Aller au contenu
BANGKOK 22 July 2019 12:53

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 295
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    35

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Un Japonais arrêté en Thaïlande en overstay depuis près de 19 ans L’immigration de Phetchabun et la police de Lomsak ont arrêté un retraité japonais hier. Takahiro Nakahara, âgé de 76 ans, vivait dans le royaume depuis l'an 2000 avec un visa de tourisme qu’il n’avait prolongé qu’une fois. Il avait dépassé son droit de rester en Thaïlande de... 6 734 jours. Il sera expulsé. Il a été arrêté hier après-midi dans une maison de Nam Kor. Il est arrivé en Thaïlande le 29 septembre 2000 et a, par la suite, prolongé son visa de tourisme jusqu'au 27 décembre de la même année. Il n'a plus jamais été vu par l'immigration. On n'a pas de détails personnels sur M. Nakahara - il a simplement été livré à la police de Lomsak et risque l'expulsion. L'immigration de Phetchabun continue à rechercher des immigrants et travailleurs clandestins et des propriétaires de maison ou des hôtels ne signalant pas que des étrangers séjournaient chez eux. Le numéro 1178 permet aux bons citoyens de signaler les transgressions des lois sur l'immigration. https://forum.thaivisa.com/topic/1104826-japanese-man-arrested-on-nearly-19-year-overstay-in-thailand/
  2. Le général Prayut Chan-o-cha a été élu par les parlementaires thaïlandais mercredi soir. La Constitution restait clairement favorable aux militaires. Sans surprise, le chef de la junte militaire au pouvoir en Thaïlande depuis le coup d’Etat de 2014, Prayut Chan-o-cha, a été élu mercredi 5 juin par les parlementaires au poste de premier ministre. Le général de 65 ans a obtenu 500 voix contre 244 pour son unique rival, un milliardaire à la tête d’une coalition antijunte, d’après un décompte retransmis à la télévision. La victoire de Prayut Chan-o-cha était pratiquement acquise, car la nouvelle Constitution, adoptée en 2017, octroie à l’armée la nomination des 250 sénateurs. Il n’avait donc besoin que de 126 voix parmi les 500 députés pour conserver son poste de premier ministre. Le contexte : Thaïlande : le parti des militaires rafle la majorité des voix aux élections Un seuil atteint facilement mercredi soir après deux mois d’intenses tractations du Palang Pracharat, parti des militaires, qui a obtenu le ralliement de plusieurs mouvements conservateurs, au premier rang desquels le Parti démocrate. Face à Prayut Chan-o-cha, le milliardaire Thanathorn Juangroongruangkit, fondateur du nouveau parti d’opposition Nouvel Avenir, n’a pas pu faire le poids. « Aujourd’hui ne marque pas une fin mais un début, a-t-il déclaré après l’annonce de sa défaite. Nous allons travailler encore plus dur pour l’avenir de nos enfants. » Plébiscité notamment par la jeunesse, son mouvement avait créé la surprise aux législatives du 24 mars en devenant la troisième force politique du pays. Depuis, les ennuis judiciaires, dénoncés comme politiques, se sont accumulés pour l’homme d’affaires de 40 ans, suspendu temporairement de son mandat de député et à qui il était interdit d’entrer dans l’hémicycle. lire la suite gratuitement sur le site de Le Monde https://www.lemonde.fr/international/article/2019/06/05/en-thailande-le-chef-de-la-junte-militaire-conserve-son-poste-de-premier-ministre_5472026_3210.html
  3. A Singapour 14 personnes, 13 étudiants et un enseignant de l'École des arts (SOTA) de Singapour ont contracté une infection à virus Chikungunya transmise par les moustiques alors qu'ils se trouvaient en voyage d'apprentissage à l'étranger dans la province thaïlandaise de Ratchaburi. Après avoir été soignés à l'hôpital provincial, certains étudiants ont été transférés dans un hôpital de Bangkok où le diagnostic de chikungunya a été posé. La Thaïlande a connu une augmentation des cas de chikungunya en 2019, le Bureau of Epidemiology a rapporté 3 379 cas dans 23 provinces jusqu'au 13 mai 2019. Rappel sur le virus Chikungunya : Le chikungunya est une maladie virale transmise par des moustiques décrite pour la première fois à l'occasion d'une flambée dans le sud de la Tanzanie en 1952. Le virus responsable est arbovirus ((virus transmis par les arthropodes), un Alphavirus de la famille des Togaviridae. Il est transmis d'un être humain à l'autre par les piqûres de moustiques femelles infectées. Les moustiques incriminés sont le plus souvent Aedes aegypti et Aedes albopictus, susceptibles de piquer pendant la journée, bien que leur activité maximale se situe surtout tôt le matin et en fin d'après-midi. Les deux espèces piquent à l'extérieur, mais Ae. aegypti le fait aussi volontiers à l'intérieur des bâtiments. La maladie se manifeste généralement entre quatre et huit jours après la piqure par un moustique infecté. Elle est fortement invalidante et se caractérise par l'apparition brutale de fièvre souvent accompagnée de douleurs articulaires intenses concernant principalement les petites ceintures articulaires (poignets, doigts, chevilles, pieds), de douleurs musculaires et de céphalées. La plupart des patients se rétablissent complètement, mais dans certains cas l'arthralgie peut persister pendant plusieurs mois ou même plusieurs années. On a signalé des cas occasionnels de complications oculaires, neurologiques et cardiaques, ainsi que des douleurs gastro-intestinales. Les personnes les plus à risque sont les malades chroniques, les enfants en bas âge et les femmes enceintes. Rarement, surtout chez les enfants, elle peut causer une méningite. La prise en charge médicale est purement symptomatique, reposant sur des traitements antidouleurs et anti-inflammatoires. Conseils aux voyageurs Aucun vaccin n'est disponible contre le chikungunya. Il est conseillé aux voyageurs de se protéger des piqûres de moustique. Il convient de respecter les mesures habituelles de lutte anti-vectorielle : de réduire le temps passé à l'extérieur pendant les heures de pointe du moustique (entre le crépuscule et l'aube) ; de porter des vêtements de couleur claire avec des manches longues, pantalons et chaussettes dans les zones où les moustiques sont présents ; de se protéger des piqûres de moustiques en utilisant un insectifuge contenant du DEET ; de nettoyer les gouttières et vider régulièrement les bains d'oiseaux et autres objets susceptibles de recueillir de l'eau ; de s'assurer que les barils de pluie sont recouverts de moustiquaires ou qu'ils sont étroitement scellés autour du tuyau de descente des eaux de pluiesd' ; d'améliorer l'aménagement paysager pour empêcher l'eau stagnante autour de la maison. Les personnes qui utilisent un écran solaire doivent appliquer le répulsif 20 minutes après l'écran solaire. Source : Outbreak News Today. https://www.mesvaccins.net/web/news/13910-infections-a-virus-chikungunya-a-singapour-chez-des-etudiants-au-retour-de-thailande
