Aller au contenu
BANGKOK 12 November 2019 08:13

Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 820
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Messages posté(e)s par Le Modérateur


  1. Concert et défilé de mode à Long Table Bangkok

    Il s'agit d'une levée de fonds pour la Duang Prateep foundation qui aide à l'éducation des orphelins et des enfants sans abri et qui fournit une assistance aux enfants abusés ou négligés.

    Au concert : la rock-star numéro 1, Sek Loso,  ainsi que Pla Blah Blah, Yves Baron entre autres artistes.

    Défilé de mode : Zuza, Plah Blah Blah.

    Enchères d'objets donnés par des artistes et célébrités comme DJ ABYSS.

    Pour assister à cet événement : 1500 bahts par personne incluant nourriture et boissons non alcoolisées.

    Modalité de paiement en suivant le lien

    Contact info : Mr. Kay +66 0982694198

     

    source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/kids-charity-concert-fashion-show-long-table-bangkok-sunday-10th-january-2016/


  2. Le porte parole du ministère des affaires étrangères a annoncé que Mr. Don Pramudwinai se rendra au Siège des Nations Unies à New York pour assurer la présidence du G77. Le secrétaire général de l'ONU et les représentants des 133 autres membres du G77 assisteront à la cérémonie.

    Pour mémoire, Le Groupe des 77 aux Nations unies est une coalition de pays en développement, conçue pour promouvoir les intérêts économiques et politiques collectifs de ses membres et créer une capacité de négociation accrue aux Nations unies. Il s'agit d'unir tous les pays en développement afin que, en dépit de leur diversité, ils puissent peser sur les décisions internationales. Créée par 77 pays, l'organisation a grandi et compte actuellement 134 pays membres. Néanmoins, il continue à être désigné comme le G77 dans les négociations et sessions de l'ONU.

    Les membres du G77 souhaitent travailler de manière intégrée et créer un plan pour le développement durable. Par ailleurs, la Thaïlande se promet de promouvoir la Sufficiency Economy (économie de suffisance) en accord avec la philosophie chère à sa Majesté le Roi Bhumibol Adulyadej.

    La Thaïlande qui s'est relevée de la crise financière asiatique en 3 ans, à la fin du siècle dernier, joue un rôle de modèle au sein du G77.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884636-thailand-will-assume-the-g77-chairmanship/


  3. Cinq hommes ont été arrêtés par la police pour trafic d'armes après qu'on les ait trouvés en train de vendre des armes de guerre sur leur page Facebook et organisant la livraison par la poste.

    Parmi les 16 armes, se trouve un lance grenade M79 et ses 98 grenades.

    L'arrestation des 5 suspects fait suite à l'arrestation de deux jeunes gens qui utilisaient leur page Facebook pour offrir des armes à la vente. Ces dernières étaient livrées par la poste de Buriram.

    Les 5 suspects ont été identifiés comme s'appelant Chatchai Duangmanee, Thanawat Wongsiricharoen, Ratthakrit Siriwitchaikorn, Suvinan Ngamsook and Supon Funkitti. Suvinai et Supon ont été arrêtés par la police de Lampang alors que Chatchai, Thanawat and Ratthakrit le furent par celle de Chiang Rai.

    La police n'a pas voulu divulguer l’origine de ces armes mais cherche à savoir quelle est la motivation derrière ces achats.

     

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884716-thai-police-arrest-five-men-for-selling-war-weapons-on-facebook


  4. Un Thaïlandais de 37 ans, Mr.Wimol Preeprem, accusé d'avoir violé une jeune fille de 15 ans, a été battu à mort dans sa cellule de la prison de Nonthaburi alors que des élastiques étaient enroulés de manière serrée autour de ses testicules.

    La police scientifique et le procureur qui ont été envoyés à la prison de Nonthaburi pour enquêter rapportent que la victime avait de graves blessures et des ecchymoses sur la figure et tout le corps.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884722-suspected-child-rapist-beaten-to-death-in-thailands-nonthaburi-prison/


  5.  

    Par Delphine Sureau Publié le 05-01-2016 Modifié le 05-01-2016 à 17:31
    mediaUn responsable de la maison d'édition Mighty Current à Hong Kong, connue pour publier des ouvrages critiquant la Chine, a disparu, comme quatre de ses collègues avant lui. REUTERS/Tyrone Siu

    Cinq responsables d'une maison d'édition spécialisée dans les ouvrages critiques du gouvernement chinois, des livres censurés sur le continent, se sont mystérieusement volatisés successivement depuis un mois et demi.

    De notre correspondante à Pékin,

    Le chef du gouvernement de Hong Kong, Leung Chun-Ying se dit très préoccupé. Quatre employés d'une maison d'édition réputée critique envers Pékin ont disparu mi-novembre, quatre à Hong Kong et un lors de ses vacances en Thaïlande. Le dernier, Lee Bo, 65 ans, n'a pas été vu depuis mercredi 30 décembre. Il n'est pas rentré chez lui après sa journée de travail. Sa femme dit avoir reçu un coup de fil de lui, d'un numéro de Shenzhen, de l'autre côté de la frontière, en territoire chinois. Il lui aurait confié qu'il collaborait à une enquête qui pouvait prendre du temps. Lee Bo n'a - officiellement - pas passé la frontière entre Hong Kong et la Chine continentale.

