Aller au contenu
BANGKOK 18 February 2019 05:11

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    13 515
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    33

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. La plupart des habitants de Bangkok et des environs estiment que le problème du smog a atteint un niveau critique et que le Premier ministre Prayut Chan-o-cha devrait invoquer ses pleins pouvoirs en vertu de l'article 44 de la Constitution pour imposer des mesures plus strictes afin de s'attaquer au problème. Ceci d'après un sondage Suan Dusit organisé par l’Université Suan Dusit. Ce dimanche, les habitants de Bangkok et de ses environs peuvent bénéficier d’un répit temporaire et extrêmement relatif (on est passé de très dangereux à mauvais pour la santé). Le Département du contrôle de la pollution a indiqué que cinq zones seulement contenaient des niveaux excessifs de particules de poussière au-dessus de 50 microns mais les mesures indépendantes AQI multiplient les chiffres par deux. Toutefois, le ministère a averti que le soulagement serait de courte durée et le pire est à craindre demain lundi. Par ailleurs, la situation dans le nord du pays reste alarmante. Le sondage Dusit a recueilli les opinions de 1 353 personnes vivant à Bangkok et dans sa banlieue du 30 janvier au 1er février, sur ce qu’elles pensaient de la situation actuelle en matière de smog, comment elles étaient affectées et ce qu’elles attendaient du gouvernement. Selon le sondage, 38,98% des personnes interrogées pensent que la situation est devenue critique et qu’elle va continuer à s’aggraver sans contrôle; 37,10% admettent que le problème affecte leur qualité de vie et menace leur santé; 30,02% souhaitent que le gouvernement s'attaque rapidement au problème. Sur la façon dont ils sont touchés, 51,44% des personnes interrogées ont déclaré être gravement touchées, car elles habitent dans les zones affectées et ont des problèmes de santé tels que maux de gorge, irritations des yeux et difficultés à respirer; 45,67% considèrent qu'elles sont légèrement touchés, car elles doivent traverser les zones affectées et porter un masque à l'extérieur. 47,04% des répondants souhaitent que le Premier ministre invoque l'article 44 et impose des mesures strictes telles que des restrictions de la circulation et la fermeture des administrations, tandis que 47,04% ont demandé que des masques de protection gratuits soient distribués par le gouvernement. Le ministère de l'Industrie a indiqué qu'entre le 4 et le 6 février, qui coïncident avec le nouvel an chinois, environ 2 500 usines de toutes tailles à Bangkok et aux alentours participeront à une «grande journée de nettoyage». Par ailleurs, elle affineront les réglages leurs machines afin de réduire les émissions. Environ la moitié de ces usines fermeront leurs portes pendant cette période, tandis que d'autres réduiront leur production nocturne d'environ 30%. À compter de demain, une flotte de 47 petits avions de la Bangkok Aviation School mènera des opérations de pulvérisation d'eau au-dessus de Bangkok et des provinces voisines, et l'administration municipale lancera un grand nettoyage à travers Bangkok. Des opérations "d’ensemencement des nuages" ont eu lieu vendredi, mais sans grand succès, seules des pluies légères ont été signalées dans certaines parties des provinces de Nakhon Pathom, Samut Sakhon et Ratchaburi. https://forum.thaivisa.com/topic/1082056-most-people-want-pm-to-use-“bitter-pill”-to-deal-with-smog-problem-suan-dusit-poll/
  2. A partir du 1er février, vous devrez prévoir votre passage à l’ambassade de Thaïlande à Vientiane en prenant un rendez-vous en ligne. Que ce soit pour un visa non-immigrant, touriste ou transit. Visitez le site thaivisavientiane.org (bien évidemment ce site n'a rien à voir avec thaivisa.com). Imprimez ensuite la confirmation de votre rendez-vous avec votre numéro dans la file d'attente. Apportez ce document imprimé avec tous les autres requis pour obtenir le visa, le jour du rendez-vous. A partir du 1er février, si vous arrivez sans rendez-vous, on ne vous recevra pas. Les demandes faites par un agent (en votre nom) ne seront plus acceptées. Plus d’information à ce sujet à partir du 28 janvier sur le site vientiane.thaiembassy.org. https://forum.thaivisa.com/topic/1080350-important-news-from-vientiane-royal-thai-embassy/
  3. PHUKET: Toute personne qui surprend quelqu'un en train de fumer en dehors d'une zone fumeurs à l'aéroport international de Phuket peut désormais recevoir une récompense de 1 500 thb pour avoir signalé l'infraction. La récompense a été annoncée par Thanee Choungchoo, directeur général de l'aéroport international de Phuket, hier (1er février). "Toute personne qui voit une autre personne fumer ailleurs que dans une zone fumeurs, qui prend une photo et qui la montre au personnel de l'aéroport menant à l'arrestation du fumeur sera récompensée de 1 500 B", a déclaré M. Thanee dans son communiqué. À compter de demain (3 février), les six aéroports internationaux exploités par Airports of Thailand (AoT) seront désignés comme zone non-fumeurs, a déclaré M. Thanee. Les six aéroports sont l’aéroport international de Phuket, l’aéroport international de Chiang Mai, l’aéroport international de Chiang Rai, l’aéroport international de Don Mueang, l’aéroport de Suvarnabhumi et l’aéroport international de Hat Yai. M. Thanee a déclaré que cette initiative visait à renforcer l'application de la loi sur le contrôle du tabac. L'aéroport international de Phuket, en tant qu'installation gouvernementale, est désigné zone non-fumeur. "Il y a six pièces clairement identifiées dans l'aéroport où les gens sont autorisés à fumer", a déclaré M. Thanee. M. Thanee a évoqué le dérangement causé aux non-fumeurs dans et autour de l'aéroport pour expliquer la décision. Toute personne reconnue coupable de violation de la loi se verra infliger une amende pouvant atteindre 5 000 thb par le ministère de la Santé publique, a-t-il noté. Pour plus d'informations sur les récompenses, contactez le centre d'appels AoT 1722 ou l'aéroport international de Phuket au 076-351666 ou au 076-351801. https://forum.thaivisa.com/topic/1081957-phuket-airport-offers-reward-for-catching-wayward-smokers/ Il est possible que vous receviez 1500 bahts si vous dénoncez un fumeur dans l'un des 5 autres aéroports de AOT
  4. Prayut admet enfin que le brouillard peut être attribué aux véhicules diesel (article de The Nation) LE GOUVERNEMENT a présenté ses excuses aux citoyens de Bangkok pour la pollution de l'air qui continue de perturber leur vie quotidienne et menace leur santé. La quantité de particules de poussière nocives PM2.5 dans l'air dépasse presque quotidiennement la limite de sécurité dans la capitale et les provinces adjacentes depuis la fin décembre. Le ciel bleu typique de cette période de l’année est dissimulé par un brouillard gris-jaune qui pourrait avoir de graves effets à long terme sur la santé. Les esprits s'échauffent, de même que les incendies de déchets qui contribuent beaucoup au problème. Les résidents ont exprimé leur frustration sur les médias sociaux, se plaignant de difficultés à respirer et pressant le gouvernement de faire plus pour résoudre le problème de manière concrète. Bien que gouverneur de la ville se soit avoué incompétent en la matière jeudi, l'administration métropolitaine de Bangkok (BMA) ont pris des mesures pour atténuer le problème dans les zones très polluées. Par exemple, ils tentent de verbaliser des véhicules émettant des fumées noires (mais les laissent repartir) et s’opposent de plus en plus aux personnes qui allument des feux à l’extérieur. Les responsables ont également commencé à surveiller de près les installations industrielles, en veillant à ce que leurs cheminées ne dégagent pas de vapeurs toxiques. Les routes sont régulièrement aspergées et de l'eau est pulvérisée dans l'air dans l'espoir infondé de réduire les particules de poussière. "Le gouvernement s'excuse pour la gêne occasionnée et souhaite remercier tout le monde pour son soutien et sa coopération", a déclaré vendredi le Premier ministre Prayut Chan-o-cha dans une déclaration. Il a également appelé les propriétaires de véhicules fonctionnant au diesel à n'utiliser leurs voitures dans le Grand Bangkok que lorsque cela est "absolument nécessaire" (sic !). «Si possible, évitez de les utiliser jusqu'à ce que le smog se dissipe», a-t-il indiqué, estimant que la cause principale du voile pourrait être attribuée