Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    16 530
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Le président par intérim de la THAÏ, Chansin Treenuchagron, se rend ce matin au tribunal des faillites pour entendre l'ordonnance du tribunal sur la réhabilitation de la compagnie aérienne. Le tribunal réfléchit à cette question depuis le 26 mai. Le tribunal des faillites, lundi 14 septembre, a donné son feu vert au plan de restructuration de Thai Airways International (THAI) et au choix du planificateur pour le mettre en œuvre. Comme annoncé précédemment dans la Royal Gazette, les créanciers de THAI ont environ un mois pour déposer une demande de remboursement de dettes en ligne ou au siège de la compagnie aérienne à Bangkok. Les créanciers se verront ensuite présenter le plan de réhabilitation pour approbation avant qu'il ne soit envoyé au tribunal pour un accord final. Cette procédure prendra encore deux à trois mois. THAI avait précédemment informé ses actionnaires que le processus de restructuration se concentrera sur cinq aspects, à savoir le remboursement de la dette, la révision de ses itinéraires et de sa flotte, l'amélioration de la gestion, la révision de la stratégie financière et des méthodes pour générer des revenus, et la réduction de sa structure administrative. On ne sait pas précisément comment ces 5 objectifs seront mis en musique. Lundi à 11h30, les actions THAI avaient augmenté de 6,51% à 3,60 Bt par action. https://forum.thaivisa.com/topic/1182471-court-okays-thai’s-rehabilitation-plans/
  2. THAI offre une expérience dans le cockpit grâce à un simulateur de vol Thai Airways International (THAI) propose un forfait "vol de rêve" dans un simulateur de vol pour ceux qui souhaitent améliorer leur expérience aéronautique. Le chef d'escadron Soradech Namruangsri, vice-président de THAI, a déclaré que, afin de générer des revenus supplémentaires pour la compagnie qui n'a pas encore repris ses activités normales, cette dernière offre des opportunités aux personnes intéressées et à ceux qui rêvent de voler dans le ciel tout seul pour voir le paysage du point de vue du cockpit de l'avion. THAI offrira une expérience spéciale dans la salle du simulateur de vol, a-t-il déclaré. La salle de simulateurs de vol de THAI est accréditée aux normes internationales et est la plus réaliste de Thaïlande. Cette installation est normalement utilisée uniquement pour la formation des pilotes de Thai Airways, a-t-il ajouté. Les personnes intéressées peuvent demander plus de détails sur les prix et la réservation de "forfaits de vol en simulateur" de vol de THAI FlyEx. Contact via: LINE: https://line.me/R/ti/p/@thaiflyex Facebook: https://www.facebook.com/thaiflyex On ne sait pas s’il y a des prérequis de santé ou de connaissance de l’aéronautique. Il vous en coûtera 37500 bahts pour piloter à A380 pendant 90 minutes (3 fois moins cher pour 3 fois moins longtemps). https://forum.thaivisa.com/topic/1182333-thai-offers-cockpit-experience-through-flight-simulator/
  3. Un sondage réalisé par l'Institut national de l'administration du développement (Nida) montre que plus des trois quarts des Thaïlandais veulent voir supprimé le rôle des sénateurs dans le choix du Premier ministre en réécrivant l'article 272 de la constitution. L'enquête Nida Poll auprès de 1 317 répondants âgés de plus de 18 ans dans diverses régions du 8 au 10 septembre a montré que la plupart d'entre eux souhaitaient que l'amendement soit un succès. Plus de 61% sont tout à fait d'accord avec la réécriture de l'article 272 de la Constitution thaïlandaise pour révoquer le pouvoir des sénateurs d'élire un Premier ministre, 16,48% sont d'accord, total 77 % 8,96% en désaccord, 13,21% fortement en désaccord et 0,08% ne sont pas intéressés. On notera que donc TOUS les Thaïlandais ont un avis et que 61 + 13, soit 74 % ont un avis très tranché. En ce qui concerne la tenue d'élections générales après la dissolution de la Chambre, 69,27% sont tout à fait d'accord, 15,90 en accord, Total 85 % des Thaïlandais qui veulent revoter. 6,24% en désaccord, 7,22% fortement en désaccord et 1,37% ne suivent pas le sujet. Cependant, 38,27% croient que les sénateurs au Parlement ont un rôle à jouer pour équilibrer le pouvoir des députés, 31,66% pensent que les sénateurs n'ont rien montré de concret et ne sont pas nécessaires, et 30,07% s’accommoderaient avec le maintien ou la suppression du sénat. Pour mémoire, le sénat ne représente pas la population et a été nommé par la junte qui avait fomenté un coup d'état en 2014. Que le sénat participe à l'élection du premier ministre assure quasiment de facto que le premier ministre sera compatible avec le sénat nommé par une junte militaire. https://forum.thaivisa.com/topic/1182332-majority-of-thais-oppose-senators-having-role-in-electing-pm-nida-poll/
  4. Le Daily News a rapporté que les étrangers qui ont en ont bénéficié pour leurs visas ont été impressionnés par le "service mobile" de l'immigration. Tôt samedi matin, les agents d'immigration se sont rendus à l'école Bangkok Patana de Bang Na, à la périphérie de Bangkok, où les enseignants, les étudiants et ceux qui avaient besoin d'une prolongation ont été traités. Le service mobile s'est ensuite rendu à l'hôpital de Bumrungrad dans le haut de Sukhumvit. Les médias ont cité le porte-parole Pol Col Pakkhapong Sai-ubon qui a déclaré que c'était une idée du chef de l'immigration Pol Lt-Gen Sompong Chingduang pour alléger la pression et réduire l'attente à Chaengwatana, les jours de semaine. Tous les protocoles contre les virus ont été respectés. Thaivisa en français applaudit des deux mains et voudrait savoir si on peut demander à l'unité mobile de passer chez les personnes grabataires pour lesquelles se rendre à Chaengwatana n'est (quasiment) pas possible. https://forum.thaivisa.com/topic/1182369-mobile-immigration-service-set-up-in-bangkok-to-help-foreigners/
