Aller au contenu
BANGKOK 24 August 2019 16:21

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 476
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    35

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Les hauts responsables de la police touristique espèrent que l’enrôlement de nouveaux volontaires fera de la Thaïlande une destination encore plus conviviale pour les visiteurs. Quelque 108 candidats volontaires ont assisté à un séminaire présidé par le major général Worapong Thongphaiboon, chef d'état major de la police touristique, à l'hôtel Rattanakosin. Les volontaires vont grossir les rangs des 2 000 "policiers du tourisme" en Thaïlande. Le major-général Worapong a déclaré que ses hommes ne pouvaient pas être partout et que les volontaires contribueraient à renforcer la confiance en la police en aidant les touristes en difficulté. Ils seront formés aux lois, aux problèmes de circulation, aux premiers secours, à la fourniture d'informations telles que les numéros de téléphone et la recherche de zones où les touristes pourraient être exploités. Ils seront également formés en anglais et en chinois. Il n'est pas fait mention de volontaires occidentaux. Ils semblent tous Thaïlandais. https://forum.thaivisa.com/topic/1114928-tourist-police-volunteers-set-to-make-thailand-even-better-hosts/
  2. Les sept policiers attachés au commissariat de Wiang Haeng de Chiang Mai impliqués dans le drame du 23 juillet où un villageois a été tué par la police ont été sommés de cesser leurs fonctions et de rester en dehors du district dans l'attente des résultats de l'enquête, a déclaré le responsable provincial Maj-général Panudech Boonreung. Cette décision fait suite à une pétition adressée au Bureau de la police provinciale par un groupe de 50 personnes originaires de Ban Huay Krai Mai, membres de la tribu montagnarde des Lahu, qui demandaient le transfert des policiers impliqués dans l'assassinat de Jajua. Ils menaçaient de porter plainte auprès du ministère de la Justice et du Premier ministre dans les sept jours. Panudech a déclaré que l'ordre d'éloigner de Wiang Haeng le lieutenant-colonel Pol Triloj Pundee, et six officiers a été publié pour calmer les villageois pendant cette période. Un comité d'enquête neutre nommé par le gouverneur de Chiang Mai, Supachai Iamsuwan, présentera ses conclusions et décidera si les sept officiers doivent être mutés de manière permanente ou s'ils doivent reprendre leurs fonctions à Wiang Haeng. Panudech a également insisté sur le fait que la police avait tenté de procéder à l'arrestation de Jajua, recherché sur un mandat d'arrêt délivré par un tribunal de Chiang Mai le 6 novembre 2018 pour des infractions liées à la drogue dans le district de Chiang Dao. Il a ajouté que le décès résulte d'une poursuite à moto entre la police et Jajua qui serait tombé. Il aurait alors ouvert le feu, tiré deux fois sur les policiers et contraignant ces derniers à riposter, entraînant la mort de Jajua. Cependant, les villageois affirment que l'homme était innocent et n'avait pas d'armes à feu. Ils ont qualifié la «réaction trop violente» de la police de violation des droits de l’homme et ont exigé le transfert immédiat des policiers impliqués dans le meurtre afin de permettre une enquête juste et transparente. https://forum.thaivisa.com/topic/1114934-chiang-mai-police-involved-in-jajua-killing-ordered-out-of-district/
  3. Le nouveau ministre des Transports, Saksayam Chidchob, dont la famille est connue pour son circuit automobile en Isaan, veut augmenter la limite de la vitesse sur les principales routes thaïlandaises. Cette proposition faisait partie d'un ensemble de mesures proposées hier lors d'une réunion au ministère des Transports visant à répartir les responsabilités entre les cadres supérieurs. Saksayam souhaite que plusieurs affaires soient réglées au cours du mois prochain pour améliorer la sécurité, alléger la pression économique sur le public et améliorer le confort des habitants. Une mesure consiste à augmenter la limite de vitesse sur les routes à quatre voies à 120 km / h. Cela voudrait dire des autoroutes et des voies rapides. Saksayam a déclaré que cela améliorerait la circulation. La plupart des accidents, a-t-il dit, se produisent sur des routes à deux voies et en raison d’erreurs des conducteurs. Thaivisa en français ajoute que la plupart des décès concernent des conducteur de deux-roues qui ne roulent pas à 100 ou 120 km / h. Certaines portions de routes telles que l'autoroute de Chonburi sont déjà limitées à 120 km / h, mais la nouvelle mesure s'appliquerait à toutes les sections et à toutes les grandes routes. La police sera consultée. En outre, le ministre souhaite que les travaux sur Rama 2 et ailleurs soient terminés rapidement, il souhaite que des mesures soient prises pour réduire les émissions de PM 2,5 provenant des camions et des véhicules de transport en commun, et propose d'interdire les camions à 10 roues à Bangkok et Phuttamonthon, sauf entre minuit et 4 heures. Une réduction des tarifs pratiqués aux péages sur les autoroutes est également proposée pour alléger le fardeau imposé aux utilisateurs. On parle de 5 à 10 bahts. Le ministre a également promis que la question de Grab Taxi serait résolue dans trois mois. https://forum.thaivisa.com/topic/1114907-transport-minister-wants-to-raise-the-speed-limit-to-120-kmph-on-all-large-roads/
