Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 866
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. BANGKOK - Un journaliste belge a été brièvement arrêté alors qu'il se préparait à interviewer un opposant important, a annoncé vendredi le FCC. Le club des correspondants étrangers de Thaïlande a déclaré que Kris Janssens, journaliste indépendant belge, avait été détenu plus de quatre heures par la police de l'immigration jeudi matin alors qu'il s'apprêtait à interviewer Anurak «Ford» Jeantawanich, qui a été agressé à plusieurs reprises. "Il est profondément dérangeant que les autorités ici ou là tentent de dicter qui doit être interrogé ou non par un journaliste étranger", précise le communiqué. "Le gouvernement thaïlandais devrait continuer à autoriser les journalistes étrangers à poser des questions politiques sans faire face à des menaces." Selon le communiqué, le journaliste basé à Phnom Penh a été escorté de son hôtel au siège de l'immigration jeudi matin. Au cours de son interrogatoire, les autorités lui ont conseillé de ne pas poursuivre son projet d'interviewer Anurak et de quitter le pays immédiatement. La police de l'immigration a refusé de commenter. Le porte-parole de la police nationale, Krissana Pattanacharoen, a déclaré qu'il enquêtait sur l'affaire. Bien que Kris ait finalement été libéré sans inculpation, on lui a "conseillé" de ne pas informer Anurak de sa détention ni de faire d'article sur la politique thaïlandaise, a déclaré Anurak sur son message public Facebook. «La police spéciale m'a appelé à propos de Kris il y a deux jours. Je crois que le bureau sait exactement quelle unité l'a arrêté et a essayé d'étouffer l'affaire en l'intimidant. », a déclaré Anurak, faisant référence à l'unité de renseignement de la police. Kris, qui se décrit comme un «producteur de médias indépendant… spécialisé dans les droits de l'homme et les questions environnementales» sur son site Web, n'a pas pu être contacté pour commenter. En mai, Anurak a été frappé par six hommes devant son domicile à Samut Prakan. Deux mois plus tôt, deux hommes ont également fait irruption chez lui et l'ont agressé avec des bâtons. Personne n'a été arrêté dans les deux cas. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/10/04/police-wont-comment-on-belgian-reporter-allegedly-detained-for-interview/
  2. Près de 170 tonnes de graines de pavot, un stupéfiant de catégorie 5 en raison de leur utilisation pour la fabrication d'opium et d'héroïne, ont récemment été découvertes à bord d'un navire amarré au port de Laem Chabang Krisada Chinavicharana, directeur général du Département des douanes, a annoncé vendredi 4 octobre que les semences, d'une valeur de 25 millions de Bt, ont été expédiées d'Afghanistan dans 6 799 sacs, stockés dans six conteneurs. Les trafiquants ont essayé faire passer le pavot pour des graines de quinoa. Les sacs étaient destinés au Myanmar. La loi sur les stupéfiants interdit la production, l'élimination, l'importation, l'exportation et la possession de stupéfiants de catégorie 5 sans une licence gouvernementale. La catégorie 5 est la moins "grave" dans la loi thaïlandaise. La catégorie 1 étant la plus sérieuse. https://forum.thaivisa.com/topic/1126964-huge-shipment-of-poppy-seeds-halted-at-laem-chabang/
  3. Thaivisa en français l'annonçait dès le mois de juillet Le gouvernement du Myanmar a introduit de nouvelles réglementations pour faciliter l’accès des touristes étrangers. Depuis le 1er octobre, les touristes de six pays (Australie, Allemagne, Italie, Russie, Espagne et Suisse) peuvent entrer au Myanmar avec un visa obtenu à l'arrivée (VOA) aux aéroports internationaux de Yangon, Mandalay et Nay Pyi Taw. Et ce, moyennant des frais de 50 USD. Les visiteurs du Japon, de la Corée du Sud, de Hong Kong et de Macao sont admis sans visa depuis l'année dernière. Les ressortissants indiens et chinois de Chine continentale peuvent également obtenir des visas à l'arrivée (VOA) au Myanmar, dans le but d'attirer davantage de visiteurs asiatiques dans le pays. Au deuxième trimestre, le Myanmar a enregistré une augmentation du nombre d'arrivées en provenance de pays bénéficiant de visas gratuits et des visas à l'arrivée. https://forum.thaivisa.com/topic/1127016-nationals-of-six-more-countries-granted-visa-on-arrival-into-myanmar/
  4. Un juge s'est tiré une balle dans le corps dans la salle d'audience de Yala après avoir rendu sa décision. Cela a suscité des inquiétudes quant à une possible ingérence dans l'affaire qu'il traitait. Khanakorn Pianchana, un haut magistrat de la cour provinciale de Yala, a sorti un pistolet et s'est tiré une balle en fin d'audience hier après-midi, ont annoncé des autorités. Il a été transporté à l'hôpital, où il a été opéré pour des blessures qui ne mettraient pas sa vie en danger. Suriyan Hongvilai, porte-parole du Bureau de la magistrature, a déclaré vers 15 h 30 que M. Khanakorn avait apparemment agi pour des raisons personnelles. Une déclaration de 25 pages de M. Khanakorn qui aurait été postée sur Facebook hier avant d'agir circulait hier sur les médias sociaux. Le document n'est plus visible sur Facebook. Le document indique que l'affaire qu'il entendait avait trait à la sécurité nationale et à des infractions d'association de malfaiteurs, de complot et d'infractions liées au droit des armes à feu. Le document aurait décrit des désaccords entre des juges de rang supérieur sur la décision de l'affaire, dans laquelle M. Khanakorn aurait décidé d'acquitter les cinq accusés. Les messages "Respectez la décision des juges" et "Rendez la justice au peuple" ont été répétés trois fois dans le document. Le secrétaire général du Parti Future Forward Piyabutr Saengkanokkul, a déclaré hier qu'il ne croyait pas que la tentative de suicide découlait du stress. Il a ajouté que M. Khanakorn lui envoyait des informations depuis le début du mois de septembre, lui demandant d'aider à rendre le document public. Une source judiciaire a déclaré que la loi autorisait un juge en chef régional à conseiller un juge (comme Khanakorn) sur la manière de traiter une affaire impliquant une infraction grave. Pour être plus précis, "on" a forcé ce juge à condamner à mort 3 personnes (plus 2 à la prison) qu'il considérait comme innocentes. https://forum.thaivisa.com/topic/1127056-judge-shoots-self-in-court-after-being-forced-to-change-verdict/
