Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    15 963
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Le PM suspend sa décision quant au confinement dans une semaine Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré mardi 21 avril qu’il déciderait dans une semaine si l’état d’urgence devait être prolongé au-delà du 30 avril. Il a ajouté que la collaboration de la population pour lutter contre les infections et les informations quotidiennes du ministère de la Santé seront la clé de sa décision. Bien que la situation semble s'améliorer, il a déclaré qu'il ne voulait pas lever les restrictions à la hâte. Il a ajouté qu'il ne sera soumis à aucune pression et qu'il s'appuiera plutôt sur des informations médicales et sur la capacité du pays à gérer la situation après la levée des restrictions. Il a dit que si les choses empirent après l'assouplissement des restrictions, tout le bon travail réalisé actuellement pour freiner la contagion aura été une perte de temps. Le premier ministre fait référence aux excellents chiffres d'infections et décès annoncés actuellement, bien en dessous de ce qui se passe dans d'autres pays. Le Premier ministre a également appelé les opérateurs économiques à proposer des mesures pour l'après déconfinement. Les entreprises espèrent que le gouvernement assouplira certaines restrictions cette semaine pour leur donner un peu d'air car elles ont été gravement touchées par l'épidémie de Covid-19. Le gouvernement a déclaré l'état d'urgence du 26 mars au 30 avril et a imposé un couvre-feu de 22 heures à 4 heures du matin le 3 avril jusqu'à nouvel ordre. La vente d'alcool est interdite dans la plupart des provinces jusqu'au 30 avril. https://forum.thaivisa.com/topic/1160690-pm-prayut-puts-decision-on-lockdown-off-by-a-week/
  2. La Thaïlande prolonge le visa des étrangers alors que les cas de coronavirus ralentissent BANGKOK (Reuters) - Le cabinet thaïlandais a approuvé mardi une deuxième prolongation automatique de visa de 3 mois pour les étrangers, afin d'éviter de longues files d'attente, dans les bureaux d'immigration, favorables à la propagation du coronavirus. Les étrangers dont le visa a expiré depuis le 26 mars seront autorisés à rester jusqu'au 31 juillet sans avoir à demander une prolongation, a déclaré Narumon Pinyosinwat, porte-parole du gouvernement thaïlandais. Il n'y a pas de démarche à effectuer ni de document à présenter pour bénéficier de cette prolongation. Le terme visa couvre aussi les exemptions de visa de 30 jours, soit le tampon que reçoivent les touristes Français, Suisses, Canadiens, Belges qui entrent en Thaïlande. Les amendes de 500 bahts par jour pour overstay sont annulées (si le visa a expiré après le 26 mars) Il est possible que les possesseurs de visa NON-IMM puissent retarder la démarche concernant leur extension d'un an après le 31 juillet mais cela ne présente aucun intérêt puisque les bureaux de l'immigration sont toujours ouverts. Il serait plus prudent d'effectuer cette extension comme d'habitude. La formalité des 90 jours devient aussi facultative jusqu'au 31 juillet. Mais attention, ceux dont le titre de séjour n'est plus valable depuis avant le 26 mars doivent se présenter à l'immigration. Une prolongation similaire avait été accordée jusqu'au 30 avril. Pour lutter contre l'épidémie de COVID-19, la Thaïlande a, depuis fin mars, interdit l'entrée aux étrangers, à l'exception des diplomates et des titulaires de permis de travail. Plus tôt mardi, la Thaïlande a confirmé 19 nouveaux cas de coronavirus, la plus faible augmentation quotidienne depuis le 14 mars, et un décès, un chauffeur de taxi de 50 ans. La nation d'Asie du Sud-Est a enregistré 2 811 cas de coronavirus et 48 décès. -- -- REUTERS
  3. agence du gouvernement BANGKOK (NNT) - Selon le Département de la prévention des catastrophes (DDPM), 25 provinces ont jusqu'à présent déclaré des zones sinistrées par la sécheresse. À Lampang, une province qui n'a pas encore fait de déclaration, le manque de pluie au cours des deux derniers mois a entraîné une baisse significative du niveau des sources d'eau naturelles, affectant quelque 160 kilomètres carrés de terres agricoles. Le vice-gouverneur de Lampang, Sitichai Chindaluang, ainsi que le chef du bureau régional d'irrigation 2, Preecha Chanthong, ont révélé aujourd'hui que 44 villages dans sept districts de Lampang étaient concernées par la sécheresse cette année, deux villages devant faire face à une situation critique. La province compte sur le rejet de 14 millions de mètres cubes pour fournir de l'eau aux exploitations agricoles et aux ménages dans une zone d'environ 155 kilomètres carrés. Selon le Département de la prévention des catastrophes (DDPM), 25 provinces ont jusqu'à présent déclaré des zones touchées par la sécheresse, couvrant 6 846 villages dans 146 districts. Des zones sinistrées ont été déclarées dans six provinces du nord, à savoir Chiang Rai, Phayao, Nan, Uttaradit, Sukhothai, Phetchabun; dans 10 provinces du nord-est: Nong Khai, Bueng Kan, Nakhon Phanom, Sakhon Nakhon, Kalasin, Maha Sarakham, Nakhon Ratchasima, Buriram, Chaiyaphum et Sisaket; dans 8 provinces du centre et de l'est, à savoir Nakhon Sawan, Uthai Thani, Chainat, Kanchanaburi, Suphanburi, Chachoengsao, Prachin Buri, Chanthaburi; et à Songkhla dans la région sud. Les villageois touchés peuvent demander de l'aide en appelant la ligne d'assistance en cas de catastrophe de 1784, accessible 24h / 24. Le porte-parole du gouvernement, Narumon Pinyosinwat, a déclaré que le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, avait exprimé sa sympathie aux habitants de nombreuses provinces confrontées à la sécheresse. Il a ordonné aux agences concernées de surveiller la situation de l'eau, en particulier dans les provinces qui ont déclaré des zones sinistrées. Dans le couloir économique de l'est de Chachoengsao, Rayong et Chonburi, le Premier ministre a ordonné au ministère de l'Agriculture d'assurer la disponibilité continue de l'eau. https://forum.thaivisa.com/topic/1160526-25-provinces-declare-drought-disaster/
  4. La police nationale de Thaïlande a ajouté sept véhicules électriques Tesla Model 3 Performance à sa flotte, amorçant sa transition vers une application de la loi sur le développement durable. Des documents publiés par la police thaïlandaise sur son site officiel indiquent que les sept véhicules ont chacun été loués pour cinq ans et coûtent ensemble 2,7 millions de dollars. Selon DriveTeslaCanada, les voitures sont arrivées au siège de la police à Dusit, Bangkok, avec des équipements de police, tels que des barres lumineuses et des ordinateurs. Le prix de 2,7 millions montre que chaque véhicule coûte environ 385 714 $ aux forces de police soit 12,5 millions de bahts l'une. Ce prix est exponentiellement plus élevé que dans la majorité des autres pays selon CompareTheMarket Les services de police des États-Unis ont commencé à utiliser des véhicules Tesla pour leurs flottes. Les forces de police ont trouvé utile d'adopter des véhicules Tesla en raison des faibles coûts d'entretien et de carburant. Les économies se comptent en milliers de dollars par an. De plus, les véhicules Tesla offrent des performances accrues et des normes environnementales améliorées par rapport à leurs homologues à essence. Les voitures électriques fournissent un couple instantané, ce qui peut s'avérer être un facteur décisif dans une poursuite à grande vitesse. Les effets environnementaux offrent encore plus d'avantages. https://forum.thaivisa.com/topic/1160641-tesla-model-3-joins-thailand-national-police-as-new-electric-fleet-car/
