Aller au contenu
BANGKOK 18 November 2019 01:52

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 847
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Quatre compagnies aériennes reçoivent un carton jaune, voire presque rouge A l'issue de la réunion mentionnée ce matin entre les autorités (CAAT) et les compagnies aériennes locales, il ressort que sur 50 compagnies thaïlandaises, les 4 compagnies suivantes semblent avoir des problèmes financiers et donc n'offrent pas des garanties de sécurité optimum. City Air qui a déjà cessé ses opérations depuis le 18 février sur l'ordre de la CAAT. Asian Air (ne pas confondre avec Air Asia) qui volait sur la ligne Bangkok - Narita et a cessé ses opérations depuis le 5 février et qui est "sous séquestre" sur ordre de la Cour. Kan Air toujours en opération offre des vols (20 par semaine) entre les province du nord et du nord-est du pays Jet Asia qui offre des vols Suvanabhumi-Narita 2 fois par semaine. Kan Air et Jet Asia seront surveillées étroitement. http://www.thaivisa.com/forum/topic/897446-thailand-examines-airline-finances-due-to-safety-concerns/#entry10457797
  2. Un Allemand de 76 ans tombe ou se jette du 7ème étage Son corps a été retrouvé une heure après sa mort. D'après la police, il n'a pas sauté de son propre appartement, du Condotel de Patong, mais plutôt d'une issue de secours. Pas de trace de lutte ou de vol chez lui mais des déclarations récentes de sa part faisant état d'un cancer possiblement en phase terminale. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897539-german-man-dies-after-alleged-leap-from-phuket-condo/
  3. L'entreprise allemande Daimler-Benz investira 11 millions d’euros de plus dans ses deux lignes de fabrication de nouveaux modèles au Vietnam, a annoncé le représentant de Mercedes-Benz Vietnam le 20 février. Le Vietnam est l'un des marchés à la plus forte croissance mondiale de Mercedes-Benz. Photo : CTV/CVN Le Vietnam est devenu pour cette marque allemande prestigieuse l'un des cinq marchés à la plus forte croissance mondiale. Cette année, Mercedes-Benz présentera 23 nouveaux modèles au Vietnam, ce qui portera à 70 le nombre total de modèles présentés dans le pays, durant la période 2013-2016. Selon les prévisions, les ventes d'automobiles au Vietnam augmenterait de 10% cette année. source : http://lecourrier.vn/mercedes-benz-injecte-11-millions-deuros-supplementaires-au-vietnam/252671.html
  4. Les deux morts du jour en Thaïlande sont britannique australien alors que quatre Coréens sont décédés au Laos Un Anglais dont le nom n'a pas été révélé a été retrouvé pendant dans sa chambre de guest house à Chiang Mai. Pas d'indice qui pourrait faire penser à autre chose qu'un suicide. Un Australien de 64 ans a été découvert sans sa chambre d'hôtel à Uttaradit, ville où il enseignait depuis 2009. Alerté par l'odeur, le personnel de l'hôtel est entré pour trouver son corps inanimé, il était mort depuis 3 jours. Pas de trace de lutte. Une autopsie est en cours. Quant à notre compatriote Sofiane Mamèche, il est en état de mort cérébrale depuis deux jours si l'on en croit l'ambassade après un accident de scooter à Phuket. Quatre Coréens sont décédés dans un accident d'autocar et de minibus au Laos près de Vientiane. Le chauffeur laotien est mort aussi. D'autres Coréens, Italiens et Laotiens sont blessés, certains dans un état grave. On ne sait pas pourquoi les deux véhicules se sont heurtés de plein fouet. http://www.thaivisa.com/forum/topic/897542-british-man-commits-suicide-in-chiang-mai/ http://www.thaivisa.com/forum/topic/897557-australian-teacher-found-dead-inside-hotel-room-in-uttaradit/ http://www.lavoixdunord.fr/region/tourcoing-enorme-elan-de-solidarite-autour-de-sofiane-ia26b58810n3345793 http://englishnews.thaipbs.or.th/content/152141
  5. Les agences gouvernementales poussent pour une SEZ (Special Economic Zone) à Sakeo à la frontière avec le Cambodge. La ville cambodgienne face à Aran, Poipet, possède déjà sa SEZ. Le Dept du Trésor et la Industrial Estate Authority of Thailand (IEAT) ont signé un contrat de 50 ans pour obtenir le terrain (650 rais à Aranyaprathet) et établir la zone. D'autres zones sont à l'étude, dans des régions frontalières aussi à Songkhla, Mae Sot, Mukdhahan et Trat. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897435-govt-pushes-forward-sez-investment-in-sa-kaeo/
  6. Le Modérateur

    Un week-end plus frais