  4. Madame, Monsieur, Cette ambassade vous informe de l’ouverture de la seconde campagne de bourses scolaires pour l’année scolaire 2019-2020. Les aides à la scolarité sont proposées uniquement pour les établissements homologués suivants : • Lycée français international de Bangkok • Ecole francophone internationale de Pattaya • Ecole française internationale Jungle Samui • La Petite Ecole Bangkok · BCIS Phuket international school Les formulaires et l’ensemble des informations utiles sont consultables en suivant ce lien : https://th.ambafrance.org/Seconde-campagne-des-bourses-scolaires-2019-2020 La campagne se déroulera selon ce calendrier : 1. Date limite de dépôt des dossiers par les familles : 20 septembre 2019 ; 2. Date prévisionnelle de la tenue du Conseil Consulaire en format bourses : fin octobre 2019; 3. Réunion de la seconde commission nationale des bourses : en décembre 2019 ; 4. Notification aux familles de la décision d’attribution : fin décembre 2019. Les personnes sollicitant une bourse pour la première fois devront, au préalable, s’inscrire au Registre des Français établis hors de France (https://th.ambafrance.org/Mon-inscription-au-consulat-se-fait-en-ligne). Il est recommandé de déposer les dossiers = complets = de demande de bourses scolaires dans les meilleurs délais, en prenant rendez-vous avec le service social : - directement par téléphone au 02 657 5179 ou 78 ; - par courriel ([email protected]). Attention, tout dossier incomplet ne pourra être traité et tout dépôt après le 20 septembre 2019 fera l’objet d’un rejet. Compte tenu d’une forte demande à l’approche de l’échéance, n’attendez pas le dernier instant pour solliciter un rendez-vous ! Cordialement, Ambassade de France en Thaïlande Section consulaire Affaires sociales https://th.ambafrance.org/Seconde-campagne-des-bourses-scolaires-2019-2020
  5. ©Thai Airways par François Duclos La compagnie aérienne Thai Airways ne déploiera pas d’Airbus A380 entre Bangkok et Paris durant la prochaine saison hivernale, remplaçant la rotation quotidienne par dix vols par semaine dont certains effectués en A350. A partir du 27 octobre 2019 selon Airlineroute, la compagnie nationale de Thaïlande reliera sa base de Bangkok-Suvarnabhumi à l’aéroport de Paris-CDG à raison de dix vols par semaine. Le vol quotidien TG930/TG931 sera opéré en Boeing 777-309ER pouvant accueillir 42 passagers en classe Affaires et 306 en Economie ; les départs sont programmés à 0h05 (arrivée à 6h05), avec retour de France à 12h30 (arrivée le lendemain à 6h00). Les lundi, jeudi et samedi, un A350-900 (32+289) décollera de Bangkok à 12h15 (arrivée à 19h00) et repartira de Paris à 21h30 (arrivée le lendemain à 15h00). Thai Airways est en concurrence avec Air France sur cette route. Comme annoncé depuis janvier, le superjumbo de la compagnie de Star Alliance ne sera plus utilisé vers Roissy dès le début du mois d’octobre. Pour en bénéficier au départ de Bangkok, il faudra passer par Francfort et poursuivre sa route en partage de codes sur Lufthansa. Outre Paris et Francfort (où il sera de retour demain), les A380 de Thai Airways sont déployés cet été vers Londres, Tokyo-Narita et Osaka. Elle opère les six exemplaires commandés, ainsi que sur le long-courrier douze A350-900, quinze A330-300, 32 Boeing 777, sept 747 et huit 787 Dreamliner. Son carnet de commandes est désormais vide de tout nouvel appareil (la low cost Nok Air dont elle est actionnaire attend en principe six 737 MAX 8). https://www.air-journal.fr/2019-07-30-pas-da380-thai-airways-a-paris-lhiver-prochain-5214059.html
  6. Le roi Rama X et son épouse royale Sineenat Wongvajirapakdi, en rouge à gauche, le 28 juillet 2019. La Reine est en jaune. BANGKOK - Le roi Rama X a décerné à une major général de l'armée le titre de Royale épouse Consort, la première à recevoir ce titre depuis la fin de la monarchie absolue. Lors des cérémonies pour son 67e anniversaire dimanche, le roi Rama X a décerné le titre de «Chao Khun Phra», ou Royale Consort, au major-général Sineenat Wongvajirapakdi, l'une de ses gardes royaux. Lors d’une retransmission télévisée des célébrations de l’anniversaire du roi, Sineenat se voit attribuer le titre tandis que le roi l’ondoie avec de l’eau cérémonielle. La Gazette royale a également applaudi sa nomination en tant que garde du roi de l'unité Ratchawallop. Sineenat, 34 ans, a reçu dimanche les décorations suivantes: Le plus illustre ordre de Chula Chom Klao, 1re classe; L'ordre le plus "exalté" de l'éléphant blanc, classe spéciale; Le plus noble ordre de la Couronne de Thaïlande, classe spéciale; et médaille Rattanaporn, première classe. Sineenat, anciennement Niramon Ounprom, était auparavant infirmière à l'hôpital de l'armée à l'hôpital Ananda Mahidol. Le Rajasap, c'est à dire le langage de la cour royale d’inspiration khmère utilisé avec la famille royale, n’est pas nécessaire avec les personnes du rang Chao Khun Phra, comme l'est Sineenat. La dernière fois que l’on a décerné ce titre, c’était au plus fort de la monarchie absolue, quand Rama VI a oint l’épouse de Rama V, Chao Khun Phra Prayoon Wong ou Pae Bunnag, en 1921. La tradition de nommer des épouses consort a ensuite été abandonnée avec l'arrivée de monarques monogames. Les rois Rama VI, Rama VII et Rama IX pratiquaient tous la monogamie, alors que le roi Rama VIII ne s'était jamais marié. En mai, juste avant son couronnement, le roi Rama X a annoncé qu'il avait épousé la générale Suthida Vajiralongkorn na Ayudhya, ce qui l'a élevée au rang de Reine Suthida. D'après Wikipedia, Le Maroc et la Thaïlande étaient les seuls pays à pratiquer la polygamie. La Thaïlande avait cessé il y a 100 ans et le Maroc à l'arrivée de Mohammed 6. http://www.khaosodenglish.com/news/2019/07/30/rama-x-names-first-royal-consort-in-almost-a-century/
  7. Les touristes quittent une île idyllique et tranquille du sud de la Thaïlande après l’arrivée de gangs de jet-skis. L'île Koh Nork se trouve à l’est de Koh Yao (donc à l'ouest de Krabi), province de Phangnga. Cétait un endroit idéal pour jouir de la paix et de la tranquillité, de la plongée avec tuba et du paysage. Certaines personnes y passaient la nuit. Mais depuis que des gangs de jet-ski ont débarqué, cela a changé et les habitants constatent que les touristes ne veulent plus venir. Badin, un guide, a déclaré à Sanook que des dizaines de jet-skis arrivaient en même temps et faisaient le tour de la zone - et le problème s'aggrave. Les habitants demandent aux autorités de mener une enquête. Ils pensent que les jet-skis n’ont pas le droit d’être là et qu’ils portent atteinte à l’environnement ainsi qu’aux moyens de subsistance des voyagistes et des entreprises touristiques. L'extrême nord des îles Koh Yao appartient au Parc national d'Ao Phang Nga. Il n'est donc pas certain que Koh Nork soit protégée. https://forum.thaivisa.com/topic/1114744-paradise-lost-tourists-disappearing-from-thai-island-as-jet-ski-gangs-move-in/
