Aller au contenu
BANGKOK 23 February 2019 20:02

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    13 551
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    34

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Latitudes entame sa troisième année de parution ! Pour marquer le coup, nous avons réuni TOUS les artistes qui ont fait la couverture du magazine, pour une exposition exceptionnelle au Subhashok the Arts Centre (S.A.C.). Des lignes vivaces de Hom aux scènes drolatiques d’Ingo, des esquisses légères de Virginie à la destruction créatrice de Vhils ou Soichiro, les styles s’entrecroisent. Mardi, le personnage fétiche d’Alex, rencontre les silhouettes des compositions surréalistes de Daan. Les émouvants visages des carnets de voyage de Stéphanie posent leur profond regard sur les lignes envoûtantes de Chatsayarot, les classiques remixés par Jirapat répondent aux instinctifs rolls de Raphaël et Nakrob colle et décolle. Peinture, illustration, dessin, sculpture, street art, pop art, collages, installations... Depuis le début, l’équipe de Latitudes garde l’esprit curieux et ouvert à toutes les formes d’art. Pendant deux ans nous n’avons eu de cesse de mettre en avant des artistes locaux et internationaux dont les œuvres se sont révélées de véritables coups de cœur, des artistes, qui tout comme la ligne éditoriale du magazine jouent pleinement un rôle dans le développement de riches échanges entre les cultures thaïes, cambodgiennes et occidentales. Deux ans ! 2020 pages, des milliers de kilomètres parcourus entre Chiang Mai, Bangkok et Phuket, Tao, Samui et Lanta, Siem Reap et Phnom Penh, Singapour et Hô Chi Minh, Paris et Bruxelles pour partir à la rencontre de ces 13 artistes, un nombre incalculable d’heures à découvrir les musées, les galeries et tout ce que la riche scène artistique de la région offre de meilleur, sans oublier bien sûr tous les autres sujets qui constituent le fond du magazine : l’art de vivre. Pour célébrer le franchissement de ce cap, Latitudes organise une exposition d’œuvres des 12 artistes ayant fait la couve du magazine pendant ses deux premières années, + 1 ! Jisbar, le pop-artiste français en Une du numéro anniversaire qui entame notre troisième année, a en e et customisé un exemplaire unique de cette couve au format 120 x 160 cm. Les œuvres seront bien entendu proposées à la vente, autant d’occasions de s’approprier une part de l’histoire de Latitudes. Alex Face, Nakrob Moonmanas, Soichiro Shimizu, Ingo Fast et Stéphanie Ledoux seront présents à la soirée d’anniversaire le 16 février. Vernissage & soirée d’anniversaire : samedi 16 février à 19h Exposition So What : du 16 février au 17 mars www.facebook.com/sacbangkok www.magazinelatitudes.com https://issuu.com/magazinelatitudes Événement Facebook : www.facebook.com/events/1859568390821925/ Liste des artistes : Virginie Broquet http://magazinelatitudes.com/fr/2017/01/22/virginie-broquet-exquises-esquisses/ Vhils http://magazinelatitudes.com/fr/2017/04/17/vhils-scratching-the-surface/ Alex Face http://magazinelatitudes.com/fr/2017/07/22/interview-alex-face/ Nakrob Moonmanas http://magazinelatitudes.com/fr/2017/08/09/nakrob-moonmanas-express-thainess/ Ingo Fast http://magazinelatitudes.com/fr/2017/11/04/rencontre-avec-lillustrateur-ingo-fast/ Stéphanie Ledoux http://magazinelatitudes.com/fr/2017/12/25/stephanie-ledoux-carnets-de-roots/ Chatsayarot Inkupchan http://magazinelatitudes.com/fr/2018/04/17/chatsayarot-inkupchan-lines-beneath/ Jirapat Tatsanasomboon http://magazinelatitudes.com/fr/2018/02/12/la-patte-de-jirapat-tatsanasomboon/ Daan Botlek http://magazinelatitudes.com/fr/2018/06/18/daan-botlek-la-vie-en-ville/ Hom Nguyen http://magazinelatitudes.com/fr/2018/08/14/hom-nguyen-un-destin-a-linstinct/ Soichiro Shimizu http://magazinelatitudes.com/fr/2018/10/23/soichiro-shimizu-lharmonie-du-chaos/ Raphaël Seyfried http://magazinelatitudes.com/fr/2018/12/31/raphae%CC%88l-seyfried-le-cambodge-en-rolls/
  2. L’AGENCE FRANCAISE de Développement (AFD) étendra sa coopération avec 1- l'Asean et 2- Ayeyawady-Chao Phraya-Mékong (ACMECS) afin que la France puisse jouer un rôle accru en Thaïlande et en Asie du Sud-Est dans un proche avenir. L’agence française de développement est en pourparlers avec les deux organisations régionales et compte mettre en place une forme de coopération dans les prochaines années, a déclaré Jean-Claude Pires, directeur adjoint de l’AFD pour l’Asie. En tant que banque de développement de la France depuis le milieu du XXe siècle, l’AFD a fourni une assistance financière et technique à plusieurs pays. Alors que la moitié de l’aide au développement de l’AFD va à l’Afrique, l’Agence s’intéresse également à l’Asie depuis le début des années 2000, a déclaré Pires. Il a ajouté que l'AFD souhaitait collaborer avec Asean et ACMECS dans plusieurs domaines, notamment la "connectivité physique pour l'intégration régionale". Alors que l'Asean couvre 10 pays de l'Asie du Sud-Est, ACMECS comprend cinq pays d'Asie du Sud-Est, à savoir le Cambodge, le Laos, le Myanmar, la Thaïlande et le Vietnam. Travailler simultanément avec les deux organismes régionaux aidera l’agence française à éviter le chevauchement des projets, a déclaré Pires. "La Thaïlande déploie beaucoup d'efforts pour réactiver l'ACMECS, qui est considérée par le gouvernement thaïlandais comme un catalyseur de la coopération pour le développement régional", a-t-il déclaré. La Thaïlande préside l’Asean cette année. L'AFD est présente en Thaïlande depuis 2004 et se concentre sur deux domaines - la lutte contre le changement climatique et la protection de l'environnement - et collabore avec l'Agence thaïlandaise de coopération internationale (TICA) du ministère des Affaires étrangères [sorte d'équivalent thaïlandais de l'AFD], a-t-il déclaré. Les projets de l’AFD en Thaïlande comprennent une coopération technique avec le ministère des Finances et la municipalité de Phuket concernant le transport urbain et la recherche de financements avec la Kasikorn Bank pour les énergies renouvelables. Par ailleurs, l'AFD et la TICA mettent en commun leurs ressources financières ainsi que leurs connaissances techniques pour mener à bien certains projets, a-t-il déclaré. «Nous avons réussi à le faire pour la première fois il y a quelques mois au Cambodge, où nous avons cofinancé et co-organisé la formation d'entomologistes de la dengue dans le pays», a déclaré Pires à un groupe de journalistes thaïlandais la semaine dernière au siège de l'AFD à Paris. . "Nous recherchons d'autres opportunités et aimerions collaborer avec TICA dans d'autres parties du monde, en particulier en Afrique", a-t-il déclaré. L’année dernière, l’Agence a fourni une assistance financière et technique de 11 milliards d’euros (contre 10,4 milliards d’euros en 2017). À travers un réseau de 85 bureaux extérieurs, l’AFD finance, surveille et assiste actuellement plus de 2 500 projets de développement dans 108 pays. http://www.nationmultimedia.com/detail/asean-plus/30363531 M Pires
  3. Les récriminations contre les taxis rouges de Chiang Mai sont quasi quotidiennes et les violences récurrentes. Un sondage effectué à Chiang Mai auprès de touristes thaïlandais a salué Uber et Grab, mais a rejeté les tristement célèbres Rot Daeng ou bus rouges à deux bancs. Le sondage Mae Jo a révélé que 76% des touristes thaïlandais veulent que les véhicules rouges respectent la loi. Et 78% ont déclaré préférer utiliser Grab ou Uber pour leurs déplacements en ville. La majorité des personnes interrogées a déclaré que l'infrastructure de transport en commun et le plan de circulation de la ville étaient un désastre complet. Les transports en communs ne desservent pas les endroits où les touristes veulent se rendre. 84% ont déclaré avoir eu un problème ou un autre en matière de transport à Chiang Mai, la très grande majorité d'entre eux étant fâchés contre les bus rouges. La majorité des Thaïlandais se plaignent de l'impolitesse et du piètre service rendu (par les taxis rouges). Les visiteurs thaïlandais souhaitent un meilleur choix de transports en commun, dont des trams et des trains électriques. Le sondage a eu lieu entre le 9 et le 23 janvier auprès de 423 personnes. L'article de Chiang Mai News ne dit pas si des touristes étrangers ont été interrogés. Les étrangers sont souvent plus tolérants car ils pensent que ce qu'ils endurent est la norme. https://forum.thaivisa.com/topic/1082567-tourists-in-chiang-mai-wed-rather-use-grab-or-uber-than-rip-off-red-buses/
