Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 14:58

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 854
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Bébé enterré vivant à Khon Kaen : une femme interrogée par la police Des prélèvements ADN effectués sur elle pour des raisons évidentes. Une témoin dit avoir vu une jeune femme et un homme sur une moto arriver sur les lieux du crime avant la découverte de l'enfant. Le bébé aurait pu être poignardé par ses propres parents qui ne se sentaient pas prêts à fonder une famille, dit la police. La condition du bébé est stable mais on craint toujours des infections. source : http://englishnews.thaipbs.or.th/content/152587
  2. Deux Sud-Coréens arrêtés pour avoir volé des compatriotes Les deux suspects, identifiés comme Kim Chae Young et Nam Kyoung Ku, ont été arrêtés dans leur condo de Sukumvit 64. Ils sont été présentés à la presse par la police en présence d'un représentant de l'ambassade de Corée du Sud. Leur technique était simple : grâce aux réseaux sociaux, il prenait contact avec des Coréens qui avaient l'intention de venir visiter la Thaïlande, il s'offraient pour être leur guide amical, ils commençaient les balades puis sortaient un couteau et dévalisaient leurs "clients". Ils ont œuvré quatre fois entre décembre et février avant leur arrestation récente. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/898216-two-south-koreans-arrested-by-thai-police-for-robbing-their-countrymen/
  3. Représentation du satellite MicroDragon. Photo: VNA. Hanoi (VNA) - Le satellite vietnamien MicroDragon devrait être lancé en 2018, selon le Centre national des Satellites du Vietnam, relevant de l’Académie des Sciences et Technologies du Vietnam. Le MicroDragon, de 50 kg, sera développé par de brillants experts vietnamiens choisis pour le programme de soutien, de l'Agence japonaise d'Exploration spatiale (JAXA), sur la promotion des satellites d'observation dans les pays en voie de développement. Ce satellite a pour mission d’observer la zone maritime au littoral pour évaluer la qualité des eaux au service de l’aquiculture. À noter que le satellite vietnamien PicoDragon a été lancé le 4 août 2013. Ce microsatellite (10x10x11cm, pour un kilogramme) a été développé par l'Université de Tokyo et une équipe d'ingénieurs et de jeunes chercheurs du Centre national des satellites du Vietnam. –NDEL/VNA source http://fr.vietnamplus.vn/vietnam-lancement-du-satellite-microdragon-en-2018/72534.vnp
  4. Les exportations en chute libre, la faute aux matières premières agricoles Les exportations sont à leur plus bas depuis 4 ans, une chute de 9% en janvier 2016. Mr Suwit Maesincee, le vice ministre du commerce explique cette chute par la fragilité de l'économie mondiale et la baisse continue des prix du pétrole, à leur plus bas depuis 11 ans. Les exportations de janvier ont représenté 15,7 milliards de dollars. 13ème mois consécutif de baisse. Les secteurs les plus affectés sont les matières premières agricoles, le latex (- 25%) et le tapioca (- 19%). Une solution du gouvernement serait d'innover et de transformer ces produits en supplément alimentaire pour l’industrie médicale. Le secteur des services devrait s'en sortir mieux. source http://englishnews.thaipbs.or.th/content/152528
  5. The White Temple Photo: We Love Ajarn Chalermchai Kositpipat / Facebook Le célèbre "Temple Blanc" de Chiang Rai fera payer un droit d'entrée aux étrangers à partir d'octobre : 50 bahts pour la grande salle de prière et 50 bahts pour la salle d'art, a déclaré Chalermchai Kositpipat, l'artiste qui a gagné le prix Silpathorn, a dessiné, a créé et est le propriétaire du temple. Un livret en anglais ou en chinois sera offert à chaque visiteur payant. Les Thaïlandais ne seront pas obligés de payer. Chalermchai doit faire payer quelqu'un car l'entretien de ce temple coûte cher. Bien que très populaire auprès des touristes chinois, le propriétaire avaient brièvement banni ces derniers en 2015 car "lorsqu’un groupe de Chinois passaient aux toilettes, elles étaient irrémédiablement inutilisables ensuite." By Teeranai Charuvastra source http://www.thaivisa.com/forum/topic/898040-white-temple-in-chiang-rai-to-charge-foreign-visitors/
