Aller au contenu
BANGKOK 24 August 2019 16:22

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 476
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    35

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a déclaré vendredi 9 août qu’il continuerait de travailler en tant que Premier ministre, écartant ainsi une controverse liée à la "cérémonie du serment" de son gouvernement. Prayut a fait cette déclaration un jour après avoir déclaré aux hauts fonctionnaires lors d'une réunion politique qu'il assumait l'entière responsabilité de la cérémonie de prestation de serment imparfaite. Prayut n'a pas déclaré lors de la prestation de serment devant le roi qu'il protégerait et respecterait la Constitution. Ce que les opposants ont vu comme la porte ouverte à des abus de pouvoir. Lorsque Prayut a déclaré jeudi qu'il assumerait l'entière responsabilité de sa décision, cela avait provoqué des spéculations sur sa démission et donc un risque d'instabilité politique. Instabilité qui existe déjà car la coalition semble avoir perdu la majorité à la chambre des députés. Cependant, vendredi, Prayut a déclaré après avoir présidé la cérémonie d'ouverture d'une nouvelle station BTS à Lat Phrao qu'il ne prévoyait pas se retirer. «J’affirme ici que je ferai tout mon possible parce que je reste le Premier ministre et que je n’irai nulle part. Ne vous inquiétez pas ", a déclaré Prayut. Après avoir terminé son discours, lorsque les journalistes lui ont demandé de clarifier sa déclaration, il a répondu: "Cela signifie que je vais rester au poste de Premier ministre". Après la cérémonie d’ouverture de la station "carrefour Lat Phrao" (N9) de la ligne BTS, Prayut a pris un train pour se rendre à la station de Morchit (N8), ancien terminus. Le BTS Skytrain offrira des essais gratuits entre les deux stations jusqu'au 5 décembre mais pas pendant les heures de pointe. Le vice-Premier ministre et ministre de la Santé publique, Anutin Charnvirakul, le ministre de l'intérieur, Anupong Paochinda, le ministre des Transports, Saksayam Chidchob, le gouverneur de Bangkok, Aswin Kwanmuang, et le gouverneur de la Régie de transport, Pakapong Sirikantaramas, accompagnaient Prayut lors de la cérémonie. Ils ont été reçus par les dirigeants de Krungthep Thanakhom Co Ltd et de Bangkok Mass Transit System Plc, qui gère le Skytrain, ainsi que par le président ital-thaï, Premchai Karnasuta. Ital-thai a construit la ligne. https://forum.thaivisa.com/topic/1116864-prayut-vows-to-continue-as-pm/
  2. Le président de l’Association des pharmacies de Thaïlande a exprimé vendredi son soutien à l’idée du vice-Premier ministre et ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul, de permettre aux patients d’acheter leurs médicaments dans des pharmacies au lieu de faire la queue dans les hôpitaux. Sirirat Tunpichart, président de l'association, a déclaré que la proposition était intéressante, car la plupart des pharmacies ont été certifiées par le Bureau de la Food and Drug Administration. Sirirat a ajouté que les pharmaciens pourraient également suivre l'efficacité des médicaments. Anutin a lancé l'idée de permettre aux patients d'obtenir, dans les hôpitaux, des ordonnances de médicaments et d'aller les acheter en ville, mais les hôpitaux continueraient de vendre des médicaments «spécialisés». Anutin a déclaré que cette approche aiderait à résoudre le problème de surpopulation dans les hôpitaux publics, faciliterait la tâche des patients en réduisant les délais d'attente tout en renforçant la répartition des revenus entre les entrepreneurs. Cela éviterait aussi de payer trop cher les médicaments dans les hôpitaux privés. «La file d'attente des services médicaux ne devrait pas dépasser une heure (dans les hôpitaux). Après avoir rencontré un médecin pendant environ 20 minutes, un patient pourrait prendre l'ordonnance et obtenir ses médicaments dans une pharmacie de ville, évitant ainsi de faire la queue à nouveau au département de pharmacie de l'hôpital », a-t-il déclaré. Sirirat a également exprimé son soutien au plan de l'Office national de la sécurité sanitaire (NHSO) visant à développer une application (smartphone) permettant aux patients de consulter leur dossier médical pour le montrer aux pharmaciens et aux autres hôpitaux. Actuellement, chaque hôpital conserve les dossiers des patients et lorsque ceux-ci veulent être transférés dans un autre établissement médical, ils doivent en demander une copie. Sirirat a déclaré que les applications permettraient aux patients de surveiller leur propre utilisation de médicaments en consultation avec les pharmaciens afin d'éviter toute surdose et de réduire les risques liés aux médicaments. Sirirat a déclaré que l'association soutenait le projet et ferait en sorte que les pharmacies du pays respectent les normes et puissent fournir des services sécurisés à la population. https://forum.thaivisa.com/topic/1116994-pharmacy-association-supports-idea-of-buying-drugs-from-stores-instead-of-hospitals/ Pour être honnête, c'est un peu déjà ce qui se passe : on peut acheter en ville des médicaments prescrits par les médecins des hôpitaux tant les médicaments sont facilement disponibles sans ordonnance.
  3. Les dirigeants de Thanachart Bank et de la Thai Military Bank ont présenté leur fusion lors d'une conférence de presse tenue vendredi. Les banques Thanachart Bank (TBank) et Thai Military Bank (TMB) fusionneront pour former une banque comptant 10 millions de clients. Le processus devrait être achevé au milieu de 2021. Thanachart Capital (TCAP) détiendra 20% des actions dans la nouvelle structure de l'actionnariat et ING Bank, qui a acquis TMB en 2008, détiendra 21,3%. Parmi les actions restantes, le ministère des Finances détiendra 18,4%, la Banque Scotia (BNS) 5,6% et les actionnaires minoritaires 34,3%. Après la fusion des deux banques, leur actif total s’élèvera à 2000 milliards de dollars, l’entité unique comptant 10 millions de clients et 19 000 employés, a déclaré Suphadej Poonpipat, président du comité exécutif de TCAP, lors d'une conférence de presse tenue le Vendredi. Au cours du processus de fusion, les actions seront transférées conformément à la loi, impliquant l'émission de nouvelles actions ordinaires et le financement par emprunt de la TMB, a déclaré Piti Tantakasem, PDG de la TMB Bank. Les deux banques garantissent que les clients ne seront pas affectés par la fusion et qu’ils pourront continuer à utiliser les services des deux banques jusqu’en 2021. Par la suite, les clients pourront continuer à utiliser les services de la nouvelle banque fusionnée et disposeront d’options de service supplémentaires. https://forum.thaivisa.com/topic/1116928-tbank-and-tmb-track-towards-union-in-2021-with-10m-customers/