    Les températures vont baisser à Bangkok de 3 à 6 degrés durant le week end. Dans le nord est de 4 à 8°. Un nouveau front froid venant de Chine commence à entrer en Thaïlande. Et comme d'habitude, des vagues importantes dans le sud du pays, côté Golf de Thaïlande. Attention. source http://englishnews.thaipbs.or.th/content/152182
  7. À Bagan, l'ancienne capitale birmane, les visiteurs ne seront bientôt plus autorisés à monter sur les monuments pour admirer la vue, les autorités ayant décidé d'introduire de nouvelles règles face à l'afflux de touristes. À partir du 1er mars, ce sera la fin du rituel quotidien qui voyait des centaines de touristes et de pèlerins locaux escalader les structures anciennes des pagodes pour regarder le coucher du soleil sur la vaste plaine parsemée de plus de 2500 monuments bouddhistes. «Malgré les avertissements, les gens qui montent sur les pagodes se comportent souvent mal, d'une manière qui est culturellement irrespectueuse» indique le ministère de la Culture sur sa page Facebook, évoquant des «tenues vestimentaires inappropriées», des gens qui «dansent ou se couchent» sur les monuments. Après avoir vécu des décennies coupée du reste du monde à l'époque de la junte militaire, la Birmanie s'est récemment ouverte et le pays est une destination touristique de plus en plus prisée. Selon les chiffres du ministère du Tourisme, près d'un demi-million de touristes étrangers sont arrivés l'an dernier à Rangoun, principale ville du pays et point d'entrée dans le pays, soit deux fois plus qu'en 2011. La plupart d'entre eux font une escale à Bagan pour admirer les nombreux temples construits entre le 10e et 14e siècle et profondément vénérés par les bouddhistes. Jusqu'ici même le ministère du Tourisme vantait la «vue panoramique sur cette terre au coucher du soleil» qui «procure un sentiment persistant de crainte et d'émerveillement». La Birmanie espère faire prochainement classer ce site au patrimoine mondial de l'UNESCO. Mais les experts estiment que les travaux de rénovation effectués sans respect du patrimoine à l'époque de la junte et la construction de nouveaux bâtiments ont irrémédiablement endommagé le site. Au Cambodge, le complexe d'Angkor, principale destination touristique du pays, fait la chasse depuis quelques mois à une nouvelle mode chez les touristes, qui sont nombreux à se photographier nus au milieu des temples. source http://www.lapresse.ca/voyage/destinations/asie/birmanie/201602/23/01-4953645-birmanie-les-touristes-ne-pourront-plus-monter-sur-les-pagodes-de-bagan.php
  8. Des avions de combat chinois ont été observés ces derniers jours sur une île contestée de la mer de Chine méridionale, a indiqué, hier, le commandement militaire américain dans le Pacifique, confirmant des informations de Fox News. «Cela fait quelque temps qu'ils volent là-bas», a indiqué le capitaine de vaisseau Darryn James, un porte-parole de ce commandement (Pacom), en faisant référence à l'île Woody dans l'archipel des Paracels. «Ils sont déjà venus» dans le passé sur cette île avec des avions de ce type, a-t-il souligné. «Nous sommes préoccupés de voir la Chine continuer à mettre des armements avancés sur un territoire revendiqué par plusieurs pays», a ajouté le capitaine de vaisseau. Pour les militaires américains, la présence ponctuelle de ces avions est toutefois moins inquiétante que l'installation de radars plus au sud dans l'archipel des Spratleys, révélée par un centre d'études américain. Des images satellites du récif de Cuarteron (Huayang en chinois) situé dans l'archipel des Spratleys et publiées par le Centre d'études stratégiques et internationales (CSIS) montrent apparemment un radar à haute fréquence, un phare, un bunker souterrain, une plateforme pour hélicoptère et des équipements de télécommunications. D'autres clichés de récifs proches (Gaven, Hughes, Johnson South) sont présentés comme montrant des installations similaires. Woody (appelée Yongxing, en chinois), est la principale île de l'archipel des Paracels, contrôlé par Pékin mais également revendiqué par Taïwan et le Vietnam. Un responsable américain avait confirmé la semaine dernière que les Chinois avaient déployé sur cette île des missiles sol-air. Les Chinois disposent d'une piste sur cette île depuis 1990 et ont fait des travaux pour pouvoir accueillir des avions de combat modernes chinois comme le J-11 en 2014/2015, selon le Pentagone. Un tiers des cargaisons de pétrole mondiales transitent par cette région où Pékin a transformé des récifs disputés de l’archipel des Spratleys en îles artificielles. Ils y ont aménagé des pistes d’atterrissage capables d’accueillir des avions militaires. La souveraineté de ces îles est revendiquée par Les Philippines, le Vietnam, la Malaisie, le Sultanat de Bruneï et Tawain. Le ministre chinois des Affaires étrangères Wang Yi est actuellement en visite à Washington. Les deux pays ont fait état mardi d'avancées «importantes» vers une nouvelle résolution du Conseil de sécurité contre la Corée du Nord et son programme nucléaire. source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/02/24/97001-20160224FILWWW00001-l8217armee-chinoise-se-deploie-en-mer-de-chine.php
