Aller au contenu
BANGKOK 22 August 2019 10:08

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 463
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    35

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. L'incendie de la forêt de tourbe (forêt tropicale humide https://en.wikipedia.org/wiki/Peat_swamp_forest ) de Khuan Khreng dans la province de Nakhon Si Thammarat, dans le sud du pays, a continué de faire rage jeudi, poussant les autorités locales à déclarer trois districts zones sinistrées. Les incendies ont commencé mardi. Jeudi, le vice-gouverneur Thawornwat Khongkaew a ajouté le district de Hua Sai à la liste des zones sinistrées, ainsi que les districts de Chian Yai et Chalerm Phrakiat. Dans l’intervalle, le département royal d’irrigation a envoyé de grosses pompes pour extraire l’eau du canal Cha Uat-Phraek Muang afin d’aider les pompiers de Tambon Karaké, une ville gravement endommagée à Chiang Yai. L'armée a également envoyé 100 soldats et mis en place deux cuisines mobiles pour aider. Le service d'irrigation a également fourni des pompes à eau pour pulvériser la forêt de tourbe de Samed Khao afin d'empêcher les incendies de se propager. Cette forêt est utilisée comme centre d’apprentissage de la nature par la Chaipattana Foundation. Dans le même temps, les agriculteurs restent impuissants face aux flammes qui menacent d’atteindre leurs plantations de palmier à huile et d’hévéa, les véhicules de pompiers étant apparemment incapables de les atteindre. Le vice-ministre de l'Intérieur, Nipon Bunyamanee, s'est également rendu jeudi dans le district de Chian Yai et a appelé les responsables à contenir rapidement les flammes qui font rage (sans dire comment) et à prendre soin des résidents, car la fumée menace de causer des problèmes respiratoires. https://forum.thaivisa.com/topic/1115311-3-districts-named-disaster-zones-as-fire-at-khuan-khreng-peat-forest-rages-on/
  2. « One Bangkok », le plus grand quartier entièrement intégré de Thaïlande, dévoile son plan directeur Un projet d'environ 3,8 milliards USD (120 milliards THB) de quartier polyvalent attend 200 000 visiteurs quotidiens dans ce nouveau point de repère mondial proposant des bureaux, des commerces de détail, des hôtels de luxe, des résidences, des espaces culturels et sociaux Le quartier hébergera 500 organisations locales et multinationales et plus de 50 000 travailleurs au centre du pôle économique clé de l'ASEAN One Bangkok dévoile la tour signature de 430 mètres avec 90 étages, l'un des dix plus hauts édifices de l'ASEAN lorsqu'il sera achevé BANGKOK, 1er août 2019 /PRNewswire/ -- One Bangkok a dévoilé aujourd'hui le plan directeur pour son projet de 3,8 milliards USD (120 milliards THB) de quartier entièrement intégré dans la capitale thaïlandaise, celui-ci utilisera les principes de conception de villes intelligentes, durables et centrées sur l'être humain. Coentreprise entre TCC Assets Co., Ltd. et Frasers Property Holdings (Thailand) Co., Ltd. One Bangkok deviendra un nouveau point de repère mondial qui attirera des entreprises, des touristes et des locaux de haut niveau, par la connexion ininterrompue de bureaux, de commerce de détail, d'hôtels, de résidences, d'espaces culturels et sociaux autour d'une esplanade (Civic Plaza) centrale de 10 000 m². « Lorsque One Bangkok sera achevé, le quartier aura une surface brute de 1,83 million de m². Il comprendra cinq tours de bureaux de catégorie A, quatre zones de vente au détail différenciées, cinq hôtels de luxe et de style de vie et trois tours résidentielles de luxe, offrant un large éventail d'activités et fournissant à plus de 60 000 personnes un lieu de travail, d'achat, de loisirs et de création. Plus de 200 000 visiteurs sont attendus chaque jour à One Bangkok »", a déclaré Mme Su Lin Soon, PDG de la promotion - One Bangkok. M. Panote Sirivadhanabhakdi, PDG du groupe, Frasers Property Limited, a déclaré : « One Bangkok modifiera et redéfinira le paysage urbain de Bangkok de manière positive et durable en tant que plus grande initiative de promotion immobilière entreprise par le secteur privé en Thaïlande. Nous pensons que One Bangkok est une offre digne de ce que la capitale thaïlandaise peut offrir sur la scène mondiale. Notre objectif est de faire de ce pays l'épicentre même de l'ASEAN. » Comme le montre le portefeuille mondial de Frasers Property Limited, notamment Central Park à Sydney et Frasers Tower, à Singapour, One Bangkok s'est inspiré d'une collaboration de premier plan avec des concepteurs de renommée internationale, notamment le célèbre urbaniste Skidmore Owings & Merrill et le célèbre cabinet d'architecture thaïlandaise, A49, pour créer l'aménagement polyvalent. One Bangkok affectera près de la moitié de sa superficie terrestre, 8 hectares sur 16,7 hectares, à des espaces verts et ouverts. Il s'agit du premier projet en Thaïlande à viser la certification LEED Neighborhood Development Platinum (aménagement de quartier platine). Ses tours de bureaux visent également les certifications LEED et WELL. « Notre ambition est de construire des aménagements durables qui améliorent la qualité de la vie et font partie du tissu de la communauté. Notre objectif est de créer en permanence des offres en lien avec leur environnement et dont la communauté peut être fière », a déclaré M. Panote Sirivadhanabhakdi, PDG du groupe, Frasers Property Limited. Composants de calibre mondial d'une destination phare mondiale Le plan directeur de One Bangkok accorde la priorité à la facilité d'accessibilité et à la navigation, étant directement connecté au métro MRT Blue Line. One Bangkok dispose, par la route, de 6 points d'accès, y compris une nouvelle connexion directe à l'autoroute. Ces accès sont directement reliés à une infrastructure souterraine commune facilitant la circulation, ce qui permet à One Bangkok de promouvoir l'accessibilité piétonnière dans le quartier. One Bangkok créera un point central pour les entreprises dans le centre de Bangkok, dotant la ville d'un nouveau moteur économique doté d'un NLA de bureaux combinés de près de 500 000 m² et regroupant plus de 500 organisations locales et internationales. Quatre zones de vente au détail différenciées, offrant 450 magasins couvrant plus de 180 000 m², redéfiniront l'expérience d'achat à Bangkok en offrant un large éventail d'activités de loisirs et d'expériences sociales avec des activités à faire toute la journée jusqu'à la nuit. Avec ses cinq nouveaux hôtels, la gamme complète d'options hôtelières du quartier offrira 1100 chambres combinées qui proposent les meilleures expériences d'hospitalité et de style de vie local, avec le premier hôtel, The Ritz-Carlton, Bangkok, qui ouvrira ses portes en 2023. Alliant adresse de prestige et plaisir de vivre au bord d'un parc, les trois tours résidentielles de luxe de One Bangkok offriront des panoramas sans précédent sur les plus grands parcs de la ville. Ses premières résidences, comprenant seulement 110 appartements ultra-luxueux, seront inaugurées début 2020. La tour signature de 430 mètres, qui abrite des bureaux et un hôtel de grand luxe, est l'une des réalisations phares de One Bangkok. En phase de devenir l'un des dix plus hauts édifices de l'ASEAN, il offrira aux visiteurs une vue panoramique sur les toits de Bangkok. One Bangkok, qui intègre l'art et la culture dans tout le quartier, a pour objectif d'être une destination culturelle incontournable, proposant des arts publics, des espaces d'apprentissage ainsi que des arts du spectacle et des concerts toute l'année. L'ensemble du quartier est activé par un système d'infrastructure centralisé intelligent, le premier du genre en Thaïlande pour un aménagement privé. Plus de 250 000 capteurs intelligents permettront une gestion efficace des installations et une maintenance préventive.
