Aller au contenu
BANGKOK 21 April 2019 10:06

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    13 847
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    34

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Une immense plateforme de données en ligne dans laquelle les touristes trouveront tous les renseignements dont ils ont besoin. C'est ce que vont créé le Ministère du tourisme et celui de l'Information et de la technologie Le "Tourist Gateway Project" rassemblera toutes les informations des agences à travers le pays dans une seule base de données qui sera accessible par les touristes à partir d'une plateforme centrale. Cela permettra aux touristes d'avoir accès en ligne à toute information au sujet de 19 destinations touristiques lors de la première phase du projet dès 2016. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891516-thai-tourism-min-urged-to-create-electronic-tourism-data/
  2. Un chauffeur de taxi a été condamné à une amende de 1000 bahts pour avoir utilisé un compteur trafiqué qui chargeait les course à la seconde. Thawatchai Pansu a été confondu après qu'une agence gouvernementale ait reçu une réclamation par les réseaux sociaux, a annoncé le Dept des Transports terrestres. Une vidéo tournée à l’intérieur du taxi en était al preuve. le client avait du payer 400 bahts pour un petit trajet dans Bangkok, un tarif exceptionnellement élevé en ville. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891532-bangkok-cabbie-fined-1000-baht-for-malfunctioning-meter/
  3. La Thaïlande se prépare à accueillir 1 million de visiteurs durant la semaine du Nouvel An Lunaire ou Chinois -qui se déroulera du 6 au 14 février- soit 19% de plus que l'an passé. Le Ministère du Tourisme espère que ces visiteurs généreront un revenu de 29 milliards de bahts (814 millions de dollars) en hausse de 32% par rapport à l'an passé. Les visiteurs devraient venir principalement de Chine, Hong Kong, Taïwan, Singapour et Malaisie. BY AMY SAWITTA LEFEVRE source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891533-thailand-gears-up-for-one-million-visitors-during-lunar-new-year/
  4. Le Modérateur

    L'OMS sonne l'alarme contre le virus Zika

    L'épidémie est «une urgence de santé publique de portée mondiale», estime l'Organisation mondiale de la santé. «Nous devons agir», a déclaré lundi soir Margaret Chan, directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Lorsque la crise Ebola battait son plein, les critiques n'avaient pas manqué à l'encontre d'une OMS jugée trop lente à réagir. L'instance internationale n'a cette fois pas voulu rater le coche. Après une réunion téléphonique d'experts internationaux convoqués ce lundi, l'organisation a donc décrété que Zika était une «urgence de santé publique de portée mondiale». Une qualification censée accélérer la recherche sur un virus connu depuis bientôt soixante-dix ans, mais qui n'avait jusqu'à récemment pas provoqué l'inquiétude. Il faut dire que Zika n'avait pas grand-chose pour faire peur. Un demi-siècle après sa découverte, moins de quinze cas humains étaient décrits. Lors des premières épidémies d'importance en Micronésie puis en Polynésie française, une majorité de la population avait été infectée (près de 80 %, selon des études sérologiques), mais très peu avaient présenté des symptômes, essentiellement bénins: éruption cutanée avec ou sans fièvre, rougeur de l'œil, douleurs musculaires ou articulaires… lesquelles passent en quelques jours. Dans de rares cas, le virus (à l'instar d'autres maladies virales ou bactériennes) peut entraîner un syndrome de Guillain-Barré, une atteinte des nerfs périphériques pouvant provoquer une paralysie généralement réversible en six à douze mois. Mais au Brésil, où une nouvelle épidémie a été identifiée en mai dernier, tout a changé. Une hausse inhabituelle de cas de microcéphalie - enfants présentant une tête anormalement petite - chez des bébés dont les mères avaient été infectées durant la grossesse a été observée par des neuropédiatres brésiliens, qui ont donné l'alarme en octobre. Officiellement, le lien est «fortement suspecté» mais «non prouvé scientifiquement», a rappelé Margaret Chan lundi soir à Genève. «Nous avons d'une part des arguments épidémiologiques, avec une coïncidence de l'épidémie de Zika et de l'augmentation du nombre de microcéphalies diagnostiquées, d'autre part de plus en plus de “case report” avec mise en évidence du virus dans le liquide amniotique des mères d'enfants malades ou chez des fœtus mort-nés», expliquait la semaine dernière au Figaro Arnaud Fontanet, directeur de l'unité épidémiologie des maladies émergentes à l'Institut Pasteur de Paris. Soline Roy davantage (long article) : http://sante.lefigaro.fr/actualite/2016/02/01/24561-loms-sonne-lalarme-contre-virus-zika
