Aller au contenu
BANGKOK 21 October 2019 17:29

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 726
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Le Modérateur

    Les raids de la police dans les bars continuent

    Les raids de la police dans les bars continuent Vers 3 heures du matin, une équipe de 30 policiers du district ont visité et vérifié si tout était conforme dans différents bars de Pattaya. Ils se sont assurés que l'heure de fermeture était respectée et qu'aucun client mineur ne s'y trouvait. Le premier bar trouvé en infraction a été le Easy Enjoy Bar tout au nord de la Rue de la Plage. En plus d'être resté ouvert après l'heure stipulée sur la licence, de la shisha (interdite à Pattaya) était vendue. La police a saisi le matériel et le tabac. Le propriétaire a été arrêté Un autre propriétaire de bar a été arrêté, celui du Gebtawan Thai Whisky Bar dans la rue piétonne où des clients mineurs buvaient de l'alcool. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/896193-more-late-night-bars-raided-by-district-officers-in-pattaya/
  2. La IATA tire le signal d'alarme : Suvarnabhumi doit faire attention à la sécurité Le chef de l' International Air Transport Association (IATA), Tony Tyler a pointé du doigt des problèmes de sécurité à Suvarnabhumi ainsi que de capacité et de coûts. Il a demandé au gouvernent de s’atteler rapidement à cette tâche. Dans un communiqué de presse, il souligne qu'avec plus de 50 millions de passagers par an, l'aéroport de Bangkok est l'un des hubs les plus importants du monde mais qu'il faut absolument construire une troisième piste au plus vite. En effet, le tarmac des deux premières est constamment abîmé, ça et là et les réparations effectuées sont ponctuelles et cosmétiques. Par ailleurs, cet aéroport a été prévu pour recevoir 45 millions de voyageurs par an, or nous en sommes à 52, cette surcapacité est aussi facteur de risques. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/896196-bangkoks-suvarnabhumi-airport-must-resolve-safety-and-capacity-issues-iata/
  3. Foire exhibition dédiée aux produits pour bébés et enfants : Amarin Baby & Kids Fair 2016 Pour parents et enfants. venez bénéficiez de nombreuses promotions sur les produits dédiés à l'enfance. Soldes jusqu'à 80 %. Date : 24 - 28 férvier 2016 Horaire : 10.00 – 20.00 Où : BITEC Bangna Organisateur : Amarin Printing and Publishing PLC Tel: +(66 2) 422 9999 Website : www.amarinbabykidsfair .com source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/amarin-baby-kids-fair-2016-bitec-bangna-24th-28th-february/
  4. Le Modérateur

    Les touristes chinois

    Lorsque Deng Xiaoping a visité les Etats-Unis à la fin des années 1970, des sénateurs l’ont averti que le Congrès ne ratifierait pas un traité commercial avec un pays refusant la libre circulation de ses ressortissants. Aucune difficulté leurs a répondu le Petit Timonier, vous en souhaitez combien ? Un million, dix millions ? L’objection a été oubliée. Un quart de siècle plus tard, les Chinois obtiennent facilement des passeports et ils voyagent à l’étranger. Les touristes La semaine dernière, la Chine a été à nouveau le théâtre de la plus grande migration planétaire. Plusieurs centaines de millions – dont deux cent millions de mingong (travailleurs migrants) ont quitté les villes pour visiter leurs familles et célébrer le Nouvel An. Ils ont été également très nombreux à partir à l’étranger. Illustration de l’élargissement de la classe moyenne, la Chine a coiffé l’Allemagne au premier rang des « émetteurs » de touristes au monde. Selon les données du China Statistical Yearbook, le nombre des chinois partant à l’étranger a rattrapé celui des entrées des étrangers : 62 millions ont quitté la Chine au premier semestre, et ils ont probablement dépassé les 120 millions en 2015. Où vont-les Chinois ? En Europe comme en Amérique du Nord, les touristes visitent d’abord le pays le plus proche et les Chinois font la même chose si l’on en croit les données de l’association chinoise des agences de voyage, la seule source disponible qui introduit un biais car les chinois ne passent pas tous par une agence. En 2015, la Corée, Taïwan, Japon, Hong Kong et la Thaïlande étaient leurs destinations préférées. La suite de cette longue et intéressante analyse https://asialyst.com/fr/2016/02/18/les-touristes-chinois/
