Aller au contenu
BANGKOK 12 November 2019 20:29

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 826
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Le Pheu Thai et Mme Yingluck demandent la libération immédiate de Wattana. Hier, nous avions laissé Wattana au premier étage de sa maison investie par l’armée, sans mandat d'arrêt. Les militaires étaient venus "l'inviter" (= l'appréhender) pour le conduire dans une caserne pour un "ajustement de son attitude" qui avait déplu en haut lieu. En effet, Wattana s’était ému que Yingluck soit suivie et filmée H24 par des militaires. Finalement Wattana a suivi les soldats. Aux dernières nouvelles, l'ancien ministre Wattana est toujours détenu par l'armée car "l'ajustement de son attitude" ne semble pas être terminé. Yingluck estime sur Facebook que ce genre de traitement ne sert en rien l'unité et la bonne réputation du pays. Elle souligne qu'emmener des personnes de force sans mandat d'arrêt ou de perquisition est une violation des droits de l'homme. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899651-pheu-thai-and-ms-yingluck-demand-wattanas-immediate-release/
  2. Concert de Flamenco par le guitariste d'Arielle Dombasle Guitariste virtuose et chanteur, Mario a fait des tournées avec les GYPSY KINGS - CHICO - ALABINA-KHALED - ARIELLE DOMBASLE- VINCENT NICLOT- THIERRY MUGLER Il est au B/Sharp du 2 février au 31 mars, du mardi au samedi de 18:00 à 22:00 et le dimanche de 12:00 à 15:30 au Twenty-Seven Bites Brasserie Tout cela au Radisson Blu Bangkok 489 Sukhumvit 27, Bangkok, Thailand information ou réservations 02 302 3333. source https://www.facebook.com/events/556863694477710/
  3. Des professionnels des affaires demandent des visas de 5 ans pour des experts expatriés afin d'attirer des talents dans le pays. Différents groupes influents dans le monde des affaires dont la Chambre de Commerce Thaïlandaise et son président Isara Vongkusolkij présenteront l'idée lors d'une réunion avec le gouvernement et pensent qu'une telle mesure augmenterait le transfert de technologie vers les Thaïlandais. La demande la plus criante est dans le domaine de jeunes professionnels spécialisés dans la recherche et les hautes technologies. "Bien sûr, il faudrait vérifier leurs antécédents dans leurs pays d’origine" a déclaré Isara "Actuellement les visas sont courts et obtenus au coup par coup, ce qui ne permet d'avoir de nombreux chercheurs de talents." source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899536-business-group-calls-for-5-year-professional-visas-for-expats/
  4. Nouvelle pétition pour avoir des plans du réseau des bus aux arrêts plutôt que des affiches publicitaires Quand on attend un bus, n'est-ce pas plus utile de savoir lequel prendre plutôt que de regarder une belle photo d'un plat surgelé? Une nouvelle pétition en ligne demande au Bangkok Metropolitan Administration de remplacer les publicités à tous les arrêts de bus par des guides, des informations utiles et des plans des lignes. Même les Bangkokiens ont besoin de faire des recherches pour prendre un bus dans un quartier qui ne leur est pas familier, sinon, ils doivent lire à toute vitesse les destinations des bus sur leurs flancs et prendre la décision en une seconde. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899663-new-petition-seeks-to-replace-adverts-at-bus-stop-with-useful-bus-map/ NdM : c'est clair! Bien évidemment les pubs rapportent de l'argent mais de nombreuses personnes prendraient le bus si le réseau était connu, dans expectative, elles prennent le taxi, d'où un manque à gagner pour le BMA. Ensuite, on pourrait avoir, à la fois, des informations sur les lignes ET de la pub aux arrêts. Enfin, mon conseil : utiliser Google Map. D'une manière incroyable, google s'y retrouve dans la jungle des lignes de bus et si vous tapez "ma position" à "l'endroit où vous allez", Google vous donne le temps nécessaire en transport en commun et surtout le numéro des bus à prendre!
