Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    16 110
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Messages posté(e)s par Le Modérateur


  1. Un Espagnol a été arrêté après avoir assassiné un Chilien à Koh Phangan.

    La police a déclaré avoir été appelée dans une maison de Ban Tai à 1 heure du matin dans la nuit de vendredi à samedi.

    À l'intérieur, ils ont trouvé des signes de lutte et le corps de l'homme chilien de 41 ans, qui avait subi plusieurs coups de couteau. Il avait toujours avec un couteau dans la poitrine, a rapporté un média.

    La police a bouclé les lieux pour interdire à quiconque d’entrer dans la propriété et a utilisé un interprète pour parler à la femme chinoise du défunt qui vivait avec lui dans la maison.

    L'épouse, en état de choc, a déclaré qu'elle et son mari dormaient quand ils ont été réveillés par quelqu'un qui frappait à la porte d'entrée.

    Son mari a ouvert et s'est trouvé nez à nez avec le suspect qui l'a agressé d'emblée.

    Il se sont battus et l'Espagnol a poignardé le Chilien à plusieurs reprises avant de s'enfuir à moto.

    L'épouse du défunt a déclaré qu'elle ne savait pas si les deux hommes avaient eu des désaccords antérieurs.

    Le suspect a ensuite été arrêté après que sa moto est tombée dans un fossé lors de la poursuite avec la police.

    Le média a indiqué que lors de l'interrogatoire, le suspect avait fait des déclarations confuses au sujet du meurtre.

    L'Espagnol a été inculpé de meurtre, de possession d'une arme en public et de vol.

    La police a déclaré que l'homme était également impliqué dans trois autres affaires concernant des vols de motos sur l'île.

    La police a déclaré qu'elle attendait les résultats des tests ADN dans le cadre de son enquête.

    Koh Phangan est cette île où se déroule, en temps normal, la Full Moon Party qui attire des milliers de jeunes touristes chaque mois.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163581-spanish-man-charged-with-murdering-chilean-on-koh-phangan/

     

    Thairath

    CiHZjUdJ5HPNXJ92GBcAu649cLK7OtZirB.jpg.62c8097ca71fb881afb96f9e986f3cb1.jpg.570513a7604d0384ff4743b7e8275b24.jpg


  2. suite de cette histoire

     

    L'histoire se termine dans la confusion la plus totale pour les observateurs mais à la satisfaction de tous les protagonistes. Seul le son de cloche du Français pourrait nous éclairer.

    Naew Na, le média lié à la police, a fait le point sur le cas d'un Français de 80 ans qui a été arrêté avec un groupe d'amis après avoir marché sur la plage en violation des restrictions lié au Covid-19.

    Il a été affirmé que la police avait extorqué 2 000 bahts pour avoir ramené 4 personnes à la maison pendant le couvre-feu car l’enquête s'est prolongée jusqu'à 1 heure du matin. De plus, une caution de 50 000 bahts a été remise.

    Thaivisa en anglais parle d'un simulacre d'enquête.

    Naew Na a déclaré que Pim, 42 ans, l'épouse du Français (qui avait auparavant fait appel à la députée de sa circonspection) a rencontré le chef de la police de Pattaya, le Col Col Khemmarin Phitsamai, avec l'avocat de la députée, jeudi soir.

    Le policier avait précédemment déclaré qu'il était occupé mais a quand même trouvé du temps pour elle.

    Après environ une heure de réunion, Naew Na a déclaré que la femme de l'étranger avait dit qu'on lui avait rendu merveilleusement justice avec des explications complètement claires.

    Elle a admis que tout cela n'avait été qu'un gros malentendu.

    En ce qui concerne l'argent de la caution, elle se sent maintenant complètement "sabai jai" (heureuse) et elle n'a plus aucun problème avec les agissements de la police.

    Après avoir échangé des "wais", le chef Khemmarin a déclaré que ses hommes étaient totalement irréprochables dans cette affaire et n'auraient à répondre d'aucune accusation.

    Il a évoqué, pour le long terme, le devoir de diligence de la police et des ajustements à apporter aux procédures sans donner plus de détails.

    Il a présenté des excuses pour l'expérience malheureuse vécue par l'épouse thaïlandaise.

    Naew Na n'a donné aucun détail sur l'extorsion présumée, l'argent de la caution ou ce qui est arrivé au Français.

     

    Plus précisément, on ne sait toujours pas si les 50000 bahts étaient pour un avocat ou pour une caution laissée à la police ou les deux.