  4. PATTAYA Le nouveau maire de Pattaya, Sonthaya Khunpluem, a ordonné le transfert d'un groupe de tessakits (officiers municipaux) au centre d'un scandale présumé de "pots-de-vin obligatoires" des masseuses sur la plage de Jomtien. L'histoire a débuté la semaine dernière après qu'un groupe de masseuses offrant des massages traditionnels dans la zone rose de la plage a déclaré avoir refusé de payer 20 000 bahts pour une "fête du Nouvel An" demandés par les tessakits. Certaines auraient payé ces 20 000 bahts supplémentaires. Le paiement normal aux tessakits était de 5 000 bahts mais ils voulaient 20 000 et ils ont refusé les 10 000 que les dames proposaient, a-t-on rapporté. Il semble que ces sommes ne soient que des rétrocommissions. Le maire suppléant, Ronakit Ekkasin, a déclaré au Pattaya News que le maire - nommé par le Premier ministre Prayut Chan-ocha en vertu des pleins pouvoirs - avait transféré les tessakits soupçonnés de racket au bureau de la mairie. Une enquête complète est menée sans crainte ni favoritisme. Si les tessakits sont reconnus coupables d'avoir pris de l'argent, ils feront face à des poursuites disciplinaires et pénales. Ronakit a déclaré que l'image de Pattaya avait été gravement endommagée. Il a ajouté que la mairie ne prenait pas la chose à la légère et que justice serait rendue aux deux parties. Si les policiers municipaux étaient reconnus coupables, ils seraient poursuivis. Thaivisa note que le maire Sonthaya a des "relations importantes". Il est le dirigeant de facto du parti politique Phalang Chon, basé à Chonburi. Il a été nommé maire en septembre dans le cadre de la création du corridor économique de l'Est. Il a exercé les fonctions de ministre du Tourisme sous Thaksin Shinawatra et serait un conseiller politique du Premier ministre actuel qui bénéficierait ainsi de l'appui des députés Phalang Chon dans sa quête du pouvoir après les élections. https://forum.thaivisa.com/topic/1082554-tessakit-and-the-massage-ladies-pattaya-mayor-orders-transfers-amid-back-handers-investigation/
  5. suite de ce serpent de mer BANGKOK - La mairie a annoncé lundi son intention de trouver un entrepreneur d'ici la fin du mois prochain pour construire 19 ascenseurs supplémentaires dans le BTS dont la construction a été ordonnée par un tribunal. Huit mois après que les fonds ont été affectés aux travaux, le directeur des transports de la ville a annoncé que les ascenseurs seraient construits dans 16 stations afin de rendre le système ferroviaire accessible aux utilisateurs handicapés. Selon Panurak Klannurak, le plan exclut cinq stations du centre-ville où des ascenseurs ne peuvent pas être construits en raison de "limitations d’infrastructures". Le ministère a indiqué que les soumissions pour les travaux devaient être reçues au plus tard mercredi et un entrepreneur choisi d'ici la fin du mois de mars. La construction prendra environ 300 jours, a ajouté Panurak. C’est la dernière en date d’une série de promesses de la part de l’hôtel de ville depuis que les militants pour les droits des handicapés ont remporté une victoire légale historique en 2015, en donnant au BTS appartenant à la ville un an pour devenir pleinement accessible. Selon Panurak, la construction de 10 ascenseurs supplémentaires au BTS Saphan Taksin, Sala Daeng, Chit Lom, Phloen Chit et Asok n’est pas possible en raison de contraintes telles que les trottoirs très étroits du BTS Chit Lom et la structure du BTS Saphan Taksin. «Il y a des limitations d'infrastructure. Il est impossible de construire des ascenseurs là-bas », a-t-il déclaré. "Nous envisageons d'autres stratégies pour aller de l'avant." https://forum.thaivisa.com/topic/1082480-bangkok-says-more-bts-lifts-coming-maybe-by-next-year/ Personne ne comprend pourquoi la municipalité n'a jamais construit d'accès pour handicapés (par ascenseurs) dans le BTS (sauf 5 stations particulières). Encore moins compréhensible depuis que le tribunal a exigé que cela soit fait en 2015. Encore moins acceptable mois depuis que les fonds ont été débloqués. Les autres lignes de métro bénéficient toutes d'ascenseurs et rien ne dit que la municipalité sera capable de mettre en service les ascenseurs manquants du BTS en 2020.
  6. Les autorités du Myanmar ont mené des raids dans des lieux de divertissement, des hôtels et des quartiers résidentiels dans la région de Nayao zone d'influence de la tribu Lahu, près de la frontière entre la Thaïlande et le Myannar, en face du district de Mae Fah Luang à Chiang Rai. Les policiers ont arrêtés 81 ressortissants thaïlandais illégaux. Le colonel Ekkorn Busababodin, responsable de l'immigration à Chiang Rai, a déclaré lundi que les raids menés par la police et des responsables de la lutte contre les drogues (CCDAC) au Myanmar dans la ville de Mong Hsat ont arrêté 48 hommes et 33 femmes thaïlandais sans visa ou passeport. Alors que ces 81 personnes sont actuellement en détention pour des interrogatoires supplémentaires à la mairie de Mong Hsat, les autorités tentent de déterminer si certains sont des criminels recherchés. Les policiers sont particulièrement désireux de savoir si le groupe comprend le trafiquant de drogue thaïlandais Pannawit Pathum, 30 ans, qui est plus connu sous son pseudo Facebook "Theppabut Solo", ou 5 à 6 membres de gangs. On pense que Pannawit s'est enfui au Myanmar après qu'un mandat d'arrêt a été lancé contre lui pour avoir commandité l'assassinat d'un adolescent de Khon Kaen âgé de 17 ans, le 14 janvier, à la suite d'une possible dette liée à la drogue. Cette affaire : https://forum.thaivisa.com/topic/1082481-dozens-of-thais-arrested-in-myanmar-police-check-for-wanted-criminals/
  7. BANGKOK (Reuters) - Hakeem Al Araibi, un footballeur bahreïni emprisonné en Thaïlande qui a fui son pays et a le statut de réfugié en Australie, est arrivé lundi devant un tribunal thaïlandais, les pieds enchaînés, pour répondre à une demande d'extradition de Bahreïn. Des reporters, des militants et des responsables, notamment l'ambassadeur australien en Thaïlande, Allan McKinnon, ont attendu pour saluer Araibi, qui a été conduit au tribunal en uniforme de prison beige. "Ne m'envoyez pas à Bahreïn", a déclaré le footballeur, qui affirme être exposé à la persécution et à la torture s'il est renvoyé. Araibi, qui avait fui Bahreïn en 2014 avant d'obtenir la résidence permanente en Australie, où il jouait pour Pascoe Vale, un club de football de deuxième rang à Melbourne, a été arrêté alors qu'il était en lune de miel à Bangkok en novembre sur la notification d'Interpol publiée à la demande de Bahreïn. L'ancien capitaine de football australien Craig Foster, qui a fait campagne dans le monde entier pour la libération d'Araibi, était également à la cour pour montrer son soutien au réfugié bahreïni. "Votre femme vous envoie tout son amour, l'Australie est avec vous, mon pote", a crié Foster à Araibi qui a salué ses partisans. "Reste fort, Hakeem." La semaine dernière, un procureur thaïlandais a soumis à la cour la demande d'extradition de Bahreïn, affirmant que celle-ci montrait qu'Araibi avait commis un acte criminel et devait donc être extradé. Araibi a été condamné pour avoir vandalisé un commissariat de police à Bahreïn et condamné à 10 ans de prison par contumace. Il nie avoir commis un acte répréhensible, affirmant qu'il disputait un match de football télévisé au moment du prétendu vandalisme. "Hakeem dira à la cour qu'il ne retournera pas à Bahreïn", a déclaré son avocat, Nadthasiri Bergman, à l'agence Reuters avant l'audience de lundi, ajoutant que le tribunal fixerait ensuite la date de la prochaine audience. "Nous ne sommes pas inquiets parce que nous avons des preuves montrant qu'il ne devrait pas être envoyé à Bahreïn." Les procédures judiciaires relatives à l'extradition d'Araibi "prendront des mois", a déclaré Chatchom Akapin, un responsable du bureau du procureur général thaïlandais. https://forum.thaivisa.com/topic/1082352-feet-shackled-bahraini-footballer-arrives-at-thai-court-to-fight-extradition/ Le fait d’enchaîner les prisonniers est contraire à la loi thaïlandaise et pourtant les autorités continuent de le faire. De plus, Araibi n'est pas un criminel aux yeux de la communauté internationale puisqu'il possède officiellement le statut de réfugié.