  5. L'entreprise suisse Nestlé a été applaudie pour avoir admis que le travail forcé était utilisé dans l'industrie de la pêche en Thaïlande mais, pour le reste, sa chaîne d'approvisionnement demeure dans l'ombre. Nestlé, l'un des principaux acteurs de l'agroalimentaire mondial, n'a pas hésité à affirmer que suite à une investigation spéciale, l'utilisation du travail forcé dans sa chaîne d'approvisionnement en Thaïlande avait été confirmée. Ainsi, les consommateurs achetaient des produits éclaboussés de sang et de sueur des pauvres, non payés et maltraités. En dénonçant le fait que ses clients ont pu se procurer des biens produits dans des conditions de travaux forcés, l'entreprise annonce se diriger vers une nouvelle ère de contrôle de ses chaînes d'approvisionnement, rapporte le Guardian. Mais qu'a dénoncé précisément cette enquête réalisée pendant une année entière? En particulier, elle a confirmé que l'industrie de la pêche en Thaïlande était marquée par le travail forcé, par la traite d'êtres humains, ainsi que par le travail servile voisinant l'esclavage dans la production de nourriture pour chats de la marque Fancy Feast, une filiale de Nestlé. L'entreprise Nestlé a d'ailleurs fait savoir que toute autre société qui se fournit auprès de pêcheurs thaïlandais pourrait courir le même risque lié à l'esclavage lors de la production de ses produits. L'enquête a été réalisée par l'organisation Vérité qui s'emploie à aider diverses entreprises dans l'établissement ainsi que l'amélioration de la transparence de leurs chaînes d'approvisionnement. Lire la suite: http://fr.sputniknews.com/international/20160201/1021380303/nestle-esclavage-thailande.html#ixzz3yxqv0uoZ
  6. ILLÉGAL - Plus de cent personnes ont été arrêtées en Thaïlande pour avoir organisé du travail forcé. Depuis que l'Union européenne a menacé de sanctions l'industrie de la pêche en avril, plus de cent personnes ont été arrêtées en Thaïlande pour avoir organisé du travail forcé. L'UE mettait la pression depuis avril. Bruxelles avait décerné au troisième producteur mondial de produits de la mer un "carton jaune", procédure pouvant déboucher sur la fermeture du marché européen aux exportations de ces produits, en particulier thon et crevettes, si le pays ne faisait pas le ménage dans sa filière. Une délégation de Bruxelles s'est rendue dans le royaume le mois dernier pour évaluer la situation, mais n'a pas indiqué quand l'UE rendrait sa décision sur un éventuel boycott, qui pourrait coûter un milliard de dollars par an à la Thaïlande. Conditions de travail inhumaines. D'où la hâte du régime à démontrer la mise au pas d'un secteur accusé de trafic d'êtres humains et d'esclavage, notamment de travailleurs sous-payés de pays voisins, Birmanie et Cambodge, mais aussi de captures illégales. Plus de cent personnes ont ainsi été arrêtées pour violations du droit du travail et trafic d'êtres humains, a annoncé la police, précisant qu'elle avait aussi libéré quelque 130 personnes qui travaillaient dans des conditions indignes à bord de navires ou dans des usines. Des ONG accusent certains responsables thaï d'accepter des pots-de-vins pour laisser faire ces abus. Plusieurs survivants de ces bateaux ont raconté des conditions de travail terrifiantes, des violences et même de meurtres en mer. source : http://www.europe1.fr/international/travail-force-une-centaine-darrestations-en-thailande-2660521
  7. Le marché de la ferme de Bangkok à l'Anantara Riverside Bangkok Date : 6 et 7 février 2016 Quand : à partir de 14:00 Où : Anantara Riverside Bangkok Resort, 257 Charoennakorn Road, Thonburi,, Bangkok, Thailand Produits bios, pains artisanaux, produits naturels pour le corps et la maison, vêtements naturels, bijoux faits à la main, artisanat, ateliers, activités pour les enfants, musique par un orchestre, et davantage. source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/bangkok-farmers-market-anantara-riverside-bangkok-6th-7th-february-2016/#.Vq8E8aEiaC4.twitter
  8. 13ème mois de suite d'inflation négative en janvier, principalement dû à la chute des prix du pétrole, d'après le dernier rapport du ministère du commerce Le ministère a annoncé que les prix à la consommation avaient baissé de 0,53 % d'une année sur l'autre et de 0,26 d'un mois sur l'autre source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891357-thailand-13-straight-months-of-negative-inflation/
  9. Les élections en Thaïlande se tiendront en 2017-Premier ministre, ce lundi BANGKOK, 1er février (Reuters) - Des élections législatives en Thaïlande auront bien lieu en 2017, a confirmé lundi le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha après les incertitudes liées au projet de constitution. Le projet de constitution publié vendredi a suscité de vives critiques des partis politiques, ce qui a fait craindre un rejet du texte lors du référendum de juillet prochain, et un retard pour le retour du pays à la démocratie. "L'année 2017, 2017, 2017", a déclaré aux journalistes un Prayuth Chan-ocha visiblement irrité en réponse à une question sur la date des élections. Il avait déjà dit la semaine dernière que les élections auraient lieu en 2017, même si le "non" l'emportait lors du référendum d'adoption de la constitution. En tant que chef de l'armée, Prayuth Chan-ocha a mené un coup d'Etat en mai 2014 après plusieurs mois d'agitation politique en Thaïlande. Il a été nommé Premier ministre en août 2014. (Pracha Hariraksapitak; Danielle Rouquié pour le service français) source : http://www.boursorama.com/actualites/les-elections-en-thailande-se-tiendront-en-2017-premier-ministre-7996050773c5091ca65500cdfd45e928