à une combustion incomplète par le moteur. «En tant que solution à long terme, nous améliorerons les transports en commun, la qualité du carburant et les normes relatives aux gaz d'échappement. Nous aurons plus de stations-service offrant des choix écologiques et commencerons à promouvoir les véhicules hybrides ou électriques », a déclaré le Premier ministre. La Thaïlande produit les meilleurs tuk-tuks électriques du monde mais ne les vend qu'à l’exportation. Par ailleurs, M. Siwatt Pongpiachan, directeur du Centre de recherche sur la prévention des catastrophes du Centre NIDA, a appelé le gouvernement à commencer à distribuer des masques aux personnes vivant dans les zones touchées par le smog. "C’est la première chose que le gouvernement devrait faire parce que le smog affecte la santé de la population", a-t-il déclaré. Sitwatt a également exhorté le gouvernement à fournir aux gens des informations précises afin qu'ils sachent comment gérer au mieux la situation. "La Thaïlande devrait apprendre des pays qui ont déjà combattu le smog", a-t-il déclaré. Il estime également que la Thaïlande devrait envisager de mettre en œuvre la loi sur la qualité de l’air et de créer une agence de protection de l’environnement. L'Organisation mondiale de la santé considère que les PM2,5, ou particules de 2,5 microns ou moins, sont cancérigènes. Selon le Département de la lutte contre la pollution (PCD), le danger apparaît si la quantité de PM2,5 dépasse 50 microgrammes par mètre cube d’air. Au-delà de cela, les gens vont commencer à avoir des problèmes de santé. Vendredi, 35 zones du Grand Bangkok ont été touchées par des niveaux trop élevé de PM2,5. Or vendredi a été le meilleur jour de la semaine car, la BMA a ordonné la fermeture des écoles pendant deux jours. Dans le même temps, Siam Commercial Bank et Kasikornbank ont exhorté les membres du personnel enceintes, sensibles à la poussière ou ayant des enfants à télétravailler jusqu'à mardi. Dans l'intervalle, les opérations de lutte contre le smog se sont poursuivies dans plusieurs parties du Grand Bangkok. Vendredi matin, quatre drones ont décollé de la mairie de Bangkok pour rejoindre trois véhicules de pompiers lors de la dernière bataille contre le brouillard menaçant la santé. De l'eau est également pulvérisée depuis les étages d'immeubles de grande hauteur. Le chef de l'armée, le général Apirach Kongsompong, a déclaré que ses forces avaient également activement répondu à la politique du gouvernement en matière de lutte contre la pollution. «Les gens devraient aussi aider. Ne faites pas que blâmer le gouvernement. C'est le devoir de tout le monde." mais il ne dit pas de quel "devoir" il s'agit. https://forum.thaivisa.com/topic/1081916-govt-apologises-for-bangkok’s-suffocating-hazardous-smog/ Tout va se jouer lundi. Actuellement, et malgré la fermeture des écoles, les niveaux n'ont pas baissé assez pour parler de victoire.
  5. Abhisit Vejjajiva, ancien Premier ministre et dirigeant du Parti démocrate, est le seul candidat au poste de Premier ministre que le parti soumettra à la Commission électorale. La Constitution permet à chaque partie de soumettre jusqu'à trois noms. Contrairement aux Pheu Thai Party et Phalang Pracharat qui désigneront 2 ou 3 candidats (dont le général Chan-o-cha), les démocrates ont annoncé vendredi qu'ils ne proposeraient que Abhisit. On avait supposé que le patriarche et ancien dirigeant du démocrate Chuan Leekpai pourrait se présenter comme candidat, mais il ne l’a pas fait. Le porte-parole Thana Chiravinit a déclaré que le parti avait voté à l'unanimité en faveur de la candidature d'Abhisit au poste de Premier ministre. Il a déclaré que M. Abhisit était un politicien dévoué qui n'avait aucune réputation de corruption. Abhisit défend également la démocratie et a déjà été premier ministre. https://forum.thaivisa.com/topic/1081883-abhisit-the-only-democrat-candidate-for-pm/
  6. BANGKOK - Plusieurs jours après que les nouvelles règles ont changé la manière dont les visas sont traités pour les retraités étrangers, les officiers de l'immigration les rejettent déjà, selon des sources internes au bureau. À compter du 1er mars, les retraités étrangers doivent présenter un revenu mensuel d'au moins 65 000 bahts ou détenir un minimum de 800 000 bahts dans des banques thaïlandaises. Ils doivent conserver ce montant pendant trois mois après l'octroi de l'extension, après quoi ils ne peuvent en retirer que la moitié. Les nouvelles règles indiquent également combien de temps les candidats doivent attendre pour savoir si leurs visas ou leurs extensions ont été approuvés. «Nous discutons avec le service juridique de la signification de ces nouvelles politiques», a déclaré un responsable de l'immigration impliqué dans l'approbation de telles demandes. "En ce moment, nous nous efforçons tous de savoir quelles sont les procédures." La source a également indiqué que certains agents chargés de la gestion des visas enverraient des notes à leurs supérieurs, déclarant qu’ils ne savaient plus comment traiter les demandes en vertu de la nouvelle réglementation publiée lundi. «Nous leur demanderons de reconsidérer leur décision», a déclaré le responsable qui a refusé de donner son nom car il n'était pas autorisé à parler aux médias. Un autre responsable du bureau de l'immigration a déclaré que les changements avaient été ordonnés après que quatre ambassades en Thaïlande - la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Danemark et l'Australie - ont sur-réagi et cessé d'émettre des déclarations sous serment certifiant les revenus mensuels des demandeurs de leurs pays respectifs. "Par conséquent, le Bureau de l’immigration doit proposer ses propres méthodes de vérification de la situation financière des demandeurs", a déclaré la source sous le même couvert de l’anonymat. En vertu des nouvelles règles, les demandeurs de visa de retraite doivent être âgés de 50 ans et plus. Ils doivent soit prouver que leurs revenus mensuels d’au moins 65 000 bahts ont été transférés sur un compte bancaire thaïlandais ou avoir un solde d’au moins 800 000 bahts sur leurs comptes bancaires thaïlandais. Les comptes doivent porter les mêmes noms que les demandeurs. Les comptes bancaires des conjoints ne sont pas éligibles. Et le montant minimum de 800 000 bahts doit avoir été déposé deux mois avant le dépôt de toute demande de visa et y rester trois mois après, soit pendant au moins cinq mois, plus le temps de traitement de la demande. Les demandeurs («étrangers») doivent continuer à maintenir au moins 400 000 bahts en tout temps, et le visa doit être renouvelé chaque année. Le changement dérogeait aux règles précédentes qui exigeaient soit un affidavit du consulat déclarant un revenu de 65 000 bahts, soit un dépôt ponctuel de 800 000 bahts au moment de la demande. Les réactions sur Thaivisa (cet article vient de Khaosod) ont été extrêmement négatives car les autorités thaïlandaises expliquaient précédemment que ces 800 000 thb devaient servir à subvenir aux besoins du retraité pendant un an. Si on ne peut pas toucher à cet argent, il faut donc 800 000 (puis 400 000) thb plus de quoi subvenir à ses besoins (soit 800 000 bahts de plus). «Dans ce cas, pourquoi continuer de dire que cet argent sert à couvrir les frais de subsistance s'il ne peut être utilisé que six mois par an», a déclaré l'utilisateur Connda. «Alors… quelle est la prochaine étape ? Quel est le prochain coup de marteau sur la tête ? " «Et je pensais que les 800 000 bahts servaient à couvrir les frais de subsistance et non à générer des intérêts pour les banques thaïlandaises!», dit l'utilisateur, Madmitch. https://forum.thaivisa.com/topic/1081842-new-retiree-visa-rules-bewilder-thai-immigration-source/ Seuls 4 pays ont perdu leur sang froid et ont cessé de délivrer le certificat de revenus (dont rien ne dit qu'il sera encore accepté pour les autres) mais ils ont détruit l'écosystème qui donnait satisfaction à tout les monde (donc aux Thaïlandais.es) en forçant l'immigration à prendre des mesures drastiques. Les ressortissants de la centaine des pays dont les consuls sont restés calmes pourraient avoir à en souffrir. D'après l'expert de Thaivisa en anglais, le certificat de revenus est toujours accepté par l'immigration mais les officiers pourraient demander des preuves (donc des relevés de compte bancaire thaïlandais). Ceux qui se rendront à l'immigration le 1er mars pourront nous en dire plus si tant est que les officiers aient compris les règles d'ici là.