  5. Le grand chef du tourisme thaïlandais appelle à la patience, mais admet que les choses ne seront «plus jamais les mêmes» «Les principaux marchés d'origine seront l'Asie du Nord-Est et l'ASEAN, avec une clientèle de personnes en bonne santé et à fort pouvoir d'achat.» La patience n'est pas seulement une vertu, mais une nécessité, selon le gouverneur de l'Autorité du tourisme de Thaïlande, Yuthasak Supasorn. Le chef du TAT appelle l'industrie du tourisme thaïlandaise à être «patiente, solidaire et confiante face à la crise actuelle», qui selon lui, dans le meilleur des cas, sera "presque" terminée d'ici 2021 (sans préciser si c'est janvier ou décembre). Yuthasak s'est adressé à l'Association des hôteliers thaïlandais et a déclaré que, bien que ce soit la pire des nombreuses crises que la Thaïlande ait connues… «elle sera surmontée avec le même esprit de solidarité et d'unité que dans le passé». Il a noté que le tourisme était «l’industrie thaïlandaise la plus génératrice de devises et créatrice d’emplois» et conduirait «vers un nouvel avenir qui verrait des solutions créatives et innovantes pour bâtir une industrie plus durable et plus résiliente». Le gouverneur a déclaré qu'il ne voulait pas se concentrer sur les pertes subie par l'industrie, mais plutôt sur la façon de se préparer positivement au moment où un vaccin sera trouvé et où les restrictions sur les voyages internationaux seront levées. Cela dit, il reconnaît que 2,5 millions de travailleurs du tourisme et de l'hôtellerie ont perdu leur emploi. Dans le meilleur des cas, TAT prévoit 20,8 millions de visiteurs étrangers l'année prochaine, soit environ la moitié des arrivées record de 39,8 millions en 2019. Le TAT, en collaboration avec le département thaïlandais de la santé, a mis au point de nombreux «plans» pilotes pour relancer le tourisme, donnant de l’espoir aux acteurs de l’industrie, pour ensuite voir les plans sabordés et abandonnés. Le résultat final est que près de six mois après la fermeture des frontières de la Thaïlande aux touristes internationaux, elles restent fermées, sauf pour les Thaïlandais et une poignée d'étrangers qui appartiennent à des catégories spécifiques. La crise a créé une occasion de traiter d'anciens problèmes; tels que les hôtels, les voyagistes et les guides illégaux, le rejet sauvage des ordures et de l'exploitation exagérée des sites touristiques. «J'aimerais voir ces problèmes disparaître avec COVID-19. Reconstruisons l'industrie. Comment créer ensemble ce nouvel avenir? » Citant un résultat positif, il a noté que les parcs nationaux avaient désormais fixé des limites strictes quant au nombre de visiteurs. Il a exprimé l'espoir que cela resterait en place après la fin de la crise. «Un autre résultat positif est le nouvel accent mis sur l'amélioration de l'hygiène et de l'assainissement.» Yuthasak a déclaré qu'il avait formulé une stratégie «3D» pour la transition vers une nouvelle ère. • Le tourisme intérieur (Domestique), qui serait désormais prioritaire. «Il est clair que nous devons stimuler et ouvrir davantage d'opportunités pour nous entraider, en particulier pour exploiter le potentiel des 12 millions de Thaïlandais qui ont voyagé à l'étranger en 2019.» • La numérisation (Digital) ouvrirait de nombreuses opportunités pour trouver de nouveaux clients, les fidéliser, réduire les coûts et augmenter les revenus. • Dynamique: l'industrie dans son ensemble doit créer une nouvelle dynamique. «Nous ne savons pas quel type de crise se produira demain, mais nous devons être mieux préparés à y faire face. Le chef de TAT affirme que «rien ne sera plus pareil», mais que TAT est prêt à aider l'industrie à s'adapter aux nouveaux défis et à la soutenir, l'encourager, la motiver et la conduire vers un avenir radieux. (sic) «Nous sommes prêts à être le vent sous vos ailes. Nous devons revenir plus forts. N'abandonnez jamais. Vous n'êtes pas seul. TAT vous aidera tous à surmonter, tous ensemble, la crise de Covid-19. » (re-sic) https://forum.thaivisa.com/topic/1182263-tourism-chief-appeals-for-patience-but-admits-things-will-“never-be-the-same”/
  6. LA LETTRE DE VOTRE CONSEILLER CONSULAIRE CLAUDE BAUCHET 12 SEPTEMBRE 2020 Aujourd’hui les solidarités sont au cœur de notre action ; aides sociales vers les expatriés, les micros et petits entrepreneurs. **La semaine prochaine je poursuivrai sur ce thème majeur avec une information sur nos actions en cours pour l’assurance santé et la CFE mais aussi une belle histoire d’action solidaire pour des enfants thaïlandais. Sommaire Les entrepreneurs français à l’étranger ; Les oubliés de l’aide de l’Etat Français Le point sur les diverses aides sociales - Annonces et réalités Les Français établis hors de France subissent les conséquences économiques et sociales liées à la pandémie de la Covid-19. Nombre d’entre eux ont perdu leur emploi et se retrouvent totalement démunis. Les conseils consulaires proposent l’attribution des secours à nos compatriotes résidant à l’étranger. Le recueil des demandes se fait par le SERVICE SOCIAL DE L’AMBASSADE. La tenue des Conseils Consulaires en format Protection et Aides Sociales doit permettre aux conseillers consulaires de jouer un rôle essentiel dans la défense et la prise en compte des situations de nos compatriotes vulnérables. La transmission des propositions budgétaires et l’examen des dossiers se font par la Direction des Français à l’Étranger et de l’Administration consulaire avec une validation des décisions par la commission permanente pour la protection sociale des Français de l’étranger. Ces allocations sont calculées chaque année en euros pour chaque pays sur le taux de base fixé par le niveau de vie local, l’évolution du taux de change combiné à l’inflation constatée. Pour la Thaïlande, Il est aujourd’hui de 345€/an pour une personne. Cette information ne constitue en rien l’affirmation d’un accord personnel sur ce montant que je juge trop faible pour avoir un effet suffisant pour les bénéficiaires. Nous devrions dans ce domaine également promouvoir une politique de solidarité beaucoup plus ambitieuse. QUELLES SONT CES ALLOCATIONS : 1/Allocation de solidarité Le demandeur doit être âgé de 65 ans ou plus ou, en cas d’inaptitude au travail, de plus de 60 ans. Il doit être régulièrement inscrit au registre mondial des Français établis hors de France, auprès du poste consulaire territorialement compétent. Les revenus personnels de l’intéressé et divers avantages sont pris en compte. Une seule personne aujourd’hui bénéficie de cette aide de notre Consulat. 2/Allocation adulte handicapé Attribuée aux titulaires d’une carte d’invalidité française (délivrée par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH)) présentant un taux d’incapacité au moins égal à 80% et disposant de revenus inférieurs au taux de base des allocations. Une aide complémentaire, continue ou discontinue, peut être éventuellement allouée à nos compatriotes handicapés. Trois adultes handicapés reçoivent cette allocation en Thaïlande. 3 /Allocation enfant handicapé Attribuée aux personnes ou organismes qui assument la charge d’un enfant ou d’un adolescent handicapé présentant un taux d’incapacité permanent d’au moins 50% (délivrée par la CDAPH) et âgé de moins de 20 ans. Une allocation de 109 € annuels est versée pour dix enfants français résidant en Thaïlande. Une aide mensuelle complémentaire peut être également décidée. 4/Secours mensuels spécifique enfants La faiblesse des revenus de la famille est une condition nécessaire mais pas suffisante pour qu’un enfant soit éligible. Les parents sont invités à présenter un projet de vie et d’éducation cohérent pour bénéficier de ce secours. A ce jours 2 enfants entrent dans ces critères. Le montant de ce secours ne dépasse généralement pas la moitié du taux de base soit 172€50 pour nos résidants. 