  5. Dans son émission télévisée hebdomadaire vendredi 4 octobre, le Premier ministre général Prayut Chan-o-cha a déclaré que son gouvernement s'était toujours préoccupé de la pollution de l'air, en particulier des PM2,5 ou des particules microscopiques de poussière, qu'il imputait au smog d'autres pays , aux embouteillages, à l'incinération des déchets d’agriculture, aux émissions des usines et aux poussières des chantiers de construction. "Les PM2,5 sont dangereuses, en particulier pour les enfants, les bébés, les femmes enceintes et les personnes âgées, dont l'immunité est trop fragile pour lutter contre la poussière microscopique", a-t-il déclaré, ajoutant que les personnes devraient faire particulièrement attention en décembre, car il n'y a ni vent ni pluie pour chasser la poussière. Il a également exhorté les gens à ne pas paniquer, affirmant qu'il est nécessaire de comprendre d'abord. Le Cabinet a approuvé une proposition la semaine dernière pour résoudre la crise de la pollution à quatre niveaux, a-t-il déclaré, ajoutant: "Nous les avons expliquées à toutes les provinces et avons demandé une coordination". Le Premier ministre avait précédemment prévenu que les autorités arrêteraient les propriétaires de voitures polluantes. Pourtant, un universitaire est pessimiste quant à l'efficacité des mesures mises en œuvre par le gouvernement. «Supprimer les voitures polluantes des rues de Bangkok n’aidera pas beaucoup tant que les véhicules à moteur diesel continueront de sillonner les rues de la capitale», a déclaré Sumet Ongkittikul, de l’Institut de recherche sur le développement de la Thaïlande, à The Nation. Au lieu de cela, a-t-il ajouté, le gouvernement devrait suivre la manière dont la Chine s'attaque à la pollution de l'air à Beijing, en encourageant l'utilisation de motos électriques et en réduisant le nombre de voitures. Dans l'état actuel des choses, il n'y a pas de mesures gouvernementales. Aucun automobiliste n'a jamais été arrêté, aucun véhicule saisi. Aucune action n'a été entreprise pour faire baisser la pollution. https://forum.thaivisa.com/topic/1127022-prayut-urges-people-not-to-panic-over-pollution-while-academic-finds-govt-solutions-ineffective/
  6. La Thaïlande et le Myanmar ont signé un protocole d'accord (MoU) visant à stimuler le commerce transfrontalier par le biais du nouveau pont d'amitié enjambant la rivière Moei. Le pont d’amitié relie le district de Mae Sot dans la province thaïlandaise de Tak, au bourg birman de Myawaddy. Photo: Bangkok Post/VNA/CVN Ce pont d’amitié, qui relie le district de Mae Sot dans la province thaïlandaise de Tak, au bourg birman de Myawaddy, fait 760 mètres de long et comprend quatre voies routières. Sa construction a nécessité un investissement total de 3 milliards de bahts (près de 98,5 millions d'USD), financé par le gouvernement thaïlandais. Ce nouveau pont, le deuxième du genre, a été inauguré en mars 2019 et sera officiellement mis en service le 30 octobre. Le vice-Premier ministre et ministre thaïlandais du Commerce, Jurin Laksanawisit, a déclaré le 3 octobre que son ministère coordonnerait avec des entreprises thaïlandaises et birmanes afin de promouvoir les échanges commerciaux et de renforcer les relations entre les deux pays. Le chiffre d'affaires total du commerce frontalier entre la Thaïlande et le Myanmar en 2018 a atteint 193 milliards de bahts (6,31 milliards d'USD), en hausse de 4,9% sur un an, dont 80 milliards de bahts (2,62 milliards d'USD) de marchandises ayant traversé le district de Mae Sot. Au cours des huit premiers mois 2019, la valeur du commerce frontalier entre les deux pays s'est élevé à 55 milliards de bahts, soit 18,3% de la valeur totale du commerce frontalier de la Thaïlande avec ses pays voisins. On estime que le volume total des exportations thaïlandaises vers le Myanmar devrait augmenter de plus de 30% lorsque le pont sera officiellement mis en service et que la valeur du commerce frontalier entre les deux pays atteindrait 100 milliards de bahts (3,27 milliards d'USD) d'ici 2020. Le projet de construction du pont d'amitié Thaïlande – Myanmar s’inscrit dans le plan de développement du Corridor économique oriental (EEC) de la Thaïlande. Le pont devra stimuler le développement économique de Mae Sot et de Myawaddy, tout en ouvrant d'autres projets de transport entre les deux pays. VNA/CVN https://www.lecourrier.vn/commerce-la-thailande-et-le-myanmar-signent-un-protocole-daccord/634549.html
  7. The Cave, qui raconte l'histoire vraie du sauvetage de 12 adolescents piégés dans une grotte en Thaïlande débarque bientôt au cinéma. Claustrophobes, s'abstenir. Des boyaux inondés éclairés à la lampe frontale, des cris résonnant sur des parois étroites: The Cave, présenté en première mondiale au festival international du film de Busan, fait revivre l'histoire vraie du sauvetage héroïque de 12 adolescents pris au piège dans une grotte thaïlandaise. "Personne ne pourra dire: 'Oh, ce film a été tourné en studio'", a promis le réalisateur irlando-thaï Tom Waller lors d'une rencontre avec l'AFP avant la projection de son film au festival sud-coréen, le plus important d'Asie, samedi. "Je préviens ceux qui sont un peu claustrophobes (...) vous pourriez ressentir un peu d'anxiété", a-t-il plaisanté. Dix-huit jours sous terre En 2018, le sauvetage d'une équipe de jeunes footballeurs, les "Wild Boars" et leur entraîneurs, surpris par la subite montée des eaux dans une grotte du nord de la Thaïlande, avait tenu le monde entier en haleine. Leur calvaire avait duré 18 jours avant qu'ils ne soient remontés tous sains et saufs à la surface, après avoir été équipés de combinaisons et de bouteilles de plongée, conduits à travers des galeries inondées pendant de longs kilomètres par des sauveteurs-plongeurs venus de plusieurs pays. Le principal défi du film était de recréer les conditions dans lesquelles ce sauvetage poignant et sans précédent s'est déroulé, dans une humidité extrême et le noir total. Serpents et aux araignées géantes Toutes les scènes ont été tournées en décor naturel, dans plusieurs grottes de Thaïlande semblables à celle de Tham Luang. Quatre sauveteurs héros de la grotte ont également été embauchés pour jouer dans le film. "On a eu droit aux serpents et aux araignées géantes", assure Tom Waller. The Cave est la premier d'une série de films consacrés à cette épopée à sortir en salles. Le réalisateur, qui a financé son projet de manière indépendante, compte sur le festival pour lui assurer une carrière internationale, alors que plusieurs grosses productions concurrentes sont à venir. Le fait d'être montré à Busan en premier, cela nous offre une scène mondiale", a affirmé le réalisateur, dont le film sortira en Thaïlande en novembre après avoir été montré dans des festivals à Londres et à Vancouver. L'incroyable histoire de la grotte a déjà fait l'objet de