  5. Que vous soyez Belge, Français ou Américain, vous n'avez pas accès librement au même nombre de pays. Selon le Visa Restrictions Index, conçu par la firme Henley & Partners, ce sont les Allemands qui ont le passeport le plus fort. Ce dernier leur donne accès à 177 pays étrangers sans Visa. C'est la troisième année consécutive que la passeport allemand se retrouve en tête. Le classement répertorie 199 pays, en fonction de la liberté de ses citoyens de voyager dans 218 autres pays, selon The Independent. Les données analysées proviennent de l'International Air Transport Association (IATA) qui, selon l'index, détient la base de données la plus grande en matière d'informations de voyage. Les différentes nationalités se sont vues accorder un total de points, en sachant qu'un point équivaut à chaque pays étranger qu'il était possible de visiter sans Visa au 1er janvier. La Belgique arrive en 4e position, ex aequo trois autres pays. Voici les dix premiers du classement 1. Allemagne (177) 2. Suède(176) 3. Finlande, France, Italie, Espagne et Royaume-Uni (175) 4. Belgique, Danemark, Pays-Bas, Etats-Unis (174) 5. Autriche, Japon et Singapour (173) 6. Canada, Irlande, Corée du Sud, Luxembourg, Norvège, Portugal et Suisse (172) 7. Grèce, Nouvelle-Zélande (171) 8. Australie (169) 9. Malte (168) 10. Hongrie, République Tchèque et Islande (167) source http://weekend.levif.be/lifestyle/voyage/avec-quel-passeport-voyage-t-on-le-plus-facilement/article-normal-473331.html classement complet avec carte interactive http://visaindex.com/#
  6. Le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong, a jugé mercredi hautement probable qu'un débris découvert dans le canal du Mozambique provienne du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines qui a disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord. « Le débris sera envoyé en Australie pour être examiné », a-t-il déclaré à Reuters. « J'invite tout le monde à éviter les spéculations inutiles, dans la mesure où nous ne pouvons pas encore conclure que le débris appartient au #mh370 », souligne le ministre sur Twitter. Selon la chaîne de télévision américaine NBC, qui cite les enquêteurs malaisiens et australiens, il pourrait s'agir d'un stabilisateur horizontal de Boeing 777. Une pièce de l'avion a déjà été retrouvée en juillet sur une plage de La Réunion. Le vol MH370, qui devait assurer la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin, a disparu des écrans radars après avoir inexplicablement dévié de plusieurs milliers de milles nautiques de sa trajectoire. source http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2016/03/02/006-malaysia-mh370-mozambique-debris.shtml
  7. Le ministre de l'Immigration John McCallum dit qu'il « étude de façon sérieuse » le retour d'un programme fédéral, aboli il y a deux ans, dont le but était de simplifier le processus d'embauche de travailleurs qualifiés d'expression française. L'abolition du programme Avantage significatif francophone en 2014 avait été déplorée notamment par la Fédération des communautés francophones et acadiennes, qui parlait alors d'un « recul majeur » pour l'immigration francophone en milieu minoritaire. Questionné à ce sujet, le ministre McCallum a affirmé que son abolition était une « erreur » du gouvernement précédent. « J'espère être capable de le mettre en place. » — John McCallum, ministre de l'Immigration Le ministre McCallum dit qu'aucune décision n'a encore été prise, mais dit y « travailler fortement ». Il explique que des consultations restent à faire dans les prochaines semaines. Il était de passage à Toronto dans le cadre de la journée de réflexion de l'immigration francophone. La directrice de La Passerelle, un centre d'aide aux immigrants de Toronto, Léonie Tchatat, s'en réjouit déjà. « Je crois que c'est un message fort pour la communauté francophone et pour nous qui travaillons avec ces immigrants au quotidien. » — Léonie Tchatat, directrice de La Passerelle Le programme Avantage significatif francophone avait été mis sur pied pour appuyer le développement des communautés francophones en milieu minoritaire. Léonie Tchatat nous parle des avantages de ce programme : Léonie Tchatat nous parle des avantages du programme "Avantage significatif francophone" Encore loin des cibles en matière d'immigration francophone Par ailleurs, le ministre de l'Immigration John McCallum a admis qu'Ottawa est encore loin de l'objectif qu'il s'était fixé il y a plus de dix ans. En 2003, la cible d'immigration francophone en dehors du Québec avait été fixée à 4,4 % par année. Or, environ 2 % de ces nouveaux arrivants se disent d'expression française. « Il est clair qu'on n'est pas arrivé où on voulait être. C'est un fait. » — John McCallum, ministre de l'Immigration source http://ici.radio-canada.ca/regions/ontario/2016/03/02/012-immigration-francophone-mccallum-avantage-significatif.shtml?