5/Allocation à durée déterminée C’est une allocation n’excédant pas 6 mois et versée mensuellement sans condition d’âge. Elle vise à porter secours à nos ressortissants temporairement dans le besoin à la suite d’évènements personnels ou familiaux difficiles et à les aider à se réinsérer sur le plan social ou professionnel. Elle est réservée à nos compatriotes ne disposant que de moyens d’existence précaires inférieurs au taux de base en vigueur dans la circonscription consulaire. Elle ne peut être cumulée avec une allocation pour handicapé ou une allocation de solidarité. 6/Aides ponctuelles Des aides exceptionnelles permettent de venir en aide à des Français de passage, à des ressortissants non-inscrits sur le registre des Français établis hors de France, ainsi qu’à des Français détenus. Des secours occasionnels peuvent être attribués à nos compatriotes régulièrement inscrits au registre mondial des Français établis hors de France, pour leur permettre de résoudre des difficultés ponctuelles pour lesquelles ils n’existent aucune autre possibilité d’assistance. 7 / Le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères a mis en place un secours occasionnel exceptionnel pour faire face à la situation de nos compatriotes qui ont connu une perte ou une diminution conséquente de revenus du fait de la crise sanitaire. Un formulaire de secours occasionnel exceptionnel a été mis en ligne au niveau de votre consulat. Contrairement aux autres aides sociales allouées à nos compatriotes, il a été décidé de laisser une grande latitude à chaque consulat pour se déterminer sur ces demandes de secours exceptionnels. N’hésitez pas à faire connaître votre nouvelle situation au service social de notre Ambassade à Bangkok et de m’informer si vous le souhaitez de votre démarche. Un budget important de 50 Millions était prévu pour cette aide mais comme je l’avais déjà signalé dans une précédente lettre les règles du secours occasionnel ne sont pas les plus adaptées pour aider nos compatriotes impactés par la crise économique et sociale suite au COVID19. Informé récemment de la décision de NE PAS LIMITER CE SECOURS A UNE SEULE FOIS, cette nouvelle constitue une avancée pour permettre à des compatriotes touchés par les conséquences sociales dans la durée de pouvoir bénéficier de ce secours une seconde fois, voire plusieurs fois si nécessaire. Il serait cependant également judicieux de nous permettre d’accorder cette aide avec des montants plus importants. Cette aide exceptionnelle pour mémoire est d’environ 125 € par foyer avec un supplément de plus de 83 €/ enfant. Serons-nous entendus ? A ce jour uniquement 45 personnes ont profité de ce dispositif. Cela interroge quand nous regardons autour de nous ! En complément de l’aide sociale apportée par nos consulats, les OLES (Organismes Locaux d’Entraide) jouent normalement un rôle précieux et complémentaire. Malheureusement aucune association n’a obtenu cette reconnaissance en Thaïlande. Il est donc urgent que les services de notre Consulat informent les associations éligibles pour que celles-ci ouvrent dès que possible les démarches nécessaires pour devenir OLES. Lors de ma récente visite en ISAN et ma rencontre avec les responsables de l’association La France en Isan, j’ai appris que cette association dynamique et très utile aux compatriotes expatriés dans cette grande région de Thaïlande se portait candidate pour être OLES. Très bonne initiative que je soutiens avec force ! Les entrepreneurs français à l’étranger ; les oubliés de l’aide de l’Etat Français . Enquête. La crise que traversent les entrepreneurs français implantés à l’étranger se manifeste par un grand nombre de situations tendues, de remises en cause de projets d’entreprises et de projets de vie. Elle met aussi en péril le maillage patiemment mis en place que représente l’équipe France de l’export. On ne sauvegardera pas ce dispositif sans apporter un soutien à ces intervenants français de droit local. Il est temps d’associer les entrepreneurs français de l’étranger aux dispositifs de solidarité nationale mis en place en France et de faire jouer les solidarités sur le terrain pour les aider à passer le cap et à se tourner vers l’avenir. La création d’un fond de solidarité à destination des petites et micro-entreprises françaises à l’étranger est toujours d’actualité même si nous dénonçons l’inaction de notre gouvernement qui a déjà entraîné de trop nombreux compatriotes entrepreneurs ici en Thaïlande à cesser leur activité. Vous êtes entrepreneur français(e) installé(e) en Thaïlande ? La crise du CoVID-19 met à rude épreuve les économies des différents pays et les TPE/PME/ PMI sont les premières touchées. En tant qu’élu des français de l’étranger je tiens à relayer et appuyer l’initiative de Français du monde-adfe Thaïlande, qui souhaite connaitre les difficultés auxquelles vous êtes confrontés quotidiennement, afin de faire remonter auprès de nos gouvernants vos préoccupations, de réfléchir à des outils qui pourraient être mis sur pied pendant cette crise, d’envisager une entraide incluant tous les acteurs présents dans le pays (Français et Thaïlandais). Nous vous invitons à répondre à ce rapide questionnaire qui ne vous prendra que quelques minutes. Plus de 90 entrepreneurs ont déjà apporté leur contribution. Si vous n’avez pas encore participé à cette enquête, n’hésitez pas ! Votre témoignage compte beaucoup pour nous ! Si vous avez des proches, des ami-e-s ou des connaissances qui pourraient être concernés, n’hésitez pas à leur faire parvenir ce questionnaire. Pour accéder au questionnaire cliquez ici : https://bit.ly/2YEsLrc Améliorons les solidarités au quotidien, faisons vivre une démocratie plus participative. Restant à votre écoute, pour me contacter : Restant à votre écoute, CLAUDE BAUCHET CONSEILLER CONSULAIRE E-mail : [email protected] Téléphone : 0818447747 - (WhatsApp disponible)
  7. Un gourou du marché immobilier thaïlandais a déclaré aux médias que la pandémie de Covid-19 avait dévasté le marché des condos en Thaïlande. Le Dr Apha Atthaboonwong, qui dirige une association de professionnels des condos, a déclaré que le plus gros problème était le manque de nouveaux investisseurs étrangers sur le marché. Il a déclaré que les restrictions de voyage signifiaient que 98% des acheteurs potentiels ne pouvaient pas se rendre en Thaïlande. La plupart d'entre eux étaient des Chinois du continent et des investisseurs de Hong Kong. Même ceux qui avaient déjà acheté des unités n'ont pas pu continuer de payer leur crédit en raison de problèmes de transfert de fonds car ils ne pouvaient pas se rendre en Thaïlande. Channel 3 a déclaré que 10 000 unités n'avaient été payées qu'en partie et que les versements avaient cessé pendant la pandémie. Dans de nombreux cas, 30% de la dette avaient été payés et 70% sont dus mais on ne voit rien venir. Des appels sont lancés pour la création d'un fonds gouvernemental de 5 milliards de dollars pour aider les pauvres acheteurs chinois à rembourser leurs prêts afin d'aider les promoteurs de condos qui ont des difficultés de trésorerie en raison du manque d'investisseurs étrangers. On ne sait pas si les Thaïlandais qui ont perdu leur travail et tirent le diable par la queue apprécieront. Le Dr Apha a également indiqué que le marché intérieur des condos mettrait probablement un à deux ans à se rétablir. https://forum.thaivisa.com/topic/1182170-condo-market-devastated-by-pandemic-chinese-cant-pay-for-their-properties/