  4. Les cinq suspects arrêtés pour le meurtre d'un médium dont la dépouille a été retrouvée samedi feront l'objet d'un nouvel interrogatoire par la police aujourd'hui (5 juin), à la suite de la révélation lors d'une conférence de presse tenue hier que le meurtre avait été perpétré avec une batte de baseball. La police a révélé hier que Sathaporn ‘Tek’ Yindee, le médium en lien avec des esprits âgé de 24 ans, avait été battu à mort avec une batte de baseball. Le suspect Sukolrapong “Beach” Kaewsuwan, 27 ans, a été arrêté lundi, a déclaré le chef de la police de Wichit, le colonel Nikorn Somsuk, à la presse hier. Les autres suspects Sukaray “Chuk” Jitnaree, 27 ans, Peerawat “Sam” Saewong, 28 ans, et Naruebeth “Low” Petchmak, 20 ans, ont tous été arrêtés hier, a-t-il ajouté. Les arrestations ont fait suite à la découverte samedi dernier de restes largement décomposés dans la jungle, le long de la route côtière Ao Yon - Khao Khad. Les restes ont rapidement été identifiés par les parents de la victime comme étant ceux de Sathaporn «Tek» Yindee, âgé de 24 ans, bien connu de ses amis comme étant un médium spirituel participant au festival végétarien annuel de Phuket. "Tous les quatre ont révélé qu'ils avaient planifié l'assassinat", a déclaré hier à la presse le colonel Witoon Kongsudjai, commandant en chef de la police provinciale de Phuket. Le chef de la police de Wichit, le colonel Nikorn, a ajouté que le meurtre était dû à un conflit entre Sathaporn et les quatre suspects. Les suspects ont prétendu que Sathaporn avait menacé de tuer l'un d'entre eux et qu'ils avaient donc agi préventivement. «Ils ont admis qu'une batte de baseball avait été utilisée pour battre Sathaporn à mort. Ils ont utilisé une Hyundai H-1 noire pour transporter le corps et le déposer près de la route dans la nuit du 16 mars », a-t-il déclaré. L'un des suspects qui s'était lié d'amitié avec Sathaporn l'avait emmené chez lui à moto et l'avait conduit dans une maison à Chalong, où il avait été attaqué et battu à mort avec une batte de baseball, ont expliqué les policiers. Ils lui ont ensuite ligoté les mains et les pieds avec une corde de nylon rouge et ont jeté son corps le long de la route d'Ao Yon. Le col Nikorn a refusé de révéler d'autres détails sur l'affaire et a refusé de répondre aux questions de la presse sur l'endroit où le meurtre avait été commis ou sur ce qui avait déclenché le conflit. Les suspects sont détenus au poste de police de Wichit et doivent être soumis à un autre interrogatoire. "En outre, la Hyundai noire a été saisie comme preuve", a-t-il déclaré. Le Capt Chatree Chuvichian de la police de Wichit a déclaré que les suspects seraient interrogés en présence de leur avocat. https://forum.thaivisa.com/topic/1104562-four-men-charged-with-murder-following-discovery-of-decomposed-body/?tab=comments#comment-14214176 3 des 4 criminels
  5. Le Col Anotai Jindamanee a présidé la réunion sur le projet intitulé «Being Good Host», soyons de bons hôtes, à laquelle ont assisté des officiels et des entrepreneurs locaux, dont Preechawut «Prab» Keesin, chef des entreprises Pisona et fils de l'ancien maire de Patong. Le Col Anotai a déclaré au Phuket News aujourd’hui: «L’objectif principal du projet est de traiter les problèmes qui ont une incidence sur le tourisme à Patong et de rétablir rapidement l’image de la région. «L’image négative de Patong se reflète dans la baisse du nombre de touristes et de ses revenus», a souligné le Col Anotai. «Des vidéos et des histoires de chauffeurs de taxi et de tuk-tuk arnaquant et agressant les touristes ont circulé sur les médias sociaux, ce qui a un effet néfaste sur les personnes qui essaient de gagner leur vie ici.» Une vidéo de ce type qui a été mise en ligne en mars a beaucoup attiré l'attention lorsque six personnes, comprenant des conducteurs de tuk-tuk et au moins un chauffeur de taxi moto, ont été filmées battant méchamment deux touristes des Emirats Arabes Unis devant Malin Plaza à Patong. L’incident a amené un commandant de l’armée royale thaïlandaise à demander au chef de l’Office des transports terrestres de Phuket (PLTO) d’organiser une séance d’information ou «ajustement de l’attitude» à l’intention des chauffeurs de taxi et de tuk-tuk de Patong. En plus des infractions liées au tourisme, les chauffeurs de taxi de Phuket sont connus pour s’attaquer les uns les autres. Le 7 mars, un chauffeur de taxi en a abattu un autre à mort en plein jour dans une station de taxis à Patong à la suite d'une dispute. Et plus récemment, une «blague» entre deux chauffeurs de taxi à Thalang le matin du 26 mai s’est terminée par un coup de couteau à la poitrine. Le Col Anotai a parlé de l'importance de convaincre les représentants des entreprises locales d'exprimer leurs opinions sur les solutions possibles au problème. «J'ai besoin de l'appui des entreprises locales. Je pense que le projet débutera très bientôt. Les détails pratiques seront dévoilés en temps voulu », a-t-il ajouté. https://forum.thaivisa.com/topic/1104556-patong-taxi-tuk-tuk-drivers-asked-to-stop-cheating-beating-tourists/
  6. Rangoun (AFP) - Sept civils ont été tués par des tirs d'artillerie qui ont frappé un monastère dans lequel ils avaient fui des combats entre l'armée birmane et les rebelles arakanais, ont rapporté mardi des témoins. La région, théâtre du drame rohingya, connaît depuis plusieurs mois une recrudescence des combats entre les militaires birmans et les insurgés de l'armée d'Arakan (AA), qui lutte pour obtenir plus d'autonomie en faveur de la population bouddhiste (dite rakhine ou arakanaise). Le régime de Rangoun a déployé des milliers de soldats dans l'Etat Rakhine. Ces affrontements se déroulent dans la même région de l'ouest de la Birmanie que celle où l'armée birmane avait chassé plus de 740.000 musulmans rohingyas en août 2017, les forçant à fuir vers le Bangladesh, des violences qualifiées de "génocide" par les enquêteurs de l'ONU. Selon un témoin, Myo Kyaw, le chef du village de Sapa Htar, dans le nord de l'Etat Rakhine, les habitants ont dû se réfugier dans un monastère bouddhiste local en raison de tirs d'artillerie lundi. Ces bombardements ont touché le monastère, faisant 7 morts et autant de blessés, a-t-il témoigné, sans préciser l'origine des tirs. La plupart des 800 villageois ont tenté de s'enfuir mais ils ont été bloqués par un barrage d'artillerie. Un porte-parole de l'armée birmane n'a pas confirmé ces décès mais il a fait porter la responsabilité des victimes civiles sur l'Armée d'Arakan. De son côté, un porte-parole des rebelles a accusé les militaires birmans d'avoir "su que des villageois se trouvaient dans le monastère". Plus de 30.000 personnes ont fui leurs foyers ces derniers mois à cause des combats dans la région. La semaine dernière, Amnesty International a accusé l'armée birmane de "crimes de guerre", d'"exécutions extra-judiciaires" et de "tortures" à l'encontre des rebelles de l'Etat Rakhine. Amnesty a dit disposer de "nouvelles preuves" montrant que l'armée birmane est actuellement coupable de "crimes de guerre et d'autres violations des droits de l'homme" contre l'ethnie rakhine. https://www.nouvelobs.com/monde/20190604.AFP7887/birmanie-tirs-sur-un-monastere-7-morts-dans-l-etat-rakhine.html