  5. Ici, l'exemple de Pattaya mais les problèmes sont les mêmes ailleurs. Un organisateur de distribution sauvage a été arrêté à Hua Lamphong, Bangkok car sa "soupe populaire" était mal gérée et que les pauvres dans la file en sont venus aux mains. Des dizaines de "restos du cœur" sont organisées partout en Thaïlande. Pattaya : La foule affamée doit se disperser après que mairie annule les distributions Les médias thaïlandais ont rapporté que de grandes foules s'étaient rassemblées sur Thepprasit à Pattaya pour recevoir des produits alimentaires de base essentiels comme le riz. Mais des fonctionnaires de l'hôtel de ville sont arrivés et ont dit aux personnes affamées de rentrer chez elles parce qu'elles ne respectaient pas la distanciation sociale. Les organisateurs n'avaient pas non plus informé les autorités de l'événement. 77kaoded s'est rendu sur place et a trouvé des fonctionnaires de l'hôtel de ville en train de discuter avec d'autres fonctionnaires. Il a été confirmé que la foule avait été dispersée avec l'aide de la police. Certaines personnes, déçues, ont condamné cette décision et déclaré avoir faim. Certains ont dit qu'ils n'avaient pas besoin de plats cuisinés, mais de riz et de produits secs pour pouvoir cuisiner eux-mêmes et manger pendant plusieurs jours. https://forum.thaivisa.com/topic/1160638-pattaya-starving-crowds-told-to-go-home-as-city-hall-cancels-handout/
  6. Le sentiment positif des voyageurs chinois devrait favoriser le retour de la Thaïlande en tant que destination touristique mondiale Une nouvelle étude de marché prouve l'attrait de la Thaïlande en tant que destination de vacances après Covid-19 BANGKOK: Une nouvelle enquête sur les consommateurs des villes chinoises de premier plan a conclu que 53% des personnes interrogées aimeraient voyager à l'étranger en 2020. De plus, les mois les plus populaires pour les voyages à l'étranger en 2020 sont août, octobre et décembre. La Thaïlande est l'un des marchés touristiques les plus touchés par Covid-19 en Asie. L'année dernière, le pays a accueilli 39,8 millions de visiteurs étrangers, la Chine représentant près de 11 millions d'arrivées. L’expansion du secteur du tourisme, de l’hôtellerie et des voyages en Thaïlande représente 15% du PIB. La nouvelle enquête 2020 sur le sentiment des voyageurs chinois, réalisée à la mi-avril par C9 Hotelworks et Delivering Asia Communications, était axée sur la demande des touristes chinois. Un message positif fort de la recherche est que 71% des consommateurs chinois ont déclaré qu'ils aimeraient visiter la Thaïlande. Dans cette enquête concernant les Chinois on découvre un changement intéressant : 83% des visiteurs potentiels choisiraient de voyager solo plutôt qu'en groupe. Cela conduit à «quels sont les canaux de réservation préférés des voyageurs chinois en Thaïlande»? Les cinq premiers dans l'ordre sont Ctrip (61%), Fliggy (16%), les sites Web d'hôtels (9%), Booking.com (5%) et WeChat (5%). Le rapport détaille les destinations préférées en Thaïlande. Les lieux de vacances les plus populaires par ordre de popularité sont Bangkok, Phuket, Chiang Mai, Koh Samui et Pattaya. Plus de 75% de la demande concerne les trois premières destinations. Commentant la reprise du tourisme, le directeur général de C9 Hotelworks, Bill Barnett, a déclaré: «Nous nous attendons à ce que la réouverture de la Thaïlande soit initialement dominée par le tourisme national, mais la situation évoluera rapidement vers des voyageurs de pays proches donc Les Chinois. » Le transport aérien est un élément essentiel du secteur du voyage car vous ne pouvez pas visiter un pays si vous ne pouvez pas y entrer. Un indicateur rapide de l’activité des compagnies aériennes sur Flightradar24 montre clairement que les compagnies aériennes régionales à bas coût de la Chine volent à nouveau. Le temps de vol, porte à porte, est favorable à la Thaïlande pour les Chinois qui sont des sortes de voisins et seraient moins enclins à aller plus loin. Un autre point positif est l'appréciation du yuan chinois (RMB) par rapport au baht thaïlandais. Pour compléter les résultats de l'enquête, David Johnson, PDG de Asia Communications, a ajouté que la démographie des voyageurs en provenance de Chine était en train de changer. «Le nouveau voyageur chinois est plus jeune, plus indépendant et plus influencé par Internet que jamais. Covid-19 a eu un impact profond sur la mentalité des consommateurs de voyages et cette génération a un désir ardent de découvrir le monde et de nouvelles stratégies numériques sont nécessaires pour les atteindre. » Cette étude semble prématurée puisque la Thaïlande ne parle pas de rouvrir ses frontières. https://forum.thaivisa.com/topic/1160505-china-set-to-lead-thailands-international-tourism-recovery-from-august-c9-hotelworks/ d’autres tableaux en suivant le lien
  7. Des centaines de résidents de Phitsanulok se sont rassemblés devant la mairie lundi 20 avril pour faire appel après le rejet de leur demande de l'allocation de 5 000 Bt du gouvernement. Le gouverneur Phiphat Ekphaphan a mis en place des guichets à la mairie, ouverts pendant trois jours jusqu'à mercredi, pour recevoir les personnes dont les demandes "d'allocations Covid-19" ont été rejetées. De nombreux candidats se sont vu refuser l'allocation parce que le processus de présélection en ligne avait mal identifié leur profession. Seules certaines professions sont éligibles à l'allocation de 5 000 thb. Le gouvernement a autorisé les gens à faire appel de la décision cette semaine. Le 14 avril, le secrétaire du ministre des Finances, Thanakorn Wangboonkongchan, a déclaré que le site Web https: // www. เรา ไม่ ทิ้ง กัน. Com / («Nous ne laissons personne de côté») aura un nouveau un bouton : «Faire appel». À Phitsanulok, 20 tables avec fonctionnaires ont été mises en place pour aider les gens à faire appel et aussi pour faire une demande s'ils ne se sont pas enregistrés auparavant. Lundi matin, environ 300 à 400 citoyens ont visité la mairie. La plupart étaient des personnes en âge de travailler, mais on a également vu des personnes âgées faire la queue pour l'allocation. Beaucoup ont dit que l'examen des candidatures avait identifié à tort leurs professions et ils n'étaient pas convaincus que leur appel aboutirait. L'allocation offre aux citoyens éligibles 5 000 Bt par mois pendant trois mois. Pour être éligibles, les candidats doivent être des ressortissants thaïlandais âgés de plus de 18 ans, être des travailleurs indépendants ou temporaires qui ne sont pas assurés par le système de sécurité sociale. Le mécontentement grandit dans tout le pays à ce sujet. https://forum.thaivisa.com/topic/1160507-phitsanulok-big-crowds-gather-to-appeal-right-to-bt5000-payments/Phipat