livres, d'un documentaire et Netflix travaille sur une fiction à gros budget, avec les producteurs de la comédie à succès Crazy Rich Asians, pour lequel il se dit que les 12 adolescents ont reçu un cachet de 100.000 dollars chacun. Pris par la peur De son côté, National Geographic va présenter prochainement un documentaire réalisé par l'équipe de Free Solo, Oscar 2019 du meilleur documentaire. Tom Waller joue lui la carte du cinéma vérité. Quatre des sauveteurs du film, un Canadien, un Chinois, un Finlandais et un Belge, interprètent leur propre rôle, ainsi qu'un reporter américain qui a couvert l'événement. "Dans la grotte, j'étais pris par la peur. J'ai toujours peur lorsque je fais de la spéléologie sous-marine", a admis à l'AFP le plongeur Jim Warny, un Belge installé en Irlande qui a participé au sauvetage de l'entraîneur des "Wild Boars". "Mais mon devoir était de montrer aux gens qu'ils peuvent accomplir de grandes choses, même si les éléments sont contre eux". M. R. avec AFP vidéo en suivant le lien https://people.bfmtv.com/cinema/the-cave-premiere-fiction-sur-le-sauvetage-des-12-enfants-pieges-dans-une-grotte-en-thailande-1780869.html
  8. Une Thaïlandaise a été arrêtée au Japon pour tentative de contrebande de cocaïne en provenance du Népal. Thanakorn Jaisuksakuldee, interprète thaï-japonaise, a déclaré cette semaine sur Facebook que cette femme avait été arrêtée à l'aéroport international de Kansai à Osaka le 10 septembre. Ne citant aucune source pour ses informations, il a déclaré que les agents des douanes avaient remarqué qu'elle portait un manteau d'hiver matelassé par une chaude journée ce qui a attiré les soupçons. Une radiographie a révélé 14 petits sacs de cocaïne dans le manteau d'un poids total de 3,2 kg, ce qui, selon les autorités, aurait une valeur marchande de 65,3 millions de yen (18,6 millions de thb). Accusée de trafic de drogue, la femme aurait avoué avoir été payée 20 000 Bt pour ce travail. Selon Thanakorn, trois autres Thaïlandaises ont été arrêtées le 24 septembre à l'aéroport de Kansai pour trafic de drogue dans des préservatifs dissimulés dans leurs sous-vêtements et leur vagin. Le poids total était de 1,5 kilogrammes, la valeur estimée de 90 millions de yens. Thanakorn a averti que les voyageurs thaïlandais devaient s'attendre à être contrôlés attentivement à leur arrivée au Japon. https://forum.thaivisa.com/topic/1126759-thai-busted-taking-coke-into-japan-says-citizen-journalist/ La police a annoncé qu'une enquête de deux ans avait abouti à cinq arrestations et à la plus grande opération anti-méthamphétamine depuis plus de dix ans. L'enquête, qui a débuté avec l'arrestation d'un utilisateur à Pattaya, couvrait quatre provinces - Nonthaburi, Pathum Thani, Suphanburi et Chonburi - et a abouti à l'arrestation de Supoj Ta Nikrawat, 33 ans, Supanatchakul Prew Kongtadum 35, Chalermpol Keng Nokthong, 45 ans. , Taitoon Toon Panyawattanakorn, 37 ans, et Mlle Chonthicha Cher Setkit, 35 ans. Plus de 900 000 comprimés d'une valeur marchande de 100 millions de bahts ont été confisqués avec 1 kg de méthamphétamine en cristaux. L'annonce de l'arrestation a été faite le 1er octobre. L'arrestation d’un simple toxicomane par la police de Pattaya a conduit à l’arrestation d’un revendeur de méthamphétamine en cristaux (50 grammes) à Banbung, Chonburi. Le revendeur a ensuite révélé que sa source était un gros bonnet de la drogue à Nonthaburi. On lui a demandé de commander et de prendre livraison de 1 kg de cristaux et 10 000 comprimés de yaba dans la maison de ce gros bonnet de Bangpai, à Nonthaburi. Au cours de l'échange, la police a arrêté Supoj, Supanatchakul et Chalermpol. Un autre piège a été mis en place pour que Taitoon et Chonthicha livrent de la drogue devant le Showroom Toyota de Ladlumkaew, Pathum Thani. 100 000 comprimés d'amphétamine ont été trouvés dans leur pickup. Taitoon et Chonthicha ont avoué et ont dit à la police qu'ils avaient acheté leur drogue à un homme du nom de Somsak Bung Hee Pandontree. Somsak a réussi à s'échapper avant que la police n'arrive, mais il a laissé 700 000 comprimés d'amphétamine dans sa Toyota Fortuner. La police a saisi 100 000 comprimés supplémentaires, enterrés chez lui à Suphanburi. Tous les suspects ont été accusés d'infractions liées à la drogue, aux armes et au jeu. https://forum.thaivisa.com/topic/1126895-five-arrested-during-biggest-methamphetamine-bust-in-decade/
  9. Une guide chinoise coupable d'un vol d'identité d'une Thaïlandaise depuis plus de 20 ans. Une guide chinoise récemment arrêtée pour avoir possiblement volé l'identité d'une Thaïlandaise pendant près de deux décennies a attiré l'attention des autorités alors qu'elle s'efforçait d'écrire correctement en thaï le formulaire à l'aéroport de Suvarnabhumi. La police a déclaré vendredi que la guide avait avoué avoir soumis sa première demande de carte d'identité en utilisant l'identité volée d'une personne thaïlandaise au bureau d'état civil de Phetchaburi à 27 ans, avant de poursuivre illégalement son travail pendant près de 20 ans. La police touristique de l'aéroport de Suvarnabhumi a ouvert une enquête après avoir constaté une activité suspecte alors qu'elle remplissait le formulaire et découvert qu'elle avait obtenu sa première carte d'identité à l'aide de procédures inhabituelles comportant de nombreux éléments frauduleux. La police a continué à rassembler des preuves tout en interrogeant des témoins et les responsables du district de Prawet où elle avait renouvelé sa carte d'identité, avant de l'arrêter. La police du tourisme a ensuite fait venir la Thaïlandaise qui avait perdu son état civil à cause de la guide et qui n’avait plus de carte d’identité. Cette femme a demandé au bureau d'état civil de Phetchaburi de recouvrer son statut, puis a été emmenée avec son père pour un test ADN à l'hôpital Ramathibodi afin de prouver la relation père-enfant afin que l'enregistrement puisse avoir lieu. Il est inconcevable que cette Thaïlandaise ait attendu 20 ans avant de faire valoir ses droits. Ave un bon avocat, elle aurait récupéré son identité depuis longtemps. https://forum.thaivisa.com/topic/1126919-chinese-guide-nabbed-over-20-year-theft-of-thai’s-identity/