  3. Le ministère thaïlandais de l'Économie et de la Société numériques envisage de créer un centre de lutte contre les escroqueries en ligne. Le ministre de l'Économie et de la Société numériques, Puttipong Punnakanta, a déclaré mercredi 31 juillet que ce centre, appelé Fake News Center, avait pour objectif de se débarrasser les contenus inexacts ou trompeurs sur les réseaux sociaux, susceptibles de mettre en danger la sécurité et des biens de la population et de violer la loi sur la criminalité informatique et d'autres lois. Selon le ministre Puttipong Punnakanta, des informations sur les médias sociaux concernant les catastrophes naturelles et les soins de santé sont parfois inventées ou exagérées dans le but de dérouter et d’effrayer les internautes. Ils pourraient être trompés dans les affaires d’investissement ou incités à acheter en ligne des produits de santé dangereux et illégaux. Il a ajouté que des organes tels que la police, l'armée, la Commission de la protection des consommateurs, l’Administration des aliments et médicaments (FDA) et le Département des relations publiques, entre autres, seront invitées à coopérer avec Fake News Center. La Thaïlande compte actuellement quelque 54 millions d'utilisateurs de Facebook, 42 millions de Line et 12 millions de Twitter. VNA/CVN https://www.lecourrier.vn/la-thailande-creera-un-centre-de-lutte-contre-les-escroqueries-en-ligne/620601.html
  4. Le missile supersonique BrahMos. Photo: AFP/VNA New Delhi (VNA) - La Thaïlande est en train de négocier avec l'Inde sur l'achat de missiles de croisière supersoniques BrahMos, selon un article du journal "The Hindu" publié le 31 juillet. Les négociations sont en cours. La signature du contrat se produira très probablement l'année prochaine. La Thaïlande a manifesté son intérêt pour les missiles BrahMos il y a quelque temps et les discussions ont repris après la visite en décembre dernier en Inde du commandant en chef de la Marine royale thaïlandaise, l'amiral Ruechai Ruddit. BrahMos, qui est décrit comme le missile de croisière supersonique le plus rapide au monde, doté d'un haut degré de précision, peut être tiré à partir de la terre, de la mer et des airs. Le missile BrahMos, développé conjointement par l'Inde et la Russie, a une portée d'environ 300 km. Il pèse 2,5 tonnes et sa vitesse peut atteindre 3.450 km à l’heure. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/la-thailande-veut-acquerir-des-missiles-indiens/124738.vnp Les universitaires réclament une réduction des dépenses militaires alors que le nouveau gouvernement se prépare à établir le budget de dépenses pour l'exercice 2020, tout en exhortant l'administration à dépenser davantage pour la relance de l'économie, l'éducation et la santé publique. Le Premier ministre général Prayut Chan-o-cha s'entretiendra avec les hauts responsables de quatre institutions économiques sur le projet de loi budgétaire alors que l'économie s'enlise. https://forum.thaivisa.com/topic/1115138-govt-urged-to-prioritise-military-spending-cut-in-fiscal-budget-2020/
  5. Une étudiante âgée de 18 ans a été arrêtée pour avoir possiblement tué sa fille nouveau-née en lui faisant boire du liquide nettoyant pour salle de bains puis en la jetant de sa chambre située au troisième étage d'un condominium dans le district de Nonthaburi, Pakkret. L’étudiante, dont le nom n’a pas été révélé, a été arrêtée à 23 h 30 mercredi soir après que la police a obtenu un mandat d’arrêt de la cour provinciale de Nonthaburi. Le bébé est décédé peu de temps après l'arrestation des parents, a annoncé la police. Son petit ami de 23 ans, également étudiant, a également été arrêté et accusé de complicité. Le 23 juillet, un nouveau-né a été retrouvé dans un sac à ordures près de la décharge située près de l'appartement, Soi Chaeng Wattana-Pakkret 26. Le bébé était toujours en vie, mais dans un état grave. Elle est morte d'une défaillance des organes internes causée par l'ingestion de produits chimiques tard mercredi soir. Avant l'arrestation, la police a vérifié les images de caméras de sécurité et a vu un sac poubelle en train de tomber d'une fenêtre non identifiée. Comme le bébé était toujours en vie lorsqu'il a été retrouvé, la police a restreint la fouille aux quatre premiers étages. Lorsque les policiers sont entrés dans une pièce du troisième étage au-dessus des poubelles, ils ont trouvé des serviettes tachées de sang et ont remarqué que la salle de bain venait d'être nettoyée. L'étudiante a été emmenée à l'hôpital Krom Chonlaprathan où les médecins ont découvert un plateau vaginal de deux centimètres et une accumulation de sang dans l'utérus. Un gynécologue lui a demandé de se faire soigner, mais elle a refusé. La police a ensuite prélevé son échantillon d’ADN et les résultats communiqués aux enquêteurs mardi ont montré une correspondance avec l'ADN du bébé. Après avoir été confrontée au résultat du test ADN, l'étudiante a déclaré à la police qu'elle louait la chambre avec son petit ami depuis cinq mois. Elle a affirmé ne pas avoir réalisé qu'elle était enceinte et, après avoir accouché, n'a pas su quoi faire dans la salle de bain. Elle a dit avoir enfoncé le nettoyant pour salle de bain dans la bouche du bébé, avoir enveloppé la fillette dans une serviette, l’avoir mise dans un sac à ordures et avoir jeté le sac dans les poubelles juste en dessous de la fenêtre. Comme précisé récemment, certaines des très nombreuses jeunes mamans qui abandonnent leur bébé font en sorte qu'on le retrouve vivants. D'autres le tuent. https://forum.thaivisa.com/topic/1115181-student-arrested-for-allegedly-killing-her-newborn/