  8. Les grands promoteurs immobiliers ont décidé de se débarrasser de leurs appartements invendus en organisant des promotions spéciales car la vente de propriétés a fortement chuté au cours des deux derniers mois en raison de la crise de Covid-19 et des mesures de verrouillage du gouvernement. Le journal Thansettakij a déclaré qu'il y avait plus de 100 000 unités invendues à l'échelle nationale d'une valeur de 300 milliards de BTB, sur la base d'un prix de vente de 3 millions de BTU par unité. Afin d'attirer les acheteurs, ces entreprises ont lancé plusieurs promotions. Par exemple, Major Development permet aux gens de réserver leurs unités via le compte @MajorDevelopment Line à partir du 15 avril avec une remise spéciale. All Inspire Development permet aux acheteurs de payer seulement 22 Bt pendant 24 mois pour leurs condos sélectionnés, tandis que Pruksa Real Estate offre une remise de 10% sur certains projets. Les condominiums Plum près de l’université Rangsit recherchent des acheteurs qui souhaitent louer l'appartement qu'ils auront acheté à des étudiants. Wanchak Buranasiri, directeur financier de Sansiri, a déclaré que la demande pour les projets de Sansiri n'avait pas diminué, et grâce aux campagnes réussies de la société, son chiffre d'affaires du premier trimestre de cette année s'élevait à 11 milliards de BTB. Pour le deuxième trimestre, Sansiri annonce le «Sansiri paie jusqu'à 24 mois» pour des projets spécifiques à l'échelle nationale. On ne connaît pas détails de cette opération. Vichai Viratkapan, inspecteur à la Government Housing Bank, a indiqué qu’il y avait environ 300 000 logements invendus, dont 69 000 étaient prêts à emménager, 30 000 condos et 39 000 maisons. https://forum.thaivisa.com/topic/1160529-now-may-be-the-best-time-to-buy-a-condo/
  9. La Royal Thai Navy (RTN) réduira son budget de 2020 de 33%, ou de 4,1 milliards de BTB pour aider le gouvernement à combattre Covid-19, a déclaré samedi 18 avril le vice-amiral Prachachat Sirisawat, porte-parole de la Marine. . "Le gouvernement a demandé à tous les ministères de réduire leurs budgets et de verser l'excédent au budget central pour aider à indemniser les citoyens dont la vie a été affectée par l'épidémie de Covid-19, ou pour être utilisé dans des situations d'urgence", a-t-il déclaré. "Le commandant en chef de la RTN, l'amiral Luechai Rutdit, a donc ordonné à la Marine de réduire son budget pour 2020 de 33% - de 4,1 milliards de Bt - ce qui est supérieur à ce que le gouvernement a demandé". Le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a annoncé le 30 mars que le gouvernement allait réduire de 10% les budgets de tous les ministères pour créer un pool central pour les urgences. «RTN reportera également l’achat des deuxième et troisième sous-marins à 2021», a-t-il déclaré. «Cela signifie également que d'autres projets liés aux sous-marins seront également suspendus, tels que la construction de baies sous-marines et d'installations de maintenance.» Les autres projets de la Marine qui seront touchés par la réduction du budget comprennent: la révision des hélicoptères anti-sous-marins, le système de base de données en réseau, l'achat d'équipement de formation et la construction de 64 appartements pour le personnel du RTN. "La Marine royale thaïlandaise s'est engagée à soutenir le gouvernement dans ses efforts pour lutter contre le Covid-19 et aider ceux qui ont été touchés par l'épidémie", a déclaré le porte-parole. Les internautes prétendent que la marine réduit de 33% le budget non dépensé (pas le total). 4,1 milliards de thb représentent 20% de l'allocation totale de la marine de 20,5 milliards pour 2020. Ils pensent comme les universitaires qu'il serait encore mieux d'annuler complètement l'achat des deux sous-marins. https://forum.thaivisa.com/topic/1160303-navy-slashes-2020-budget-by-33-per-cent-to-help-govt-fight-covid-19/
  10. Le tristement célèbre carnage des sept jours de la mort en Thaïlande sur les routes de Songkran n'a pas eu lieu cette année. Les blocages et interdictions dus à la pandémie de coronavirus ont permis la baisse du nombre de tués. Normalement, au moins 400 personnes meurent sur les routes entre le 11 et le 17 avril alors que les autorités tentent désespérément de limiter le carnage sur les routes thaïlandaises qui sont parmi les plus dangereuses du monde. Tout change cette année, d'autant plus que l'interdiction de l'alcool dans de nombreux endroits peut avoir contribué à la baisse du nombre d'accidents. La conduite en état d'ivresse a toujours été une cause majeure d'accidents, en particulier à Songkran. Daily News a rapporté que seulement 136 personnes sont mortes du samedi au vendredi la semaine dernière pendant les jours durant lesquels Songkran a normalement lieu. Ces dates n'étaient pas fériées cette année. L'année dernière on a compté 297 décès du 11 au 15 avril et seulement 90 décès au cours de la même période en 2020. Samedi, seuls 13 personnes sont décédés, ce qui porte le total des décès sur les lieux des accidents à 4 429 depuis le 1er janvier. Les médias rappellent que les chiffres augmenteront lorsque toutes les juridictions communiqueront leurs statistiques et lorsque ceux qui meurent sur le chemin de l'hôpital et dans les hôpitaux seront ajoutés au décompte. Thaivisa note que les chiffres des victimes et des blessés ont été beaucoup plus faibles depuis le ralentissement économique et alors que de nombreuses personnes ont cessé de voyager. Thaivisa en français note que le nombre de décès en trois mois à cause du Covid-19 correspond à 6 ans d'accidents de la route en France (cela montera à 8 ans), contre une journée en Thaïlande. https://forum.thaivisa.com/topic/1160475-covid-19-songkran-hundreds-avoid-death-on-the-roads-thanks-to-virus/
  11. article du pro armée The Nation Vendredi 17 avril, Prayut a demandé l'aide des milliardaires les plus riches du pays pour combattre le Covid-19 et soutenir les personnes affectées. La lettre ouverte du Premier ministre Prayut Chan-o-cha sollicitant le soutien des plus riches du pays a suscité de vives critiques de la part d'internautes tandis qu'un universitaire l'a exhorté à abandonner les achats d'armes et à se débarrasser de la corruption. Vendredi, Prayut a lancé un appel à l'aide aux 20 Thaïlandais les plus riches. Prayut a déclaré qu'il écrirait la semaine prochaine une lettre ouverte aux 20 Thaïlandais les plus riches, leur demandant de contribuer aux efforts visant à contenir la propagation de Covid-19 qui a un impact énorme sur la santé et les budgets des citoyens. Le hashtag #GouvernementMendiant est devenu tendance sur Twitter vendredi après que Prayut a parlé à la télévision. Avec le nombre de nouveaux cas plutôt faible ces derniers jours, beaucoup de Thaïlandais ne sont pas satisfaits des restrictions de semi-confinement, qui ont entraîné des licenciements de travailleurs et la fermeture d'entreprises. Certains qui n'ont pas reçu d'allocation après leur inscription sur le site Web du gouvernement, ont rejoint une manifestation au ministère des Finances