  10. La marine royale thaïlandaise a rejeté les critiques en ligne très nombreuses selon lesquelles elle gaspillerait l’argent des contribuables en construisant un manoir de 112 millions de bahts comme résidence officielle de son commandant en chef. Le contre-amiral Apinan Poengsrithong, chef du département des travaux de la marine, a déclaré lors d'une conférence de presse jeudi que le bâtiment, qui est actuellement en construction, doit être la résidence officielle du commandant en chef de la marine et doit servir d'hébergement officiel pour ses invités VIP. Il a déclaré que l'ancienne résidence officielle, située à proximité du Wat Arun sur les rives de la rivière Chao Phraya, a été construite il y a plus de 30 ans. Les fondations en béton ont été lourdement endommagées par la grave inondation de 2011. Il a déclaré que les réparations étaient trop coûteuses, d'où la construction d'un nouveau bâtiment au même endroit. Au lieu de se contenter d’héberger le chef de la marine, le contre-amiral Apinan a expliqué qu’une salle réservée aux réceptions avait été ajoutée, car la marine ne disposait pas de telles installations et qu’il existait une maison d’hôtes pour recevoir des invités de marque. Il a insisté sur le fait que la facture de construction de 112 000 000 de bahts serait couverte par le budget alloué à la Marine par le gouvernement. "Le projet de construction n'est pas un secret et il ne sert pas seulement de résidence officielle du chef de la marine, car il n'y habitera pas régulièrement puisqu'il a sa propre maison à Bang Na", a déclaré Apinan. https://forum.thaivisa.com/topic/1126847-navy-says-฿112m-mansion-to-be-guest-house-for-vip-visitors-and-official-residence-of-navy-chief/
  11. Advanced Info Service Plc (AIS) a lancé jeudi 3 octobre sa campagne de protection de l’environnement «Mission Green 2020» dans le but de marquer son 30e anniversaire l’année prochaine. Dans le cadre de cette campagne, AIS encourage les utilisateurs à déposer leurs déchets électroniques tels que des écouteurs cassés, des adaptateurs secteur, des périphériques Bluetooth, des batteries externes et des vieux téléphones portables dans les bacs à déchets électroniques des magasins AIS ou dans tous les grands magasins Central. Les bacs sont équipés de la technologie IoT (Internet des objets) pour collecter et éliminer les déchets électroniques. Somchai Lertsuitwong, directeur général d'AIS, a déclaré que cette campagne avait pour objectif de réduire d'un million d'unités équivalent - dioxyde de carbone et d'éliminer au moins 100 000 déchets électroniques d'ici 2020. «AIS se prépare à fêter ses 30 ans et nous sommes fiers de faire partie de l’histoire de la Thaïlande, en particulier de la croissance continue du secteur des télécommunications qui contribue à une meilleure qualité de vie», a déclaré Somchai. «Notre position de leader dans le secteur des télécommunications est due à notre volonté de créer des produits et des services innovants.» Au cours des 29 dernières années, AIS a investi plus de 1 000 milliards Bt dans des infrastructures numériques, a-t-il ajouté. AIS compte actuellement quelque 42 millions de clients utilisant ses services de téléphonie mobile. https://forum.thaivisa.com/topic/1126835-ais-launches-a-new-green-mission-to-dispose-personal-electronic-waste-safely/
  12. Lors d'une cérémonie organisée au Conseil national des agriculteurs, jeudi 3 octobre, le Premier ministre général Prayut Chan-o-cha a déclaré que les conducteurs de véhicules émettant des gaz polluants seraient arrêtés, ajoutant que les propriétaires d'entreprises de transport devaient être tenus responsables des émissions causées par les vieilles pièces automobiles. Il a également ajouté que les agriculteurs thaïlandais peuvent aider le gouvernement à réduire les particules inférieures à 2,5 micromètres, ou PM2,5, en réduisant l'écobuage, source de pollution nuisible à la santé. Il ne parle pas de les sanctionner. Par ailleurs, le Département des travaux industriels s'est dit prêt à lutter contre le problème de la pollution en installant des détecteurs de PM2.5 dans les zones où se trouvent de nombreuses usines et en envoyant une équipe d'inspection en cas de problème. Prakob Vivitjinda, directeur général du département, a déclaré que son agence installerait des détecteurs de PM2,5 sur des drones afin d'examiner les niveaux de poussière malsains dans l'air, en particulier dans les zones industrielles, avant d'envoyer une équipe inspecter les usines. «Le département prévoit également d'installer davantage de détecteurs d'eaux usées en temps réel qui enverront des informations 24 heures sur 24. Ces détecteurs ont déjà été installés dans des usines qui rejettent plus de 500 mètres cubes d'eau par jour, ce qui a déjà porté ses fruits. » https://forum.thaivisa.com/topic/1126838-drivers-of-polluting-vehicles-will-be-arrested-warns-prayut/ Il y a 30 ans, la police traquait les voitures polluantes en établissant des barrages un peu partout. Malgré les affirmations du premier ministre, ce n'est plus le cas maintenant.
  13. BANGKOK: La Thaïlande est prête à lancer une offre conjointe avec les pays de l'Asie du Sud-Est pour accueillir la Coupe du Monde de la FIFA 2034, selon un rapport de l'Agence de presse thaïlandaise citant le ministre du Tourisme, Pipat Ratchakitprakan. Après une réunion, le ministre a déclaré que la Thaïlande était prête à accueillir l'événement aux côtés des pays de l'ASEAN, conformément à la politique du Premier ministre Prayut Chan-o-cha. Un comité de travail, dirigé par le secrétaire permanent du tourisme, a été mis en place pour étudier la question. L’ASEAN comprend le Cambodge, l’Indonésie, le Laos, la Malaisie, le Myanmar, les Philippines, Singapour, la Thaïlande, le Vietnam et le Brunei. Le gouverneur de l’Autorité des sports de Thaïlande (SAT), Kongsak Yodmanee, a déclaré qu’il n’y avait pas de terrain de football au standard de la FIFA en Thaïlande. Toutefois, les installations existantes seront améliorées et une nouvelle sera construite à Chonburi afin que le pays puisse accueillir les Jeux olympiques de la jeunesse d’été 2026. Plusieurs autres sites seront également mis à niveau pour soutenir les offres du pays concernant l'organisation d'événements sportifs. Il s'agit là de la politique touristique actuelle du pays : organiser des compétitions importantes pour promouvoir le pays. Le GP moto de ce week end va dans ce sens. Le GP moto de Thaïlande 2018 avait été une immense réussite. Les stades mis à niveau seront le stade national Rajamangala à Bangkok, du stade du 700ème anniversaire à Chiangmai et d'un complexe sportif à Nakhon Ratchasima nommé en l'honneur du 80e anniversaire du défunt roi Bhumibol Adulyadej. On pourrait ajouter le stade de Buriram et le projet de Grand Stade à Pathum Thani Régulièrement, les autorités thaïlandaises se penchent sur le projet de Coupe du Monde mais ne vont pas plus loin. La débâcle des championnats du monde d'athlétisme à Doha actuellement ne plaide pas en faveur des pays chauds.