  8. Ce mercredi, le Comité international olympique (CIO) a officialisé la création d'une équipe de réfugiés qui participera aux jeux de Rio 2016 et défilera sous la bannière olympique lors de la cérémonie d'ouverture le 5 août. Cette équipe, dont la création a été entérinée lors d'une réunion de la commission exécutive du CIO, comprend pour le moment 43 athlètes de haut niveau qui ont été identifiés. "Le nombre final d'athlètes qui composeront cette équipe dépend de critères de qualification. Nous devons aussi vérifier les critères d'éligibilité de certains athlètes", a indiqué Thomas Bach, président du CIO. "Nous sommes tous touchés" "Je peux juste vous donner mon sentiment, mais je crois que cette équipe pourrait compter entre 5 et 10 athlètes à Rio", a-t-il indiqué. "Nous sommes tous touchés par la magnitude de cette crise des réfugiés. En accueillant cette équipe, nous voulons envoyer un message d'espoir à tous les réfugiés du monde", a encore ajouté l'ancien champion olympique d'escrime par équipe à Montréal en 1976. Le CIO avait déjà indiqué en décembre avoir identifié trois athlètes qui ont fui leur pays dans le cadre de la crise des réfugiés et pourraient prétendre à une qualification pour les jeux Olympiques de Rio 2016. Il s'agit d'une nageuse syrienne qui s'entraîne en Allemagne, d'un judoka de République démocratique du Congo réfugié au Brésil, et d'une Iranienne pratiquant le taekwondo et qui s'entraîne en Belgique, avait-il précisé. source http://www.lepoint.fr/sport/jo-2016-une-equipe-de-refugies-a-rio-02-03-2016-2022530_26.php#xtor=CS1-32
  9. Le jour où Daniel Brélaz est devenu une star de TV en Thaïlande Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz recevait mercredi une équipe de télévision thaïe dans ses bureaux. L’occasion de rappeler la relation qui lie la capitale vaudoise à la famille royale du Siam Mercredi après-midi, des hôtes un peu particuliers poussaient la porte du bureau du syndic lausannois Daniel Brélaz. Une équipe de télévision thaïe, en Suisse pour deux semaines, vêtue de grosses doudounes et néanmoins frigorifiée venait tourner un épisode de série TV à l’Hôtel de Ville. Pour l’occasion, le syndic avait troqué ses traditionnelles cravates chats contre une jaune, couleur de l’actuel roi de Thaïlande, Bhumibol (Rama IX). Un Siamois aurait tout aussi bien fait l’affaire. 1,2,3, ça tourne! Une interprète thaïe vivant à Lausanne traduit en français les demandes des six membres de l’équipe de réalisation. «Monsieur Brélaz, regardez la caméra et décrivez-nous Lausanne à l’époque où y résidait le roi de Thaïlande». Neuf épisodes de vingt minutes retraceront les dix-huit ans de vie de la famille royale du Siam en capitale vaudoise et seront diffusés sur la chaîne nationale de télévision thaïe. La veille, le tournage avait lieu dans le jardin de la villa rue des Chamblandes à Pully, aujourd’hui détruite, où Bhumibol a vécu avec sa mère, sa soeur et son défunt frère Rama VIII, roi de Thaïlande de 1935 à 1946. L’école nouvelle et le marché de la Palud seront également immortalisés dans la série TV. Lysandre Seraïdaris, retrace dans un ouvrage la vie quotidienne de la famille royale à Lausanne, de 1933 à 1951. L’auteur, un Lausannois de 88 ans, n’est autre que le fils du précepteur Cléon Seraïdaris, resté 26 ans au service de l’actuel monarque du Siam. Le livre devenu best-seller en Thaïlande, fait aujourd’hui l’objet du documentaire. «Le roi a toujours gardé une extrême affection pour la ville de Lausanne, qu’il associe à une enfance baignée dans la tendresse familiale», révèle l’homme, arborant lui aussi, une cravate de couleur royale pour l’occasion. Villars, Champex ou Arosa étaient des lieux de villégiature prisés par la famille royale. L’Université de Lausanne a formé les deux jeunes rois, en droit et en sciences. Daniel Brélaz n’est pas peu fier d’être, le temps d’un après-midi – il a du coup manqué une partie du débat important sur la stratégie énergétique au National –, l’objet de tels intérêts venus de l’est. «Durant ma syndicature, je me suis rendu à trois reprises à Bangkok et me suis entretenu longuement avec le roi à l’instar d’une de mes visites. Lausanne et Bangkok ont des relations privilégiées, liées à l’histoire personnelle du roi. Notre ville, de par son statut olympique, ne peut créer de jumelage, mais elle a l’appellation de «ville soeur» avec la métropole asiatique. Les Thaïs ont même une marque de biscuit qui se nomme «Lausanne». Je n’en ai jamais mangé mais ne regrette pas forcément», lance-t-il de son ton narquois. L’écologiste lausannois a su profiler la capitale vaudoise en lieu de pèlerinage obligé pour qui veut rendre hommage au roi Bhumibol, développant du même coup le tourisme lausannois. Le pavillon thaï d’Ouchy, cadeau de sa majesté à Lausanne, inauguré en 2007, est un point de passage prisé des Thaïlandais. Daniel Brélaz avait d’ailleurs lancé lors d’un de ses voyages en 2009 des initiatives de partenariat dans l’énergie, le sport ou la culture qui n’ont jamais aboutis. source http://www.letemps.ch/suisse/2016/03/02/jour-daniel-brelaz-devenu-une-star-tv-thailande