    Pékin pointé du doigt

    De nombreuses voix s'élèvent donc pour dénoncer la responsabilité de Pékin dans ces disparitions. Plusieurs indices laissent penser que Lee Bo aurait été enlevé par des agents chinois, sur le territoire hongkongais. Hong Kong, malgré le retour à la Chine en 1997, protège la liberté de la presse et la liberté d'expression. C'est le concept d'« un pays, deux systèmes » que les militants pro-démocratie estiment menacé ces derniers temps par Pékin.

     
     

    Si cette hypothèse d'un enlèvement par les forces de sécurité chinoises se révèle exacte, ce serait inacceptable et inconstitutionnel, a affirmé le chef de l'exécutif hongkongais.

    Mighty Current, maison d'édition très critique envers Pékin

    Ces cinq éditeurs travaillent pour une maison d'édition qui multiplie les révélations sur les dirigeants chinois, des révélations parfois sérieuses, ou parfois complètement bidons. Cette maison d'édition, nommée Mighty Current, est propriétaire de la librairie Causeway Bay où l'on trouve des livres sur les rapports de forces au sein du Politburo, la tête du Parti communiste. Des révélations sur l'enrichissement des dirigeants chinois, leur vie intime, les vraies raisons du krach à la Bourse de Shanghai. Ou ce qui se cache derrière la chute de Bo Xilai et Zhou Yongkang, les étoiles déchues du parti.

    Les liaisons amoureuses de Xi Jinping, un livre à paraître

    Ces livres intéressent certains touristes chinois en quête de transparence. Ils viennent acheter ces livres à Hong Kong et les ramènent chez eux sur le continent, ce qui ulcère Pékin. Les trois quarts des livres sur Xi Jinping sont publiés par Mighty Current. Et justement, si l'on en croit Albert Ho, député hongkongais et militant pro-démocratie, la maison d'édition projetait de publier un livre sur les liaisons amoureuses de Xi Jinping au cours de sa carrière.

    Dans son point presse quotidien, le ministère des Affaires étrangères a dit hier ne pas être au courant de l'affaire. Mais le journal Global Times, proche du Parti communiste, n'a pas pu s'empêcher d'écrire un édito cinglant. Le quotidien accuse ces ouvrages d'être « fabriqués de toute pièce et malfaisants ». La maison d'édition est certes basée à Hong Kong, mais elle vit en semant le trouble sur le continent, en lançant des rumeurs politiques, dit le Global Times.

    source : http://www.rfi.fr/asie-pacifique/20160105-chine-disparitions-inquietantes-maison-edition-honk-kong


  6. Lise Han au moment du procès des « mariages chinois » de Tours, en octobre 2015. Lise Han au moment du procès des « mariages chinois » de Tours, en octobre 2015. GUILLAUME SOUVANT / AFP

    Lise Han, organisatrice des « mariages chinois », ces cérémonies symboliques présidées par feu l’ancien maire socialiste de Tours Jean Germain, a été condamnée, jeudi 7 janvier, à trente mois de prison, dont douze ferme. Condamnée notamment pour escroquerie et détournement de fonds publics, elle devra également rembourser, solidairement avec les trois autres accusés, plusieurs centaines de milliers d’euros aux parties civiles et ne pourra plus jamais exercer de fonction administrative et de gestion.

    Trois autres personnes ont été condamnées :

    • Vien Loc Huynh, le mari de Mme Han, qui avait accepté de jouer les hommes de paille pour elle, a été condamné pour complicité de prise illégale d’intérêts et d’abus de bien sociaux à une amende 5 000 euros, avec interdiction de diriger une entreprise.
    • François Lagière, l’ancien chef de cabinet du maire, a été condamné pour complicité de prise illégale d’intérêts et d’escroquerie à quinze mois de prison avec sursis ainsi qu’à trois ans d’interdiction d’avoir un emploi dans la fonction publique.
    • Jean-François Lemarchand, directeur de la Société publique locale (SPL) chargée de la promotion du tourisme tourangeau, a été condamné pour détournement de fonds publics à dix mois de prison avec sursis et à l’interdiction de gérer la SPL pendant trois ans.

    Enfin les quatre accusés ont été condamnés à indemniser solidairement la ville de Tours à hauteur de 500 000 euros, ainsi qu’à verser 30 000 euros pour atteinte à l’image de la ville.
    Lise Han et son mari devront aussi rembourser 102 000 euros à l’agglomération de Tours, et Lise Han et M. Lemarchand à rembourser 120 000 euros à la SPL.