  5. Le favori du camp républicain à la présidence américaine n’a pas du tout apprécié ce que le pape a dit de lui devant les journalistes dans l’avion qui le ramenait du Mexique. “Une personne qui pense seulement à construire des murs, encore et encore, et non des ponts, n’est pas chrétienne” a-t-il déclaré. Le chef de l‘Église faisait référence au projet de Donald Trump de construire un mur en lieu et place du grillage entre le Mexique et les Etats-Unis s’il était élu à la Maison blanche. Les propos du pape ont provoqué la fureur de Donald Trump qui a immédiatement réagi et qualifié de “honteux” que le pape mette en doute sa foi. “Si un jour le Vatican était attaqué par l‘État Islamique – et chacun sait qu’aux yeux de l‘État Islamique, c’est le trophée ultime – je vous promets que le pape ne pourrait que prier que Donald Trump soit le président.” Donald Trump avait déclaré la semaine dernière que le pape était quelqu’un de “très politique”. De son côté, François rappelle qu’il est un “fils d’immigré” et concentre son pontificat sur la défense des migrants source : http://fr.euronews.com/2016/02/18/le-pape-francois-critique-trump-le-milliardaire-replique/
  6. Vers une « cité du latex » entre la Thaïlande et la Malaisie Posté par Andreï Touabovitch dans Stratégie le 18 février 2016 2:35 / Premier pays exportateur de caoutchouc naturel, la Thaïlande fait face ces dernières années, à l’écroulement du cours mondial de produit qui a accusé une baisse d’environ 70 % en cinq ans sur les marchés mondiaux. Pour faire face à cette situation qui impacte la croissance de son économie, l’Etat thaïlandais a pris une série de mesures pour en limiter les dégâts. La Thaïlande a convenu avec la Malaisie de développer conjointement l’industrie du traitement du suc d’hévéa avec pour objectif d’augmenter la transformation locale et, donc, de doper la valeur ajoutée. Pour ce faire, les deux pays ont exprimé leur intention de construire une « ville du latex » sur leur frontière commune, entre Hat Yai (Thaïlande) et Songkhla (Malaisie) dans le but d’attirer le maximum d’investisseurs désireux de construire des usines de transformation, explique le quotidien indonésien Kompas. L’une des clés de réussite de ce projet pour les gouvernements thaï et malaisien est de stimuler le marché intérieur, en appelant leurs ministères à s’approvisionner massivement auprès des petits producteurs locaux pour la construction d’infrastructures nationales. En l’état actuel, sur les 4,1 millions de tonnes de latex naturel récoltées en Thaïlande, seules 10 % sont transformées localement. Dans cette même dynamique, il y a quelques jours le Conseil International Tripartite du Latex (ITRC), qui regroupe les trois plus gros producteurs mondiaux à savoir, l’Indonésie, la Malaisie et la Thaïlande, a décidé de réduire pendant six mois les exportations de 615.000 tonnes à partir du 1er mars en espérant faire remonter les cours. Avec la mondialisation, les besoins étrangers en caoutchouc influent considérablement sur l’économie Thaïlandaise. La chute des cours du caoutchouc est un enjeu majeur pour l’hévéaculture du pays à partir du moment où près de 7 millions de thaïlandais, soit une personne sur 10, en dépendent. source : http://courrierstrategique.com/8002-vers-une-cite-du-latex-entre-la-thailande-et-la-malaisie.html
  7. Un vaccin contre la dengue enfin disponible à défaut d'être efficace Alors que le ministère de la santé s'attend à 170 000 cas de dengue cette année, en augmentation de 16% par rapport à 2015, on apprend qu'un nouveau vaccin sera bientôt enregistré et donc autorisé par la Food and Drugs Administration,d'après Jarung Muangchana le directeur de l’institut national de la vaccination. Ce vaccin est déjà enregistré aux Philippines, au Mexique et au Brésil où on estime son taux d’efficacité à 60 %. Et même dans le cas où le virus parvient à infecter les patients, 80 % d'entre eux voit la virulence du virus diminuer par rapport à la normale. source : http://whatsonsukhumvit.com/a-dengue-fever-vaccine-for-thailand-is-just-around-the-corner/