  6. Bateaux de pêche inspectés à Ranong : pas de travailleurs illégaux à bord Les autorités ont procédé à des contrôles dans le cadre de la campagne pour l'éradication du travail illégal et du trafic des êtres humains dans l'industrie de la pêche. Parmi ces nombreuses administrations qui ont participé à l'inspection, la Third Naval Area Command. Cinq (5) bateaux ont été examinés dans la mer d'Andaman et les capitaines ont dû fournir les documents nécessaires. RAS. Le but de ces contrôles, outre le fait d'éradiquer tout trafic, est que les États Unis retirent la Thaïlande de la liste des pays à surveiller de près. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/898043-fishing-boats-in-ranong-examined-no-illegal-labor-found/
  7. Des soldats de la Ta’ang National Liberation Army (TNLA) près du village de Mantong, dans l'Etat shan, le 16 janvier 2014. Ye Aung Thu / AFP Le soi-disant cessez-le-feu « national » signé en octobre 2015 entre le gouvernement birman et huit groupes armés des minorités ethniques – sur une galaxie de 21 mouvements de guérillas – n’aura décidément pas réglé, loin s’en faut, tous les conflits en cours depuis des décennies sur les marches du Myanmar. Pire encore, un de ces conflits est en train de s’exacerber dans l’Etat shan, dans le nord du pays. Au point que ce ne sont plus seulement des guérillas qui ferraillent contre la Tatmadaw, l’armée birmane, mais des groupes ethniques qui se battent entre eux… Lire aussi : Birmanie : les limites du « cessez-le-feu national » Depuis la fin novembre et jusqu’à récemment, des combats se sont poursuivis entre les guerriers de la « Shan State Army-South » (Armée du sud de l’Etat shan, SSA-S), l’une des deux guérillas de l’ethnie shan, et les combattants du groupe armé d’un petit peuple montagnard, celui des Ta’ang, qui ont formé la Ta’ang National Liberation Army (TNLA). A cela s’ajoutent les efforts de l’armée birmane pour entretenir les conflits interethniques dans la bonne vieille tradition coloniale du « diviser pour mieux régner » : les Shan serviraient ainsi dans l’histoire de véritables supplétifs de la Tatmadaw, qui mène ainsi une guerre par procuration. Engagement indirect de l’armée birmane Illustration de cette proximité nouvelle, des troupes de la SSA-S, qui a signé les accords de cessez-le-feu en 2015, ont même été transportées jusqu’au front dans des véhicules de l’armée nationale. Selon Anthony Davis, analyste de la revue Jane’s Defense Weekly et spécialiste des questions militaires en Asie du Sud-Est, des informations obtenues milieu janvier lui permettent d’affirmer que « 300 soldats shan se sont déplacés en janvier vers le nord, cette fois convoyés par des camions de l’armée birmane ». Un reporter photographe français, Niels Larsen, joint par téléphone dans la région, et qui vient de passer plusieurs semaines avec un détachement de guerriers Ta’ang engagés dans une opération antidrogue, confirme l’engagement indirect de l’armée birmane. Alors que les Ta’ang brûlaient les champs de pavot alentour pour empêcher que le fléau de la drogue (opium, héroïne) ne continue de dévaster leurs villages, l’aviation birmane les a attaqués, semble-t-il pour prêter main-forte à des gangs de narcotrafiquants déguisés en milices pro-gouvernementales, souvent composées de sino-birmans. Et qui sont eux-mêmes en conflit avec les Ta’ang de la TNLA. « Nous avons été survolés par deux jets de combat birmans le 16 février ; le lendemain, trois hélicoptères d’assaut MI 35 ont bombardé à coups de roquettes les positions de la guérilla Ta’ang », a-t-il raconté. Niels Larsen a également rapporté que, lors d’un entretien qu’il a eu avec le secrétaire général de la TNLA, le colonel Tar Bone Kyaw, ce dernier a estimé que « le but de la Tatmadaw est non seulement de protéger les narcotrafiquants, mais aussi de provoquer des tensions interethniques afin d’en recueillir les fruits en termes de contrôle régional ». Lire aussi : Pour les Shan de Birmanie, la guerre se