  8. Posté par Emmelyne Vadnais et Thaivisa Si l’e-cigarette n’est clairement pas la bienvenue en Thaïlande, elle permet également à certains policiers de procéder à des magouilles pour extorquer de l’argent. Manque de chance pour quatre policiers de Pattaya, ce n’est cette fois pas à un touriste ou à citoyen lambda qu’ils se sont attaqué mais bien au fils d’un colonel de la police du nord-est de la Thaïlande… UNE EXTORSION DE FONDS, DES SANCTIONS DISCIPLINAIRES ! A Pattaya en Thaïlande, quatre policiers véreux ont choisi la mauvaise personne à extorquer dans une affaire de vente d’e-cigarettes. En effet, la victime s’est révélée être le fils d’un colonel de la police du nord-est du pays. Après l’arrestation, 40 000 bahts (1150 Euros) ont été exigés, il a finalement a été libéré et s’est rendu directement à la police de la ville. Suite à cette affaire, le chef de la police provinciale de Chonburi a ordonné que des sanctions contre les quatre policiers corrompus. Phanuwat Suban Na Ayuthaya, 24 ans, a rapporté l’extorsion de fonds au capitaine de police Thanin Kanphai. Il a déclaré qu’un homme l’avait contacté à une station-service du sud de Pattaya pour acheter deux kits d’e-cigarettes et qu’un prix de 1250 bahts était convenu. Il s’est avéré que cette demande était un piège organisé par la police. Quatre hommes qui se sont identifiés comme des policiers de la région 2 (division 4) l’ont emmené dans une camionnette noire de la police. Au cours du voyage, un des chauffeurs a annoncé qu’ils le relâcheraient s’il était prêt à payer 40 000 bahts. Phanuwat a déclaré qu’il ne disposait pas de cette somme et a proposé son bracelet en or (d’une valeur d’environ 20 000 bahts) et 5 000 baht en espèces. Les policiers l’ont alors laissé partir. Manque de chance, Phanuwat est le fils d’un colonel de police, commandant adjoint de l’Isaan. L’affirmation du plaignant concernant l’extorsion a été vérifié par la vidéosurveillance. Le major-général Nanthachart Suphamonkhon, commandant de la police provinciale, a ordonné aux quatre policiers de faire face à toutes les procédures disciplinaires qui s’imposeront. https://news.thaivisa.com/article/38151/pattaya-oops-cops-extorted-son-of-top-policeman-in-e-cigarette-sting http://www.vapoteurs.net/thailande-des-policiers-tentent-dextorquer-le-fils-dun-grade-pour-une-vente-de-cigarette/ Le nouveau chef de la police était censé combattre la corruption endémique dans le commissariat de Pattaya.
  9. PHUKET: Un bébé âgé de sept à dix jours seulement a été retrouvé abandonné devant la chambre louée par une femme tôt le 29 juillet. Le lieutenant Sopanat Nayao de la police de Thalang a été appelé sur les lieux, Soi Taphang dans le Moo 4, Thepkrasattri, à 5h30. Sasikan Chuaychu, 32 ans, de Yantakao, Trang, a déclaré à la police qu'elle dormait quand elle a été réveillée par le bruit d'un bébé en pleurs. Elle ouvrit la porte d'entrée pour trouver le petit garçon emmailloté dans un linge devant sa porte. À côté du bébé se trouvait un sac en plastique contenant une bouteille de lait et des couches. Le cordon ombilical avait été sectionné mais il restait une plaie à vif. Des secouristes ont rapidement conduit le bébé à l'hôpital de Thalang pour qu'il soit soigné. Le lieutenant Sopanat a déclaré que la police poursuivait son enquête, notamment en contrôlant la vidéosurveillance de la zone, dans l’espoir d’identifier et de contacter la mère ou d’autres parents du bébé. https://forum.thaivisa.com/topic/1114603-baby-boy-abandoned-on-rented-room-doorstep/ Les très très nombreuses jeunes mères qui abandonnent leurs bébés sont de deux types : celles qui tentent de le tuer ou qui espèrent qu'ils meurent et celles qui trouvent l'équivalent d'un "tiroir à bébé" comme c'est le cas ici. Le nombre de grossesses non voulues qui arrivent à terme ne baisse pas.
  10. Ganja: Vous ne pouvez pas simplement commencer à cultiver de l'herbe, prévient le ministre de la Justice Le nouveau ministre thaïlandais de la Justice a répété que la marijuana était toujours un stupéfiant et a prévenu ses compatriotes qu’ils ne pouvaient pas simplement jardiner et commencer à en faire pousser. Selon Sanook, Somsak Thepsuthin a déclaré que la Thaïlande restait signataire de deux conventions internationales sur les stupéfiants introduites en 1961 (adaptées en 1972) et en 1971. La marijuana à des fins médicales est désormais légale en Thaïlande après les modifications apportées à la loi à la fin de l'année dernière. Somsak a déclaré que des mesures strictes étaient en place, le gouvernement étant soucieux de la santé de la population et ne souhaitant pas un commerce clandestin. Le commerce de la marijuana doit être réglementé par le gouvernement et les personnes qui souhaitent faire pousser de la marijuana à des fins médicales doivent obtenir un permis conformément à la loi. Il a déclaré que 400 pharmaciens et médecins et 2 900 praticiens de médecine traditionnelle à base d'herbes avaient été formés à l'utilisation de la marijuana à des fins médicales. https://forum.thaivisa.com/topic/1114714-ganja-you-cant-just-start-growing-weed-warns-justice-minister/ Ce qui semble être une non-information est, en fait, une information importante. Le premier ministre Chan-o-cha a été élu premier ministre avec l'apport des voix du Bhumjaithai qui a fait campagne sur la légalisation du cannabis. Si le gouvernement n'avance pas sur ce dossier le Bhumjaithai pourrait passer dans l'opposition et Chan-o-cha pourrait tomber.