  9. L'escalade sur les rochers qui surplombent la mer à Krabi est interdite Les officiels du parc national de Nopparatthara vont commencer à faire la chasse aux grimpeurs de falaises ce mercredi. Le chef du parc, Mr Sarayut Tansathien, a déclaré que cette activité très populaire parmi les jeunes occidentaux était trop dangereuse car les opérateurs qui organisent l’activité ne sont pas expérimentés et ne sont pas capables de s'occuper de plusieurs personnes à la fois. Le spot le plus populaire est celui de l’île de Poda à Ao Nang Sarayut a ajouté que de nombreux opérateurs n'avaient pas de licence ad hoc et n'étaient pas spécialement motivés par la sécurité. Il dit que les grimpeurs qui tombent à l'eau peuvent finalement atterrir sur des bateaux ou des nageurs ou des plongeurs ce qui les blessera. L'escalade sur ces rochers qui surplombent la mer sera interdite tant que les opérateurs n'auront pas de licence a t il conclu. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897434-krabi-park-officials-to-crack-down-on-illegal-cliff-diving/
  10. La municipalité va s'en prendre aux vendeurs des trottoirs à Pratunam, Ratchathevi et Ratchaprarop Une réunion va avoir lieu demain à la municipalité pour discuter du cas de ces 1000 marchands de ces 4 zones Pratunum, Ratchathevi, New Petchaburi et Ratchaprarop qui obstruent les trottoirs et obligent les passants à marcher dans la rue. Le chef du district de Ratchathevi, Chatri Wattanakhechorn, a expliqué qu'il avait mis en place des mesures à Victory Monument pour que les marchands s'en tiennent à des zones qui leur sont assignées. Ceux qui ne les respectent pas reçoivent une amende de 2000 bahts. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897433-city-hall-to-move-against-vendors-at-pratunam-ratchathevi-and-ratchaprarop/
  11. Le premier ministre évoque la "période de transition" Le premier ministre explique la mise en place des "deux étapes" dans l'application de la nouvelle constitution Le Gen Prayut Chan-ocha a déclaré qu'il y avait eu une mauvaise interprétation de la constitution provisoire. Il a dit que tout était dans la "période de transition" pendant laquelle certaines dispositions de la constitution ne pourraient pas être mises en ouvre car cela poserait des problèmes. Par exemple, il n'est pas certain qu'un sénat soit nécessaire durant la "période de transition". Il a ajouté que le plan de réforme de 5 ans et le plan stratégique de 20 ans devaient servir de lignes directrices au prochain gouvernement qui, sans elles, resterait en dehors du coup. Il a démenti que son gouvernement avait l'intention de rester en place après les prochaines élections mais il a noté que la "période de transition" pourrait prendre 5 ans, ou moins, en fonction de la situation politique. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897432-pm-prayut-says-two-step-enforcement-of-the-charter-is-misinterpreted/
  12. Un immense tunnel pour transporter de l'eau dans le Nord Est du pays est à l'étude The Royal Irrigation Department étudie un projet qui détournerait l’estuaire de la rivière Loei (un bras du Mékong) et qui rejoindrait les rivières Mun et Chi. L'idée serait de garantir l’accès à l'eau durant la saison sèche dans le Nord Est. Ce tunnel permettrait le passage de deux milliards de mètres cubes par an, procurerait de l'eau à 1 700 000 foyers et permettrait d'irriguer 30 millions de rais de terrain. NdM difficile d'en dire plus car on n'a pas de carte pour se rendre compte du tracé du tunnel + la rivière Loei n'est qu'un bras du Mékong, il n'est pas donc pas certain que les pays riverains du Mékong voient se projet d'un bon œil. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897436-large-water-transmission-tunnel-to-be-constructed-for-isaan/