  4. La Banque de Thaïlande (BOT), sous la pression de la volonté générale d'une nouvelle réduction de son taux directeur, a averti les entreprises que le baht extrêmement fort pourrait évoluer dans les deux sens, malgré les mesures prises cette semaine pour réduire le taux directeur. Le gouverneur adjoint de la banque centrale, Chantavarn Sucharitakul, a publié vendredi une déclaration selon laquelle la monnaie pourrait monter ou baisser, mettant en garde ceux qui s'inquiètent d'un renforcement ultérieur de la monnaie. Chantavarn, qui a fait cette déclaration après une réunion avec des chefs d'entreprise, a déclaré que, compte tenu du fait que le baht pourrait augmenter ou diminuer, les importateurs et les exportateurs devraient se protéger contre les risques de change. La réunion entre des responsables du BOT et des représentants de la Chambre de commerce thaïlandaise et de la Fédération des industries thaïlandaises s’est déroulée au milieu des préoccupations exprimées par les entreprises au sujet de l’impact du baht fort. Le baht reste toujours fort après que la Banque de Thaïlande a abaissé son taux directeur de 0,25 point à 1,5% mercredi, poussant les entreprises à réclamer une nouvelle réduction. A 1,5%, le taux directeur thaïlandais est parmi les plus bas de la région et inférieur à celui des États-Unis, a déclaré la banque centrale. La banque centrale a déclaré que le baht avait augmenté de 5% par rapport au dollar américain depuis le début de l’année, en raison du large excédent du compte courant du pays. Le baht s'est établi à 30,73 pour un dollar vendredi à midi, selon Reuters. L'excédent du compte courant pour les sept premiers mois est important malgré une contraction des exportations. Une contraction plus importante des importations a contribué à l'excédent. Les faibles niveaux d'investissement dans le pays sont également un facteur majeur de l'excédent, et la banque centrale a besoin de la participation de tout le monde pour résoudre le problème, a déclaré Chantavarn. Les investissements publics et privés devraient être accélérés afin d’importer davantage de matières premières et de machines. Ces investissements améliorerait la compétitivité du pays (par exemple de meilleures routes et voies de chemin de fer rendraient le pays plus compétitif). La banque centrale a déclaré qu'elle avait soigneusement géré le baht afin d'éviter d'être accusée de manipulation monétaire, indique le communiqué, faisant apparemment référence à la politique hostile du gouvernement américain à l'encontre de ses partenaires commerciaux. La semaine dernière, les États-Unis ont dénoncé la Chine comme un manipulateur de monnaie après que le yuan a dépassé la barre des 7 pour un dollar. La banque centrale a également appelé les importateurs et les exportateurs à utiliser les devises locales dans leurs contrats. La part des exportations thaïlandaises aux États-Unis représente environ 10% du total, mais les entreprises thaïlandaises calculent leurs prix en dollars à hauteur de 80%. Kalin Sarasin de la chambre de commerce thaïlandaise suggère que la Thaïlande devienne un centre financier régional et que la BOT baisse encore son taux directeur. https://forum.thaivisa.com/topic/1116868-bot-urges-hedging-to-counter-unpredictable-baht/ https://forum.thaivisa.com/topic/1116769-thai-chamber-of-commerce-urges-further-cutting-of-key-rate/ Kalin
  5. En Thaïlande, six personnes décèdent d'une crise cardiaque chaque heure. Il est important de connaître la RCP https://fr.wikipedia.org/wiki/Réanimation_cardio-pulmonaire L'agence de presse nationale a publié de nouvelles données sanitaires. Six Thaïlandais meurent toutes les heures d’un arrêt cardiaque soudain. Des crises cardiaques inattendues causent la mort de 50 000 Thaïlandais chaque année. 140 000 morts en France par an mais cela englobe toutes les maladies cardiaques pas seulement les crises cardiaques soudaines. A Bangkok, 47 564 appels d'urgence au 1669 ont été traités (l'an passé ?). 1 197 appels concernaient un arrêt cardiaque soudain qui ont entraîné la mort de 656 personnes (54 %) à la suite d'une RCP incorrecte, de proches ou d'autres personnes ne sachant pas comment faire une RCP. Il faut faire plus pour former la population à la RCP afin de sauver davantage de vies, ont déclaré les autorités. Par ailleurs, 300 000 Thaïlandais meurent chaque année de maladies non transmissibles, 6 fois plus que des maladies cardiaques proprement dites. Les maladies cardiaques font partie des maladies non transmissibles comme les affections rénales et le diabète. L'âge moyen des personnes décédées des maladies non transmissibles est de 60 ans. https://forum.thaivisa.com/topic/1116837-six-die-per-hour-from-heart-attacks-in-thailand-more-need-to-know-cpr/
  6. Le Modérateur

    Un Français retrouvé mort à Samui

    La police a été appelée derrière le marché de Lamai hier après la découverte d'un touriste étranger mort. Yann Naquin, 31 ans était mort au bord de la route. Une grosse valise noire se trouvait près du corps. Le corps ne présentait aucune trace de blessure. La police n'a trouvé aucune preuve d'acte criminel - lutte dans la chambre qu'il partageait à proximité avec une Thaïlandaise du nom de Jirawan Changlor, 20 ans. Jirawan a déclaré que le Français était venu en Thaïlande il y a trois mois et qu'elle s'occupait de lui depuis un mois. Elle a déclaré qu'il était un grand buveur et que lundi, il était allé à l'hôpital et y avait passé la nuit après avoir reçu un diagnostic de maladie du foie. Il est revenu et a continué à boire beaucoup. Mercredi soir, Jirawan a déclaré qu'il délirait et parlait toute la nuit comme un fou. Il a ensuite jeté ses affaires dans une valise et a annoncé qu'il partait pour aller voir un ami. La police a vérifié que le Français était bien allé à l'hôpital et a trouvé de nombreuses bouteilles vides dans la chambre. Les officiers croient qu'il s'est littéralement saoulé à mort (coma éthylique mortel) https://forum.thaivisa.com/topic/1116831-frenchman-found-dead-in-samui/
  7. Des officiers du Département des enquêtes spéciales et de l'immigration thaïlandaise ont arrêté hier un Britannique âgé de 80 ans sous l'inculpation d'agression sexuelle sur des mineurs. Norman Lunt, 80 ans, a été appréhendé chez lui à Nong Prue, Bang Lamung. Son arrestation fait suite à une demande de la National Crime Agency du Royaume-Uni. Il aurait commis des viols sur la fille d'un proche à cinq reprises en cinq ans (au Royaume Uni semble t il) Il y a également onze autres chefs d'accusation pour délits sexuels présumé impliquant des mineurs. Les autorités britanniques ont contacté leurs homologues thaïlandais après avoir découvert que le suspect était à Pattaya. Il est maintenant en garde à vue. https://forum.thaivisa.com/topic/1116538-pattaya-thai-police-arrest-eighty-year-old-brit-on-sexual-assault-charges/ La police de l'immigration a arrêté un homme d'affaires japonais âgé de 69 ans qui aurait eu des relations sexuelles avec au moins trois filles âgées de moins de 18 ans à plusieurs reprises. Le colonel Pol Setthaphat Na-Songkhla, commandant de la police de l'immigration 4, a déclaré lors d'une conférence de presse que Kazuo (nom complet dissimulé) avait été arrêté mardi dans un hôtel de la province de Khon Kaen. La police a également arrêté deux Thaïlandais pour avoir offert les trois filles au Japonais. Les deux suspects ont été identifiés uniquement comme Phirapong, 57 ans, et Sayumphoo, 54 ans. Setthaphat a déclaré que Sayumphoo et Kazuo avaient été arrêtés alors que le Thaïlandais lui "livrait" une jeune fille de 17 ans, "C", à l'hôtel. Setthaphat a déclaré que la division de l'immigration avait planifié son arrestation en coordination avec le commissariat de police de Ban Phai, Khon Kaen. La police de Ban Phai