  6. Le secrétaire d'État américain Mike Pompeo pose avec ses homologues de l'ASEAN pour une photo de famille lors de la réunion des ministres des affaires étrangères de l'ASAEN à Bangkok, en Thaïlande, le 1er août 2019. REUTERS / Jonathan Ernst / Pool BANGKOK (Reuters) - Le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, a déclaré jeudi à des homologues de l'Asie du Sud-Est lors d'une réunion à Bangkok que les États-Unis n'avaient jamais demandé aux nations de la région de prendre parti. La rivalité entre les États-Unis et une Chine toujours plus puissante pèse énormément sur les réunions de sécurité de cette semaine entre les ministres des Affaires étrangères de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) et les puissances mondiales. "Regardez, nous ne demandons jamais à aucun pays de l'ASEAN de choisir entre des pays", a déclaré Pompeo au début de la réunion. "Depuis des décennies, la diplomatie américaine avec l'ASEAN est constamment guidée par notre volonté de partenariat, notre respect de la souveraineté de chaque pays et notre engagement commun à respecter les règles fondamentales du droit et les droits de l'homme et à favoriser une croissance économique durable", a-t-il déclaré. https://forum.thaivisa.com/topic/1115259-pompeo-says-us-doesnt-ask-southeast-asians-to-take-sides/
  7. Les Thaïlandais parlent beaucoup d'un article du Thai Rath à propos de la surabondance de logements à Bangkok. Malgré la morosité économique, la construction de logements bon marché, notamment sous forme de condos et de townhouse, continue dans la capitale. On craint qu'un krach ne soit sur le point de se produire, surtout si les Chinois se retirent. Le Dr Sophon Pornchokchai de l’Agence pour les affaires immobilières et consultant en la matière, parle d’offre excédentaire. Il a déclaré que la construction de centaines de projets se poursuivait, mais que peu de citoyens ordinaires ont l’argent pour acheter. Il est à craindre que si les étrangers se retirent - en particulier les Chinois - cela précipite le krach. Environ 20% des condos sont achetés par des étrangers. Il avait dit plus tôt cette année que le krach pourrait survenir en 2019, mais ce n'est pas le cas pour l'instant, en dépit du fait que les propriétés sont bradées. La guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine est considérée comme un facteur aggravant. Le baht fort et la politique migratoire du gouvernement ont peut-être aussi un rôle négatif. Les perspectives restent incertaines avec la possibilité d’un krach au cours des deux prochaines années. https://forum.thaivisa.com/topic/1115196-fears-that-the-condo-bubble-is-about-to-burst-in-bangkok-especially-if-foreigners-pull-out/
  8. Selon le dernier rapport de l’Association du transport aérien international (IATA), les cinq principales routes aériennes du monde se situent toutes dans la région Asie-Pacifique. Ce peut être attribué à l'ajout de vols opérés par des compagnies à bas coûts dans la région. Le trafic passagers entre Bangkok (Suvarnabhumi) et l’aéroport de Hong Kong est le numéro deux de la liste des trajets où le trafic aérien est le plus intense au monde. Le trajet entre Hong Kong et Taipei Taoyuan, à Taiwan, est l’itinéraire le plus populaire au monde, transportant 5,4 millions de passagers par an. Le trafic passagers entre Suvarnabhumi et Hong Kong a atteint 3,4 millions de personnes en 2018, en hausse de 9% par rapport à 2017. On ne sait pas comment le rapport prend en compte les vols Don Mueang - Hong Kong. Sont-ils inclus dans les Suvarnabhumi - Hong Kong ou faut-il les ajouter pour avoir des statistiques totales sur Bangkok - Hong Kong ? Le rapport sur le trafic aérien mondial de l'IATA pour 2018 montre également que les compagnies aériennes de la région Asie-Pacifique transportent le plus grand nombre de passagers au monde. Le taux de remplissage atteint un record de 81,9%, dépassant ainsi le niveau déjà record de 2017. «Les compagnies aériennes connectent plus de personnes et de lieux que jamais. La liberté de voler est plus accessible que jamais. En conséquence, notre monde est plus prospère », a déclaré Alexandre de Juniac, directeur général de l'IATA. En termes de nombre de vols purs pour 2018, voici les résultats. Huit des dix des itinéraires sont tous en Asie-Pacifique. Il s'agit là du nombre de vols et non du nombre de passagers. Bangkok Hong Kong n'est pas 2e dans cette liste mais l'est dans la liste en terme de passagers. Kuala Lumpur - Singapour: 30 187 vols Hong Kong - Taipei: 28 447 vols Jakarta - Singapour: 27 046 vols Hong Kong - Shanghai: 20 678 vols Jakarta - Kuala Lumpur: 19 741 vols Seoul Incheon - Osaka: 19 711 vols New York LaGuardia - Toronto: 17 038 vols Hong Kong - Séoul Incheon: 15 770 vols Bangkok - Singapour: 14 698 vols Dubaï - Koweït: 14 581 vols Bangkok - Hong Kong: 14 556 vols Hong Kong - Pékin: 14 537 vols New York JFK - Londres Heathrow: 14 195 vols Tokyo Narita - Taipei: 13 902 vols Dublin - Londres Heathrow: 13 855 vols Osaka - Shanghai: 13 708 vols Hong Kong - Singapour: 13 654 vols Chicago O’Hare - Toronto: 13 503 vols Seoul Incheon - Tokyo Narita: 13 517 vols Osaka - Taipei: 13 325 vols https://forum.thaivisa.com/topic/1115214-bangkok-to-hong-kong-the-world’s-second-most-popular-flight/ Les vols ce jeudi après-midi
  9. La police recherche un couple après que la vidéosurveillance montre qu'ils traînaient (sans le savoir) un cadavre sous leur pickup. Le couple s'est arrêté à un marché de fruits et de légumes tôt ce matin dans le centre-ville d'Udon Thani. Le cadavre se trouvait coincé sous le pickup immatriculé 8001 (Udon Thani). Le véhicule est resté garé devant le stand d'un marchand de fruits pendant vingt minutes. Lalitawadee, une jeune femme de 19 ans, a vu des jambes sortir de dessous le véhicule quand le pickup a quitté le marché. Le couple - âgé d'environ 35 à 40 ans - avait apparemment découvert le cadavre après avoir fait ses achats, l'a détaché de dessous le véhicule puis l'a repoussé avant de prendre la fuite. Comme si ces gens s'étaient garés sans se rendre compte qu'ils avaient un mort sous le véhicule et qu'ils le traînaient depuis un moment. Les clients du marché vaquaient à leurs