  7. Jean-Noël Legalland,(Boursier.com) — Suez va réaliser la construction d'une usine de recyclage des déchets plastiques en polymères recyclés, à Bang Phli, près de Bangkok. Cette usine contribuera à l'objectif du gouvernement thaïlandais de recycler d'ici 2030 100% des plastiques collectés. Ce nouveau projet renforce la présence de Suez en Asie du Sud-Est et confirme sa position d'expert dans le recyclage des plastiques au niveau mondial. L'usine convertira chaque année 30.000 tonnes de films polyéthylène collectés localement, en plastique recyclé post-consommation (PCR) de haute qualité. Elle fournira ainsi des matières premières secondaires de qualité à l'industrie du plastique. De plus, l'installation sera équipée d'un système de traitement de l'eau performant, permettant de réduire les consommations d'eau nécessaires au recyclage, et répondra aux normes environnementales les plus strictes en vigueur localement. L'usine sera en partie alimentée par des panneaux solaires situés sur le toit. Les travaux de construction seront finalisés d'ici mi-2020. https://www.boursier.com/actions/actualites/news/suez-assiste-la-thailande-dans-le-recyclage-des-dechets-plastiques-797255.html https://www.boursier.com/actions/actualites/news/suez-assiste-la-thailande-dans-le-recyclage-des-dechets-plastiques-797255.html
  8. Un homme armé tire sur un chef de village et le tue dans la mosquée Narathiwat Un homme armé est entré dans une mosquée et a abattu dimanche soir un chef de village à Ra Ngae, Narathiwat. Des balles perdues ont également blessé un homme en prière près du chef du village à la mosquée. Le colonel de police, Kamol Narong, de Ra Nage, a déclaré que Pakruding Tohdeng, chef du village de Ban Arwar Mareubotok, avait été tué à l'intérieur de la mosquée. Il a été blessé par balle à deux reprises, l'une à la tête et l'autre dans le dos. Mayudee Arbu, 43 ans, a également été blessé à la cheville et à la jambe droite par des balles perdues. Selon des témoins, l'homme armé est arrivé à la mosquée en moto avec un autre homme et est entré sans attirer l'attention avant d'ouvrir soudain le feu sur le chef de village. Il a ensuite rapidement quitté la mosquée pour retourner à la moto et a quitté les lieux. La police tente de déterminer si la fusillade résultait d'un conflit personnel ou était liée aux troubles persistants dans le grand sud. https://forum.thaivisa.com/topic/1104343-gunman-shoots-dead-village-head-in-narathiwat-mosque/
  9. Les arrivées de touristes russes dans la région Asie-Pacifique s’envolent en raison de l’augmentation substantielle de la capacité en sièges aériens, en particulier au Vietnam et en Thaïlande. Entre mai 2018 et avril 2019, les arrivées russes dans la région Asie-Pacifique ont augmenté de 54,5%, dépassant de loin la croissance totale des arrivées internationales de 3,8% dans la région, selon ForwardKeys. Cela fait de l'Europe la première source de croissance pour la région Asie-Pacifique (+ 6,3% en glissement annuel), suivie par les Amériques (+ 4,2%) et la région Asie-Pacifique (+ 3,9%). Les arrivées en provenance du Moyen-Orient et d'Afrique en Asie-Pacifique ont chuté de 1,5% au cours de cette période. Le Vietnam est devenu une véritable alternative à la Thaïlande, un repaire russe de longue date. L'augmentation de la capacité s'accompagne de beaucoup plus de chambres au Vietnam, ce qui signifie un hébergement moins cher. De plus, le Vietnam est une nouveauté par rapport à la Thaïlande et le temps de vol est à peu près le même pour les deux. «Le Vietnam connaît une croissance phénoménale sur le marché russe», a déclaré Stephan Roemer, PDG de Diethelm Travel Group. «Le pays attire les visiteurs en raison de sa situation géographique et de la grande variété d’expériences culturelles qu’il peut vivre - il est si différent du nord au sud - et offre de superbes vacances à la plage, indispensables à la plupart des voyageurs russes. «Il y a des ouvertures continues de nouveaux hôtels et de propriétés de qualité dans tout le pays, couvrant différents budgets. Plus précisément, Phu Quoc est devenue une destination très prisée, ce qui fait immédiatement apparaître le nombre d'arrivées. ” En comparaison, la Thaïlande n'est plus perçue comme une destination «bon marché», notamment avec le renforcement du baht thaïlandais, a ajouté Roemer. "Le Vietnam a bien sûr tout le potentiel pour continuer à augmenter le volume et le nombre de touristes russes, mais je pense que la Thaïlande restera le pays clé en termes de volume", a-t-il déclaré. L'année dernière, le Vietnam a reçu 15,5 millions d'arrivées, dont 606 637 touristes russes, soit 4% du total des arrivées. La Thaïlande a reçu 38,3 millions d'arrivées, dont 4% de Russes (soit 1,5 million). La Russie est le sixième marché source du Vietnam, la Chine en tête, suivie de la Corée du Sud, du Japon, de Taïwan et des États-Unis. https://forum.thaivisa.com/topic/1104416-will-vietnam-overtake-thailand-as-asian-playground-for-russians/
  10. L’hôpital Siriraj a annoncé mardi que son traitement des carences en cellules souches de la cornée et des brûlures de la surface oculaire par le biais de trois traitements à base de cellules souches, en particulier la «simple greffe d’épithélium limbal» (SLET), avait connu un succès retentissant et que les patients se rétablissaient rapidement. Ces traitements offrent également d’énormes économies sur les frais médicaux. Siriraj a également annoncé poursuivre ses recherches en ophtalmologie au profit des Thaïlandais. Le professeur Dr Prasit Watanapa, doyen de l'hôpital Siriraj de la faculté de médecine de l'université Mahidol, a déclaré que l'équipe d'ophtalmologistes Siriraj avait déjà mis en œuvre avec succès trois traitements à base de cellules souches. Il s'agissait de CLET (greffe d'épithélium du limbe cultivé) en 2007; COMET (greffe d'épithélium de muqueuse buccale cultivée) en 2008 et SLET en 2014. Maintenant, a-t-il dit, les médecins ont trois options pour traiter les patients souffrant de brûlures de la surface oculaire. Le professeur agrégé Pinnita Tanthuvanit, chef du département de cornée du département d’ophtalmologie de Siriraj, a déclaré que Siriraj avait mis au point une «technique Siriraj» spéciale. Selon cette technique, les ophtalmologistes donneront la priorité à la SLET (utilisant les cellules souches du patient ou celles d’un membre de la famille du sang) pour traiter une carence en cellule souche de Limbus de la cornée avant d’examiner les deux autres options. Jusqu'à présent, 75 patients ont été traités à l'hôpital Siriraj - 24 yeux ont été traités à l'aide de l'option CLET et 27 à l'aide de COMET, a-t-elle déclaré. CLET et COMET reposent tous deux sur la culture cellulaire et affichent un taux de réussite de 70%. Les 35 yeux restants ont été traités avec SLET, avec un taux de réussite de 83%, a-t-elle ajouté. Le Dr Ngamkae Ruangvaravate, professeur associé au département d'ophtalmologie de Siriraj, a déclaré que la carence en cellules souches de Limbus dans la cornée était provoquée par d'autres complications, telles que l'exposition à des produits chimiques dangereux, le syndrome de Stevens Johnson, une inflammation ou une infection de la cornée, une déficience innée en cellules souches, une tumeur ou une infection grave. ptérygion (croissance de la membrane muqueuse). https://forum.thaivisa.com/topic/1104543-siriraj-successful-in-ground-breaking-stemcell-treatment/