  7. La lettre de Votre Conseiller Consulaire Claude Bauchet - Février 2019 Redonner la parole aux citoyens, voilà ce que doit être l’objectif de ce GRAND DÉBAT. Maintenant la possibilité de nous faire entendre se concrétise. Un débat ne se refuse pas ! Cette contestation est un véritable cri social, une demande de replacer le citoyen au cœur des décisions qui nous concernent tous. Né d’une exaspération partagée par de nombreux citoyens autour de l’augmentation des taxes sur les carburants, ce mouvement populaire s'est aujourd'hui étendu à des problématiques plus larges. Certaines de ces revendications se retrouvent dans les quatre thèmes proposés : Transition écologique, Fiscalité et dépenses publiques, Démocratie et citoyenneté, Organisation de l'état et des services publics. Mais aucun sujet ne doit être d’emblée écarté ! Français du Monde vous propose de nous retrouver, sans sectarisme ni ligne rouge, et débattre ensemble de toutes ces questions dans un format qui devrait permettre à chacune et chacun de s’exprimer. A BANGKOK, le Samedi 9 février à 14H au Just One, 58 soi Ngam-Duplee, Sathorn soi 1, MRT LUMPINI A KOH SAMUI, le Dimanche 10 février à 14H, en face de l'école Française Jungle Samui, 142/99 Moo 4, Soi Renaissance, Maret Lamai. A PHUKET, le lundi 11 février à 18H au NOVOTEL PHUKET VINTAGE PARK 89 Rat-Uthid 200 Pee Road,Patong, Kathu A CHIANGMAI, le mardi 12 février à 18H à l'Alliance Française, Salle Polyvalente, 138 Thanon Charoen Prathet A KON KAEN le mercredi 13 février à 14H à l'Hôtel Charoenthani, 260 Srichan Road, Chang Wai, A PATTAYA, le jeudi 14 février à 17H à l'École Francaise Internationnale de Pattaya Moo 6, Huay Haï roadNongprue - Banglamung Conseiller Consulaire, élu sur la liste Français du Monde, je serai présent à TOUTES CES RÉUNIONS. A votre écoute, pour échanger avec vous sur ces sujets qui nous tiennent tous à cœur et mettre particulièrement en valeur nos préoccupations spécifiques de français résidant en Thaïlande dans tous les domaines de notre vie quotidienne (social, administratif, éducatif, culturel …) Je profite de cette lettre pour remercier les 337 personnes qui ont signé la pétition CSG-CRDS : LES FRANÇAIS HORS D’EUROPE DISCRIMINÉS ET SURTAXÉS Cette injustice fiscale, qui révolte nombre d’entre nous, pourra bien entendu être évoquée lors de ces débats. A bientôt donc https://www.fdmthai.com/so/8bMYeSdJQ?cid=d9d72541-53d2-47b2-bb13-25b1757a7368#/main
  8. BANGKOK - La frénésie d’achat de l’Armée royale thaïlandaise (dixit Khaosod) ne montre aucun signe de ralentissement avec les nouvelles de ce vendredi. Elle s’est engagée à dépenser 2,2 milliards de baht supplémentaires pour acheter davantage de matériel militaire en provenance de Chine. Selon la commande publiés par les militaires, la force armée achètera trois véhicules de transport de troupes blindés, 12 unités d’artillerie mobiles, 10 véhicules de maintenance, 12 véhicules de commandement blindés et trois véhicules médicaux blindés. Ces véhicules rejoindront la flotte existante de 39 APC [ Armoured personnel carrier en français, véhicule de transport de troupes] que la Thaïlande a achetés à la Chine en 2017. L’achat comprendra également plus de 18 000 obus d’artillerie, grenades et autres «projectiles hautement explosifs». Il existe une ligne budgétaire pour un «simulateur» non spécifié coûtant 151 millions de bahts. Au total, la transaction coûtera environ 2,25 milliards de bahts, indique le document. Cette révélation a lieu quelques semaines à peine après que l’armée a annoncé l’achat de 14 chars de combat supplémentaires auprès de la République populaire, en plus du stock actuel de 39 chars fabriqués en Chine. Lors d'une visite à Pékin le mois dernier, le chef de l'armée, le général Apirat Kongsompong, a déclaré que la Thaïlande travaillerait encore plus étroitement avec l'armée chinoise en 2019. https://forum.thaivisa.com/topic/1081820-army-spends-22-billion-baht-for-more-chinese-apcs-ammo/ Cet APC chinois VN-1 devrait faire partie de la commande
  9. Un moine a été arrêté et défroqué pour avoir agressé sexuellement des garçons et avoir publié du contenu pornographique en ligne. «Il a avoué qu'il commettait ces crimes depuis plus de 10 ans. Chaque fois que son comportement était découvert dans un temple, il changeait simplement de lieu », a déclaré le célèbre Surachate Hakparn, ici avec sa casquette de répression de la criminalité des technologies de l'information. Surachate a identifié le suspect, maintenant défroqué, comme Sikarin Klaisuwan, âgé de 40 ans. «Il choisissait des temples qui organisaient des ordinations de masse pour les moines novices, car il y avait beaucoup de garçons à approcher», a déclaré Surachate. Il a ajouté que Sikarin était accusé d'avoir abusé d'enfants de moins de 15 ans. Les accusations sont passibles d’une peine d’emprisonnement allant de quatre à vingt ans et d’une amende de 80 000 à 400 000 Bt. Surachate a déclaré que la police avait découvert que Sikarin avait conservé de nombreuses vidéos de ses agressions sexuelles contre des garçons dans la province de Kanchanaburi. Dans une autre affaire, la police a découvert qu'un moine de 30 ans de la province de Khon Kaen diffusait du contenu pornographique sur Line et Facebook. Le suspect, maintenant défroqué, a été identifié comme Danainat Saengphan. "Il a apparemment attiré les filles pour lui parler et lui envoyer leurs photos nues sans qu'elles sachent qu'il était un moine", a déclaré Surachate. Il a ajouté que son agence avait également arrêté un Allemand de 82 ans pour possession de pédopornographie. "Il est passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans et d'une amende de 100 000 Bt, s'il est reconnu coupable", a déclaré Surachate. https://forum.thaivisa.com/topic/1081683-monk-arrested-for-child-abuse/