exigeant la subvention. Une grande foule a été vue au temple bouddhiste de Don Muang, qui a fourni de la nourriture gratuite aux personnes affectées. Pendant ce temps, Anusorn Tamajai, de l'Université de Rangsit, a écrit une lettre ouverte dimanche 19 avril aux 20 plus riches, se moquant apparemment de la lettre annoncée de Prayut. Anusorn a déclaré qu'il voulait que les gens les plus riches, s'ils ont la chance de rencontrer Prayut, lui disent qu'en tant que Premier ministre et ministre de la Défense, il devrait réduire les dépenses d'armement pour les 5 prochaines années. Si Prayut le fait, il pourrait économiser jusqu'à 100 à 200 milliards Bt qui pourraient être réaffectés pour aider les personnes et les petites entreprises touchées par Covid-19. Le gouvernement peut économiser entre 300 et 400 milliards de BTB par an s'il se débarrasse de la corruption et réduit les dépenses pour des projets inutiles, a-t-il déclaré. Les magnats devraient demander à Prayut de revoir l'état d'urgence car de nombreux pays tels que la Corée du Sud, Taïwan, la Nouvelle-Zélande et le Danemark n'imposent pas l'état d'urgence, mais ils ont contenu l'épidémie de virus, a-t-il déclaré. Pour assurer la confiance des gens dans la lutte contre le virus, le gouvernement devrait effectuer des tests de masse dans certaines parties du pays comme le font de nombreux pays, de sorte qu'ils n'ont pas besoin de fermer les villes comme le fait la Thaïlande. Si le gouvernement ne peut pas se permettre des tests de masse en raison de ressources financières limitées, les magnats devraient faire un don pour soutenir cet objectif, a-t-il suggéré. Les 20 plus riches devraient demander à Prayut, ancien chef de la junte qui fomenté un coup d’état en 2014 de restituer l'argent des impôts qu'il a reçu après le coup d'État de 2014. Anusorn a déclaré qu'il craignait que certaines personnes ne profitent de l'état d'urgence pour s'enrichir aux dépens des contribuables. Des Thaïlandais se demandent comment la distribution des allocations et autres aides sera contrôlée. https://forum.thaivisa.com/topic/1160391-tell-pm-to-stop-weapons-purchases-end-corruption-academics-message-to-countrys-richest/
  12. Test d'un "vaccin candidat" anti-coronavirus sur des animaux en Thaïlande L’Institut national thaïlandais des vaccins, en coopération avec les facultés des sciences médicales de l’université de Mahidol et la faculté de pharmacie de l’université de Chulalongkorn, teste actuellement un "vaccin candidat" COVID-19 chez l’animal, après avoir terminé les premiers tests en laboratoire. Le Dr Nakorn Premsri, directeur de l'institut, a déclaré aujourd'hui que, si les tests sur les animaux montrent des résultats convaincants en stimulant la création d'anticorps, le vaccin sera testé sur des êtres humains en trois phases. La première phase portera sur 30 à 50 sujets pour vérifier la sécurité du vaccin candidat. Cela sera suivi d'une deuxième phase de tests sur 100 à 150 sujets, pour savoir si le vaccin candidat stimulera la production des anticorps requis. La troisième phase, sur plus de 500 sujets, consiste à déterminer l'efficacité du vaccin candidat, a déclaré le Dr Nakorn. https://forum.thaivisa.com/topic/1160423-anti-coronavirus-candidate-vaccine-being-tested-on-animals-in-thailand/
  13. Les nouveaux cas quotidiens doivent tomber en dessous de 10 pour contenir Covid-19 Pour garder la propagation de Covid-19 sous contrôle, les nouveaux cas quotidiens doivent être à un seul chiffre, a déclaré le porte-parole du Center for Covid-19 (CCSA) du gouvernement, exhortant les gens à continuer de porter des masques et à observer la distanciation sociale même si certaines restrictions sont assouplies à la fin de ce mois. Le nombre total de patients de Covid-19 en Thaïlande est passé à 2 765, avec 32 nouveaux cas confirmés sur une période de 24 heures et aucun décès, a déclaré dimanche 19 avril le Dr Taweesin Visanuyothin, porte-parole du CCSA. Après une deuxième journée consécutive sans décès, total toujours à 47 morts,1 928 patients se sont rétablis et sont rentrés chez eux et 790 sont soignés dans les hôpitaux. C'est une bonne nouvelle car il n'y a pas eu de nouveau décès depuis deux jours et le nombre de personnes dans les hôpitaux diminue, a déclaré Taweesin. La courbe des nouveaux cas de coronavirus en Thaïlande est stable. Le 9 avril, il y avait 54 nouveaux cas, 50 le 10 avril, 45 le 11 avril, 33 le 12 avril, 28 le 13 avril, 34 le 14 avril, 30 le 15 avril, 29 le 16 avril, 28 le 17 avril et 33 le 18 avril et 32 le 19 avril. Il a déclaré que le CCSA était satisfait dans une certaine mesure de la baisse du nombre de nouveaux cas par rapport aux semaines précédentes. "Pour garder la propagation du coronavirus sous contrôle, le nombre de nouveaux cas doit être à un seul chiffre", a-t-il souligné. Alors que la Thaïlande s'est préparée à assouplir certaines restrictions de verrouillage, Taweesin a déclaré que deux éléments clés doivent continuer à être mis en œuvre - l'éloignement social et le port de masques faciaux. La distance sociale ou la distance physique signifie que les gens doivent rester éloignés les uns des autres d'environ 1 à 2 mètres, car les gouttelettes de salive peuvent se déplacer aussi loin et porter le virus. "Nous ne pouvons pas affirmer que les commerces fermés seront rouverts le 1er mai, mais nous devons nous préparer au mieux", a-t-il déclaré. Il a déclaré que les Thaïlandais devaient accepter la nouvelle norme, une référence à l'éloignement physique et au port de masques. «L'Occident au départ n'a pas accepté de porter des masques, mais ils le font maintenant. Nous, Thaïs, avions adopté le port de masques plus tôt, c'est probablement pourquoi le nombre de décès en Thaïlande et dans d'autres pays asiatiques n'est pas élevé alors que les décès en Occident ont atteint 100 000, a-t-il noté. Taweensin a déclaré que les données montraient que les personnes dans le groupe d'âge 20-29 étaient plus à risque d'infection car elles représentent un quart du total des cas. Les personnes âgées de 20 à 39 ans représentent la moitié du total des cas. Ces personnes aiment socialiser, donc elles sont à risque et elles pourraient devenir des propagateurs de virus car beaucoup peuvent ne pas présenter de symptômes ou seulement des symptômes légers, a-t-il ajouté. https://forum.thaivisa.com/topic/1160396-daily-new-cases-must-fall-below-10-to-contain-covid-19/