  10. Deux jeunes Thaïlandais arrêtés pour le meurtre sanglant d'un autre jeune homme Une enquête est en cours après qu'un homme ait été poignardé à mort et sa petite amie violée et laissée pour morte à la suite d'une querelle entre "amis" à Phatthalung dans le sud de la Thaïlande. L'un des jeunes hommes du groupe d'"amis" en a accusé un autre de vouloir flirter avec sa sœur. La victime de 19 ans et sa fiancée ont été attirés dans un coin retiré de la foret par un groupe de quatre connaissances pour régler le différend. Ces quatre personnes se sont alors livrés à des actes de barbarie, poignardant la victime à plusieurs reprises et enterrant son corps à la va-vite. Le groupe a ensuite violé la jeune femme, de 19 ans aussi, et l'a abandonnée dans un remblai, la croyant morte. Elle a survécu miraculeusement et après avoir repris conscience est parvenue à alerter les villageois les plus proches qui ont prévenu la police. Elle a été ensuite été conduite à l’hôpital. Deux adolescents de 17 et 18 ans ont été arrêtés et ont avoué leur crime en prétextant ne pas être dans leur état normal ce jour-là, à cause du kratom qu'ils ont pris. Les deux autres assaillants n'ont pas encore été retrouvés. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891371-two-thai-teenagers-arrested-for-murder-following-horrific-gang-attack-in-phatthalung
  11. Les autorités ont publié un bulletin d'alerte pour 37 provinces du Nord et du Nord Est qui doivent se préparer à une nouvelle vague de froid et d'orages entre les 2 et 7 février. Prière de suivre le lien pour le carte. Liste des 37 provinces Nord 1. Kamphaeng Phet 2. Pichit 3. Nakhon Sawan 4. Uthaithani 5. Phitsanulok 6. Tak 7. Sukothai 8. Uttaradit 9. Phetchabun 10. Lampang 11. Mae Hong Sorn 12. Chiang Mai 13. Lamphun 14. Chiang Rai 15. Phayao 16. Nan 17. Phrae Nord Est 18. Nakhon Ratchasima 19. Chaiyaphum 20. Buriram 21. Surin 22. Khon Kaen 23. Kalasin 24. Maha Sarakham 25. Roi Et 26. Sakon Nakhon 27. Nakhon Phanom 28. Mukdahan 29. Ubon Rachathani 30.Yasothon 31. Amnat Charoen 32. Sisaket 33. Udon Thani 34. Loei 35. Nong Bua Lamphu 36. Nong Khai 37. Bueng Kan source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891415-thunderstorms-expected-in-37-thai-provinces-warnings-issued/
  12. 147 personnes arrêtées lors d'une descente de police dans un casino clandestin à Hat Yai. Parmi les personnes arrêtées figurent 10 étrangers, birmans et malaisiens. La police a aussi saisi un butin de 11,3 millions de bahts en liquide, des armes et des objets utilisés pour jouer dans deux différents casinos clandestins à Hat Yai, en particulier au sous-sol du Golden Crown dans le centre de la ville. Toutes ces personnes ont été inculpées de jeux d'argent et ont été conduits au commissariat de Hat yai. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891421-147-arrested-more-than-11-million-thb-seized-at-raids-on-casinos-in-hat-yai/
  13. Hua Hin: La police met fin à un festival pop à cause de bagarres dans le public La police a brutalement mit fin à un festival de musique dans la nuit de vendredi après que plusieurs bagarres aient éclaté dans la foule. La police et du personnel militaire ont été obligés d'intervenir au cours du concert Chang Music Connection qui se déroulait au Hua Hin’s Centennial Park. L’événement où devaient jouer des groupes thaïlandais aussi connus que Modern Dog, Paradox, Bigass et Dome Pakorn avait attiré 12000 personnes, pour la plupart des jeunes. Cependant, la police a définitivement interrompu le festival une heure après son début, alors que des groupes importants de jeunes ont commencé à se battre. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891410-police-close-hua-hin-music-festival-after-fight-breaks-out/
  14. Le procès relatif à la prise des aéroports par le PAD -chemises jaunes- en 2008 a commencé La Cour Criminelle a commencé l'examen des circonstances et des preuves présentées par le procureur d'état contre 98 manifestants membres des "chemises jaunes" -dont Sondhi Lumthongkul et Chamlong Srimuang- qui ont assiégé les aéroports de Don Muang et Suvarnabhumi durant les manifestations anti-gouvernementales de fin 2008. 88 des accusés se sont présentés ce matin, dont le Gen Chamlong. Ils sont inculpés de terrorisme, rassemblement illégal et perturbation de la paix et de l'ordre public. La cour commencera à entendre les témoins des plaignants le 20 octobre de cette année. source : http://englishnews.thaipbs.or.th/content/148994