  8. Importantes saisies de drogue (près de 2 millions de pilules et 400 kg d'herbe) dans deux affaires différentes Agissant grâce à des informateurs, la police a saisi 1 900 000 pilules de meth et 10 kg de "ice" dans l'un des deux véhicules qui lui avaient été signalés. Le trafic était organisé à partir de Chiang Rai. L'un des pick ups a été arrêté à Ayutthaya alors que l'autre parvenait à s’échapper avant d'être retrouvé... vide. Dans l'autre affaire, trois couples de la même famille voyageant dans trois véhicules différents ont été arrêtés dans le district de Pathiu (Chumpon) alors qu'ils transportaient un total de 400 kg de marijuana de Nakhon Panom à Surat Thani. C'est un Laotien qui aurait fourni la marchandise et aurait payé les convoyeurs 150 000 bahts. Les 3 couples voyageaient en convoi. Lorsque le premier véhicule s'est fait arrêté par la police, les deux autres ont voulu forcer le barrage avant d'âtre arrêtés à leur tour. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895995-meth-ice-and-400-kilograms-of-marijuana-major-drug-arrests-across-thailand-this-week/
  9. Le Modérateur

    Impressionnant incendie cette nuit près de RCA

    Impressionnant incendie cette nuit près de RCA Le feu a pris dans un bâtiment où l'entreprise Thai-Italian Development loge ses employés. 200 "logements" sur 600 ont été détruit et on ne déplore que quelques blessés légers. Comme on dit que les logements étaient fabriqués avec du bois et des plaques de tôle, il s'agit sans doute de logements provisoires utilisés par des travailleurs de chantier. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895979-several-injured-as-fire-destroys-200-employee-service-apartments-near-rca-bangkok/
  10. Le Modérateur

    Un chef de village abattu à Krabi

    Un chef de village abattu à Krabi La police recherche le gang qui n'a laissé aucune chance à Chanwit Jantharak, 50 ans, un chef de village important de Krabi. Alors que Chanwit sortait de chez lui vers 17:30 il a reçu 10 balles dans le corps, a déclaré le chef de la police locale. Sa femme a vu trois hommes dans un pick-up Totyota Vigo tirer sur son mari avant de fuir. Elle est persuadée que les meurtriers attendaient que son mari sorte de la maison. Ce dernier a été transporté à l'hôpital où est est décédé. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895998-village-headman-gunned-down-in-front-of-home-in-krabi/
  11. 90 tigres en liberté dans le pays, population en augmentation La Thaïlande est le seul pays au monde où la population des tigres augmente, c'est ce qu'affirme une équipe de scientifiques, locaux et étrangers, qui viennent de conduire une étude. L'avenir serait même radieux pour ces félins dont la protection par le gouvernement et la Wildlife Conservation Society serait un succès. Des patrouilles de rangers dans le parc national de Huai Kha Khaeng à Uthai Thani seraient parvenues à préserver l'espèce. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895964-the-comeback-tiger-population-finally-increasing-in-thailand/
  12. L'ONU a condamné mercredi l'utilisation d'enfants-soldats par toutes les factions du conflit afghan, en soulignant que les insurgés continuent à utiliser de nombreux combattants âgés de moins de 18 ans au moment où la pratique est en déclin dans les rangs gouvernementaux. La représentante spéciale pour les enfants et les conflits armés des Nations unies, Leila Zerrougui, a reconnu les progrès du gouvernement afghan. Elle a toutefois rappelé que la police locale afghane - des groupes alliés au gouvernement qui fonctionnent comme des milices indépendantes, et qui sont souvent perçus comme étant incompétents et corrompus - compte parmi les principaux coupables. Les talibans, qui luttent contre le gouvernement depuis 15 ans, recrutent principalement des enfants dans les provinces limitrophes du Pakistan et dans les secteurs où les combats sont les plus féroces, a-t-elle dit. Mme Zerrougui a rappelé que la majorité de la population afghane est âgée de moins de 18 ans, ce qui veut dire que les enfants-soldats sont « privés, au minimum, de leurs droits