  10. Le Modérateur

    Faites vos adieux aux cabines téléphoniques

    Faites vos adieux aux cabines téléphoniques La municipalité de Bangkok vient d'annoncer qu'elle allait supprimer toutes celles qui ne fonctionnent plus, qui gênent le passage sur les trottoirs et qui étaient installées illégalement. On ne sait pas combien sur les 4000 qui restent actuellement survivront à cette sélection. Avant l'arrivée des mobiles, il y a eu jusqu'à 20 000 cabines dans la ville. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899528-bangkok-to-say-goodbye-to-telephone-booths/
  11. Jatuporn, un "rouge historique" condamné à 6 mois de prison pour avoir diffamé Abhisit Vejjajiva La peine a été commuée en 2 ans de prison avec sursis car Jatuporn Phrompan est un "primo délinquant". Il aurait diffamé Abhisit lors des manifestations anti gouvernementales de mai 2010 alors qu'Abhisit était premier ministre prétendant que ce dernier avait ordonné à l'armée de tirer sur les manifestant rouges en avril et mai 2010. Aujourd’hui la Cour Suprême a confirmée cette peine elle même déjà confirmée en appel en considérant que les allégations de Jatuporn ternissaient la réputation d'Abhisit. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899511-jatuporn-gets-six-months-for-defaming-abhisit/
  12. Le corps momifié d'un marin allemand retrouvé au large des Philippines Par Roland Gauron La police philippine enquête sur le décès mystérieux d'un ressortissant allemand dont le corps sans vie a été retrouvé sur un yacht à la dérive dans le sud de l'archipel. Il était assis à un bureau, la tête reposant sur son bras comme s'il dormait. Le corps momifié d'un aventurier allemand Manfred Fritz Bajorat a été retrouvé en fin de semaine dernière par des pêcheurs dans le sud des Philippines. Son yacht démâté dérivait à une centaine de kilomètres au large sur l'île de Mindanao. La date et la cause de son décès ne sont pas encore connues. «C'est toujours un mystère pour nous», déclare Mark Navales, chef adjoint de la police de Barabo, sur l'île de Mindanao. Le corps du marin se serait momifié sous l'effet combiné des vents marins, d'un air sec et de fortes températures. Seuls des papiers retrouvés à bord du bateau ont permis l'identification de la victime. L'autopsie n'a pour l'heure pas pu établir les causes du décès, si ce n'est que le corps ne portait aucune trace de violence. L'hypothèse d'un vol aurait ainsi été écartée d'autant que plusieurs objets de valeur, comme la radio et le GPS du yacht, se trouvaient toujours sur le voilier. La position du corps, elle, laisse aussi penser que l'homme, attablé près de son poste radio, cherchait à appeler à l'aide avant de succomber. «La façon dont il est assis semble indiquer une mort imprévue, peut-être une crise cardiaque», avance un médecin légiste allemand, Mark Benecke, interrogé par le quotidien Bild. Manfred Fritz Bajorat, 59 ans, naviguait autour du monde depuis plusieurs années. Un autre globetrotter assure l'avoir croisé à Majorque en 2009. «Il était un marin très expérimenté. Je ne pense pas qu'il se serait laissé prendre dans une tempête. Je crois plutôt que son mât s'est brisé alors que Manfred était déjà mort», explique à Bild ce dénommé Dieter M. Il avait débuté son périple en 2008 avec sa femme Claudia. Mais le couple s'est par la suite séparé, et son ex-compagne serait décédée d'un cancer en 2010. Sur le bateau, les enquêteurs ont d'ailleurs une note sombre dédiée à son ex-femme: «Trente ans durant, nous avons emprunté le même chemin. Puis, le pouvoir des démons est devenu plus fort que la volonté de vivre. Tu es partie. Que ton âme repose paix. Ton Manfred.» L'ambassade d'Allemagne cherchait toujours à contacter des proches. Plusieurs médias internationaux font notamment état d'une fille, Nina, qui se trouverait être capitaine sur un porte-conteneurs. source http://www.lefigaro.fr/international/2016/03/01/01003-20160301ARTFIG00185-le-corps-momifie-d-un-marin-allemand-retrouve-au-large-des-philippines.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&link_time=1456857281#xtor=AL-155-[facebook]