  15. Plus de 10.000 enfants migrants non accompagnés ont disparu en Europe sur les 18 à 24 derniers mois, a affirmé dimanche l'agence de coordination policière Europol, craignant que nombre d'entre eux soient exploités, notamment sexuellement, par le crime organisé. L'organisation, basée à La Haye, a regretté le développement d'une «infrastructure criminelle» paneuropéenne visant à tirer profit de la crise migratoire en Europe. Ces informations, relayées par un responsable d'Europol dans un entretien à l'hebdomadaire britannique The Observer, ont été confirmées dimanche à l'AFP par le service de presse de l'agence de coordination policière. Les enfants concernés sont ceux dont toute trace a été perdue après leur enregistrement auprès des autorités européennes, a expliqué ce responsable, Brian Donald. Il estime qu'environ 5000 d'entre eux ont disparu en Italie, une des portes d'entrée vers l'Europe pour les migrants venus par la Méditerranée. «Il n'est pas déraisonnable d'estimer que nous parlons ici en tout de plus de 10.000 enfants», a assuré Brian Donald. «Mais tous ne seront pas exploités à des fins criminelles, il y en a qui auront rejoint des membres de leur famille. C'est juste que nous ne savons pas où ils sont, ce qu'ils font et avec qui». Un porte-parole d'Europol a précisé à l'AFP que le chiffre avait été obtenu notamment sur la base d'informations fournies par les pays européens ou disponibles publiquement, par exemple sur internet et que ces disparitions concernent les 18 à 24 derniers mois. Infrastructure criminelle paneuropéenne sophistiquée «Les mineurs voyageant sans adultes sont le groupe le plus vulnérable du flux de migrants», a souligné Rafaella Milano, directrice des programmes Italie-Europe de l'ONG Save the Children. «Le renforcement des mesures de protection contre les risques graves qu'ils courent est indispensable.» Elle a par exemple évoqué des programmes de «relocalisation» rapides au niveau européen afin de permettre «à ceux qui arrivent en Italie ou en Grèce de rejoindre d'autres pays européens sans devoir s'en remettre à des trafiquants». «De nombreux mineurs, en fait, se cachent volontairement des autorités de peur d'être renvoyés». Environ un million de migrants, principalement des Syriens, Irakiens et Erythréens fuyant leurs pays, sont arrivés en Europe en 2015, rappelle Europol. 27% d'entre eux sont des mineurs. «Ils ne sont pas tous non accompagnés, mais nous avons des éléments montrant qu'une grande partie d'entre eux pourraient l'être», selon Brian Donald. Il soutient qu'une «infrastructure criminelle» paneuropéenne sophistiquée vise désormais les migrants à diverses fins. «Il y a en Allemagne et en Hongrie des prisons dans lesquelles la grande majorité des détenus sont là en raison d'activités criminelles liés à la crise migratoire». Des groupes criminels actifs dans la traite d'êtres humains sont par ailleurs maintenant actifs dans les filières d'immigration illégale afin d'exploiter des migrants, a souligné Europol, évoquant de l'esclavage ou des activités liées au commerce du sexe. source : http://www.lefigaro.fr/international/2016/01/31/01003-20160131ARTFIG00123-des-milliers-d-enfants-migrants-ont-disparu-en-europe.php
  16. En route pour le temple, Natsuda Jantaptim, propriétaire d'un salon de beauté à Bangkok, décrit en conduisant les goûts de son "bébé" prénommé Ruay Jang, qui aime le lait à la fraise. A première vue, une conversation classique avec une mère de famille attentive. Sauf que Ruay Jang, assise sur le siège passager, n'est pas une enfant mais une grande poupée en plastique. Appelée en thaï "thep de Luuk" (enfants des anges), ces poupées qui coûtent jusqu'à 600 dollars ont été popularisées il y a un peu plus d'un an par des célébrités qui prétendaient qu'elles leur avaient apportées le succès professionnel. "Nous dormons ensemble dans le même lit, elle a son propre oreiller et ses propres couvertures", explique Natsuda Jantaptim à l'AFP avant d'ajouter: "Le matin, elle aime boire du lait à la fraise". En Thaïlande, bouddhisme, superstitions et pratiques mystiques cohabitent et beaucoup de Thaïlandais pensent que la magie noire ou les rituels occultes peuvent porter chance ou écarter le malheur. Les adeptes des poupées, dont beaucoup ont été bénies par un moine, pensent que ces dernières contiennent l'esprit d'un enfant et doivent donc être traitées comme des êtres vivants. En retour, les propriétaires seront récompensés, estiment-ils. Au restaurant, dans des avions, au cinéma... de plus en plus de Thaïlandais se déplacent donc maintenant partout avec leur poupée à leurs côtés. Pour Natsuda, c'est évident: elle est beaucoup plus chanceuse depuis l'arrivée dans sa famille de la poupée, il y a huit mois, assure-t-elle. "Depuis que j'ai Ruay Jang, ma vie a vraiment changé. Par exemple, j'ai gagné à la loterie, ce qui ne m'était jamais arrivé auparavant", affirme cette femme de 45 ans, mère d'une fille de 22 ans. Plus de 90% des Thaïlandais sont bouddhistes mais dans le pays, religion et traditions hindouistes et animistes sont souvent entremêlées: l'étage 13 est banni des immeubles, les dirigeants politiques recourent à la numérologie ou aux conseils de voyantes, les fantômes et les amulettes font partie du quotidien... 'Maudit sois-tu, imbécile' Mais l'engouement de certains Thaïlandais pour les "enfants des anges", divise le pays. "J'ai peur parfois quand je les vois dans le train", admet Lakkhana Ole, un graphiste de 31 ans qui vit à Bangkok. D'après un sondage publié cette semaine par l'université Suan Dusit Rajabhat de Bangkok, deux tiers des Thaïlandais voient ces poupées comme quelque chose de positif si cela peut les aider à rompre la solitude ou à donner un sens à leur vie. "Cela prouve que la société est en crise", estime auprès de l'AFP Phra Buddha Issara, un moine nationaliste très conservateur et célèbre pour ses dénonciations enflammées des dérives commerciales du bouddhisme thaïlandais. "Si vous vous sentez seul, c'est simple, il suffit de sortir et parler à vos voisins, d'interagir davantage avec les autres, de faire de bonnes choses!", selon lui. Que ferait-il si on lui demandait de bénir une poupée? "La seule chose que ces gens recevraient de moi est un: +Maudit sois-tu, imbécile!