occupations. Pol Lt Thaen Numcharoen a déclaré que les personnes qui avaient traîné le cadavre jusqu'au marché avaient sûrement peur des ennuis et ont donc décidé de fuir les lieux. Ils n'ont probablement réalisé que le corps était sous leur véhicule qu'après avoir fait leurs courses. Une enquête est en cours pour les retrouver et déterminer s'ils ont tué l'homme. Les policiers pensent qu'il ne devrait pas être difficile de retrouver ces gens car ils sont probablement des visiteurs habituels du marché. Sanook a rapporté que l'homme mort avait encore les membres et la tête attachés au corps et qu'il y avait quelques restes de vêtements. En revanche, il avait été éviscéré. On ne sait pas s'il s'agit d'un crime ou d'un simple accident de la route. Il arrive régulièrement que des automobilistes thaïlandais traînent des corps de piétons ou de cyclistes sur de longues distances sous leurs véhicules. https://forum.thaivisa.com/topic/1115219-couple-took-a-corpse-to-market-then-left-in-a-hurry/
  10. La police de l’immigration ne cesse de donner davantage d'amendes à davantage de Thaïlandais qui omettent de prévenir lorsqu'un étranger dort dans un logement dont ils sont propriétaires. La police n'explique pas comment procéder si un étranger est locataire et accueille un ami étranger. Est-ce autorisé ? Qui doit prévenir la police ? Le locataire étranger ou le propriétaire thaïlandais ? Le locataire étranger doit il systématiquement prévenir son propriétaire thaïlandais lorsqu'il reçoit un ami étranger (pour 2 jours et non 2 heures, s'entend). Formulaire TM30. Dans le dernier avis posté par l'immigration, on rappelle que la loi de 1979 oblige les étrangers à prévenir la police s'ils voyagent dans une autre province. Ils doivent utiliser le formulaire TM28. L'étranger doit en outre prévenir la police lorsqu'il revient chez lui après un voyage en Thaïlande ou à l'étranger. Jusqu'à maintenant, aucun étranger n'a été verbalisé pour n'avoir pas prévenu la police mais comme l'immigration applique les lois de 1979 une par une -même celles que l'on pensaient inapplicables il y a quelques années- et que les autres sont maintenant appliquées, on peut penser que celle-ci sera elle aussi appliquée un jour ou l'autre. Cela revient à dire que si vous habitez Bangkok et passez un week-end chez un ami à Nonthaburi ou Pathum Thani, distant de 10 km de chez vous, vous devrez en informer la police. La solution la plus indolore pour tout le monde serait celle évoquée par le gouvernement il y a quelques temps : "suivre les étrangers grâce à la puce de leur téléphone". Ainsi, nous n'aurions à prévenir personne, la police saurait en permanence où nous trouver. Ceux qui ne joueraient pas le jeu pourraient toujours prévenir la police en se rendant au commissariat pour signaler où ils se trouvent.
  11. Une étude montre que moins de la moitié des motards thaïlandais portent un casque Malgré les campagnes incessantes menées par le gouvernement et les organisations de sécurité routière depuis 2011 pour amener les motocyclistes à porter un casque, seuls 45% le portent. Selon les conclusions de la Thai Roads Foundation et du réseau Road Safety Watch, sous l'égide de la Fondation pour la santé (Thai Health), les motards thaïlandais sont parmi les pires de l'ASEAN. Ils font fi de la loi et de leur propre sécurité. Il est à noter que les campagnes ne font que de la "sensibilisation" à dose homéopathique et que jamais aucune mesure sérieuse n'a été prise. Le Dr Werapan Supanchaimart, vice-président de Thai Health, a déclaré lors d'un séminaire aujourd'hui que la Thai Roads Foundation étudiait depuis neuf ans le port du casque par les motocyclistes à travers le pays dans les zones urbaines et rurales. Les résultats montrent que le nombre de personnes portant un casque ne varie pas beaucoup d’une année à l’autre. 52% des motocyclistes et 22% des passagers portent un casque protecteur, soit une moyenne de 45% des personnes sur un deux-roues, a déclaré M. Natthapong Boontob, directeur de la Thai Roads Foundation. Les résultats du sondage des trois dernières années montrent que Chiang Mai a le taux le plus élevé d'utilisateurs de casques de protection dans le nord, avec 53%. 59% à Nonthaburi pour la région centre et 61 % à Phuket pour la région sud. Les provinces qui enregistrent les plus fortes améliorations sont Nong Bua Lamphu, Phrae, Rayong et Nakhon Si Thammarat. En ce qui concerne l'âge, 48% des adultes (dont passagers) portent un casque protecteur, contre 22% pour les jeunes et 8% pour les enfants. On ne sait pas pourquoi les adultes qui portent un casque ne demandent pas à leurs enfants d'en porter un aussi. En ce qui concerne Bangkok, 85% des motocyclistes portent un casque et le nombre de passagers le portant est passé de 39% en 2017 à 55% en 2018. Il est à noter que la qualité des casques vendus a augmenté ces dernières années. Les casques "symboliques" à 100 bahts sont boudés, à moins qu'ils ne soient illégaux. https://forum.thaivisa.com/topic/1114889-study-shows-fewer-than-half-of-thailand’s-motorcycle-users-wear-helmets/