  13. Harbor Mall se prépare à ouvrir à Pattaya Centre D'ici trois mois ouvrira un Harbor Mall à Pattaya (près du Foodland) comme celui qui existe déjà à Laem Chabang. Un complexe avec des bureaux et de nombreuses activités ludiques jamais vues à Pattaya - le plus grand terrain de jeux d'intérieur de l'ASEAN - Kidzoona & Molly Fantasy, aire de jeux pour moins de 12 ans - Patinoire (un peu plus tard dans l'année) - Mur d'escalade - Trampolines Park comme ceux que l'on trouve en Allemagne, en France et aux Pays Bas. - Jeux d'arcades - Zone d'éducation (cours supplémentaires / soutien scolaire pour enfants), la plus grande de la région – Un deuxième TukCom IT center - Une zone de bureaux Et bien sûr, comme toujours, des commerces et des restaurants. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897442-harbor-mall-pattaya-prepares-to-open-in-central-pattaya/
  14. Le Modérateur

    120 000 tuberculeux dans le pays

    Le Département de Contrôle des Maladies va s'attaquer à la tuberculose (TB) après qu'on ait découvert que seuls 59% des malades avaient accès à un traitement en Thaïlande. Le M.D.Amnuay Kachina du Département concerné a inspecté hier un projet modèle de traitement de la TB. Il a déclaré que c'était toujours un problème de santé majeur dans le pays avec 120 000 personnes atteintes de TB dans le pays. Les patients peuvent être traités en 6 à 8 mois dans les centres de santé publique. Les symptômes de la TB sont : mauvaise toux pendant plus de deux semaines, une petite fièvre le soir, perte de l'appétit et du poids. Les personnes qui ont ces symptômes sont priés de consulter immédiatement car elles ont de grandes chances de guérir facilement si la maladie est prise à temps. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897437-thai-disease-control-dept-steps-up-effort-to-control-tb/
  15. Image: Daily News Le papy escroc s'est fait prendre : il vendait des terrains qui n'existaient pas Mr Piyat Prasankitwattana, 80 ans, était sous mandat d'arrêt depuis 2013. Il a été arrêté à Lopburi ce lundi grâce à un informateur. Il avait monté deux arnaques. L'une très simple : il vendait entre 5000 et 10000 bahts des amulettes bouddhistes supposées être antiques mais qui ne l'étaient pas. Son autre arnaque, mise sur pied avec un ami arrêté précédemment, était la suivante : les deux papys se faisaient passer pour des agents immobiliers qui représentaient des clients aux abois prêts à vendre leur terrain pour une bouché de pain. Comme la propriété était hypothéquée par la banque, l'acheteur n'aurait plus qu'à payer des mensualités. Les deux escrocs demandaient simplement qu'on leur verse 10% de la valeur du terrain pour avoir apporter une si belle affaire comme une commission. Mais il n'y avait pas de terrain à vendre. Juste les 10 % que les papys empochaient avant de disparaître. Huit personnes se sont faites avoir mais on pense que d'autres victimes ne se sont pas encore fait connaître. M Pyat avait besoin de tout cet argent frauduleusement acquis pour éponger ses dettes de jeu. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897467-serial-fraudster-80-nabbed-by-thai-police/
  16. Le permis de travail passe de un à deux ans Le conseil des ministres a approuvé la prolongation du permis de travail pour les étrangers à deux ans et a donné 4 mois aux employeurs pour s'occuper de la procédure. Arak Prommanee, en charge du dossier au Department of Employment, a révélé que le conseil des ministres avait accepté la proposition de prolonger la vie du "permis de travail temporaire" ou carte rose d'une année supplémentaire. Ainsi les employés dont le permis expirera le 31 mars 2016 pourront rester 2 années de plus, après vérifications d'usage. Pour postuler pour le nouveau permis les employeurs devront s'assurer que leurs employés se rendent d'eux mêmes dans l'un des bureaux désignés par le Department of Employment dans un délai de 120 jours à compter du 1er avril. Le conseil des ministres a, par ailleurs, donné 120 jours au Department of Employment pour mettre en place des mesures qui permettront d'éviter la pénurie de main d’œuvre étrangère, garantir la sécurité nationale, éviter la résidence permanente (?), assurer la protection des travailleurs et établir un système de management efficace. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897443-thai-cabinet-extends-foreigners-work-permit-to-2-years/