les plus fondamentaux », comme le droit à l'éducation et aux soins de santé. Le groupe humanitaire Human Rights Watch (HRW) avait accusé les talibans, mardi, d'avoir gonflé le nombre d'enfants-soldats dans leurs rangs depuis le milieu de l'an dernier, ce qui contrevient au droit international. Le document de HRW explique que les insurgés entraînent et déploient des enfants-soldats au cours de différentes opérations militaires en Afghanistan, notamment lors de la fabrication et de l'installation de bombes. Des enfants âgés de 13 à 17 ans reçoivent une formation militaire dans les madrasas, les écoles religieuses, et des garçons sont endoctrinés dès l'âge de six ans - ce qui en fait des combattants efficaces à l'âge de 13 ans. source : http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2016/02/17/004-onu-enfants-soldats-afghanistan.shtml
  13. Philippe Melbourne Dufour Lundi, 15 février 2016 16:26 MISE à JOUR Lundi, 15 février 2016 16:28 Un nouveau projet de loi au Kentucky obligerait les hommes voulant acheter du Viagra à avoir une preuve de consentement écrit signé par leur épouse. La loi limiterait l’utilisation de la petite pilule bleue aux hommes mariés et les forcerait à visiter un médecin deux fois avant d'obtenir la prescription. La représentante responsable du controversé projet de loi HB 396, la démocrate Mary Lou Marzian, voudrait aussi que l’homme jure sur la Bible que le médicament serait uniquement utilisé dans le cadre de relations sexuelles avec sa propre femme. Une démarche de protestation L'idée derrière le projet de Mme Marzian est de dénoncer le sexisme d'un tout autre projet de loi de l'état qui limiterait l'accès à l'avortement. En effet, les femmes du Kentucky pourraient être contraintes d'obtenir l'approbation d'un médecin dans les 24 heures précédant un avortement. Marzian est une activiste pour les droits des femmes et avait beaucoup critiqué le projet. source : http://www.journaldemontreal.com/2016/02/15/une-note-signee-de-sa-femme-bientot-necessaire-avant-dacheter-du-viagra
  14. Nok Air : manque toujours de pilotes et retour à la normale le 22 Bien qu'il n'y ait jamais eu vraiment de grève ou bien que celle-ci soit terminée depuis 4 jours, Nok Air ne parvient toujours pas à prendre en charge ses passagers et doit les mettre sur des vols Lion Air, par exemple, ou doit affréter (chartériser) des avions d'autres compagnies. Ainsi les passagers Nok Air pour Hat Yai au départ de Don Mueang ont été priés de s'enregistrer au comptoir de Lion Air. Plusieurs passagers ont été "agacés" de faire la queue devant les comptoirs d'enregistrement de Nok Air sans personnel de la compagnie à son poste, ainsi personne ne leur a dit de s'enregistrer aux comptoirs d'autres compagnies. Malgré tout le CEO de Nok Air Pathee Sarasin a assuré que tout rentrerait dans l'ordre après le lundi 22 et que la compagnie allait embaucher davantage de pilotes puisqu’elle en manque. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895887-nok-air-management-assures-normal-service-after-monday-22/
  15. La police dément avoir torturé les suspects de l'attentat et va poursuivre leur avocat Le responsable de l'enquête sur l'attentat meurtrier d’août dernier au sanctuaire de l'Erawan a déclaré que le principal suspect n'avait jamais été torturé, ni physiquement, ni psychologiquement, comme le prétend son avocat et que ce dernier pourrait être poursuivi pour diffamation. Cette déclaration vient un jour après que l'avocat des accusés Adem Karadag et Yusufu Mieraili ait accusé la police d'avoir torturé ses clients. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895888-police-deny-torturing-bangkok-bombing-suspect/
  16. Le moine qui a organisé la manifestation de bonzes pourrait être poursuivi puisque tout rassemblement est interdit par la junte Phra Metheethammacharn qui a mené la manifestation au parc Phutthamonthon lundi va être convoqué par la police pour faire face à des accusations car il a contrevenu à l'interdiction de rassemblement en public. Le Pol Col Krisana Patthanacharoen, de la police, a déclaré que ce bonze avait bravé la loi qui interdit tout rassemblement de personnes qu’elles soient laïques ou religieuses. La police a va aussi enquêter pour savoir si d'autres bonzes doivent être convoqués. Krisana maintient que la police fera respecter cette loi scrupuleusement même si les manifestants sont des bonzes. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895889-monk-protest-leader-to-face-charges-of-defying-public-gathering-law/