  8. En Thaïlande, les partis ont commencé lundi à enregistrer leurs candidats aux élections législatives du 24 mars, les premières depuis le coup d'Etat militaire de mai 2014. "Les Thaïlandais attendent des élections depuis huit ans, ces élections devraient être libres et justes afin de permettre au pays d'aller de l'avant", a commenté Phumtham Wechayachai, du Pheu Thai, principal parti d'opposition. "Le 24 mars, les Thaïlandais doivent s'exprimer afin de mettre fin au régime militaire", a déclaré le jeune millionnaire Thanathorn Juangroongruangk, à la tête du nouveau parti d'opposition "Future Forward" ("En avant l'avenir"). Accusé d'avoir diffusé de fausses informations sur les réseaux sociaux en assurant que la junte tentait d'intimider ses rivaux, il a été inculpé en septembre. Dès lundi, des centaines de candidats des divers partis sont venus s'enregistrer en personne dans un grand auditorium réquisitionné pour l'occasion. Parmi eux, un membre de l'obscur nouveau parti Palang Prachatipatai ("Pouvoir de la démocratie") s'est présenté masqué, en costume du héros américain Lone ranger. Un autre, du mouvement pro-junte Action Coalition, a fait imprimer des affiches de lui en Superman. Parti démocratique du Siam, parti pour l'unité de la Thaïlande...: plusieurs dizaines de mouvements politiques nouvellement créés sont apparus ces derniers mois dont un certain nombre soutiennent la junte. Au tournant des années 2000, la Thaïlande a connu plus d'une décennie d'instabilité politique avec de fortes tensions entre "Chemises rouges" (réformateurs, partisans des Shinawatra) et "Chemises jaunes" (conservateurs ultra-royalistes au premier rang desquels les généraux), ce qui a conduit à deux coups d'Etat militaires. Après celui de 2014, la junte a tout fait pour repousser la tenue d'élections, de crainte que le Pheu Thai ne remporte le scrutin comme systématiquement par le passé, même si son fondateur Thaksin Shinawatra et sa soeur Yingluck, tous deux ex-Premiers ministres) vivent en exil pour échapper à des poursuites judiciaires. L'armée a aussi fait adopter en 2016 une Constitution très controversée, avec un Sénat nommé par les militaires qui aura son mot à dire sur la nomination du chef du gouvernement. L'opposition n'est pas dupe mais aucun parti n'a opté pour un boycott du scrutin. Thanathorn Juangroongruangk, un des rares à critiquer ouvertement le chef de la junte, veut "empêcher Prayut d'arriver au pouvoir", dénonçant les prétentions politiques post-électorales du général Prayut Chan-O-Cha qui n'est cependant pas encore officiellement candidat au poste de Premier ministre. Le parti Palang Pracharath l'a déjà invité à rejoindre ses rangs. Il a jusqu'au 15 février pour sortir du bois. https://www.atlasinfo.fr/En-Thailande-afflux-de-candidats-aux-premieres-legislatives-depuis-le-coup-d-Etat_a97831.html Huit candidat du Pheu chart, une "antenne" du Pheu Thai ont fait modifier officiellement leur prénom pour s'appeler Thaskin ou Yingluck pour sceller leur appartenance à la mouvance Shinawatra. Il est assez facile de changer de nom ou de prénom en Thaïlande. https://forum.thaivisa.com/topic/1082370-eight-different-‘thaksins’-and-a-‘yinguck’-vying-for-votes-in-northeast/ Alors que certains analystes étrangers / français voit le général Chan-o-cha retrouver son poste au pouvoir après les élections, un observateur thaïlandais Titipol Phakdee-wanich, affirme dans The Nation (très opposé au Pheu Thai) que la junte a tellement peu fait pour les pauvres et que le parti pro-junte est tellement transparent qu'il lui sera difficile de gagner les élections. Il pense que le choix d'Abhisit pour le parti démocrate est une erreur car il est grillé depuis qu'il s'est compromis avec l'armée (quand il a fait tirer sur la foule en 2010). Il considère que les 3 candidats choisi par le Pheu Thai ont plus fière allure, en particulier Chatchart. http://www.nationmultimedia.com/detail/breakingnews/30363468
  9. BANGKOK, Thaïlande - La 38e édition des manœuvres annuelles de coopération pour la sécurité, Cobra Gold 2019, se déroule du 12 au 23 février 2019 dans divers endroits du royaume de Thaïlande. Cobra Gold est l’un des plus grands exercices de coopération en matière de sécurité dans le théâtre indo-Pacifique et fait partie intégrante de l’engagement des États-Unis à se renforcer dans la région. L'exercice Cobra Gold renforcera les capacités des pays participants en matière de planification et de conduite d'opérations combinées et conjointes. Il permettra d'établir des relations entre les pays participants de la région; et d'améliorer l'interopérabilité, notamment l'amélioration de la sécurité maritime, la prévention des menaces de maladies émergentes et la réponse aux catastrophes naturelles de grande ampleur. L’exercice de cette année comprendra trois événements principaux: un exercice pour le personnel, des projets d’assistance civique humanitaire et un exercice de formation sur le terrain comprenant diverses activités visant à renforcer l’interopérabilité et les relations régionales. 29 pays participeront ou observeront directement le CG19, avec environ 4 500 militaires Américains participant directement à la fois à terre et en mer. https://forum.thaivisa.com/topic/1082323-exercise-cobra-gold-2019-to-kick-off-on-february-12-2019/ Lt. Gen. Sontaya Rungsritong, à Korat le 22 février parle de l'opération Cobra
  10. Bangkok Airways a inauguré cette semaine une liaison directe entre Bangkok et Cam Ranh, devenant ainsi la première compagnie aérienne à exploiter cette route entre la Thailande et le Vietnam. La compagnie aérienne privée thaïlandaise propose quatre vols par semaine (lundi, mercredi, vendredi et dimanche) en Airbus A319 de 144 places. Le vol aller PG993 au départ de l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok décolle à 10h20 pour atterrir à l’aéroport international de Cam Rahn à 12h05. Le vol retour PG994 au départ de Cam Ranh décolle à 12h55 pour revenir à Bangkok à 14h40. Cam Ranh, surnommée la « Riviera de la mer de Chine méridionale », se trouve sur la côte du sud du Viêt Nam, à 30 minutes seulement de Nha Trang, l’une des destinations balnéaires les plus prisées et qui compte une multitude d’activités touristiques (temples bouddhistes, monuments du Champa, églises catholiques de style gothique, sources thermales naturelles, etc). Pour les touristes occidentaux déjà à Bangkok, la liaison avec Cam Ranh leur permet de se rendre directement au centre du Vietnam. En outre, elle permet aux passagers voyageant à bord des compagnies partenaires partageant le code de Bangkok Airways de relier plus facilement les destinations touristiques vietnamiennes de Dalat et Mui Ne et/ou ensuite la grande métropole du sud, Hô Chi Minh-Ville. Cam Ranh est la quatrième destination au Viêt Nam à intégrer le réseau de Bangkok Airways. Elle s’ajoute aux vols Bangkok-Danang, Bangkok-Phu Quoc et Chiang Mai-Hanoi, lancés respectivement en mai 2016, octobre 2017 et mars 2018. https://www.air-journal.fr/2019-02-03-bangkok-airways-dessert-cam-ranh-sa-4e-destination-au-vietnam-5210159.html