  17. Un manuel à l'usage des militaires qui ont affaire à des transgenres ou katoey Soldats, ne demandez à voir les seins ni si la personne a toujours un pénis. Dans ce manuel, il s'agit juste de quelques comportements que les militaires thaïlandais devraient adopter lorsqu’ils se trouvent en face de nouvelles recrues (NdM lors du jour de recensement et de sélection des jeunes hommes en vue d'un éventuel service militaire) . Ce petit manuel a été réalisé par le Thai Transgender Alliance for Human Rights (TGA), Alliance thaïlandaise des transgenres pour les droits de l'homme. Le manuel "Quand vous rencontrez un katoey" qui vient de paraître à la fois en thaï et en anglais a pour but de guider les officier dans le traitement des individus le jour de "conscription" car il a été reporté que certains officiers se comportent, vis à vis, des transgenres, d'une manière qui porte atteinte à leur vie privée ou à leur pudeur. "Dans certaines régions, des violations des droits de l'homme se produisent car les officiers ne comprennent pas les katoeys. Par exemple ils se moquent et cherchent à les mettre mal à l'aise, en posant des question sur leurs seins ou bien s'ils se sont fait opéré" a déclaré le président de l'association. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897445-how-to-treat-katoey-thai-transgender-alliance-hands-out-guidelines-to-military/
  18. La Thaïlande va examiner les finances des Compagnies Aériennes du pays par soucis de sécurité Mardi, les autorités de l'aviation civile thaïlandaise ont exigé de toutes les compagnies enregistrées dans le pays de soumettre leurs positions financières d'ici le 31 mars si elles ne veulent pas voir leurs licences révoquées. Cette initiative fait partie des efforts du gouvernement pour améliorer les standards de l’aviation locale après que la Federal Aviation Administration des USA n'ait rétrogradé le classement de la Thaïlande dans le domaine de la sécurité aérienne, fin 2015. source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897446-thailand-examines-airline-finances-due-to-safety-concerns/
  19. Un Canadien qui dealait de l’héroïne s'est fait prendre à Pai (Nord de la Thaïlande) Dawson Richard Patrick, 53 ans, a été arrêté par la police de Mae Hong Son à Pai alors qu'il vendait de la drogue à des touristes du coin. On a retrouvé deux sacs en plastique pesant 16,11 grammes dans sa voiture. La police a reçu un renseignement d'un informateur qui a mené à cette arrestation. Patrick a expliqué qu'il avait acheté cette petite quantité d'héroïne à une personne d'une minorité ethnique locale pour 7500 bahts. source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897440-canadian-nabbed-for-heroin-dealing-in-pai/
  20. Dans la plupart des cas de figure, François Hollande ne parviendra pas à se qualifier au second tour des élections présidentielles, selon un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE. Un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE, Paris Match et Sud Radio a testé plusieurs combinaisons pour l'élection présidentielle de 2017. A l'heure actuelle, dans la plupart des sept hypothèses testées, le président actuel n'est pas crédité du nombre suffisant d'intentions de vote pour se qualifier au second tour. "Ce sondage vient d’abord confirmer la situation très compliquée que connaît le président de la République dans l’opinion à quinze mois de la fin de son mandat", analyse l'institut de sondage. "Seules les hypothèses où il est opposé à François Fillon (égalité avec 18%) et Bruno Le Maire (un point d’avance en sa faveur) lui permettent d’envisager l’espoir d’être au second tour". Juppé, candidat de la droite Dans l'hypothèse d'une candidature d'Alain Juppé à droite, le maire de Bordeaux arriverait en tête au premier tour, avec 30% des voix (stable par rapport à une précédente enquête de décembre), devant Marine Le Pen, 27% (+1), et l'actuel chef de l'État crédité de 16% (-4,5). François Bayrou obtiendrait 8,5% (+2) et Jean-Luc Mélenchon 10% (+1,5). Dans le cas où François Bayrou ne serait pas candidat, Alain Juppé recueillerait 35% des voix au premier tour, devant Marine Le Pen, 28% et François Hollande, à 18%. Sarkozy, candidat de la droite Si Nicolas Sarkozy était le candidat des Républicains, la présidente du FN arriverait en tête avec 25% (-2), devant l'ancien chef de l'État, 21% (stable), et François Hollande à 18% (-4). Dans ce cas de figure, François Bayrou obtiendrait 15% (+3) des voix et Jean-Luc Mélenchon, 11,5% (+2,5%). Fillon, candidat de la droite Dans le cas d'une candidature de François Fillon, Marine Le Pen sortirait plus nettement en tête, avec 28% (-1), devant l'ancien Premier ministre (-1,5) et l'actuel chef de l'État (-5), qui obtiendraient à égalité le score de 18%. Dans cette hypothèse, François