  11. Un homme est décédé au centre commercial Central World de Pathumwan, Bangkok. Selon le site d'informations thaïlandais Daily News, l'homme a sauté du 6ème étage du centre commercial jeudi après-midi. Un clip partagé sur les médias sociaux montrait des agents de sécurité du centre commercial se rendant sur les lieux et couvrant rapidement le corps de l’homme. Daily News a annoncé que la police de Pathumwan enquêtait sur le drame. Il s'agit du dernier "accident" tragique de ce genre survenu dans des centres commerciaux en Thaïlande. Le mois dernier, un étranger est mort au Central Festival à Pattaya. En janvier, un Français est décédé après une chute d’un escalator dans le centre commercial Terminal 21 de Bangkok. https://forum.thaivisa.com/topic/1104505-man-falls-to-his-death-at-central-world-bangkok/
  12. Le bloc anti-junte a décidé de nommer Thanathorn Juangroongruangkit, chef du parti Future Forward, comme candidat au poste de Premier ministre contre le chef de la junte et actuel Premier ministre, Prayut Chan-o-cha, à l'élection de mercredi. Et ce malgré la suspension actuelle des fonctions de député de Thanathorn dans l’attente du résultat du procès intenté contre lui par la Cour constitutionnelle. Le parti Pheu Thai, leader du bloc avec le plus grand nombre de députés a cédé la place au deuxième acteur du bloc, dans le but d'obtenir un vote alternatif du parti démocrate, au cas où. Si le candidat avait été un Pheu Thai, il est peu probable que des députés extérieurs au bloc l'aurait soutenu. En outre, le secrétaire général de Pheu Thai, Phumtham Wechayachai, a déclaré mardi que la candidate du parti, Khunying Sudarat Keyuraphan, avait déjà annoncé qu'elle ne prendrait aucune position dans un nouveau gouvernement - et qu'elle tiendrait parole. https://forum.thaivisa.com/topic/1104528-thailands-opposition-alliance-to-nominate-rising-star-thanathorn-as-pm/ BANGKOK (AP) - Un haut responsable en charge des affaires juridiques de la junte a insisté mardi pour dire que le chef de la junte, le général Prayuth Chan-ocha, n’a pas besoin de se présenter demain lorsque le Parlement se réunira pour élire un nouveau Premier ministre. Il n’existe aucun règlement exigeant que Prayuth soit présent, alors même qu’il est candidat au poste de Premier ministre, a insisté le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam. Cette déclaration a eu lieu après que Prayuth a refusé de répondre aux requêtes de partis rivaux lui demandant de s’adresser au parlement pour présenter son programme en tant que candidat au poste de Premier ministre du parti Phalang Pracharath. Le vice-Premier ministre Wissanu a également précisé mardi aux médias que M. Prayuth et le reste de la junte resteraient en poste jusqu'à ce qu'un nouveau cabinet se présente pour sa première journée de travail. Cette clarification est venue en réponse à une question de savoir si Prayuth démissionnerait de son poste de chef de la junte avant le vote de demain. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/06/04/no-need-for-prayuth-to-attend-pm-vote-deputy-pm/ Wissanu .
  13. Il va de soi que cette tendance n'est pas propre à la Thaïlande. Avec le retard dans la formation du nouveau gouvernement, près de 76% de personnes se disent «plus fatiguées» de la politique thaïlandaise Un sondage récent a révélé que la plupart des gens en ont assez des politiciens qui se disputent les ministères au moment de former un gouvernement de coalition. Aucun camp politique n'a été en mesure de former une coalition au cours des deux mois écoulés depuis l'élection générale du 24 mars. Plus de 76% des répondants au sondage Suan Dusit ont déclaré qu'ils en avaient assez de la politique à la thaïlandaise à cause des négociations pour le pouvoir. Les résultats de l'enquête ont été publiés hier. 19,4% sont «aussi fatigués qu'avant» et 4,3% «moins fatigués qu'avant». La plupart des personnes interrogées - 67,4% - reprochent aux politiciens d'être incapables de s'entendre sur la formation du gouvernement. 28,3% constatent que les chefs de parti n’avaient pas abouti à un accord, et 19% considèrent le chaos comme un jeu politique. L'Université Suan Dusit a interrogé 1 137 personnes dans toutes les régions du pays entre le 28 et le 1er. Interrogés sur ce qu'ils souhaitaient que les parties fassent en ce qui concerne la formation d'un nouveau gouvernement, la plupart des répondants ont déclaré que les 2 plus grands partis Phalang Pracharat et Pheu Thai devraient garder à l'esprit les intérêts du pays et du public. Une majorité a également suggéré que les partis de taille moyenne Future Forward, Democrat et Bhumjaithai tiennent leurs promesses électorales et ne mentent pas à la population. Un autre sondage d’opinion réalisé par l’Institut national de l’administration du développement (Nida) a demandé quelles étaient les raisons de la défaite du Parti démocrate dans de nombreuses circonscriptions lors des élections. Près de 33% des personnes interrogées ont déclaré que les électeurs en avaient assez du parti. Plus de 17% ont déclaré que les politiciens démocrates parlaient bien mais agissaient de manière médiocre. D'autres ont dit qu'ils n'aimaient pas les candidats démocrates et le chef du parti de l'époque, Abhisit Vejjajiva. Près de 12% ont indiqué qu'Abhisit, tout en faisant campagne, avait annoncé qu'il ne soutiendrait pas le général Prayut Chan-o-cha pour rester au poste de Premier ministre. Un leader démocrate Alongkorn Ponlaboot a déclaré hier que l'opinion publique, qu'elle soit positive ou négative, pourrait servir de bon miroir au parti. Il a ajouté que la réunion du comité stratégique du parti aujourd'hui exposerait une nouvelle vision et de nouvelles stratégies pour le plus ancien parti politique du pays. «Les résultats des sondages d’opinion seront pris en compte», a déclaré Alongkorn. Hier également, Phalang Pracharat - le chef de file de la coalition - a déclaré qu'il "se mettait à fond" pour former le prochain gouvernement le plus rapidement possible. Sontirat Sontijirawong, son secrétaire général, a déclaré que Phalang Pracharat (la junte) s'était adressé à tous les alliés de la coalition et attendait leur décision. «Nous espérons avoir les réponses bientôt. Nous remercions tous les partis politiques qui ont annoncé leur décision de rejoindre une coalition Phalang Pracharat », a-t-il déclaré. "Nous espérons que les négociations seront conclues et que le gouvernement de coalition sera bientôt formé." Sontirat a déclaré qu'une coalition dirigée par Phalang Pracharat intégrerait les plates-formes politiques de tous ses partis membres. Même si d'autres partis ont annoncé leur intention de rejoindre Phalang Pracharat, les démocrates n'ont pas encore annoncé de décision. Par ailleurs, Thanathorn Juangroongruangkit, dirigeant du parti Future Forward, a déclaré hier que son parti estimait que la politique devrait intéresser tout le monde, pas seulement les personnes influentes, les familles politiques et les puissants financiers. Il parlait au Future Arena Stadium de Pathum Thani après un match amical de futsal opposant des politiciens de Future Forward et une équipe locale. Un groupe dirigé par le militant anti-militaire Sirawich Serithiwat a organisé hier une manifestation au Centre d'art et de culture de Bangkok, appelant les sénateurs nommés par la junte à ne pas voter pour que le général Prayut redevienne premier ministre. Le groupe, appelé Start-up People, prévoit d'envoyer des lettres de plus de 5 000 personnes aux 250 sénateurs avant la réunion parlementaire qui se tiendra mercredi à l'auditorium TOT. Les lettres appellent les sénateurs à s'abstenir lors du vote du Premier ministre. La plupart des sénateurs devraient voter en faveur du général Prayut, candidat au poste de Premier ministre du parti Phalang Pracharat. https://forum.thaivisa.com/topic/1104228-people-sick-of-politicians-haggling-for-posts-poll/