  11. Les hôtes Airbnb à Buriram accueilleront plus de 250 invités pour le prochain marathon Dans le cadre d'un partenariat historique avec B-STAY, les hôtes thaïlandais Airbnb ont accueilli plus de 220 invités et ont collectivement gagné 400 000 THB lors du Buriram MotoGP 2018 THAÏLANDE - 4 février 2019 - Les voyageurs qui se rendant à Buriram se tournent de plus en plus vers Airbnb pour se loger lors d'événements touristiques dans la ville. Depuis le MotoGP 2018 de Thaïlande l’année dernière jusqu’au prochain marathon de Buriram, Airbnb et Buriram accueillent de plus en plus de touristes alors que la province se développe rapidement en tant que plaque tournante du tourisme sportif. Pour la première fois l'année dernière, Airbnb s'est associé au ministère du Tourisme et des Sports et au fournisseur d'hébergement chez l'habitant, B-STAY, pour créer une offre d'hébergement lors du MotoGP 2018 en Thaïlande, qui a concerné 65 familles d'accueil à Buriram. Avant le marathon de Buriram du 8 au 10 février 2019, Le nombre d'inscriptions à Buriram sur Airbnb a augmenté de plus de 3,5 fois. La communauté d'accueil dynamique d'Airbnb accueillera plus de 250 invités venus du monde entier. Ce nombre continue de croître alors que de plus en plus de locaux ouvrent leurs maisons aux visiteurs thaïlandais et internationaux qui souhaitent faire l'expérience de Buriram de manière locale et authentique. Lors du MotoGP 2018 en Thaïlande de l’année dernière, du 4 au 7 octobre 2018: Les hôtes ont généré un revenu combiné de 400 000 THB en l'espace de quatre jours. 84% des hôtes sur Airbnb étaient hôtes pour la première fois. Les femmes représentaient 69% des hôtes, gagnant en moyenne 7 200 THB. Chaque hébergement a reçu en moyenne 2,4 personnes. Les clients Airbnb sont restés pour une durée moyenne de 3 nuits et venaient des États-Unis, d'Australie, du Royaume-Uni, de Singapour, de France et de Chine. Dans le monde entier, Airbnb aide les villes à augmenter rapidement leurs capacités d’hébergement lorsque celles-ci organisent des événements importants au niveau mondial ou national, tout en mettant en lumière le meilleur atout d’une ville - ses habitants. La société a travaillé pour aider les villes à construire des locaux pour d'importants événements sportifs mondiaux, notamment les Jeux olympiques d'été de 2016 à Rio de Janeiro et les récents Jeux olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang. https://forum.thaivisa.com/topic/1082349-travellers-turn-to-airbnb-for-buriram-marathon-2019-and-motogp-2018-driving-sports-tourism-in-thailand/
  12. Les autorités aéroportuaires thaïlandaises ont décidé de supprimer immédiatement les fumoirs de tous leurs aéroports. Les fumeurs ne pourront plus s'arrêter dans les pièces réservées dans les aéroports de Suvanabhumi, Don Muang, Phuket, Chiang Mai, Had Yai et Mae Fa Luang (Chiang Rai). Les nouvelles lois entrées dimanche autorisent le maintien des fumoirs dans les aéroports mais le chef d'escale Sutheewat Suwanwat, directeur de l'aéroport principal de Bangkok et responsable de l'Autorité des aéroports de Thaïlande, a déclaré que la santé publique était plus importante. Toutes ces salles seront démantelées et cela a commencé hier. Il est maintenant interdit de fumer à cinq mètres autour des entrées et des sorties des bâtiments publics. Cependant, Sanook a déclaré que les fumeurs pourront toujours trouver un endroit pour fumer dans les aéroports. Les installations seront aménagées à l’extérieur des terminaux dans un endroit approprié, à l’abri des autres personnes. Les délinquants qui fument dans un aéroport seront condamnés à une amende de 5 000 bahts. https://forum.thaivisa.com/topic/1082320-war-on-smokers-smoking-rooms-at-airports-scrapped/ La guerre que mène la Thaïlande contre les fumeurs s'intensifie. Désormais, les zones d'exclusion pour fumeurs s'étendront sur plusieurs mètres à partir des entrées des bâtiments. Les fumeurs ne pourront plus simplement sortir dans la rue et fumer une cigarette. Les nouvelles mesures ont été proposées en 2017 et sont entrées en vigueur dimanche. Les responsables de la santé publique étaient au marché du week-end - Chatujak samedi pour une campagne d'information et de sensibilisation du public. Les fumeurs ne pourront plus s'en griller une à moins de cinq mètres des entrées ou des sorties de pratiquement tous les bâtiments publics. Cela concerne les bâtiments des secteurs public et privé et comprend les bureaux, les écoles et les hôpitaux. De plus, tous les parcs, marchés et arrêts de bus sont des zones non-fumeurs. Il est interdit de fumer à l'intérieur des bâtiments ou des véhicules publics. L'exception est que les bureaux gouvernementaux, les universités et les aéroports peuvent toujours désigner une zone fumeur sur leurs sites dans le respect de règles strictes. Sanook a déclaré que les autorités thaïlandaises déployaient des efforts concertés pour faire en sorte que les règles soient connues et appliquées. On attend les premiers PV. https://forum.thaivisa.com/topic/1082317-war-on-smokers-smoking-outside-condos-public-buildings-officially-banned/
  13. En Thaïlande, sur l'île de Phuket, les autorités consulaires françaises ont émis une alerte rage pour la zone de Chalong en relatant les propos du chef du Bureau du développement de l'élevage à Phuket, qui a annoncé que Baan Na Yai, Moo 4 à Chalong avait été désigné zone d'épidémique après la découverte d'un cas de rage chez un chien. Une zone de contrôle de la rage a été décrétée du 17 janvier au 16 février, dans le secteur entourant Moo 4 à Chalong : au nord jusqu'à Baan Ketho, Moo 7 à Kathu. au sud jusqu'à Baan Bang Kontee, Moo 5 à Rawai. à l'est jusqu'à Baan Borea, Moo 6 à Wichit. à l'ouest jusqu'au temple de Karon, Moo 1 à Karon. L'Office provincial de l'élevage de Phuket a annoncé le 28 janvier qu'il allait lancer un projet visant à vacciner les chiens errants contre la rage, tout en retirant les chiens agressifs des rues à la suite de l'attaque perpétrée 27 janvier contre un garçon de 7 ans. Vu le nombre croissant de décès par la rage en Thaïlande, il devient de plus en plus licite de discuter du vaccin anti rabique avant un voyage dans le royaume, d'autant plus qu'il serait en conditions aventureuses. Il est rappelé que le vaccin pré-exposition ne dispense pas d'une revaccination post exposition, mais cela : allège le protocole vaccinal post-exposition permet de gagner un peu de temps pour effectuer les vaccins dispense de l'injection de gammaglobuline pas très agréable... Rappels sur la rage La rage est une maladie mortelle si elle n'est pas traitée à temps. Le traitement préventif de la rage humaine est très efficace s'il est administré rapidement après le contact avec l'animal porteur. La contamination de l'homme se fait exclusivement par un animal au contact de la salive par morsure, griffure, léchage sur peau excoriée ou sur muqueuse (œil, bouche). L'animal peut devenir contagieux 15 jours avant l'apparition des premiers symptômes de la maladie et il le reste jusqu'à sa mort. Si l'animal est en vie et ne présente pas de symptômes après une période d'observation de 15 jours à partir de la date d'exposition (morsure ou autre exposition), il n'a pas pu transmettre la rage à la personne mordue. Pour réduire le risque de contracter la rage, il est recommandé d'éviter tout contact avec des animaux domestiques, des chauves-souris ou avec des mammifères sauvages. En cas de morsure, de griffure ou de léchage sur une plaie : Il est impératif d'effectuer un nettoyage de la plaie à l'eau et au savon pendant 15 minutes, rinçage, application d'un antiseptique iodé ou chloré, sont indispensables pour limiter le risque infectieux. Il faut ensuite consulter un médecin qui décidera de la nécessité d'un traitement antirabique vaccinal et de l'administration d'immunoglobulines spécifiques antirabiques, en l'absence de vaccination préventive. La vaccination préventive peut être recommandée pour les expatriés et voyageurs à risque (randonneurs, enfants, cyclistes, spéléologues, sujets ayant des contacts avec les animaux). La vaccination préventive ne dispense pas d'un traitement curatif, qui doit être mis en œuvre le plus tôt possible en cas d'exposition avérée ou suspectée, mais elle simplifie le traitement et dispense du recours aux immunoglobulines, qui ne sont pas toujours disponibles dans les pays en développement. Pour le voyageur, des informations détaillées sont disponibles sur les sites Mesvaccins.net ou Medecinedesvoyages.net. Source : Autorités consulaires françaises de l'île de Phuket ; site Thaïlande-guide. https://www.mesvaccins.net/web/news/13414-les-autorites-consulaires-francaises-de-l-ile-de-phuket-ont-emis-une-alerte-rage-sur-l-ile