     

    « Un panier de crabe »

    Jean Germain, le sénateur et ex-maire PS de Tours s’est suicidé le 7 avril 2015, quelques instants avant l’ouverture du procès, qui avait été ajourné en octobre. Lors de l’audience, le procureur de la République, Jean-Luc Beck, avait décrit « un panier de crabes, avec un commandeur aujourd’hui décédé [Jean Germain], des conseillers, des jaloux, des courtisans, une favorite »…

    M. Germain avait nommé en 2008 Lise Han à son cabinet pour superviser les « noces romantiques » en Touraine, destinées à attirer des touristes chinois et dont les marchés revenaient à la société qu’elle n’a jamais cessé de gérer en recourant à son mari comme gérant de paille.

     

    source : http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/01/07/affaire-des-mariages-chinois-de-tours-un-an-de-prison-ferme-pour-la-principale-accusee_4843453_1653578.html


  7. Alexis Allart quitte le CA Bastia (Nat) pour une destination assez surprenante, la Thaîlande. Le Français de 29 ans qui a passé de longues années en Ligue 2 vient de se lancer un nouveau défi.

    L'ex-joueur de Boulogne va découvrir un tout nouveau championnat. Sa grande expérience dans le football professionnel lui sera certainement très utile pour aider son nouveau club.

     

    source :http://www.foot-national.com/foot-ca-bastia-un-attaquant-signe-en-thailande-79249.html

     

    Source : CA Bastia : Un attaquant signe en Thaïlande
     


  8. Cette prof d'anglais pensait qu'il s'agissait d'une opération bénigne. Elle voulait le même produit que Kylie Jenner. L'injection l'a défigurée.

     

    Tout commence en avril 2015. Amelia Greville (24 ans) enseigne l'anglais à des élèves de primaire. La jeune femme originaire de Redditch dans le Worcestershire (centre de l'Angleterre) habite à Bangkok (capitale de la Thaïlande). La jeune femme souhaite des lèvres plus pulpeuses, comme celles de Kylie Jenner. Amelia se renseigne sur internet, où elle apprend que sa star préférée reçoit des injections de Juvéderm. Ce produit provoque une augmentation temporaire du volume des lèvres. Il se dissout ensuite naturellement dans l'organisme. Pour Amelia, l'opération "aussi inoffensive que de se teindre les cheveux". En Angleterre, cette opération coûte tout de même la bagatelle de 400£ (soit environ 537€). En Thaïlande, le prix plafonne à 50£ (soit 67€). La jeune prof se tourne vers la filiale locale des cliniques Groupon. Cette entreprise avait fait scandale en France à cause d'une promo sur les opérations mammaires en 2011. "Je ne pouvais pas lire les commentaires sur leur page Facebook, puisqu'ils étaient en thaï. Mais ils avaient l'air d'avoir de bonnes critiques, vu le nombre d'étoiles" se souvient-elle. La jeune femme reçoit une injection dans la lèvre supérieure. Dès le lendemain, sa lèvre gonfle sur le côté gauche. "Je me suis vue dans le miroir et c'était affreux. J'ai pleuré dans les bras de mon copain mais je n'ai rien dit à ma famille" explique la jeune femme, mortifiée.

    image: http://media.meltycampus.fr/pmedia-2973557-ajust_700-f1452185810/ma-levre-etait-devenue-grotesque-raconte.jpg

    professeur, campus, école, chirurgie esthétique, lèvres, Bangkok, Thaïlande "Ma lèvre était devenue grotesque !" raconte Amelia.

    Elle retourne aussitôt à la clinique, qui lui assure que ce n'est pas grave. Les médecins lui refont une injection. Ils lui conseillent d'appliquer une compresse froide sur sa lèvre pour la faire désenfler. Bien entendu, rien de tel ne se produit. Non seulement la grosseur reste, mais la lèvre d'Amelia devient bleue. Amelia ne supporte plus d'enseigner devant ses élèves. Elle finit par se séparer de son copain. "Je ne supportais plus que mon copain m'embrasse. C'était comme si mon corps me disait, tu as un truc étranger dans la lèvre" dit-elle. La douleur l'empêche de vivre normalement. Désespérée, la jeune fille se présente dans une autre clinique. Le chirurgien qui examine sa lèvre lui explique qu'elle a sûrement reçu une injection de silicone au lieu du Juvéderm. Elle ne serait pas la première victime de pratiques médicales malhonnêtes en Thaïlande. Son histoire se termine moins bien que celle de ces deux sœurs anglaises qui ont subi une rhinoplastie pour de meilleurs selfies. Amelia doit subir une nouvelle opération, mais qui lui coûte cette fois 1500£ (environ 2013€) . "Mes lèvres ont pu être réparées de l'intérieur, ce qui signifie que je ne garderai pas de cicatrices. Mais les gens qui reçoivent ces injections dans le front ou ailleurs sur le visage, ils en resteront marqués à vie !" avertit Amelia. La jeune femme a porté plainte. La clinique Groupon Thaïlande a fermé depuis. Que penses-tu de son histoire ?


    Read more at http://www.meltycampus.fr/thailande-une-prof-defiguree-apres-une-operation-des-levres-a488256.html#eQ6wQmyM7QVesyix.99

  9.  

     
     
    Formalités - Un visa à entrées multiples pour la Thaïlande  

     

    Depuis le 13 novembre 2015, les touristes de toutes les nationalités peuvent bénéficier d’un visa pour entrer et sortir du royaume thaïlandais plusieurs fois durant une période de six mois et pour un maximum de 60 jours par entrée.