  11. La police de Bangkok est à la recherche de motocyclistes adolescents qui ont organisé une course devant le Grand Palais samedi soir, veille de l'anniversaire du roi. La course était terminée lorsque la police est arrivée sur les lieux, mais des enregistrements de vidéosurveillance et des vidéos postées sur les médias sociaux leur ont fourni des indices sur l’identité des motards. Les clips obtenus par Nation TV ont apparemment été filmés par un spectateur à l'aide d'un téléphone et ont peut-être été partagés par l'un des organisateurs de la course. Un porte-parole de la police a déclaré que des agents du poste de Chana Songkhram étaient en train de visionner des vidéos prises par les caméras de surveillance. Le colonel Pol, Krissana Phathanajaroen, a exhorté les parents à veiller à ce que leurs enfants évitent les courses de rue, avertissant qu’ils risquaient eux aussi d’être poursuivis en justice pour ne pas avoir gardé leurs enfants sous contrôle. Un policier de haut rang a déclaré que c'était la première fois qu'il y avait des courses de motos dans les environs du palais. Le général de police Pol Senit Samranruamkij a déclaré que deux adolescents vus dans un clip vidéo en train de regarder la course avaient été identifiés et sermonnés. Deux motards vus dans le clip seront accusés de mise en danger de la vie d'autrui et de course de rue, a-t-il déclaré. Ces courses de rue qui parfois réunissent 100 jeunes peuvent se terminer par des accidents mortels. Les adolescents jouent au chat et à la souris avec la police qui ne sévit jamais vraiment. Ces courses existent depuis des décennies et elles prospèrent. https://forum.thaivisa.com/topic/1114678-bikers-sought-after-illegal-racing-outside-grand-palace/
  12. La marine royale thaïlandaise a déclaré vouloir acheter un deuxième sous-marin d'une valeur de 12 milliards de bahts à la Chine. Sous le gouvernement militaire du NCPO, le cabinet a approuvé le projet de la marine, en 2016, pour acheter trois sous-marins à la Chine d'une valeur de 36 milliards de bahts. Les achats seraient répartis sur 11 ans. La marine a annoncé qu’elle attendait que le nouveau parlement approuve le budget 2020 avant que l’achat d’un deuxième sous-marin puisse être approuvé. La construction du premier sous-marin pour la Thaïlande a débuté en Chine en septembre dernier et il devrait être livré en 2023. La marine a eu du mal à intéresser les anciens gouvernements thaïlandais, mais le gouvernement militaire, depuis 2014, était beaucoup plus compréhensif envers leurs demandes. La Marine a déclaré au Cabinet qu'il n'y avait pas eu d'achat de sous-marins depuis 60 ans et que la Marine thaïlandaise avait besoin de sous-marins pour protéger les intérêts maritimes et côtiers du pays «y compris la mer d'Andaman et le golfe de Thaïlande» (Thaitiger se demande quelles autres "eaux territoriales" il y aurait à protéger ??). En 2011, la marine souhaitait acheter six sous-marins d'occasion de fabrication allemande pour un coût de 7,7 milliards de bahts, mais les demandes avaient été rejetées par le gouvernement Yingluck Shinawatra. Depuis lors, il y a eu un virage politique à l'est et une augmentation des dépenses militaires avec la Chine. https://forum.thaivisa.com/topic/1114709-thai-navy-pushing-cabinet-for-a-second-chinese-submarine/
  13. Comme l'expliquent les médias du monde entier, les lois thaïlandaises relatives à Internet, à la diffamation et à lèse majesté sont très strictes. De plus, depuis quelque temps, les étrangers sont dans le collimateur. La diffamation peut, d'ailleurs, très bien s'exercer entre occidentaux. La modération déjà sévère du forum Thaivisa en anglais va devenir encore plus féroce. Thaivisa en français bien que n'ayant jamais connu le moindre problème dans son forum clôt définitivement la possibilité de répondre. Quant à la page Facebook, Thaivisa n'est pas en première ligne. Si A insulte B sur Facebook, c'est M. Zuckerberg et M. A qui seront poursuivis. Cependant, Thaivisa ne veut pas que l'on écrive "M. A a été arrêté par la police à la suite d'un commentaire publié sur la page Facebook de Thaivisa." Nous souhaitons, par ailleurs, protéger M. A et M. B et soutenir les autorités thaïlandaises dans leur travail d'épuration de l'Internet. Bien souvent M. A insulte M. B en réponse à un commentaire de celui-ci. C'est donc le premier commentaire qu'il faut supprimer même s'il est licite. Ainsi nous allons tout mettre en œuvre pour vous empêcher de commenter. Facebook ne nous aidera pas, au contraire, car la chienlit et l’invective, c'est justement le gagne-pain de cette entreprise. Donc ne soyez pas étonnés si vos commentaires sont systématiquement supprimés, si vous êtes bannis de la page, etc. Nous agirons de manière arbitraire, il n'y a rien de personnel dans ce processus. N'en soyez ni vexé ni choqué. Bien évidemment, vous êtes toujours les bienvenus en tant que lecteurs sur le site où personne ne peut être banni. Rappel, nous ne lisons pas les commentaires (même ceux qui seront supprimés), ni les messages. Pour nous contacter : [email protected]
  14. Au cours des vingt dernières années, la Thaïlande est devenue de plus en plus populaire auprès des étrangers qui décident de s’y établir. Mais le nombre d'expatriés vivant en Thaïlande est toujours resté un mystère. À différents moments de la dernière décennie, des chiffres officieux communiqués à Thaivisa par diverses agences gouvernementales faisaient état d'une population expatriée en Thaïlande de 500 000 à 1 million de personnes. Selon Thaivisa, les divergences entre ces estimations sont dues aux différentes manières selon lesquelles divers ministères et organismes gouvernementaux classent les étrangers en tant qu '"expatriés" - c'est-à-dire un étranger qui réside en Thaïlande de manière permanente -. De nombreux étrangers en "long séjour" (6 mois l'hiver par exemple) sont encore officiellement classés en tant que touristes. Toutefois, les chiffres publiés plus tôt cette année par l’Organisation des Nations Unies, citant le bureau de l’immigration de la Thaïlande, révèlent que la population expatriée en Thaïlande est considérablement inférieure à ces vagues estimations. Selon les chiffres publiés dans le rapport sur les migrations en Thaïlande en 2019, seulement 