    On ne sait pas si le groupe de promeneurs délinquants est toujours poursuivi par la justice.

    Et surtout, on ne sait pas ce qu'il est advenu du passeport.

    L'histoire en elle-même est anecdotique mais c'est toujours intéressant de savoir comment ça se passe lorsqu'on marche là où l'on ne devrait pas. Cela peut arriver à tout le monde, ce Français n'est pas un monstre.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163455-alleged-extortion-of-elderly-frenchman-arrested-on-pattaya-beach-just-a-big-misunderstanding/

    p1.jpg.6aadcdea75e2fef895b7a52079a1962d.jpg.57d7d9499a08f6951d8fa2bd0b5ad01b.jpg

     


  3. Vendredi 8 mai, quinze victimes d'un gang de kidnappeurs, qui comprendrait des policiers, auraient témoigné au commissariat de Klongdan, dans la province de Samut Prakarn.

    Atchariya Reungrattanaphong, avocat et président de la Crime Victim Assistance Association, a déclaré: "Les victimes ont contacté l'association après avoir été kidnappées par un gang comprenant six policiers et quatre civils". «J'ai informé le chef de la police nationale, le général Pol Jakthip Chaichinda, des incidents et je l'ai exhorté à suspendre les officiers accusés jusqu'à la fin de l'enquête.»

    L'une des victimes, Nanthawat Op-orm, 36 ans, a déclaré qu'il avait été arrêté par un groupe de policiers alors qu'il arrivait de Rayong dans le district de Bangphlee à Samut Prakarn. "Ils ont fouillé ma voiture mais n'ont rien trouvé d'illégal, après quoi ils m'ont amené, ma femme et nos trois enfants dans un stade de football", a-t-il dit. «Ils m'ont torturé, moi et ma femme, menaçant de nous arrêter pour trafic de drogue et ont exigé que je leur donne 100 000 Bt en échange de la liberté de ma famille.»

    "Comme je n'avais pas d'argent, ils nous ont enfermés tous les deux dans deux chambres d'un complexe de Sukhumvit Road", a-t-il ajouté. «Deux jours plus tard, ils nous ont laissé partir après que j'ai réussi à trouver 52 500 Bt que je leur ai donné.»

    Atchariya a ajouté que le gang était actif dans le district de Bangbo, Samut Prakarn et le district de Bangpakong, Chachoengsao, où ils utilisaient le complexe sur Sukhumvit Road comme base.

     

    https://www.nationthailand.com/news/30387562

     

     

    Atchariya

    800_b38723304623ca2.jpg.b26c821843139e4248f930c2cff660a8.jpg


  4. Le Ministère thaïlandais de l’environnement envisage de fermer les 157 parcs nationaux du pays pendant trois mois chaque année, afin de permettre à l’environnement de se régénérer naturellement et sans perturbation humaine.

     

    Le ministre de l'Environnement, Varavuth Silpa-archa, a déclaré aujourd'hui que l'idée découle de la réapparition de nombreuses espèces sauvages au cours des deux derniers mois, depuis que tous les parcs ont été déclarés interdits aux visiteurs dans le cadre des mesures de semi-confinement liées au COVID-19.

    La faune terrestre et marine s'est réveillée et s'est aventurée plus loin que d'habitude. On a vu des animaux broutant et gambadant dans leurs habitats naturels d'avant l'invasion touristique, et ce, plus souvent et en plus grand nombre. Il s'agit notamment des bantengs ou tembadau, des éléphants sauvages, des chèvres de montagne, des tigres, des requins de récif à pointe noire, des épaulards, des dauphins et des tortues de mer.

    Il a déclaré que les autorités élaboraient des calendriers appropriés pour la fermeture échelonnée des parcs.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163427-thailand’s-national-parks-may-be-closed-for-three-months-each-year/

    TSNBg3wSBdng7ijM8HAJWuEfDHWGTnb6gnlWBTNU0Te.jpg.b30301efa640776754dd274451359ba0.jpg.03b7ce80b1ce4066aee36442203a6405.jpg


  5. La sécheresse à l'Est sera atténuée par l'eau transportée dans une conduite d'eau de 36 km

    L'Office of National Water Resources (ONWR) supervisera la construction d'un réseau de 36 kilomètres de canalisations pour atténuer la sécheresse dans les provinces orientales de la Thaïlande, en particulier le corridor économique oriental (CEE) s'étendant sur Rayong, Chonburi et Chachoengsao, a annoncé le secrétaire général de l'ONWR, Somkiat Prachamwong jeudi (7 mai).