    Les demandes pour obtenir ce nouveau visa à multiples entrées peuvent être déposées dans toutes les ambassades du Royaume de Thaïlande, dans les consulats généraux ainsi que les consulats honoraires de Thaïlande. Les frais de visa sont de 5 000 bahts (environ 127 euros).

     

    Plus d'infos sur le net : Ambassade de Thaïlande à Paris

    Infos destination : Thaïlande


  10. 6 janvier 2016 – Le Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l'homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a exhorté mercredi le gouvernement thaïlandais à prendre les mesures décisives nécessaires pour enquêter sur le sort d'au moins 82 personnes qui sont portées disparues, parmi lesquelles un avocat de renom, Somchai Neelapaijit, dont on est sans nouvelles depuis près de 12 ans.

    M. Zeid a également appelé le gouvernement à mettre sa législation en conformité avec les normes internationales, en faisant des disparitions forcées un crime relevant des tribunaux pénaux, selon un communiqué de presse.

    « Toutes les familles de personnes disparues ont le droit de savoir la vérité en ce qui concerne la disparition de leurs proches, et d'être informées de tout progrès ou des résultats des enquêtes », a-t-il déclaré.

    Le 29 décembre 2015, la Cour suprême de Thaïlande a validé la décision d'une cour d'appel d'acquitter cinq policiers accusés d'être impliqués dans l'enlèvement et la disparition de Somchai, un avocat musulman disparu le 12 mars 2004 à une époque où il défendait des personnes arrêtées en vertu de la loi martiale en vigueur dans le sud du pays, région turbulente depuis plusieurs années. Les suspects avaient accusé les autorités de les avoir torturés lors de leur garde à vue.

    Des témoins ont affirmé avoir vu Somchai être contraint par la force à monter dans une voiture, la nuit de sa disparition. Depuis lors, deux Premiers ministres en exercice ont appelé publiquement les responsables de l'application des lois à peser de tout leur poids pour faire aboutir l'enquête sur ce dossier.

    Du fait que la loi thaïlandaise ne prévoit pas le crime consistant à faire disparaître de force une personne, les cinq policiers ont été jugés pour vol et coercition. L'un d'eux a été déclaré coupable mais les quatre autres ont été acquittés par le tribunal pénal de Bangkok en janvier 2006.

    En 2011, la cour d'appel a annulé le verdict de culpabilité prononcé contre ce policier, estimé qu'il n'y avait pas assez d'éléments à charge pour condamner les quatre autres et affirmé que la famille de Somchai ne pouvait pas se porter partie civile. En dernier ressort, la Cour suprême a approuvé ces décisions. Or en droit international, les membres de la famille d'une personne victime d'une disparition forcée sont considérées comme victimes collatérales.

    Le Haut-Commissaire s'est dit profondément déçu que la plus haute juridiction thaïlandaise n'ait pas tenu compte du fait que le tribunal de première instance avait déclaré Somchai comme étant une personne disparue, et que d'importants éléments de preuve n'avaient pas été pris en compte dans cette affaire.

    « Le rôle du système judiciaire n'est pas seulement d'interpréter les lois et les procédures mais aussi de protéger et défendre les droits des citoyens. La Cour suprême de Thaïlande a raté une occasion de protéger les droits des victimes à la vérité, à la justice et à réparation dans les cas de disparition involontaire et forcée », a déclaré M. Zeid.

     

    Il a également appelé le gouvernement thaïlandais à adopter une législation faisant des disparitions forcées un crime. « Il manque un cadre juridique et institutionnel adéquat pour permettre aux victimes et à leurs familles d'obtenir justice dans les cas de disparition forcée en Thaïlande », a-t-il dit.

    Depuis 1980, le Groupe de travail des Nations Unies sur les disparitions forcées ou involontaires a enregistré 82 cas de disparition forcée en Thaïlande.

    La Convention internationale pour la protection de toutes les personnes contre les disparitions forcées a été adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU en 2006 et est entrée en vigueur en 2010. Jusqu'ici, elle a été ratifiée par 51 pays. La Thaïlande l'a signée en janvier 2012 mais ne l'a pas encore ratifiée.

     

    http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=36379&Cr=Tha%EFlande&Cr1=#.Vo5Wxx7lzUc


  11.  

    Un Croate de 32 ans récemment arrivé en Thaïlande avec sa jeune épouse pour un voyage de noces s'est tué en tombant du 8ème niveau de la chute d'eau de Khun Si à Samui.

    Magan, la jeune femme, a raconté que son mari a voulu exploré l'endroit tout seul alors qu'ils se trouvaient déjà 25 mètres au-dessus du niveau du bassin. Elle a entendu le bruit d'une chute...

    Les autorités ont déclaré qu'elles installeraient des panneaux mettant les touristes en garde dans les différents sites touristiques dangereux de l’Île.