avait appris qu'un Japonais s'était rendu à plusieurs reprises dans un hôtel de Khon Kaen pour acheter des services sexuels de Thaïlandaises mineures. La police a mené une enquête et a découvert que Phirapong aurait amené les filles pour le Japonais. La police a ensuite localisé deux filles qui auraient couché avec Kazuo, identifiées comme «A», âgée de 16 ans et «B», 15 ans. «B» a déclaré à la police qu'elle avait eu des relations sexuelles avec Kazuo pour la première fois au milieu de l'année dernière et qu'elle l'avait revu à cinq reprises jusqu'à avril de cette année. Chaque fois elle a été payée 10 000 Bt, mais la moitié de l'argent a été prise par Phirapong. «A» a déclaré avoir vendu son corps à Kazuo en mai de cette année au même tarif. Après que les deux filles ont identifié des photos de Kazuo et de Phirapong, la police a obtenu un mandat d'arrêt contre le client et le proxénète. La police de l'immigration a découvert que Kazuo s'était rendu en Thaïlande 15 fois l'an dernier et 15 fois cette année. Il dirige un hôtel au Japon, a annoncé la police. https://forum.thaivisa.com/topic/1116671-japanese-businessman-arrested-for-alleged-sex-with-underage-girls/
  8. Le gouvernement a subi sa première défaite à la Chambre basse aujourd’hui en raison d’un projet de loi / règlement interne lié à l’impartialité du président de la Chambre dans l’exercice de ses fonctions. La règle numéro 9 a été longuement débattue aujourd'hui lors d'une séance, au cours de laquelle le président Chuan Leekpai a été vivement critiqué par les députés de l'opposition pour son parti pris présumé. Les avis étaient partagés sur le point de savoir si le règlement n ° 9 devrait spécifier que le président de l'Assemblée parlementaire doit être impartial. Le camp de l'opposition demandait que le règlement soit modifié pour préciser clairement l'obligation d'impartialité de la part du président de la Chambre. Le gouvernement disant qu'il n'y avait pas besoin de modifier le règlement sur ce point. Lorsque la question a été mise aux voix, 205 députés de l'opposition ont voté en faveur d'une modification du règlement contre 204 voix du côté gouvernemental. Le député de Palang Pracharat, Veerakorn Kamprakob, a demandé un second vote, mais celui-ci a été rejeté par M. Chuan. Les sources parlementaires ont attribué la première défaite du gouvernement à la Chambre basse au fait que deux micro partis du gouvernement de coalition, qui compte deux députés, se sont déclarés «opposants indépendants». M. Chuan et le vice-président, M. Suchart Tancharoen du parti Palang Pracharat, se sont abstenus lors du vote, comme il est de coutume. https://forum.thaivisa.com/topic/1116773-thai-government-gets-first-taste-of-defeat-in-lower-house/ Tous les observateurs ont prédit que ce gouvernement tomberait dans les 6 à 24 mois tant sa majorité est faible. Les 3 députés pro-Pyaut accusés de corruption n'ont pas été encore exclus (le temps de l’enquête).
  9. Une maison inondée en Birmanie - Ye Aung THU / AFP A cause des inondations affectant le sud-est de la Birmanie depuis plusieurs semaines, les autorités ont annoncé ce jeudi que plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été déplacées. Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont été déplacées à cause des inondations affectant le sud-est de la Birmanie depuis plusieurs semaines en raison de la mousson, ont annoncé jeudi les autorités. Des images aériennes de la région de Bago montrent une zone devenue un immense lac, particulièrement le village de Shwegyin. On ne voit parfois plus que les toits des maisons dépassant de la rivière Sittaung en crue. Les services d'urgence étaient mobilisés pour aider les habitants à rejoindre la rive, certains trouvant refuge dans des monastères. D'autres se déplaçaient à pied avec de l'eau jusqu'à la taille, ou dans des embarcations avec leurs animaux de compagnie et les affaires personnelles qu'ils avaient pu sauver. "Je n'ai rien pu faire" Than Aye, un malvoyant de 42 ans souffrant de diabète, a échappé de justesse au déluge. "Quand l'eau a commencé à monter, je n'ai rien pu faire jusqu'à l'arrivée des pompiers qui m'ont secouru par bateau", a-t-il raconté dans le monastère où il vit depuis 5 jours. Les inondations les plus importantes se situent dans les régions de Bago, Mon et Karen, à l'est de Rangoun, selon le ministère des Affaires sociales. "Actuellement on compte 30.000 déplacés (dans le pays) en raison des inondations", a déclaré Ko Ko Naing, le responsable de la gestion des catastrophes. Selon le Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU, environ 89.000 personnes en tout on été déplacées ces dernières semaines, mais beaucoup ont pu retourner chez elles. https://www.bfmtv.com/international/plusieurs-dizaines-de-milliers-de-personnes-deplacees-en-birmanie-a-cause-des-inondations-1744945.html Alexandra Jaegy avec AFP
  10. Le restaurant doublement étoilé du chef indien Gaggan Anand, numéro quatre mondial, va fermer fin août à Bangkok, a appris jeudi l'AFP auprès du manager de l'établissement sans donner de raison de cette fermeture. Neuf ans après avoir ouvert ses portes dans une demeure du XIXe siècle à l'architecture coloniale du centre-ville de la capitale thaïlandaise, "l'établissement va définitivement fermer le 24 août", a indiqué son manager Vibhi Harnvarakiat. Gaggan Anand, 41 ans, projette "d'ouvrir un nouveau restaurant dans la capitale thaïlandaise fin 2019", a-t-il ajouté. Gaggan, né en Inde à Calcutta, a notamment fait ses classes au restaurant gastronomique moléculaire triplement étoilé Michelin El Bulli en Espagne, du chef catalan Ferran Adrià. El Bulli a fermé en 2011 et devrait rouvrir sous forme d'un laboratoire expérimental. Gaggan propose une cuisine aux influences indiennes revisitées, inspirées par les préceptes de la cuisine moléculaire. Le menu unique, rédigé avec des émoticônes, évolue en permanence. Parmi ses 25 plats, beaucoup sont destinés à être mangés avec les doigts, le client étant parfois même invité à lécher l'assiette. De 2015 à 2018, le restaurant a été nommé meilleur restaurant d'Asie et reste quatrième au niveau mondial dans l'édition 2019 des 50 meilleurs restaurants dans le monde. Il a décroché deux étoiles dans le guide Michelin qui a lancé une édition en Thaïlande l'année dernière. https://www.rtl.be/info/monde/economie/le-restaurant-doublement-etoile-gaggan-4e-mondial-ferme-ses-portes-a-bangkok-1147226.aspx