+" A Nonthaburi, au sein du temple Bangchak, le moine Phra Ajarn Supachai n'a pas la même position: il effectue régulièrement des séances de prières pour ces poupées et leurs propriétaires. "Nous avons une dizaine de personnes par semaine" qui viennent avec leurs poupées, affirme-t-il, en expliquant que le phénomène a commencé il y a environ trois ans. Lors de la cérémonie, Natsuda et son amie Mae Ning, venues accompagnées de poupées, ont scandé des prières à haute voix avant que le moine ne viennent verser de l'eau sacrée sur tout le monde, poupées comprises. Mae Ning, qui collectionne ces "enfants des anges", estime que beaucoup de Thaïlandais sont à la recherche de réconfort: "Certaines personnes sont stressées à cause de l'économie, de la politique, de leur emploi et de leurs finances, alors ils ont envie de s'accrocher à quelque chose", affirme-t-elle. Et pour Natsuda, "quand les gens ont des poupées, ils se sentent heureux, comme s'ils étaient dans un autre monde". source : http://www.ladepeche.fr/article/2016/02/01/2267949-en-thailande-des-poupees-porte-bonheur-creent-le-trouble.html
  17. Suicide du meilleur cuisinier du monde en Suisse La mort de Benoît Violier, «je vous dis, c’est le malheur» C’est une nouvelle si terrible et si inattendue que même ses amis les plus proches en sont totalement abasourdis, plongés à la fois dans la sidération et la tristesse: Benoît Violier a mis fin à ses jours dimanche à son domicile, en retournant son arme contre lui. Il venait, à 44 ans, d’être célébré comme le «meilleur cuisinier du monde» par «La Liste», un jury international. Il fourmillait de projets, tournés vers le partage de son art. Il rayonnait de bonheur et de réussite, aux côtés de son épouse Brigitte, maîtresse de maison attentionnée. Sa table ne désemplissait pas. Le petit Charentais, élève de Robuchon, Meilleur ouvrier de France en 2000, était devenu le plus grand, mariant virtuosité et ténacité. Sa mort brutale intervient six mois après le décès, à vélo, de Philippe Rochat. Dès 1996, le Combier l’avait élevé au rang d’héritier, avant de lui laisser en 2012 les clés de cet Hôtel de Ville de Crissier consacré temple de la gastronomie par Fredy Girardet. Dimanche soir, tandis que la nouvelle s’abattait sur eux, amis, pairs, clients, tous étaient désemparés: pourquoi? Maître d’hôtel de cette noble maison depuis l’époque du «cuisinier du siècle», Louis Villeneuve est «inconsolable. Je vis cinq jours par semaine à ses côtés. Je me considère comme un proche et il ne m’a donné aucun signe.» «Je l’ai beaucoup aimé» Contacté chez lui, à Féchy, Fredy Girardet cherchait ses mots: «Je ne sais pas quoi vous répondre. C’était un élève que j’ai beaucoup aimé. Je suis complètement abasourdi. Je ne vois aucun motif à un tel acte. C’était un garçon brillant. Avec énormément de talent et un impressionnant potentiel de travail. Il donnait l’impression d’être parfait. Je vous dis, cette nouvelle, c’est le malheur.» A Paris, le choc est palpable chez les pairs de Violier. Pierre Gagnaire avoue être «assommé. C’est le mystère de la vie, d’un homme face à son destin. Je suis extrêmement touché. J’espère que le stress lié à ce rang de numéro un n'en est pas la cause. C’était une récompense incontestable. Benoît semblait, contrairement à d’autres, tellement paisible. L’inverse d’un compliqué. Lundi, le Guide Michelin France sort à Paris. On ne va parler que de ça.» Ami, confident, soutien, le banquier lausannois Pierre Henchoz est abattu: «J’ai passé l’après-midi avec presque toute sa brigade, ceux qu’il appelait ses «guerriers». Nous étions en bord de glace, au match de hockey du LHC, à Malley, nous avions organisé de longue date cet événement festif. Benoît nous avait dit qu’il ne pourrait pas venir, il devait se rendre à Paris pour le Michelin. A la fin du match, un de ses chefs de rang a reçu un coup de fil, il était pâle, il m’a dit que quelque chose de très grave était arrivé, sans m’en dire plus.» Pierre Henchoz se remémore pêle-mêle les voyages à New York ou à Singapour avec Violier, pour partager plus loin son art culinaire. «Je l’ai encore vu la semaine dernière, il était si content que son jeune chef de partie, Filipe Fonseca Pinheiro, ait gagné le Bocuse d’Or. Tout allait bien, le restaurant a un carnet de réservation rempli à ras bord pour trois mois… Il faisait tout tellement juste. Il était disponible, pour n’importe quel client. Depuis quelques semaines, et cette nomination prestigieuse, le monde entier l’appelait. A-t-il eu peur du vide une fois arrivé au sommet?» Financier et actionnaire du restaurant – il l’était déjà du temps de Philippe Rochat –, André Kudelski est «sans voix». «Nous venions