  8. Ministre du tourisme reconnaît que les expatriés ont un rôle important à jouer dans la reprise du tourisme intérieur en Thaïlande Le ministre thaïlandais du tourisme a déclaré que les expatriés vivant et travaillant en Thaïlande étaient une cible importante pour aider à stimuler le marché du tourisme intérieur, après Covid-19. Pipat Ratchakitprakan a déclaré qu'il y avait environ deux millions et demi d'étrangers titulaires d'un permis de travail en Thaïlande et parmi eux il y avait 155 193 "travailleurs qualifiés". C'est le groupe qu'il cible particulièrement avec, en plus, les 25 000 étudiants étrangers résidant en Thaïlande. On ne sait pas ce que signifie ces chiffres. Veut-il dire 2,5 millions en incluant les migrants des pays voisins ? Ou bien 2,5 millions (expatriés avec un salaire important) plus 2,5 millions (migrants) ? Pourquoi ne mentionne-t-il pas tous les expatriés en retraite ou mariés à des Thaïlandais.es qui peuvent très bien aussi visiter la Thaïlande ? Il a dit qu'il avait travaillé avec des organisations comme l'Association des agents de voyages thaïlandais (ATTA), l'Association des hôteliers thaïlandais (THA) et des associations promouvant des activités telles que le golf et les spas. Ces organismes offriraient des forfaits «Business to Consumer» directement aux expatriés. Thaivisa note que c'est l'annonce principale faite lors d'un événement qui se déroule jusqu'à dimanche, à Bangkok, appelé «Expat Travel Deal 2020». https://forum.thaivisa.com/topic/1182225-tourism-minister-accepts-that-expats-have-a-big-role-to-play-in-thailands-domestic-tourism-recovery/
  9. La Banque de Thaïlande (BOT) a annoncé 18 jours fériés en 2021 pour les institutions financières. Les jours fériés pour les autres administrations devraient être les mêmes. L'annonce en vertu de l'article 37 de la loi BE 2551 (2008) sur les entreprises des institutions financières a été publiée vendredi sur le site Web de la Royal Gazette. Les 18 jours fériés sont: 1er janvier: jour de l'an 26 février: Makha Bucha 6 avril: Jour commémoratif de la dynastie Chakri 13-15 avril: Festival de Songkran 3 mai: remplacement de la fête nationale du travail (1er mai) 4 mai: jour du couronnement 26 mai: Visakha Bucha 3 juin: Anniversaire de SM la Reine 26 juillet: Substitution pour Asarnha Bucha (24 juillet) 28 juillet: Anniversaire de SM le Roi 12 août: anniversaire de SM la reine mère et fête des mères 13 octobre: Commémoration de SM le feu le roi Bhumibol Adulyadej 25 octobre: Remplacement du Chulalongkorn Memorial Day (23 octobre) 6 décembre: remplacement pour l'anniversaire de feu le roi Bhumibol Adulyadej, la fête nationale et la fête des pères (5 décembre) 10 décembre: Jour de la Constitution 31 décembre: réveillon du nouvel an Les institutions financières des provinces de Narathiwat, Pattani, Yala, Satun et Songkhla peuvent utiliser Eid ul-Fitr, Eid al-Adha et le jour de l'An chinois comme jours fériés supplémentaires. https://forum.thaivisa.com/topic/1182243-bot-announces-18-public-holidays-for-2021/
  10. Le ministère des Finances a assuré que les caisses de l'État disposaient de fonds suffisants pour verser l'allocation de subsistance aux personnes âgées et handicapées ainsi que les salaires mensuels des fonctionnaires. Le porte-parole du ministère, Lavaron Sangsnit, a démenti un rapport selon lequel le pays aurait dû suspendre le paiement de l'allocation aux aînés et aux personnes handicapées en raison d'un manque de fonds qui ne seraient suffisants que pour payer trois mois de salaire des employés de l'État. Il a précisé que le gouvernement n'avait pas interrompu le versement de l'allocation mais l'avait seulement retardé, en attendant l'ajustement budgétaire concernant le nombre de bénéficiaires éligibles ce mois-ci. Le mois de septembre est le dernier mois de ce versement d'allocation au cours de l'exercice 2020. Il a ajouté que le paiement devrait être terminé ce mois-ci. Le gouvernement a déjà alloué un budget suffisant pour les salaires des fonctionnaires, a-t-il ajouté. Répondant aux préoccupations du public concernant les créances douteuses dans le système bancaire, il a déclaré que le gouvernement, la Banque de Thaïlande et les institutions financières ont uni leurs forces pour lancer des mesures pour s'attaquer au problème. Une créance douteuse est une créance dont le débiteur n'a pas versé les intérêts et les remboursements depuis un certain temps par rapport aux échéances du contrat de crédit. En Thaïlande, le nombre de personnes ou d'entreprises surendettées est très important. https://forum.thaivisa.com/topic/1182244-govt-has-adequate-funds-to-meet-commitments-to-elders-disabled-and-state-employees-salaries/ Lavaron
  11. Le gouvernement malais a ordonné la fermeture du poste de contrôle frontalier de Bukit Kayu Hitam, face à Sadao dans la province de Songkhla, d'ici au 25 septembre pour empêcher la propagation de Covid-19. L'information a été publiée vendredi par l'ambassade royale de Thaïlande à Kuala Lumpur sur sa page Facebook. "Les ressortissants thaïlandais en Malaisie qui souhaitent retourner en Thaïlande du 12 au 25 septembre doivent utiliser d'autres postes frontières tels que Betong à Yala et Sungai Kolok à Narathiwat", a déclaré l'ambassade. "Ceux qui se sont déjà inscrits pour voyager en passant par Sadao pendant ladite période doivent se réinscrire au bureau d'immigration ou via https://dcaregistration.mfa.go.th et spécifier un autre poste frontière." Les impétrants devront fournir un certificat médical d'aptitude au voyage délivré dans les 72 heures avant le voyage. L'ambassade de Thaïlande a également conseillé aux voyageurs de se présenter à la frontière avant midi à la date de voyage indiquée dans leur lettre. Samedi, la Malaisie a signalé, en tout, 9 810 cas de Covid-19, dont 9 181 personnes se sont rétablies et il y a eu 128 décès. https://forum.thaivisa.com/topic/1182245-malaysia-shuts-border-checkpoint-with-thailand-to-control-covid-19/