     

    http://www.thaivisa.com/forum/topic/884573-croatian-man-falls-to-death-from-koh-samui-waterfall/


  12. La Thaïlande se dotera bientôt de "prisons douces" pour les détenus en fin de peine qui se comportent bien. Il s'agira aussi de centres de réhabilitation en attendant la libération.

    Mr Withaya Suriyawong, le directeur général du Dept. of Correction va soumettre ce projet au ministre de la justice le 12 janvier.

    Les locaux seront temporaires et coûteront 1,4 milliard de bahts. Il pourrait s'agir de containers à bateaux, comme cela se pratique en Australie.

    Les prisonniers sélectionnés auraient accès à un programme de réhabilitation afin qu'ils puissent être autonome après leur libération et éviter la récidive.

    Chaque centre coûterait 55 millions de bahts et on en trouverait 17 dans le nord, le nord-est, l'est et le sud. 20 000 prisonniers au comportement exemplaire y seraient accueillis.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884494-14-billion-baht-soft-prisons-for-well-behaved-prisoners-to-be-proposed/


  13.  

     

    Malaysia Airlines avait annoncé mardi qu'elle interdisait l'enregistrement de bagages sur ses vols à destination d'Amsterdam et Paris car ses appareils faisaient face à des vents contraires importants qui augmentaient sa consommation de carburant. Elle a finalement renoncé à cette mesure mal accueillie par les passagers.

     

     
    Malaysia Airlines : les voyageurs d'affaires peuvent finalement enregistrer leurs bagages sur les vols européens
    Les passagers des vols de Malaysia Airlines entre Kuala Lumpur et Paris ou Amsterdam peuvent à nouveau enregistrer leurs bagages. Moins de 24 heures après l'avoir mis en place, la compagnie aérienne malaisienne a renoncé à son interdiction temporaire des valises en soute. Les conditions de la politique bagages standard ont été réinstaurées. Les passagers Eco peuvent donc enregistrer deux sacs jusqu'à 30kg, 40kg pour les Business et 50kg pour les First.

    Le transporteur avait annoncé la limitation autorisant seulement les bagages cabine car la consommation de ses vols européens est actuellement augmentée par des vents contraires forts. Cette mesure mal-perçue par les clients laissait plusieurs experts aériens dubitatifs.
     

  14. Le chef de la police de Ban Phue, province d'Udon Thani a été immédiatement transféré à un poste inactif après qu'une descente de police menée dans 3 bars de sa ville a prouvé que 16 Laotiennes, dont certaines mineurs, y "travaillaient".

    Pol Maj-Gen Phirapong Wongsamarn, le chef provincial de la police a ordonné le renvoi du chef de la police locale et son remplacement par le Pol Col Promnatthakhet Hamkampai.

    Une force d'intervention spéciale de l'administration a visité ces trois karaokés bars sous la juridiction de la police de Ban Phue car on les suspectent d'être impliqués dans des activités de prostitution.

    Les papiers d'identité des jeunes femmes montrent qu'elle seraient majeures mais les autorités pensent qu'en réalité elles sont mineures, elles ont donc été emmenées à l'hôpital pour vérification de leur âge osseux.

    Cinq personnes dont un Laotien ont été arrêtées.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884361-ban-phue-police-chief-axed-after-bar-raids-found-16-laotian-women/


  15. Paris (AFP) - Le Premier ministre Manuel Valls a refusé mercredi l'idée d'étendre la déchéance de nationalité à tous les Français condamnés pour terrorisme, pas seulement les binationaux, car la France "ne peut pas créer d'apatrides".

    "Il y a une condition qui doit être très claire: la France ne peut pas créer des apatrides, c'est-à-dire des personnes sans nationalité", a-t-il déclaré, lors d'un entretien sur BFMTV à Matignon. "Cela n'est pas possible. Cela ne serait pas conforme à l'image, ni aux valeurs, ni surtout aux engagements internationaux de la France. C'est pour ça que nous n'avions pas retenu l'idée de pouvoir déchoir tous les Français de leur nationalité. Je veux être là-dessus extrêmement clair", a-t-il poursuivi.

    "Nous ne pouvons pas créer des apatrides", a-t-il insisté.

    L'exécutif, conformément à une annonce de François Hollande trois jours après les tueries de Paris, entend inscrire dans la Constitution la possibilité de déchoir de leur nationalité les Français binationaux définitivement pour actes de terrorisme.

    Face à une critique dénonçant une discrimination entre les Français avec une seule nationalité et les autres, l'idée était née chez certains d'étendre la possibilité de déchoir tous les Français pour terrorisme, quitte à contrevenir à des conventions internationales.

    Le Premier ministre a donc fermé la porte mercredi à cette piste, d'ailleurs fraîchement accueillie à gauche comme à droite.

    Quant aux conditions fixées par Nicolas Sarkozy pour voter la réforme mettant l'état d'urgence et la déchéance de nationalité dans la Constitution, Manuel Valls a affiché une certaine ouverture.

    L'ancien chef de l'Etat demande que la déchéance puisse être prononcée, non seulement pour des crimes terroristes, mais également les délits liés au terrorisme. Et que la déchéance de nationalité soit prononcée après la première condamnation, et non pas la condamnation définitive.