  14. Catégorie : nouvelles des autres galaxies ERIDANUS - Il est temps que la Thaïlande prenne sa place parmi les étoiles. Si vous aimez l'un des noms proposés et si vous êtes Thaïlandais, n'hésitez pas à donner votre avis Tous les citoyens thaïlandais peuvent voter pour le nom thaïlandais de l'étoile WASP-50 (qui perdra alors son joli nom) et de son exoplanète en orbite, WASP-50 b, d'ici le 31 octobre. Cela fait partie du projet "NameExoWorlds" de l'Union astronomique internationale, le seul organisme reconnu pouvant attribuer officiellement des noms aux corps célestes. Tous les pays pourront nommer une exoplanète et l’étoile afférente. Le système planétaire attribué à la Thaïlande est l'étoile WASP-50, une étoile jaune-blanche de la constellation d'Eridanus, et la planète WASP-50 b, une géante gazière représentant près d'une fois et demie la masse de Jupiter. L’Institut thaïlandais de recherche astronomique de Thaïlande (NARIT) a fait une sélection à partir de 1 500 noms envoyés par les Thaïlandais depuis juin. Il reste trois paires de noms pour l’étoile et son exoplanète en orbite. Première proposition «Chao Phraya» et «Mae Ping», d'après les principaux fleuves thaïlandais. La deuxième option est une description délicate des corps astronomiques: «Prakaikaeo» et «Prakaidao», ce qui signifie «brille comme du verre» et «brille comme une étoile». Enfin, la troisième option est “Fahluang” et “Fahrin”. «Fah» signifie ciel et «luang» signifie quelque chose de génial. Donc, «Fahluang signifie quelque chose de grand et de glorieux dans le ciel», a écrit NARIT. «Fahrin» signifie précipitation du ciel. Pour voter, remplissez ce formulaire https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLSfGx2qzGblzzb2mpk_Ny5TeMbdT8Dy-QOK4O9CTpo8joabMhg/viewform avant le 31 octobre. Une pièce d'identité nationale en cours de validité est requise. Un seul vote par citoyen sera comptabilisé. Dix électeurs chanceux gagneront également des souvenirs de la société astronomique. Si vous voulez visiter WASP-50 prenez des RTT, il faut 606 ans à s’y rendre en fusée. Vous envisagez de prendre une voiture? Comptez 7 milliards d'années. Ce projet de dénomination a lieu en l’honneur du centième anniversaire de l’organisation. Une campagne similaire a eu lieu en 2015, la Thaïlande a nommé une étoile Chalawan et deux planètes en orbite, Taphao Thong et Taphao Kaew, d'après le folklore thaïlandais «Krai Thong» (un roi crocodile qui a capturé une Phichit pour en faire sa femme, après sa soeur). http://www.khaosodenglish.com/news/2019/10/03/heres-thailands-chance-to-name-a-star-and-exoplanet/ WASP-50
  15. Le NBTC peut interdire TOT tous contrats d’état Il serait possible d'empêcher TOT de soumissionner pour d'autres projets de l'État si l'un des trois contrats accordés à la société dans le cadre du projet USO (Universal Service Obligation) était résilié par le régulateur. TOT n'a pas rempli ses contrat à temps, indique une source travaillant au Conseil national de la radiodiffusion et des télécommunications (NBTC) qui a requis l'anonymat. Les trois contrats font partie des huit contrats attribués par la NBTC à cinq lauréats lors d'une vente aux enchères en 2017, qui visaient à fournir un service Internet haut débit à tarif réduit, ainsi qu'un service cellulaire, à 3 920 villages. Un comité du NBTC chargé du suivi du projet tiendra une réunion pour discuter du programme demain. La source au NBTC a déclaré que le comité proposerait une résolution pour résilier les trois contrats de TOT et proposerait une autre enchère pour les tâches que TOT n'aurait pas accomplies. "Si les trois contrats sont résiliés, TOT pourrait risquer d'être mis sur la liste noire des soumissions pour d'autres projets d’état à l'avenir", a déclaré la source. Cependant, TOT disposera de 15 jours pour faire appel de la résolution. Le NBTC a signé huit contrats d'une valeur de 13 milliards de bahts avec cinq partenaires à la fin de 2017. Les cinq lauréats ont été TOT, CAT Telecom, True Internet Corporation, TrueMove H Universal Communication et Interlink Telecom. Dans le cadre du projet USO Net, les villages désignés devaient accéder à Internet à une vitesse de connexion minimale de 30 mégabits par seconde pour un tarif mensuel maximal de 200 bahts. Dans le cadre du projet, quatre contrats concernent des services Internet rapide et quatre concernent des services de téléphonie mobile. TOT a remporté un contrat de 2,1 milliards de bahts pour l'installation du service haut débit Internet dans la zone 2 du nord du pays et un contrat de 2,4 milliards de bahts pour le même service dans les provinces du nord-est. L'entreprise de télécommunications d’État a également remporté un contrat de 1,8 milliard de bahts pour la fourniture d'un service de téléphonie mobile dans la zone 1 du Nord. Dans le cadre de ses projets, TOT a importé et installé des lignes de fibres optiques chinoises, ce qui est en conflit avec les spécifications, a indiqué la source. La source a indiqué que le projet visait à promouvoir les fournisseurs locaux. Ceux-ci doivent être choisis si l'équipement concerné peut être fourni par plus de trois fournisseurs thaïlandais, a précisé la source. De plus, TOT n'a pas réussi à livrer à temps les bâtiments USO Net sous contrat, selon la source. Seuls 10% des 300 bâtiments requis dans le cadre des contrats ont été achevés. Les services de téléphonie mobile ont été livrés dans les délais. Le secrétaire général du NBTC, Takorn Tantasith, a déclaré que le retard dans le projet USO Net, qui devait être achevé il y a un an, pèse lourdement sur le pays, en privant notamment les personnes des zones isolées de l'accès à Internet.