  10. La police de l’immigration de Pattaya qui a arrêté un Sud-Coréen recherché dans son pays d’origine pour agression a également arrêté son meilleur ami. Le deuxième Coréen était en overstay de 12 ans. Ils ont également trouvé un peu de drogues La page de l'immigration sur Facebook a annoncé l'arrestation mercredi de Kyu Jae Lee, recherchée pour agression en Corée du Sud et qui se cachait à Pattaya. Également à son adresse, Byung Kwan Han a été retrouvé avec un "retard" de de visa de 4 419 jours. Dix grammes de méthamphétamine "ice" ont été récupérés. L'adresse n'a pas été révélée. Les deux amis ne seront pas séparés, dit l'immigration. https://forum.thaivisa.com/topic/1081755-bad-guys-out-immigration-get-two-for-the-price-of-one-in-pattaya/ Le chef de l'immigration, le général Surachate Hakparn, a annoncé l'arrestation de deux hommes recherchés en Europe sous l'inculpation de drogue et de vol qualifié. L'un d'entre eux avait une femme thaïlandaise et se cachait à Phuket depuis près de dix ans. L’autre était caché à Pattaya. On a vu Surachate blaguer avec les suspects, mais leurs crimes étaient sérieux. Les suspects portaient des t-shirts oranges et jaunes portant le slogan "Prisonnier de l’immigration". Le suspect numéro un est Daniele Lollo, d'Italie. Il était recherché depuis 2003 lorsqu'une perquisition chez lui à Trévise a permis de découvrir de la cocaïne, du ganja et des produits chimiques servant à la production de cocaïne. Il a été arrêté mardi. Il vivait à Phuket depuis 2010 et a une femme thaïlandaise. La police enquête pour savoir s'il a des liens avec la criminalité liée à la drogue en Thaïlande. Il sera expulsé en Italie. Le deuxième suspect est Petr Bilek, âgé de 55 ans, recherché par la police tchèque pour vol qualifié. Il se cachait à Pattaya et sera renvoyé en République tchèque. https://forum.thaivisa.com/topic/1081749-bad-guys-out-big-joke-meets-italian-and-czech-criminals-hiding-out-in-thailand/
  11. Sanook a indiqué que le système permettant d’afficher les détails d’un permis de conduire thaïlandais sur son téléphone sera en place demain. À partir du 15 janvier, il sera inutile de vous munir du permis en plastique ordinaire (format carte de crédit) si vous avez demandé un permis de conduire électronique. Il peut être montré à la police et serait utile en cas d'accident. Les données figurant dans le permis conduire numérique comprennent les allergies, le groupe sanguin, les maladies, les préférences en terme d'hôpitaux, les personnes à contacter en cas d'urgence, les informations sur la localisation et le suivi (de vos déplacements). Toute personne possédant un ancien permis peut désormais demander le nouveau "PC Plus" dans les bureaux du Dpt des Transports terrestres, a déclaré le chef du DLT Pheerapong Thawornsupacharoen. Il est également disponible pour ceux qui obtiennent leur permis pour la première fois. Ceux qui ont à la fois un permis voiture et un permis moto sont éligibles. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1078164-thai-driving-licence-on-your-phone-starts-tomorrow/ Sanook ne donne pas les détails techniques. Par exemple : où sont stockées vos données ? S'agit-il d'une application qui permet de relier le téléphone avec la base de donné du DLT ? S'agit-il d'un simple document de type pdf par exemple que les policiers peuvent contrôler dans leur propre banque de données ? Qu'entend-on par suivi de votre localisation ? Si on a permis de conduire de la dernière génération (avec une puce électronique), est-ce que ces données médicales n'y figurent pas déjà ?
  12. De nombreux sites gouvernementaux ne fonctionnent qu'avec tel type de logiciel et pas avec les autres.
  13. L'immigration thaïlandaise a annoncé un changement majeur concernant les conditions financières requises pour postuler à une extension de visa basée sur la retraite, OA. Confirmé dans l'ordonnance de police n ° 35/2561 obtenue par Thaivisa : les étrangers qui demandent une prolongation du visa retraite en utilisant le système des 800 000 bahts en banque ou la méthode du revenu combiné doivent désormais conserver 800 000 bahts en banque pendant trois mois après l'obtention de l'extension et 400 000 baht à la banque après cela. Les étrangers doivent toujours être en mesure de montrer les 800 000 baht dans une banque thaïlandaise deux mois avant la demande d'extension de visa. Cela signifie que pendant 5 mois (2 mois avant + 3 mois après) le compte doit être créditeur d'au moins 800 000 bahts puis pendant les 7 autres mois le compte doit être créditeur d'au moins 400 000 bahts. Dans le document détaillé ci-dessous il apparaît clairement que "avoir la preuve d'avoir un revenu d'au moins 65 000 THB / mois", soit par certificat de l’ambassade soit par preuve de virements mensuels par la banque thaïlandaise, reste l'option numéro 1. Les conditions requises pour une extension de visa conformément à la nouvelle ordonnance de police sont les suivantes: (1) Doit avoir obtenu un visa non-immigrant (Non-Im) (2) Doit être âgé de 50 ans ou plus (3) avoir la preuve d'avoir un revenu d'au moins 65 000 THB / mois ou; (4) Au moins 2 mois avant la date de dépôt et au moins 3 mois après avoir obtenu l'autorisation, l'étranger doit avoir déposé des fonds dans une banque thaïlandaise d'au moins 800 000 THB. L’étranger peut retirer le fonds trois mois après avoir obtenu l’autorisation et le solde ne doit pas être inférieur à 400 000 THB ou; (5) Doit disposer d'un revenu annuel et de fonds déposés auprès d'une banque commerciale en Thaïlande pour un total d'au moins 800 000 THB jusqu'à la date de dépôt. Ce fonds doit rester sur le compte avant et après l’autorisation, et l’étranger peut effectuer un retrait dans les mêmes conditions que celles mentionnées au paragraphe (4). Les nouvelles exigences concernant le maintien de 800 000 bahts à la banque pendant trois mois après l'octroi du visa de retraite prennent effet à compter du 1er mars 2019. La nouvelle vient après que Fabulous 103 FM à Pattaya a annoncé précédemment que l’immigration thaïlandaise envisageait d’obliger certains retraités à montrer un relevé bancaire avec un solde de 800 000 bahts tous les trois mois. Bien que la proposition présentée par Fabulous 103 FM puisse constituer une exigence distincte, Thaivisa estime qu’il s’agit bien de l’exigence détaillée dans l’ordonnance de police n ° 35/2561. https://forum.thaivisa.com/topic/1081671-foreigners-now-need-to-keep-800k-in-thai-bank-for-three-months-after-retirement-extension-is-granted/ On semble se diriger vers deux systèmes : soit le retraité a un revenu mensuel régulier (1600 / 1800 €), soit il dépose en banque, un matelas de 20 000 € qui garantit qu'il a les moyens nécessaires en cas de coup dur.
