en cas de crue soudaine et de glissement de terrain. En cas de fortes pluies dans les zones touchées par la sécheresse, l’Armée de terre collaborera avec les organismes compétents pour stocker l’eau. https://forum.thaivisa.com/topic/1117795-korat-drought-hit-locals-up-in-arms-over-water-supplies-to-sugar-company/
  6. Demandez à la plupart des Thaïlandais et ils vous diront de ne jamais manger de durian avec de l'alcool. C'est risquer une mort prématurée. La plupart des informations sur Internet affirment qu'il s'agit d'une légende urbaine, bien que les médecins reconnaissent que la combinaison des deux peut provoquer une indigestion grave et des ballonnements et devrait peut-être être évitée. La question du mythe ou de la réalité surgit dans les informations après que la police de Na Jomtien, Sattahip, a trouvé un SDF mort dans un abri de bus (sala) devant l'école de Ban Ampher hier. L'homme était vêtu d'un pagne et a été retrouvé mort, assis contre un poteau de la "sala". Il n'avait aucune blessure sur le corps. Les habitants ont déclaré que son nom était "Mee" (ours) et qu’il était un poivrot originaire de Rayong que les habitants du coin embauchaient pour nettoyer leurs cours. Il dépensait l'argent en alcool qu'il buvait tous les jours dans l’abri où il dormait. La police de Na Jomtien a déclaré qu'il avait succombé au lao khao (white spirit) et à une grande quantité de durian qui avait conduit à un état appelé "rorn nai" en thaï. Les Thaïlandais évitent généralement les "rorn nai" (chaleur interne ou, comme le disent les médecins, ulcères aphteux généralement associés à la bouche et aux gencives) en ne consommant pas d'alcool avec des aliments sucrés, mais plutôt salés. Une autopsie a été ordonnée sur cet homme âgé de 48 ans. https://forum.thaivisa.com/topic/1117845-homeless-man-dies-after-drinking-booze-and-durian-urban-myth-or-thai-truth/
  7. Une Malaisienne a été accusée de conduite "imprudente" (doux euphémisme) après que sa voiture a percuté six travailleurs sur la route, en a tué cinq et blessé le dernier à Songkhla, mardi, a annoncé la police. La police a accusé Malinda Susilalinee Asalan (orthographe non officielle), âgée de 30 ans, de conduite imprudente causant la mort et des blessures suite à l'accident survenu à 15 heures sur l'autoroute Asia, dans le Moo 3, Tambon Khuha Tai dans le district Rattaphum. Malinda a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté six employés qui coupaient les mauvaises herbes au bord de la route. Cinq travailleurs sont morts sur les lieux et un autre a été grièvement blessé. La police a déclaré qu'Asalan conduisait avec deux amies malaisiennes. Elles rentraient de Phuket en Malaisie lorsque l'accident s'est produit. La police a déclaré que la conductrice était détenue au poste de police de Rattaphum. Si ses proches ne se présentent pas pour demander sa libération sous caution, la police demandera au tribunal provincial de Songkhla de prolonger sa détention dans l'attente d'une inculpation formelle devant le tribunal à une date ultérieure. La police a déclaré que l'ambassade de Malaisie en Thaïlande et le consulat de Malaisie à Songkhla avaient été informés de l'accident et tentaient d'aider la touriste en vertu de la législation thaïlandaise. L’ambassade et le consulat assureront la coordination avec la touriste et sa famille en ce qui concerne le versement d’une indemnité aux familles des victimes. L’ambassade fera une déclaration officielle. Les familles des cinq victimes décédées organisent des rites funéraires dans des temples des districts de Songuan, Kuan Niang et Rattaphum. La chef du district de Rattaphum, Pimthada Chansuriya, a déclaré qu'elle-même et des représentants des agences gouvernementales rendraient visite aux familles des victimes et se coordonneraient avec les agences concernées pour les indemniser. https://forum.thaivisa.com/topic/1117708-malaysian-tourist-faces-charge-after-five-thai-workers-killed-in-road-accident/
  8. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré mercredi qu'il n'assisterait pas à la réunion de la Chambre pour ne pas répondre à une motion concernant ses erreurs dans la prestation de serment de son cabinet, car l'affaire est examinée par le bureau du médiateur. Prayut a déclaré que son absence de la séance de cet après-midi à la Chambre pour répondre à la motion n'est pas due à un manque de respect pour le Parlement. «Mais la question (du serment) est entrée dans le processus du médiateur. Il a ses propres procédures légales que le gouvernement devra respecter », a déclaré Prayut. Future Forward Party a présenté une motion demandant au Premier ministre de clarifier la question. La motion devait être examinée par la Chambre des représentants cet après-midi, 14 août. Future Forward a accusé Prayut d'avoir violé la constitution en omettant de prononcer le serment en entier. Son cabinet et lui-même