  17. La Moon river déjà à son niveau le plus bas, à Buriram On voit déjà des dunes de sables au milieu de la rivière à la mi-février alors que, les autres années, il faut attendre fin mars, début avril pour cela. Les pécheurs racontent que le niveau est si bas que les poissons se font trop rares pour qu'ils puissent travailler. On craint qu'il n'y ait pas assez d'eau dans la région pour pourvoir aux besoins de la population en attendant les premières pluies. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895890-moon-river-dries-up-faster-than-usual-in-buri-ram/
  18. Personne ne sait quand la construction du nouveau parlement sera achevée La "dead line" avait déjà été repoussée au 15 décembre 2016 -soit 387 jours après la première dead line- mais, au vu de l'avancement des travaux, le président de l'assemblée nationale, Pornpetch Wichitvorachai, a déclaré qu'il était impossible de prédire quand la construction sera achevée, sans doute très longtemps après la date prévue. M Pompetch qui a inspecté l'avancement des travaux avoue que seuls 18% avaient été réalisés. Il aussi admis que le principal problème venait du fait que des terrains sur lesquels s’élèvera le nouveau parlement étaient toujours occupés par des administrations et que les entreprises qui doivent construire à cet endroit n'avaient toujours pas pu prendre possession de ces terrains. Il estime que 30% des travaux seront réalisés le 15 décembre. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895891-nla-president-says-he-does-not-know-when-the-new-parliament-building-will-be-completed/
  19. Le nombre de cas de dengue enregistrés en Suisse a fortement augmenté ces dernières années. En 2005, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) recensait cinq personnes infectées à la suite d'un voyage à l'étranger, contre 201 l'an dernier. Le virus de la dengue se fait toujours plus menaçant, a dit mercredi Daniel Koch, de l'OFSP, lors de l'émission «10 vor 10» de la télévision alémanique SRF. Conséquence: une hausse exponentielle de cas d'infection en Suisse. L'an dernier, deux fois plus de voyageurs sont rentrés au pays en ayant attrapé la dengue par rapport à 2012, soit 201. Et la tendance à la hausse se confirme, puisque déjà 37 cas ont été recensés depuis le début de l'année. Cela correspond au nombre total de gens infectés en 2011. Le «fameux» moustique tigre Aucun des porteurs du virus n'a été contaminé en Suisse. Il s'agit uniquement de personnes rentrées de l'étranger. Tout comme le virus Zika, la dengue est transmise par le moustique tigre. Bien que l'insecte se soit bien répandu dans le canton du Tessin, le risque d'une expansion dans le reste de la Suisse n'est que faible. Après la contamination, le virus ne reste que peu de jours dans le sang. (ats/nxp) source http://www.tdg.ch/suisse/Toujours-plus-de-cas-de-dengue-recenses-en-Suisse/story/20657300
  20. Un enfant de P4 (CM1) rend un fier service à un couple de Français Ces Français en vacances à Chiang Mai avaient perdu un portefeuille dans la "rue piétonne du dimanche" mais un élève de l'école Puttisopon l'a retrouvé le même jour alors qu'il se baladait aux alentours du Wat Chedi Luang. Il a rapporté le portefeuille à la police avec tout son contenu dont 7000 bahts, 300 € et un iPhone. Le petit a reçu 500 bahts pour son geste citoyen. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895894-good-boy-returns-wallet-to-french-tourist-in-chiang-mai/