  14. Une nouvelle mise à jour de Google Traduction vous permet d'utiliser l'appareil photo de votre smartphone pour traduire le texte imprimé en temps réel. La mise à jour signifie que vous pouvez maintenant traduire le texte imprimé sur les menus, les panneaux de signalisation routière, les panneaux d'affichage ou à peu près tout ce dont vous pouvez prendre une photo. Cette fonctionnalité a été lancée par Google en 2015, mais vient d'être mise à jour pour traduire le thaï et 12 autres langues, ce qui porte à 63 le nombre de langues pouvant être traduites. La fonctionnalité qui utilise Neural Machine Translation, devient plus intelligente et plus compétente à mesure que vous l'utilisez. La nouvelle fonctionnalité est disponible dans la dernière version de l'application Google Traduction sur iOS et Android. C’est très facile à utiliser - il suffit d’ouvrir l’application Traduire sur votre smartphone, de sélectionner l’option «Appareil photo» et de prendre une photo du texte thaï que vous souhaitez traduire. On vous demandera ensuite de surligner le texte en le faisant défiler avec votre doigt. Nous avons brièvement essayé la nouvelle fonctionnalité de traduction et c'est efficace pour la traduction de mots un par un comme dans un menu ou comme, exemple ci-dessous, le relevé de notes de vos enfants. Néanmoins, Google affirme que plus nous utiliserons cette nouvelle fonctionnalité, plus elle sera performante. Espérons donc que le service s’améliorera à l’avenir. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1062947-new-google-translate-feature-lets-you-use-your-smartphone-camera-to-translate-thai/
  15. BANGKOK, 1er février 2019, (NNT) - L’aéroport international de Suvarnabhumi a dévoilé son "Guide gastronomique", qui offre aux passagers une nourriture à prix abordable. Dans le cadre de cette nouvelle initiative, les restaurants membres du groupe King Power International et de Master Mind Consultant soumettent leurs offres aux autorités aéroportuaires, qui présenteront ensuite le "Guide gastronomique Suvarnabhumi", qui sera diffusé aux passagers. Selon le "commandant de l'escadre" Suthirawat Suwanawat, directeur de l'aéroport de Suvarnabhumi, les menus seront divisés en trois niveaux: à bas coût, économique et première classe : à des prix respectifs de 50, 125 et 280 bahts. Il a ensuite précisé que King Power fournira une assistance pour la publication du "Guide gastronomique / alimentaire Suvarnabhumi". Le directeur général a déclaré que plus de 70 enseignes avaient rejoint le programme. La version papier du guide sera disponible dans divers kiosques d’information et la version numérique du guide sera disponible via le QR code affiché dans plusieurs zones de l’aéroport. "Le commandant de l'escadre" a rappelé que les passagers peuvent trouver une myriade d'aliments abordables dans les deux cafétérias bon marché «Airport Street Food By Magic Food Point» et «Food World». La première se trouve à la sortie 8 au premier étage et la seconde à côté du jardin oriental, également au premier étage. Il a également mentionné «Aimm Cup Corner» à l’étage B1, à côté de l’entrée Airport Rail Link, qui propose des plats abordables. Il s'agit là de food courts https://forum.thaivisa.com/topic/1082050-suvarnabhumi-food-guide-program-revealed/
  16. La plupart des habitants de Bangkok et des environs estiment que le problème du smog a atteint un niveau critique et que le Premier ministre Prayut Chan-o-cha devrait invoquer ses pleins pouvoirs en vertu de l'article 44 de la Constitution pour imposer des mesures plus strictes afin de s'attaquer au problème. Ceci d'après un sondage Suan Dusit organisé par l’Université Suan Dusit. Ce dimanche, les habitants de Bangkok et de ses environs peuvent bénéficier d’un répit temporaire et extrêmement relatif (on est passé de très dangereux à mauvais pour la santé). Le Département du contrôle de la pollution a indiqué que cinq zones seulement contenaient des niveaux excessifs de particules de poussière au-dessus de 50 microns mais les mesures indépendantes AQI multiplient les chiffres par deux. Toutefois, le ministère a averti que le soulagement serait de courte durée et le pire est à craindre demain lundi. Par ailleurs, la situation dans le nord du pays reste alarmante. Le sondage Dusit a recueilli les opinions de 1 353 personnes vivant à Bangkok et dans sa banlieue du 30 janvier au 1er février, sur ce qu’elles pensaient de la situation actuelle en matière de smog, comment elles étaient affectées et ce qu’elles attendaient du gouvernement. Selon le sondage, 38,98% des personnes interrogées pensent que la situation est devenue critique et qu’elle va continuer à s’aggraver sans contrôle; 37,10% admettent que le problème affecte leur qualité de vie et menace leur santé; 30,02% souhaitent que le gouvernement s'attaque rapidement au problème. Sur la façon dont ils sont touchés, 51,44% des personnes interrogées ont déclaré être gravement touchées, car elles habitent dans les zones affectées et ont des problèmes de santé tels que maux de gorge, irritations des yeux et difficultés à respirer; 45,67% considèrent qu'elles sont légèrement touchés, car elles doivent traverser les zones affectées et porter un masque à l'extérieur. 47,04% des répondants souhaitent que le Premier ministre invoque l'article 44 et impose des mesures strictes telles que des restrictions de la circulation et la fermeture des administrations, tandis que 47,04% ont demandé que des masques de protection gratuits soient distribués par le gouvernement. Le ministère de l'Industrie a indiqué qu'entre le 4 et le 6 février, qui coïncident avec le nouvel an chinois, environ 2 500 usines de toutes tailles à Bangkok et aux alentours participeront à une «grande journée de nettoyage». Par ailleurs, elle affineront les réglages leurs machines afin de réduire les émissions. Environ la moitié de ces usines fermeront leurs portes pendant cette période, tandis que d'autres réduiront leur production nocturne d'environ 30%. À compter de demain, une flotte de 47 petits avions de la Bangkok Aviation School mènera des opérations de pulvérisation d'eau au-dessus de Bangkok et des provinces voisines, et l'administration municipale lancera un grand nettoyage à travers Bangkok. Des opérations "d’ensemencement des nuages" ont eu lieu vendredi, mais sans grand succès, seules des pluies légères ont été signalées dans certaines parties des provinces de Nakhon Pathom, Samut Sakhon et Ratchaburi. https://forum.thaivisa.com/topic/1082056-most-people-want-pm-to-use-“bitter-pill”-to-deal-with-smog-problem-suan-dusit-poll/