poursuit Nouvelle rivalité entre la Birmanie et la Chine Pour Anthony Davis, la signature, le 15 octobre 2015, de l’accord « historique » entre un certain nombre de groupes armés et le gouvernement birman a de fait « préparé le terrain à une nouvelle guerre, car il a permis une alliance de circonstance entre l’armée et le seul groupe ethnique disposant d’un potentiel militaire crédible, la Shan State Army [South] ». La stratégie du « diviser pour mieux régner » de l’armée, qui est et restera sous le prochain gouvernement d’Aung San Suu Kyi une institution disposant de pouvoirs énormes, n’a sans doute pas que des impératifs militairo-mafieux : les groupes armés qui combattent les militaires dans le nord de l’Etat shan sont, de près ou de loin, sous l’influence de la Chine. Cette dernière a même directement armé l’organisation de l’ethnie Wa, qui ne combat plus, mais pourrait, selon certaines rumeurs, entrer dans la danse aux côtés de la TNLA… En ce sens, les combats en cours illustreraient la nouvelle rivalité entre la Birmanie et la Chine, qui étaient encore il y a peu de très proches alliés. La démocratisation du Myanmar, qui se poursuit dans le cadre d’un étonnant compromis passé entre Aung San Suu Kyi et les anciens officiers supérieurs issus d’une junte qui l’avait persécutée, pourrait avoir pour conséquence l’infléchissement de la Birmanie vers le camp occidental dans le contexte d’une sorte de guerre froide sino-américaine en Asie. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/02/25/les-conflits-interethniques-s-exacerbent-en-birmanie-malgre-le-cessez-le-feu_4871865_3216.html#vG56J5XdfZLQDWWU.99
  8. Bangkok, Thaïlande | AFP | jeudi 25/02/2016 - Des réseaux criminels transfrontaliers mieux connectés et plus actifs: en Asie du Sud-Est, la meilleure intégration économique régionale, a facilité le développement de la criminalité, qui génèrerait tous les ans plus de 100 milliards de dollars, d'après un rapport de l'ONU. Traite d'êtres humains, drogues, contrefaçons, trafic de bois, d'animaux... "ces dernières années, il est clair que les flux criminels transnationaux ont progressé rapidement dans la région", écrit le Bureau des Nations unies chargé de la drogue et de la criminalité (Unodc) dans son rapport publié jeudi à Bangkok. "Il est important maintenant que les décideurs politiques reconnectent les questions d'intégration économiques et celle de la sécurité", estime Jeremy Douglas, représentant régional de l'Unodc. D'après le rapport, les revenus générés par les trafics en tout genre représentent davantage que les PIB du Laos, de la Birmanie et du Cambodge cumulés. Et tous ces trafics ont "un effet déstabilisateur" pour les pays et leur économie et sont la source d'une corruption endémique. Dans le cas du trafic de drogues, très développé (la Birmanie est notamment le deuxième producteur mondial d'héroïne), la réduction des contrôles aux frontières et l'amélioration des infrastructures ont offert de nouvelles opportunités aux trafiquants, estime l'ONU. Le bois est également un domaine où les groupes criminels peuvent réaliser d'énormes gains en prenant peu de risques en raison d'une régulation déficiente. Entre 30 et 40% des produits forestiers exportés depuis la région sont illégaux. Et le trafic maritime est une façon simple de transporter matériaux illégaux ou médicaments par exemple. "Sur les 500 millions de conteneurs qui passent chaque année par la région moins de 2% sont inspectés". "Cette région est vraiment unique", explique à l'AFP Jeremy Douglas avec d'un côté Singapour, l'un des pays les plus riches au monde, et de l'autre côté certains des plus pauvres - Laos, Birmanie. "Ils sont en train de construire d'immenses routes, de mettre en place de nouvelles infrastructures et voient leurs échanges commerciaux progresser de 10 ou 20% chaque année mais ils ne disposent pas de mesures de protection", rappelle-t-il. "Pas de contrôles douaniers, pas de système de police... S'ils ne commencent pas à le faire maintenant, cela va créer de lourds problèmes dans les pays les plus pauvres", ajoute-t-il. En décembre, dix pays d'Asie du Sud-Est ont lancé la communauté économique de l'Asean (AEC) très attendue, censée aboutir à terme à un marché unique s'approchant du modèle européen. L'Asean représente un immense marché de près de 600 millions d'habitants qui regroupe des pays aussi divers que Brunei, Singapour, la Malaisie, l'Indonésie, la Thaïlande, les Philippines, le Vietnam, la Birmanie, le Laos et le Cambodge. source http://www.tahiti-infos.com/En-Asie-du-Sud-Est-les-reseaux-criminels-transfrontaliers-progressent_a145041.html