ne se sont pas engagés à protéger et à respecter la constitution. La semaine dernière, Prayut a présenté des excuses à son cabinet pour avoir provoqué la controverse et a déclaré qu'il assumerait toutes les responsabilités, sans plus de précision. La question est de savoir s'il s'agit d'un simple oubli de la part de Prayut ou bien s'il a sciemment omis de dire qu'il respecterait la constitution, ainsi il ne commettrait pas de parjure en ne la respectant pas dans le futur. M. Prayut a parlé à des journalistes alors qu'il effectuait une visite à la Fondation pour les aveugles en Thaïlande, à Ratchathevi, Bangkok, ce matin, en compagnie de son épouse. Il a déclaré que son gouvernement ne laisserait personne au bord du chemin et soutiendrait tout le monde, donc les aveugles. https://forum.thaivisa.com/topic/1117710-prayut-to-dodge-house-meeting-to-avoid-oath-question/
  9. Saksayam défend sa décision contre le remplacement obligatoire des minibus (une dizaine de sièges) par des micro-bus (une vingtaine de sièges et structure solide). Le ministre des Transports Saksayam Chidchob a précisé mercredi qu'il n'avait pas abandonné la politique consistant à remplacer les minibus existants par des micro bus, mais souhaite simplement que le remplacement soit volontaire, citant les coûts élevés des micro bus et la possibilité d'une augmentation des tarifs des opérateurs. Le ministre a été vivement critiqué pour ne pas se soucier de la sécurité des passagers et de sa décision de reporter indéfiniment le remplacement des minibus vieillissants et dangereux. Lors d'une conférence de presse mercredi matin au ministère des Transports, M. Saksayam a souligné que chaque micro-bus coûte environ 2,2 millions de bahts, contre 1,2 à 1,3 million de bahts pour un minibus, ajoutant que la plupart des exploitants de minibus ne peuvent pas supporter les coûts plus élevés. Il ne mentionne pas que les micro bus ont deux ou trois fois plus de sièges ce qui explique la différence de prix et laisse entrevoir un retour sur investissement identique. Il a ajouté que, si les opérateurs étaient obligés de passer aux micro-bus, ils demanderaient des augmentations de tarif, ce qui déplairait aux passagers, et les conducteurs seraient obligés de conduire plus vite pour respecter leur quota (sic) et couvrir ainsi leur investissement, ce qui nuirait à la sécurité. Le ministre des Transports a expliqué qu'un système de soutien doit d'abord être mis en place. Par exemple, a-t-il déclaré, il doit exister une organisation fournissant des crédits à faible taux d'intérêt pour financer les achats de micro-bus par les opérateurs, ajoutant qu'un système de maintenance doit également être mis en place, les micro-bus et leurs pièces détachées devant être importés. Ce qui par ailleurs, aurait un impact sur la balance commerciale. On ne sait pas pourquoi la Thaïlande ne pourrait pas construire des micro bus. Il a noté que la plupart des accidents impliquant des minibus étaient causés par les conducteurs eux-mêmes et que 2,9% seulement étaient imputables aux véhicules. Il a admis que les autorités n'inspectaient pas l'état des minibus, permettant ainsi à des minibus dangereux de rouler. Concernant sa décision de prolonger la durée de service des minibus de 10 à 12 ans, il a expliqué que cela dépendrait de l'état de chaque véhicule. Ainsi les minibus de moins de dix ans qui ne répondent pas aux normes de sécurité seront interdits, a-t-il déclaré. Par ailleurs, le ministre a rétropédalé concernant l'augmentation des tarifs des taxis devant les mauvais sondages. Il est donc fort possible que les tarifs n'augmentent pas comme prévu de peur de voir le gouvernement perdre des électeurs. https://forum.thaivisa.com/topic/1117660-saksayam-defends-decision-against-mandatory-replacement-of-passenger-vans-with-micro-buses/
  10. La fermeture de l'aéroport de Hong Kong pourrait coûter à la Thaïlande 1,4 milliard de Bt en manque à gagner a déclaré le centre de recherche Kasikorn. Le centre estime que l'industrie du tourisme thaïlandaise sera durement touchée si les vols au départ de Hong Kong sont perturbés pendant plus de sept jours. C'est la haute saison pour les touristes de Hong Kong qui se rendent en Thaïlande, car l'école y ferme l'été. Ce mois-ci, la Thaïlande reçoit chaque jour entre 4 200 et 5 000 visiteurs de Hong Kong. "Si l'aéroport est fermé pendant sept jours, nous perdrons jusqu'à 30 000 visiteurs", a averti le centre de recherche. L'année dernière, 1,02 million de Hongkongais ont visité la Thaïlande, ce qui représente 2,65% du marché, soit un revenu de 42 milliards de Bt. Les vols en provenance de Hong Kong ont été annulés un deuxième jour lorsque les manifestants ont repris l'aéroport mardi après-midi. Il avait rouvert dans la matinée après la fermeture de lundi. https://forum.thaivisa.com/topic/1117604-thai-tourism-‘will-be-hit-badly’-by-hong-kong-airport-closure/