  17. A partir du 1er février, vous devrez prévoir votre passage à l’ambassade de Thaïlande à Vientiane en prenant un rendez-vous en ligne. Que ce soit pour un visa non-immigrant, touriste ou transit. Visitez le site thaivisavientiane.org (bien évidemment ce site n'a rien à voir avec thaivisa.com). Imprimez ensuite la confirmation de votre rendez-vous avec votre numéro dans la file d'attente. Apportez ce document imprimé avec tous les autres requis pour obtenir le visa, le jour du rendez-vous. A partir du 1er février, si vous arrivez sans rendez-vous, on ne vous recevra pas. Les demandes faites par un agent (en votre nom) ne seront plus acceptées. Plus d’information à ce sujet à partir du 28 janvier sur le site vientiane.thaiembassy.org. https://forum.thaivisa.com/topic/1080350-important-news-from-vientiane-royal-thai-embassy/
  18. PHUKET: Toute personne qui surprend quelqu'un en train de fumer en dehors d'une zone fumeurs à l'aéroport international de Phuket peut désormais recevoir une récompense de 1 500 thb pour avoir signalé l'infraction. La récompense a été annoncée par Thanee Choungchoo, directeur général de l'aéroport international de Phuket, hier (1er février). "Toute personne qui voit une autre personne fumer ailleurs que dans une zone fumeurs, qui prend une photo et qui la montre au personnel de l'aéroport menant à l'arrestation du fumeur sera récompensée de 1 500 B", a déclaré M. Thanee dans son communiqué. À compter de demain (3 février), les six aéroports internationaux exploités par Airports of Thailand (AoT) seront désignés comme zone non-fumeurs, a déclaré M. Thanee. Les six aéroports sont l’aéroport international de Phuket, l’aéroport international de Chiang Mai, l’aéroport international de Chiang Rai, l’aéroport international de Don Mueang, l’aéroport de Suvarnabhumi et l’aéroport international de Hat Yai. M. Thanee a déclaré que cette initiative visait à renforcer l'application de la loi sur le contrôle du tabac. L'aéroport international de Phuket, en tant qu'installation gouvernementale, est désigné zone non-fumeur. "Il y a six pièces clairement identifiées dans l'aéroport où les gens sont autorisés à fumer", a déclaré M. Thanee. M. Thanee a évoqué le dérangement causé aux non-fumeurs dans et autour de l'aéroport pour expliquer la décision. Toute personne reconnue coupable de violation de la loi se verra infliger une amende pouvant atteindre 5 000 thb par le ministère de la Santé publique, a-t-il noté. Pour plus d'informations sur les récompenses, contactez le centre d'appels AoT 1722 ou l'aéroport international de Phuket au 076-351666 ou au 076-351801. https://forum.thaivisa.com/topic/1081957-phuket-airport-offers-reward-for-catching-wayward-smokers/ Il est possible que vous receviez 1500 bahts si vous dénoncez un fumeur dans l'un des 5 autres aéroports de AOT
  19. Prayut admet enfin que le brouillard peut être attribué aux véhicules diesel (article de The Nation) LE GOUVERNEMENT a présenté ses excuses aux citoyens de Bangkok pour la pollution de l'air qui continue de perturber leur vie quotidienne et menace leur santé. La quantité de particules de poussière nocives PM2.5 dans l'air dépasse presque quotidiennement la limite de sécurité dans la capitale et les provinces adjacentes depuis la fin décembre. Le ciel bleu typique de cette période de l’année est dissimulé par un brouillard gris-jaune qui pourrait avoir de graves effets à long terme sur la santé. Les esprits s'échauffent, de même que les incendies de déchets qui contribuent beaucoup au problème. Les résidents ont exprimé leur frustration sur les médias sociaux, se plaignant de difficultés à respirer et pressant le gouvernement de faire plus pour résoudre le problème de manière concrète. Bien que gouverneur de la ville se soit avoué incompétent en la matière jeudi, l'administration métropolitaine de Bangkok (BMA) ont pris des mesures pour atténuer le problème dans les zones très polluées. Par exemple, ils tentent de verbaliser des véhicules émettant des fumées noires (mais les laissent repartir) et s’opposent de plus en plus aux personnes qui allument des feux à l’extérieur. Les responsables ont également commencé à surveiller de près les installations industrielles, en veillant à ce que leurs cheminées ne dégagent pas de vapeurs toxiques. Les routes sont régulièrement aspergées et de l'eau est pulvérisée dans l'air dans l'espoir infondé de réduire les particules de poussière. "Le gouvernement s'excuse pour la gêne occasionnée et souhaite remercier tout le monde pour son soutien et sa coopération", a déclaré vendredi le Premier ministre Prayut Chan-o-cha dans une déclaration. Il a également appelé les propriétaires de véhicules fonctionnant au diesel à n'utiliser leurs voitures dans le Grand Bangkok que lorsque cela est "absolument nécessaire" (sic !). «Si possible, évitez de les utiliser jusqu'à ce que le smog se dissipe», a-t-il indiqué, estimant que la cause principale du voile pourrait être attribuée à une combustion incomplète par le moteur. «En tant que solution à long terme, nous améliorerons les transports en commun, la qualité du carburant et les normes relatives aux gaz d'échappement. Nous aurons plus de stations-service offrant des choix écologiques et commencerons à promouvoir les véhicules hybrides ou électriques », a déclaré le Premier ministre. La Thaïlande produit les meilleurs tuk-tuks électriques du monde mais ne les vend qu'à l’exportation. Par ailleurs, M. Siwatt Pongpiachan, directeur du Centre de recherche sur la prévention des catastrophes du Centre NIDA, a appelé le gouvernement à commencer à distribuer des masques aux personnes vivant dans les zones touchées par le smog. "C’est la première chose que le gouvernement devrait faire parce que le smog affecte la santé de la population", a-t-il déclaré. Sitwatt a également exhorté le gouvernement à fournir aux gens des informations précises afin qu'ils sachent comment gérer au mieux la situation. "La Thaïlande devrait apprendre des pays qui ont déjà combattu le smog", a-t-il déclaré. Il estime également que la Thaïlande devrait envisager de mettre en œuvre la loi sur la qualité de l’air et de créer une agence de protection de l’environnement. L'Organisation mondiale de la santé considère que les PM2,5, ou particules de 2,5 microns ou moins, sont cancérigènes. Selon le Département de la lutte contre la pollution (PCD), le danger apparaît si la quantité de PM2,5 dépasse 50 microgrammes par mètre cube d’air. Au-delà de cela, les gens vont commencer à avoir des problèmes de santé. Vendredi, 35 zones du Grand Bangkok ont été touchées par des niveaux trop élevé de PM2,5. Or vendredi a été le meilleur jour de la semaine car, la BMA a ordonné la fermeture des écoles pendant deux jours. Dans le même temps, Siam Commercial Bank et Kasikornbank ont exhorté les membres du personnel enceintes, sensibles à la poussière ou ayant des enfants à télétravailler jusqu'à mardi. Dans l'intervalle, les opérations de lutte contre le smog se sont poursuivies dans plusieurs parties du Grand Bangkok. Vendredi matin, quatre drones ont décollé de la mairie de Bangkok pour rejoindre trois véhicules de pompiers lors de la dernière bataille contre le brouillard menaçant la santé. De l'eau est également pulvérisée depuis les étages d'immeubles de grande hauteur. Le chef de l'armée, le général Apirach Kongsompong, a déclaré que ses forces avaient également activement répondu à la politique du gouvernement en matière de lutte contre la pollution. «Les gens devraient aussi aider. Ne faites pas que blâmer le gouvernement. C'est le devoir de tout le monde." mais il ne dit pas de quel "devoir" il s'agit. https://forum.thaivisa.com/topic/1081916-govt-apologises-for-bangkok’s-suffocating-hazardous-smog/ Tout va se jouer lundi. Actuellement, et malgré la fermeture des écoles, les niveaux n'ont pas baissé assez pour parler de victoire.