    Le Premier ministre a rappelé que le texte initial de l'exécutif prévoyait la déchéance pour les crimes et les délits terroristes, mais que le Conseil d'Etat avait estimé qu'elle devait être réservée aux seuls crimes, pour ne pas rendre la sanction disproportionnée.

    Quant à la déchéance dès la première condamnation, l'expulsion du territoire français ne pourra de toute façon avoir lieu qu'au terme de la peine, souvent très longue, a-t-il souligné.

    source : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20160106.AFP2083/decheance-de-nationalite-valls-deplore-des-faux-debats.html


  16. arcadia.jpg

    Gravity Thailand 2016 : Arcadia – The Bangkok Takeover

    Où : LUMPINI SQUARE, Rama4 rd., Bangkok, Thailand
    Ouverture des portes : 16:00
    Prix des Tickets : 5,000 / 2,500 Baht

    Gravity Thailand 2016 est très fier de présenter ARCADIA – THE BANGKOK TAKEOVER.

    La scène en forme d'araignée d'Arcadia Spectacular revient en Thaïlande cette fois pour investir le centre de Bangkok pour un incroyable événement musical jamais vu en Asie avant.

    Après le succès de ‘The Bangkok Landing’ en novembre 2014, Arcadia revient le 23 janvier. Les plus grands DJ du monde pour un événement de classe internationale à ne pas manquer.

    Plus d'information http://www.thaiticketmajor.com/concert/gravity-thailand-arcadia-2016-en.html

     

    source : http://www.inspirebangkok.com/bangkok/arcadia-bangkok-takeover-lumpini-square-saturay-23rd-january-2016/#.VopL8uTKWXk.twitter


  17.  

    1er février: Aung san Suu Kyi entrera en scène
    Ang San Suu Kyi sera sous les feu des projecteurs lors de la première session parlementaire dominée par son parti le 1er février. © REUTERS/Soe Zeya Tun
    Le 06 janvier 2016 | Mise à jour le 06 janvier 2016
    M.D.
     
     
     
     

     

    Le nouveau Parlement birman, qui sera largement dominé par le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, se réunira pour la première fois le 1er février, près de trois mois après des élections historiques. Sa première mission sera d'élire le président, qui entrera en fonction le 31 mars.

     
     
    img.png?c=parismatch

    Près de trois mois après les premières élections libres de Birmanie, la transition touche à sa fin. Le nouveau Parlement birman, qui sera largement dominé par le parti de l'opposante birmane Aung San Suu Kyi, se réunira pour la première fois le 1er février, a annoncé mercredi le président du Parlement sortant, Shwe Mann, dans un communiqué. La session aura lieu à 10 heures, précise le site du magazine birman «The Irrawady». Les législateurs entrants assisteront à une session de formation du 14 au 16 janvier, de même source, et sont invités à confirmer leur présence par courrier entre le 25 et le 26 janvier. Cette investiture tardive est due à un système de transition complexe, mais le timing annoncé est plutôt en avance par rapport à ce qui était prévu.

    La première mission des députés sera d'élire le président et les deux vice-présidents du pays, sachant que «mère Suu», comme elle est affectueusement surnommée par ses partisans, ne peut prétendre au poste suprême –la constitution interdit à quiconque a épousé un étranger ou a des enfants de nationalité étrangère de briguer la présidence. Toutefois, l’opposante de 70 ans compte faire modifier la Constitution.

    Le président actuel quittera ses fonctions le 31 mars

    Pour le président, les députés auront le choix entre trois candidats, dont deux seront avancés par la chambre basse et la chambre haute (dominés par le parti d'Aung San Suu Kyi), le troisième étant sélectionné par les militaires. La Constitution rédigée en 2008 par l’armée octroie par ailleurs aux militaires le pouvoir de nommer les ministres de l'Intérieur, de la Défense, ainsi qu’un quart des sièges au Parlement. Le président sortant, Thein Sein, quittera ses fonctions le 31 mars.

    La Ligue nationale pour la démocratie (LND), le parti créé par Aung San Suu Kyi en 1980, a remporté la majorité absolue au Parlement, avec plus de 80% des suffrages à l’issue du scrutin historique du 8 novembre. Une victoire reconnue par les autorités, contrairement à 1990, quand la junte la lui avait volée, deux ans après avoir réprimé dans le sang les manifestations pacifiques de l'opposition. Suu Kyi avait reçu l'année suivante le prix Nobel de la paix, alors qu’elle était en résidence surveillée –elle a été libérée le 13 novembre 2010 après avoir passé 15 des 21 années précédentes emprisonnée ou assignée à résidence.

    Maintenant qu’elle est en phase de récupérer les rênes, l’icône de la lutte pour la démocratie a de nombreux défis à relever, notamment en terme de réformes économiques et sociales -plus d'un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté et 70% du pays n'a pas l'électricité. Sachant qu’elle devra composer avec les héritiers de la junte, dans un système toujours tenu par eux et leurs alliés, s'ajoutant à une armée aux prérogatives étendues. Elle sera par ailleurs très attendue sur la question des minorités, sur laquelle elle est restée silencieuse pour l’instant. «Aung Sang Suu Kyi a encore beaucoup à prouver», a résumé à Paris Match Habiburahma, membre du peuple Rohingyas, réfugié en Australie, et auteur de «Nous, les innommables. Un tabou birman».