  11. L'immigration de Phayao, dans le nord de la Thaïlande, a arrêté un pédophile américain reconnu coupable dans son pays. "M. Eric" - âgé de 66 ans - avait installé une école de langue chez lui à Phayao et enseignait l'anglais à des enfants sans permis de travail. Auparavant, le chef du bureau de l'immigration de Thaïlande, le lieutenant-général Sompong Chingduang, avait reçu des informations du département de la sécurité intérieure des États-Unis concernant M. Eric, a rapporté Siam Rath. Les Américains ont dit aux Thaïlandais que le suspect avait quitté le pays après avoir été reconnu coupable de crimes sexuels contre des enfants et s'était envolé pour la Thaïlande. Il a été condamné à quatre ans de prison aux États-Unis, mais cette peine a été suspendue. Il a également été condamné à une amende de 11 500 dollars et à une indemnité de 4 248 dollars (à verser aux victimes) avant de s'enfuir en Thaïlande. On ne sait pas précisément s'il a payé ces sommes, c'est peut-être le fait qu'il ne les a pas payées qui a incité les autorités américaines à alerter les autorités thaïlandaises. L’immigration de la région 5 et le département du travail sont allés voir M. Eric chez lui, Soi Ormsin sur Prasat Road, à Phayao. Il avait installé sa maison pour enseigner l'anglais et faisait classe avec des enfants lorsque les autorités sont arrivées. Accusé de travailler sans permis de travail, il a été arrêté avant d'être mis sur la liste noire et expulsé. Le nom complet du suspect n’a pas été donné dans Siam Rath. https://forum.thaivisa.com/topic/1117622-convicted-american-pedophile-pensioner-caught-teaching-english-to-children-in-thailand/
  12. Confrontée à de lourdes pertes, Thai Airways International cherche à maximiser ses revenus. A l’instar d’autres transporteurs, la compagnie propose désormais certains sièges privilégiés et la possibilité de surclassements, le tout contre un supplément. Elle n'abandonne pas pour autant ses vols long-courriers, puisqu'elle va passer à dix vols hebdomadaires sur Paris cet hiver. Par Luc Citrinot - Pour réduire ses pertes, Thai Airways International va transférer certains vols domestiques ainsi qu'en Asie du Sud-Est à sa filiale régionale Thai Smile. Les compagnies aériennes de Star Alliance comme Lufthansa, SAS Scandinavian Airlines, Singapore Airlines ou United ont, depuis plusieurs années, adopter la pratique de proposer contre un supplément des sièges considérés plus spacieux à bord de sa cabine de classe économique. C’est maintenant au tour de Thai Airways International de s’aligner sur les pratiques de ses collègues. Depuis la fin juillet, le transporteur national de Thaïlande propose ainsi à la vente une sélection de certains sièges offrant plus d’espace sur les vols internationaux. Mais elle offre également une autre option assez unique. Les passagers voyageant en classe Royal Silk (classe affaires) peuvent désormais exercer une option de sur-classement pour la Première Classe. Le tarif varie en fonction de la distance de vol. Le transporteur thaïlandais facture par exemple 15 dollars US un siège en classe économique entre Bangkok et les pays voisins, 70 $ pour un vol vers l’Australie ou la Nouvelle-Zélande et 100 $ pour une destination européenne. Pour un sur-classement en première classe, la compagnie facture 200 $ le trajet vers le Pacifique et 280 $ vers l’Europe. Les surclassements peuvent également être réglés en monnaie locale. Deux restrictions s’appliquent cependant. Le surclassement en Première n’inclut pas de franchise de bagages plus importante et, surtout, il ne peut pas être remboursé. La compagnie, qui se trouve en pleine tourmente financière, cherche à générer de nouvelles recettes. Au deuxième trimestre, le chiffre d’affaires a baissé de 10 % à 13,8 milliards de dollars, tandis que les pertes ont plus que doublé, atteignant 223,7 millions de dollars contre 101 millions de dollars un an plus tôt. De nombreux facteurs affectent de fait les performances de la compagnie. Thai Airways souffre d’un baht trop fort – en hausse de 8% en moyenne depuis le début de l’année -, ce qui affecte le tourisme, mais aussi d’une flotte vieillissante et gourmande en carburant ainsi que d’un certain immobilisme face à la concurrence des compagnies low-cost ou des transporteurs du Golfe. Dix vols par semaine cet hiver à Paris Un énième plan de redressement va être proposé pour repositionner la compagnie sur un segment plus premium. Cela va commencer par le rajeunissement de la flotte, le ministre des Transports ayant donné son feu vert à l’acquisition ou au leasing de 38 nouveaux appareils. La compagnie va aussi totalement refondre ses horaires pour le printemps 2020, jouant davantage sur les synergies avec ses deux filiales Thai Smile, sur les lignes régionales, et la low cost Nok Air. Thai Airways International va continuer de transférer de nouvelles lignes vers