  11. La porte-parole du gouvernement thaïlandais, Narumon Pinyosinwat. Photo: gov Bangkok (VNA) - Le gouvernement thaïlandais a approuvé le 7 août un budget de 3.200 milliards de bahts (105 milliards de dollars) pour l'exercice fiscal de 2020, en hausse de 6,7% par rapport à l'exercice fiscal 2019, qui se terminera le 30 septembre prochain. Sur les 3.200 milliards de bahts, le budget ordinaire représentera 74,7%, soit 2.390 milliards de bahts, en hausse de 5,3% par rapport à celui de l'exercice fiscale de 2019, a déclaré la porte-parole du gouvernement thaïlandais, Narumon Pinyosinwat. Le gouvernement thaïlandais estime une recette budgétaire de 2.730 milliards de bahts, en hausse de 7,1% par rapport à l'exercice de 2019, a-t-elle indiqué. L’exercice fiscal de 2020 affichera un déficit budgétaire de 469 milliards de bahts, en hausse de 4,3% par rapport à celle de 2019. Elle a cité la parole du Premier ministre Prayut Chan-o-cha qui a déclaré que les habitants thaïlandais ne devraient pas trop s'inquiéter du déficit budgétaire, ce dernier étant en grande partie réservé aux investissements et contribuant à créer les revenus. La Thaïlande enregistre un déficit budgétaire depuis l’exercice fiscal de 1999, à l’exception des exercices fiscaux de 2005 et 2006. Le ministère des Finances souhaite vivement le réduire afin de consolider les finances et se prémunir contre toute crise économique qui pourrait se déclarer dans l’avenir. Le gouvernement thaïlandais prévoit une croissance économique de 3 à 4% en 2020, avec un taux d’inflation entre 0,8 et 1,8%. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/le-gouvernement-thailandais-approuve-le-budget-de-lexercice-fiscal-de-2020/124952.vnp
  12. Le nouveau ministre des Transports a annoncé une augmentation des tarifs des taxis à la suite d'une réunion mercredi. Selon le Daily News, les changements représentent une augmentation de 10% et entreront en vigueur le 8 septembre. Les chauffeurs de taxi se disent satisfaits des décisions. La prise en charge restera à 35 bahts mais il y aura des augmentations selon les distances parcourues : de 1 à 10 kilomètres le tarif passe de 5,50 bahts à 6,50 bahts par kilomètre 10-20 km on passe de 6.50 à 7 thb / km 20-40 km de 7,50 à 8 thb / km 40-60 km à 8,50 thb / km De 60 à 80 et à partir de 80 km, les tarifs n'augmentent pas, ils restent respectivement à 9 et 10,50 thb. Les tarifs des véhicules haut de gamme tels que Mercedes-Benz coincés dans les embouteillages (moins de 6 km par heure) passent de 2 à 3 bahts par minute. Les surcharges dans les aéroports passent également de 50 à 70 bahts pour les petits véhicules et de 70 à 90 bahts pour les plus gros. Les propriétaires de bagages de plus de 65 cm devront payer une taxe de 20 bahts chacun. L'application OK taxi est supprimée. La durée d'utilisation autorisée d'un taxi passe de 9 à 12 ans avec un contrôle obligatoire des véhicules. Saksayam Chidchop, ministre des Transports, a ordonné que des modifications soient apportées à la loi afin de légaliser Grab Taxi. Sadit Jaithiang, représentant des chauffeurs, s'est dit satisfait. Les taxis ordinaires sont souvent aussi GRAB Taxi. Les représentants des taxis de Pattaya étaient également à la réunion, a noté le Daily News mais on ne sait pas s'ils se sentent concernés par les législations. https://forum.thaivisa.com/topic/1116552-taxi-fares-to-rise-10-and-airport-surcharge-up-to-70-baht-from-september/
  13. Le niveau du Mékong dans la province de Nong Khai, dans le nord-est du pays, est monté en flèche, hier mercredi, - de deux mètres en une journée - ce qui a poussé les entreprises qui creusent le sable sur les rives thaïlandaise et laotienne à déplacer leurs machines. La situation a également vu de nombreuses plates-formes flottantes et paniers flottants «Poh Phae» en situation difficile, obligeant les riverains à s'activer pour les empêcher de couler. Mercredi matin, le niveau de la rivière atteignait 5,97 mètres, soit environ deux mètres de plus que le niveau précédent de 3,88 mètres, et se trouve maintenant à 6,23 mètres, a annoncé l’office hydrologique provincial. Il est prévu qu'après que cette masse d'eau se déplace vers l'embouchure et que le niveau du Mékong baisse à nouveau, a indiqué le bureau. Le niveau du Mékong dans le district en amont de Chiang Khan, dans la province de Loei, a déjà diminué de 61 centimètres. L'augmentation soudaine du niveau du Mékong a été attribuée à un volume considérable d'eaux de ruissellement arrivant du nord de la Thaïlande et du Laos en raison des fortes pluies apportées par la dépression tropicale Wipha. La possible ouverture ds barrages chinois n'est pas mentionnée.
  14. La Commission nationale anti-corruption (NACC) a décidé de porter plainte contre le chef de la coalition et deux autres députés du parti Phalang Pracharat, ainsi que 21 autres personnes, en lien avec un projet d’école dans la province de Nakhon Ratchasima. Le secrétaire général de la NACC, Worawit Sukboon, a déclaré que les neuf commissaires de la NACC avaient décidé de porter des accusations de corruption à l'encontre de Wirat Rattanaset, Thassaneeya Rattanaset et Thassanaporn Ketmethikarun, ainsi que 21 autres complices présumés. Wirat est un député élu figurant sur la liste du Phalang Pracharat "à la proportionnelle" tandis que Thassaneeya et Thasssnaporn sont députés de circonscriptions de Nakhon Ratchasima. Worawit a déclaré que la NACC avait mené une enquête et avait trouvé des motifs de soupçonner que les accusés avaient commis un acte répréhensible. La Commission va maintenant transmettre ses conclusions aux procureurs de la cour suprême pour les hommes politiques afin qu’ils inculpent les suspects. Worawit a déclaré que la NACC avait constaté des malversations dans l’allocation budgétaire de 2012 pour des écoles publiques situées à Nakhon Ratchasima par trois groupes composés respectivement d’hommes politiques, de fonctionnaires permanents et d’entreprises du secteur privé. Dans le premier groupe, la NACC a constaté que six hommes politiques auraient violé l’article 168 de la charte de 2007 concernant l’affectation d’un budget à une école de Nakhon Ratchasima. Ce premier groupe a également été accusé d'avoir violé la loi sur les appels d'offres des projets gouvernementaux. Il a ajouté que neuf fonctionnaires permanents étaient également accusés d'avoir violé les articles 151 et 157 du Code pénal et d'avoir commis des infractions disciplinaires graves. Le groupe de neuf personnes appartenant à des entreprises privées a été accusé d'avoir violé le code pénal et la loi sur les appels d'offres lancés par le gouvernement, a déclaré Worawit. Worawit a déclaré que la NACC avait découvert que les 24 accusés avaient collaboré pour commettre des actes de corruption et avaient systématiquement collaboré pour engager une entreprise proche d'eux afin de construire des terrains de futsal qui se seraient révélés inutilisables. Worawit a déclaré que la NACC était certaine de ses preuves. Il a examiné les éléments de la défense de Wirat mais a jugé les éléments fournis peu convaincants. Wirat a critiqué mardi la décision de la NACC et a menacé de poursuivre les commissaires en justice. Il a affirmé que la NACC avait fondé sa décision sur une lettre anonyme. L’avocat de Wirat, Thossapol Pengsom, a déclaré qu'il déposerait une plainte auprès de la police, alléguant que la NACC abusait de son pouvoir en utilisant des preuves non fondées pour rendre une décision. L'affaire remonte à 2012 lorsque ces députés maintenant pro-Prayut était dans la majorité pro-Yingluck. Ils ont commandé des terrains de futsal à des prix 10 fois supérieur au marché (330 bahts le m²). Ils ont commandé des terrains de futsal pour des écoles qui n'en avaient pas demandés. La qualité médiocre des terrains livrés les rend inutilisables. La subvention ainsi gaspillées s'élève à 7 milliards de bahts. Si ces 3 députés sont suspendus le temps de l'enquête, la coalition pro-Prayut n'a plus la majorité à la Chambre. https://forum.thaivisa.com/topic/1116411-nacc-resolves-to-indict-chief-coalition-whip/