  21. Bangkok va s'efforcer de devenir une ville "intelligente et connectée" pour réduire les embouteillages Des universitaires japonais et le gouvernement thaïlandais travaillent sur un projet de "smart cities", des villes intelligentes et connectées pour faire face à l'urbanisation galopante du pays. "Nous allons utiliser la technologie pour réduire les terribles embouteillages qui sévissent en Thaïlande." a déclaré le ministre des transports Arkom Termpittayapaisith lors du séminaire "Asia Smart City Summit" qui se tenait à Bangkok hier. En réalité, de nombreux feux de circulation sont toujours activés manuellement par des policiers postés aux intersections. "La police ne croit pas trop aux nouvelles technologies" a avoué Arkom en insistant sur le fait que les villes urbanisées devaient être contrôlées par des technologies digitales qui sont capables d'analyser les données en temps réel et de fluidifier la circulation. Parmi les autres mesures annoncées lors du séminaire : l'incitation à prendre les transports fluviaux sur les khlongs et le ticket unique (MRT / BTS) dès le mois d’août (NdM : cette mesure a été annoncée si souvent...). De nombreux exemples de villes connectées ont prouvé, lors de ce séminaire, que Bangkok aurait tout à gagner à essayer les nouvelles technologies. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/895905-bangkok-strives-to-be-smart-city-to-ease-traffic/
  22. Tanger dans le nord du Maroc et Phuket dans le sud de Thaïlande, des villes jumelles. C’est l’idée lancée par l’ambassadeur du Maroc en Thaïlande, Abdelilah El Housni lors d’une visite rendue hier au gouverneur de la province insulaire thaïlandaise, Chamroen Tipayapongtada, rapporte la presse thaïlandaise. Pour la concrétisation de ce jumelage entre la ville marocaine et la province thaïlandaise, l’ambassadeur du Maroc a avancé plusieurs arguments. « Phuket et Tanger partagent de nombreuses similitudes. Tanger est une grande ville côtière de la Méditerranée. Le Maroc est une monarchie constitutionnelle et nous avons établi une longue relation avec la Thaïlande », a déclaré Abdelilah Housni. L’ambassadeur avance même des arguments touristiques pour l’île qui est une des plus grandes attractions touristiques thaïlandaises. « Aujourd'hui le Maroc a un consul honoraire à Hua Hin, à Prachuap Khiri Khan. À Phuket, nous avons environ 10.000 Marocains qui visitent l'île chaque année. Cela peut sembler un chiffre dérisoire, mais la plupart sont considérés comme des VIP. Ils arrivent à bord de jets privés et restent au moins un mois dans les hôtels et les resorts à travers l'île ». « Beaucoup plus de Marocains espèrent se rendre à Phuket, donc je crois que nous devons réaffirmer notre relation et espérer que Tanger et Phuket deviennent rapidement des "villes jumelles". Cela profitera à la fois à Phuket et au Maroc », a poursuivi le diplomate. Un discours qui a convaincu le gouverneur de l’île qui s’est dit favorable à l’idée. ...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/details/42516/tanger-veut-jumeler-avec-ville.html
  23. La Thaïlande, l'Iran, le Viet-Nâm et l'Ouzbékistan sont qualifiés pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016 après avoir remporté leur quart de finale du Championnat de Futsal de l'AFC 2016, en Ouzbékistan. Dans les deux premiers matchs de la journée, un doublé de Dilshod Rakhmatov a permis à l'hôte de battre l'Irak 3:0 et d'obtenir leur première qualification pour la Coupe du Monde de Futsal, tandis que la Thaïlande a fait la loi contre l'Australie, qui a craqué en seconde mi-temps (6:1). Un hat-trick de Hossein Tayebi a mis l'Iran sur orbite face au Kirghizistan (7:0). Quant au Viet-Nâm, il s'est ouvert les portes de son tout premier tournoi FIFA après avoir battu le Japon au terme de la rencontre la plus spectaculaire de la journée, parti en prolongation à 3:3 et conclu par le tir au but historique réussi par Phung Trong Luan (4:4, 2:1 t.a.b.). Rien n'est terminé pour les quatre perdants : l'Irak jouera l'Australie et le Kirghizistan le Japon, et les deux gagnants s'affronteront le vendredi 19 Février pour le cinquième ticket asiatique pour la Coupe du Monde de Futsal de la FIFA, Colombie 2016. source : http://fr.fifa.com/futsalworldcup/news/y=2016/m=2/news=l-asie-recue-4-sur-5-2765665.html