Bayrou rassemblerait 14,5% (+4,5%) des voix et Jean-Luc Mélenchon 12% (+3). Le Maire, candidat de la droite Selon ce sondage, François Hollande ne parviendrait à se qualifier au second tour que dans l'hypothèse d'une candidature de Bruno Le Maire - qui a officiellement annoncé ce mardi se présenter à la primaire de la droite en vue de la présidentielle. Le président actuel obtiendrait ainsi 18% des voix contre 17% pour l'ancien ministre. Marine Le Pen serait également en tête avec 28%, François Bayrou obtiendrait 15% et Jean-Luc Mélenchon 12% des voix Dans l'ensemble de ces hypothèses, Cécile Duflot, candidate écologiste, recueillerait entre 2% et 3%. L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 843 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 février 2016. source http://www.itele.fr/politique/video/presidentielle-2017-hollande-a-peu-de-chances-detre-au-second-tour-sondage-itele-154741
  21. Olivier Aballain Sofiane Mamèche et sa famille ne manquent pas de soutien. Le jeune homme, originaire du quartier de Croix-Rouge à Tourcoing, est toujours hospitalisé en Thaïlande depuis le 19 février, après un grave accident de scooter. L’appel aux dons, lancé par ses proches sur internet pour financer son rapatriement, a déjà eu un retentissement incroyable, permettant de récolter plus de 83.500 euros en seulement trois jours. Déjà 25.000 euros de facture à assumer Ce soutien massif est le bienvenu pour Malika Mamèche, la mère de Sofiane, qui assure devoir déjà faire face à une facture de 25.000 euros pour les premiers jours d’hospitalisation de son fils. « On nous dit qu’un très bon chirurgien l’a opéré le premier jour, mais depuis je suis très inquiète car l’hôpital où on l’a mis ressemble à une décharge », a indiqué la mère de famille nordiste à 20 Minutes. L’établissement de Phuket où est hospitalisé Sofiane Mamèche - Google Street View Aidés aussi par les 10.000 euros de dons récoltés dans son quartier, le père, et une sœur de Sofiane sont arrivés à son chevet depuis le 22 février. Ils y ont retrouvé un oncle, et la compagne de Sofiane, qui était sur le scooter au moment de l’accident. La famille espère obtenir le rapatriement sanitaire de Sofiane, pour lequel les autorités thaïlandaises réclameraient 75.000 euros. Problème : l’hôpital refuse, selon Malika Mamèche, de laisser partir son patient. « Ils le déclarent intransportable, et pourtant il respire sans assistance », explique la maman. Même un transfert vers l’hôpital de Bangkok est pour le moment inenvisageable. Darmanin à la manœuvre Le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin (LR), a apporté son soutien à la famille dès samedi. L’édile, qui vient de quitter son siège de député du Nord, a écrit au nouveau ministre des Affaires Étrangères, Jean-Marc Ayrault, pour demander son soutien en vue du rapatriement. « Il envisage de se rendre lui-même en Thaïlande », rapporte Hanya Maroufi, une cousine de Sofiane. Pendant ce temps, le soutien ne s’essouffle pas sur le site de financement Leetchi.com. Le site a même dû lancer une deuxième cagnotte après « quelques soucis techniques » dus au succès de la première campagne. Plus de 4.000 dons sont déjà recensés. source : http://www.20minutes.fr/lille/1792643-20160223-nord-soutien-sofiane-hospitalise-thailande-faiblit
  22. La junte thaïlandaise à Bangkok donne les signes d’un virage diplomatique significatif en direction de la Chine. Furieux des critiques américaines depuis le coup d’Etat de mai 2014, les militaires du Conseil national pour la paix et l’ordre, dont le pays est l’allié historique des Etats-Unis depuis la guerre froide, sont en train de jouer la carte chinoise. « Le gouvernement thaïlandais ira aussi loin qu’il le pense nécessaire sur la voie [du rapprochement avec la Chine] », affirme Thitinan Pongsudhirak, directeur de l’Institut d’études internationales et de sécurité, rattaché à la prestigieuse université Chulalongkorn de Bangkok. Depuis le putsch, les deux pays ont multiplié les visites bilatérales d’importance. En décembre 2014, le premier ministre chinois, Li Keqiang, s’est rendu à Bangkok, quelques jours avant que le général thaïlandais Prayuth Chan-ocha, chef du gouvernement, lui rende la politesse en allant à Pékin. En février 2015, le ministre de la défense chinois, Chang Wanquan, est venu lui aussi à Bangkok, suivi en avril par le vice-président de la commission militaire centrale chinoise, le général Xu Qiliang. A l’été 2015, avant de se rendre à son tour à Pékin, le ministre de la défense thaïlandais, Prawit Wongsuwan, a annoncé être en discussion avec la Chine pour acheter trois sous-marins d’attaque d’une valeur de 1 milliard d’euros. Même si la vente ne semble pas près de se concrétiser, une telle perspective a toutes les raisons d’inquiéter Washington, en ces temps de rivalité sino-américaine aiguë dans le Pacifique. Par Bruno Philip En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/02/23/la-tentation-chinoise-de-la-thailande_4870187_3216.html#iEoAJMY40huIvUV9.99