  9. Bloomberg affirme que la Thaïlande est en tête des économies les plus heureuses La Thaïlande première des 15 économies les plus heureuse du monde, affirme Bloomberg. Et ce pour la seconde année consécutive. Les raisons ? Taux de chômage extrêmement bas, pas d'inflation et Indice de Misère très bas (2,2 points). . source http://www.thaivisa.com/forum/topic/898036-thailand-tops-list-of-worlds-15-happiest-economies-bloomberg/
  10. Les gros camping-cars chinois bientôt totalement interdits à Phuket Les autorités de l'île ont l'intention d'interdire les RV (Recreational vehicle, gros camping cars) depuis que nombre d'entre eux arrivant de Chine se garent près des zones touristiques. Les touristes chinois au volant de RV empruntent la route R3A, une sorte de corridor économique qui relie la Chine à la Thaïlande via le Laos. "Ils arrivent de Kunming à Chiang Rai et descendent jusqu'ici." se plaint le vice gouverneur de l'île. On leur reproche de se garer n'importe où, de ne pas vouloir bouger et de mal gérer leurs déchets. Ils seraient par ailleurs illégaux car ce sont des véhicules modifiés. Les autorités de l'île ne savent pas s'il faut légiférer au niveau de la province ou de chaque village au cas où l'on puisse trouver des emplacements pour ces RV. Suite de l'histoire en suivant les liens http://www.thaivisa.com/forum/topic/898005-chinese-rv-arrivals-in-phuket-spur-talks-on-total-ban
  11. Un chef de village tué dans le Sud après une scène digne d'un film de gangsters La scène se déroule sur une route près de Mayo, Pattani et voici comment la police l'a reconstituée : Le kamnan (chef de village) de Mayo Mr Mayudee Jehma, 44 ans, rentrait chez lui avec sa fille de 4 ans au volant de son pick-up. Un autre pick-up, 4 hommes à bord, est arrivé à la hauteur de celui de M Jehma. Les 4 hommes se sont mis à tirer sur le pick up du maire avec des fusils d’assaut et armes de poing. Bien que blessé, ce dernier a tenté de faire un demi tour en catastrophe près d'un carrefour mais il a perdu le contrôle de son véhicule et a percuté un poteau électrique devant un café. Les assaillants qui avait arrêté leur pick-up à 15 mètres ont continué de tirer. Le maire, blessé, est sorti de son véhicule et a commencé à tirer avec son propre M16. L'échange de tir a duré une minute et les assaillants ont battu en retraite. Sérieusement blessé, M Jehma a été conduit à l'hôpital où il est décédé peu après. La fillette est sortie de ce drame miraculeusement indemne. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/898032-kamnan-shot-dead-in-a-firefight-with-4-assailants-in-pattani/
  12. Chavalit demande des élections cette année Dans une lettre ouverte adressée à l’ensemble de la population, l'ancien premier ministre Chavalit Yongchaiyudh demande au NCPO (la junte) de tenir des élections cette année afin de résoudre les problèmes politiques, sociaux et économiques. Il demande au NPCO de céder le pouvoir à un comité non-partisan représentant tous les secteurs de la société thaïlandaise qui sera chargé d'organiser des élections. L'ancien conseiller du parti Pheu Thai a déclaré que la tâche de l'armée était de protéger le pays et de maintenir la sécurité. Partant, la junte militaire devrait retourner dans ses casernes et rendre le pouvoir au gouvernement élu. Il répondait ainsi à des rapports disant que la junte voulait rester au pouvoir pour une nouvelle période de 5 ans en introduisant la notion de "période de transition de 5 ans avec un retour partiel de la démocratie avant mise en place totale de la nouvelle constitution". sources http://www.thaivisa.com/forum/topic/898027-gen-chavalit-calls-for-election-to-be-held-this-year/ http://www.nationmultimedia.com/breakingnews/Chavalit-calls-on-junta-to-step-aside-30280152.html