  24. Mai 2014. La junte militaire prend le pouvoir en Thaïlande avec des ambitions économiques fortes. Presque deux ans plus tard, l’heure est à la désillusion. Sur fond de régression constante des libertés fondamentales et de révisions constitutionnelles éhontées, la croissance peine à s’envoler et les investissements étrangers se raréfient. Rétablir la confiance des investisseurs et des ménages, instaurer une discipline financière rigoureuse, lutter contre la corruption, moderniser la gestion des entreprises d’État et promouvoir les énergies renouvelables. La to do list de la junte était chargée, à son arrivée au pouvoir il y a bientôt deux ans. Et pour remplir ses objectifs, le chef du régime, Prayuth Chan-ocha, général autoproclamé Premier ministre, n’y est pas allé de main morte. Une réforme fiscale a été élaborée, le règlement des arriérés de paiement dus aux riziculteurs décidé, les prix du carburant diesel et de gaz liquéfié plafonnés, les rémunérations de la fonction publique augmentées. Pourtant, toutes ces mesures ne se seront pas avérées d’une grande efficacité. Selon la Banque mondiale, l’économie thaïlandaise affiche une croissance de 2,5 % en 2015. Si le résultat paraît bon, il est pourtant en deçà du taux de 2013 (3 %) et, surtout, il est très inférieur aux taux de croissance du Vietnam, du Cambodge et de la Birmanie, qui oscillent entre 6 % et 7 %. Pour Krystal Tan, économiste Asie au cabinet Capital Economics, ces chiffres montrent les failles profondes de l’économie thaïlandaise : "La compétitivité économique de la Thaïlande est sur le déclin", analyse-t-elle. Et la junte militaire n’y est pas pour rien : "Le pays continue à faire face à des défis importants sur le plan politique qui ont des répercussions négatives pour les entreprises et la confiance des investisseurs". En effet, selon les chiffres officiels, les investissements directs étrangers (IDE) ont reculé de 78 % sur un an, à 93,8 milliards de bahts (2,4 milliards d’euros) entre janvier et novembre 2015. Les IDE du Japon, principal investisseur historique, ont chuté de 81 %, à 28 milliards de bahts, et ceux de l’Union européenne et des États-Unis sont également en très forte baisse. Les investisseurs étrangers font ainsi preuve de prudence, alors que la situation politique du pays reste instable. Le 11 février dernier, la junte a annoncé qu’elle organiserait un référendum sur un nouveau projet de Constitution, le texte actuel ayant été suspendu avec le coup d’État. Le nouveau texte ne s’avère pas très différent des versions présentées par les militaires en avril et septembre 2015, qui avaient été largement critiquées par l’opposition. À ceci près qu’il éloigne encore davantage le pays de la perspective d’un retour à la démocratie. Plusieurs points saillants ressortent de cette dernière mouture, tous inquiétants. Le Sénat serait ainsi composé de 200 membres non élus. Leur procédure de sélection reste floue. L’opposition craint que l’influence des militaires ne soit décisive en la matière. La question est d’autant plus sensible que le Sénat serait appelé à jouer un rôle majeur dans la sélection des membres de la Cour constitutionnelle et autres organes de contrôle politique. Deuxième point soulevé par les détracteurs du texte, le maintien du pouvoir absolu de la junte. En effet, si le projet actuel devait être adopté, le Conseil national pour la paix et le maintien de l’ordre continuerait à diriger le pays jusqu’à la formation d’un nouveau gouvernement. Pendant ce temps, l’ensemble des pouvoirs et obligations de la junte seraient maintenus, ce qui lui permettrait notamment de s’opposer à toute réforme ou évolution contraire à ses intérêts. Les opposants au projet constitutionnel s’inquiètent également de la création d’une Assemblée directrice de la réforme nationale (NRSA), un organe dont les membres seraient également sélectionnés par les militaires et dont la fonction principale serait de proposer les réformes dont le pays aurait besoin. Quatrième point problématique, l’éducation. La junte souhaite s’assurer un droit de regard sur la réforme du système éducatif du pays afin que les questions de morale, discipline, ordre et respect des institutions soient abordées à l’école pour "prévenir le chaos politique". Enfin, le texte vise également à élargir l’immunité constitutionnelle de la junte, ce qui permettrait aux militaires de continuer à pratiquer leurs techniques de