la Birmanie, le Cambodge, le Laos ou le Vietnam ainsi que ses vols domestiques à ces deux compagnies et au transporteur privé Bangkok Airways. Le transporteur national thaï va augmenter en revanche ses fréquences sur ses lignes intercontinentales, afin d’améliorer les possibilités de correspondances. Ce sera par exemple le cas de Paris CDG-Bangkok. La compagnie va lancer cet hiver trois fréquences supplémentaires à partir de la fin d’octobre. La compagnie va retirer l’Airbus A380 sur sa fréquence quotidienne, mais opérera une partie de ses dix vols hebdomadaires avec un Airbus A350-900XWB. La compagnie va également passer sur Vienne à une fréquence quotidienne, contre cinq vols hebdomadaires auparavant. https://www.voyages-d-affaires.com/thai-airways-paris-options-payantes-20190813.html
  13. Les Thaïlandais, de nos jours, sont endettés dès le plus jeune âge et ils le restent jusqu'à la retraite. Une étude de la Banque de Thaïlande indique que les Thaïlandais s’endettent dans la vingtaine et ont tendance à emprunter davantage à mesure qu’ils vieillissent. Il n’est donc pas surprenant que la dette des ménages thaïlandais augmente régulièrement, atteignant 78,6% du produit intérieur brut (PIB) du pays, ou 12 800 milliards de Bt au quatrième trimestre de l’année dernière, selon les chiffres officiels. En comparaison, les dettes des ménages thaïlandais représentaient en moyenne 49,89% du PIB entre 1991 et 2008. Entre 2008 et 2012, ce chiffre a augmenté de 12,8% par an en passant de 56% à 77%. La Thaïlande fait désormais partie des dix pays dont les ménages sont les plus endettés dans le monde et se trouve au troisième rang de l'endettement des ménages parmi 29 pays asiatiques. Même lorsque la situation économique est mauvaise, les gens ne peuvent pas résister à la tentation de consommer et cherchent donc des emprunts pour satisfaire leurs désirs. Un rapport de la Banque de Thaïlande indique que les Thaïlandais s'endettent dans les premières années de leur vie active. La moitié des personnes âgées de 30 ans ont une dette personnelle ou une dette de carte de crédit. Un cinquième des débiteurs âgés de 29 ans frôlent la délinquance (financière). De plus, les Thaïlandais sont endettés pour une période plus longue. Ils ont tendance à emprunter davantage lorsqu'ils approchent l'âge de 30 ans, pour leur première maison ou leur première voiture, entre autres. Cependant, quand ils ont remboursé d'anciennes dettes, ils continuent à emprunter davantage tout au long de leur vie professionnelle. Par conséquent, leur situation n'est jamais apurée même lorsqu'ils prennent leur retraite. Les Thaïlandais âgés de 60 à 69 ans ont une dette moyenne de 453 438 Bt et les personnes âgées de 70 à 79 ans ont une dette de 287 932 Bt. Les Thaïlandais ont davantage de dettes personnelles, la dette médiane moyenne par personne est passée de 70 000 Bt en 2010 à 150 000 Bt en 2016, a rapporté la Banque de Thaïlande. La tendance révèle la fragilité des finances des ménages thaïlandais. En outre, près de 16%, soit 3 millions de Thaïlandais, ont des paiements de dette en retard d'au moins 90 jours. Pris au piège du cycle des dettes, ces personnes n’ont pas assez d’épargne pour satisfaire leurs besoins et n’ont pas suffisamment de connaissances financières ou de discipline en matière de dépenses. Outre le ralentissement de l’économie, les débiteurs sont également tentés d’emprunter davantage à cause des promotions proposées par des institutions financières, lesquelles se font concurrence pour trouver des emprunteurs. Par exemple, certaines institutions financières ont précédemment proposé des prêts hypothécaires qui permettaient aux emprunteurs de solliciter un montant de prêt supérieur à la valeur de leur garantie. La Banque de Thaïlande a récemment mis en place des mesures de prudence pour obliger les institutions financières à évaluer la capacité de chaque emprunteur à rembourser un prêt. Par exemple, la banque centrale impose une limite au ratio prêt / valeur pour les prêts hypothécaires et un resserrement des prêts auto afin de garantir des pratiques de prêt responsables. En fin de compte, tout dépend de la capacité des emprunteurs à adapter leur niveau de vie à leurs moyens financiers. Même lorsque les emprunteurs sont rejetés par les institutions financières, il existe toujours la possibilité d’emprunter auprès des usuriers. Attention toutefois au "karma du crédit", car les emprunteurs peuvent obtenir facilement de l'argent de ces prêteurs illégaux, mais l'argent emprunté est assorti de taux d'intérêt exorbitants. https://forum.thaivisa.com/topic/1117413-thais-borrow-early-and-get-trapped-in-a-cycle-of-debt/