  14. ThaïlandeLe réseau social Facebook va interdire les publicités politiques d'«entités étrangères» à l'approche des élections générales du 24 mars en Thaïlande pour éviter les manipulations. Dans un message publié sur le réseau social, Facebook indique qu'il aidera à «protéger» le vote des Thaïlandais, le premier depuis le coup d'Etat de 2014. Il interdira temporairement les publicités émanant «d'entités étrangères qui sont de nature électorale». Le premier réseau social du monde va appliquer des principes qu'il a déjà instaurés aux États-Unis, en Grande-Bretagne ou encore au Brésil. Au Nigeria, où l'élection présidentielle aura lieu le 16 février, et en Ukraine, où le premier tour est prévu pour le 31 mars, des mesures similaires ont été mises en oeuvre par le géant de l'internet. Présidentielle américaine Facebook est notamment accusé de ne pas avoir su détecter des campagnes de manipulation de l'électorat américain lors de la présidentielle de 2016, attribuées à la Russie. L'affaire Cambridge Analytica, le scandale de l'exploitation de données d'utilisateurs de Facebook à leur insu pour des fins politiques, a également terni sa réputation. «C'est une chose sur laquelle nous travaillons pour différentes élections dans le monde», a affirmé à l'AFP Katie Harbath, responsable de Facebook pour les élections. «Tout cela vise à s'assurer que nous surveillons les différents moyens par lesquels des acteurs néfastes pourraient tirer parti de notre plateforme». Un réseau très populaire Comme dans d'autres pays d'Asie du sud-est, Facebook est très populaire en Thaïlande où il compte 52 millions d'utilisateurs, selon le groupe américain. Le réseau social a notamment été utilisé depuis le coup d'Etat pour exprimer des voix dissidentes ou critiques, notamment de la part des exilés. (ats/nxp) https://www.24heures.ch/monde/Facebook-bannit-les-pubs-politiques-etrangeres/story/10473795
  15. CHIANG RAI - Des efforts sont en cours pour transformer un complexe de grottes où 13 jeunes footballeurs et leur entraîneur ont été piégés en un parc historique national. Le projet a été annoncé mardi à Chiang Rai, bien qu'un responsable ait déclaré aujourd'hui que les travaux ne pourraient commencer que lorsque les eaux de crue se seront complètement retirées de Tham Luang. Les tentatives de ré-exploration de la grotte ont été interrompues à la mi-janvier en raison de nouvelles inondations, a déclaré aux journalistes le vice-gouverneur de Chiang Rai, Pasakorn Boonyalak. L’équipe chargée de la ré-exploration de la grotte était dirigée par le britannique Vernon Unsworth, le même homme qui s’était porté volontaire pour les secours en juillet, a déclaré Pasakorn. Selon des responsables, le gouvernement a approuvé un projet pour faire de Tham Luang un parc historique en décembre, mais la nouvelle n’a été révélée à la presse que cette semaine. M. Pasakorn a déclaré que plus de 370 pièces d'équipement utilisées lors de l'opération de sauvetage avaient été laissées dans les grottes - des seringues aux réservoirs d'oxygène - et qu'un comité déciderait quels articles seraient conservés pour être exposés. Lors d'une conférence de presse tenue juste après que les 13 personnes eurent été sauvées, le gouverneur de Chiang Rai, alors président, a déclaré qu'une partie du complexe de grottes serait transformée en un "musée vivant". https://forum.thaivisa.com/topic/1081567-tham-luang-cave-complex-to-become-historical-park/
  16. Un éléphant domestique a piétiné un homme alors qu'il livrait de la nourriture à un autre groupe d'éléphants dans une entreprise touristique de Phang Nga. La police a déclaré que Thaworn Sawaengkij, 59 ans, avait été tué par un éléphant de 40 ans alors qu'il livrait des plants d'ananas pour nourrir un groupe d'éléphants à Tambon Song Praek mercredi soir. Son fils, Anurat Sawaengkij, 35 ans, a déclaré qu'il avait appris des villageois de la localité que l'éléphant avait rompu sa chaîne et avait frappé Thaworn à plusieurs reprises sur environ 30 mètres. Il déchargeait des plants d'ananas de sa camionnette. Anurat a déclaré qu'il devait distribuer de nourriture à un autre groupe d'éléphants à un autre endroit. Quand il est arrivé sur les lieux, son père respirait à peine. Il l'a conduit à l'hôpital de Phang Nga mais il était mort à son arrivée. L'éléphant agresseur a ensuite été récupéré par son maître et éloigné de peur qu'il n'attaque d'autres villageois. https://forum.thaivisa.com/topic/1081570-phang-nga-man-kicked-to-death-by-domestic-elephant/
  17. Un tribunal abandonne l'affaire contre un présumé trafiquant d'espèces sauvages Un parrain accusé de trafic de cornes de rhinocéros en Thaïlande pour un million de dollars (31 millions de Bt), a été innocenté lors de son procès, dans un verdict qualifié d'inattendu de la part d'un défenseur de l'environnement. Boonchai Bach, de nationalité vietnamienne et thaïlandaise, a été arrêté en janvier dernier pour trafic de 14 cornes de rhinocéros d'Afrique. Son arrestation a eu lieu après que la police a surpris un responsable de l'aéroport qui tentait de sortir les cornes de la section de quarantaine d'un aéroport de Bangkok. L'enquête a mené vers un grand réseau mafieux prétendument financé par Boonchai. L’affaire a été classée sans suite mardi par un juge pour manque de preuves, selon un responsable du tribunal provincial de Samut Prakan, où le procès a eu lieu. Le dossier contre Boonchai s'est révélée vide après qu'un témoin clé a changé son témoignage reliant Boonchai au crime, selon le fondateur du groupe pro-faune Freeland, Steve Galster. "En fin de compte, l'affaire a été traitée comme une contravention de stationnement", a déclaré Galster, ajoutant que le dossier "s'était effondré" lorsque le seul témoin majeur de l'accusation avait "retourné sa veste" à la barre. Des représentants de Freeland, dont Galster, ont participé à l'enquête et ont témoigné lors du procès de mardi. Ils allèguent qu'il existe «des informations qui incriminent» la famille Bach qui ferait partie d'un vaste syndicat du crime du Sud-Est asiatique baptisé «Hydra». Le syndicat passe en contrebande de l'ivoire d'éléphant, de la corne de rhinocéros et des parties de tigre à des revendeurs chinois et vietnamiens. Des trafiquants opèrent depuis des années dans la province de Nakhon Phanom, à la frontière avec le Laos. C’est un point central de la chaîne asiatique de trafic d’espèces sauvages, dans lequel des marchandises de contrebande transitent par la Thaïlande, puis passent au Laos, puis au Vietnam et en Chine. Les deux pays comptent parmi les plus grands marchés mondiaux pour les espèces en danger, notamment les tigres, les éléphants, les rhinocéros et les pangolins. http://www.nationmultimedia.com/detail/breakingnews/30363236 photo The Guardian