  13. Bangladesh : un humanitaire français libéré après 70 jours de détention Photo de la campagne de mobilisation réclamant la libération de Moussa Ibn Yacoub, sur les réseaux sociaux. ©captured'écranBarakacity Moussa Ibn Yacoub a été libéré mardi 1er mars, au Bangladesh. Cet humanitaire français de 28 ans était venu apporter son aide à la minorité Rohingya dans le cadre d'une mission au sein de l'ONG Baraka city. Il était incarcéré pour "activités suspectes" depuis le 22 décembre. Son premier geste sera pour sa famille. Moussa Ibn Yacoub a pu appeller ses proches au téléphone, peu après avoir recouvré la liberté. L'humanitaire de l'ONG musulmanne Baraka City a été incarcéré pendant 70 jours au Bangladesh. Sa libération a été annoncée via la page Facebook de l'ONG, photo à l'appui (il y figure à droite). ©captured'écranpagefacebookBarakacity «Il n'a pour le moment pas encore la possibilité de sortir du territoire, notre équipe, présente depuis 1 mois, continue de se battre pour le ramener en France le plus rapidement possible», écrit l'association. Moussa Ibn Yacob était venu au Bangladesh pour aider les Rohingyas, une minorité musulmane venue de Birmanie où elle est persécutée. Le 22 décembre, il est arrêté au Bangladesh pour «activités suspectes», un délit passible de «dix ans d’emprisonnement». Selon Samim Bolaky, l’avocat de cette association née il y a cinq ans pour mettre «l’islam au service de l’humanitaire», Moussa, 28 ans, est suspecté d’«utilisation de fausse identité» : son nom d’usage, Moussa Ibn Yacoub, adopté lors de sa conversion à l’islam, diffère de celui figurant sur ses papiers officiels, Puemo Tchantchuing. La justice bangladaise lui reproche également de ne pas s’être déclaré aux autorités. Voici les derniers propos qu'il avait alors pu tenir via Facebook avec son ONG, avant d'être incarcéré. Mobilisation sur Twitter Depuis décembre, les soutiens s'étaient multipliés sur les réseaux sociaux derrière le mot dièse #Freemoussa. Baraka City avait lancé une pétition en ligne qui avait recueilli plus de 430 000 signatures. Depuis son arrestation, l'ONG dénonçait le manque de réaction et de mobilisation de la part des autorités françaises. L'ambassade de France à Dacca avait publié ce communiqué, confirmant sa détention "l'ambassade de France apporte à Moussa Ibn Yacoub la protection consulaire habituelle". Baraka city, ONG controversée Fondée il y a 5 ans, par des musulmans au profil salafiste, l’association Baraka City organise des campagnes de dons qui drainent plusieurs millions d’euros. Son compte Facebook est suivi par plus de 650 000 personnes. Cette organisation suscite la controverse en raison des idées conservatrices revendiquées par son fondateur, le salafiste Idriss Sihamedi, et de son positionnement en tant que « média de ré-information » pour les jeunes musulmans, indique une enquête de Streetpress. Accusée de tenir un discours intégriste, voire de financer le terrorisme, l’ONG a fait l'objet de plusieurs perquisitions au cours de ces derniers mois, et son compte bancaire a été bloqué à plusieurs reprises. Son siège se situe à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), près de Paris. Comme le précise un article du Monde, Idriss Sihamedi, est au coeur d'une polémique depuis son passage dans une émission de télévision, au cours de laquelle il avait refusé de condamner sans ambiguïté les attentats commis en France par le groupe Etat islamique (EI). La ministre française de l'éducation, Najat Vallaud-Belkacem avait été pointée du doigt (article du Point) pour ne pas avoir réagi à ces déclarations, alors qu'elle était également invitée dans cette émission. source http://information.tv5monde.com/info/bangladesh-un-humanitaire-francais-libere-apres-70-jours-de-detention-92553
  14. Hanoi (VNA) - Le poste de garde-frontière de Ro Long, relevant du Commandement des garde-frontières de Kon Tum, s'est coordonné avec le service sanitaire de la commune de Dak Long, district de Dac Glei, province de Kon Tum (Hauts plateaux du Centre), pour fournir des soins et traitements médicaux gratuits, et distribuer des médicaments en faveur d'une centaine de pauvres du district de Sanxay, province d'Attapeu, au Laos. En plus de cela, le poste de garde-frontière de Ro Long a également parrainé un élève de 14 ans en difficulté, du district de Sanxay. Chaque mois, les cadres du poste frontalier de Ro Long lui versent 500.000 dôngs afin qu’il puisse poursuivre ses études. À cette occasion, le poste de garde-frontière de Ro Long a offert des cadeaux à 5 familles bénéficiaires de politiques sociales du district de Sanxay. -NDEL/VNA source http://fr.vietnamplus.vn/soins-medicaux-gratuits-pour-des-pauvres-au-laos/72720.vnp