de parler de ses projets d’avenir, des projets superbes.» Benoît Violier, dans la foulée de ses cours de cuisine très courus par grands et petits, voulait ouvrir une académie, pour ancrer l’art et la connaissance du goût en Suisse romande. En novembre dernier, il avait reçu l’équipe de jeunes de «Labo24» à sa table et dans sa cuisine, heureux de pouvoir surprendre et éduquer des ados à cette culture. «Je suis atterré» Pierre Keller, président de l’Office des vins vaudois, a partagé un verre avec lui voici dix jours à Davos: «Je suis atterré, absolument détruit. Il faut avoir une pression terrible pour faire ça… Je pense à sa femme, à son fils. Je suis client depuis 45 ans de cette belle maison… Après Philippe Rochat il y a si peu de temps…» Les autorités sont elles aussi consternées par la disparition d’un homme dont le talent rejaillissait sur son village et son canton. Le syndic de Crissier, Michel Tendon, était très ému: «C’est une catastrophe pour sa famille, pour l’Hôtel-de-Ville, et pour Crissier.» Conseiller d’Etat en charge des relations extérieures du canton, Pascal Broulis a «d’abord espéré que ce n’était pas vrai. La nouvelle de sa disparition est très perturbante. Il avait été naturalisé devant le Conseil d’Etat il y a un peu plus d’une année. C’était une fierté cantonale, qui avait repris le flambeau et contribué à étendre encore la renommée de l’établissement. Mais je veux d’abord ce soir penser à sa famille et ses proches.» Même tonalité chez Knut Schwander, rédacteur en chef romand du guide Gault & Millau suisse (Benoît Violier y était coté 19/20, la plus haute note possible): «C’est affreux, juste invraisemblable. Je venais de lui envoyer un message suite à l’interview qu’il avait donné avec sa femme à Darius Rochebin sur la RTS. Je voulais lui dire qu’il ne pouvait y avoir de meilleur ambassadeur que lui pour la haute gastronomie.» «Il faisait l’unanimité» Benoît Violier était aussi un chasseur hors pair. Il venait de sortir aux Editions Favre un livre extraordinaire sur la cuisine du gibier à plume d’Europe. Cette somme de 1088 pages et 5 kg richement illustrée complétait un premier tome sur le gibier à poil, et témoignait de l’amour et du respect que Violier portait à la nature et aux bons produits. Alexandre Berthoud, nouveau président de la Commission des finances du Grand Conseil vaudois, seul député chasseur, est effondré: «C’était un génie de la cuisine et un chasseur passionné avec une magnifique éthique. Il faisait l’unanimité.» (TDG) source : http://www.tdg.ch/suisse/La-mort-de-Benoit-Violier-je-vous-dis-c-est-le-malheur/story/22437986
  18. Madonna Rebel Heart Tour Bangkok presenté par Singha Drinking Water Quand : les 9 et 10 février Où : Impact Arena, Muang Thong Thani, Nonthaburi, Thailand Ouverture des portes : 19:00 Prix des billets : 2000, 3000, 5000, 7000, 12000, 14000, 16000 bahts. Il serait indécent de présenter Madonna, l'une des deux ou trois plus grandes stars du monde. Il reste quelques places sur ThaiTicketMajor .com source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/madonna-rebel-heart-tour-bangkok-impact-arena-9th-10th-february-2016/#.Vq70v2gB8ts.twitter
  19. HIGH-TECH – C’est le pari fou que s’est lancé le célèbre Docteur de Hong Kong, le Dr Ng Tze-Chuen, que nous rapporte la presse locale. Il s’était déjà fait remarquer par la fabrication d’outils d’exploration de l’espace. Dr Ng Tze-Chuen (deuxième à gauche) a conçu et construit des outils d’exploration pour les agences spatiales en Russie et l’Union européenne. Photo: Oliver Tsang Loin d’être un rigolo, il avait déjà construit des outils d’exploration pour les agences spatiales Européenne et Russe. Ses créations les plus célèbres ont été perdus à la surface de Mars. Il a donc décidé de s’attaquer à un nouveau chantier et veut s’attaquer au fléau des mines au Cambodge. Historiquement, le Cambodge est le pays le plus miné au monde, et ses habitants en fond relativement les frais, avec, parfois de lourdes pertes. Pensez à suivre CambodgeNews sur Twitter : @CambodgeNews. Retrouvez nous également sur Facebook. Il travaille donc en partenariat avec l’Institut de Technologie du Cambodge (premier institut polytechnique du pays), et l’Institut Cambodgien d’action contre les mines. Il est venu plusieurs fois au Camboge afin de se rendre compte de la réalité du terrain. Equipé de detecteurs et de casque, il a pu en découvrir la réalité ces derniers mois. « Nos équipes jumelées de travailleurs locaux, chargés de détecteurs rectangulaires de métal lourd, relié à un casque, on avançaient lentement, balayant le terrain centimètre par centimètre ; juste au-dessus du niveau de l’herbe, et sous un soleil de plomb. » Dr Ng Tze-Chuen, lors des repérages au Cambodge, en 2013. Géographiquement, les mines étaient éparpillées le long de la frontière avec la Thaïlande. Premier constat du Docteur, dans la fabrication de son robot, c’est que le robot doit se passer de l’humain, afin de préserver les vie humaines des opérateurs. Dr-Ng-Tze-Chuen invente et développe un petit robot qui fera demain la chirurgie du cerveau. Google Image. CN / CC. Les prototypes du Dr Ng Tze-Chuen sont au nombre de