  13. En matière de sécurité Bangkok n'arrive que 173ème sur le plan mondial D'après l'entreprise de conseil Mercer, les violences politiques ont amené Bangkok en queue de peloton lorsqu'on évoque la sécurité des expatriés. Le rapport sur la qualité de la vie classe Bangkok 129ème et même 173ème sur 240 villes du monde, si l'on se réfère à la sécurité des expatriés. Et pourtant cela permet à Bangkok de se classer 5ème en Asie du Sud-Est. Singapour est toujours première de la classe régionale avec un classement mondial de 8ème pour la sécurité et 26ème pour la qualité de la vie. Ensuite viennent Kuala Lumpur, déjà à la 86ème place et Johor Bahru 103ème pour la qualité de la vie. Même Bandar Seri Begawan au Brunei fait mieux que Bangkok en matière de qualité de la vie. Dans la classe Asie dans son ensemble, les bons élèves sont Tokyo (44), Hong Kong (70), et Shanghai (101). Derrière Bangkok, on trouve Manille, Jakarta, Phnom Penh et Yangon. Les 5 villes où il fait le mieux vivre sont Vienne, Zurich, Auckland, Munich et Vancouver. On vous déconseille Bangui, Sana'a, Port-au-Prince et Khtatoum qui ferment la marche. NdM : ces classements sont toujours sujet à caution car chacun à ses propres critères. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/898044-173rd-place-bangkok-ranks-near-bottom-of-safe-city-list-for-expats/
  14. Jeudi soir, bulletin médical du bébé enterré vivant. Le médecin dit que la terre qui recouvrait le corps donc les blessures du bébé a aidé à stopper les hémorragies. Maintenant appelé Ai Din (odeur de terre) par les infirmières le bébé est toujours en soins intensifs à l'hôpital de Khon Kaen. Il a encore un peu de fièvre à cause des coups de couteaux mais si les blessures de s'infectent pas, il survivra. Il n'a droit ni à de l'eau, ni à de la nourriture mais dès qu'il ira mieux, on lui donnera du lait Le Pol Maj-Gen Chitcharoon Srivanich chef de la police de Khon Kaen continue de penser que le criminel est du coin. Des serviettes de papier pleines de sang ont été transmises pour tests ADN. source http://englishnews.thaipbs.or.th/content/152429
  15. Le bébé enterré vivant à Khon Kaen ne va pas si bien : il avait été poignardé à 14 reprises Suite de l'article d'hier. Les médecins se battent pour lui sauver la vie et son pronostic vital est engagé. Il a reçu 14 coups de couteaux avant d'être enterré vivant face contre terre sous 20 centimètres de terre meuble. Dr Charnchai Chanvorachaikul, déclare que le bébé a été admis mardi à 21:00 et qu'il souffre de multiples coups de couteaux sur le côté droit et l’abdomen et qu'un de ses poumons a été perforé. Il est sous respiration artificielle à l'endroit où son poumon est perforé et il subira une intervention chirurgicale à l'estomac. Pendant ce temps là, l'enquête de police n'a pas progressé. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897566-khon-kaen-baby-survives-being-buried-alive/#entry10460463
  16. La majorité des Thaïlandais satisfaits par le premier ministre dans les domaines de la prise de décision, de la transparence et du "leadership" Le premier ministre le Gen Prayut Chan-o-cha a gagné le cœur du peuple si l'on en croit le dernier sondage réalisé par le National Institute of Development Administration (NIDA), un panel représentatif de 1252 personnes a été interrogé du 19 au 21 février au sujet des performances du premier ministre depuis son coup d'état du 22 mai 2014. La majorité des gens sont satisfaits et les scores atteignent 70% pour la prise de décision, la transparence et le "leadership" Les détails des chiffres tous très favorables au général Prayuth sont disponibles en suivant le lien. http://www.thaivisa.com/forum/topic/897816-majority-of-people-polled-satisfied-with-pms-leadership-decisiveness-transparency/