  15. Vietnam: sécheresse et salinisation record dans le delta du Mékong Des riziculteurs, dans la province du sud du delta du Mekong Can Tho au Vietnam, le 10 décembre 2014 La sécheresse et la salinisation dans le delta du Mékong ont atteint un niveau record depuis 90 ans au Vietnam, suscitant des inquiétudes pour les millions de riziculteurs de cette région fertile, de plus en plus fragilisée. Nguyen Van Tinh, responsable du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, a confirmé mardi à l'AFP que "la sécheresse et la salinisation sont importantes" cette année, avec "le niveau des eaux du Mékong à son plus bas depuis 90 ans". "Le delta du Mékong fait face actuellement à la pire sécheresse et intrusion d'eau de mer depuis 1926", confirme Le Anh Tuan, professeur de l'Université de Can Tho, dans le sud du Vietnam. Hanoï met en avant l'influence du phénomène El Nino sur la sécheresse globale cette année en Asie du sud-est, et les experts pointent du doigt le changement climatique comme une menace. Mais la culture intensive du riz, dans ce pays qui est un des premiers producteurs mondiaux de riz, joue aussi un rôle important dans la dégradation du sol. Dans la région du delta, greniez à riz du pays, près de la moitié des terres agricoles sont confrontées à la salinisation, explique le professeur Le Anh Tuan. Tran Quang Hoai, du ministère de l'Agriculture, redoute que ce phénomène ne soit intense "jusqu'à fin juin" et l'arrivée espérée de pluies. Le gouvernement a récemment décidé de débloquer une enveloppe de 3,8 millions d'euros pour les zones touchées, mais aucune mesure concrète n'a pour l'heure été annoncée pour lutter contre le phénomène sur le long terme. Depuis les années 1970, les rendements de riz ont quasiment quadruplé au Vietnam, grâce à une variété à haut rendement et la construction d'un réseau de digues, néfaste à la fertilité du sol. Mais les experts s'inquiètent car cette culture intensive, en particulier le passage à trois cultures par an, qui fait des ravages, avec un usage intensif de pesticides et engrais. La majeure partie du riz de l'Etat communiste est exportée à des prix très bas via des contrats de gouvernement à gouvernement gérés par de grandes entreprises d'Etat. source http://information.tv5monde.com/en-continu/vietnam-secheresse-et-salinisation-record-dans-le-delta-du-mekong-92551
  16. La Thaïlande veut des missiles sur son nouveaux patrouilleur Un porte parole de la marine confirme que le nouveau navire sera équipé de "Harpoon surface-to-surface guided weapon system", c'est à dire des missiles. Il s'agit d'un second patrouilleur (OPV) que la Marine recevra dans deux ou trois ans après la finalisation du nouveau contrat entre le constructeur local Bangkok Dock et l'entreprise anglaise BAE Systems. Les OPV de 90 mètres sont des vaisseaux multitâches qui peuvent être utilisés diversement même dans le management de certaines zones économiques et dans les secours après des catastrophes naturelles. By Prashanth Parameswaran http://www.thaivisa.com/forum/topic/899391-thailand-wants-missile-system-for-new-patrol-vessel/
  17. Des règles plus strictes si vous voulez apporter votre propre véhicule Pour être clair, ces mesures ne vont concerner pratiquement QUE les Chinois qui descendent par la route à travers le Laos en voiture ou minibus ou camping car. On parle de déferlante à Chiang Rai. Les touristes devront informer le Dept des transports terrestres (DTT) 10 jours à l'avance et devront assurer le véhicule. Les minibus ne devront pas avoir plus de 9 sièges et les camping cars ne pas peser plus de 3500 kg. Par ailleurs, les conducteurs devront obtenir un permis de conduire provisoire du bureau provincial du DTT au moins 10 jours à l'avance grâce à un agent de voyage thaïlandais. Le formulaire devra être accompagné du passeport (photocopie?), de la carte grise et de l'assurance du véhicule. Les permis de conduire provisoires sont valables 30 jours. Ils coûtent 500 bahts, auxquels s'ajoutent 500 bahts pour une plaque minéralogique provisoire (200 bahts pour les motos). source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899337-tighter-control-for-tourists-to-bring-in-their-cars-during-their-stay-in-thailand/ T
  18. Un chercheur thaïlandais parvient à changer une perle en or Dr. Nirawat Thammajakr, un chercheur du Synchrotron Light Research Institute or SLRI a reçu une récompense pour l'invention d'une perle de couleur or en utilisant les radiations d'un synchrotron. Un synchrotron est un accélérateur de particules. Dans le cas présent, on utilise la même technologie que les rayons X que nous connaissons mais des centaines de milliers de fois plus intenses. En fait, il semble que seule la couleur de la perle soit modifiée et non sa composition. NdM : A vérifier dans les revues scientifiques. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899345-thailand-turns-pearl-into-gold-by-synchrotron-light/