  14. Cinq officiers de police de la ville de Pattaya ont été mutés après que les autorités ont découvert que deux lieux de divertissement nocturnes de leur zone avaient fonctionné au-delà de l'heure légale. Des drogues illicites et du matériel de type «baraku» ou «pipe à eau» ont également été découverts à ces endroits. Le surintendant du poste de police de Pattaya, le colonel Prawit Chorseng, deux surintendants, le lieutenant-colonel Korm Somkanay, le lieutenant-colonel Manoj Wangsooseuk et deux inspecteurs, le lieutenant-colonel Saranyapong Maithongkullathorn et le major Pol Palakorn Trachunit ont été mutés. "Ils sont maintenant affectés au siège de la police de Chon Buri pendant 30 jours", a déclaré le porte-parole adjoint de la police nationale, le colonel Krissana Pattanacharoen. Il a ajouté que les cinq policiers seraient également confrontés à une enquête. Le département de l'administration provinciale, avec le soutien des unités militaires et des autorités compétentes, a effectué une descente samedi à 4 heures du matin à Brazil Pattaya et dans 90 salons du bar, en réponse à des plaintes selon lesquelles ils auraient fonctionné au delà de l'heure légale. Au cours de l'opération, les autorités ont trouvé plus de 300 clients à l'intérieur du Brazil Pattaya. Une arme à feu, un couteau, des pilules d'ecstasy, de la kétamine et de la méthamphétamine en cristaux ont été trouvés sur les lieux. Près de la moitié des clients ont été testés positifs aux drogues. On a également trouvé sur place quatre clients mineurs. Selon la loi, les pubs ne doivent pas admettre les clients de moins de 20 ans. Au 90 Bar, 14 clients étaient positifs à la drogue. Les gérants de ces deux lieux de divertissement font maintenant face à plusieurs chefs d’accusation. Ronnarong Thipsiri, un haut responsable du département de l'administration provinciale, a déclaré qu'il serait demandé au gouverneur de Chon Buri d'ordonner la fermeture de Brazil Pattaya et du 90 Bar pour cinq ans. https://forum.thaivisa.com/topic/1104234-five-senior-pattaya-police-officers-transferred/ En général, les policiers mutés retrouvent rapidement leurs postes
  15. Des images choquantes du Daily News ont montré l'état d'un garçon de six ans qui a été agressé et battu régulièrement par sa mère thaïlandaise et son beau-père cambodgien. La raison en est qu'il faisait pipi au lit. Le petit "A" a été retrouvé tremblant dans un coin sombre d'une maison de Moo 6, Bang Sai, Muang, Chonburi, lorsque la police et les services sociaux sont arrivés. Il avait des blessures anciennes et fraîches au dos et sur le torse. Il avait également des bleus sur le visage et une forte fièvre. Il a été emmené à l'hôpital de Chonburi et sa mère et son beau-père ont été placés en garde à vue sous les noms de "Pee" et "Mee". Pee a reproché à Mee, le Cambodgien, d'avoir agressé son fils car il avait mouillé son lit à plusieurs reprises. L'enfant n'a pas retenu la leçon, a-t-elle dit, alors, il y a trois semaines, elle s'est mise aussi à infliger des sévices à son propre fils. Elle n'a pas osé l'emmener voir le médecin après les coups et lui a acheté des médicaments elle-même. Elle assure qu'elle s'excusait auprès de lui après chaque séance en le suppliant de cesser de mouiller son lit. Finalement, les voisins n'ont plus supporter ce qu'il se passait et ont appelé les autorités. En Thaïlande comme en France, les voisins doivent prendre leurs responsabilités et appeler la police. Elle a déclaré qu'elle souffrait d'une "maladie terrible" et que son fils, son mari et le bébé de la famille n'étaient pas infectés. Elle ne précise pas ce qu'est cette maladie terrible. Peut-être la schizophrénie ? Les deux enfants ont été pris en charge par les services sociaux. La mère et le beau-père ont été accusés de voies de fait. https://forum.thaivisa.com/topic/1104268-shocking-thai-mother-and-cambodian-stepfather-did-this-to-their-six-year-old-boy/
  16. DES MANIFESTATIONS CÉLÉBRANT l’anniversaire de Sa Majesté la Reine Suthida auront lieu aujourd’hui à travers le pays. De nombreux citoyens ont donné l'aumône aux moines ce matin en l'honneur de la reine. Ils lui laisseront également des messages d'anniversaire dans des livres préparés à cet effet dans divers lieux, notamment le pavillon Sahathaï Samakhom à l'intérieur du Grand Palais. Le pavillon sera ouvert au public de 9h à 17h aujourd'hui. La reine est née le 3 juin 1978. Elle a obtenu son diplôme de la faculté des arts de la communication de l’Université Assumption en 2000, puis a été hôtesse de l'air sur JAL puis de 2003 à 2008 sur Thai Airways International. En 2010, elle était officier d'état-major d'opération par intérim à l'unité de la garde royale. Deux ans plus tard, elle est devenue commandant adjoint du bataillon puis commandant du bataillon d’entraînement à la King’s Guard School. En 2013, elle a été promue au poste de commandant adjoint à l'école, puis de commandant. Entre 2010 et 2018, elle a suivi plusieurs cours de formation militaire. En 2017, elle était aide de camp principale auprès de Sa Majesté le Roi dans le département de l'aide royale, avec le rang de général spécial, puis commandant adjoint du commandement de la sécurité royale, à nouveau en tant que général spécial. Sa Majesté le roi Maha Vajiralongkorn l'a nommée reine le 1er mai, quelques jours avant son couronnement. Quand il a été couronné le 4 mai lors d'une cérémonie empreinte d'anciennes traditions, il lui a attribué un rang royal plus élevé, lui donnant le statut de Sa Majesté la Reine. https://forum.thaivisa.com/topic/1104225-queen-suthida’s-birthday-adds-to-festive-royal-air/
  17. Un homme est mort et de nombreux autres ont été blessés lorsqu’une roquette (fusée) bourrée d’explosifs -fabriquée maison- de 13 mètres de long a foncé dans une foule de centaines de spectateurs. Le drame s'est produit hier soir lors d'un festival de fusées organisé à Nong Rua, dans la province de Nong Bua Lamphu, nord-est de la Thaïlande. Une vidéo sur Channel 3 a montré des villageois qui se sauvaient dans la fumée et le feu. 17 ont été blessés, cinq sérieusement. Thai Rath a rapporté que les spectateurs regardaient une Bang Fai Laan (Une fusée à 1 million) quand une Bang Fai Saen (une fusée à 100 000) a été accidentellement déclenchée dans une tente et s'est dirigée vers la foule. L’équipe Song Phee Nong du district de Sri Bun Reuang préparait la fusée aux environs de 17 heures. Noorit Chaising, âgé de 60 ans, est mort sur les lieux car il a été directement touché par la fusée. Parmi les blessés figuraient des personnes âgées de 18 à 78 ans. La fusée avait un diamètre de 15 cm et trois mètres de long pour la chambre de combustion et sa queue mesurait de près de dix mètres de long, a déclaré Thai Rath. Le propriétaire de la fusée a courageusement pris la fuite et est poursuivi par la police. Le gouverneur de Nong Bua Lamphu, Chaithawat Niamsiri, a appelé à une enquête approfondie et à une aide pour les victimes. Le chef de district local a annulé le reste du festival. Thaivisa note que des festivals de fusées sont organisés dans tout le nord-est de la