  17. Les agents de voyage illégaux dans le collimateur du ministère Kobkarn Wattanavrangkul, la ministre du tourisme va traquer les agences de voyage illégales en créant un comité qui va s'attaquer au problème, en particulier celles dirigées par des étrangers avec des prête-noms thaïlandais. Le comité a déjà inspecté 245 agences et détecté 22 d'entre elles qui utilisaient des prête-noms locaux. Le comité aussi trouvé 113 guides illégaux sur 1439. Le ministère va aussi s’occuper du problème des voyages organisés dont les prix dont déraisonnablement bon marché pour les touristes chinois. Enfin, le ministère du tourisme, la Thai Car Rental Association et le département des transports terrestres vont tenter de réguler le secteur de la location de voitures en mettant en place des mesures d'ici trois mois. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897755-thai-tourism-ministry-tackling-illegal-travel-agencies/
  18. Le Modérateur

    Le village dont l'esprit protecteur est un python

    Le village dont l'esprit protecteur est un python Dans la province de Phayao, certains villageois de Chiangkam se sont mis à vénéré à python de 5 mètres qu'ils pensent être un esprit protecteur. L'animal de 5 mètres a élu domicile autour d'une canalisation d'eau qu'il enserre depuis le 17 février. Alors que certains villageois s’inquiètent pour leurs enfants ou animaux, d'autres son persuadés que le python va protéger leur village et ils ont apposé des affichettes "Ne pas maltraiter" à côté du serpent et viennent lui faire leurs dévotions tous les jours. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897885-phayao-villagers-worship-5-metre-long-guardian-spirit-python/
  19. Un ressortissant indien tué par un camion dont le chauffeur est en fuite La police recherche un chauffeur de camion-citerne qui s'est enfui après avoir tué Cheriya Parambil Johi, 40 ans, de nationalité indienne, à Phuket la nuit dernière. Cheriya conduisait lui-même une moto lorsqu'il a été heurté par le camion et blessé mortellement à la tête, son passager, Veera Morthong, un Thaïlandais de 28 ans a été aussi blessé. Le camion en cause appartenant à l'entreprise Ital-Thai a été retrouvé dans les environs mais le chauffeur s'était sauvé. Ital-Thai offrira les compensations qui s'imposent aux victimes. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897907-hit-and-run-driver-kills-indian-man-in-phuket/
  20. Le président de la Commission financière et budgétaire de l’Assemblée nationale, Phùng Quôc Hiên, également président du Groupe parlementaire d’amitié Vietnam-France, a reçu le 23 février à Hanoi la sénatrice française Catherine Deroche, présidente du Groupe interparlementaire d’amitié France-Vietnam. Les deux groupes parlementaires d’amitié poursuivent leurs échanges de délégations et d’expériences législatives pour contribuer au développement des relations entre les organes législatifs des deux pays. Photo : CTV/CVN Phùng Quôc Hiên a déclaré se réjouir du développement des relations vietnamo-françaises en tous domaines, et plus particulièrement de l’échange de délégations de tous échelons et du succès de l’Année Vietnam-France en l’honneur du 40e anniversaire de l’établissement de leurs relations diplomatiques. Il a affirmé sa volonté d’intensifier la coopération bilatérale dans les secteurs d’excellence des entreprises françaises comme la construction d'infrastructures, le transport, les énergies, l'aérospatiale, les produits pharmaceutiques, l'adaptation au changement climatique, et caetera. Il a par ailleurs proposé que les deux groupes parlementaires d’amitié Vietnam-France et France-Vietnam poursuivent leurs échanges de délégations et d’expériences législatives pour contribuer au développement des relations entre les organes législatifs des deux pays. La sénatrice Catherine Deroche a déclaré apprécier la coopération vietnamo-française dans l’éducation, le développement durable et la protection de l’environnement. Elle a également estimé le rôle et les engagements du Vietnam pour réduire les émissions de gaz lors de la conférence de Paris de 2015 sur le climat organisée en France. Selon elle, le groupe interparlementaire d’amitié France-Vietnam accordera son soutien à l’accélération de la signature officielle de l’accord de libre-échange entre l’Union européenne et le Vietnam. source : http://lecourrier.vn/le-vietnam-et-la-france-renforcent-leur-cooperation-parlementaire/252712.html