répression ou encore leurs controversées séances d’"ajustement d’attitude" dans une totale impunité. Si les conséquences humaines d’une telle escalade sont de moins en moins ignorées, sur le plan économique non plus, il n’est plus possible de douter du caractère néfaste de la politique de Prayuth Chan-ocha. Après des années de croissance rapide, les exportations thaïlandaises sont en berne, la confiance des consommateurs est au plus bas et le taux d'endettement des ménages est l'un des plus importants de la région. Les décisions de la junte, notamment son refus de signer le partenariat transpacifique (TPP), pourraient s’avérer catastrophiques. Selon la Banque mondiale, le TPP pourrait faire bondir les exportations du Vietnam d’environ 30 %, du Japon de 23 % et de la Malaisie de 20 %. Les experts affirment que cet accord aurait permis à la Thaïlande de renforcer l’effectivité du droit de la propriété intellectuelle et d’encourager ainsi l’innovation et le high-tech. Paradoxalement, en Thaïlande, seul le tourisme continue de bien se porter (+ 15 % en 2015 par rapport à 2014). Jusqu’à quand ? En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/idees-debats/cercle/cercle-152821-declin-economique-thailandais-la-junte-en-cause-1200929.php?O5UW15Ey1KR3HDTu.99
  25. Le constructeur automobile Nissan a annoncé mercredi l'ouverture prochaine de sa première usine de montage en Birmanie, concurrençant la Thaïlande voisine, traditionnel atelier de montage des constructeurs japonais dont Nissan. "Nissan est ravi d'avoir l'opportunité de participer à la nouvelle croissance en Birmanie" du secteur automobile, a déclaré Toru Hasegawa, vice-président de Nissan. "Les projets d'une nouvelle usine dans la région de Bago progressent bien", assure Nissan dans un communiqué, évoquant son "partenariat" avec son associé malaisien Tan Chong Motor. Nissan n'a pas révélé le montant de cet investissement. Nissan utilisera dans un premier temps une usine déjà existante du groupe Tan Chong pour assembler son modèle Sunny, jusqu'à ce que la nouvelle usine soit construite. Pour l'heure, Nissan a commencé à former 200 employés dans une usine du groupe Than Chong en Malaisie et ambitionne de monter à 300 ouvriers. Dans le cadre de sa conquête de marchés émergents comme l'Inde, le Brésil, la Russie ou le Nigeria, Nissan explique son choix de la Birmanie en disant tabler sur "une hausse rapide de la demande (de voitures) suite aux réformes économiques et politiques dans le pays". La Birmanie, en plein boom économique depuis l'ouverture du pays en 2011 après des décennies d'isolement par une junte militaire, est considérée comme un eldorado par de nombreux investisseurs. La Prix Nobel de la Paix Aung San Suu Kyi doit prendre les rênes d'un nouveau gouvernement au 1er avril, après avoir remporté les élections de novembre 2015. Dans le même temps, la Thaïlande voisine, atelier de montage traditionnel des constructeurs japonais, est empêtrée dans les difficultés économiques, avec une junte au pouvoir depuis 2014, et peine à rassurer les investisseurs étrangers. Malgré des difficultés liées à une forte corruption, à l'importance conservée des militaires dans l'économie et à des infrastructures défaillantes, les entreprises internationales s'implantent en Birmanie et commencent à ouvrir des usines de production. Selon l'Agence japonaise de coopération internationale (JICA), le nombre de voitures dans la capitale économique, Rangoun, déjà terriblement embouteillée faute de transports en commun efficaces, va quadrupler pour atteindre un million de véhicules dans les prochaines années. Le Japonais Suzuki produit déjà des voitures, mais la plupart des marques, commme l'Américain Ford, en sont encore au stade du showroom. Depuis 2011, le nombre de voitures neuves en Birmanie est monté en flèche, les modèles d'importation récentes prenant le pas sur les vieux modèles. Les voitures japonaises, notamment Nissan, qui produit déjà des pick-up dans le pays et a commencé à vendre en Birmanie en 2013, sont populaires. source : http://www.lepoint.fr/automobile/actualites/nissan-annonce-une-premiere-usine-d-assemblage-en-birmanie-17-02-2016-2018990_683.php
×