  14. Une étude de la TMB indique que huit millions de travailleurs thaïlandais sont menacés de difficultés économiques car leurs économies ne peuvent les nourrir que pendant 30 jours. Le directeur exécutif du TMB Analytics Center, Naris Sathapholdecha, a déclaré que 34% des Thaïlandais ont des économies suffisantes pour tenir plus de six mois sans travailler, 45% peuvent gérer la crise pendant 2-3 mois tandis que 20% ont des économies pour moins d'un mois. En cas d'événements imprévus tels que le chômage dû à la pandémie de Covid-19, la TMB a constaté que 38 millions de travailleurs thaïlandais sont à risque : 8 millions de personnes (20%) qui ne peuvent pas subvenir à leurs besoins pendant plus d'un mois tandis que 30 millions ont des économies pour une paire de mois, mais seulement 13 millions de personnes peuvent subvenir aux besoins de leur famille pendant plus de six mois. La Banque de Thaïlande (BOT) a indiqué fin février que 101 millions de comptes de tous types étaient des dépôts totalisant 14,15 milliards de bt, soit une augmentation de 2,75% ou plus de 3,79 milliards de bt. La plupart des dépôts ne dépassent pas 50 000 Bt, sur 88,21 millions de comptes, pour un montant de 419 milliards de Bt. «A cause du Covid-19, les citoyens pourraient moins dépenser et plus épargner pour le futur. Les gens économiseront de l'argent sous forme de dépôts cette année car ils sont sûrs et protégés jusqu'à 5 millions de thb. Les banques ne réduisent pas les intérêts sur les dépôts des particuliers mais uniquement sur les dépôts des entreprises ", a déclaré Naris. Les dépôts des ménages s'élèvent à 7,96 milliards de Bt, ce qui représente 37,9% de l'épargne totale, suivis par les fonds de placement 24,2% (5,08 milliards de Bt), l'assurance 13,38% (2,81 milliards de Bt) et les fonds de prévoyance 19,15% (Bt4 0,02 billion). «Il s'agit d'une bonne occasion de contrôler les coûts, notamment en essayant de réduire les dépenses inutiles. Des études montrent qu’un achat sur quatre n'est pas justifié ", a déclaré Naris. https://forum.thaivisa.com/topic/1160416-millions-of-workers-have-savings-to-last-for-just-a-month-tmb-study/
  15. Article du pro-armée The Nation Le frère Chan-o-cha et le comité du tourisme sont sous le feu des critiques Les internautes thaïlandais s’interrogent sur le général Preecha Chan-o-cha, le frère cadet du Premier ministre général Prayut Chan-o-cha, après avoir appris par la Gazette royale qu'il avait été nommé jeudi au comité sénatorial du tourisme. Les autres membres du comité sont pour la plupart des officiers militaires. Seulement cinq sur 19 sont des civils. Les parti d'opposition et les internautes s'interrogent sur les capacités de vieux militaires à expertiser le tourisme, d'autant plus que le comité devrait aider l'industrie du tourisme pendant la pandémie de coronavirus. Le comité a le pouvoir d'évaluer des projets de loi, de mener des activités, d'examiner les faits ou d'étudier toute question relative à la promotion et au développement du tourisme. Sur la page Facebook du tourisme thaïlandais, les internautes ont publié des remarques sarcastiques, exprimant leurs préoccupations concernant la nomination d'un Chan-o-cha expert en tourisme. Par exemple : "Vont-ils faire la guerre ou quelque chose?" "Comment de vieux généraux ont-ils une connaissance du tourisme?" «Preecha est le bon choix. Il était en vacances pendant 364 jours sur 365 au lieu d'aller au bureau. Qui connaît mieux le tourisme? » Le porte-parole du principal parti d'opposition Pheu Thai, Anusorn Iamsa-ard, a critiqué la sélection et a déclaré que si ce panel du Sénat avait été sélectionné dans un autre pays, on aurait parlé de népotisme. Alors qu'il était membre de l'Assemblée législative nationale (ANL) nommée par la junte, Preecha n'avait assisté qu'à 6 sessions sur 400, a-t-il déclaré. Pour défendre le panel, le secrétaire général du comité, Boontham Oris, a déclaré que tous les membres étaient "expérimentés et qualifiés". Il y a eu un "examen rigoureux" avant que sa composition ne soit proposée au gouvernement et la procédure est conforme à l'article 270 de la Constitution pour réformer le pays, mais en raison de la pandémie, les procédures on dû être modifiées. Preecha a déclaré qu'il n'avait pas été nommé grâce à son frère et qu'il avait pris la décision de rejoindre le comité. https://forum.thaivisa.com/topic/1160389-pms-brother-and-tourism-committee-come-under-fire/ autres affaires de népotisme concernant Preecha Chan-o-cha
  16. Le taux de mortalité de Covid-19 en Thaïlande est de 1,7%, ce qui est presque quatre fois inférieur à la moyenne mondiale, a déclaré le ministère de la Santé publique. Le Dr Sophon Iamsirithaworn, directeur de la Division des maladies transmissibles, a déclaré vendredi 17 avril que la situation de Covid-19 en Thaïlande s'améliorait car le nombre de nouveaux cas avait diminué sans nouveaux cas importés en raison de la limitation des vols vers le Royaume depuis début avril. «Il y a eu 47 décès de Covid-19 à ce jour, avec 2700 cas confirmés cumulés. Le taux de mortalité en Thaïlande est de 1,7%, tandis que le taux mondial moyen est de 6% », a-t-il déclaré. «Sur le nombre total de cas, 1 689 personnes se sont rétablies alors que 964 sont toujours sous traitement, ce qui fait que le taux de récupération national est de 62,5%. Cette statistique indique l'efficacité du traitement par les communautés médicales thaïlandaises. » Sophon a déclaré que les statistiques de mortalité montraient que les patients masculins couraient un risque quatre fois plus élevé de mourir de Covid-19 que les femmes. » Lorsqu'elles sont divisées par groupe d'âge, les personnes qui ont plus de 70 ans ont le taux de mortalité le plus élevé, suivies par celles âgées de 50 à 59 ans et de 60 à 69 ans, tandis que le groupe à risque le plus faible est celui des 20-29 ans. Parmi les personnes décédées, 41% souffraient de diabète, 36% d'hypertension artérielle, 18% d'hyperlipidémie, 14% de maladies cardiaques. «Cependant, certains sont morts sans maladie chronique. Par conséquent, la meilleure protection contre Covid-19 est de prendre des précautions pour éviter de s'infecter et de demander un diagnostic dès que les symptômes associés sont visibles », a-t-il ajouté. https://forum.thaivisa.com/topic/1160203-thailands-covid-19-mortality-rate-among-lowest-in-the-world/ Il faut rappeler que la Thaïlande a été le premier touché par le Covid-19, hors Chine. Tout était en place pour qu'une catastrophe se déroule en Thaïlande puisque des milliers d'habitants de Wuhan se trouvaient dans le royaume en décembre, janvier et début février. Des dizaines de Chinois ont développé les symptômes en Thaïlande. Et, à ce jour, la Thaïlande a un taux de mortalité pour un million d'habitants de 0,7 contre 445 en Belgique et 286 en France. Ces excellents chiffres en Thaïlande montrent une excellente organisation du système médical et une volonté politique claire. Ainsi, la Belgique est 500 fois plus dangereuse que la Thaïlande face au Covid-19. C'est l'inverse en ce qui concerne les accidents de la route. malades à ce jour https://www.worldometers.info/coronavirus/