    Le projet est une collaboration entre la Industrial Estate Authority of Thailand, East Water, le Royal Irrigation Department, la Provincial Waterworks Authority et les citoyens en général, a-t-il ajouté.

    Le réseau de canalisations d'eau CEE de 36,2 km de long sera divisé en trois sections de la station de traitement d'eau de Phan Thong à la  Zone industrielle de Bang Pakong, Chachoengsao.

    La pose des tuyaux pour le réseau sera terminée d'ici la fin de juin, a déclaré Somkiat.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163249-eastern-drought-to-be-eased-by-36km-water-pipeline/

    imageproxy_php.jpg.4abbe33ef3b6c9656eaef19d7659a007.jpg


  6. Très peu de petites entreprises peuvent accéder aux prêts à taux réduit de la banque centrale car les banques commerciales exigent davantage de garanties.

    Ronadol Numnonda, de la Banque de Thaïlande, a déclaré jeudi 8 mai que les fonds destinés à soutenir les petites entreprises touchées par les retombées de Covid-19 étaient toujours disponibles.

    Deux semaines après le lancement du programme d'aide de 500 milliards de thb, la banque centrale n'a approuvé que 36 milliards de thb de prêts, a-t-il déclaré.

    Jusqu'à présent, 22 000 petites entreprises ont contracté en moyenne 1,6 million de thb chacune.

    Les banques commerciales qui ont sollicité des prêts auprès de la banque centrale sont la Bangkok Bank, la Bank for Agriculture & Cooperatives, la Krung Thai Bank et la Siam Commercial Bank.

    Ronadol a déclaré que le petit nombre de prêts bonifiés contractés jusqu'à présent pouvait être dû au fait qu'il y avait eu de nombreux jours fériés au cours des deux dernières semaines et également parce que les banques commerciales mettaient beaucoup trop de temps à enregistrer les garanties de prêts.

    Il a déclaré que la banque centrale souhaite que les banques commerciales accélèrent le processus et n'imposent pas de frais supplémentaires ni n'obligent les emprunteurs à souscrire des polices d'assurance.

    Il est conseillé aux entreprises confrontées aux lenteurs du processus d'appeler leurs banques ou la hotline BOT 1213, a-t-il déclaré.

    Ces prêts bonifiés sont accordés à un taux d'intérêt annuel de seulement 2%, avec une période de grâce de six mois et une période de remboursement de deux ans.

     

    13,3 millions de personnes ont vu leur dossier accepté par le gouvernement et elles recevront l'allocation Covid.

    Mercredi 7 mai, pas moins de 13,3 millions de candidats ont été sélectionnés pour le programme d’aide gouvernemental de 5 000 Bt / mois pendant 3 mois, a déclaré Lavaron Sangsnit, en charge du projet.

    Les 13,3 millions comprennent 4,4 millions de candidats qui avaient été approuvés dès le départ, 5,1 millions dont les demandes étaient en attente en raison d'informations manquantes et 3,8 millions qui ont été initialement rejetées mais ont maintenant été approuvées.

    Parmi les candidats approuvés, 11 millions seront payés immédiatement, tandis que les 2,3 millions restants seront payés dans la semaine.

    Le ministère des Finances a déclaré qu'il avait l'intention de terminer la sélection de 99% des candidats d'ici le 17 mai.

    Au cours des dernières semaines, le ministère a reçu des plaintes de 1,7 million de personnes dont le dossier a été rejeté par le site Web du gouvernement en raison de problèmes techniques, de noms qui ne correspondent pas ou de numéros de carte d'identité incorrects, etc.

    Le ministère des Finances réfléchit aux moyens d'aider davantage ce groupe de personnes touchées par les répercussions économiques du Covid-19.

     

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163206-very-few-small-businesses-able-to-access-soft-loan-offer-from-central-bank/

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163168-millions-make-resubmission-for-cash-handout/?tab=comments#comment-15386071

     

    Ronadol

     

    800_f255332d658db93.jpg.6505ae8a106eb818bde8f5dc6a15a708.jpg.0b80ef85167c0eb4c501f4f60ac3f613.jpg


  7. Elle n'était ouverte que depuis une journée! Le maire déplore que les visiteurs ont laissé la plage de Bang Saen couvertes de déchets

    Le maire de Saensuk, Narongchai Khunpluem, s'est plaint de ses compatriotes sur Facebook car ils saccagent la plage de Bang Saen.
     
    La plage a été transformée en tas d’ordures un jour seulement après la levée des restrictions sur la route de la plage. Il a posté des photos du personnel essayant de nettoyer avec une pelleteuse.
     