  23. De nouvelles règles en matière de visas pour les journalistes étrangers étaient nécessaires pour prévenir toute tentative de "reportage erroné" ("untrue reporting") ou de traitement déloyal de l'actualité thaïlandaise, a indiqué mardi le ministre des Affaires étrangères Don Pramudwinai, justifiant les nouvelles directives dévoilées la semaine dernière par les autorités. Certains professionnels des médias ont "nui à la réputation du pays", a-t-il ajouté. Selon les nouvelles règles en vigueur, les visas de presse ne seront délivrés à l'avenir qu'à des "correspondants à temps plein" d'"agences compétentes", ce qui dans les faits équivaut à écarter les journalistes freelance. Selon le ministre des Affaires étrangères, environ 500 journalistes étrangers sont actuellement enregistrés en Thaïlande. Selon lui, les changements instaurés ne constituent toutefois pas une "restriction" supplémentaire. "Nous ne restreignons pas les droits des journalistes étrangers, loin de là. La Thaïlande a la presse la plus libre de toutes les nations asiatiques", a affirmé le ministre face à des reporters. "Nous avons simplement été trop mous dans l'application des règles, nous devons être plus ordonnés". "Couverture injuste" Depuis son accession au pouvoir en mai 2014, le gouvernement militaire a critiqué à de nombreuses reprises la manière dont les médias rapportent l'actualité. Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha les a notamment accusés de "couverture injuste" et d'"incompréhension" des décisions du pouvoir militaire. source http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2625573/2016/02/23/La-Thailande-durcit-sa-relation-avec-les-journalistes-etrangers.dhtml
  24. Elle a choisi de montrer le dernier souffle de son fils Pour convaincre le gouvernement de rendre le vaccin contre la méningite gratuit et pour sensibiliser la population, une Britannique a décidé de frapper fort. Blotti dans les bras de ses parents, Mason, 7 ans, vit ses derniers instants. Cette photo, réalisée quelques minutes avant le décès de l'enfant, est insoutenable. Mais Claire et Mark Timmins ont choisi de la publier, plus de deux ans après la mort de leur fils. Ils espèrent ainsi inciter la population britannique à faire vacciner leur progéniture contre la méningite. Et surtout faire pression sur le gouvernement pour qu'il rende ce vaccin accessible à tous, et gratuitement. Claire le concède au «Daily Mail», le cliché qu'elle a décidé de rendre public est particulièrement violent: «Il est assez choquant, mais c'est volontaire. Nous espérons qu'il forcera les gens à s'asseoir et à écouter», explique la Britannique. Les principaux symptômes de la méningite - Forte fièvre - Raideur de la nuque - Violents maux de tête - Vomissements - Sensibilité exacerbée à la lumière - Taches rouges sur la peau Un matin de 2013, Mason s'est réveillé en petite forme. «Je l'ai entendu tousser et il a commencé à se sentir mal. J'ai pensé que c'était juste un petit virus parce que, pour être honnête, je l'avais vu bien plus mal que cela», se souvient Claire. Mais l'état de santé de Mason s'est rapidement dégradé et les médicaments ne suffisaient pas à faire baisser sa fièvre. Les Timmins se sont alors rués chez le docteur. «Nous sommes montés dans la voiture et il a commencé à dire des choses étranges. Nous avons compris que quelque chose n'allait vraiment pas», raconte la Britannique. «Tout s'est passé si vite» Sur place, le pédiatre a immédiatement compris à quoi il avait affaire. «Il nous a tout de suite dit que c'était une méningite et lui a fait des injections. Ensuite Mason a perdu connaissance et ne s'est jamais réveillé», explique Claire. Quand la famille est arrivée aux urgences, il était déjà trop tard. «La méningite avait déjà attaqué son cerveau et il était cliniquement mort», raconte sa maman. Le petit Mason est tombé malade à 6h30. A minuit, il n'y avait déjà plus d'espoir. Le lendemain, à 14h30, les médecins ont débranché les machines qui le maintenaient