  12. BANGKOK - La Thaïlande devrait être le premier pays étranger à acheter des chars Stryker construits aux États-Unis. Les États-Unis ont approuvé la vente de 60 véhicules de transport d'infanterie Stryker M-1126 à la Thaïlande, qui seront livrés à partir de septembre pour un montant total de 175 millions de dollars, soit 5,38 milliards de bahts. La Thaïlande, alliée de longue des USA, sera le premier pays étranger à posséder ce genre de véhicules. «Les véhicules Stryker augmenteront la capacité de la Thaïlande à défendre son territoire souverain contre les menaces traditionnelles et non traditionnelles en comblant le vide existant entre l’infanterie légère et les unités mécanisées lourdes. », lit-on dans le communiqué publié par l'Agence pour la défense. L’agence, rattachée au département américain de la Défense, a déclaré que le Congrès avait été informé de la vente vendredi. "La vente proposée de cet équipement ne modifiera pas l'équilibre militaire dans la région", indique également le communiqué. Sur les 60 Strykers, 37 sont des véhicules remis à neuf précédemment utilisés par l'armée américaine. Le coût moyen de chaque Stryker est de 89 775 000 bahts. La vente comprend également du matériel supplémentaire, notamment des mitraillettes et des lance-grenades. L’armée avait initialement annoncé en mai qu’elle achèterait 37 Strykers pour la 11e division d’infanterie à Chachoengsao pour 80 millions de bahts chacune, pour un total de 2,96 milliards de bahts. Le chef de l'armée, le général Apirat Kongsompong, a rencontré le major général John P. Johnson, de l'US Army Pacific (USARPAC), lors d'une réunion à Pattaya du 13 au 17 mai. Le 15 mai, le lanceur d'alertes Srisuwan Janya a qualifié d'exorbitant le prix des Strykers, d'autant plus que beaucoup sont déjà utilisés par l'armée américaine depuis 20 ans. La Thaïlande avait précédemment acheté des hélicoptères Black Hawk aux États-Unis en 2009, ainsi que des hélicoptères Lakota en 2013 et 2014. Depuis le coup d'État de mai 2014, l'armée thaïlandaise a accru sa puissance de feu en achetant des sous-marins, des chars de combat, des véhicules et des jets en provenance de Chine. Mais au fil des ans, les militaires ont également été piégés dans des acquisitions qui se sont révélées des arnaques totales. On pense aux faux détecteurs de bombes et de narcotiques qui ont coûté des millions de bahts à l'État en pure perte, ainsi qu'au «dirigeable de sécurité» à 350 millions de bahts qui s'est avéré incapable de voler de manière fiable. http://www.khaosodenglish.com/news/2019/07/31/thailand-to-purchase-60-strykers-from-us/
  13. Les hauts responsables de la police touristique espèrent que l’enrôlement de nouveaux volontaires fera de la Thaïlande une destination encore plus conviviale pour les visiteurs. Quelque 108 candidats volontaires ont assisté à un séminaire présidé par le major général Worapong Thongphaiboon, chef d'état major de la police touristique, à l'hôtel Rattanakosin. Les volontaires vont grossir les rangs des 2 000 "policiers du tourisme" en Thaïlande. Le major-général Worapong a déclaré que ses hommes ne pouvaient pas être partout et que les volontaires contribueraient à renforcer la confiance en la police en aidant les touristes en difficulté. Ils seront formés aux lois, aux problèmes de circulation, aux premiers secours, à la fourniture d'informations telles que les numéros de téléphone et la recherche de zones où les touristes pourraient être exploités. Ils seront également formés en anglais et en chinois. Il n'est pas fait mention de volontaires occidentaux. Ils semblent tous Thaïlandais. https://forum.thaivisa.com/topic/1114928-tourist-police-volunteers-set-to-make-thailand-even-better-hosts/
  14. Les sept policiers attachés au commissariat de Wiang Haeng de Chiang Mai impliqués dans le drame du 23 juillet où un villageois a été tué par la police ont été sommés de cesser leurs fonctions et de rester en dehors du district dans l'attente des résultats de l'enquête, a déclaré le responsable provincial Maj-général Panudech Boonreung. Cette décision fait suite à une pétition adressée au Bureau de la police provinciale par un groupe de 50 personnes originaires de Ban Huay Krai Mai, membres de la tribu montagnarde des Lahu, qui demandaient le transfert des policiers impliqués dans l'assassinat de Jajua. Ils menaçaient de porter plainte auprès du ministère de la Justice et du Premier ministre dans les sept jours. Panudech a déclaré que l'ordre d'éloigner de Wiang Haeng le lieutenant-colonel Pol Triloj Pundee, et six officiers a été publié pour calmer les villageois pendant cette période. Un comité d'enquête neutre nommé par le gouverneur de Chiang Mai, Supachai Iamsuwan, présentera ses conclusions et décidera si les sept officiers doivent être mutés de manière permanente ou s'ils doivent reprendre leurs fonctions à Wiang Haeng. Panudech a également insisté sur le fait que la police avait tenté de procéder à l'arrestation de Jajua, recherché sur un mandat d'arrêt délivré par un tribunal de Chiang Mai le 6 novembre 2018 pour des infractions liées à la drogue dans le district de Chiang Dao. Il a ajouté que le décès résulte d'une poursuite à moto entre la police et Jajua qui serait tombé. Il aurait alors ouvert le feu, tiré deux fois sur les policiers et contraignant ces derniers à riposter, entraînant la mort de Jajua. Cependant, les villageois affirment que l'homme était innocent et n'avait pas d'armes à feu. Ils ont qualifié la «réaction trop violente» de la police de violation des droits de l’homme et ont exigé le transfert immédiat des policiers impliqués dans le meurtre afin de permettre une enquête juste et transparente. https://forum.thaivisa.com/topic/1114934-chiang-mai-police-involved-in-jajua-killing-ordered-out-of-district/
  15. Le nouveau ministre des Transports, Saksayam Chidchob, dont la famille est connue pour son circuit automobile en Isaan, veut augmenter la limite de la vitesse sur les principales routes thaïlandaises. Cette proposition faisait partie d'un ensemble de mesures proposées hier lors d'une réunion au ministère des Transports visant à répartir les responsabilités entre les cadres supérieurs. Saksayam souhaite que plusieurs affaires soient réglées au cours du mois prochain pour améliorer la sécurité, alléger la pression économique sur le public et améliorer le confort des habitants. Une mesure consiste à augmenter la limite de vitesse sur les routes à quatre voies à 120 km / h. Cela voudrait dire des autoroutes et des voies rapides. Saksayam a déclaré que cela améliorerait la circulation. La plupart des accidents, a-t-il dit, se produisent sur des routes à deux voies et en raison d’erreurs des conducteurs. Thaivisa en français ajoute que la