  16. La valeur des exportations de pierres précieuses et de bijoux de Thaïlande s'est élevée à 11,452 milliards de dollars américains (351 milliards de Bth) au cours des huit premiers mois de l'année, soit une hausse de 45,81% sur un an, a déclaré le ministre du Commerce, Weerasak Wangsuphakijk. Sur ces exportations, l’or représente à lui seul 6,212 milliards de dollars, enregistrant une augmentation de 107,16% sur un an. L’Asie du Sud-Est est le marché le plus important pour Thaïlande concernant les pierres précieuses et les bijoux, et les exportations de ces produits dans la région ont augmenté de 190,8%. Les exportations de pierres précieuses et de bijoux à Singapour ont augmenté de 307%, celles au Cambodge de 137% et de 84,14% en Inde, car la classe moyenne indienne a un pouvoir d'achat de plus en plus élevé. Cependant, les exportations vers d'autres marchés tels que Hong Kong, l'Union européenne et les États-Unis ont diminué. Par exemple, les exportations vers l’UE ont chuté de 0,74%. L’exportation de pierres précieuses et de bijoux est la troisième source de revenus du pays, et la croissance de ce secteur a profité à l’économie thaïlandaise, a déclaré Weerasak. Duangkamol Jiambutr, directeur du Gems and Jewellery Institute of Thailand, a déclaré que ces exportations serait fragilisées en cette fin d'année en raison de plusieurs facteurs, tels que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, les manifestations à Hong Kong et le baht fort. https://forum.thaivisa.com/topic/1126652-export-of-thai-gems-jewellery-rises-despite-challenges-this-year/ Weerasak
  17. Agence du gouvernement BANGKOK (NNT) - La quantité de déchets rejetés par la mer vers la cote en Thaïlande est tombée à un chiffre compris entre 21 700 et 32 600 tonnes par an, après le succès d'un projet visant à augmenter de 25% le réemploi et le recyclage des matériaux. Les sacs en plastique restent la plus grande proportion de déchets présents dans l’environnement. Le secrétaire permanent du ministère de l'Environnement, Jatuporn Buruspat, a révélé une tendance à la baisse de la quantité de débris marins générés en Thaïlande, le volume d'ordures rejetés sur la côte en 2018 variant entre 21 700 et 32 600 tonnes. C’est une diminution évidente par rapport au montant enregistré en 2016, qui se situait entre 33 900 et 51 000 tonnes. Il a déclaré que la diminution des débris marins était due à une plus grande réutilisation et recyclage des matériaux, de 15% à 25%. En 2018, le Département des ressources marines et côtières (DMCR) a mené une étude sur la contamination microplastique dans l'environnement causée par la dégradation des débris de plastique et son effet à long terme sur la chaîne alimentaire et la santé humaine. L’étude, réalisée dans 18 provinces côtières, a révélé de 53 à 2 102 morceaux de microplastique par mètre carré de plage étaient rejetés pendant la saison sèche, le niveau de concentration tombant à "de 0 à 974" morceaux par mètre carré pendant la saison des pluies. Chaque année, le département organise des activités pour célébrer le nettoyage du littoral, le 3 septembre. Le 21 septembre, le département a également organisé des événements dans 24 provinces du littoral, qui ont permis de ramasser 230 000 débris soit 10 tonnes du milieu marin. La plupart de ces débris étaient des plastiques : sacs en plastique à 22%, des bouteilles en plastique à 16%, des récipients pour aliments en mousse (styromousse) à 9%, des bouteilles en verre à 5% et des pailles à 5%. 350 081 débris ont été ramassés depuis le début de l'année sur les plages de 23 provinces côtières, pour un total de 32,83 tonnes. Les sacs en plastique représentent la plus grande proportion de ces débris (11,71%), suivis des récipients pour aliments en styromousse et des sacs pour aliments. https://forum.thaivisa.com/topic/1126599-thailand-generates-less-marine-debris/
  18. Le Pape effectuera son 32e voyage apostolique du 19 au 26 novembre prochain en Thaïlande et au Japon. Le programme détaillé de cette quatrième tournée en Asie a été rendu public ce mercredi 2 octobre. En Thaïlande, le Pape soutiendra la communauté catholique, minoritaire dans ce pays largement bouddhiste. Le Pape rencontrera le Patriarche suprême des bouddhistes, ainsi que le Roi. Au Japon, François se rendra dans les deux villes dévastées lors de la Seconde Guerre mondiale. À Nagasaki, il prononcera un message sur les armes nucléaires. À Hiroshima, il s'engagera pour la paix. À Tokyo, il rencontrera les victimes de 2011, ainsi que l’Empereur Naruhito. La Thaïlande sera la première étape de ce nouveau déplacement du Pape en Asie. François quittera le Vatican mardi 19 novembre. Son avion décollera dans la soirée à destination de Bangkok où il est attendu à la mi-journée, mercredi 20 novembre. Un accueil officiel est prévu. La cérémonie de bienvenue se tiendra le lendemain, jeudi 21 novembre, dans la cour du palais, construit à la mode vénitienne, où siège le gouvernement. Le Pape y rencontrera le Premier ministre, avant de s’exprimer devant les autorités, la société civile et le corps diplomatique. Dans ce pays très majoritairement bouddhiste (95%), le Pape saluera le Patriarche suprême des bouddhistes, Somdet Phra Maha Munivong, dans le temple Rajabophit dont ce dernier est le supérieur. En fin de matinée, une visite est prévue à l’hôpital Saint Joseph. Le Pape y rencontrera le personnel soignant puis, en privé, des malades et des personnes handicapées. Cette structure fut inaugurée à la fin du XIXème siècle pour soigner les pauvres, les missionnaires et les Français résidant dans le Royaume de Siam. Ce fut un des grands projets du vicaire apostolique du Siam de l’époque, Mgr Louis Vey, qui reçut alors le soutien du roi Rama V. Dans l’après-midi, le Pape s’entretiendra en privé avec le roi de Thaïlande, Maha Vajiralongkorn, Rama X, au palais Royal. Grande attention à la communauté catholique François se rendra ensuite au Stade national où il présidera la messe. Vendredi 22 novembre, le Pape consacrera sa journée à la communauté chrétienne, qui représente en Thaïlande environ 1% de la population. François s’exprimera devant les prêtres, religieux, religieuses, séminaristes et catéchistes, à la paroisse Saint-Pierre. Au sanctuaire du bienheureux Nicholas Boonkerd Kitbamrung, il rencontrera les évêques thaïlandais et de la FABC, l’association des conférences épiscopales d’Asie. Sur place, François s’entretiendra également en privé avec les membres de la Compagnie de Jésus. Dans l’après-midi, le Pape prononcera un discours devant les responsables des Églises chrétiennes et des dignitaires d’autres religions à l’université de Chulalongkorn. Deuxième confession du pays, la communauté musulmane représente 4% de la population. Le Pape célèbrera la messe en présence des jeunes catholiques du pays en la cathédrale de l’Assomption. https://www.vaticannews.va/fr/vatican/news/2019-10/programme-pape-voyage-japon-thailande.html