en vie. Ses parents ont pu lui dire adieu. «Tout s'est passé si vite, nous avions l'impression d'assister à tout cela depuis l'extérieur, comme si c'était un rêve», explique la Britannique. Aujourd'hui, Claire s'en veut encore de ne pas avoir remarqué certains symptômes. Son fils n'ayant aucune tache rouge sur le corps, elle n'a pas pensé qu'il pouvait s'agir d'une méningite potentiellement mortelle. «C'est important de chercher les taches, mais il y a d'autres symptômes également (ndlr: voir encadré)», explique Claire. La mère de famille se bat désormais pour convaincre le gouvernement de rendre le vaccin contre la méningite accessible à tous et gratuitement. Elle soutient donc fermement la pétition lancée par les parents de la petite Faye, 2 ans, décédée de la même maladie. La semaine dernière, les Burdett avaient bouleversé l'opinion publique en publiant une photo de leur petite fille en train de mourir de la méningite. Leur action, volontairement choquante, semble porter ses fruits: la pétition adressée au gouvernement a récolté, à ce jour, près de 700'000 signatures. source http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/10552956
  25. «Ce qui nous répugne, c'est le nom de l'ingrédient. Mais en vérité c'est délicieux, surtout avec du gibier», sourit Alain Limon, en s'apprêtant à lancer de nouvelles fournées de pâtes saveur grillon ou criquet. Ou grillon-criquet pour les plus gourmets. A 52 ans, Alain Limon est l'unique salarié de l'Atelier à pâtes de Thiéfosse en Lorraine, au cœur du massif des Vosges (est de la France). Mais la petite usine de fabrication artisanale, créée en 2012 par une professeur de français, envisage d'embaucher à nouveau face au succès de sa dernière création: les pâtes aux insectes. «L'insecte, c'est la protéine du futur, de très haute qualité, bien assimilée par l'organisme et sans gluten», explique la fondatrice des lieux, Stéphanie Richard. La petite fabrique produit quatre sortes de pâtes, toutes à base de farine de petit épeautre: grillon, criquet, grillon et criquet, ou grillon et cèpe. Pâte hyperprotéinée pour sportifs «Il y a un petit goût de noisette grâce au cèpe et cela ressemble à des pâtes au blé complet d'un point de vue gustatif», précise la quadragénaire. Stéphanie Richard travaillait à l'élaboration d'une pâte hyperprotéinée pour sportifs lorsqu'un producteur d'insectes lyonnais l'a contactée pour lui soumettre son idée. Convaincue, elle a lancé la production de pâtes aux insectes pour les fêtes de fin d'année. Environ 500 paquets se sont écoulés en l'espace de quelques semaines. «Le produit a eu un énorme succès tant il a suscité la curiosité», se réjouit Stéphanie Richard qui entame, face à la demande, sa deuxième production. Farine d'épeautre Dans sa machine, Alain Limon mélange la farine d'épeautre bio en provenance de Toul, la farine d'insectes (7%) et les oeufs entiers. La pâte brunâtre ressort alors sous forme de radiatori - des pâtes en forme de petit radiateur aux bords canelés -, fusilli, crêtes de coq, spaghettis ou penne. Il faut ensuite les sécher pendant 12 heures à basse température, avant de pouvoir les placer dans des sachets en papier craft. En une journée, l'ouvrier produit 180 à 200 kg de pâtes, toutes saveurs confondues. A ses débuts, en 2012, Stéphanie Richard produisait des pâtes nature aux oeufs frais. Puis elle a diversifié sa production, estampillée 100% lorraine, avec des produits locaux tels que l'ail des ours, les orties, le safran ou le petit épeautre. Nouvelle recette «Tout est produit en Lorraine», insiste-t-elle. Seule la semoule de blé dur, dont la culture est incompatible avec le climat de la région, est «importée». Près de quatre ans plus tard, «ça marche tellement bien que nous pourrons bientôt embaucher une deuxième personne», affirme Stéphanie Richard, fière de sa production hebdomadaire, qui avoisine les 400 kg. Elle ne compte pas s'arrêter là: l'entrepreneuse travaille à une nouvelle recette à base d'un fromage emblématique du nord de la France, le Maroilles, et souhaite aussi se lancer dans la fabrication de pâtes fourrées. A un peu plus de 6 euros le sachet de 250 g, les pâtes aux insectes restent plus chères que des pâtes classiques, mais elle peuvent, souligne la créatrice, remplacer la viande pour les personnes qui n'en mangent pas - ou qui préfèrent les grillons. (afp/nxp) source : http://www.tdg.ch/culture/Des-ptes-aux-insectes-100-made-in-France/story/29119511?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter
×