     

    source : http://www.parismatch.com/Actu/International/Premiere-session-parlementaire-dominee-par-le-parti-d-Aung-san-Suu-Kyi-le-1er-fevrier-891955


  18. Le gouvernement n'interviendra pas pour consolider les prix du caoutchouc comme le demandent les planteurs d'hévéa car il n'en a pas les moyens et c'est contre sa politique, a déclaré le premier ministre Prayut Chan-ocha.

    En revanche, il a promis que le gouvernement aiderait les cultivateurs en hévéa dans le domaine du coût de la vie quotidienne sur le long terme.

    Il a demandé aux agriculteurs de comprendre que le marasme des prix du caoutchouc était du au ralentissement de l'économie mondiale et à la baisse du prix du pétrole. Il s'est défendu d'avoir abandonner les planteurs d'hévéa.

    Les planteurs de 17 province du sud pensaient demander des subventions pour établir le prix de la feuille de caoutchouc à 60 baht le kilo afin de faire baisser les stocks qui s'élèvent actuellement à 400 000 tonnes.

    http://www.thaivisa.com/forum/topic/884402-pm-prayut-rejects-rubber-farmers-demand-for-price-subsidy/


  19. La photo la plus censurée sur Internet par les autorités chinoises en 2015 est une illustration d'un jouet Winnie l'ourson. Etonnant? Pas tant que ça, lorsque l'on sait que les internautes chinois utilisent régulièrement ce personnage de Disney pour représenter leur président, Xi Jinping. 

    La censure chinoise a encore de beaux jours devant elle, et peut parfois surprendre. Ainsi, la photo la plus censurée de l'année 2015 en Chine a été un cliché... d'un jouet en plastique à l'effigie de Winnie l'ourson, qui circulait sur le réseau social Weibo, l'équivalent de Twitter en Chine, rapporte le site Foreign Policy.

    Postée le 3 septembre 2015 accompagnée de la légende "une photo à partager", l'image montre un jouet représentant le célèbre ourson Disney dans une voiture verte. Elle s'est propagée à grande ampleur sur Weibo, en étant reprise 65.000 fois en 69 minutes, avant de disparaître brusquement des écrans, après l'application de la censure.

    1c2cc0ce1cf1c6965725ed5e6e7c0.jpg Capture d'écran - Cette image d'un jouet Winnie l'ourson a été la photo la plus censurée en Chine en 2015.

    Winnie l'ourson plusieurs fois victime de la censure chinoise

    Mais pourquoi ce cliché a priori innocent a-t-il provoqué les foudres de Pékin? Parce que les autorités chinoises savent que depuis 2013, le personnage de Winnie l'ourson est utilisé par les internautes pour moquer le leader de l'Etat.

    Il y a deux ans, une photo montrant le président chinois Xi Jinping marchant aux côtés de son homologue américain Barack Obama avait été comparée sur Weibo à une image de Winnie l'ourson et de son comparse Tigrou. Mais n'avait pas résisté longtemps à la censure. 

    f1633b7319a9994c13cf206314862.jpg Capture d'écran - Xi Jinping et Barack Obama en 2013, comparés à Winnie l'ourson et Tigrou.

    Ce qui n'a pas empêché les utilisateurs de Weibo de réitérer en 2015, cette fois-ci pour faire écho à une photo de Xi Jinping inspectant les troupes militaires depuis sa voiture, lors de la parade marquant le 70e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. 

     

    source : http://www.bfmtv.com/international/et-la-photo-la-plus-censuree-en-chine-en-2015-est-941133.html


  20.  

    Le département des Douanes thaïlandaises se prépare à baisser les taxes d'importation des produits de luxe de 30%. Une réunion aura lieu ce mois-ci pour finaliser la mesure avant de la soumettre à Somchai Sujjapongse, le secrétaire permanent aux finances.

    Si cette baisse de taxe ne doit pas se faire aux détriments des produits locaux, elle se justifie par deux raisons : faire de la Thaïlande un paradis du shopping globalisé pour les touristes du monde entier et inciter les consommateurs locaux aisés à faire leurs achats en Thaïlande plutôt que de se rendre à l'étranger pour cela.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884413-thai-customs-department-to-cut-import-duty-on-luxury-items/


  21. Le comité des prix des biens et services dépendant du ministère du commerce a décidé de maintenir les prix de 41 produits sous contrôle alors que les prix à la consommation en général ne devraient pas augmenter cette année.

    Parmi les sujets abordés par la ministre du commerce, Apiradee Tantraporn, a été évoqué le fait que les marchands devraient utiliser un packaging approprié à la taille du produit vendu et afficher clairement les prix pour que les consommateurs puissent faire leur choix.