  14. Démolition de l'ambassade britannique historique pour faire place à un centre commercial Une organisation de défense du patrimoine a posté une question sur Facebook à la suite de travaux effectués dans l'enceinte de l'ambassade britannique à Bangkok. "Comment pouvez-vous démolir l'ambassade britannique?" Le Conseil international des monuments et des sites (Association ICOMOS Thaïlande) a déclaré avoir pris contact avec le département des Beaux-Arts de Thaïlande après la démolition de deux bâtiments historiques et le déplacement du célèbre monument de la reine Victoria. Ils étaient considérés comme des "obstacles" dans la vente de plusieurs milliards de bahts de l'un des plus importants domaines immobiliers de Bangkok sur Withayu (Wireless) Road. L'ambassade a été vendue à Central pour faire place à un centre commercial. L'ICOMOS a déclaré que le département des Beaux-Arts avait indiqué que les bâtiments ne figuraient pas sur la liste patrimoniale et appartenaient aux Britanniques qui, semble-t-il, pouvaient en faire ce qu'ils voulaient. L'ICOMOS a laissé entendre que, indépendamment de leur propriétaire, détruire un si bel héritage était un crime. Il reste trois beaux bâtiments historiques sur le site et l’ICOMOS s’inquiète de ce qui va leur arriver au nom du progrès. Le ministère britannique des Affaires étrangères a annoncé l'année dernière qu'il avait vendu le terrain de 25 rais pour 420 millions de livres. La semaine dernière, la page Facebook du Royaume-Uni en Thaïlande a partagé un montage vidéo de moments marquants du passé. https://forum.thaivisa.com/topic/1117476-demolishing-the-historic-british-embassy-to-make-way-for-a-shopping-center/
  15. Le gouvernement Prayut 2 prévoit de dépenser 50 milliards de Bt pour stimuler l’économie en distribuant 1 000 Bt à chacun des pauvres enregistrés dans le programme ad-hoc et 1 500 Bt aux Thaïlandais qui les dépenseront lors de visites dans certaines provinces, a indiqué une source. La source au siège du gouvernement a déclaré que le plan de relance serait soumis à la délibération du Cabinet lors de la réunion de cette semaine ou de la semaine prochaine. La source a déclaré que le gouvernement prévoyait de dépenser quelque 20 milliards de BT pour stimuler l’économie en offrant à chaque titulaire de la carte de protection sociale de l’État un crédit supplémentaire de 1 000 BT. Le gouvernement avait auparavant permis aux personnes à faible revenu de s'inscrire pour recevoir une allocation mensuelle versée sur leur compte, qui pouvait être utilisée pour l'achat de produits de première nécessité et pour les frais de déplacement. La source a déclaré que ces 20 milliards de Bt supplémentaires allaient contribuer à atténuer les difficultés économiques des pauvres et permettraient de relancer l'économie. La source a indiqué que le gouvernement prévoyait également de dépenser 15 milliards de BT pour stimuler le tourisme en permettant à chaque Thaïlandais, âgé d'au moins 18 ans, de recevoir une subvention de 1500 Bt pour pouvoir se rendre en province. La source a indiqué que les touristes devaient séjourner dans des hôtels participants qui seraient alors autorisés à rembourser 1 500 Bt à chaque touriste y séjournant. Les visiteurs devront payer eux-mêmes les sommes au-delà des 1500 thb. La source a déclaré que le gouvernement pensait que cette mesure stimulerait le tourisme intérieur. Yutthasak Supasorn, gouverneur de l'Office du tourisme de Thaïlande, a confirmé que le gouvernement cherchait à stimuler le tourisme intérieur en permettant aux citoyens thaïlandais âgés d'au moins 18 ans de bénéficier d'une subvention de 1 500 Bt chacun pour leurs séjours dans les provinces du tourisme de deuxième zone (sous entendu pas Pattaya, Phuket, Samui, etc.) . Yutthasak a déclaré que 55 provinces sont classées comme destinations touristiques de second rang (2e zone). Environ 10 millions de Thaïlandais seraient concernés a-t-il ajouté. Yutthasak a déclaré qu'il pensait que cette mesure stimulerait réellement le tourisme. Le ministre du Tourisme, Phiphat Ratchakitprakan, avait discuté de la mesure avec le ministre des Finances, Uttama Savanayana, et précisé que les détails seraient finalisés avant que le projet ne soit soumis au Cabinet pour approbation. Un plan antérieur du gouvernement Prayut I, visant à stimuler le tourisme en donnant 1 500 Btb à chaque citoyen, avait été annulé à la suite de fortes critiques des réseaux sociaux. La même source au siège du gouvernement a déclaré que le gouvernement dépenserait également 15 milliards de Bt pour aider les agriculteurs et les petites et moyennes entreprises. Le gouvernement estime que le plan de relance aiderait l'économie à atteindre une croissance de 3,5% cette année, a ajouté la source. https://forum.thaivisa.com/topic/1117438-govt-to-spend-bt50-billion-in-cash-handouts-for-poor-tourism-stimulus-package/