  12. archives : hôpital King Chulalongkorn Memorial à Bangkok, Thaïlande, le 23 avril 2020. REUTERS / Athit Perawongmetha BANGKOK (Reuters) - Les autorités sanitaires thaïlandaises ont confirmé vendredi qu'une autre infection à coronavirus avait été détectée dans le pays, chez un footballeur professionnel ouzbek, huit jours après la réapparition du virus suivant un période sans aucun cas de plus de trois mois. L'homme a été déclaré positif après un test obligatoire mardi 8 septembre, bien qu'il ait terminé la quarantaine le 27 août après trois tests négatifs précédents, ont déclaré des autorités sanitaires lors d'une conférence de presse. L'homme de 29 ans, est arrivé en Thaïlande le 13 août. Yong Poovorawan, un expert en virologie de l'Université Chulalongkorn de Bangkok, a déclaré que la période d'incubation du virus chez cet homme aurait duré plus de 14 jours et qu'il aurait importé le virus en Thaïlande. «Je crois qu'il a été infecté à l'étranger», a déclaré Yong. En fermant le pays à tous, sauf aux ressortissants thaïlandais et aux étrangers approuvés, et en exigeant que toutes les arrivées soient mises en quarantaine, la Thaïlande a maintenu les cas de coronavirus à seulement 3461, dont la grande majorité se sont rétablis. Le pays a signalé 58 décès. Il y a eu 100 jours sans infection domestique jusqu'à ce qu'un cas mystérieux apparaisse à Bangkok la semaine dernière, sans antécédents de voyage ni exposition connue au virus. Les autorités ont depuis testé des centaines de personnes qui auraient pu entrer en contact avec l'homme, un DJ récemment emprisonné. 43 cas contacts du footballeur ouzbek ont tous été testés négatifs et sont en quarantaine, a déclaré Sophon Iamsirithaworn, directeur du Bureau des maladie, ajoutant que 27 autres personnes seraient testées. - - - - REUTERS The Nation Un footballeur de Buriram est testé positif au Covid-19 Un footballeur professionnel a été testé positif au Covid-19, ce qui alimente l'inquiétude selon laquelle il pourrait être le deuxième cas local ce mois-ci après une période de 100 jours sans infection domestique. Le joueur international ouzbek de Buriram United, a été testé positif bien qu'il ne présente aucun symptôme, a annoncé vendredi le Département du contrôle des maladies. Après sa quarantaine, Il a été testé négatif pour Covid-19 à deux reprises avant de retourner dans son club par avion avec un seul pilote le 27 août. Il s'est entraîné avec l'équipe jusqu'à mardi cette semaine, habitant seul à Buri Ram. Sa routine quotidienne était : lever tard, déjeuner avec trois joueurs étrangers puis entraînement avec l'équipe de 17h à 18h30. Il circulait dans la voiture d’un coéquipier et n’utilisait pas les transports en commun. Mardi 8 septembre, le Département des sciences médicales a prélevé des échantillons de 42 footballeurs dans le cadre d'un programme visant à tester 1 115 joueurs et membres du personnel de l'Association de football thaïlandaise avant la nouvelle saison qui débutera samedi. Jeudi, l'équipe s'est envolée pour Samut Prakan via Air Asia pour un camp de préparation. Le joueur portait un masque et logeait dans une chambre individuelle. Le résultat de son test est revenu positif vendredi et il a été transporté à l'hôpital. Le Dr Yong Poovorawan, virologue à l'Université de Chulalongkorn, a déclaré que le joueur avait probablement importé l'infection d'Ouzbékistan. «Nous avons été assez chanceux de trouver cette infection [rare sans symptôme], qui survient dans moins de 1% des cas», a-t-il déclaré. Il a également confirmé que la quarantaine de 14 jours était suffisante pour détecter le virus. La France va passer à des quarantaines de 7 jours. Cet Ouzbek qui aurait eu besoin d'une quarantaine de 3 ou 4 semaine serait en effet un cas très rare. Le début de la saison de football a été reporté pour de nouveaux tests sur les joueurs et le personnel, a déclaré Korrawee Prissananantakul, de la Football Association Thailand. Le Dr Suwannachai a ajouté que les personnes qui pensent avoir été en contact avec le joueur infecté devraient se faire tester. https://forum.thaivisa.com/topic/1182091-thailand-finds-second-coronavirus-infection-after-long-absence/page/4/?tab=comments#comment-15806597
  13. Environ 60% des entreprises opérant dans le secteur des voyages et du tourisme en Thaïlande pourraient être contraintes de fermer définitivement en raison de l'impact de COVID-19, selon une nouvelle étude de l'Asia Foundation. L'étude, intitulée Enduring the Pandemic: Enquêtes sur l'impact de COVID-19 et les moyens d'existence des Thaïlandais, a demandé à 982 petites et micro-entreprises du tourisme, ainsi qu'à 3181 travailleurs en Thaïlande entre mai et juillet 2020, comment leur les affaires et l'emploi ont été affectés par COVID-19. Les résultats révélateurs de l’étude brossent un tableau sombre de l’avenir de l’industrie du voyage et du tourisme en Thaïlande, l’impact de COVID-19 devant se faire sentir longtemps après la disparition de la pandémie. «L'économie thaïlandaise montre les premiers signes d'une contraction sévère et prolongée qui rivalisera avec la crise financière asiatique de la fin des années 1990, a déclaré Thomas Parks, co-auteur de l'étude. L'étude a révélé que 70 % de la main-d'œuvre en Thaïlande avaient vu le revenu mensuel baisser, avec une contraction moyenne de 47 %. L'étude indique que les entreprises thaïlandaises qui dépendent des touristes étrangers ont du mal à survivre et que les opérateurs ont une faible confiance dans l'avenir, les entreprises étant obligées de laisser leur personnel partir «à un rythme alarmant». «La plupart des petites entreprises de ce secteur s’inquiètent de leur capacité à survivre à la crise, 61% risquant de fermer définitivement», d'après l'étude. «Pour aggraver ce problème, le tourisme intérieur s'est également contracté et est loin du niveau nécessaire pour combler le vide laissé par les touristes étrangers. «Le nombre de visiteurs ne reviendra pas aux niveaux pré-COVID avant au moins 2021 et plus d'un tiers des entreprises ne pensent pas pouvoir rester en vie aussi longtemps. «Compte tenu des niveaux de confiance extrêmement bas dans le futur, des dizaines de milliers de petites entreprises décideront probablement de réduire leurs pertes maintenant et de fermer définitivement». L'étude a également déclaré qu'un «reconfinement serait catastrophique» pour les entreprises en Thaïlande, les propriétaires d'entreprise ont déclaré qu'ils ne pourraient tout simplement pas y survivre. Les chefs d'entreprise se sont dits inquiets de la possibilité d'un reconfinement en Thaïlande après avoir vu la résurgence du virus au Vietnam. Ce n’est pas seulement l’industrie du tourisme qui ressent l’impact de COVID-19. «Alors que le tourisme est fortement touché, les dommages économiques causés par la pandémie sont beaucoup plus larges», indique l'étude. «Les entreprises interrogées dans les provinces de Buriram et Nakhorn Ratchasima ont déclaré que la demande des clients ne se redressait pas, en particulier pour les produits non essentiels. https://forum.thaivisa.com/topic/1182027-60-of-tourism-businesses-in-thailand-face-closure-workforce’-income-slashed-by-47/