plupart des décès concernent des conducteur de deux-roues qui ne roulent pas à 100 ou 120 km / h. Certaines portions de routes telles que l'autoroute de Chonburi sont déjà limitées à 120 km / h, mais la nouvelle mesure s'appliquerait à toutes les sections et à toutes les grandes routes. La police sera consultée. En outre, le ministre souhaite que les travaux sur Rama 2 et ailleurs soient terminés rapidement, il souhaite que des mesures soient prises pour réduire les émissions de PM 2,5 provenant des camions et des véhicules de transport en commun, et propose d'interdire les camions à 10 roues à Bangkok et Phuttamonthon, sauf entre minuit et 4 heures. Une réduction des tarifs pratiqués aux péages sur les autoroutes est également proposée pour alléger le fardeau imposé aux utilisateurs. On parle de 5 à 10 bahts. Le ministre a également promis que la question de Grab Taxi serait résolue dans trois mois. https://forum.thaivisa.com/topic/1114907-transport-minister-wants-to-raise-the-speed-limit-to-120-kmph-on-all-large-roads/
  16. Madame, Monsieur, Cette ambassade vous informe de l’ouverture de la seconde campagne de bourses scolaires pour l’année scolaire 2019-2020. Les aides à la scolarité sont proposées uniquement pour les établissements homologués suivants : • Lycée français international de Bangkok • Ecole francophone internationale de Pattaya • Ecole française internationale Jungle Samui • La Petite Ecole Bangkok · BCIS Phuket international school Les formulaires et l’ensemble des informations utiles sont consultables en suivant ce lien : https://th.ambafrance.org/Seconde-campagne-des-bourses-scolaires-2019-2020 La campagne se déroulera selon ce calendrier : 1. Date limite de dépôt des dossiers par les familles : 20 septembre 2019 ; 2. Date prévisionnelle de la tenue du Conseil Consulaire en format bourses : fin octobre 2019; 3. Réunion de la seconde commission nationale des bourses : en décembre 2019 ; 4. Notification aux familles de la décision d’attribution : fin décembre 2019. Les personnes sollicitant une bourse pour la première fois devront, au préalable, s’inscrire au Registre des Français établis hors de France (https://th.ambafrance.org/Mon-inscription-au-consulat-se-fait-en-ligne). Il est recommandé de déposer les dossiers = complets = de demande de bourses scolaires dans les meilleurs délais, en prenant rendez-vous avec le service social : - directement par téléphone au 02 657 5179 ou 78 ; - par courriel ([email protected]). Attention, tout dossier incomplet ne pourra être traité et tout dépôt après le 20 septembre 2019 fera l’objet d’un rejet. Compte tenu d’une forte demande à l’approche de l’échéance, n’attendez pas le dernier instant pour solliciter un rendez-vous ! Cordialement, Ambassade de France en Thaïlande Section consulaire Affaires sociales https://th.ambafrance.org/Seconde-campagne-des-bourses-scolaires-2019-2020
  17. ©Thai Airways par François Duclos La compagnie aérienne Thai Airways ne déploiera pas d’Airbus A380 entre Bangkok et Paris durant la prochaine saison hivernale, remplaçant la rotation quotidienne par dix vols par semaine dont certains effectués en A350. A partir du 27 octobre 2019 selon Airlineroute, la compagnie nationale de Thaïlande reliera sa base de Bangkok-Suvarnabhumi à l’aéroport de Paris-CDG à raison de dix vols par semaine. Le vol quotidien TG930/TG931 sera opéré en Boeing 777-309ER pouvant accueillir 42 passagers en classe Affaires et 306 en Economie ; les départs sont programmés à 0h05 (arrivée à 6h05), avec retour de France à 12h30 (arrivée le lendemain à 6h00). Les lundi, jeudi et samedi, un A350-900 (32+289) décollera de Bangkok à 12h15 (arrivée à 19h00) et repartira de Paris à 21h30 (arrivée le lendemain à 15h00). Thai Airways est en concurrence avec Air France sur cette route. Comme annoncé depuis janvier, le superjumbo de la compagnie de Star Alliance ne sera plus utilisé vers Roissy dès le début du mois d’octobre. Pour en bénéficier au départ de Bangkok, il faudra passer par Francfort et poursuivre sa route en partage de codes sur Lufthansa. Outre Paris et Francfort (où il sera de retour demain), les A380 de Thai Airways sont déployés cet été vers Londres, Tokyo-Narita et Osaka. Elle opère les six exemplaires commandés, ainsi que sur le long-courrier douze A350-900, quinze A330-300, 32 Boeing 777, sept 747 et huit 787 Dreamliner. Son carnet de commandes est désormais vide de tout nouvel appareil (la low cost Nok Air dont elle est actionnaire attend en principe six 737 MAX 8). https://www.air-journal.fr/2019-07-30-pas-da380-thai-airways-a-paris-lhiver-prochain-5214059.html
  18. Le roi Rama X et son épouse royale Sineenat Wongvajirapakdi, en rouge à gauche, le 28 juillet 2019. La Reine est en jaune. BANGKOK - Le roi Rama X a décerné à une major général de l'armée le titre de Royale épouse Consort, la première à recevoir ce titre depuis la fin de la monarchie absolue. Lors des cérémonies pour son 67e anniversaire dimanche, le roi Rama X a décerné le titre de «Chao Khun Phra», ou Royale Consort, au major-général Sineenat Wongvajirapakdi, l'une de ses gardes royaux. Lors d’une retransmission télévisée des célébrations de l’anniversaire du roi, Sineenat se voit attribuer le titre tandis que le roi l’ondoie avec de l’eau cérémonielle. La Gazette royale a également applaudi sa nomination en tant que garde du roi de l'unité Ratchawallop. Sineenat, 34 ans, a reçu dimanche les décorations suivantes: Le plus illustre ordre de Chula Chom Klao, 1re classe; L'ordre le plus "exalté" de l'éléphant blanc, classe spéciale; Le plus noble ordre de la Couronne de Thaïlande, classe spéciale; et médaille Rattanaporn, première classe. Sineenat, anciennement Niramon Ounprom, était auparavant infirmière à l'hôpital de l'armée à l'hôpital Ananda Mahidol. Le Rajasap, c'est à dire le langage de la cour royale d’inspiration khmère utilisé avec la famille royale, n’est pas