  18. Plus de 22 millions de Thaïlandais souffrent de maux dus à une consommation élevée de sel et de sodium et chaque année, 20 000 d'entre eux meurent d'une des quatre principales maladies connexes, entraînant des pertes énormes pour le pays, estimées à 98,9 milliards de thb. Des universitaires et des militants de la santé demandent donc au gouvernement d’imposer une taxe sur les produits alimentaires riches en sodium, affirmant qu’une telle mesure amènerait l’industrie alimentaire à ajuster le régime alimentaire de ses habitants. La taxe ne coûterait que 5,3 millions de Bt à la population, tout en contribuant à sauver la vie de 32 670 personnes. Le Dr Surasak Kantachuvesiri, président du réseau Low Salt Thailand Network, a déclaré à un séminaire que 13,2 millions de Thaïs souffraient d'hypertension, 500 000 d'AVC, 750 000 de coronaropathies et 7,6 millions de néphropathies, ce qui entraîne 20 000 nouveaux dialysés chaque année. Le séminaire se déroulait dans le cadre de la conférence Prince Mahidol Award qui se tient à Bangkok jusqu'au 3 février. "La surconsommation de sodium cause 20 000 décès en Thaïlande par an et, lorsqu'elle est combinée à des traitements médicaux, elle entraîne des pertes économiques de 98,976 milliards de Bt par an", a déclaré Surasak. Un tiers des Thaïlandais mangent des plats faits maison, un tiers des plats de rue et un tiers des produits alimentaires en vente dans les magasins de proximité. "Plus de 90% des familles thaïlandaises mangent des nouilles instantanées, ce qui équivaut à huit millions de paquets de nouilles instantanées par jour", a-t-il ajouté. Surasak a déclaré qu'il était nécessaire de sensibiliser le public aux dangers des régimes riches en sel et de forcer l'industrie alimentaire à réduire l'apport en sodium. Une mesure fiscale - qui ne viserait pas à enrichir l'État mais à faire en sorte que les Thaïlandais consomment moins de sel et achètent des produits alimentaires à faible teneur en sodium à des prix moins chers - pourrait être imposée pour que l'industrie alimentaire obtempère, a-t-il déclaré. Il est nécessaire de limiter les niveaux de sodium des produits alimentaires importés, a-t-il déclaré, citant le fait que les nouilles instantanées thaïlandaises contenaient 2 000 milligrammes de sodium par paquet, contre 7 000 pour celles importées de Corée. La limite de sodium dans les produits alimentaires importés est à l’ordre du jour de la Food and Drug Administration (FDA), a déclaré le Dr Poonlarp Chanthawijitwong, de la FDA. Il a ajouté que la FDA avait annoncé l'année dernière que 13 produits alimentaires devaient porter une étiquette indicative (GDA) pour le sucre, les matières grasses et le sodium. Les 13 produits sont des snacks, des chocolats, des produits de boulangerie, des produits alimentaires instantanés, des plats surgelés, des boissons dans des emballages scellés, du thé, du café, du lait, des yaourts, des produits laitiers, du lait de soja et des glaces. La FDA a également modifié la dose journalière maximale recommandée pour le sodium indiquée sur les étiquettes, afin qu'elle ne dépasse pas 2 000 milligrammes, une baisse par rapport au plafond précédent de 2 400 milligrammes, a-t-il déclaré. Selon le chercheur Payao Phonsuk, la Thaïlande pourrait à terme suivre le projet SHAKE de l’Organisation mondiale de la Santé sur la réduction de la teneur en sel. The SHAKE formule des recommandations pour une meilleure alimentation en collaboration avec les industriels. Il a été constaté que le fait de travailler avec l’industrie alimentaire pour modifier le régime alimentaire de la population offrait le plus d’avantages, suivi de l'étiquetage. http://www.nationmultimedia.com/detail/national/30363251 photo d'illustration, on ne sait pas le Bento contient trop de sel, mais c'est probable.
  19. Appel à une plus grande coopération de la part du public et menace de sanctions contre les responsables. LE PREMIER MINISTRE a déclaré qu'il était déterminé à intensifier les mesures pour lutter contre l'aggravation de la pollution atmosphérique qui sévit dans la capitale, ajoutant qu'il pourrait même publier des ordonnances drastiques limitant l'utilisation de véhicules. Le Premier ministre général Prayut Chan-o-cha a souligné que tout le monde devrait contribuer aux efforts d'atténuation du smog, sinon la junte imposerait des mesures sévères de lutte contre la pollution. S'exprimant lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition "Notre pays, notre avenir" hier, M. Prayut a averti que si le smog à Bangkok n'était pas combattu efficacement, le Conseil national de la paix et de l'ordre (NCPO) publierait des ordonnances interdisant les voitures circulant au diesel et pourrait même rationner l’espace de circulation (fermer des routes ?) pour atténuer la crise des PM2,5. M. Prayut a également averti que les autorités locales et les agences concernées pourraient être sanctionnées si elles ne contrôlaient pas la pollution et n'amélioraient pas la situation. Alors que la qualité de l'air à Bangkok et dans les provinces voisines continuait à se dégrader hier et que le niveau de particules très fines et nocives - les PM2,5 - devrait rester bien au-dessus des normes de sécurité jusqu'à ce week-end, les autorités ont commencé à imposer des mesures plus strictes. L'Administration métropolitaine de Bangkok (BMA) a demandé aux écoles et universités de la capitale de fermer pendant deux jours. Le Premier ministre a également exprimé sa frustration devant les efforts inefficaces pour s'attaquer au problème de la pollution atmosphérique à Bangkok, appelant toutes les parties prenantes à travailler plus dur. «Le problème des PM2,5 est causé par plusieurs facteurs. Tout le monde doit donc travailler ensemble pour lutter contre ces facteurs de pollution et résoudre le problème à la source», a déclaré Prayut. «Certaines personnes ont choisi le problème de la pollution atmosphérique pour critiquer le gouvernement, mais celui-ci insiste sur le fait que nous avons déjà mis en œuvre toutes les mesures nécessaires à court terme, telles que la pulvérisation d'eau (sic !) et la distribution de masques. Mais les gens ont aussi le devoir de faire leur part. " Il a exhorté la population à avoir davantage d'esprit civique, à suivre les règles et à changer leurs habitudes polluantes, par exemple en utilisant des véhicules qui n'émettent pas de fumées noires. "Je ne veux pas causer de gêne aux gens, mais nous avons besoin de la participation du public pour résoudre le problème", a-t-il déclaré. Le Premier ministre a également insisté sur le fait que les agences officielles chargées de lutter contre le smog, telles que le département de contrôle de la pollution, la BMA et les autorités locales, devaient surveiller efficacement les niveaux de PM2,5 et alerter les populations lorsque la qualité de l'air devient nuisible pour assurer la bonne santé des citoyens. Si les agences officielles concernées ont manqué à leur devoir, Prayut a prévenu qu'elles seraient punies. Il a également demandé aux exploitants d’entreprises et aux propriétaires d’usines de réduire leurs activités au cours de cette période et de s’assurer que leurs installations respectaient les normes de protection de l’environnement. Entre-temps, il a ordonné au commandement des opérations de sécurité intérieure dans chaque province de déployer des militaires pour inspecter les usines dans leurs régions et s’assurer qu’elles respectaient les normes d’émission de pollution. Le porte-parole du gouvernement, Puttipong Punnakanta, a déclaré que le Premier ministre était également préoccupé par le bien-être des étudiants. Il a donc demandé au ministère de l'Education d'ordonner la fermeture temporaire d'écoles dans la capitale aujourd'hui et demain. Il a également autorisé les gouverneurs provinciaux à envisager la fermeture temporaire d'écoles en fonction de la pollution atmosphérique dans leur province. Il n'a pas expliqué pourquoi l'air serait plus pur dans les domiciles que dans les écoles. Le gouverneur de la BMA, Aswin Kwanmuang, a ordonné que les 50 districts de Bangkok soient désignés zone de contrôle de la pollution en vertu de la loi sur la santé publique afin de permettre à la BMA d'imposer des mesures légales plus strictes, telles suspendre les travaux de construction. https://forum.thaivisa.com/topic/1081509-pm-prayut-vows-to-crack-the-whip-over-pollution/ Les observateurs rappellent que la pollution est traditionnellement plus sévère dans les provinces au nord de Bangkok que dans la capitale. Les épisodes de pollution sont beaucoup plus intenses et longs à Chiang Mai, par exemple. En province, les mesures prises ne sont jamais mises en place car la population sait bien que le gouvernement ne s'attaquera pas aux agriculteurs qui pratiquent l'écobuage ni aux automobilistes, tous des électeurs potentiels. Le pic, ce matin, se trouve à Saraburi. Les autorités ont cessé d’accuser les Cambodgiens et reconnaissent que les véhicules polluants sont immatriculés en Thaïlande.