  21. Les Thaïlandais sont invités à... manger du riz Une organisation gouvernementale, neuf producteurs de riz et BIG C ont lancé hier une campagne pour encourager les Thaïlandais à manger davantage de riz. Ainsi des variétés de riz blanc, de riz au jasmin, de riz bio et de Riceberry seront vendues avec des réductions de prix. Le sac de 5 kg de riz blanc sera vendu entre 70 et 110 bahts et celui de riz au jasmin entre 100 et 200 bahts. Ce projet est aussi vu comme un moyen de prévenir la surproduction qui pourrait inonder les marchés. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897849-commerce-launches-eat-thai-rice-campaign/
  22. Toujours des turbulences à Nok Air où deux vols pour Chiang Mai sont annulés ce jeudi La raison en est un manque criant de pilotes et la raison du manque de pilotes est la démission récente de 17 d'entre eux et, d'après la direction, la raison des ces démissions est la "restructuration" en cours. Mais, toujours d'après la direction, tout sera rentré dans l'ordre à la fin du mois alors que la presse fait état de possibles autres démissions de pilotes. Un compagnie comme Nok Air emploie 192 pilotes. source http://englishnews.thaipbs.or.th/content/152392
  23. Peut-on prendre un vol domestique en situation d'overstay? Question du forum en anglais Réponse unanime : Oui On peut même prendre un vol domestique avec une carte d’identité de son pays ou un permis de conduire thaïlandais. Le personnel ne fait que vérifier que vous êtes bien la personne qui s'est enregistrée sur ce vol. Cependant tout le monde rappelle : RESPECTEZ LES DATES DE VALIDITÉ DE VOTRE VISA. UN OVERSTAY NE VOUS APPORTERA QUE DES ENNUIS : EXPULSION (après quelques jours de prison), AMENDE, BANNISSEMENT. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897699-catch-a-domestic-flight-with-an-overstay-situation/
  24. Un Japonais lié aux Yakuzas arrêté à Chiang Mai en possession d'armes non-déclarées. L'homme de 34 ans rénovait une maison pour en faire une agence de voyage à The Grand Village, Nong Hoi et il avait recruté deux gardes du corps locaux. La police a été prévenue du fait qu'il se promenait souvent avec des armes à feu. La demeure été perquisitionnée, on a trouvé des armes et des munitions, le tout possédé sans licence. La police aurait aussi découvert que ce Japonais était lié aux fameux gangs des Yakuzas. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897760-japanese-man-arrested-in-chiang-mai-for-gun-possession-yakuza-links/
  25. Une campagne de sensibilisation pour faire diminuer la consommation d'eau des ménages de 30 % La chaîne de télévision publique Thai PBS s'associe à 10 organisations privées ou gouvernementales pour lancer ce jour une campagne dont le but est de modifier les habitudes du public et des secteurs privés et gouvernementaux pour diminuer la consommation d'eau de 30 % afin de faire face à la pire sécheresse de ces 20 dernières années. La campagne s’intitule "Partageons l'eau, partageons notre volonté de combattre la sécheresse" Les entreprises partenaires sont PTT, Central Group, Kasikorn Bank, Betagro Group, Thai Namthip, Hotels Association of Thailand, Metrphol Group, MK Restaurant Group, Double A Company, Royal Irrigation Department, Metropolitan Waterworks Authority, Provincial Waterworks Authority, EGAT, Agricultural Extension Department, Thai Chamber of Commerce and the Centre of Climate Change and Disasters of Rangsit University. Une cellule de crise va être crée à Thai PBS pour suivre l'évolution de la sécheresse dans les 79 provinces du pays au jour le jour, et pour rassembler les solutions trouvées ici ou là. La sécheresse sera au cœur des programmes de la chaîne avec 5 émissions de 30 minutes par semaine, de 06:30 à 07:00 du lundi au vendredi à partir du 1er mars. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897753-publicity-campaign-launched-to-cut-water-consumption-by-30-percent/
×