    La colère du maire était dirigée contre les commerçants qui, selon lui, parlaient de vouloir une plage propre mais qui sont partis sans ramasser leurs ordures.
     
    Certains avaient suivi une formation mais sont revenues à leurs anciennes habitudes de jeter les détritus n'importe où.
     
    Il a averti que la zone pourrait être à nouveau fermée et a promis des amendes.
     
    "Les gens n'ont toujours pas changé leurs mauvaises habitudes", a-t-il dit. "Ils prétendent aimer la propreté mais leurs actions montrent l'inverse. ".
     
    Il a également mentionné le cas de personnes dégoûtantes qui déposent des ordures dans des canaux qui se jettent dans la mer. Il pourrait les boucher pour que la pollution ne se retrouve pas dans l'océan mais cela ne résoudra pas le problèmes à long terme. Pour lui, le drame c'est que les gens continuent à jeter leurs poubelles dans les canaux qu'ils soient reliés à la mer ou pas.
     
    Il en va de même pour toutes les ordures qui sont ramenées du large vers la terre. Il a dit de ne pas blâmer la mer, ce sont les gens qui en sont la cause car ce sont bien eux qui ont jeté les ordures dans la mer.
     
    Le maire - connu sous le surnom de Lek est de la même famille au bras long que le maire de Pattaya Sontaya.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163289-it-was-only-open-for-one-day-mayor-bemoans-visitors-who-left-bang-saen-beach-covered-in-trash/

     

    4pm.jpg.a50a664d647eb6c67c0536b89eeb7317.jpg.c3c85d2b4190c606373292938e86da49.jpg


  8. Un contingent de la police de l'immigration sous le commandement du chef de l'immigration de Prajuab Khirikhan, le colonel Pol Col Sutthipong Phutthipong, a présenté un mandat d'arrêt à un Belge pour conduite dangereuse.

     

    Marc W., 59 ans, est actuellement détenu par la police de Hua Hin.

    Il aurait conduit avec négligence, causant des blessures et des dommages. Le mandat a été délivré par le tribunal de Hua Hin le 28 janvier 2020.

    On ne sait pas précisément de quoi il s'est rendu coupable ni quand exactement il a commis ces infractions ni quelles ont été les possibles victimes. Il est extrêmement rare qu'un chauffard soit interpelé des mois après un accident.

    Sutthipong a déclaré à Naew Na (le média en ligne qui relate les faits et gestes de la police de l'immigration, tout comme la page Facebook de la police) que cela faisait partie de la politique du chef de l'immigration, le lieutenant-général Sompong Chingduang, de débarrasser la Thaïlande des étrangers qui enfreignent la loi.

    Naew Na a exhorté la population à appeler le 1178 pour signaler toute activité illégale.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163280-prachuap-immigration-arrest-belgian-for-dangerous-driving/

    2pm.jpg.c6e938b33d6459e0188e12aaec192af0.jpg.43188492c9603a8801162cb3a35da67b.jpg


  9. Le ministre de la Santé, Anutin Charnvirakul, a proposé que la Chine et la Corée du Sud soient retirées de la liste des pays à haut risque de l'infection par Covid-19 en Thaïlande après que leur nombre de cas quotidien est tombé à moins de 10.

     

    Cette décision, visant à rétablir progressivement les liens économiques et sociaux, a été provisoirement approuvée par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha lors d'une réunion sur la politique étrangère, jeudi 7 mai, selon le Dr Taweesin Visanuyothin, porte-parole du gouvernement pour les dossiers liés au Covid -19 (CCSA).

    "Le Premier ministre et le CCSA sont d'accord [avec la proposition d'Anutin]", a déclaré le Dr Taweesin. "Cependant, diverses mesures doivent être prises avec soin, en particulier celles liées aux voyages à l'étranger. Si un pays est retiré de la liste, nous devons gérer l'accès de es ressortissants plutôt que d'autoriser la liberté de circulation. La question sera examinée plus avant avant de prendre une décision [sur le retrait des pays de la liste]. "

    Le Dr Suwannachai Wattanayingcharoen, du Département du contrôle des maladies, a déclaré qu'il était juste de retirer la Chine et la Corée du Sud de la liste noire, car la contagion y avait ralenti. Mais cela ne signifie pas que leurs ressortissants seront immédiatement autorisés à entrer en Thaïlande, car le royaume est toujours en état d'urgence.