  14. Les partis d'opposition dirigés par Seripisuth Temiyavej du parti Seri Ruam Thai, Pita Limjaroenrat de Move Forward, Wan Muhamad Noor Matha du parti Prachachart, Nikhom Boonvises du parti Thai People Power et Songkram Kitlertphairoj du parti Pheu Chart ont remis quatre motions d'amendement de la constitution au président de la Chambre Chuan Leekpai le Jeudi (10 septembre). Chuan a déclaré que les motions seront ajoutées à l'ordre du jour de la Chambre les 23 et 24 septembre, ajoutant que l'examen des quatre documents sera terminé en temps voulu. Sutin Klungsang, chef du parti Pheu Thai, a déclaré qu'environ 170 députés avaient signé la motion visant à amender la constitution pour «désactiver» le pouvoir des sénateurs afin de les empêcher d'élire un nouveau premier ministre. Les sénateur n'ont pas de légitimité populaire puisqu'il ont été nommés par des membres de la junte ayant fomenté un coup d'état en 2014. Cholnan Srikaew, numéro deux de Pheu Thai, a déclaré que les quatre motions comprenaient des amendements aux articles 272 et 152, qui révoquent le pouvoir des sénateurs lié à l’élection du premier ministre, et aux articles 270 et 271 qui réduisent le pouvoir des sénateurs dans les réformes. D'autres amendements portent sur l'article 279, qui met l'accent sur l'autorité du Conseil national pour la paix et l'ordre (soit la junte ayant fomenté un coup d'état en 2014), et les articles 83, 85, 88, 90, 92, 94 et 105 pour améliorer le système électoral. La question était de savoir si l’opposition déposerait les motions en ordre dispersé ou si les partis se réuniraient. Il semble que l'opposition avance unie, Pheu Thai plus les partis plus petits. https://forum.thaivisa.com/topic/1182034-opposition-parties-submit-motions-to-‘switch-off’-senators/
  15. Le DJ, qui a été testé positif à Covid-19 en prison, est infecté par la souche G du virus, et non par la souche originale de Wuhan, a déclaré le Dr Opas Karnkawinpong, du Département des sciences médicales, vendredi (11 septembre). Des données épidémiologiques préliminaires indiquent que bien que la souche G soit plus contagieuse que les souches L et S de Chine, elle est beaucoup moins grave. La souche G se trouve principalement parmi les rapatriés et les voyageurs en quarantaine d'État. Le médecin a déclaré que la source possible d'infection pouvait être des personnes qui ont de petites quantités de virus et celles qui ont été mises en quarantaine au cours des derniers jours. Cela entraînera peut-être moins d'infections, mais la situation en Thaïlande est toujours préoccupante, car davantage de travailleurs migrants tentent de pénétrer illégalement dans le pays. Le Dr Opas a déclaré que bien que la souche G soit très contagieuse, elle peut être évitée si tout le monde suit strictement les mesures de santé publique, comme le port de masques et le lavage fréquent des mains. https://forum.thaivisa.com/topic/1182039-dj-contracted-g-strain-of-covid-19-says-doctor/
  16. "Rien à voir ici" - la presse est exclue et les migrants ont été invités à rentrer chez eux après la descente de 400 étrangers au commissariat dans le cadre d'un conflit lié au visa Quatre cents travailleurs migrants - pour la plupart des Cambodgiens travaillant dans la même entreprise dans la zone industrielle de Lak Chai Muang Yang à Rayong - sont descendus au poste de police de Samnak Thong pour demander justice. Ils affirment avoir payé 15 000 bahts chacun à un agent des visas mais attendent depuis près d'un an leur visa. En outre, ils allèguent qu'ils doivent payer 250 bahts par mois sur leur salaire pour "corruption" à la police car ils n'ont pas les papiers à jour. La police reçoit donc 100 000 bahts par mois. Les ouvriers furieux ont rencontré le numéro deux du commissariat Pol Lt-Col Manoon Charoensri qui a tenu à exclure la presse en disant qu' "il n'y a rien à voir ici". Un représentant de l'agent des visas a été convoqué. Le nom d'agence et de l'entreprise où les travailleurs sont employés n'a pas été révélé. L'agent des visas s'est contenté de marmonner au sujet de Covid-19 et la fermeture des frontières rendant la délivrance de visas impossible. Chuan, représentant les travailleurs, a déclaré que la plupart d'entre eux étaient en Thaïlande depuis des années et avaient payé 15 000 bahts (ou 18 000 bahts dans certains cas) pour prolonger leurs visas il y a près d'un an. Mais ils n'ont toujours pas le tampon. Chaque fois que le jour de paie arrive, il a déclaré que chaque employé avait 250 bahts prélevés sur son salaire "à titre de paiement à la police" parce que son visa n'avait pas encore été renouvelé. La police a dit aux manifestants de rentrer chez eux. La police a confirmé qu'elle n'avait rien fait pour eux ont déclaré les médias thaïlandais qui ont noté que les Cambodgiens se sont dispersés dans la tristesse. Thaivisa note que l'expression «rien à voir ici» est souvent utilisée quand, au contraire, il y a tout à voir. Thaivisa en français rappelle que les migrants font tourner le pays mais qu'il paie un lourd tribu, au sens propre comme au sens figuré. Il arrive souvent qu'un migrant qui vient se plaindre d'un Thaïlandais au commissariat est harcelé par la police et repart sans que sa plainte soit enregistrée. https://forum.thaivisa.com/topic/1181974-nothing-to-see-here-press-excluded-migrants-told-to-go-home-after-400-descend on-police-station-in-visa-dispute/
  17. BANGKOK (Reuters) - Des hôpitaux et des entreprises en Thaïlande ont été touchés par des pirates informatiques qui ont hacké leurs systèmes informatiques et leurs données, exigeant une rançon pour restaurer les informations, a annoncé jeudi la police. "Les hôpitaux publics et les entreprises ont été piratés de la même manière que l'hôpital de Saraburi", a déclaré le général de division Phanthana Nutchanart, faisant référence à une cyberattaque au début du mois. L'hôpital de Saraburi n'a pas pu accéder à ses données le 5 septembre, ralentissant les opérations et obligeant à repasser "en manuel", mais l'hôpital n'a pas reçu de demande de rançon. On ne sait pas ni quand ni comment cette affaire s'est terminée. Certaines organisations qui ont reçu des demandes de rançon ont déjà payé pour récupérer les données, pour des sommes ne dépassant pas 1 million de bahts (27000 euros), a-t-il déclaré, ajoutant que le nombre total d'organisations touchées faisait toujours l'objet d'une enquête. Les pirates ont attaqué les organisations avec un code «ransomware», qui verrouille les fichiers sur un ordinateur et les crypte, bloquant l'accès jusqu'à ce que la rançon soit payée, généralement en crypto-monnaie comme le bitcoin. En 2017, l'attaque du ransomware WannaCry a perturbé les hôpitaux et les entreprises du monde entier. La police thaïlandaise pense que le virus est originaire d'Europe. - - - - REUTERS