  17. Le géant agro-industriel thaïlandais, le Charoen Pokphand Group, a présenté hier à l'hôpital Chulalongkorn le premier lot de 100 000 masques chirurgicaux, produits dans sa propre usine. Le président du groupe CP, Dhanin Chearavanont, s'est dit ravi que l'usine ait été construite en seulement cinq semaines et ait commencé ses opérations hier, afin de produire des masques chirurgicaux pour une distribution gratuite au personnel médical et au public. Dhanin, accompagné d'autres cadres supérieurs du groupe CP et du professeur Dr Sutthipong Watcharasindhu, directeur de l'hôpital de Chulalongkorn, a inauguré l'usine, dans le district de Phra Pradaeng à Samut Prakan. Dhanin a déclaré que l'entreprise se rend compte de l'importance de protéger le personnel médical de première ligne dans la lutte contre le COVID-19. Dirigée par seulement trois superviseurs, l'usine est entièrement automatisée et la production se déroule dans un environnement stérile. La capacité de production est de trois millions de masques faciaux par mois. Dhanin a déclaré que c'était une bonne occasion pour le Groupe de "redonner au pays", ajoutant que «les médecins, les infirmières et les autres personnels médicaux risquent leur vie, comme les soldats sur le champ de bataille. Je suis impressionné par leur performance. " Le Dr Sutthipong a remercié le groupe CP pour sa contribution à la société thaïlandaise affirmant que les masques sont l'un des outils qui sauveront la Thaïlande pendant la pandémie. Les masques produits par cette usine ont été approuvés par le Bureau de la Food and Drug Administration et tous les revenus de la vente de masques faciaux à l'avenir iront à l'hôpital Chulalongkorn et à la Société de la Croix-Rouge thaïlandaise. https://forum.thaivisa.com/topic/1160184-cp-group-launches-its-first-face-mask-factory/
  18. Hier matin, plus de 1 000 personnes se sont présentées à Wat Don Muang, dans le nord de Bangkok. "On" avait annoncé que les nécessiteux pouvaient obtenir de l'argent et des fournitures d'urgence. Une ONG avait déclaré qu'elle distribuerait 500 bahts aux citoyens normaux et 1 000 bahts aux chauffeurs de taxi. Des colis comprenant de la nourriture et des produits de base étaient disponibles pour ceux qui faisaient la queue. Cela a occasionné d'énormes files d'attente sur un kilomètre dans la zone, ce qui a fait craindre que l’initiative ne fasse plus de mal que de bien en diffusant Covid-19. Aucune mesure de distanciation sociale n'était respectée. Le responsable de l'autorité locale, le Dr Phaitoon Ngammuk, a déclaré que le district de Don Muang n'était pas informé, de sorte que ses fonctionnaires ne pouvaient pas être sur le terrain pour aider à espacer les gens. Plus tard, le gouverneur de Bangkok, Aswin Kwanmuang, est intervenu pour exhorter les organisations caritatives à informer les autorités de la planification des distributions. Il a déclaré qu'il n'interdirait pas de tels rassemblements mais que les districts doivent savoir quand ils ont lieu afin de pouvoir mettre en œuvre des mesures pour empêcher la propagation du coronavirus. Cela éviterait la situation où les gens se rapprochent les uns des autres dans une course désespérée aux donations. https://forum.thaivisa.com/topic/1160190-bangkok-governor-speaks-out-after-don-muang-charity-free-for-all-prompts-virus-spread-fears/
  19. Dans un discours télévisé, Prayut appelle les 20 personnes les plus riches de Thaïlande à aider le gouvernement dans sa lutte contre le Covid-19. Dans un discours spécial de 10 minutes diffusé à la télévision nationale à 18 heures vendredi 17 avril, le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a appelé les 20 personnes les plus riches de Thaïlande à intensifier leurs efforts et à aider le gouvernement dans sa lutte contre l'épidémie de Covid-19 . M. Prayut a déclaré qu’il rédigerait la semaine prochaine une lettre ouverte aux 20 magnats, leur demandant de l’aide dans la lutte contre la pandémie, qui, selon lui, est devenue une menace mortelle pour la santé et le bien-être économique des populations. Les félicitant pour les contributions qu'ils ont déjà apportées, Prayut a déclaré que les milliardaires devaient faire plus en termes d'idées et de ressources. Il a également déclaré qu'il rencontrerait des associations professionnelles de toutes tailles pour entendre personnellement leur point de vue. Le Premier ministre a également appelé les gens à rester unis avec le gouvernement, sans division de couleurs, faisant apparemment référence à la profonde division des chemises rouges et jaunes dans la société. Bien qu'il n'ait pas mentionné de nom des milliardaires les plus riches de Thaïlande, il s'agit de la famille Chearavanont du CP, Charoen Sirivadhanabhakdi, la famille Chirathiwat, le PDG de Gulf Energy Development Sarath Ratanavadi, Bangkok Dusit Medical Services et le fondateur de Bangkok Airways Prasert Prasarttong-Osoth, la famille Osathanugrah, et le président de BTS Group Holdings, Keeree Kanjanapas. Le discours de Prayut est intervenu alors que le ministère de la Santé publique et le secteur privé travaillent à une stratégie de sortie du semi confinement. Le couvre-feu nocturne se termine le 30 avril et le nombre d'infections confirmées est à la baisse. Vendredi, il n'y a eu que 28 nouveaux cas, ce qui porte le total des cas de Covid-19 en Thaïlande à 2 700. On pense à la réouverture de certaines entreprises comme les grands magasins et les salons de coiffure. Le ministère de la Santé publique a mis au point une stratégie de sortie dans laquelle un "certificat de sécurité Covid-19" sera remis aux propriétaires d'entreprises qui acceptent de suivre strictement les mesures préventives telles que l'obligation pour les clients de porter des masques en tout temps et de limiter le nombre de clients. L'Organisation mondiale de la santé a également publié six directives à l'intention des pays qui se préparent à assouplir les restrictions de verrouillage. https://forum.thaivisa.com/topic/1160149-prayut-appeals-to-the-20-richest-thais-for-help/ La Thaïlande est souvent classé le 1er ou le 3e pays le plus inégalitaire du monde. 1% de la population détient plus des 2 tiers de la richesse de la Thaïlande. Exemple des nombreux articles qui détaillent les inégalités en Thaïlande
  20. Aucun nouveau cas de coronavirus n’a été signalé dans 25 provinces de Thaïlande depuis le 2 avril. Neuf provinces du royaume n'ont connu aucun cas depuis le début de la pandémie. Le Dr Taweesin Visanuyothin cite des sources d'information en Malaisie exprimant leurs craintes que des Thaïlandais passent illégalement la frontière malaisienne plutôt que d'être officiellement rapatriés et mis en quarantaine. Certains illégaux ont déjà été attrapés mais beaucoup d'autres pourraient essayer de se faufiler. Certains sont recherchés par la justice. Cela pourrait contribuer à la propagation du virus. Le Dr Taweesin a donné des détails sur les trois décès dus à Covid-19 en Thaïlande : un guide touristique malaisien de 55 ans, une employée thaïlandaise de 45 ans et un Thaïlandais de 37 ans qui conduisait une pelleteuse. Le tout dernier décès concerne une personne 85 ans de Chumphon, un cas évident de comorbidité. Il y a maintenant 2 672 cas dans 68 provinces. 