  16. Le département du Trésor envisage de mettre aux enchères des bâtiments anciens à des fins de développement commercial si les acheteurs s'engagent à préserver leur valeur historique, architecturale ou culturelle. Amnuay Preemonwong, directeur général du département, a déclaré que ce serait une meilleure option que de les voir abandonnés ou de plus en plus délabrés. La décision ne s'appliquerait pas aux structures officiellement enregistrées en tant que sites historiques. Le département compte environ 200 bâtiments de ce type dans le pays. Amnuay a expliqué que certains bâtiments d'Ayutthaya pourraient être transformés en hôtels de charme ou loués pour des tournages de films. Amonrat Klampob, du même département, a déclaré que 60 de ces bâtiments pourraient être réaménagés, dont 21 à Bangkok. Les occupants devraient collaborer avec le ministère sur des projets visant à préserver leur valeur intrinsèque, a-t-elle souligné. https://forum.thaivisa.com/topic/1117359-new-life-mulled-for-old-buildings/
  17. Sophon a annoncé sur Facebook que Pattaya était plein de touristes thaïlandais et étrangers lundi, point culminant du long week-end de vacances. Les journalistes ont trouvé, à Jomtien, de nombreux touristes assis sur des nattes qu’ils avaient apportées - moins chères et plus pratiques que les chaises longues des plagistes. Malgré cela, les plagistes avaient aussi beaucoup de clients. Bien évidemment, la circulation dans toute la ville et sur Sukhumvit Road en particulier était très dense, surtout en soirée lorsque les gens ont commencé à rentrer vers Bangkok et autres provinces. La circulation était particulièrement pénible à l'intersection sud de Pattaya où certaines voies étaient fermées en raison de travaux d'enfouissement de câbles entrepris actuellement par les autorités de l'électricité. https://forum.thaivisa.com/topic/1117446-pattaya-jam-packed-for-the-holidays-reports-thai-media/
  18. La police de Sattahip a annoncé l'arrestation d'un homme de 35 ans qui a assassiné sa maîtresse la semaine dernière. "A", 41 ans, a été retrouvé le 8 août dans une chambre louée Soi Saladaeng, dans la juridiction de la police de Phlu Ta Luang, avec trente coups de couteau. Elle était décédée depuis deux jours. L'enquête a conduit la police à Ban Chang, Rayong, où Chaiyawat "X" Ketphaeng, âgé de 35 ans, vit dans un logement en location avec son épouse. Il a été arrêté en vertu d'un mandat d'arrêt pour meurtre délivré par le tribunal de Pattaya. Samedi, il a assisté à la reconstitution du crime auquel participaient une foule de 30 membres de la famille et amis de la victime qui l'ont insulté bruyamment. X a avoué le crime en disant qu'il était "contrarié" que sa maîtresse discute avec d'autres hommes sur LINE. En colère, le 6 août, il l'a poignardée à la poitrine et à d'autres parties de son corps. Il a alors regretté son geste et est resté avec le cadavre pendant 2 jours avant de retourner chez lui retrouver sa femme. https://forum.thaivisa.com/topic/1117305-arrested-jealous-thai-man-stabbed-mistress-30-times-and-stayed-with-her-corpse-for-two-days/
  19. Deux ouvriers ont été retrouvés morts, ce jour, à la suite d'un effondrement sur le site de construction des condos et villas VIP Mercury et VIP Galaxy à Rawai. Les deux travailleurs migrants avaient été pris au piège sous un échafaudage qui s'est effondré hier, portant ainsi le nombre de morts à trois. Huit autres ont été blessés. Le site allait servir de salle d’exposition pour les villas VIP Galaxy en cours de construction derrière le projet presque achevé du VIP Mercury Condominium. Le corps du dernier travailleur a été retrouvé sur le chantier de construction ce matin à 9 heures. Les secouristes ont utilisé une perceuse industrielle et des tractopelles pour filtrer les débris et retrouver ces deux travailleurs. Un autre travailleur avait été tué sur le coup et au moins huit autres blessés lorsque des échafaudages du site de construction se sont écrasés près de la plage de Rawai, au sud de Phuket, peu après 14 heures, hier après-midi. La police a déclaré que les travailleurs étaient birmans. Des sauveteurs et des engins ont été déployés pour rechercher les deux derniers travailleurs bloqués sous les débris. L'un d'eux a ensuite été retrouvé et envoyé à l'hôpital Vachira Phuket, où les médecins ont confirmé sa mort, a déclaré le gouverneur adjoint. Le dernier a été retrouvé ce matin. Parmi les huit travailleurs blessés, cinq ont déjà quitté l'hôpital. https://forum.thaivisa.com/topic/1117254-at-least-one-dead-10-injured-as-building-under-construction-collapses-in-phuket/page/5/?tab=comments#comment-14455606