    La liste des 41 produits sous contrôle ne changera pas, elle comporte des aliments, du matériel agricole, des matériaux de construction, des équipements de transports, des médicaments et des carburants.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884416-thai-commerce-min-keeps-41-products-on-price-control-list/
     


  22. Les festivités sont prêtes au Siège du Gouvernement pour le Jour National des Enfants alors que de nombreuses agences lancent des campagnes pour apporter du bonheur aux enfants partout dans le pays.

    A cette occasion une exposition sera organisée, ce samedi, à la Government House pour mettre en valeur les cartes de vœux envoyées au premier ministre Prayut Chan-o-cha par des enfants depuis tous les coins de Thaïlande. Dans la plupart de ces cartes, les jeunes dessinateurs souhaitent le bonheur, la bonne santé et la force pour mener à bien les tâches qui l'attendent cette année.

    Beaucoup offrent leur soutien moral au premier ministre pour résoudre les problèmes du pays et terminer les conflits alors que certains lui demandent d'aider les fermiers de l’industrie du caoutchouc.
     

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/884417-all-sectors-gear-up-for-childrens-day-activities/


  23. En 2010, Netflix était disponible dans deux pays : les Etats-Unis et le Canada. Six ans plus tard, le service de streaming est devenu un acteur global : mercredi au CES de Las Vegas, son patron, Rick Hastings, a annoncé une extension à 130 nouveaux territoires. Netflix, qui compte plus de 70 millions d’abonnés, est désormais disponible dans 190 pays.

    Pour ceux qui comptent, cela représente le monde entier – y compris l’Iran et l’Arabie Saoudite – moins la Chine (ça coince encore pour un accord), la Crimée, la Corée du Nord et la Syrie (pour des raisons politiques). L’annonce a fait bondir l’action de 7 %.

    « Un réseau global de télévision par Internet »

    « Aujourd’hui vous assistez à la naissance d’un nouveau réseau global de télévision via internet », a déclaré le co-fondateur et directeur exécutif de ce service de streaming, Reed Hastings, lors d’une présentation au salon d’électronique grand public CES de Las Vegas.

    « Avec ce lancement, les consommateurs à travers le monde, de Singapour à Saint-Pétersbourg, de San Francisco à Sao Paulo, pourront regarder des émissions de télévision et des films en même temps, plus besoin d’attendre. Avec l’aide d’Internet nous donnons le pouvoir aux consommateurs de regarder quand ils le souhaitent, où ils le souhaitent, sur n’importe quel support », a ajouté Hastings.

    31 séries originales

    Netflix est leader sur le marché de la vidéo en streaming devant ses rivaux Amazon et Hulu, qui ont eux aussi commencé à produire des contenus propres. Alors qu’il doit affronter la conccurence féroce de HBO, Netflix prévoit de diffuser cette année 31 séries nouvelles ou originales et plus d’une vingtaine de films et documentaires originaux, ainsi que ses propres programmes destinés aux enfants ou de comédie.

    648x415_netflix-desormais-disponible-tou

     

    source : http://www.20minutes.fr/medias/1761059-20160106-2016-netflix-conquete-monde-entier


  24. La Maison Blanche a fait part de son scepticisme ce mercredi soir concernant la capacité du régime nord-coréen à réussir son premier essai de bombe H. Des affirmations qui corroborent l'avis de plusieurs spécialistes.

    Faut-il prendre au sérieux les menaces nucléaires de Pyongyang? La Maison Blanche a clairement mis en doute mercredi les affirmations de la Corée du Nord selon lesquelles elle aurait mené son premier essai de bombe H, bien plus puissante qu'une bombe atomique ordinaire. "L'analyse initiale qui a été menée n'est pas cohérente avec les affirmations de la Corée du Nord selon lesquelles elle a mené avec succès son premier essai de bombe à hydrogène", a déclaré Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche. 

     

    "Rien de ce qui s'est passé au cours des 24 dernières heures n'a poussé le gouvernement des Etats-Unis à modifier son évaluation des capacités techniques et militaires de la Corée du Nord", a-t-il ajouté. L'annonce nord-coréenne a été accueillie avec beaucoup de scepticisme par les spécialistes, qui jugent trop faible la puissance apparemment dégagée par l'explosion pour que la bombe puisse être à hydrogène. 

    3 tests atomiques entre 2006 et 2013

    Josh Earnest a précisé que le président américain Barack Obama s'entretiendrait à ce sujet par téléphone dans la journée avec le Premier ministre japonais Shinzo Abe et la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye. Dans une déclaration adoptée à l'unanimité -y compris par la Chine, allié traditionnel de Pyongyang- les 15 pays membres du Conseil de sécurité ont condamné "fermement" mercredi le nouvel essai nucléaire nord-coréen et a décidé de préparer un renforcement des sanctions contre Pyongyang. 

    La Corée du Nord a testé auparavant trois fois la bombe atomique, en 2006, 2009 et 2013. Ces essais lui ont valu plusieurs volées de sanctions internationales. Dès mardi soir, l'exécutif américain avait appelé la Corée du Nord à "respecter ses obligations et ses engagements internationaux". 

     

    source : http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/coree-du-nord-washington-doute-que-pyongyang-a-reussi-un-essai-nucleaire_1751239.html?

×