1 593 patients sont rentrés chez eux et 1 033 sont toujours sous traitement. Quarante-sept sont morts. Les 25 provinces sans nouveau cas au cours des deux dernières semaines sont les suivantes: Chiang Rai, Petchaburi, Phetchabun, Mahasarakham, Phrae, Mae Hong Son, Kanchanaburi, Chanthaburi, Nakhon Nayok, Buriram, Mukdahan, Yasothon, Roi-Et, Ratchaburi, Lopburi, Lamphun, Sisaket, Samut Songkhram, Saraburi, Sukhothai, Nong Bua Lamphu, Amnat Charoen, Udon Thani, Uthai Thani et Uttaradit. Les neuf provinces indemnes de Covid-19 sont: Kamphaeng Phet, Buung Kan, Nan, Chainat, Trat, Phichit, Ranong, Singburi et Ang Thong. Y compris Bangkok, la Thaïlande compte 77 provinces. https://forum.thaivisa.com/topic/1160061-covid-19-twenty-five-provinces-havent-had-a-single-new-case-since-april-2nd/ Les gouverneurs provinciaux ont étendu leurs interdictions de vente de boissons alcoolisées. La vente d'alcool est interdite depuis plus d'une semaine mais bon nombre des ordonnances devaient expirer avant ou le 20 avril. Ces derniers jours, la plupart des provinces ont prolongé leur prohibition d'alcool jusqu'au 30 avril. Tard jeudi, le gouverneur de Chiang Mai a annoncé la prolongation de l'interdiction de l'alcool jusqu'au 30 avril, tandis que Surat Thani, Krabi et Trat ont également annoncé récemment que leur interdiction de l'alcool serait prorogée. Certaines provinces doivent encore faire une annonce concernant une extension des interdictions d'alcool. Il est fort probable que la prohibition sera prolongée jusqu'au 30 avril pour toutes les provinces du pays. L’interdiction à Bangkok doit officiellement prendre fin le 20 avril mais la prolongation est très possible. https://forum.thaivisa.com/topic/1160052-thai-provinces-extend-ban-on-alcohol-sales/ Taweesin
  21. Les contrevenants du couvre-feu de Sa Kaeo condamnés à une peine de prison sans sursis. Le tribunal provincial de Sa Kaeo a condamné jeudi 16 avril 9 personnes à des peines de prison ferme. Ils avaient violé le couvre-feu imposé par le gouverneur de la province ainsi que l'état d'urgence lié à la crise de Covid-19. Le 14 avril, la police de Wang Nam Yen avait arrêté les neuf personnes à 23 heures. Certains des contrevenants sont des adolescents. Les contrevenants buvaient et faisaient la fête au bord d'un barrage dans le quartier Wang Nam Yen de Sa Kaeo, en violation du couvre-feu de 22 heures à 4 heures du matin. Le tribunal a infligé à chaque prévenu une peine de prison ferme de trois mois, après quoi les proches des accusés ont déposé une caution de 52 000 Bt pour chacun. On comprend qu'ils sont donc en liberté sous caution. Ils ont fait appel. http://www.nationthailand.com/news/30386202
  22. Les propriétaires du zoo de Phuket, sans clients payants maintenant, semblent avoir renoncé à leur devoir envers les animaux "incarcérés" dans cette "attraction touristique". Le site ThaiTiger utilise les termes à dessein (lisez les commentaires de Trip Advisor ci-dessous). Une vidéo a été postée par des amis des animaux qui sont tombés sur le zoo cette semaine. «Mes amis et moi sommes allés nous promener et sommes tombés sur un zoo abandonné encore rempli d'animaux. Le propriétaire a fait faillite et les temps sont durs pendant cette pandémie. » Un groupe d'amis est tombé sur le zoo de Phuket apparemment abandonné et a filmé un spectacle d'horreur animalier. Ce qu'ils ont trouvé était horrible. Ils ont posté la vidéo (CI-DESSOUS) qu'ils ont tournée le 16 avril. ‘Minh Nguyen’, un Australien d’Arncliffe, en Nouvelle-Galles du Sud, a posté la vidéo disant qu’il avait demandé et obtenu un soutien financier (participatif ?) pour fournir un soulagement d'urgence et, espérons-le, sauver les animaux abandonnés dans le zoo. «Ils peuvent mourir de faim, ils peuvent mourir de stress, ils vivent dans des conditions de merde. Les touristes sont tombés sur un membre du personnel du zoo qui leur a dit… "Si vous voulez donner de la nourriture au tigre, donnez de l'argent, environ 7 000 bahts pour 50 morceaux de poulet - cela nourrirait un tigre pendant une journée." Minh dit que le propriétaire a admis qu'il ne pouvait plus nourrir les animaux et qu'il voulait fermer le zoo (sans préciser si c'est temporairement ou pour toujours). Pendant ce temps, les responsables de la faune de Phuket ont déclaré qu'ils ne contrôleraient pas le tigre en cage dans le zoo de Chalong à Phuket rapidement. Les responsables locaux de la faune ont confirmé à The Phuket News que le zoo de Phuket déposera une demande officielle de fermeture de l'attraction touristique, à causes des conditions économiques.Toutes les attractions touristiques animales, y compris le zoo de Phuket, ont été fermées le 28 mars par le gouverneur de Phuket. Le chef du centre de conservation animale de Khao Phra Thaew a déclaré qu'il était déjà au courant de la détresse du tigre grâce aux médias sociaux. «Je sais par des experts que les tigres ne doivent pas être trop gros, mais ce tigre a l'air si maigre. Je m'inquiète pour le tigre et les autres animaux pendant la fermeture du zoo. » Le chef a déclaré qu’il n’était pas en mesure d’aller contrôler le bien-être des animaux du zoo, car «le propriétaire n’était pas là». Il s'est ensuite contredit quand il a affirmé qu'il y avait toujours du personnel du zoo qui nourrissait les animaux. En effet, il semble qu'il y ait du personnel disponible pour laisser entrer les fonctionnaires s'ils se déplaçaient. On ne sait pas pourquoi les autorités ne veulent pas intervenir en effectuant une simple inspection. Le zoo de Phuket a une réputation tristement célèbre dans les médias sociaux où les gens ont partagé des photos d'animaux dans des conditions pathétiques depuis des années et ont exhorté à ne pas y aller. Situées à côté du delphinarium de Chalong, les deux attractions sont sous le feu constant des défenseurs des droits des animaux. Deux cas d'animaux maltraités ont été très médiatisés, celui de Milo l'orang-outan et Dumbo le bébé éléphant. Morts tous les deux depuis. https://forum.thaivisa.com/topic/1159936-officials-delay-check-on-‘worryingly-thin’-tiger-as-phuket-zoo-files-to-officially-close/?tab=comments#comment-15305378 Commentaires sur Tripadvisor qui datent d'AVANT la pandémie. On peut donc considérer que le propriétaire du zoo l'avait abandonné depuis longtemps. Ce zoo est l’enfer sur Terre pour ces pauvres animaux. Les animaux y sont drogués, mal nourris, battus et enchaînés à des chaînes ne leur permettant même pas de se tenir debout. N’encouragez pas ce genre d’horreur Toutes les installations son abandonnées. Les cages extérieures au parcours sont vides et abandonnées. Dans les cages centrales que l'on ne peut manquer, beaucoup d'animaux ne sont plus là, remplacés par des paons !!!! Les quelques shows qui restent ne sont que de pâles imitations de ce qui existait avant. Les cages ne sont pas nettoyées, des plastics partout. L'aquarium est non accessible. Le jardin d'orchidées n'existe plus. On ne voit plus que des crocodiles qui doivent mourir de faim et deux pauvres éléphants. IL FAUDRAIT FERME CE ZOO D'URGENCE POUR LE BIEN ETRE DES QUELQUES ANIMAUX QUI RESTENT. C’est une honte un attrape touristes, le zoo part en ruine, il est limite à l’abandon et les animaux ne sont pas du tout bien traité. N’y allez surtout pas car il n’y a que des singes malheureux et éventuellement des serpents et des crocodiles tout aussi malheureux. Je regrette d’avoir financer ce business touristique qui ne devrait pas exister Si j’avais pu mettre un zéro je l’aurait fais.Ne vous rendez pas dans ce zoo. Il est tout simplement à l’abandon. Les structures ne sont plus entretenues et je ne vous parle même pas des animaux.les pauvre bêtes sont dans des états pitoyables.Ce n’est pas un endroit où il faut aller. De plus les prix sont exorbitant. Ne perdez pas votre temps il ne vaut pas le coup d’être visité. et des centaines d'autres https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g293920-d1018243-Reviews-Phuket_Zoo-Phuket.html