  18. Des images dramatiques d'un village de Chiang Rai, dans l'extrême nord de la Thaïlande, montrent un homme grimpé sur le toit d'un bâtiment qui s'effondre lors d'une violente crue subite. Il tente de rejoindre un endroit sûr mais tout s'écroule autour de lui. Daily News a déclaré que l'homme avait réussi à se sauver malgré la désintégration des bâtiments alentour. Les images ont été largement visionnées avec des commentaires insistant sur la chance qu'il a eu de survivre aux courants violents. Le drame s'est produit mardi dans le village d'A-Dee dans le sous-district de mae Yao, Chiang Rai. Quatre-vingt-dix maisons ont été endommagées par l'inondation et quatre ont été entièrement emportées. La vidéo est à regarder en entier car, à chaque instant, la situation se détériore. Mais ça finit bien. https://forum.thaivisa.com/topic/1181960-video-man-makes-incredible-escape-as-chiang-rai-village-washed-away-by-floods/
  19. Le Département thaïlandais de la santé mentale a adopté une approche proactive, en coordination un service de la police et les influenceurs des médias sociaux, pour aider les personnes susceptibles de se faire du mal après une augmentation de 22% du taux de suicide au cours des six derniers mois. Le Directeur du Département de la santé mentale, le Dr Kiartipoom Wongrachit, a déclaré aujourd’hui que l’augmentation du taux de suicide dans le pays était très préoccupante. 2 551 cas de suicide, soit 3,89 sur 100 000 habitants, ont été signalés au cours des six premiers mois de la pandémie de COVID-19, contre 2 092 cas pour la même période l'an dernier. Cela reste 3 ou 4 fois moins que des taux enregistrés en France. Bien qu'il existe des systèmes intégrés dans les médias sociaux, tels que Facebook, pour filtrer les clips décrivant l'automutilation ou des suicides, le Dr Kiartipoom a déclaré que les autorités ont détecté des signes croissants sur les médias sociaux, tels que des messages d'adieu. «Ces personnes en détresse ont besoin d'une aide immédiate», a-t-il dit, ajoutant cependant qu'il est souvent difficile pour les autorités sanitaires de les contacter. Par conséquent, il a déclaré que le département avait sollicité l'aide d'un service de la police ainsi que des influenceurs des médias sociaux, dans une approche proactive pour aider ces personnes. Il mentionne la mise en place d'une hotline, 1323, pour fournir des consultations aux personnes dans le besoin. La police a demandé l'aide d'influenceurs tels que Drama Addict, Mam Po Dum et More Lab Panda, ajoutant que la police locale avait également été sollicitée pour prévenir les suicides. https://forum.thaivisa.com/topic/1181857-special-team-set-up-to-prevent-suicides/?tab=comments#comment-15801010
  20. suite de cette affaire La militante Nuttaa Mahattana a déclaré via les médias sociaux hier (9 septembre) qu'elle avait envoyé une lettre ouverte au ministre de l'Éducation au sujet de l'écolier décédé après avoir été contraint de faire 100 sauts accroupis. Elle s'est également plainte du fonctionnement du ministère. Le garçon a été contraint de faire les sauts accroupis le 3 septembre pour ne pas avoir remis ses devoirs (il était hospitalisé la veille et n'avait pas pu faire ses devoirs). Le message de Nuttaa mentionnait que la crémation du garçon avait lieu ce 9 septembre. Dans la lettre, l’activiste a déclaré au ministre que les châtiments corporels constituaient une violation des lois du ministère et de la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant. Elle a dit qu’elle avait soumis des documents le 10 juillet au ministère après plusieurs autres violations des droits de l'enfant. Nuttaa a demandé au ministère de faire preuve de responsabilité, de punir les mauvais enseignants et de faciliter le dépôt des plaintes. Cependant, ce qu'elle a reçu du ministère n'était qu'un accusé de réception. L’activiste a souligné que les châtiments corporels dans tout le pays montrent «l’inefficacité» du ministère à faire des écoles une zone de sécurité. Nuttaa a exigé que le ministère examine ses demandes et réforme son fonctionnement. Elle a demandé au ministère d'assumer la responsabilité de la mort du garçon. Dans sa lettre, elle a également déclaré que le ministère de l'Éducation devait avoir un plan à long terme pour lutter contre l'autoritarisme et la violence des adultes dans les écoles. Malgré les déclarations des ministres depuis des décennies, rien ne change dans les écoles où la priorité reste la discipline de fer et non l'enseignement dont le niveau reste dramatiquement médiocre. https://forum.thaivisa.com/topic/1181853-activist-nuttaa-sends-open-letter-complaint-to-education-minister-on-boy’s-death/
  21. agence gouvernementale de presse NONTHABURI, 9 septembre (TNA) - Le ministère du Commerce a détruit 785 376 contrefaçons et présenté ce "spectacle" en ligne à des témoins étrangers. La destruction de contrefaçons s'est produite dans les provinces de Chon Buri et de Saraburi. Elle a été retransmise par vidéo au ministère du Commerce à Nonthaburi et des représentants d'environ 90 organisations thaïlandaises et étrangères en ont été témoins via l'application de visioconférence Zoom. Les contrefaçons comprenaient des vêtements, des sacs, des ceintures, des chaussures, des montres, des téléphones portables, des disques, des lunettes, des cosmétiques, des chapeaux et des couvertures. Elles ont été saisies par le Bureau de la police royale thaïlandaise, le Département des douanes et le Département des enquêtes spéciales. Ces produits ont causé des pertes commerciales d'une valeur d'environ 350 millions de bahts. Présidant la destruction, le vice-ministre du Commerce Weerasak Wangsuphakijkosol a déclaré que le gouvernement sévissait sérieusement contre les contrefaçons et que les citoyens pourraient aider le pays en s'abstenant de les acheter et en signalant les activités illicites au Département de la propriété intellectuelle au numéro de téléphone 02-547-4702. (TNA) https://forum.thaivisa.com/topic/1181738-780000-pirate-products-destroyed/
  22. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a donné l'assurance que le gouvernement n'utilisera pas la force contre les étudiants qui prévoient un grand rassemblement antigouvernemental le 19 septembre. S'exprimant à la Chambre mercredi soir, le Premier ministre a déclaré en tant que père qu'il se souciait du bien-être des étudiants qu'il a dit considérer comme «mes propres enfants». Il a insisté sur le fait qu'il avait demandé à la police d'être prudente et indulgente dans ses interactions avec les jeunes manifestants. Prayut s’exprimait en réponse aux critiques des députés de l’opposition qui remettaient en question la gestion des manifestations par les autorités gouvernementales. La police a été accusée de harceler des manifestants en arrêtant de nombreux militants de premier plan qui avaient pris part aux rassemblements. «Je considère les étudiants comme mes enfants. Cela signifie que je me soucie de leur bien-être », a-t-il déclaré. Prayut a déclaré que son gouvernement n'avait aucune intention d'utiliser la force ou la violence contre les manifestants. «Je donne ma parole ici même», a-t-il dit, ajoutant que le rassemblement devrait être pacifique. Cependant, ces actions policières contre les étudiants, comme les arrestations, n'ont pas lieu "pendant" les manifestations mais "entre" les manifestations. Or Le général Chan-o-cha promet la clémence "pendant" les manifestations, pas "entre". Prayut a été attaqué au cours d'un débat d'une journée à la Chambre lancé par le bloc de l'opposition. En vertu de la Constitution, un dixième des députés peut proposer un débat à la Chambre pour discuter des affaires de l'État sans avoir à voter de confiance. https://www.thaipbsworld.com/pm-prayut-vows-no-violence-against-protesters/