  19. Un Suisse s’étouffe en mangeant une soupe et décède Un Suisse de 58 ans, à priori non francophone (ce qui n'enlève rien au caractère terrible du drame), Mr. Ernst Albert Meier est décédé en s'étouffant avec une soupe dans une guest house de Jomtien. Il était accompagné de sa fiancée thaïlandaise, âgée de 32 ans. Ils habitent tous les deux en Suisse et étaient venus passer un mois de vacances en Thaïlande. Mr Maier a perdu connaissance alors qu'il ne parvenait plus à reprendre sa respiration en mangeant la soupe de leur restaurant favori. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899348-swiss-man-dies-after-choking-on-noodle-soup-in-jomtien
  20. Wattana Muangsook invité à un ajustement d'attitude (recadrage, en français) L'ancien ministre du commerce a été invité ce matin à un "remontage de bretelles" après avoir vigoureusement critiqué le vice premier ministre, le Gen Prawit Wongsuwan. 10 soldats sont arrivés chez lui ce matin à 08:20 et ils attendent toujours au rez de chaussée alors que Wattana est au premier étage. Les militaires doivent le conduire dans les locaux de la 11ème armée. Les critiques de Wattana étaient justifiées par le fait que des militaires sont sans cesse en train de suivre et filmer les faits et gestes de l'ancienne premier ministre Ms Yingluck Shinawayra source : http://englishnews.thaipbs.or.th/content/153135 NdM : à suivre lorsque Wattana aura fini de prendre sa douche
  21. Le temps de vol des pilotes de Nok Air ne correspond pas aux règles de la Civil Aviation Authority of Thailand Ils volent un peu plus longtemps que ce qui est autorisé a déclaré le ministre des transports Arkhom Termpittayapaisit. Par ailleurs la compagnie ne conserve des archives que pendant un mois alors qu'elle devrait faire paraître des rapports hebdomadaires, mensuels et annuels. Ainsi la CAAT attend des rapports plus sérieux en avril. Toutes ces vérifications sont la conséquence du conflit entre les pilotes et la compagnie qui avait laissé 3000 voyageurs en rade à Don Mueang le 14 février. Nok Air espère être capable d'opérer ses vols normalement à partir du 10 mars. La compagnie vient de recruter 10 pilotes étrangers pour palier au manque de personnel. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899342-nok-airs-pilots-flight-time-record-does-not-match-caats-record/
  22. Les trois candidats en lice pour la Présidence seront connus le 10 mars prochain. Constitutionnellement, l’ancienne opposante Aung San Suu Kyi ne peut devenir présidente mais pourrait faire partie du prochain gouvernement. C’est finalement le 10 mars prochain et non le 17 comme annoncé le mois dernier que le parlement de l’Union de Birmanie élira le chef de l’Etat du pays, cinq mois après les élections générales qui ont vu la Ligue nationale pour la démocratie (LND), dirigée par l’ancienne opposante Aung San Suu Kyi, remporter une majorité écrasante dans les deux chambres du Parlement et dans les Assemblées régionales. ADVERTISING inRead invented by Teads «La date pour la tenue des réunions des trois collèges électoraux présidentiels a été avancée d’une semaine, au 10 mars, » a en effet indiqué ce mardi Mahn Win Khaing , le porte-parole de la chambre haute du Parlement. Sans donner plus d’explication sur les raisons de ce changement de calendrier. Trois candidats seront en fait retenus et en lice ; un premier est présenté par la Chambre des représentants (chambre basse du Parlement), un deuxième par la Chambre des nationalités (chambre haute) et le troisième par le groupe parlementaire militaire. Un vote du parlement détermine ensuite lequel des trois sera le chef d’Etat. Celui qui recueille le plus de voix sera élu président et les deux autres deviendront vice-présidents du pays. Un nouveau gouvernement pour début avril La seule inconnue, reste le laps de temps entre l’annonce des noms des trois candidats et celle du résultat du vote. Le nouveau gouvernement qui sera constitué ensuite doit en tout état de cause effectuer sa prise de fonction début avril. Si constitutionnellement, Aung San Suu Kyi ne peut pas devenir présidente, plusieurs sources birmanes, dont deux chaînes de télévision proches de l’ancienne junte (Sky Net et Myanmar National Television) ont affirmé il y a quelques semaines que des tractations étaient en cours entre le LND et les militaires. Et le démenti apporté du porte-parole des militaires au Parlement n’a pas fait taire les spéculations. Certains observateurs avancent donc que le changement de calendrier serait le signe que ces tractations n’on pas abouti. Et que les forces en présence se donnent ainsi un pe plus de temps pour négocier la constitution du futur gouvernement. Aung San Suu Kyi à la tête de la diplomatie birmane ? Mais en tout état de cause, il y a fort à parier qu’Aung San Suu Kyi dirigera le pays