  19. BANGKOK (Reuters) - Le roi de Thaïlande Maha Vajiralongkorn a ordonné le transfert de deux unités de l’armée sous le commandement direct du palais, a révélé un décret royal prenant effet mardi. L’ordre du roi, signé par le Premier ministre Prayuth Chan-ocha, cite l’article 172 de la constitution, qui permet la publication d’un décret royal en cas d’une urgence menaçant la sécurité nationale et la monarchie. Il n'a pas précisé quelle urgence nécessitait une telle décision. Le décret transfère le commandement des 1er et 11e régiments d'infanterie basés à Bangkok de la chaîne de commandement militaire au commandement de la sécurité royale. Techniquement, le roi est le commandant en chef de toutes les forces armées thaïlandaises, mais le nouveau décret contourne la chaîne de commandement militaire habituelle. Les deux unités, qui faisaient autrefois partie de la première région de l’armée et chargée de la sécurité à Bangkok et du centre de la Thaïlande, relèveront désormais directement du roi et du commandant adjoint de l’unité qui est la reine Suthida. L’arrêté royal a été publié au Journal officiel lundi et est entré en vigueur le lendemain sans qu’il soit nécessaire de passer par le Parlement. Le roi Vajiralongkorn, âgé de 67 ans, a succédé à son père, le roi Bhumibol Adulyadej, en 2016 et a depuis consolidé l'autorité de la monarchie et de la maison royale avec l'aide d'un gouvernement militaire arrivé au pouvoir lors d'un coup d'État de 2014 dirigé par le chef de l'armée de l'époque, Prayuth. En juillet 2017, l’assemblée législative nommée par l’armée a modifié une loi de 1936 pour donner au roi le plein contrôle du Crown Property Bureau, qui gère les avoirs de plusieurs milliards de dollars de la Couronne et était auparavant sous la supervision du ministère des Finances. Les critiques publiques du roi ou de sa famille sont illégales et les insultes à la monarchie sont punissables d’une peine pouvant aller jusqu’à 15 ans de prison en vertu des lois de lèse-majesté en Thaïlande. L'ancien chef de la junte, Prayuth, a pris ses fonctions cette année en tant que Premier ministre civil, après que son parti en faveur de l'armée ait été déclaré vainqueur d'une élection tenue en vertu de règles écrites par la junte. Le parti de Prayuth s'est donné pour mission de promouvoir les valeurs traditionnelles thaïlandaises de dévotion à la monarchie, accusant souvent les opposants d’être déloyaux envers le roi. https://www.reuters.com/article/us-thailand-king/thailands-king-takes-personal-control-of-two-key-army-units-idUSKBN1WG4ED
  20. PHUKET: Un garçon nouveau-né retrouvé abandonné près d'un lagon derrière un camp de travailleurs à Cherng Talay tôt dimanche matin (le 29 septembre) est décédé, a confirmé la police. Le bébé, qui n’a jamais eu de nom, est décédé lundi à l’hôpital Thalang, a confirmé le chef de la police de Cherng Talay, le colonel Akkanit Danpitaksan. «Le personnel de l'hôpital Thalang m'a appris que le nouveau-né était décédé parce qu'il était trop faible et incapable de respirer», a déclaré le Col Akkanit. La police de Cherng Talay a été appelée dans la lagune, située derrière un camp de travailleurs, Soi Cherng Talay 1, à 17h30 dimanche. Lorsque les officiers et les secouristes de la municipalité de Cherng Talay sont arrivés, les habitants du quartier portaient le bébé, a noté le rapport de police. Les habitants ont expliqué à la police qu'ils avaient trouvé le bébé emmailloté dans un drap et placé sur un morceau de carton près de l'étang. Les secouristes ont emmené le bébé à l'hôpital de Thalang pendant que les policiers inspectaient les lieux. La police a trouvé du sang sur le sol et a pris des photos de la scène. «Nous continuons de chercher les parents de l'enfant. Nous allons regarder toute vidéosurveillance dans la zone », a déclaré aujourd'hui le Col Akkanit au Phuket News. Il a refusé de révéler plus de détails sur la recherche de la mère et du père du nouveau-né. Le rapport de police indique que des policiers interrogent des personnes à l'entour. https://forum.thaivisa.com/topic/1126535-phuket-newborn-found-abandoned-has-died/
  21. La porte-parole du gouvernement, Rachada Dhnadirek, a déclaré que le gouvernement avait approuvé un projet de loi proposé par le Bureau de lutte contre le blanchiment d'argent (AMLO) visant à contrôler les transactions électroniques dépassant 50 000 Bt (vers l'étranger), dans le but de lutter contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme. Selon les normes internationales, il manque 17 "verrous" à la Thaïlande en matière de prévention du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme. Les institutions financières et les entreprises relevant de la loi relative au blanchiment d’argent, telles que les vendeurs de pierres précieuses, les vendeurs de voitures ou les courtiers immobiliers, doivent faire l’objet d'un contrôle. Toutes les transactions seront arrêtées et signalées à AMLO si des signes suspects sont détectés. Les personnes qui envoient plus de 50 000 Bt à l’étranger et le destinataire devront fournir leur identité et leurs coordonnées aux banques avant que le transfert soit achevé. https://forum.thaivisa.com/topic/1126447-cabinet-okays-plan-to-inspect-e-bank-transfers-of-above-bt50000/