  23. Huit compagnies aériennes sollicitent des prêts à faible taux d'intérêt du gouvernement. Le montant total demandé est de 24,15 milliards de BTB en raison de l'impact de Covid-19, a indiqué une source jeudi 16 avril. Le Cabinet a approuvé le 26 mars des prêts d'un montant total de 16 milliards de BTB à sept compagnies aériennes qui avaient souffert de Covid-19. La huitième compagnie aérienne, NokScoot, a ensuite décidé de demander également le prêt, ce qui a incité le groupe de compagnies à envoyer une nouvelle lettre au ministère des Finances, augmentant le montant du prêt recherché à 24,15 milliards de BTB. Les huit compagnies aériennes et les prêts souhaités sont: ▪︎ Bangkok Airways, 3 milliards Bt ▪︎ Thai AirAsia, 4,5 milliards Bt ▪︎ Thai AirAsia X, 3 milliards de Bt ▪︎ Thai Lion Air, 3,75 milliards Bt ▪︎ Thai Vietjet Air, Bt900 millions ▪︎ Thai Smile, 1,5 milliard Bt ▪︎ Nok Air, 4 milliards de Bt ▪︎ NokScoot, 3,5 milliards Bt Les compagnies aériennes ont demandé un taux d'intérêt de 2% pendant cinq ans, le premier remboursement étant prévu pour janvier 2021. Pour maintenir leurs activités à flot et conserver plus de 30 000 employés, les compagnies aériennes auront besoin que le gouvernement débourse 25% du montant total du prêt en avril. https://forum.thaivisa.com/topic/1160042-covid-19-impact-eight-airlines-seek-over-bt24-billion-in-soft-loans-from-government/ Un soutien de liquidités pour Thai Airways la semaine prochaine BANGKOK (Reuters) - Le gouvernement thaïlandais prévoit de conclure un plan d'injection de capitaux pour Thai Airways International Pcl la semaine prochaine, a déclaré jeudi un ministre du gouvernement. "Quant au capital nécessaire pour assurer les liquidités, ce sera clair la semaine prochaine", a déclaré le ministre des Transports Saksayam Chidchob aux journalistes après une réunion sur le plan de réhabilitation de la compagnie aérienne. Il n'a pas donné de détails mais en 2010, le gouvernement a souscrit à des actions nouvellement émises pour maintenir une participation majoritaire dans la compagnie aérienne. Le cours de l'action de la société a augmenté de plus de 14% après son commentaire. Un comité comprenant le ministère des Finances, qui détient une participation de 51% dans la compagnie aérienne, et le ministère des Transports a été formé pour superviser le transporteur au cours des trois à six prochains mois, a déclaré Saksayam. En tant qu'entreprise d'État, la compagnie aérienne est supervisée par plusieurs agences gouvernementales. La deuxième économie d'Asie du Sud-Est devrait perdre 1300 milliards de bahts, presque entièrement dans le secteur du tourisme à cause du coronavirus. La Thaïlande a prolongé cette semaine l'interdiction des vols de passagers jusqu'à fin avril pour limiter la propagation du coronavirus. Thai Airways, qui a suspendu ses vols le mois dernier, connaissait déjà des difficultés financières, signalant des pertes depuis 2017. Les pertes en 2019 ont augmenté à 12,2 milliards de bahts (385 millions de dollars), contre 11,6 milliards de bahts un an plus tôt. Un responsable a déclaré à Reuters plus tôt que le plan de réhabilitation comprendrait une réduction du nombre de types d’avions dans la flotte du transporteur pour réduire les coûts. -- -- REUTERS Bien avant la crise du Covid-19, de nombreuses voix avaient critiqué la perfusion jugée inutile du gouvernement vers THAI dont la gestion est réputée médiocre.
  24. BANGKOK, 16 avril (TNA) - Treize fabricants et huit géants de la grande distribution en Thaïlande offriront des produits essentiels à des prix réduits pour aider les clients à atténuer les effets de la pandémie de Covid-19. Après des réunions avec ces 21 entreprises privées, le ministre du Commerce, Jurin Laksanawisit, a révélé qu'elles avaient toutes accepté de réduire les prix des marchandises dans six catégories : aliments, boissons, aliments surgelés, condiments, hygiène, produits ménagers. Les réductions allant de 5% à 58% sur ces marchandises seraient disponibles de ce jour jusqu'au au 30 juin, a déclaré Jurin. La baisse des prix de ces marques populaires locales pourrait amener d'autres entreprises à emboîter le pas, a-t-il ajouté. (TNA) https://www.mcot.net/viewtna/5e9858d5e3f8e40af142eea7
  25. suite de cette affaire Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a présenté des excuses publiques pour sa mauvaise communication, qui a semé la confusion dans la population, au sujet de l'allocation mensuelle de 5 000 bahts pour les personnes touchées par la fermeture d'entreprises. Il a assuré que le gouvernement s'efforcerait d'aider tous les groupes touchés en leur fournissant de l'argent au cours des trois prochains mois. Il a ajouté, cependant, que si la situation pandémique s'améliore au cours de cette période, permettant aux gens de retourner au travail, les allocations pourraient ne pas être nécessaires. On ne connaît pas la phrase en thaï mais en anglais c'est "try to help" soit s’efforcerait d'aider ou essaierait d'aider. Il n'y a aucune assurance dans cette formule. "Je vous en prie, soyez soulagés", a déclaré le Premier ministre jeudi, affirmant qu'il n'avait nullement l'intention de provoquer un malentendu, ajoutant qu'il voulait simplement expliquer aux gens comment le gouvernement obtient des fonds. Mercredi, lors d'une conférence de presse, il a déclaré que le gouvernement ne pouvait payer la subvention de 5 000 bahts qu'en avril pour environ neuf millions de personnes non couvertes par le régime de sécurité sociale, les indépendants et les petits commerçants. Pour les 11 millions de travailleurs couverts par le régime de sécurité sociale, entre 200 et 300 milliards de bahts de la Caisse de sécurité sociale seront utilisés pour financer la subvention et, pour les 17 millions d'agriculteurs et assimilés, le financement proviendra de 1000 milliards de bahts empruntés. À propos des sources auprès desquelles le gouvernement envisage de garantir le prêt, le ministre des Finances, Uttama Savanayana, a déclaré que la question était actuellement examinée par le Bureau de gestion de la dette publique, ajoutant que la majeure partie de l'emprunt proviendrait de sources nationales comme l'émission d'obligations d'État, et que le plafond de la dette publique de la Thaïlande a été maintenu à 60% du PIB. Le Premier ministre a demandé à tous les citoyens d'aider à réduire le nombre de nouvelles infections. Dans la mesure où la situation s'améliore suffisamment, certaines des restrictions seront assouplies. Le Premier ministre a rendu visite aujourd'hui au personnel médical de première ligne de l'hôpital Siriraj pour leur apporter un soutien moral. Il leur a également présenté des excuses au cas où l'une de ses remarques involontaires serait jugée offensante. https://forum.thaivisa.com/topic/1159940-pm-apologizes-for-miscommunication-about-5000-baht-subsidies/