  20. Photo: asergeev.com Bangkok (VNA) - Le ministère thaïlandais de l'Énergie envisage de promouvoir les projets de production d'électricité à partir de biométhane grâce au gazon Napier (herbe à éléphant). Le ministre de l'Énergie, Sontirat Sontijirawong, a déclaré que son ministère reprendrait ce programme qui avait été suspendu pendant la période 2012-2013. Le programme a été lancé pour la première fois il y a sept ou huit ans dans le but de créer de la bioénergie à partir de produits agricoles, ce qui contribuerait à stimuler l'économie locale et à soutenir les agriculteurs. Le ministère de l'Énergie donnera la priorité aux entreprises privées afin qu’elles participent aux activités du secteur énergétique, a fait savoir le ministre Sontirat Sontijirawong. Le ministère de l'Énergie espère que les sources d'énergies renouvelables pourraient produire 29.358 MW, représentant 33% de la capacité de production électrique de la Thaïlande en 2037. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/la-thailande-promeut-la-production-delectricite-a-partir-dherbes-a-elephant/125113.vnp
  21. agence gouvernementale de presse BANGKOK, 11 août 2019 (NNT) - Les agences gouvernementales s'emploient à résoudre les problèmes causés par la sécheresse dans de nombreuses régions de la Thaïlande. Le Premier ministre et ministre de la Défense, le général Prayut Chan-o-cha, qui doit bientôt se rendre dans les provinces du Nord-Est de Surin et Buri Ram, a déjà ordonné aux unités concernées de fournir rapidement de l'eau à l'hôpital de Surin. Il a chargé l'armée royale thaïlandaise et le ministère de l'Intérieur de combiner leurs opérations afin de résoudre le problème de la pénurie d'eau. Narumon Pinyosinwat, porte-parole du gouvernement, a déclaré aujourd’hui que le général Prayut était préoccupé par les effets de la sécheresse dans de nombreuses régions, notamment dans la province de Surin, après que l’hôpital provincial a été confronté à une grave pénurie d’eau. Les unités concernées ont reçu pour instruction de fournir une assistance immédiate aux personnes vivant dans les zones touchées par la sécheresse. Le Premier ministre se rendra à Surin et à Buri Ram pour rencontrer la population locale et suivre de la situation dans un proche avenir. Le directeur de l’hôpital de Surin a déclaré aujourd’hui que son hôpital a été confronté à une grave pénurie d’eau il y a quelques jours. L’eau précédemment reçue (eau courante ou camion citerne ?) par l’hôpital ne pouvait pas être utilisée à des fins médicales, car elle n’était pas assez propre et contenait une forte concentration de sédiments. L'hôpital a dû déclarer "l'état d'urgence" et a compté sur une aide extérieure pour résoudre le problème de manière urgente. Le niveau de l’eau du Mékong dans la province de Nong Khai a baissé pendant trois jours consécutifs. Selon le Département des ressources en eau, son niveau d'eau a été récemment mesuré à 4,23 mètres, en baisse de 61 centimètres le 11 août. Le niveau d'eau était à 7,97 mètres au-dessous du remblai. On s'attend à ce qu'il diminue encore s'il n'y a pas de précipitations. La sécheresse a beaucoup affecté les pêcheurs le long du Mékong. De nombreux pêcheurs ont décidé de suspendre leurs activités jusqu'à l'amélioration de la situation. https://forum.thaivisa.com/topic/1117292-pm-prayut-orders-immediate-solutions-to-water-shortage-in-northeast/ Narumon
  22. Thai Airways fait face à toujours plus de mauvaises nouvelles avec des pertes plus importantes au deuxième trimestre Les problèmes de Thai Airways semblent s’aggraver avec la tempête composée d’une flotte vieillissante, la stagnation du nombre de touristes et une concurrence accrue de la part de compagnies aériennes plus récentes et plus réactives. La fierté nationales a connu un deuxième trimestre médiocre, ce qui a aggravé les résultats de cette année. Les pertes du deuxième trimestre ont plus que doublé par rapport à celles du même trimestre l’an dernier, le ralentissement économique mondial ayant pesé sur les revenus de la compagnie aérienne. Thai Airways a annoncé une perte nette de 6,88 milliards de bahts au deuxième trimestre de 2019. Au cours du même trimestre de l'année dernière, la perte était de 3,1 milliards de bahts. Les analystes de l'aviation disent que la compagnie aérienne souffrent d'avions vieillissants, d'un nombre d'arrivées de touristes en baisse et d'une devise thaïlandaise forte. Au cours des 12 derniers mois, le baht thaïlandais s'est apprécié de 8% par rapport au dollar américain et de nombreuses autres monnaies mondiales, incitant les touristes à bouder la Thaïlande. La compagnie aérienne a été critiquée pour avoir résisté aux changements de sa culture d'entreprise et de la direction - longtemps accusée de copinage, de népotisme et d'inefficacité. Le nouveau ministre des Transports, Saksayam Chidchob, a déjà apporté son soutien au projet d’achat de nouveaux appareils. La semaine dernière, les dirigeants de Thai Airways ont inspecté le nouvel Airbus A220 au cours de sa tournée en Asie du Sud-Est, un jet de nouvelle génération à couloir unique plus petit. https://forum.thaivisa.com/topic/1117256-thai-airways-faces-more-bad-news-with-bigger-losses-in-q2/ Thaivisa en français rappelle que tous les sondages montrent que THAI Airways reste une marque appréciée de ses clients. Mais hors de prix pour le passager lambda.