  20. Information à vérifier, les écoles privés n'ayant pas renvoyé leurs élèves. BANGKOK - Les élèves seront renvoyés de toutes les écoles publiques à midi et les cours seront annulés jusqu'à vendredi, la pollution de l'air empirant, a annoncé mercredi le gouverneur. Les cours dans 437 écoles publiques ont été annulés par crainte que le smog lourd puisse avoir un impact sur la santé des élèves, selon le gouverneur Aswin Kwanmuang. Les responsables ont déclaré que la pollution dans la capitale ce matin dépassait les niveaux acceptables dans 39 zones, avec une densité maximale allant jusqu'à 145 microgrammes par mètre cube vers Rama II à Samut Sakhon Selon les prévisions météorologiques de l’État, le manque de vent et l’augmentation de la pression atmosphérique ont aggravé la situation, qui devrait persister à des niveaux actuellement malsains jusqu’à lundi prochain au plus tôt. Aswin a déclaré que les prévisions avaient conduit à la décision de fermer temporairement les écoles parce que "la pollution risquait de nuire aux enfants". La frustration, voire la colère, des Bangkokiens ne cessent de croître alors que les autorités "s'agitent" pour lutter contre la pollution croissante depuis le mois dernier sans aucun résultat concret. Parmi ces efforts, citons la symbolique pulvérisation d’eau dans l’air, le nettoyage des rues et l’arrêt de la construction des métros. Le gouvernement a été vivement critiqué pour sa gestion inefficace ou son inaction. Aswin a présenté aujourd'hui des mesures supplémentaires susceptibles "d'impressionner" le public, notamment le déploiement de 50 drones pour pulvériser de l'eau et l'installation de davantage de détecteurs de pollution dans les espaces publics. Mais il y a peu de chance que cela "impressionne" la population. Il a déclaré que les heures de fonctionnement des usines seraient limitées, mais ne propose aucune réelle mesure comme de s'attaquer à la sacro-sainte circulation des automobiles. "Nous demanderons la coopération de tous", a-t-il déclaré. "Tout le monde doit s'entraider." Il a également déclaré que la mairie envisageait de désigner certaines zones soumises à des contrôles sur la circulation, la construction et le brûlage à l'air libre mais ne dit pas quand et comment cela pourrait être mis en œuvre. https://forum.thaivisa.com/topic/1081411-bangkok-schools-ordered-closed-due-to-smog/ Les zones soumises à des contrôles seraient : Sathorn, Bang Khen surtout en face de Kasetsart University, Bang Khun Thien surtout sur Intharaphithak Road, Ratchathewee, Samphanthawong, Phayathai, Wang Thong Lang, Pathumwan, Bang Rak, Bang Kho Laem, Yannawa, Chatuchak, Bang Kapi, Lat Krabang, Thon Buri, Klong San, Bangkok Noi, Phasi Charoen, Bang Phlat, Phra Nakhon, Klong Toei, Bang Sue, Lak Si, Bung Kum, Bang Na et Din Daeng. Les mesures (à préciser) visent principalement les moteurs diesel, les feux en extérieur et les sites de construction. https://forum.thaivisa.com/topic/1081412-bangkoks-26-areas-declared-nuisance-problem-control-areas-wednesday/ Par ailleurs, les Thaïlandais d'origine chinoise ont été priés de rien faire brûler (encens, faux billets) lors des festivités du nouvel an Chinois. https://forum.thaivisa.com/topic/1081346-authorities-urge-curbs-on-burning-incense-sticks-golden-paper-offerings-for-year-of-the-pig/
  21. BANGKOK - Le dernier jour des cérémonies de couronnement de Sa Majesté le Roi sera férié. Le conseil des ministres a annoncé lundi que le 6 mai serait un jour férié national. Le 5 mai a été férié depuis que le roi Bhumibol, le père du souverain, est monté sur le trône ce jour-là en 1950. Le 5 mai n'avait pas été célébré depuis sa mort en 2016. Le roi Rama X sera donc couronné le même jour que son père (4, 5, 6 mai) donnant lieu, à peu près, au même jour férié. Le Premier ministre général Prayuth Chan-ocha a déclaré que la nouvelle date, qui tombe un lundi, avait été annoncée afin que la cérémonie puisse se dérouler sans interruption durant le week-end donnant lieu à trois jours chômés de suite, samedi 4, dimanche 5 et lundi 6. Le roi sera officiellement couronné le 4 mai. Une procession royale et la divulgation du nom officiel du roi et de son sceau auront lieu le 5 mai, incluant le "rétablissement des rangs" des membres de la famille royale. Le 6 mai, le roi tiendra une audience pour le public et les diplomates étrangers au Grand Palais. On ne sait pas précisément si l'un de ces 3 jours sera férié en 2020. Le mercredi 1er mai est férié. Les jeudi 2 et vendredi 3 mai ne le seront pas mais il est envisageable que certains s'absentent du mardi 30 avril au mardi 7 mai. https://forum.thaivisa.com/topic/1075563-thai-king-to-be-crowned-in-coronation-ceremonies-may-4-6-palace/?tab=comments#comment-13788488
  22. L’économie thaïlandaise stagne depuis plusieurs décennies. En cause, selon ce magazine japonais, les politiques électoralistes de subventions au cours du riz, qui constituent un frein à l’innovation et à la productivité. Bangkok. La nostalgie de cette agricultrice du nord-est de la Thaïlande en dit long sur les dégâts du populisme sur l’économie – et sur les priorités du futur gouvernement, qui sortira des urnes après des législatives très attendues. [Initialement fixée au 24 février, la date du scrutin a été reportée début janvier sans qu’une nouvelle date ait été annoncée]. “Quand Thaksin Shinawatra était notre Premier ministre, de 2001 à 2006, notre riz se vendait bien plus cher”, se souvient Buadang Nakpornprai. “Ils nous aidaient. J’espère que le prochain gouvernement soutiendra davantage les agriculteurs”, insiste-t-elle. Âgée de 67 ans, cette femme résume bien les effets de la grande tradition thaïlandaise des aides publiques. Ces perfusions régulières ont indubitablement soutenu les cultivateurs de façon ponctuelle, mais elles ont un prix : “Les agriculteurs ne cherchent pas à améliorer leur productivité ni à réduire leurs coûts de production pour être plus concurrentiels”, constate Chookiat Ophaswongse, président honoraire de l’Association thaïlandaise des exportateurs de riz. Restructurer l’agriculture Et pour certains observateurs, c’est en grande partie à cause de cette mentalité que la Thaïlande exporte peu de produits à forte valeur ajoutée et qu’elle plafonne dans la catégorie des pays “à revenus intermédiaires”. L’expression désigne ces pays qui, ayant atteint un certain niveau de salaires, voient chuter leur compétitivité à l’export sans parvenir à accomplir les progrès technologiques nécessaires pour rivaliser avec des économies plus développées. Pour les dirigeants thaïlandais d’aujourd’hui, et surtout