  15. Le Monde Le pays du Sourire se distingue par la qualité de ses infrastructures, mais un étranger ne peut pas y devenir définitivement propriétaire d’un terrain. Et les arnaques sont nombreuses. Par Jérôme Porier Temps de L’hôtel Anantara à Hua Hin, en Thaïlande. Selon le Quai d’Orsay, plus de 13 000 Français seraient expatriés dans l’ancien royaume de Siam. (c) AGF foto / Luca Invernizzi Tettoni / Biosphoto Les plages de Thaïlande et la douceur de vivre au pays du Sourire font rêver les Français, surtout ceux qui parlent un peu anglais. Leurs destinations préférées : la presqu’île de Phuket et l’île de Koh Samui, à une heure d’avion de Bangkok. Si Pattaya, épicentre du tourisme sexuel, est un point de chute à éviter, Hua Hin, station balnéaire huppée située à 200 km au sud de Bangkok séduit aussi les seniors. Lieu de résidence d’été de la famille royale, c’est un peu le « Deauville thaïlandais ». Enfin, au nord du pays, Chiang Mai a tout pour plaire à ceux qui préfèrent la beauté rude des montagnes au sable et aux palmiers. Lire aussi Achat d’un logement à l’étranger : les pièges à éviter Selon le Quai d’Orsay, plus de 13 000 Français seraient expatriés dans l’ancien royaume de Siam. Ils apprécient la qualité des infrastructures (routes, aéroports, écoles, hôpitaux…), parmi les meilleures d’Asie. Surtout, selon les endroits, la vie y coûterait deux à trois fois moins cher qu’en France. Kata Yai Beach, à Phuket. Grâce à son aéroport international, la presqu’île attire un nombre croissant de touristes. TIBOR BOGNAR / Photononstop Cela reste vrai, même si l’euro a dévissé ces dernières années face au baht thaïlandais : il ne faut plus que 35 bahts pour faire 1 euro, contre 50 bahts en 2006, soit un plongeon de 30 %. « Il est très facile de déjeuner dans la rue pour 1 ou 2 euros, et faire faire le ménage dans une grande maison ne coûte qu’une dizaine d’euros », confie un expatrié français à Phuket. « C’est d’abord une destination de vacances. La plupart ne veulent pas couper définitivement les ponts avec la France, notamment à cause de l’aspect médical », explique Michel Guggenbuhl, agent immobilier et fondateur du portail de petites annonces Untoitdanslemonde.com. Lire aussi Acheter en Espagne : cap sur l’Andalousie Prix de l’immobilier relativement stables Si le système de santé est de qualité – beaucoup de médecins thaïlandais sont formés à Singapour ou aux Etats-Unis –, il est essentiellement privé. Des soins de base sont délivrés dans les hôpitaux publics, mais une carte bancaire vous sera demandée dès que vous franchirez la porte d’un établissement privé. Aussi, depuis le 1er janvier, le gouvernement exige un certain niveau de ressource pour délivrer un visa à ceux qui veulent s’installer dans le pays : pour l’obtenir, il faut être capable de virer l’équivalent de 22 000 euros tous les six mois (ou 1 800 euros par mois) sur un compte bancaire en Thaïlande. La suite de ce long article gratuitement dans Le Monde https://www.lemonde.fr/argent/article/2019/08/08/acheter-a-l-etranger-la-thailande-seduit-de-plus-en-plus-de-francais_5497551_1657007.html
  16. Visite dans son premier laboratoire légal En Asie de l’Est et du Sud-Est, les démocraties et les dictatures ont depuis longtemps tendance à imposer des peines sévères aux consommateurs de cannabis. La Thaïlande, un allié clé dans la guerre mondiale contre la drogue aux États-Unis, n’a pas fait exception à la règle. Cependant, elle approuve le cannabis médical à petits pas. La perception du cannabis a commencé à changer à une vitesse étonnante. Le gouvernement thaïlandais de droite a légalisé le cannabis médical et envisage la création d’une industrie locale comme “priorité absolue”. Même certains conservateurs thaïlandais parlent maintenant avec enthousiasme de produire du “cannabis de classe mondiale” à partir de leurs terres agricoles et de prendre la place avant que d’autres pays asiatiques ne construisent leurs propres marchés. Dans toute la région, la Corée du Sud et les Philippines font de petits pas pour assouplir les lois anti-cannabis alors que la Chine a tranquillement autorisé la recherche. En Thaïlande, à l’heure actuelle, il n’y a pas d’industrie du cannabis. Mais il y a quelques mois, les autorités ont tranquillement permis aux scientifiques de mettre sur pied le tout premier laboratoire de cannabis du pays, l’un des rares laboratoires légal de ce type en Asie. Des chercheurs thaïlandais de l’Université de Rangsit montrent des huiles de THC qu’ils ont distillées à partir de cannabis fournie par le bureau de lutte contre les stupéfiants du pays.Crédit : Patrick Winn/The World Ce laboratoire, situé dans une école au nord de Bangkok appelée Rangsit University donne accès à plus d’une douzaine de pharmaciens, de chercheurs médicaux et de spécialistes en agriculture qui contribuent à bâtir cette industrie à partir de zéro. Les premières souches de cannabis thaïlandaises sont fournies par des contrevenants L’importation de weed en Thaïlande, même à des fins médicales, est toujours illégale. Les chercheurs ont dû travailler avec du cannabis confisqué par la police et fourni par l’intermédiaire du bureau thaïlandais de lutte contre les stupéfiants. En d’autres termes, les consommateurs et les trafiquants de drogues peuvent avoir contribué par inadvertance à l’avancement de la médecine. lire la suite de long article https://www.blog-cannabis.fr/2019/08/07/la-thailande-commence-a-batir-son-industrie-cannabique/
  17. BANGKOK (Reuters) - La banque centrale thaïlandaise a abaissé de manière inattendue son taux directeur, inquiète de la vigueur du baht et a pour objectif de soutenir une croissance en perte de vitesse. La Banque de Thaïlande (BOT), qui a augmenté l'indice de référence en décembre pour la première fois depuis 2011, a décidé de réduire le taux de rachat à un jour de 25 points, à 1,50% - un quart de point au-dessus du minimum record. Titanun Mallikamas, de la BOT, a déclaré lors d'une conférence de presse qu'une réduction de taux visait à "gagner du temps", la banque centrale évaluant les risques accrus de guerres commerciales. Le comité a dit qu'il s'inquiétait de la force du baht. Dans un sondage Reuters, 14 économistes sur 15 n’avaient prédit aucun changement de taux mercredi. La banque centrale thaïlandaise est la troisième en Asie à avoir réduit ses taux mercredi. La banque centrale de Nouvelle-Zélande a assommé les marchés en réduisant les taux d'intérêt de 50 points et a même évoqué le risque de "guerre nucléaire financière" en passant à des taux inférieurs à zéro. Ensuite, la Reserve Bank of India a abaissé les taux d'intérêt pour une quatrième fois d'affilée en 2019, moins 35 points au lieu des 25 prévus. En Thaïlande, la faible croissance économique, une inflation inférieure aux objectifs et la vigueur du baht - la devise la plus performante d'Asie cette année - ont incité l'annulation de la hausse des taux de 25 points de décembre 2018, la première hausse enregistrée par la Thaïlande depuis plus de sept ans. En juin, la BOT a ramené ses prévisions de croissance économique pour 2019 à 3,3%, contre 3,8% auparavant, et ne prévoie aucune hausse des exportations. Les experts estiment que la croissance pourrait être en dessous de ces prévisions. Le baht s’est apaisé après la décision, atteignant 30,81 pour un dollar à 07h50 GMT mercredi. Il a gagné environ 5,6% cette année, tiré par les entrées de capitaux. Kobsidthi Silpachai, responsable de la recherche sur les marchés financiers à la Kasikornbank, a déclaré que la décision prise mercredi de réduire les taux "suggère que la grande force du baht cette année et les maux de tête liés à l'économie étaient trop importants pour être ignorés". https://forum.thaivisa.com/topic/1116465-thai-central-bank-surprisingly-cuts-key-rate-worried-by-baht-strength/ Sans surprise les constructeurs automobiles présents en Thaïlande appelaient à l'aide car ce baht trop fort les pénalise sévèrement. Ils veulent que le bahts baisse de 10 %. https://forum.thaivisa.com/topic/1116334-auto-exporters-wish-baht-could-be-fortified/