  23. L’Office du tourisme de Thaïlande (TAT - Tourism Authority of Thailand) a lancé une nouvelle campagne de marketing dans le but de séduire 200.000 visiteurs de six marchés en expansion en Asie du Sud-Est et de l'Inde. La Thailande, une destination préférée des touristes asiatiques. Photo: AFP/VNA/CVN La campagne intitulée "Give Me Five" donnera plus d’avantages pour attirer les touristes venus du Cambodge, du Laos, du Myanmar et du Vietnam (CLMV), d’Indonésie, de Malaisie, outre de l’Inde. Le TAT espère que cette campagne de promotion rapportera 8,5 milliards de bahts (276 millions USD) de revenus au secteur du tourisme à la fin du mois de septembre. Thai Airways International et Thai Smile ainsi que les principaux détaillants The Mall Group, Central Group et la Ratchaprasong Business District Association offrent des privilèges au programme, notamment cinq kilogrammes de bagages gratuits et une réduction des prix de marchandises allant jusqu'à 50%. La TAT a déclaré que ses principaux objectifs étaient les marchés des voyages court-courriers où les gens peuvent facilement voyager. Le TAT poursuivra la campagne l'année prochaine si elle est courronnée de succès cette année. Il envisage d'augmenter le poids des bagages gratuits et de collaborer avec des compagnies aériennes et des détaillants pour la prochaine campagne. La TAT prévoit également de s'associer avec des producteurs de produits appréciés des visiteurs des sept marchés et de faire en sorte que les produits soient inclus dans la campagne d’achat pour la haute saison à venir. En 2018, la Thaïlande a accueilli un nombre record de touristes étrangers, 38,27 millions, soit une augmentation de 7,5% par rapport à l'année précédente. Elle vise 42 millions en 2020. VNA/CVN https://lecourrier.vn/la-thailande-souhaite-attirer-plus-de-touristes-dasie-du-sud-est/621170.html
  24. La police de la juridiction de Khok Khram à Bangkok a annoncé l'arrestation d'une femme de 25 ans qui avait organisé le meurtre de sa mère. Elle a été nommée seulement comme "A". Une femme de 55 ans s'est fait tirer dessus rue Prasert Manukit le 22 juin. Cette femme - une chef d'équipe d'un groupe d'agents d'entretien dans une entreprise de nettoyage - était sur un deux-roues lorsque deux hommes lui ont tiré dessus et sont partis en voiture. Bien que touchée à la poitrine avec une arme de 38, elle a survécu à la tentative de meurtre. Les deux hommes qui ont effectué le coup sont en garde à vue : Prachern ou "Joi", 40 ans et Dao, 35 ans. "A" a dit qu'elle avait payé 200 000 bahts aux hommes pour le contrat. Elle voulait récupérer les trois polices d'assurance-vie de sa mère - 300 000 bahts au total - et 50 rai de terres valant plus de dix millions de baht en province. Elle savait que tout l'héritage lui reviendrait. Elle avait besoin d'argent pour payer la caution de son petit ami qui fait face à des accusations de drogue à Minburi. Elle a donc décidé de faire tuer sa propre mère. Sanook a rapporté qu'avant la fusillade, la victime avait trouvé dans son réfrigérateur une boisson rouge qui sentait une odeur étrange. Quand elle en a versé un peu, les fourmis qui sont venues sur ce liquide ont toutes péri. "A" a été accusé d'avoir ordonné l'assassinat de sa mère et les hommes ont été accusés de tentative de meurtre et d'infractions relatives aux armes. Les enquêtes continuent. https://forum.thaivisa.com/topic/1117054-daughter-arrested-for-paying-men-200k-to-kill-her-mother/
  25. Un cycliste a été tué et 20 passagers blessés lorsqu'un autocar s'est retourné à Kalasin, dans le nord-est de la Thaïlande, hier soir. L’accident s’est produit par temps pluvieux sur la route 24, entre les bornes 287 et 288, dans le district de Khukhan. Un villageois à bicyclette, Uan Jongharn, âgé de 62 ans, est décédé sur place. Les vingt blessés ont été transportés à l'hôpital de Khukhan. Le chauffeur de bus Warakhom Phimkaysorn, 43 ans, a déclaré que la chaussée était glissante et sombre et qu'il lui était impossible d'éviter le cycliste qui, selon lui, a traversé de manière inattendue devant le car, lui faisant perdre le contrôle de son véhicule. La police enquête. https://forum.thaivisa.com/topic/1117029-cyclist-killed-20-injured-as-tour-bus-overturns-in-north-east/
×