  20. Abhisit Vejjajiva, ancien Premier ministre et dirigeant du Parti démocrate, est le seul candidat au poste de Premier ministre que le parti soumettra à la Commission électorale. La Constitution permet à chaque partie de soumettre jusqu'à trois noms. Contrairement aux Pheu Thai Party et Phalang Pracharat qui désigneront 2 ou 3 candidats (dont le général Chan-o-cha), les démocrates ont annoncé vendredi qu'ils ne proposeraient que Abhisit. On avait supposé que le patriarche et ancien dirigeant du démocrate Chuan Leekpai pourrait se présenter comme candidat, mais il ne l’a pas fait. Le porte-parole Thana Chiravinit a déclaré que le parti avait voté à l'unanimité en faveur de la candidature d'Abhisit au poste de Premier ministre. Il a déclaré que M. Abhisit était un politicien dévoué qui n'avait aucune réputation de corruption. Abhisit défend également la démocratie et a déjà été premier ministre. https://forum.thaivisa.com/topic/1081883-abhisit-the-only-democrat-candidate-for-pm/
  21. BANGKOK - Plusieurs jours après que les nouvelles règles ont changé la manière dont les visas sont traités pour les retraités étrangers, les officiers de l'immigration les rejettent déjà, selon des sources internes au bureau. À compter du 1er mars, les retraités étrangers doivent présenter un revenu mensuel d'au moins 65 000 bahts ou détenir un minimum de 800 000 bahts dans des banques thaïlandaises. Ils doivent conserver ce montant pendant trois mois après l'octroi de l'extension, après quoi ils ne peuvent en retirer que la moitié. Les nouvelles règles indiquent également combien de temps les candidats doivent attendre pour savoir si leurs visas ou leurs extensions ont été approuvés. «Nous discutons avec le service juridique de la signification de ces nouvelles politiques», a déclaré un responsable de l'immigration impliqué dans l'approbation de telles demandes. "En ce moment, nous nous efforçons tous de savoir quelles sont les procédures." La source a également indiqué que certains agents chargés de la gestion des visas enverraient des notes à leurs supérieurs, déclarant qu’ils ne savaient plus comment traiter les demandes en vertu de la nouvelle réglementation publiée lundi. «Nous leur demanderons de reconsidérer leur décision», a déclaré le responsable qui a refusé de donner son nom car il n'était pas autorisé à parler aux médias. Un autre responsable du bureau de l'immigration a déclaré que les changements avaient été ordonnés après que quatre ambassades en Thaïlande - la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Danemark et l'Australie - ont sur-réagi et cessé d'émettre des déclarations sous serment certifiant les revenus mensuels des demandeurs de leurs pays respectifs. "Par conséquent, le Bureau de l’immigration doit proposer ses propres méthodes de vérification de la situation financière des demandeurs", a déclaré la source sous le même couvert de l’anonymat. En vertu des nouvelles règles, les demandeurs de visa de retraite doivent être âgés de 50 ans et plus. Ils doivent soit prouver que leurs revenus mensuels d’au moins 65 000 bahts ont été transférés sur un compte bancaire thaïlandais ou avoir un solde d’au moins 800 000 bahts sur leurs comptes bancaires thaïlandais. Les comptes doivent porter les mêmes noms que les demandeurs. Les comptes bancaires des conjoints ne sont pas éligibles. Et le montant minimum de 800 000 bahts doit avoir été déposé deux mois avant le dépôt de toute demande de visa et y rester trois mois après, soit pendant au moins cinq mois, plus le temps de traitement de la demande. Les demandeurs («étrangers») doivent continuer à maintenir au moins 400 000 bahts en tout temps, et le visa doit être renouvelé chaque année. Le changement dérogeait aux règles précédentes qui exigeaient soit un affidavit du consulat déclarant un revenu de 65 000 bahts, soit un dépôt ponctuel de 800 000 bahts au moment de la demande. Les réactions sur Thaivisa (cet article vient de Khaosod) ont été extrêmement négatives car les autorités thaïlandaises expliquaient précédemment que ces 800 000 thb devaient servir à subvenir aux besoins du retraité pendant un an. Si on ne peut pas toucher à cet argent, il faut donc 800 000 (puis 400 000) thb plus de quoi subvenir à ses besoins (soit 800 000 bahts de plus). «Dans ce cas, pourquoi continuer de dire que cet argent sert à couvrir les frais de subsistance s'il ne peut être utilisé que six mois par an», a déclaré l'utilisateur Connda. «Alors… quelle est la prochaine étape ? Quel est le prochain coup de marteau sur la tête ? " «Et je pensais que les 800 000 bahts servaient à couvrir les frais de subsistance et non à générer des intérêts pour les banques thaïlandaises!», dit l'utilisateur, Madmitch. https://forum.thaivisa.com/topic/1081842-new-retiree-visa-rules-bewilder-thai-immigration-source/ Seuls 4 pays ont perdu leur sang froid et ont cessé de délivrer le certificat de revenus (dont rien ne dit qu'il sera encore accepté pour les autres) mais ils ont détruit l'écosystème qui donnait satisfaction à tout les monde (donc aux Thaïlandais.es) en forçant l'immigration à prendre des mesures drastiques. Les ressortissants de la centaine des pays dont les consuls sont restés calmes pourraient avoir à en souffrir. D'après l'expert de Thaivisa en anglais, le certificat de revenus est toujours accepté par l'immigration mais les officiers pourraient demander des preuves (donc des relevés de compte bancaire thaïlandais). Ceux qui se rendront à l'immigration le 1er mars pourront nous en dire plus si tant est que les officiers aient compris les règles d'ici là.