de demain, c’est une situation épineuse qui impose des choix délicats. Sauront-ils trouver la volonté politique et pourront-ils bénéficier d’une stabilité suffisante pour mettre en œuvre des réformes douloureuses et s’attaquer à des problèmes profondément ancrés, qu’il s’agisse des carences de l’enseignement ou de la dépendance du pays vis-à-vis une main-d’œuvre immigrée bon marché ? Depuis dix ans, la Thaïlande a tenté de restructurer son agriculture en incitant les producteurs à ne plus se cantonner à la production de matières premières, afin d’être moins exposés à la volatilité des cours. “Populisme du riz” Mais, avide de remporter des voix lors des scrutins électoraux, les gouvernements ont aussi pris des mesures contradictoires, par exemple en soutenant le prix de certains produits agricoles et en distribuant des aides financières [directement aux producteurs]. Il faut dire que la tentation est forte : sur une population de 69 millions d’habitants, 30 millions de Thaïlandais sont agriculteurs. Et plus de la lire la suite en payant https://www.courrierinternational.com/article/thailande-les-subventions-pour-le-riz-frein-de-leconomie
  23. Quatre agences accélèrent la formation de travailleurs qualifiés possédant une expertise en mécanique aéronautique. Le ministère des Transports a sollicité la coopération d'Airbus, de Triumph Aviation Services Asia, de Triumph Structures (Thaïlande) et de Senior Aerospace (Thaïlande) pour lancer quatre cours de formation : maintenance aéronautique, communication aéronautique, mécanique des structures aéronautiques et maintenance des équipements au sol, dans l’espoir de former 350 techniciens qualifiés par an d’ici 2021. À l'heure actuelle, le pays ne peut former que 180 techniciens de l'aviation par an. On ne sait pas comment ils sont formés actuellement. Cette mesure vise à soutenir l'agrandissement de l'aéroport d'U-Tapao et la construction d'un centre de maintenance et de réparation d'aéronefs dans le corridor économique de l'Est (CEE). Un projet qui lierait Airbus à la Thaïlande et qui a justifié la visite du premier ministre Chan-o-cha à Toulouse en 2018. https://forum.thaivisa.com/topic/1081355-agencies keen to produce aircraft repair experts/
  24. Le Bureau de la politique budgétaire a annoncé que la croissance économique de l’année dernière pourrait atteindre 4,1% et que le PIB de la Thaïlande devrait augmenter de 4% cette année. Estimant les chiffres économiques de l'année dernière avant l'annonce officielle, Lawaron Sangsanit, directeur du Bureau de la politique budgétaire, a déclaré aujourd'hui que la croissance du PIB de la Thaïlande pour 2018 serait d'environ 4,1%, tirée par la consommation intérieure, les dépenses privées, les aides sociales et l’investissement dans les infrastructures. Le directeur du bureau a prévu que le PIB de cette année augmenterait de 4%, invoquant principalement les dépenses publiques, les projets de partenariat public-privé, le développement des infrastructures et les élections générales. Malgré l'optimisme, certains facteurs de risque demeurent, tels que le ralentissement économique mondial, le différend commercial entre la Chine et les États-Unis, les fluctuations des devises et le marché boursier mondial. Lawaron a prédit que le taux d’inflation de cette année serait en moyenne de 1%, ce qui correspond aux prix mondiaux du pétrole brut. https://forum.thaivisa.com/topic/1081354-fpo expects 4 economic growth this year/
  25. Ne concerne pas les Français, Suisses, Belges et Canadiens qui soit sont exemptés de visa pour 30 jours, soit font un vrai visa dans les consulats. A partir d'avril il sera possible d'obtenir des visas de manière électronique pour les Français mais avec un autre système, lié aux ambassades. La THAÏLANDE a lancé un système de visa à l'arrivée électronique (E-VOA) pour les passagers de 20 pays afin d'accroître la commodité, la sécurité et la rapidité du traitement. Le général Pol Surachate Hakparn, chef du bureau de l'immigration, a déclaré que son agence s'était associée à VFS Global, l'autorité des aéroports de Thaïlande, Thai Airways International pour fournir le visa à l'arrivée électronique en Thaïlande. Hier, le vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan a annoncé la mise en place du système E-Visa On Arrival de l'aéroport de Suvarnabhumi. Cette initiative est due au nombre croissant de touristes chaque année. Plus de 7 millions de personnes ayant besoin d'un visa à l'arrivée, cela a entraîné congestion et inconvénients. Le Bureau de l'immigration s'est associé au fournisseur de services de visa VFS Global pour aider à concevoir et développer E-VOA et le paiement électronique. Le E-VOA concerne 20 pays : Chine, Inde, Andorre, Bulgarie, Bhoutan, Chypre, Éthiopie, Fidji, Kazakhstan, Lettonie, Lituanie, Maldives, Malte, Maurice, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Roumanie, St Marin, Arabie Saoudite, Ukraine, Ouzbékistan et Taïwan. VFS Global a également mis au point un service accéléré à l'aéroport de Suvarnabhumi, permettant aux agents de l'immigration de ne pas avoir à entrer tous les détails d'un touriste dans la base de données. Sumeth Damrongchaitham, président de Thai Airways International, a déclaré que le système E-Visa à l'arrivée serait proposé aux clients de THAI et de Thai Smile Airline afin de réduire les délais et les procédures de voyage. Lorsque les passagers achètent un billet sur le site Web thaiairways.com ou thaismileair.com et sur l'application mobile de THAI, ils peuvent demander le visa électronique à l'arrivée pour la Thaïlande de n'importe où, n'importe quel jour et 24 heures sur 24 en cliquant sur le menu «Thaïlande E- Visa à l'arrivée". Ils doivent renseigner leurs informations personnelles et leur itinéraire avec ePayment for visa via le site Web thailandevoa.vfsvisa.com d'où le fait qu'ils n'ont pas à le refaire en arrivant puisque l'immigration a déjà les données dans le système. VFS Global confirme l'obtention d'un visa à l'arrivée électronique par mail aux passagers dans un délai de trois jours ouvrables. Zubin Karkaria, président-directeur général de VFS Global, a déclaré que le système augmenterait la sécurité et la rapidité de la procédure pour les touristes se rendant en Thaïlande, tout en préservant la confidentialité de leurs informations et en offrant une expertise globale des demandes de visas. VFS fournit des services de visa dans 27 villes de quatre pays. C'est une entreprise fondée en Inde et basée à Dubaï. https://forum.thaivisa.com/topic/1081345-electronic-visa-on-arrival-facility-for-20-economies/
×