  18. Des milliers d’expatriés soutiennent une pétition demandant au Bureau de l’immigration de la Thaïlande de supprimer l’obligation de déclaration très controversée du TM.30. La pétition, qui a été lancée par un groupe d’expatriés de l’Isaan, peut être consultée à l’adresse https://reform-thai-immigration.com/. A ce jour, la pétition a déjà obtenu le soutien de plus de 3 400 personnes. L'objectif est de faire signer la pétition à 10 000 personnes. Une fois l'objectif atteint, une lettre sera envoyée au Premier ministre thaïlandais, au chef de la division de l'immigration de Thaïlande et au ministère des affaires étrangères. La pétition a été lancée à la suite du mécontentement croissant de la communauté des expatriés en Thaïlande concernant la mise en œuvre désormais stricte de l'article 37 de la loi sur l'immigration. Bien que l'article 37 ne soit pas une nouvelle exigence, il a rarement été appliqué les années précédentes. Cependant, il a récemment fait l’objet d’une application stricte par certains bureaux de l’immigration en Thaïlande. L'article 37 impose à tout étranger qui séjourne en Thaïlande de se présenter à l'immigration chaque fois qu'il séjourne à une adresse différente pendant plus de 24 heures. «Il y a 77 provinces en Thaïlande. Cela signifie que si un enseignant étranger vit à Buriram et décide de passer un week-end à Surin, lundi matin, il ne peut pas enseigner. Il doit se présenter à l'immigration. Même s'il habite avec sa femme et ses enfants, le propriétaire (son épouse) doit également se présenter à l'immigration avec un formulaire TM30 », lit-on sur le site de la pétition. «Jusqu'en 2018, l'utilisation du formulaire TM30 n'avait jamais été strictement appliquée. Mais maintenant, les étrangers et les Thaïlandais se voient imposer une amende pour ne pas avoir rempli le formulaire TM30 lors du retour à leur domicile après un week-end dans une autre province. Ce rapport s'applique également aux touristes, mais il est du devoir des hôtels de signaler ces étrangers à l'immigration », indique le site Web. Après le lancement de la pétition le mois dernier, elle a déjà été présentée dans les principaux médias en Thaïlande et à l’étranger, notamment Thaivisa.com, The Thaiger, Bangkok Post et The Phuket News. Le blogueur populaire basé en Thaïlande, Richard Barrow, défend également la cause. https://forum.thaivisa.com/topic/1116332-online-petition-calling-for-tm30-to-be-scrapped-gains-momentum/ Lors de la procédure des 90 jours, les officiers vérifient que votre propriétaire a bien rempli un TM30. On ne sait pas très bien si l'on doit remplir un TM28 à chaque fois que l'on "découche". On ne parle pas ici de fêtards mais de travailleurs ou d'étudiants qui dorment 4 nuits près de leur université puis reviennent chez leurs parents pour 3 nuits. Doivent-ils se rendre à chaque fois à l'immigration ? A la police ? Les sites et applications smartphones de l’immigration ne fonctionnent pas. Thaivisa en français souhaitant respecter la volonté des autorités de connaître en temps réel la position de tous les étrangers sur le territoire rappelle que le plus simple serait de localiser les étrangers (en particulier expatriés) grâce à leur téléphone portable. Se rendre à l’immigration à chaque fois que l'on ne dort pas chez soi puis quand on revient est terriblement chronophage. En effet, les bureaux de l'immigration de Bangkok ne peuvent pas suivre la cadence ce qui rend l'application de la loi actuelle impossible. L'alternative est "rester chez soi" ou "être perpétuellement hors la loi". Lorsque les expatriés se rendront compte que l'application de la loi relative au TM28 est encore plus compliquée que le TM30, on peut s'attendre à une autre pétition ou à des départs massifs de Thaïlande. Les formulaires sont ci-dessous tm28.pdf tm30.pdf
  19. BANGKOK, 7 août 2019: Alors que la Chine et l’Inde deviennent des cibles prioritaires de l'industrie du tourisme de Thaïlande, les entrées sans visa sont de nouveau sur la table et font l’objet d’un examen urgent. Pipat Ratchakitprakarn, ministre du Tourisme, a déclaré à Prachachat Business qu'il comptait instaurer la possibilité de voyager sans visa pour les Chinois et les Indiens à la fin de l'année. Actuellement, les citoyens des deux pays doivent demander un visa à l'arrivée, bien que les frais de 2 000 THB aient été supprimés jusqu'au mois d'octobre de cette année. Le nouveau ministre a déclaré que tout ceci pourrait changer avec l'adjonction des deux pays à une longue liste de pays bénéficiant de l'entrée sans visa pour un séjour de 14 jours, peut-être dès le 1er novembre. Les habitants de La France, la Suisse, la Belgique et le Canada ont droit à une exemption de 30 jours. L’objectif de cette année pour les recettes touristiques, Thaïlandais compris, a été fixé à 3 400 milliards de baht. Les revenus provenant des touristes étrangers s’élèveront à environ 2 200 milliards de baht alors que les arrivées de touristes devraient dépasser 40,5 millions. Cette décision s'inscrit dans une politique plus globale visant à augmenter les recettes touristiques et à inverser le ralentissement du taux de croissance du tourisme. Selon Pipat, les Chinois en Thaïlande pourraient être 11 millions cette année, contre 10,5 millions en 2018. Les arrivées de touristes en provenance d'Inde en 2018 ont atteint 1,5 million, ce qui en fait la sixième source de visiteurs. Le taux de croissance, impressionnant, est de 27% par rapport à 2017. Dans un premier temps, on parle de projet pilote d'un an offrant aux touristes chinois et indiens une entrée sans visa à compter du 1er novembre 2019, soit au lendemain de la fin du projet actuel "Visa-à-l'arrivée gratuit". Pipat a déclaré à Prachachat Business: «Cette fois, je voudrais proposer un voyage sans visa, pas un visa à l'arrivée gratuit. Je pense que cela stimulerait l'industrie du tourisme et aboutirait à une haute saison plus dynamique cette année. " https://forum.thaivisa.com/topic/1116413-thailand-set-to-introduce-visa-free-travel-for-chinese-and-indians/