Thaïlande. D'énormes fusées sont lancées dans le ciel par des équipes en lice pour des prix. Thaivisa en français rappelle que les autorités thaïlandaises avaient interdit ces spectacles, les organisateurs s'étaient alors tourné vers le Cambodge, sur la frontière même ce qui ne nécessitait aucune formalité. Devant la perte de bénéfices, les Thaïlandais ont à nouveau autorisé ces journées extrêmement populaires. La tradition est basée sur la conviction que le dieu des pluies - Phayathaen - doit être réveillé pour envoyer les pluies afin que les cultures puissent pousser au début de la saison de plantation du riz. Quatre personnes ont été tuées à Yasothon en 1999 lorsqu'une fusée est retournée dans la foule par la rampe de lancement. En 2006, au même endroit - le plus grand de Thaïlande, rassemblant des milliers de personnes - un Bang Fai Laan a sifflé au-dessus de la tête des spectateurs avant de détruire un atelier de réparation de pneus situé à côté d'une station-service. Personne n'a été blessé car le propriétaire du magasin était dans les toilettes. D'autres accidents et décès ont eu lieu au fil des ans dans d'autres festivals. Les festivals de fusées sont une attraction touristique incontournable en Thaïlande, même si tous savent que l'observation de fusées fabriquées maison et remplies de poudre à canon est dangereuse. lien vers la vidéo https://youtu.be/11mx0L8Oi7U https://forum.thaivisa.com/topic/1104302-video-one-killed-many-injured-as-huge-rocket-flies-into-spectators-at-north-east-rocket-festival/
  18. Cambodge, un monde d’esprits Les Khmers, le Bouddha et le Naga Philip Coggan 14.8 x 21.0 cm, 202 pages, 40 photos couleur, 19€95, ISBN 979-10-91328-68-5 Résumé Voilà un pays où les Chroniques Royales s’apparentent à des récits plus mythologiques qu’historiques, où le roi était une créature semi-divine jusqu’à récemment. Rituels, traditions et croyances séculaires y perdurent, malgré les guerres, les invasions, les colonisations, un génocide et le boum économique actuel, tout en s’adaptant à une société autrefois rurale qui s’urbanise et se modernise. Un pays où la (bonne) pratique (cultuelle, sociale, rituelle) prédomine sur le dogme, où l’on pioche à volonté dans le bouddhisme et ses valeurs morales, l’animisme, le culte des ancêtres, le spiritisme, et où l’intercesseur – moine, médium, docteur, patron, achar – sera choisi avec discernement en fonction des besoins, du calendrier. C’est ce que l’on découvre tandis que l’auteur évoque les mythes fondateurs du pays et l’histoire du bouddhisme, qu’il détaille le rôle des moines et des kru boramey dans la vie quotidienne des gens. Par ailleurs, il reconsidère l’Histoire récente du Cambodge sous l’angle du monde invisible, car le surnaturel touche tous les aspects de la vie des Cambodgiens, des plus sombres aux plus heureux, de la naissance à la mort en passant par l’âge adulte. Le texte est rendu vivant par les nombreux témoignages de Cambodgiens recueillis par l’auteur, comme celui de ce bourreau de l’Angkar, de cette fille qui voit des esprits en permanence, de ce garçon de temple scolarisé grâce à un moine bienveillant… L’auteur Philip Coggan, natif de Sydney, a fait des études universitaires en histoire de l’Asie avant de rejoindre le service diplomatique australien. Il a ensuite participé à des missions de maintien de la paix pour les Nations unies où l’une de ses tâches consistait à interviewer des civils. Depuis son premier contact avec le Cambodge, où il est venu travailler dans une ONG aidant les victimes de mines, Coggan partage son temps entre le Royaume et l’Australie. Auteur de cinq ouvrages, Philip Coggan écrit à plein temps depuis 2015. Traduit de l’anglais par Jing Han En vente sur notre site Internet (www.gope-editions.fr/cambodge-un-monde-d-esprits), puis, d’ici 2 semaines, en librairie ou sur votre plate-forme préférée !
  19. Chuan Leekpai, président de l'assemblée, a déclaré que l'élection du prochain Premier ministre aurait lieu mercredi. La date a été choisie dès que la Gazette royale a officialisé Chuan en tant que président de la Chambre et de Suchart Tancharoen et Supachai Phosu en tant que vice-présidents. Bien que la Constitution ne fixe pas de délai pour l'élection du chef du gouvernement, elle stipule que les parlementaires doivent être informés au moins trois jours à l'avance, sauf en cas d'urgence. Chuan a déclaré que les convocations seraient envoyées aux députés samedi et que le Sénat et l'Assemblée participeraient au vote. La construction d’un nouveau bâtiment du Parlement n’ayant pas encore été achevée, les législateurs se réuniront à l’auditorium TOT de Lak Si à Bangkok. Seuls les candidats des partis ayant remporté au moins 25 sièges de député aux élections du 24 mars seront éligibles mercredi. L’élection du premier ministre se fera à bulletin ouvert. Le nom de chaque candidat sera lu à haute voix dans l’ordre alphabétique et les électeurs indiqueront leur consentement ou leur désapprobation ou choisiront de s’abstenir. Le vainqueur d'une majorité simple de 376 voix parmi les 750 membres des deux chambres deviendra Premier ministre. Si personne ne gagne la majorité simple, la Constitution exige des votes supplémentaires jusqu'à ce que quelqu'un sorte victorieux. Il est de notoriété publique que les 250 sénateurs nommés par la junte voteront pour le général Chan-o-cha qui a fomenté un coup d'état en 2014. Chan-o-cha n'a besoin que de 126 députés, en plus des 250 sénateurs, mais s'il devait être élu grâce aux sénateurs, il ne serait pas moralement légitime aussi, il souhaite avoir 251 + 250 voix soit 501 sur 750. Le chef de la junte, le général Prayut Chan-o-cha, est le seul candidat du parti Phalang Pracharat, qui compte 116 sièges de député et s'efforce de diriger une coalition au pouvoir. Le parti Pheu Thai, qui compte 136 députés, a proposé la candidature de Khunying Sudarat Keyuraphan, Chadchart Sittipunt et Chaikasem Nitisiri. On ne sait toujours pas lequel sera candidat mercredi. Thanathorn Juangroongruangkit, chef du parti Future Forward, pourrait également participer au vote de mercredi. Bien que ses fonctions parlementaires aient été suspendues par la Cour constitutionnelle en raison de la possible possession de parts dans des médias, son parti insiste sur le fait que le jeune homme âgé de 41 ans est qualifié pour le poste de Premier ministre. Entre-temps, ni le bloc pro-, ni le bloc opposé à la junte militaire n'a été en mesure de rassembler suffisamment de députés pour former une coalition depuis le scrutin du 24 mars. On pense que le gouvernement sera formé une fois le Premier ministre choisi. Bien que le parti pro-junte Phalang Pracharat soit censé prendre la tête d'une coalition multipartite, il n'a pas été en mesure de confirmer les accords avec son partenaire clé, le parti démocrate, en raison de désaccords sur le détenteur du portefeuille de l'agriculture. L'ancien ministre de l'Agriculture, Somsak Thepsutin, a annoncé hier qu'il se battrait pour ce poste, affirmant que la politique agricole avait été au cœur de sa campagne électorale et qu'il devait tenir ses promesses. Le dirigeant démocrate Jurin Laksanawisit a déclaré que son parti attendait que Phalang Pracharat règle ses problèmes internes. https://forum.thaivisa.com/topic/1103899-new-pm-to-be-nominated-on-wednesday/page/3/#comments Chuan