deux. Tout d’abord un drone qui aura la capacité de balayer de grandes surfaces au moyen d’ultrasons, et de déterminer la position GPS exacte de chaque mine, afin de pouvoir les localiser précisément. Le second, sera un robot multifonction, appelé « carrousel robotisé », qui sera équipé de bras rotatifs, pour détecter les mines, les récupérer, et les faire exploser en toute sécurité. Diverses méthodes avaient déjà été essayées auparavant pour arriver à éradiquer les mines. Jusqu’au dressage de rats d’Afrique. Une unité d’élite de rats avait été formée, mais le succès n’avait pas été au rendez-vous, lorsque les rongeurs rencontraient des faiblesses physiques à supporter la chaleur et le climat des temples de Siem Reap, là où ils étaient, et sont dressés. Les rats ont la particularité de disposer d’un sens de l’odorat exceptionnellement bien développé, ce qui leur permet, après un dressage, de détecter avec précision les mines anti-personnel. Les efforts internationaux menés notamment par les Nations Unies, la Croix-Rouge, et de la célèbre campagne anti-mines lancée par la princesse Diana de Grande-Bretagne, ont fait des progrès substantiels dans l’élimination des mines au Cambodge. Crédit photo : Google Images / CN / flickr / CC / Department of Foreign Affairs and Trade source : http://www.cambodgenews.com/2016/01/31/dentiste-de-profession-il-invente-un-robot-pour-detruire-les-mines/
  20. Berlin Bangkok Music Festival Date : Vendredi 5 février Quand : à partir de 21:00 Où : RCA Bangkok, RCA / Royal City Avenue, Rama 9, Bangkok, Thailand A Berlin ART/Culture/Club Project opening its doors in 2016 in Live RCA Bangkok. la décoration est basée sur l'art de rue berlinois avec ses graffitis, ses pistes de danse et ses lumières lasers, dont certaines à l’extérieur. Vous vous sentirez à Berlin. Ce festival existe depuis 15 ans. Artistes Dennis Beutler Zakari & Blange Graf Olaf Midori MaM Fayd Messie Joe et d'autres qui seront annoncés bientôt Prix des tickets les 50 premiers : 490 Baht Les 100 suivants : 690 Baht Pour 5 personnes (nombre limité) : 1900 Baht à la porte : 790 Baht Où LIVE RCA Bangkok Royal Avenue City (près du Top Supermarket) Bangkok source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/berlin-bangkok-music-festival-live-rca-friday-5th-february-2016/#.Vqr_fJLJZiU.twitter
  21. Le smartphone OnePlus X maintenant disponible en Thaïlande pour tous ceux qui le souhaitent Ce smartphone Android considéré comme l'un des meilleurs rapports qualité prix sur la marché n'était disponible que sur invitation de la part de OnePlus. Il s'agissait de la politique commerciale de la marque. Maintenant, il n'est plus besoin d'avoir une invitation pour le commander en ligne. Jusqu'à maintenant, certaines personnes vivant en Thaïlande, parvenaient à trouver un smartphone OnePlus en l'achetant en Chine ou sur le marché de l'occasion au MBK. Dorénavant, les acheteurs résidant en Thaïlande devraient pouvoir le commander directement à partir du site OnePlus. source : http://tech.thaivisa.com/oneplus-x-one-of-the-best-budget-smartphones-now-available-in-thailand-2/13658/
  22. Tournoi d'échecs inter écoles à la Harrow International School Bangkok, samedi 6 Date : Samedi 6 février Quand : à partir de 07:30 Où : Harrow International School Bangkok, 45 Soi Kosumruamchai 14, Sikun, Don Muang, Bangkok, Thailand JCA a le plaisir d'annoncer son 4ème tournoi d'échecs inter école en partenariat avec l'école Harrow, la Thailand Chess Asscociation, Golden King Club, et JIPATA. Le but est de fortifier les racines de la communauté des joueurs d’échecs en Thaïlande. source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/harrow-inter-school-chess-tournament-2016-saturday-6th-february/#.VqsqS2QE_34.twitter
  23. La police lance en enquête après que le corps d'un homme en pièces détachées ait été trouvé dans le Chao Phraya Samedi matin, un ouvrier a été intrigué par une odeur pestilentielle près de l'en droit où il travaillait : il a trouvé un bras échoué sur la rive du fleuve. Dimanche midi, un conducteur de bateau a longue queue a trouvé un jambe à Nonthaburi. Le torse a été découvert près du temple Phothongbon, aussi à Nonthaburi. La tête, encore emballée dans un sac en plastique se trouvait près de la maison de résidents de la même ville. Il apparaît raisonnable de penser que ses membres n'appartiennent qu'à un seul corps et qu'il s'agit de celui d'une homme asiatique. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/891334-police-launch-investigation-after-body-parts-found-in-chao-phraya-river/
  24. Le festival de la Vieille Ville de Phuket se déroulera du 13 au 15 février Les rues seront piétonnes à cette occasion Les attractions seront le son et lumière Phuket Baba, une course de cyclo pousse, les aprades culturelles, des opéras chinois, des danses traditionnelles chinoises, des marionnettes, des concerts pop, ds lanternes, etc. Chaque jour de 15:00 à minuit Détails : Thalang, Krabi and Phuket Roads Soi Rommanee, Old Phuket Town Phuket, Thailand. Tel: +66 7621 1036, +66 7621 2213 liste des activités : http://www.inspirephuketkrabi.com/phuket-krabi/old-phuket-town-festival-2016-13th-15th-february-2016/