  20. BANGKOK: L’autorité thaïlandaise du tourisme (TAT) a annoncé que la Thaïlande avait ajouté cinq nouveaux parcs nationaux dans le pays entre 2016 et 2019 depuis le début du règne de Sa Majesté le roi Maha Vajiralongkorn Bodindradebayavarangkun (roi Rama X). Cela est conforme au "Plan stratégique national" sur 20 ans, qui vise à augmenter la superficie forestière à 55% de l’ensemble du pays d’ici à 2037, a annoncé l’agence nationale du tourisme. «Une partie du travail visant à augmenter la superficie forestière repose sur le système des parcs nationaux assurant la conservation de l'environnement, la recherche et le développement des loisirs», a déclaré le gouverneur de TAT, Yuthasak Supasorn. Il existe actuellement 133 parcs nationaux en Thaïlande, le parc national de Khao Yai étant le premier du pays - créé en 1962 - et le parc national Tham Sa Koen de Nan étant le dernier créé sous le règne de feu le roi Bhumibol Adulyadej. Sous le règne du roi Rama X, de 2016 à aujourd'hui, la Thaïlande a ajouté cinq nouveaux parcs nationaux: Parc national de Namtok Chet Sao Noi Ajoutée à décembre 2016 comme étant le 129e parc national de Thaïlande, le parc national de Namtok Chet Sao Noi possède une cascade pittoresque. Le nom de la cascade provient d'une histoire concernant les habitants de la région. Il y a longtemps, sept femmes se sont noyées ensemble dans la cascade. Une autre histoire raconte qu’elle vient d’un village nommé Baan Sao Noi, renommé plus tard Chet Sao Noi. Le parc couvre une superficie totale de 40,89 kilomètres carrés et comprend les districts de Muak Lek et Wang Muang dans les provinces de Saraburi et Pak Chong dans la province de Nakhon Ratchasima. Parc national de Khun Sathan Ajoutée le 25 mars 2017, 130e parc national de Thaïlande, le parc national de Khun Sathan couvre une superficie de 404,52 km² dans les districts de Na Noi et de Na Muen, dans la province de Nan. La crête de la montagne de Doi Phrae Mueang sépare les provinces de Phrae et Nan, tandis que Doi Ku Sathan se trouve à 1 630 mètres d'altitude. Parc national de Mae Takhrai Ajouté le 16 décembre 2017, 131e parc national de Thaïlande, le parc national de Mae Takhrai couvre une superficie de 356,66 kilomètres carrés dans les districts de San Kamphaeng, Doi Saket et Mae On, dans la province de Chiang Mai, ainsi que dans les districts de Ban Thi et Mueang à Lamphun. Le parc est l’origine des principaux affluents de la rivière Ping et offre une vue panoramique où l'on peut voir cascades, falaises et sources chaudes. Parc national de Than Sadet-Ko Phangan Le 22 novembre 2018, le parc national de Than Sadet-Ko Phangan, 132e parc national de Thaïlande, est situé sur Ko Phangan, une île située à 100 kilomètres de la côte de Surat Thani et occupe une superficie totale de 44,99 kilomètres carrés. Le parc a préservé la nature sauvage de l’île sur sa chaîne de montagnes escarpée. Khao Ra est le sommet le plus élevé, situé à 627 mètres d'altitude. Parc national de Doi Chong Ajouté le avril 2019, en tant que 133e parc national de Thaïlande, le parc national de Doi Chong couvre une superficie de 346,18 kilomètres carrés dans les districts de Sop Prap, Thoen et Mae Phrik de la province de Lampang et dans les districts de Li et Thung Hua Chang de la province de Lamphun. Le parc offre des zones montagneuses et une gamme de forêts de feuillus. Le point culminant, Doi Jong, se situe à 1 379 mètres d'altitude. De 2016 à 2019, la Thaïlande a ajouté un total de 331 952 rai (53 120 hectares) de surface forestière supplémentaire à son réseau de parcs nationaux, a indiqué la TAT dans son communiqué. «Cela porte la superficie forestière totale en Thaïlande à plus de 102 488 millions de rai, soit 31,68% de la superficie totale du pays. Cela confirme les progrès accomplis dans l’ajout de zones forestières protégées en pleine expansion de la Thaïlande », a-t-il ajouté. Vingt-deux autres parcs nationaux sont en cours d'établissement, a confirmé la TAT. "Ceux-ci incluent 11 parcs nationaux terrestres et 11 parcs nationaux marins, totalisant 44 millions de rai ou 13% de la superficie totale du pays", indique le communiqué de presse. https://www.thephuketnews.com/tat-announces-five-new-national-parks-in-thailand-72419.php
  21. Sa Kaeo (Thailand) (AFP) - La Thaïlande a commencé à détruire mardi les restes de son stock de mines antipersonnel pour se conformer aux règlementations internationales, mais le déminage de l'ensemble du royaume, victime des conflits qui ont frappé ses voisins pendant des décennies, n'est toujours pas achevé. Plus de 3.000 mines vont être détruites dans la province de Sa Kaeo qui longe la frontière cambodgienne, a annoncé à l'AFP le général Chaichana Nakkerd, chef d'état-major des forces armées thaïlandaises. Des soldats, vêtus de gilets de protection, les placent dans une fosse où ils les empilent délicatement avant de les faire exploser, ont constaté des journalistes de l'AFP présents sur place. Environ 300.000 mines antipersonnel ont déjà été détruites depuis 2003. La Thaïlande a ratifié, aux côtés de 161 autres pays, la Convention d'Ottawa qui interdit depuis son entrée en vigueur le 1er mars 1999, l'emploi de mines antipersonnel, mais aussi leur production, transfert ou stockage. Mais le royaume compte encore de nombreuses mines non explosées qui polluent les sols des provinces frontalières. La région la plus touchée est la frontière avec le Cambodge, où les mines sont un héritage des décennies de conflit dans ce pays. La frontière avec le Laos -- pays entraîné dans la guerre du Vietnam (1955-1975) et théâtre d'un conflit entre le régime communiste et la minorité Hmong -- est aussi concernée ainsi que celle longeant la Birmanie, seul régime dans le monde qui dissémine toujours régulièrement dans le sol des mines antipersonnel. "Nous avons toujours un problème de mines terrestres (dans une zone) d'environ 360 km2 le long de notre frontière avec nos voisins", a relevé Chaichana Nakkerd, précisant que cette zone était bien "délimitée". Le traité d'Ottawa, qui n'a pas été ratifié par les Etats-Unis, la Russie, la Chine, l'Egypte, l'Inde, le Pakistan et Israël, a tout de même permis d'éliminer en deux décennies 51 millions de mines terrestres. Mais le nombre de victimes repart à la hausse. Il a plus que doublé entre 2013 et 2018, passant de 3.300 à 7.200, selon l'Observatoire des mines. En cause, la multiplication des conflits au Moyen-Orient, notamment en Syrie, au Yémen et en Irak. Et, si le nombre d'États produisant ces engins est en diminution constante, les groupes non étatiques emploient de plus en plus de mines artisanales tout aussi dangereuses, plus instables et bien plus difficiles à désamorcer. https://www.nouvelobs.com/monde/20190806.AFP1963/la-thailande-detruit-les-restes-de-son-stock-de-mines-antipersonnel.html
  22. Le Modérateur

    Khao San : adieu les routards, bienvenue aux Chinois

    L’époque où Khao San était un paradis pour les routards occidentaux semble bel et bien révolue. Finie l'époque des crêpes à la banane et des fausses cartes d'étudiant - voici l'époque des vendeurs accueillant les touristes avec un "Ni Hao Ma" chaleureux. Les Chinois sont là en masse et le gouvernement a commencé à apprendre aux commerçants à parler chinois plutôt que de se concentrer sur l'anglais. Les Thaïlandais font tout ce qui est en leur pouvoir pour promouvoir ce quartier comme un "incontournable" pour tous les visiteurs chinois. Lalida Jiwananthaprawat, du développement des entreprises, s’est rendue sur zone pour répondre aux besoins des petits commerçants. Elle assure que les cours de chinois étaient une priorité pour augmenter leurs revenus. Un cours expérimental a déjà commencé et durera deux jours, pour 50 des 234 vendeurs de la rue. Ils apprendront comment bien expliquer aux Chinois leurs produits et leurs services. Après le cours, Lalida sera de retour pour une autre enquête afin de mesurer les résultats et d’examiner la voie à suivre. Les cours de chinois sont une collaboration entre son département et le district municipal de Phra Nakorn. Par ailleurs, Khao San va faire peau neuve et devenir enfin une vraie rue piétonne. https://forum.thaivisa.com/topic/1116116-out-with-the-backpackers-in-with-the-chinese-khao-san-road-makeover-continues/