  20. article de BLOOMBERG média pro capitaliste s'il en est L’homme le plus riche de Thaïlande a ajouté 2,5 milliards de dollars à sa fortune cette année pour renforcer la position de son groupe en tant que titan du secteur de la consommation. L’avoir net de Charoen Sirivadhanabhakdi a atteint 13,4 milliards de dollars, principalement en raison d’un gain de 32% des actions Thai Beverage Pcl cotées à Singapour, selon le Bloomberg Billionaires Index. Une société affiliée de Thai beverage est liée au rachat de Starbucks en Thaïlande, transaction qui pourrait valoriser le conglomérat de plus de 500 millions de dollars. L’achat des activités de Starbucks en Thaïlande étend l'empire de Charoen au-delà de la bière et du whisky. Il s’est également étendu aux secteurs des boissons alcoolisées au Myanmar et au Vietnam. "La soif de nouveaux contrats de Charoen ira au-delà des boissons, ce qui permettra à son groupe de renforcer sa position de poids lourd du secteur de la consommation", a déclaré Thomas Jastrzab, analyste chez Bloomberg. La richesse de Charoen a culminé à 17,7 milliards de dollars en janvier 2018 avant que les actions de sa société de boissons ne s'effondrent, la baisse des ventes de bière et de spiritueux thaïlandais entraînant une baisse des bénéfices au premier semestre. La Thaïlande a interdit la publicité et augmenté les taxes sur les boissons alcoolisées afin de limiter sa consommation. En 2017, Charoen’s Thai Beverage a acheté plus de 240 restaurants KFC en Thaïlande pour environ 11,3 milliards de bahts thaïlandais (355 millions de dollars). Il a également acquis une participation de 75% dans la principale marque de whisky du Myanmar, pour un montant d’environ 742 millions de dollars, son premier investissement majeur dans le pays. Charoen envisage de se lancer dans l'immobilier en Thaïlande ce qui pourrait rapporter au moins 1,5 milliard de dollars. Il contrôle également Berli Jucker Pcl, un commerçant et fabricant de biens de consommation centenaire, Golden Land Property Development Pcl, Fraser & Neave Ltd. et Frasers Property Ltd. https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-05-29/thai-tycoon-adds-2-5-billion-to-his-fortune-on-beer-spirits Le salaire minimum en Thaïlande est d'environ 10 dollars par jour.
  21. Les compétences linguistiques du footballeur des Mu Pa Boys lui valent le premier prix ADUL SAMON, l’un des 12 garçons sauvés de la grotte Tham Luang à Chiang Rai l’année dernière, a reçu un Global Citizen’s Award pour son leadership au cours de l’opération de sauvetage. Le jeune garçon de 16 ans a reçu le prix du Middlebury College, qui organisera également un camp d'entraînement en anglais dans son école plus tard dans l'année. «L’histoire exemplaire d’Adul correspond exactement à ce que nous avions en tête pour le Prix du citoyen mondial», a déclaré la présidente du Middlebury College, Laurie Patton, sur le site Internet du collège. «Notre intention est de reconnaître une personne qui, grâce à ses compétences en communication et à sa compassion, est capable de changer le monde, sans attendre d'être sous les feux de la rampe - un citoyen du monde qui travaille sans reconnaissance», a déclaré Patton. Adul est né en 2003 dans l’état de Wa, au Myanmar, et a été conduit à l’église Hope Mae Sai de Chiang Rai à l’âge de six ans. Il a ensuite été pris en charge par le pasteur et son épouse, qui l'ont inscrit à l'école Baan Wiang Phan. Le jeune homme est devenu un excellent étudiant, en particulier en anglais, en thaï, en birman et en mandarin, ainsi que comme un athlète accompli participant au football, au volleyball et à l'athlétisme. Pour offrir quelque chose à la communauté scolaire d’Adul, Patton a déclaré que le collège avait mis en place un programme de stages d’été de trois ans - en collaboration avec l’école Baan Wiang Phan du district de Mae Sai - dans le cadre duquel des étudiants de Middlebury enseigneraient l’anglais à l’école. «Nous parlons d’engagement mondial », a déclaré Patton. Hannah Krutiansky, 19 ans, spécialisée en géographie, et Anh Bui, étudiant en langues étrangères de l’Institut Middlebury, seront les premiers stagiaires du nouveau programme cet été. “Le message de l'école Baan Wiang Phan d'éduquer tout le monde, quelle que soit sa nationalité correspond parfaitement à tout ce à quoi je crois », a déclaré Krutiansky. Mme Krutiansky a déclaré que le fait que sa famille soit arrivée aux États-Unis en tant que migrante et qu’elle avait du mal à apprendre la langue la motive à aider les autres. En juin 2018, Adul, ses coéquipiers et son entraîneur se sont retrouvés pris au piège dans la grotte de Tham Luang, où ils étaient partis explorer. La montée rapide des eaux en raison des fortes pluies a emprisonné la petite troupe. Leur épreuve de deux semaines a pris fin lorsque des plongeurs britanniques, à la recherche des garçons disparus, les ont découverts au fond de la grotte. Adul a assumé un rôle de leader inattendu lors de l'opération de sauvetage lorsqu'il a proposé de traduire ce qui se passait grâce à ses compétences linguistiques. Il a pu communiquer efficacement avec les plongeurs, en répondant aux questions et en informant ses amis, a indiqué. On se souviendra toujours du moment où le sauveteur britannique demande "combien êtes vous ?". Adul répond "13", ce qui signifie immédiatement que TOUS les jeunes sont vivants. Les 13 membres de l'équipe de football ont été sauvés. Adul a depuis repris ses études. https://forum.thaivisa.com/topic/1103737-mu-pa-boy’s-language-skills-wins-him-top-award/
  22. Tesco Lotus a annoncé son intention d'arrêter complètement l'utilisation de récipients pour aliments en mousse de polystyrène à compter du 1er juillet. Le détaillant a annoncé qu’il adoptera également une approche collaborative pour lancer plusieurs autres initiatives à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement 2019, le 5 juin, afin de s'attaquer à la crise des déchets en Thaïlande causée en partie par les emballages alimentaires à usage unique. Salinla Seehaphan de Tesco Lotus a déclaré: «En tant que détaillant qui exploite un réseau de plus de 2 000 magasins en Thaïlande, nous contribuons pour réduire les problèmes de déchets et leur impact sur l'environnement. En conséquence, nous arrêterons l’utilisation des contenants pour aliments en mousse de polystyrène dans tous nos magasins à partir du 1er juillet 2019. Nous avons commencé la transition. Au lieu des plateaux et des récipients en mousse, nous allons passer à des récipients en plastique recyclables à 100%. «Outre le retrait des bacs en mousse de polystyrène, Tesco Lotus continuera de progresser dans son engagement de réduire l'impact environnemental des emballages utilisés dans le but de créer un système d'emballage en boucle fermée.» Elle a déclaré qu'à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement 2019, le détaillant lancerait également d'autres initiatives «en collaborant avec tous les secteurs afin de créer un impact plus fort et durable». Elle a déclaré que les initiatives couvriraient toute la chaîne des emballages, depuis la conception, la production, l'utilisation, la récupération et le recyclage. «Tesco Lotus aimerait appeler le gouvernement, les grands industriels et le public à collaborer pour concevoir, produire, utiliser, récupérer et recycler les emballages à usage unique de manière plus efficace. https://forum.thaivisa.com/topic/1103809-tesco-lotus-dumps-polystyrene-in-bid-to-tackle-waste-crisis/