150 707 expatriés résident en Thaïlande, dont 72 969 sont des retraités. Ces chiffres sont basés sur les «visas délivrés en 2017» par le bureau d'immigration thaïlandais. Cependant, il n’est pas clair si les «visas» font référence à des extensions de séjour délivrées par l’immigration en Thaïlande ou s’il s’agit également de visas réels délivrés par le ministère des Affaires étrangères dans les ambassades et consulats de Thaïlande dans le monde entier - ou les deux. Citant le Ministère du travail, le rapport indique qu'il y a également 112 834 étrangers «professionnels et qualifiés» travaillant en Thaïlande. A ne pas confondre avec les migrants des pays voisins. On ne sait pas non plus s’il existe un recoupement dans les chiffres entre ceux qui travaillent et ceux qui résident en Thaïlande. Même s’il n’y a pas de personnes comptées deux fois, ces chiffres placeraient la population expatriée de la Thaïlande à environ 263 000 personnes - bien en deçà des estimations précédentes. Cependant, des études antérieures menées en Thaïlande avaient estimé que le nombre d'expatriés était plus élevé. Une étude réalisée par l’Institut de recherche sociale de l’Université Mahidol à partir de données de 2010 révèle qu’environ 440 000 expatriés vivent en Thaïlande, dont 141 000 Chinois, 85 000 Britanniques, 80 000 Japonais, 46 000 Indiens, 40 000 Américains et 24 000 Allemands et 23 000 Français. Le nombre de Français est conforme à nos estimations et celles du consulat puisqu’il faut ajouter les personnes inscrites aux registre et celles qui refusent d'être recensées mais sont bien expatriées. S'il y a bien entre 23 et 30 000 Français vivant en Thaïlande, le nombre d'étrangers est, au total, bien supérieur à 150 ou 200 000. D'autant que le nombre d'expatriés Chinois a sévèrement augmenté depuis 2010. Il se peut bien sûr que la communauté des expatriés thaïlandais soit en déclin massif. Selon des études de 2010, le nombre d’expatriés en Thaïlande serait plus proche de 500 000, tandis que les données les plus récentes estiment ce nombre entre 150 000 et 263 000. Thaivisa en français rappelle que le nombre de Français inscrits au registre ne cesse d'augmenter et n'est pas orienté à la baisse. On ne peut s’inscrire au registre si l'on n'a pas un visa local de longue durée. Que les données de 2010 et 2017 soient comparables ou non, la réalité est que le nombre exact d'expatriés vivant en Thaïlande demeure mystérieux. https://forum.thaivisa.com/topic/1114408-the-mystery-of-exactly-how-many-expats-live-in-thailand/
  15. Le responsable de l'Office du tourisme de Thaïlande a brossé un tableau très rose du tourisme étranger et national en Thaïlande. Cela après que les opérateurs sur le terrain ont souligné une baisse de 30% de la fréquentation en basse saison, note Thaivisa. Le message est clair : pas de morosité, c'est toujours le plein boum! Au moins selon Yuthasak Suphasorn, le chef du TAT. Il a ajouté que les tendances montraient que les touristes thaïlandais et étrangers dépenseraient 820 milliards de bahts au troisième trimestre (juillet à septembre), soit une augmentation de 9% par rapport à la même période de l'année dernière. 9,7 millions d'étrangers devaient arriver (entre juillet et septembre), soit 7% de plus. Leurs dépenses de 530 milliards représenteraient une augmentation de 11% par rapport à l’année dernière. Le marché intérieur verrait une augmentation de 6% du nombre de touristes et de 5% des revenus. Tout cela indique une hausse au quatrième trimestre qui permettrait au TAT d'afficher des chiffres conformes à ses objectifs annuels en fin d'année. Des rapports ont récemment suggéré que le tourisme dans des endroits comme Phuket, Pattaya et Chiang Mai avait baissé de 30% par rapport à l'année dernière. https://forum.thaivisa.com/topic/1114546-tat-latest-tourism-set-for-9-rise-in-third-quarter-yearly-expectations-to-be-met/
  16. Un champ de riz en Thaïlande. Photo: VNA Bangkok (VNA) – 2019 est une année difficile pour le secteur du riz de Thaïlande en raison de la sécheresse prolongée dans le Nord-Est et du niveau élevé du baht. La nouvelle a été communiquée par Chookiat Ophaswongse, président d’honneur de l’Association de l’exportation du riz de la Thaïlande. Si cette situation se prolonge jusqu'en août, les exportations de riz de Thaïlande cette année pourraient être ramenées à 8,5 millions de tonnes, le volume le plus faible de ces sept dernières années, a-t-il déclaré. Chookiat Ophaswongse a estimé que l’augmentation de la valeur du baht actuelle au niveau moyen de 30,8 baths par dollar par rapport à celle de 32 baths par dollar au début de l’année a entraîné une diminution des recettes totales des exportations de riz de la Thaïlande, d’environ 20 milliards de baths (soit 647 millions de dollars). En l'absence de pluie d'ici août, le pire scénario est grave: la production de riz et de paddy Hom Mali dans le Nord-Est a été réduite à 4-4,5 millions de tonnes par rapport à une production normale de 8,5-9 millions de tonnes, soit une baisse d’environ 40% - 50 %, a-t-il déclaré. L'offre de riz thaïlandais Hom Mali devrait chuter de quelque 4 millions de tonnes à environ 2 millions de tonnes, ce qui signifie que les Thaïlandais ne disposent pas de riz de qualité supérieure pour l'exportation, a-t-il ajouté. Les longues périodes de sécheresse pourraient faire augmenter les prix du paddy Hom Mali de 16.000 baths par tonne à 25.000 baths par tonne, tandis que le prix sur le marché intérieur du riz Hom Mali pourrait passer de 25.000 baths par tonne à 36.000 baths par tonne. Le président de l'Association des exportateurs de riz de Thaïlande (TREA), Charoen Laothamatas, a déclaré que les exportations de riz de la Thaïlande avaient atteint le taux le plus bas en juin, à seulement 578.000 tonnes, soit un niveau bien inférieur à la moyenne de 720.000 tonnes des premiers mois de cette année. Cette baisse a entraîné une chute de 19,6% des exportations nationales totales de riz au premier semestre par rapport à la même période de l’année dernière, à seulement 4,36 millions de tonnes. La Thaïlande s'attend à gagner environ 4,7 milliards dollars des exportations de riz en 2019, en baisse de 17% par rapport à l'année dernière.-VNA https://fr.vietnamplus.vn/thailande-la-secheresse-frappe-le-secteur-du-riz/124592.vnp