  23. Le ministère thaïlandais de la justice va enquêter sur les bracelets électroniques de cheville (EM) loués par le département de la probation à une société chinoise. Cela fait suite à la plainte d'une entreprise thaïlandaise selon laquelle le dispositif peut être retiré par les délinquants en liberté conditionnelle sans que le ministère ne soit alerté électroniquement. La plainte a été déposée par M. Aekkaphol Kongphutorn, représentant de Fort Corporation, l'un des soumissionnaires pour un contrat de location de bracelets EM au département de probation. La plainte a été reçue par le secrétaire permanent de la justice, Thawatchai Thaikieue et son collègue Thanakrit. Thanakrit a déclaré qu'une enquête serait ouverte pour examiner le processus d'appel d'offres afin de déterminer si les appareils loués correspondaient à ce qui avaient été commandé. Le département de probation a loué 4 000 appareils au titre d'un contrat de 21 mois à compter de janvier de cette année. Le directeur général du département, M. Prasarn Mahaleetrakul, devrait informer le ministre de la Justice de l'utilisation de bracelets EM à la cheville et de la controverse entourant les appareils loués à la Chine. Les questions qui se posent sont : pourquoi louer et non acheter ? pourquoi choisir un soumissionnaire chinois ? l'entreprise chinoise a t elle expliqué le fonctionnement des bracelets aux fonctionnaires thaïlandais ? le problème vient il des bracelets qui ne servent à rien ? Cf. les polémiques mettant en cause l'armée qui achète du matériel neuf inutilisable le problème vient il du fait que l'administration thaïlandaise ne sait pas régler les bracelets ? les délinquants peuvent ils s'adresser directement à l'entreprise chinoise ? Pour l'instant, personne ne parle de corruption dans cette affaire. https://forum.thaivisa.com/topic/1116160-justice-ministry-to-probe-rented-em-ankle-bracelets-from-china/
  24. LOPBURI, Thaïlande (Reuters) - Des milliers de personnes affluent pour voir un temple bouddhiste dans le centre de la Thaïlande exposé après que la sécheresse a entraîné des niveaux d'eau record dans le réservoir d'un barrage où il avait été submergé. Alors que le réservoir atteint moins de 3% de sa capacité, les vestiges de Wat Nong Bua Yai, un temple moderne submergé lors de la construction du barrage il y a 20 ans, a réapparu. Des moines bouddhistes figurent parmi les centaines de personnes qui ont parcouru la semaine dernière une terre fissurée parsemée de poissons morts pour rendre hommage à une statue de Bouddha sans tête de 4 mètres. «Le temple est normalement recouvert d'eau. Pendant la saison des pluies, vous ne voyez rien », a déclaré l'un des visiteurs, Somchai Ornchawiang, un enseignant retraité de 67 ans. Il s’inquiète des dégâts causés par la sécheresse sur les terres agricoles. Le barrage, d’une capacité de 960 millions de mètres cubes, irrigue normalement plus de 526 000 hectares de terres agricoles dans quatre provinces, mais la sécheresse a réduit ce chiffre à seulement 1 214 hectares dans la seule province de Lopburi. Selon le département météorologique, la Thaïlande est confrontée à la sécheresse la plus grave depuis une décennie: le niveau de l’eau dans les barrages du pays est très inférieur à la moyenne mensuelle. Yotin Lopnikorn, 38 ans, chef du village de Nong Bua qui habitait autrefois près du temple, se souvient de l'avoir visité avec des amis alors qu'il était enfant, avant que la construction d'un barrage force les villageois à évacuer. «Quand j'étais jeune, je venais toujours jouer avec des amis près des statues d'éléphants », a déclaré Yotin. À l'époque, le temple était le centre de la communauté, utilisé pour organiser des rituels, des festivités et des activités éducatives, en plus de servir de terrain de jeu et d'aire de loisirs. À côté de l'enceinte du temple se trouvent les restes de 700 foyers du village. Les ruines ont déjà réapparu, après une sécheresse en 2015. «C’est la deuxième fois que je vois ce temple dans cet état», a déclaré Yotin. "Maintenant, je pense que nous devons sauver cet endroit." https://www.reuters.com/article/us-thailand-drought-temple/drought-reveals-lost-temple-in-thailand-submerged-by-dam-idUSKCN1UW023
  25. Afin de stimuler les ventes au second semestre, la plupart des sociétés immobilières lancent des campagnes de promotion pour offrir davantage aux acheteurs. Une enquête de Nation détaille des campagnes de marketing agressives visant à augmenter les ventes du troisième trimestre à la suite d'un mauvais premier semestre, imputable à la politique de la Banque de Thaïlande à compter du 1er avril et à la faible croissance économique qui a nui au pouvoir d'achat. La campagne de marketing de SC Asset Corp Plc, «Le luxe de l'intérieur», propose des bonnes affaires dans ses 32 projets résidentiels de luxe à des prix compris entre 3 et 100 millions de bahts les 24 et 25 août. Thanasiri Group Plc propose des remises et des cadeaux d’une valeur allant jusqu’à 2 millions de thb à ceux qui achètent lors de la campagne «Forever Mom» du 10 au 12 août. Jusqu'à 100 entreprises proposeront des promotions au salon Home & Condo Show qui aura lieu du 12 au 15 septembre au Siam Paragon. L’événement est organisé par 3 associations thaïlandaises de l’immobilier. Churat Chakarakul, secrétaire adjoint de la Business Housing Association, a annoncé que jusqu'à 1 000 projets résidentiels bénéficieraient d'offres promotionnelles, telles que des prix réduits et des frais de transfert gratuits. Les banques commerciales vont également proposer des financements lors de cet événement, a-t-il déclaré. «Nous attendons plus de 100 000 visiteurs et des ventes supérieures à 2 milliards de Bt.» AP (Thaïlande) Plc dépense 80 millions de Bt pour AP World, qui se poursuivra jusqu'au 7 août à Parc Paragon. Il présente son concept «Grow, joy, flow». "Nous prévoyons des ventes supérieures à 800 millions de Bt pour cet événement", a déclaré Vittakarn Chandavimol, responsable de la stratégie. LPN Development Plc offre des réductions allant jusqu'à 300 000 Bt pour son nouveau projet de maisons mitoyennes, Baan Lumpini Rangsit-Klong 2, dont les prix unitaires commencent à 1,17 million de Bt. Un sondage mené par Collier International Thailand a révélé que le nombre de mises en chantier de nouveaux condominiums à Bangkok avait diminué de 18 075 (19,9%) par rapport à la même période de l'année dernière. Le centre de recherche de Kasikorn prévoit que l'inventaire résidentiel atteindra 201 000 unités d'ici la fin de l'année, après le repli de la demande au premier semestre. https://forum.thaivisa.com/topic/1116185-good-time-to-buy-a-home-–-if-you’ve-got-the-dough/
×