  23. Les hôpitaux privés ne seront plus autorisés à profiter des patients avec des factures énormes après que les autorités ont adopté des mesures juridiques claires hier pour réduire les prix exagérés. La nouvelle réglementation, qui contrôle le prix des médicaments, des fournitures médicales et des services médicaux, est entrée en vigueur hier. De nombreux patients se rendent dans des hôpitaux privés pour éviter la foule et les longues files d'attente dans les centres médicaux de l’État, mais beaucoup se retrouvent «arnaqués». Maintenant, avec autant de plaintes déposées contre des établissements médicaux privés, le gouvernement ne peut plus fermer les yeux. Plus tôt cette année, le secrétaire général de la Fondation pour les consommateurs, Saree Ongsomwang, a déclaré que, dans un cas, la facture des soins médicaux dépassait les 23 millions de Bt. Dans un autre cas, un patient a dû payer 30 000 thb pour le traitement d'une simple diarrhée. "Si les hôpitaux font appel à de nombreux spécialistes pour des symptômes simples, comme des maux de tête ou des maux d'estomac, uniquement pour faire payer aux patients des frais élevés, cela peut alors donner lieu à une plainte et à une action en justice", a déclaré hier le directeur général du Département du commerce intérieur, Wichai Phochanakit. Il a ajouté que tout hôpital coupable d'avoir fourni des traitements inutiles et de surcharger les patients encourait sept ans de prison et / ou une amende de 140 000 Bt. Depuis hier, les hôpitaux doivent -tout comme les importateurs, les exportateurs, les fabricants et les distributeurs- déclarer les prix d'achat et de vente de leurs produits. Les nouvelles règles couvrent 3 892 médicaments, fournitures médicales et services médicaux énumérés dans la Couverture universelle des patients en urgence. «Si cela n’est pas fait, une peine de prison pouvant aller jusqu’à un an et / ou une amende de 20 000 Bt plus une amende de 2 000 Bt / jour seront infligées pendant toute la période de retard», a expliqué Wichai. Il a ajouté que les prix déclarés par les hôpitaux figureront sur les sites Web de son département et des hôpitaux. "Les hôpitaux privés sont également tenus d'afficher un code QR sur leurs sites Web afin que les patients puissent vérifier facilement les prix", a-t-il poursuivi. Une étude récente a révélé que dans certains hôpitaux privés, les médicaments étaient vendus à des prix ridicules. La marge la plus extravagante s'élevait à 8 766 %. Le même médicament peut coûter entre 11 thb et 28 862 Bt le cachet. Par exemple, Orfarin coûte 2 bt le cachet, mais est vendu en moyenne dans les hôpitaux privés 13,7 Bt, et dans certains cas jusqu'à 36 Bt le cachet. L'amphotéricine-B coûte 452 Bt, mais est vendu en moyenne pour 937 Bt dans certains hôpitaux et atteint même 2 200 Bt dans certains endroits. «Nos nouvelles règles visent à garantir des prix justes. Nous allons considérablement augmenter le nombre de médicaments, de fournitures médicales et de services médicaux couverts par la nouvelle réglementation », a déclaré Wichai. Il a ajouté qu'à partir de maintenant, les hôpitaux privés doivent informer les patients, si nécessaire, du coût estimé du traitement. "En outre, en vertu de la nouvelle réglementation, les ordonnances doivent inclure les noms génériques et commerciaux d'un médicament, la forme sous laquelle le médicament se trouve, la quantité et les instructions de consommation", a-t-il déclaré. "Les factures doivent également préciser le prix unitaire du médicament." Wichai a ajouté que les hôpitaux qui ne se conformaient pas à la loi pouvaient faire face à cinq ans de prison et / ou à une amende de 100 000 Bt. https://forum.thaivisa.com/topic/1103742-govt-takes-concrete-steps-to-stop-overpricing-at-private-hospitals/ Les clients de ces hôpitaux, comme les expatriés, ne peuvent que se réjouir. Reste à savoir si la loi sera appliquée avec sérieux car les hôpitaux privés appartiennent à des conglomérats très influents. Par ailleurs, dans certains cas, les hôpitaux publics pratiquent des tarifs, même s'ils sont justifiés, qui ne sont pas bon marché pour les étrangers (double tarification). Comptez 25 000 thb par jour dans le public en soins intensifs.
  24. Suite de cette affaire Trois hommes ont été condamnés à mort pour le meurtre d'un expatrié britannique et de son épouse thaïlandaise dans le nord de la Thaïlande. L'ingénieur Alan Hogg, âgé de 64 ans, et son épouse Nott Suddaen, âgée de 61 ans, ont été retrouvés enterrés près de leur domicile à Phrae en septembre dernier. Vendredi, la cour provinciale de Phrae a condamné à mort Warut Rattanasatchakit, 63 ans, Phia Khamsai, 63 ans, et Kittipong Kamwan, 24 ans, pour meurtre avec préméditation. Seema Udpamoon, âgé de 60 ans et voisin du couple, a été condamné à 25 ans de prison. Il avait été condamné à 50 ans de prison mais a vu sa peine divisée par deux pour avoir coopéré à l'enquête. La cour a appris comment le frère de Nott, Warut Rattanasatchakit, avait planifié les meurtres afin de pouvoir contrôler les avoirs du couple, qui comprenaient une grande propriété dans le district de Phrae. La police a déclaré qu'il y avait un conflit entre Warut et M. Hogg depuis plusieurs années. Warut a demandé l'aide de Seema pour tuer sa sœur et son mari britannique. Seema a refusé mais il suggéré de recruter Phia et Kittipong. Kittipong serait celui qui a tiré sur M. Hogg avec une arme à feu pour le tuer devant chez lui, tandis que Warut massacrait sa sœur à mort avec une clé à molette. Les hommes ont ensuite enterré le couple sur un terrain proche de leur domicile. Au moment de la condamnation, le tribunal a également ordonné aux hommes de verser 644 255 bahts à la fille du couple. Thairath a indiqué que les proches du défunt sont satisfaits de la décision du tribunal. On ne sait pas si les condamnés feront appel. https://forum.thaivisa.com/topic/1103955-three-men-sentenced-to-death-for-murdering-british-expat-and-wife-in-northern-thailand/
  25. Le bureau de l’immigration de Ubon Ratchathani a présenté un moyen pratique pour les propriétaires de signaler la présence d'un étranger séjournant chez eux dans les 24 heures. Cela pourrait se faire via un téléphone mobile, Android et IOS. Il a été conseillé aux personnes de consulter «l’article 38», qui renvoie à la partie de la loi sur l’immigration de 1979 qui se rapporte à cette question. Si vous accueillez un ami étranger chez vous et que vous ne prévenez pas le commissariat vous êtes passible, au minimum, d'une amende. Le message de l'immigration comprenait une capture d'écran d'une application mobile. La description de l'application sur le Google Play Store dit: "Fournisseur d'application du Bureau de l'immigration - Selon l'article 38 de la loi sur l'immigration de 1979," Les propriétaires de maison, chefs de famille, propriétaires ou gestionnaires d'hôtels qui accueillent temporairement des étrangers séjournant légalement dans le royaume doivent informer les autorités dans les 24 heures suivant l’arrivée du ressortissant étranger via l'application Mobile" Personne n'a essayé ni n'affirme que cela fonctionne.
×