nécessaire avec les personnes du rang Chao Khun Phra, comme l'est Sineenat. La dernière fois que l’on a décerné ce titre, c’était au plus fort de la monarchie absolue, quand Rama VI a oint l’épouse de Rama V, Chao Khun Phra Prayoon Wong ou Pae Bunnag, en 1921. La tradition de nommer des épouses consort a ensuite été abandonnée avec l'arrivée de monarques monogames. Les rois Rama VI, Rama VII et Rama IX pratiquaient tous la monogamie, alors que le roi Rama VIII ne s'était jamais marié. En mai, juste avant son couronnement, le roi Rama X a annoncé qu'il avait épousé la générale Suthida Vajiralongkorn na Ayudhya, ce qui l'a élevée au rang de Reine Suthida. D'après Wikipedia, Le Maroc et la Thaïlande étaient les seuls pays à pratiquer la polygamie. La Thaïlande avait cessé il y a 100 ans et le Maroc à l'arrivée de Mohammed 6. http://www.khaosodenglish.com/news/2019/07/30/rama-x-names-first-royal-consort-in-almost-a-century/
  19. Les touristes quittent une île idyllique et tranquille du sud de la Thaïlande après l’arrivée de gangs de jet-skis. L'île Koh Nork se trouve à l’est de Koh Yao (donc à l'ouest de Krabi), province de Phangnga. Cétait un endroit idéal pour jouir de la paix et de la tranquillité, de la plongée avec tuba et du paysage. Certaines personnes y passaient la nuit. Mais depuis que des gangs de jet-ski ont débarqué, cela a changé et les habitants constatent que les touristes ne veulent plus venir. Badin, un guide, a déclaré à Sanook que des dizaines de jet-skis arrivaient en même temps et faisaient le tour de la zone - et le problème s'aggrave. Les habitants demandent aux autorités de mener une enquête. Ils pensent que les jet-skis n’ont pas le droit d’être là et qu’ils portent atteinte à l’environnement ainsi qu’aux moyens de subsistance des voyagistes et des entreprises touristiques. L'extrême nord des îles Koh Yao appartient au Parc national d'Ao Phang Nga. Il n'est donc pas certain que Koh Nork soit protégée. https://forum.thaivisa.com/topic/1114744-paradise-lost-tourists-disappearing-from-thai-island-as-jet-ski-gangs-move-in/
  20. Posté par Emmelyne Vadnais et Thaivisa Si l’e-cigarette n’est clairement pas la bienvenue en Thaïlande, elle permet également à certains policiers de procéder à des magouilles pour extorquer de l’argent. Manque de chance pour quatre policiers de Pattaya, ce n’est cette fois pas à un touriste ou à citoyen lambda qu’ils se sont attaqué mais bien au fils d’un colonel de la police du nord-est de la Thaïlande… UNE EXTORSION DE FONDS, DES SANCTIONS DISCIPLINAIRES ! A Pattaya en Thaïlande, quatre policiers véreux ont choisi la mauvaise personne à extorquer dans une affaire de vente d’e-cigarettes. En effet, la victime s’est révélée être le fils d’un colonel de la police du nord-est du pays. Après l’arrestation, 40 000 bahts (1150 Euros) ont été exigés, il a finalement a été libéré et s’est rendu directement à la police de la ville. Suite à cette affaire, le chef de la police provinciale de Chonburi a ordonné que des sanctions contre les quatre policiers corrompus. Phanuwat Suban Na Ayuthaya, 24 ans, a rapporté l’extorsion de fonds au capitaine de police Thanin Kanphai. Il a déclaré qu’un homme l’avait contacté à une station-service du sud de Pattaya pour acheter deux kits d’e-cigarettes et qu’un prix de 1250 bahts était convenu. Il s’est avéré que cette demande était un piège organisé par la police. Quatre hommes qui se sont identifiés comme des policiers de la région 2 (division 4) l’ont emmené dans une camionnette noire de la police. Au cours du voyage, un des chauffeurs a annoncé qu’ils le relâcheraient s’il était prêt à payer 40 000 bahts. Phanuwat a déclaré qu’il ne disposait pas de cette somme et a proposé son bracelet en or (d’une valeur d’environ 20 000 bahts) et 5 000 baht en espèces. Les policiers l’ont alors laissé partir. Manque de chance, Phanuwat est le fils d’un colonel de police, commandant adjoint de l’Isaan. L’affirmation du plaignant concernant l’extorsion a été vérifié par la vidéosurveillance. Le major-général Nanthachart Suphamonkhon, commandant de la police provinciale, a ordonné aux quatre policiers de faire face à toutes les procédures disciplinaires qui s’imposeront. https://news.thaivisa.com/article/38151/pattaya-oops-cops-extorted-son-of-top-policeman-in-e-cigarette-sting http://www.vapoteurs.net/thailande-des-policiers-tentent-dextorquer-le-fils-dun-grade-pour-une-vente-de-cigarette/ Le nouveau chef de la police était censé combattre la corruption endémique dans le commissariat de Pattaya.
  21. PHUKET: Un bébé âgé de sept à dix jours seulement a été retrouvé abandonné devant la chambre louée par une femme tôt le 29 juillet. Le lieutenant Sopanat Nayao de la police de Thalang a été appelé sur les lieux, Soi Taphang dans le Moo 4, Thepkrasattri, à 5h30. Sasikan Chuaychu, 32 ans, de Yantakao, Trang, a déclaré à la police qu'elle dormait quand elle a été réveillée par le bruit d'un bébé en pleurs. Elle ouvrit la porte d'entrée pour trouver le petit garçon emmailloté dans un linge devant sa porte. À côté du bébé se trouvait un sac en plastique contenant une bouteille de lait et des couches. Le cordon ombilical avait été sectionné mais il restait une plaie à vif. Des secouristes ont rapidement conduit le bébé à l'hôpital de Thalang pour qu'il soit soigné. Le lieutenant Sopanat a déclaré que la police poursuivait son enquête, notamment en contrôlant la vidéosurveillance de la zone, dans l’espoir d’identifier et de contacter la mère ou d’autres parents du bébé. https://forum.thaivisa.com/topic/1114603-baby-boy-abandoned-on-rented-room-doorstep/ Les très très nombreuses jeunes mères qui abandonnent leurs bébés sont de deux types : celles qui tentent de le tuer ou qui espèrent qu'ils meurent et celles qui trouvent l'équivalent d'un "tiroir à bébé" comme c'est le cas ici. Le nombre de grossesses non voulues qui arrivent à terme ne baisse pas.