  25. Largement victorieuse aux élections législatives de novembre dernier, la Ligue nationale pour la démocratie (LND) n’a pas détaillé son programme pour les cinq prochaines années. La direction gère les affaires du parti pro-démocratique de manière secrète et autoritaire. De notre correspondant à Rangoon, Elle veut faire la paix, instaurer la démocratie, lutter contre la corruption et développer économiquement le pays. Mis à part ces grands objectifs consensuels, la dirigeante de la LND Aung San Suu Kyi n’a pas expliqué davantage ses intentions ni sa méthode. « La transition politique est très délicate, justifie le porte-parole de son parti, U Nyan Win. Nous avons peur de l’expérience de 1990 quand les militaires ne nous ont pas remis le pouvoir alors que nous avions gagné les élections ». La LND restreint sa communication au maximum pour ne pas effrayer l’armée et les anciens militaires encore aux affaires. La formation politique espère assurer une passation de pouvoir en douceur. U Nyan Win confirme que le processus de paix sera la priorité du nouveau gouvernement pro-démocratique qui prendra ses fonctions fin mars. Il évoque également la nécessité d’une réforme fiscale pour prévoir des sanctions en cas de défaut de paiement. Mais il n’en dit pas plus. Après un demi-siècle de domination des militaires sur la scène politique, le parti pro-démocratique d’Aung San Suu Kyi occupe près de 60% du Parlement. Les députés nouvellement élus doivent siéger pour la première fois ce lundi 1er février aux côtés de 166 officiers en uniforme, désignés – et non élus – par le commandant en chef des forces armées. Ensemble, ils choisiront les quatre présidents et vice-présidents des deux Chambres nationales. Fin mars ou début avril, ils désigneront le nouveau président du pays. Qui occupera ce poste ? La LND laisse planer le doute. Aung San Suu Kyi ne peut pas y prétendre. La Constitution birmane interdit la fonction suprême à ceux qui ont des parents étrangers. Ses deux fils sont Britanniques. La LND refuse de communiquer des noms. Alors que les anciens militaires sont en passe de quitter le pouvoir, les institutions financières internationales s’inquiètent aujourd’hui de ne toujours pas connaître leurs nouveaux interlocuteurs pour les cinq prochaines années. Pas beaucoup de place au débat démocratique au sein de la LND Depuis les élections de novembre, Aung San Suu Kyi rencontre régulièrement le président birman encore en exercice, le chef de l’armée, ainsi que le président du Parlement sortant afin de préparer le transfert du pouvoir. Elle s’est aussi entretenue avec l’ancien dictateur Than Shwe. Ces protagonistes ne livrent presque rien du contenu de leurs entretiens. Et Aung San Suu Kyi interdit à ses députés nouvellement élus de parler à la presse. « Ce n’est pas démocratique, considère Sithu Aung Myint, un analyste politique et éditorialiste. Aung San Suu Kyi n’a pas une grande confiance dans les membres de son parti. Ils ne sont pas très qualifiés ». La direction de la LND a récemment infligé des avertissements à « deux ou trois » membres qui s’étaient entretenus avec des journalistes. Les relations entre le parti et la presse se sont fortement tendues ces dernières semaines. Le fonctionnement interne du parti ne laisse pas beaucoup de place au débat démocratique. « Aung San Suu Kyi décide seule, poursuit Sithu Aung Myint. Elle n’est pas du genre à écouter les autres ». Même si la Constitution ne le prévoit pas, la chef du parti pro-démocratique a indiqué qu’elle dirigerait le gouvernement et qu’elle serait au-dessus du président. Son prix Nobel de la Paix reçu en 1991, son ascendance (son père a donné l’indépendance au pays) et les sacrifices qu’elle a consentis pour la cause démocratique lui valent un immense respect en Birmanie. Au point que ceux qui osent la critiquer ou lui donner des conseils sont très rares. « Elle demande à ce qu’on lui soumette des idées, relate U Mahn Johnny, un représentant LND réélu, qui accepte de transgresser la règle et de parler à la presse. Mais les députés ne lui envoient pas de propositions. Ils ont peur de faire des erreurs. Elle est très influente et ils ont peur d’elle ». Moyens financiers de la LND : le mystère Quant aux moyens financiers de la formation politique, le mystère s’épaissit. U Han Tha Myint, membre du comité exécutif central de la LND chargé des questions financières, évoque un budget mensuel d’un million de kyats (700 euros) uniquement pour le quartier général de Rangoon sans préciser le montant des dépenses à l’échelle nationale. « Des hommes d’affaires contribuent, mais cela ne représente pas grand-chose par rapport aux participations individuelles », précise-t-il. Qui sont-ils et combien donnent-ils ? « Je ne peux pas vous le dire ». Début 2013, la LND avait reconnu que le parti recevait d’importantes sommes, parfois plusieurs dizaines de milliers de dollars, de la part de dirigeants de sociétés proches des généraux, afin de financer les actions caritatives du parti. source : http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20160131-rentree-parlementaire-birmanie-le-saut-inconnu-lnd-aung-san-suu-kyi
×