  23. suite de cette histoire Koh Phangan: Des plongeurs étrangers "brisés" languissent en prison - attendez-vous à une expulsion Les deux plongeurs étrangers qui se sont filmés en train de toucher des créatures marines et qui ont posté leurs exploits sur Youtube sont toujours dans les cellules de la police de Koh Phangan et donc pas en prison. Le Hongrois Attila Ott a déclaré à Thaivisa depuis sa cellule: "Nous sommes totalement brisés". Bien qu'il ait passé sept ans en Thaïlande et qu'il ait une femme thaïlandaise, Attila a déclaré qu'il s'attendait à être expulsé vers la Hongrie. Son ami Francesco devrait être expulsé vers l'Italie. «Ma femme et de nombreux amis apportent de la nourriture», dit-il. "Nous attendons le procès. Nous risquons une forte amende" Attila, 44 ans, a déclaré à Thaivisa qu'il était arrivé pour la première fois dans le pays il y a 20 ans et qu'il était tombé amoureux du pays, de sa culture et de l'océan. Il a dit que lui et son ami n'étaient pas des criminels mais "juste stupides". Il a dit qu'ils n'avaient pas eu de condamnations antérieures. La vidéo montre le duo manipulant des créatures telles que des concombres de mer. https://fr.wikipedia.org/wiki/Holothurie Attila a déclaré qu'il ne se trouvait pas dans une zone protégée tout en admettant que 60% des eaux autour de l'île étaient protégées. Cela a été contesté par les autorités la semaine dernière. Suite à la publication sur YouTube qu'ils regrettent désormais, leur cas a attiré l'attention d'un écologiste de l'université de Kaset et du ministre de l'Environnement qui ont exigé une action du département des ressources marines. Cela a conduit à leur arrestation. Attila, qui se décrit comme un vidéaste sur Facebook, a déclaré: "Je suis né dans un bain d'eau, pas dans un hôpital, car mes parents pensaient que les gens devaient interagir avec la nature à un niveau plus élevé, cela renforce le système immunitaire. Je suis en symbiose avec la nature. Toute Ma vie, j'ai ramassé les ordures dans la forêt, sur la plage et sous l'eau. Je veux réveiller les gens avec des vidéos passionnantes pour qu'ils arrêtent de polluer la nature. S'ils embrassent un arbre, sentent une fleur, jouent avec un crabe sur la plage ou nagent et jouent avec un concombre de mer, cela aide à protéger la nature ». La semaine dernière, l'Immigration a déclaré que les deux hommes avaient été autorisés à rester en Thaïlande en raison de l '«amnistie des visas» accordée aux étrangers incapables de voyager en raison du COVID-19. Cependant, cette autorisation serait révoquée suite à leurs arrestations pour avoir plongé et dérangé la faune dans les eaux protégées. Dans ce genre de cas, les criminels ou plutôt les contrevenants sont condamnés à 100 000 bahts d'amende et sont expulsés. Si cela devait arriver à ces deux hommes, on ne sait s'ils seront blacklisté. A moins que leur avocat puisse faire valoir leur point de vue et prouver leur attachement à la faune thaïlandaise. https://forum.thaivisa.com/topic/1181690-koh-phangan-broken-foreign-divers-languishing-in-jail-expect-deportation/
  24. Ambassadeur de France en Thaïlande depuis le 6 septembre 2018, Jacques Lapouge est décédé en France, le lundi 7 septembre. Il avait cessé ses fonctions d’Ambassadeur le 14 août dernier, après une longue carrière au service de la diplomatie française. Âgé de 62 ans, diplômé de l’Ecole supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC, 1978) et ancien élève de l’Ecole nationale d’administration (promotion Solidarité, 1983), Jacques Lapouge a été ambassadeur de France en Malaisie de 2002 à 2006, en Afrique du Sud entre 2009 et 2013 et parallèlement au Lesotho entre 2010 et 2013, et en Suède de 2014 à 2017. Il a en outre été ambassadeur chargé des négociations sur le changement climatique de 2013 à 2014. Il avait auparavant été en poste en Ethiopie, à New York, auprès des Nations Unies, et au Japon. Jacques Lapouge a aussi occupé différentes fonctions à Paris, notamment en tant que directeur adjoint des Nations Unies, conseiller Europe du Président de la République de 1999 à 2002, directeur des affaires économiques et financières au Quai d’Orsay de 2005 à 2007 et conseiller diplomatique du Premier ministre entre 2007 et 2009. Pour les personnes qui souhaiteraient rendre hommage à S.E.M. Jacques Lapouge, l’ambassade de France en Thaïlande ouvre un registre de condoléances à la Résidence de France les jeudi 10 et vendredi 11 septembre, de 9h30 à 17h. Prière de vous munir d’une pièce d’identité, d’un masque et de respecter les gestes barrières. https://th.ambafrance.org/Deces-de-S-E-M-Jacques-LAPOUGE-Ambassadeur-de-France-en-Thailande
  25. Hier (8 septembre), le Premier Ministre Prayut Chan-o-cha a réfuté des rumeurs de coup d’État, déclarant à la presse que c’était une pure absurdité. Il a également déclaré qu'il «guérirait» le problème du chômage dans le pays. Le Premier ministre a déclaré que le gouvernement visait à aider non seulement les géants du commerce, mais aussi les PME et les petits détaillants. Il a déclaré que son gouvernement ne prévoyait pas de distribuer3 000 Bt supplémentaires en espèces aux Thaïlandais pauvres, qualifiant cette nouvelle aussi de rumeur. «La distribution de 3 000 Bt en espèces n'a pas été évoquée lors des réunions du Cabinet», a-t-il ajouté. Le Premier ministre a parlé d'une rumeur de coup d'État suscitée par le récent mouvement des forces dans de nombreuses régions. Le général Prayut a déclaré que la rumeur était sans fondement et a brusquement mis fin à son point de presse. Le conseiller spécial de l'armée, le général Nathaphon Srisawat, a déclaré que l'armée informerait le public à l'avance de tout mouvement de forces et a appelé le public à ne pas paniquer. Le porte-parole de l'armée, le colonel Winthai Suvaree, a déclaré que la rumeur selon laquelle l'armée avait mobilisé du matériel militaire en vue d'un coup d'État était une déformation de la vérité. Quand l'armée a l'intention de fomenter un coup d'état, comme c'est le cas régulièrement en Thaïlande, elle n'en informe pas le premier ministre, fut-il un général. Mais actuellement, rien ne permet d'affirmer qu'un énième coup d'état se prépare. Encore une fois, de nombreuses informations concernant la Thaïlande ne peuvent pas être publiées en Thaïlande pour des raisons légales, veuillez vous référer aux médias français de France ou aller à la pêche aux informations en anglais sur Twitter. https://forum.thaivisa.com/topic/1181663-pm-rumours-of-a-coup-are-utter-nonsense/