  22. Ganja: Vous ne pouvez pas simplement commencer à cultiver de l'herbe, prévient le ministre de la Justice Le nouveau ministre thaïlandais de la Justice a répété que la marijuana était toujours un stupéfiant et a prévenu ses compatriotes qu’ils ne pouvaient pas simplement jardiner et commencer à en faire pousser. Selon Sanook, Somsak Thepsuthin a déclaré que la Thaïlande restait signataire de deux conventions internationales sur les stupéfiants introduites en 1961 (adaptées en 1972) et en 1971. La marijuana à des fins médicales est désormais légale en Thaïlande après les modifications apportées à la loi à la fin de l'année dernière. Somsak a déclaré que des mesures strictes étaient en place, le gouvernement étant soucieux de la santé de la population et ne souhaitant pas un commerce clandestin. Le commerce de la marijuana doit être réglementé par le gouvernement et les personnes qui souhaitent faire pousser de la marijuana à des fins médicales doivent obtenir un permis conformément à la loi. Il a déclaré que 400 pharmaciens et médecins et 2 900 praticiens de médecine traditionnelle à base d'herbes avaient été formés à l'utilisation de la marijuana à des fins médicales. https://forum.thaivisa.com/topic/1114714-ganja-you-cant-just-start-growing-weed-warns-justice-minister/ Ce qui semble être une non-information est, en fait, une information importante. Le premier ministre Chan-o-cha a été élu premier ministre avec l'apport des voix du Bhumjaithai qui a fait campagne sur la légalisation du cannabis. Si le gouvernement n'avance pas sur ce dossier le Bhumjaithai pourrait passer dans l'opposition et Chan-o-cha pourrait tomber.
  23. La police de Bangkok est à la recherche de motocyclistes adolescents qui ont organisé une course devant le Grand Palais samedi soir, veille de l'anniversaire du roi. La course était terminée lorsque la police est arrivée sur les lieux, mais des enregistrements de vidéosurveillance et des vidéos postées sur les médias sociaux leur ont fourni des indices sur l’identité des motards. Les clips obtenus par Nation TV ont apparemment été filmés par un spectateur à l'aide d'un téléphone et ont peut-être été partagés par l'un des organisateurs de la course. Un porte-parole de la police a déclaré que des agents du poste de Chana Songkhram étaient en train de visionner des vidéos prises par les caméras de surveillance. Le colonel Pol, Krissana Phathanajaroen, a exhorté les parents à veiller à ce que leurs enfants évitent les courses de rue, avertissant qu’ils risquaient eux aussi d’être poursuivis en justice pour ne pas avoir gardé leurs enfants sous contrôle. Un policier de haut rang a déclaré que c'était la première fois qu'il y avait des courses de motos dans les environs du palais. Le général de police Pol Senit Samranruamkij a déclaré que deux adolescents vus dans un clip vidéo en train de regarder la course avaient été identifiés et sermonnés. Deux motards vus dans le clip seront accusés de mise en danger de la vie d'autrui et de course de rue, a-t-il déclaré. Ces courses de rue qui parfois réunissent 100 jeunes peuvent se terminer par des accidents mortels. Les adolescents jouent au chat et à la souris avec la police qui ne sévit jamais vraiment. Ces courses existent depuis des décennies et elles prospèrent. https://forum.thaivisa.com/topic/1114678-bikers-sought-after-illegal-racing-outside-grand-palace/
  24. La marine royale thaïlandaise a déclaré vouloir acheter un deuxième sous-marin d'une valeur de 12 milliards de bahts à la Chine. Sous le gouvernement militaire du NCPO, le cabinet a approuvé le projet de la marine, en 2016, pour acheter trois sous-marins à la Chine d'une valeur de 36 milliards de bahts. Les achats seraient répartis sur 11 ans. La marine a annoncé qu’elle attendait que le nouveau parlement approuve le budget 2020 avant que l’achat d’un deuxième sous-marin puisse être approuvé. La construction du premier sous-marin pour la Thaïlande a débuté en Chine en septembre dernier et il devrait être livré en 2023. La marine a eu du mal à intéresser les anciens gouvernements thaïlandais, mais le gouvernement militaire, depuis 2014, était beaucoup plus compréhensif envers leurs demandes. La Marine a déclaré au Cabinet qu'il n'y avait pas eu d'achat de sous-marins depuis 60 ans et que la Marine thaïlandaise avait besoin de sous-marins pour protéger les intérêts maritimes et côtiers du pays «y compris la mer d'Andaman et le golfe de Thaïlande» (Thaitiger se demande quelles autres "eaux territoriales" il y aurait à protéger ??). En 2011, la marine souhaitait acheter six sous-marins d'occasion de fabrication allemande pour un coût de 7,7 milliards de bahts, mais les demandes avaient été rejetées par le gouvernement Yingluck Shinawatra. Depuis lors, il y a eu un virage politique à l'est et une augmentation des dépenses militaires avec la Chine. https://forum.thaivisa.com/topic/1114709-thai-navy-pushing-cabinet-for-a-second-chinese-submarine/
  25. Comme l'expliquent les médias du monde entier, les lois thaïlandaises relatives à Internet, à la diffamation et à lèse majesté sont très strictes. De plus, depuis quelque temps, les étrangers sont dans le collimateur. La diffamation peut, d'ailleurs, très bien s'exercer entre occidentaux. La modération déjà sévère du forum Thaivisa en anglais va devenir encore plus féroce. Thaivisa en français bien que n'ayant jamais connu le moindre problème dans son forum clôt définitivement la possibilité de répondre. Quant à la page Facebook, Thaivisa n'est pas en première ligne. Si A insulte B sur Facebook, c'est M. Zuckerberg et M. A qui seront poursuivis. Cependant, Thaivisa ne veut pas que l'on écrive "M. A a été arrêté par la police à la suite d'un commentaire publié sur la page Facebook de Thaivisa." Nous souhaitons, par ailleurs, protéger M. A et M. B et soutenir les autorités thaïlandaises dans leur travail d'épuration de l'Internet. Bien souvent M. A insulte M. B en réponse à un commentaire de celui-ci. C'est donc le premier commentaire qu'il faut supprimer même s'il est licite. Ainsi nous allons tout mettre en œuvre pour vous empêcher de commenter. Facebook ne nous aidera pas, au contraire, car la chienlit et l’invective, c'est justement le gagne-pain de cette entreprise. Donc ne soyez pas étonnés si vos commentaires sont systématiquement supprimés, si vous êtes bannis de la page, etc. Nous agirons de manière arbitraire, il n'y a rien de personnel dans ce processus. N'en soyez ni vexé ni choqué. Bien évidemment, vous êtes toujours les bienvenus en tant que lecteurs sur le site où personne ne peut être banni. Rappel, nous ne lisons pas les commentaires (même ceux qui seront supprimés), ni les messages. Pour nous contacter : [email protected]
×