  22. suite de cette affaire La Commission électorale (CE) a statué que M. Nawath Tohcharoensook, député Pheu Thai de Khon Kaen, n'était plus digne de son poste, après avoir été reconnu coupable et envoyé en prison par le tribunal provincial de Khon Kaen pour avoir commandité le meurtre d'un fonctionnaire local. Le Président de la Chambre des représentants, Chuan Leekpai, a déclaré aujourd’hui avoir été informé par la CE de sa décision de rejeter l'investiture de M. Nawath. Cette décision sera soumise au Cabinet pour qu’un décret royal soit publié afin de tenir une élection partielle dans la circonscription n ° 7 de Khon Kaen. Il a également déclaré que la CE avait statué sur le cas plutôt que de le transmettre à la Cour constitutionnelle. Le parti Pheu Thai avait précédemment insisté pour que M. Nawath conserve son statut de parlementaire, car le verdict du tribunal provincial de Khon Kaen était susceptible d'appel. D'autres, cependant, ont soutenu que seule la Cour constitutionnelle pouvait disqualifier un membre du parlement. M. Chuan a ajouté qu'il ferait campagne pour le candidat démocrate aux élections partielles, car aucune loi n'interdit au président de la Chambre de faire campagne, en dehors de ses heures de travail à l'assemblée. En ce qui concerne le débat sur le projet de loi budgétaire pour l'exercice 2020, prévu les 17 / 18 octobre, le Président de la Chambre a annoncé qu'il organiserait une réunion avec des représentants du gouvernement et de l'opposition pour discuter du nombre de jours de débat. Il a déclaré qu'il souhaitait donner aux deux parties la possibilité de débattre pleinement et que, par conséquent, le débat pourrait être prolongé d'un autre jour, mais pas de cinq jours comme demandé par l'opposition. https://forum.thaivisa.com/topic/1126477-ec-decides-to-strip-khon-kaen-mp-nawath-of-his-mp-status/
  23. La police de Chiang Mai a été appelée mercredi matin dans un complexe situé sur la rocade extérieure de Maehia à Chiang Mai. Là se trouvait le corps d’un homme soupçonné de s'être suicidé. L'homme a ensuite été identifié comme étant Michael D., 57 ans, britannique et propriétaire d'une entreprise basée à Chiang Mai. Le médecin légiste a estimé que le décès a eu lieu entre 6 et 7 heures avant la découverte du corps. La police a trouvé une bouteille de vin vide et un bidon d'azote liquide près de la table de nuit. Il n'y avait aucun signe de lutte, de blessures ou d'objets de valeur manquants et la cause possible de la mort serait un suicide par azote. Le corps a été envoyé à l'hôpital Maharat Nakorn Chiang Mai pour être autopsié. Ploenyok Wanichkit, 26 ans, membre du personnel du complexe, a déclaré à la police que le défunt était arrivé au complexe en voiture blanche accompagné d'une femme. Le couple est arrivé vers 11 heures le lundi. La femme est partie avec la voiture tôt mardi matin. https://forum.thaivisa.com/topic/1126499-british-man-57-found-dead-in-chiang-mai-resort/
  24. L'indice annuel des prix à la consommation de la Thaïlande a été de + 0,32% en septembre par rapport à l'année précédente, moins que prévu, selon les données du ministère du Commerce publiées mardi. A comparer aux prévisions de Reuters de 0,44% en septembre et à 0,52% en août. L’inflation globale de septembre a été à son niveau le plus bas depuis janvier et est restée en dessous de la fourchette cible de 1% à 4% de la Banque de Thaïlande (BoT), et ce, pour un quatrième mois consécutif. La BoT prévoit une inflation globale de 0,8% pour cette année, tandis que le ministère du Commerce prévoit de 0,7% à 1,0%. En janvier-septembre, l’inflation globale était de 0,81% et l’inflation sous-jacente de 0,54%. L'inflation sous-jacente représente la tendance de long terme de l'évolution du niveau des prix. La semaine dernière, la BoT a laissé son taux directeur inchangé à 1,50%, après une réduction surprise en août. La prochaine révision de la politique monétaire aura lieu le 6 novembre. Ce taux de 1,50 % incite les investisseurs à spéculer et contribue à la politique du baht fort. Le riz gluant fait partie des produits qui ont le plus augmenté.
  25. BANGKOK - Le vice-Premier ministre Prawit Wongsuwan a nié lundi tout lien entre l'Etat islamique et la Thaïlande, en dépit de l'arrestation récente d'un étudiant thaïlandais en Egypte soupçonné d'appartenir au groupe terroriste. Quelques jours après que l'ambassade de Thaïlande au Caire a confirmé l'arrestation, Prawit a déclaré qu'il n'existait aucune preuve d'un quelconque mouvement aligné sur l'EI dans le royaume, en particulier dans la région du Grand Sud, où les séparatistes se battent pour un État islamique indépendant. "Nos enquêtes n'ont trouvé aucun lien entre la population des trois provinces les plus méridionales et l'État islamique", a déclaré Prawit. "Bien qu'il soit possible qu'ils se connaissent personnellement puisque certains d'entre eux ont étudié à l'étranger." Il a ajouté que le ministère des Affaires étrangères prenait des mesures pour aider l'étudiant appréhendé. Selon la déclaration de l’ambassade de Thaïlande, l’étudiant a été arrêté en Égypte le 24 septembre après que les autorités locales ont retrouvé des photos liées à Daech sur son téléphone portable. La suspicion s’est encore aggravée lorsqu’il est apparu dans une vidéo en ligne le montrant prônant un soutien à Daech. Une femme à Yala a identifié l'étudiant comme étant son fils Aiproheng Malee, qui étudie au Caire depuis deux ans. Elle a nié l'implication de son fils dans le groupe terroriste et a demandé aux autorités thaïlandaises de garantir sa liberté. «Son ami m'a appelé et m'a dit qu'Aiproheng avait été arrêté et forcé d'avouer», a déclaré Ya Malee à Khaosod. Les autorités thaïlandaises n’ont pas confirmé l’identité de l’étudiant. Il serait en garde à vue pour une enquête. On ne sait pas s'il a été accusé et si oui, de quoi. L’ambassade a déclaré que l'ambassadeur, Chainarong Keratiyutwong, avait rencontré le ministre égyptien Hazem El Tahry pour demander l’autorisation d'une aide consulaire pour l’étudiant. Le ministre a promis de transmettre la demande aux autorités compétentes, indique le communiqué. Selon les données de l’ambassade, environ 3 500 étudiants thaïlandais suivent des études islamiques en Égypte. La plupart d'entre eux viennent des trois provinces du sud. L’insurrection du sud de la Thaïlande a éclaté en 2004 dans le but de séparer les trois provinces de Yala, Pattani et Narathiwat et de faire revivre le sultanat indépendant de Patani. Les experts affirment qu’il n’existe aucune preuve concrète que les séparatistes font partie du mouvement djihadiste au sens large. Prenant la parole aujourd'hui, M. Prawit a également défendu une nouvelle mesure de sécurité exigeant que les habitants des trois provinces frontalières de Yala, Pattani et Narathiwat, enregistrent leurs cartes SIM prépayées avec empreintes digitales. Les activistes des droits civiques ont qualifié cette mesure d’atteinte à la vie privée, mais le gouvernement a déclaré que c’était une précaution nécessaire. "Nous ne violons pas leurs droits parce qu'ils peuvent utiliser leur téléphone portable quand ils le souhaitent", a déclaré Prawit. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/10/01/after-thai-man-arrested-in-egypt-prawit-denies-is-link-to-thailand/ la mère de l'étudiant