  17. Les autorités du Myanmar vont accorder au 1er octobre un visa à l'arrivée aux visiteurs de six pays supplémentaires afin de promouvoir davantage le tourisme, selon un récent communiqué du ministère des Hôtels et du Tourisme. Les ressortissants d'Australie, d'Allemagne, d'Italie, de Russie, d'Espagne et de Suisse seront autorisés à entrer sans visa préalable via les aéroports internationaux de Yangon, de Mandalay et de Naypyidaw, a-t-il précisé. Cette mesure fait suite à celle concernant les touristes de Corée du Sud et du Japon et à celle décidée en octobre 2018 pour les touristes chinois. Elles ont ainsi permis de favoriser considérablement l'augmentation des arrivées touristiques au Myanmar, atteignant les 2,14 millions au premier semestre 2019, soit +420.000 par rapport à la même période en 2018 où 1,72 million de visiteurs étaient entrés dans le pays, d'après le ministère. Le Myanmar a accueilli plus de 3,55 millions de touristes étrangers en 2018, la Chine occupant la première place parmi les visiteurs asiatiques, suivie de la Thaïlande, selon les statistiques. Les autorités s'efforcent d'attirer davantage de touristes étrangers, avec l'objectif d'atteindre le cap des sept millions de visiteurs d'ici 2020. http://french.china.org.cn/foreign/txt/2019-07/29/content_75043799.htm
  18. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a rejeté vendredi l'affirmation d'un parlementaire l'accusant d'avoir planifié le coup d'État militaire de 2014 longtemps à l'avance. «J'ai pris la décision ce jour-là. Je n’avais pas planifié cela à l’avance », a déclaré le général Prayut lors de la séance commune des députés et des sénateurs, au deuxième jour du débat sur les politiques de son nouveau gouvernement. Il faisait allusion au 22 mai 2014, jour où il a amené une junte à prendre le pouvoir lorsqu'il était chef de l'armée. Cette décision est intervenue après une réunion avec de hauts responsables du gouvernement et de l'opposition (de l'époque), ainsi que des manifestants (qui demandaient le coup d'état). Durant cette réunion, Prayut n'a pas réussi à les convaincre de trouver une solution à des mois de violences sanglantes dans la rue. Le chef du parti Prachachat, Wan Muhammad Nor Matha, a provoqué des remous jeudi lorsqu'il a pressé le Premier ministre d'expliquer les raisons de la planification d'une prise de pouvoir "pendant trois ans" avant de donner l'ordre à des troupes et des chars de sortir dans les rues. M. Wan était membre du parti gouvernemental Pheu Thai à l'époque.
  19. Agence nationale de presse Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a annoncé, lors de sa déclaration de politique générale, qu'il se chargerait personnellement du Bureau de la police royale et qu'il réformerait la force de police en priorité. La réforme de la police a toujours été une priorité pour les groupes de citoyens et les mouvements en faveur de la démocratie. Elle avait été promise par le précédent gouvernement Prayut il y a cinq ans, mais rien de concret n'a eu lieu, le gouvernement manquant de volonté politique et du courage nécessaire pour réformer la police (sic). Dans la déclaration de politique générale, le Premier ministre s'est engagé à entreprendre les réformes, y compris la restructuration de l'organisation des forces de l'ordre, afin de rendre la police plus responsable et restaurer la confiance de la population. Au cours des cinq dernières années, la police royale thaïlandaise a été placée sous la supervision du vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan. Au lieu de réformer la police, il a choisi de nouer des relations étroites avec des officiers de police de haut rang (re-sic). La police royale thaïlandaise est une énorme organisation comptant plus de 230 000 agents répartis dans tout le pays sous plusieurs bureaux. Elle est souvent considérée comme la quatrième force armée de la Thaïlande, après l’armée, l’armée de l’air et la marine. L'idée de séparer les fonctions, par exemple de confier les enquêtes à une organisation indépendante afin de garantir une meilleure justice pour le public, a été farouchement combattue par la plupart des policiers. https://forum.thaivisa.com/topic/1114410-pm-to-oversee-police-to-ensure-reform/
  20. BANGKOK (Reuters) - Le roi thaïlandais Maha Vajiralongkorn sera exempt d'impôt sur certaines de ses propriétés foncières, selon une annonce du gouvernement. Le roi, qui a célébré son 67e anniversaire dimanche, a supervisé des changements majeurs dans la gestion des affaires royales depuis son accession au trône en 2016. Le Crown Property Bureau, qui gère les avoirs de la monarchie de plusieurs milliards de dollars et contrôle de vastes propriétés à Bangkok, a été placé sous le contrôle direct du roi en 2017. Son statut d'exonération fiscale antérieure a ensuite été supprimé. Mais certaines des terres et des établissements du roi seront désormais exonérées d'impôt, selon la nouvelle législation publiée vendredi dans la Gazette royale. Ils comprennent des terres et des établissements qui sont "utilisés dans les affaires de l'État, les affaires royales ou utilisés par les agences du roi", indique le document. Les biens utilisés dans d'autres affaires par le roi ou par des membres de la famille royale, à des fins d'intérêt public ou utilisés comme lieux de culte seront également exempts d'impôt. Ceux qui ne correspondent pas aux descriptions ci-dessus seront exonérés d'impôt "uniquement dans les parties utilisées à des fins non lucratives", a ajouté le document. Le Crown Property Bureau détient 6 560 hectares de terrain en Thaïlande, dont 40 000 contrats de location dans le pays, dont 17 000 dans la capitale, Bangkok, selon une biographie de 2011 du père de Vajiralongkorn, "Le roi Bhumibol, le travail d'une vie". Le roi thaïlandais a été classé comme le monarque le plus riche du monde. Business Insider a estimé sa fortune personnelle à plus de 30 milliards de dollars en 2018. Son père, le roi Bhumibol, a également été classé par Forbes comme le souverain le plus riche du monde en 2011. L'annonce du gouvernement a également énuméré 10 autres types de terrains non assujettis à la taxe, notamment des propriétés inutilisées détenues par des entreprises d'État, des terrains vierges entourant les pistes de l'aéroport et des établissements liés aux chemins de fer. https://forum.thaivisa.com/topic/1114507-thai-king-exempted-from-tax-on-some-land-properties/