de toute manière, en plaçant d’une part un fidèle à la présidence et d’autre part en étant peut être partie prenante du futur gouvernement : plusieurs journaux asiatiques évoquent son nom pour diriger le ministère des Affaires étrangères. Un poste qui ferait d’elle la représentant officielle de la Birmanie sur la scène internationale mais qui lui ouvrirait aussi de fait la porte de la Commission nationale de Défense et de Sécurité o*ù elle siégerait aux côtés du président, des vices-présidents, du commandant en chef des forces armées et des ministres de l’Intérieur et de la Défense, notamment. En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/monde/asie-pacifique/021733767323-birmanie-lelection-du-chef-de-letat-avancee-dune-semaine-1203887.php?jRTh108VpOOssMey.99#xtor=CS1-31
  23. Bangkok - Un millier d'ouvriers birmans d'une conserverie de thon en Thaïlande ont obtenu de fortes indemnités, dernier signe de bonne volonté de Bangkok face au risque que Bruxelles et Washington boycottent ses produits de la mer. La compagnie a commencé à verser la nuit dernière à près de 1.100 ouvriers quelque 48 millions de bahts, soit un peu plus de 1,2 million d'euros, a déclaré mardi à l'AFP Boonlue Sartpetch, de l'administration de la province de Samut Sakhon, gros centre de l'industrie de la pêche thaïlandaise. Suite à la grève d'un millier d'ouvriers la semaine dernière se disant notamment sous-payés, le groupe Golden Prize a accepté des négociations, en présence de représentants du gouvernement militaire. Andy Hall, militant britannique du droit du travail ayant défendu la cause des ouvriers, a salué l'effet positif joué dans cette affaire par la crainte de sanctions internationales liées au non-respect du droit du travail dans ce secteur vital pour la Thaïlande. Parvenir à un accord dans une affaire comme celle-ci, qui implique tant d'argent, est sans précédent, a déclaré à l'AFP celui qui a attiré l'attention médiatique sur ce dossier. La conserverie Golden Prize Tuna Canning, qui emploie près de 2.000 ouvriers à Samut Sakhon, la plupart birmans, a refusé de s'exprimer. Signe de l'importance symbolique donnée au dossier, le ministère thaïlandais des Affaires étrangères a salué l'accord, soulignant l'engagement du gouvernement en faveur de l'élimination de l'exploitation de salariés. Il a précisé que les indemnisations compensaient le fait que les salaires payés jusqu'ici étaient inférieurs d'un tiers au salaire minimum et que les salariés n'avaient pas de congés payés. Face aux critiques d'exploitation voire d'esclavage de la main-d'oeuvre des pays voisins comme la Birmanie ou le Cambodge, la Thaïlande, troisième plus gros exportateur de produits de la mer, multiplie les signes de bonne volonté. Elle a ainsi annoncé récemment la régularisation depuis le printemps 2015 de plus de 70.000 travailleurs illégaux employés jusqu'ici dans son industrie de la pêche. La Thaïlande est sous pression des Etats-Unis et de l'Union européenne, qui pourraient lui fermer leurs marchés si elle ne fait pas le ménage, notamment en termes de pêche illégale et de travail forcé. source http://www.romandie.com/news/Un-millier-douvriers-birmans-de-la-peche-indemnises-en-Thailande/681267.rom
  24. Un ancien inspecteur des impôts avait accumulé 600 millions de bahts de manière frauduleuse La National Anti-Corruption Commission a décidé de porter plainte contre Mr Suwat Charumaneerote, un ancien inspecteur des impôts qui aurait amassé frauduleusement un pactole de 600 millions de bahts. Il travaillait au 27ème bureau des impôts de Bangkok et la NACC a demandé au procureur de saisir ses avoirs. Mr Suwat recevait des rétro-commissions de la part d'exportateurs pour lesquels il obtenait des remboursements de TVA indus. Ces sommes étaient dissimulées dans plusieurs comptes détenus par des membres de sa famille ou des amis et étaient blanchis dans l'immobilier ou à la bourse. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899340-ex-revenue-official-to-be-indicted-for-amassing-600-million-baht-in-ill-gotten-wealth
  25. Encore un million de tablettes d'amphett' saisies à Ayutthaya hier Cinq hommes ont été arrêtés à la suite d'une poursuite en voiture. Deux véhicules ont forcé un barrage à Bang Pahan et Maha Rat mais la police est parvenue à les arrêter : ils contenaient 1 million de pilules de yaba. Les cinq hommes ont été conduits à Bangkok pour y être interrogé par la Brigade des Stups'. On pense que ces hommes transportaient la drogue depuis le nord du pays et font partie d'un réseau plus important qui opère dans le quartier de Rachada à Bangkok source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899282-five-arrested-after-police-seize-one-million-yaba-pills-in-ayutthaya/
×