  22. La lettre de Votre Conseiller Consulaire Claude Bauchet - Février 2019 Redonner la parole aux citoyens, voilà ce que doit être l’objectif de ce GRAND DÉBAT. Maintenant la possibilité de nous faire entendre se concrétise. Un débat ne se refuse pas ! Cette contestation est un véritable cri social, une demande de replacer le citoyen au cœur des décisions qui nous concernent tous. Né d’une exaspération partagée par de nombreux citoyens autour de l’augmentation des taxes sur les carburants, ce mouvement populaire s'est aujourd'hui étendu à des problématiques plus larges. Certaines de ces revendications se retrouvent dans les quatre thèmes proposés : Transition écologique, Fiscalité et dépenses publiques, Démocratie et citoyenneté, Organisation de l'état et des services publics. Mais aucun sujet ne doit être d’emblée écarté ! Français du Monde vous propose de nous retrouver, sans sectarisme ni ligne rouge, et débattre ensemble de toutes ces questions dans un format qui devrait permettre à chacune et chacun de s’exprimer. A BANGKOK, le Samedi 9 février à 14H au Just One, 58 soi Ngam-Duplee, Sathorn soi 1, MRT LUMPINI A KOH SAMUI, le Dimanche 10 février à 14H, en face de l'école Française Jungle Samui, 142/99 Moo 4, Soi Renaissance, Maret Lamai. A PHUKET, le lundi 11 février à 18H au NOVOTEL PHUKET VINTAGE PARK 89 Rat-Uthid 200 Pee Road,Patong, Kathu A CHIANGMAI, le mardi 12 février à 18H à l'Alliance Française, Salle Polyvalente, 138 Thanon Charoen Prathet A KON KAEN le mercredi 13 février à 14H à l'Hôtel Charoenthani, 260 Srichan Road, Chang Wai, A PATTAYA, le jeudi 14 février à 17H à l'École Francaise Internationnale de Pattaya Moo 6, Huay Haï roadNongprue - Banglamung Conseiller Consulaire, élu sur la liste Français du Monde, je serai présent à TOUTES CES RÉUNIONS. A votre écoute, pour échanger avec vous sur ces sujets qui nous tiennent tous à cœur et mettre particulièrement en valeur nos préoccupations spécifiques de français résidant en Thaïlande dans tous les domaines de notre vie quotidienne (social, administratif, éducatif, culturel …) Je profite de cette lettre pour remercier les 337 personnes qui ont signé la pétition CSG-CRDS : LES FRANÇAIS HORS D’EUROPE DISCRIMINÉS ET SURTAXÉS Cette injustice fiscale, qui révolte nombre d’entre nous, pourra bien entendu être évoquée lors de ces débats. A bientôt donc https://www.fdmthai.com/so/8bMYeSdJQ?cid=d9d72541-53d2-47b2-bb13-25b1757a7368#/main
  23. BANGKOK - La frénésie d’achat de l’Armée royale thaïlandaise (dixit Khaosod) ne montre aucun signe de ralentissement avec les nouvelles de ce vendredi. Elle s’est engagée à dépenser 2,2 milliards de baht supplémentaires pour acheter davantage de matériel militaire en provenance de Chine. Selon la commande publiés par les militaires, la force armée achètera trois véhicules de transport de troupes blindés, 12 unités d’artillerie mobiles, 10 véhicules de maintenance, 12 véhicules de commandement blindés et trois véhicules médicaux blindés. Ces véhicules rejoindront la flotte existante de 39 APC [ Armoured personnel carrier en français, véhicule de transport de troupes] que la Thaïlande a achetés à la Chine en 2017. L’achat comprendra également plus de 18 000 obus d’artillerie, grenades et autres «projectiles hautement explosifs». Il existe une ligne budgétaire pour un «simulateur» non spécifié coûtant 151 millions de bahts. Au total, la transaction coûtera environ 2,25 milliards de bahts, indique le document. Cette révélation a lieu quelques semaines à peine après que l’armée a annoncé l’achat de 14 chars de combat supplémentaires auprès de la République populaire, en plus du stock actuel de 39 chars fabriqués en Chine. Lors d'une visite à Pékin le mois dernier, le chef de l'armée, le général Apirat Kongsompong, a déclaré que la Thaïlande travaillerait encore plus étroitement avec l'armée chinoise en 2019. https://forum.thaivisa.com/topic/1081820-army-spends-22-billion-baht-for-more-chinese-apcs-ammo/ Cet APC chinois VN-1 devrait faire partie de la commande
  24. Un moine a été arrêté et défroqué pour avoir agressé sexuellement des garçons et avoir publié du contenu pornographique en ligne. «Il a avoué qu'il commettait ces crimes depuis plus de 10 ans. Chaque fois que son comportement était découvert dans un temple, il changeait simplement de lieu », a déclaré le célèbre Surachate Hakparn, ici avec sa casquette de répression de la criminalité des technologies de l'information. Surachate a identifié le suspect, maintenant défroqué, comme Sikarin Klaisuwan, âgé de 40 ans. «Il choisissait des temples qui organisaient des ordinations de masse pour les moines novices, car il y avait beaucoup de garçons à approcher», a déclaré Surachate. Il a ajouté que Sikarin était accusé d'avoir abusé d'enfants de moins de 15 ans. Les accusations sont passibles d’une peine d’emprisonnement allant de quatre à vingt ans et d’une amende de 80 000 à 400 000 Bt. Surachate a déclaré que la police avait découvert que Sikarin avait conservé de nombreuses vidéos de ses agressions sexuelles contre des garçons dans la province de Kanchanaburi. Dans une autre affaire, la police a découvert qu'un moine de 30 ans de la province de Khon Kaen diffusait du contenu pornographique sur Line et Facebook. Le suspect, maintenant défroqué, a été identifié comme Danainat Saengphan. "Il a apparemment attiré les filles pour lui parler et lui envoyer leurs photos nues sans qu'elles sachent qu'il était un moine", a déclaré Surachate. Il a ajouté que son agence avait également arrêté un Allemand de 82 ans pour possession de pédopornographie. "Il est passible d'une peine d'emprisonnement pouvant aller jusqu'à cinq ans et d'une amende de 100 000 Bt, s'il est reconnu coupable", a déclaré Surachate. https://forum.thaivisa.com/topic/1081683-monk-arrested-for-child-abuse/
  25. La police de l’immigration de Pattaya qui a arrêté un Sud-Coréen recherché dans son pays d’origine pour agression a également arrêté son meilleur ami. Le deuxième Coréen était en overstay de 12 ans. Ils ont également trouvé un peu de drogues La page de l'immigration sur Facebook a annoncé l'arrestation mercredi de Kyu Jae Lee, recherchée pour agression en Corée du Sud et qui se cachait à Pattaya. Également à son adresse, Byung Kwan Han a été retrouvé avec un "retard" de de visa de 4 419 jours. Dix grammes de méthamphétamine "ice" ont été récupérés. L'adresse n'a pas été révélée. Les deux amis ne seront pas séparés, dit l'immigration. https://forum.thaivisa.com/topic/1081755-bad-guys-out-immigration-get-two-for-the-price-of-one-in-pattaya/ Le chef de l'immigration, le général Surachate Hakparn, a annoncé l'arrestation de deux hommes recherchés en Europe sous l'inculpation de drogue et de vol qualifié. L'un d'entre eux avait une femme thaïlandaise et se cachait à Phuket depuis près de dix ans. L’autre était caché à Pattaya. On a vu Surachate blaguer avec les suspects, mais leurs crimes étaient sérieux. Les suspects portaient des t-shirts oranges et jaunes portant le slogan "Prisonnier de l’immigration". Le suspect numéro un est Daniele Lollo, d'Italie. Il était recherché depuis 2003 lorsqu'une perquisition chez lui à Trévise a permis de découvrir de la cocaïne, du ganja et des produits chimiques servant à la production de cocaïne. Il a été arrêté mardi. Il vivait à Phuket depuis 2010 et a une femme thaïlandaise. La police enquête pour savoir s'il a des liens avec la criminalité liée à la drogue en Thaïlande. Il sera expulsé en Italie. Le deuxième suspect est Petr Bilek, âgé de 55 ans, recherché par la police tchèque pour vol qualifié. Il se cachait à Pattaya et sera renvoyé en République tchèque. https://forum.thaivisa.com/topic/1081749-bad-guys-out-big-joke-meets-italian-and-czech-criminals-hiding-out-in-thailand/
×