  21. Un groupe d'expatriés basé dans l’Isaan a lancé une pétition en faveur d’une réforme des règles de l’immigration de la Thaïlande et de la suppression du formulaire TM.30. Et accessoirement du TM 28. Le groupe se décrit comme un «groupe d'étrangers et de Thaïlandais souhaitant une réforme de l'immigration thaïlandaise». Le célèbre blogueur Richard Barrow s'est associé à cette démarche. La pétition peut être trouvée en suivant les liens. Thaivisa en français reste prudent et ne donne pas le lien directement. Les organisateurs ont pour objectif de faire signer la pétition à 10 000 personnes. Une fois l'objectif atteint, la pétition, ainsi que la lettre ci-dessous, seront envoyées au Premier ministre thaïlandais, au chef de la division de l'immigration de Thaïlande et au ministère des affaires étrangères, indique le site. La lettre dit ceci : Au gouvernement thaïlandais et à l'immigration thaïlandaise Nous sommes un groupe représentatif de personnes étrangères (et thaïlandaises) vivant en Thaïlande avec un conjoint ou partenaire thaïlandais et des enfants thaïlandais. Nous travaillons ici, contribuons à la communauté et à l'économie du pays. Nous aimons la Thaïlande et faisons de notre mieux pour respecter les lois locales. Récemment, les nouvelles règles appliquées par l'immigration posent d'énormes problèmes à la communauté étrangère et à certains d'entre ceux qui ont vécu ici et qui n'ont causé aucun problème aux autorités thaïlandaises. En vertu de l'article 37, tout étranger résidant en Thaïlande qui visite une autre province pendant plus de 24 heures doit se présenter à l'immigration. Il y a 77 provinces en Thaïlande. Cela signifie que si un enseignant étranger vit à Buriram et décide de passer un week-end à Surin, le lundi matin, il ne pourra pas enseigner. Il devra se présenter à l'immigration. S'il habite avec sa femme et ses enfants, le propriétaire (son épouse) doit également se présenter à l'immigration avec un formulaire TM30. L’immigration a déjà des archives de toutes les adresses des étrangers. Tout étranger doit indiquer son adresse via le formulaire TM47 s’il reste en Thaïlande pendant 90 jours. Nous comprenons parfaitement le raisonnement derrière le formulaire TM47 et beaucoup ont accueilli favorablement les rapports des 90 jours en ligne. C'est le cas dans la plupart des pays occidentaux. Nous devons également demander une extension de visa d'un an. Jusqu'en 2018, l'utilisation du formulaire TM30 n'avait jamais été strictement appliquée. Mais maintenant, les étrangers et les Thaïlandais se voient imposer une amende pour ne pas avoir rempli le formulaire TM30 lors du retour à leur domicile après un week-end dans une autre province. Ce signalement s'applique également aux touristes mais il est du devoir des hôtels de signaler ces étrangers à l'immigration. Qu'advient-il des personnes résidant dans un hébergement AirBNB ? Ou vivre dans des maisons avec des propriétaires thaïlandais ou même avec leur famille thaïlandaise qui est propriétaire du logement ? De plus en plus de touristes sont frustrés par l’application nouvelle de la règle du TM30. Collectivement, le groupe de personnes signant cette pétition souhaiterait voir une modification de la loi qui conduirait à la suppression complète du formulaire TM30. Cette loi sur l'immigration est en vigueur depuis 1979. Les lois peuvent changer et évoluer pour rester en phase avec la technologie d’aujourd’hui. Nous croyons fermement que le formulaire TM30 est obsolète et cause beaucoup trop de problèmes qui n'existaient pas dans le passé. Les touristes et les expatriés arrivant en Thaïlande sont également contrôlés dans les aéroports ou les points d'immigration. La technologie s'améliore, signaler des adresses sur papier, en personne, n’est pas efficace et même contre-productif. L'utilisation du formulaire TM 30 ne fait rien pour aider à minimiser le terrorisme, et présente une obligation pour les propriétaires thaïlandais, car ce sont eux qui doivent signaler leurs "invités" étrangers. Quant au formulaire TM28, il est également inefficace, car la plupart des postes de police ne savent même pas de quoi il s'agit et ne l’acceptent souvent pas même s’il est écrit clairement sur le document que celui-ci peut être soumis à un poste de police local (voir le paragraphe 37 (4). de la loi sur l'immigration). Donc, de nombreuses modifications pourraient être apportées aux articles 37 et 38 de la loi sur l'immigration de la Thaïlande. Respectueusement, nous appelons le gouvernement thaïlandais à modifier la loi sur l'immigration ou, comme avant 2018, à ne pas appliquer la loi sur le formulaire TM30 de manière aussi rigoureuse. En tant que groupe, nous pensons que l'application stricte du formulaire TM30 ne fera que créer plus de problèmes et nuira au tourisme, aux investissements étrangers et à l'existence de familles thaïlandaises vivant avec des étrangers. Nous le demandons dans l'intérêt de la Thaïlande. C’est notre plaidoyer solennel au nom de chaque étranger résidant ou voyageant dans notre bien-aimée Thaïlande. Veuillez accepter cette lettre en tant que suggestion et moyen de résoudre un problème qui, selon nous, ne pourrait que renforcer la pression et éventuellement avoir une influence négative sur l’économie thaïlandaise. Respectueusement votre. Longue vie au roi. [écrive son nom ici] https://forum.thaivisa.com/topic/1114466-expat-group-launches-online-petition-calling-for-tm30-to-be-scrapped/ Thaivisa en français note que, de facto, des dizaines de milliers d'expatriés se mettent hors la loi tous les jours en passant les frontières d'une province pour aller dormir chez un ami. Par exemple si vous habitez Bangkok et que votre ami habite Pathum Thani ou Samut Phrakan, vous êtes déjà hors la loi car vous n'aurez pas prévenu la police. Se faire prendre et payer l'amende n'est pas anodin car cet incident est inscrit dans votre dossier et la prochaine extension de votre visa peut être remise en cause. A moins que l'objectif final de l'administration ne soit de faire baisser le nombre d’étrangers vivant en Thaïlande.
  22. Un touriste espagnol serait mort accidentellement alors qu'il tentait de descendre d'une cascade sur l'île de Samui, samedi. La victime, David Alejandro Rocamudi Conesa, âgé de 26 ans, aurait été séparé d'un groupe d'amis, alors qu'ils exploraient la cascade Na Muang 2. Cependant, après leur retour à leur hôtel et, comme David n’était pas rentré à la nuit tombée, ses amis ont demandé au personnel de l’hôtel d’alerter les autorités. Une équipe de sauveteurs de la fondation Kuson Songkroh a été envoyée à la cascade, où elle a recherché le chemin emprunté par les touristes pour remonter la cascade, mais n'a trouvé aucune trace de l'homme. L’équipe a ensuite concentré ses recherches sur les interstices entre des rochers au bord de l’eau et a finalement trouvé le corps de la victime coincé entre deux rochers et partiellement submergé. En raison de l'obscurité et de la situation périlleuse, l’équipe est rentrée et y retourne ce jour pour récupérer le corps. Les amis de la victime ont été informés immédiatement. Les autorités supposent que David est mort accidentellement à cause de la surface glissante du chemin de trekking. https://www.thaipbsworld.com/spanish-tourist-dies-in-plunge-from-waterfall-on-koh-samui/
  23. Bangkok (VNA) – Le Premier ministre thaïlandais Prayut Chan-ocha s’est engagé à mener son pays sur la voie du progrès, alors que le débat parlementaire sur la déclaration de politique générale du gouvernement s’est achevé samedi 27 juillet après 34 heures de débats. Le Premier ministre Prayut Chan-ocha s’est engagé à aider la Thaïlande à sortir du piège du revenu intermédiaire. Source: bangkokpost.com Prayut Chan-ocha a déclaré que les deux journées de délibérations ont été une occasion pour tout le monde de se rencontrer et de se connaître. Il a indiqué croire que tout le monde aime le pays et veut que le pays aille de l’avant. Les médias locaux ont indiqué avant la réunion que la déclaration de politique du chef du gouvernement vise à faire de la Thaïlande un pays développé via 12 politiques urgentes et de 12 politiques à long terme, axées sur le projet de corridor économique de l’Est (CEE). Il a promis de faire avancer le pays malgré le scepticisme de nombreux députés au sujet de ces politiques. "En fait, nous avons rédigé les politiques de gestion du pays de manière à les harmoniser avec la stratégie nationale du pays avec un plan quinquennal." Le Premier ministre thaïlandais a remercié le président et les membres du Parlement pour leurs suggestions sur la manière de gérer le pays et de résoudre les problèmes du pays. Il a indiqué que le gouvernement utilisera toutes les suggestions qui aideront à faire avancer le pays. Une réunion aura lieu en octobre avec toutes les agences gouvernementales pour trouver des moyens de mettre en œuvre le plan, a-t-il fait savoir. "Nous allons administrer le pays avec la primauté du droit et faire avancer fermement la Thaïlande, sans laisser personne derrière," a-t-il affirmé. Le nouveau cabinet thaïlandais, composé de 39 sièges et de 36 membres, a prêté serment le 16 juillet. En vertu de la Constitution thaïlandaise, dans les 15 jours suivant son entrée en fonction, le gouvernement devra présenter au Parlement sa déclaration de politique générale orientant le développement du pays dans quatre prochaines années. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/thailande-le-premier-ministre-promet-de-faire-avancer-le-pays/124557.vnp
  24. Un propriétaire de centre de villégiature thaïlandais est venu à la rescousse après que quelqu'un a posté un message Facebook affirmant qu’un jeune garçon de 10 ans vivait sous un pont à Khon Kaen. Seksan Phrabanthao ou Nong Ta avaient passé cinq jours sous le pont lorsqu'Attaphon Liampeng, 29 ans, propriétaire de Khao Chee Jan Villa, apprit sa situation désespérée sur les médias sociaux et alla le chercher. Ta dormait sous le pont lorsque son sauveur est arrivé. Il avait fait un lit d'herbe et fourré du foin dans un sac à engrais pour fabriquer un oreiller. Un auvent tenait les animaux à distance. Après avoir parlé à l'enfant, ils sont allés chez Attaphon, qui a ensuite contacté un chef de village et s'est efforcé de contacter les proches du garçon. Ta lui a dit qu'il vivait avec "sa mère et son père" jusqu'au 20 juillet, date à laquelle ils l'ont abandonné avec 800 bahts et nulle part où vivre. Il a choisi le pont comme point de chute. Des proches ont dit à Attaphon que les vrais parents du garçon l'avaient abandonné il y a longtemps et qu'il était pris en charge par d'autres membres de la famille qui n'avaient pas les moyens de continuer à le faire. Il est sur le point d'être adopté par Attaphon qui a demandé aux gens de ne pas donner d'argent. S'ils veulent contribuer, ils doivent se rendre en personne le voir à son hôtel, a rapporté Daily News, qui a qualifié Attaphon de héros. https://forum.thaivisa.com/topic/1114239-power-of-social-media-hero-comes-to-the-rescue-for-10-year-old-boy-living-under-a-bridge/ Il y a quelques décennies, on voyaient des enfants de rues un peu partout. Les gouvernements successifs et l'enrichissement de la population ont quasiment éliminé ce phénomène. Les services sociaux font un travail remarquable mais bien évidemment la misère n'est éradiquée ni en Thaïlande ni ailleurs sur la terre.
  25. Le vice-Premier ministre, le général Prawit Wongsuwan, a finalement pris la parole devant le Parlement pour expliquer ses projets d'acquisition d'équipements pour les forces armées royales. Dans le cadre de la déclaration de politique générale du gouvernement vendredi, Prawit a déclaré que le budget proposé par le ministère de la Défense couvrirait l'achat d'équipements pour l'armée, la marine et l'aviation, ajoutant que l'équipement des Forces armées royales est actuellement âgé de plus de 20 ans. Le vice-ministre de la Défense, le général Chaichan Changmongkol, a ajouté que les pays allouent généralement 2% du PIB à l'acquisition d'équipements de l'armée. Cependant, après la crise financière de 1997, les fonds alloués à l'armée représentaient moins de 1,1% du PIB. Par conséquent, a-t-il dit, une grande partie de l'équipement nécessite désormais un entretien (renouvellement). Dans l’intervalle, le vice-ministre de la Défense a expliqué que l’achat de sous-marins faisait partie de la stratégie de la marine visant à protéger les mers de la Thaïlande, ajoutant que le processus d’acquisition prendrait six ans. Il n'a pas de qui les "mers de la Thaïlande" devaient être protégées. Pour mémoire, Prawit n'est plus ministre de la défense puis que Chan-o-cha cumule les postes de premier ministre et ministre de la défense. https://forum.thaivisa.com/topic/1114215-prawit-explains-plans-to-purchase-army-equipment/
×