    Il a ajouté que les autres pays sur la liste à risque (dont la France et sans doute la Belgique) n'ont pas été évoqués lors de la réunion car ils sont toujours considérés comme des hotspots de Covid-19.

    Taweesin a également fait le point sur la bataille de la Thaïlande contre le coronavirus. Au 4 mai, environ 230 000 personnes avaient été testées pour Covid-19, soit un ratio de 3 421 par million d'habitants.

    Le département a ciblé un taux de test de 6 000 par million, soit 400 000 personnes au total, ce qui signifie que 170 000 autres personnes à l'échelle nationale seront testées.

    "Ce test de surveillance proactive est mené pour détecter les cas asymptomatiques de Covid-19", a déclaré le Dr Suwannachai.

    «Le but de ces tests n'est pas de diagnostiquer et de traiter la maladie mais de renforcer la confiance du public. Si une personne asymptomatique est atteinte du Covid-19, elle sera isolée pour un traitement.

    Les infections asymptomatiques ont tendance à disparaître en 10 jours en moyenne, mais cela dépend aussi de la personne. Ces tests permettront de freiner la propagation de l'infection dans le cadre des préparatifs visant à assouplir les restrictions imposées aux entreprises «vertes» [à faible risque] lors de la prochaine phase de déconfinement [le 17 mai]. "

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163247-china-south-korea-to-be-removed-from-thai-list-of-covid-hotspots/

    800_7857ec4d9064dfa.jpg.3d079b85e8570b197762ae582cfaa234.jpg


  10. suite de cette affaire

     

    Le Français de 80 ans arrêté sur la plage de Pattaya - sa femme en appelle à sa députée, le chef de la police dit qu'il est trop occupé

    L'épouse thaïlandaise d'un Français de 80 ans qui a été emmené au poste de police de Pattaya après avoir violé l’interdiction de plage liée au Covid-19 a demandé à sa députée de l'aider.

    Dao Duangpim, 42 ans, a déclaré qu'elle avait été interrogée très sérieusement pendant quatre heures lors d'une enquête sur l'affaire ordonnée par le chef de la police de Chonburi.

    Mais elle considère qu'elle n'a obtenu aucune justice. Elle a admis que son mari avait tort, mais elle s'inquiète du fait que le passeport a été confisqué et elle n'a pas été autorisée à en obtenir une photocopie.

    Elle a dit à la députée de la région de Chonburi 7, Kawinnat Takhee, que les flics avaient été impolis envers elle et qu'elle n'avait pas eu d'explication appropriée sur la raison pour laquelle ils lui avaient facturé 2 000 bahts pour les ramener chez eux pendant le couvre-feu.

    Elle voulait que la députée et son équipe juridique aident à faire avancer l'affaire car elle est très insatisfaite.

    La députée a déclaré que cette histoire donnait une bien mauvaise image de Pattaya et elle a accepté de s'en occuper auprès du chef de la police de Pattaya.

    La députée l'a appelé mais le policier a dit qu'il était occupé.

    Néanmoins, elle a l'intention d'y aller et d'obtenir des réponses cette semaine, a rapporté Pattaya Update News.

     

    Conserver le passeport d’un étranger est possible mais c'est une démarche grave. Voici ce que dit l'administration française :

    dans les limites de la protection consulaire, la France, via son ambassade, interroge par Note Verbale les autorités du pays d’accueil quant aux motifs qui ont conduit au retrait du passeport d’un Français.

    Dans le cas présent, on imagine mal le ministère des affaires étrangères de la Thaïlande prendre le parti de la police de Pattaya mais est-ce que l'ambassade enverra une Note verbale ?

    Dao prend cette affaire à cœur. Il serait intéressant de connaître la version du principal intéressé, son époux. Et, bien sûr, il serait intéressant d'avoir la version de la police de Pattaya qui semble considérer ce monsieur comme un délinquant suffisamment dangereux pour qu'on confisque son passeport.

     

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163136-eighty-year-old-frenchman-arrested-on-pattaya-beach-wife-goes-to-her-mp-police-chief-says-hes-busy/

     

    3pm.jpg.ea65728fdb0fedb81a855284708a141f.jpg.c377992256a05403d9e659578b3b4f7b.jpg


  11. Soixante-deux employés de l'hôpital Sugnai Kolok de la province de Narathiwat ont été placés en quarantaine après avoir été en contact avec un homme qui est venu avec des symptômes de grippe et a été testé positif pour Covid-19.

    "Un homme de 45 ans du district de Waeng est entré à l'hôpital le 30 mai pour être soigné contre la grippe", a déclaré le Dr Inn Chandaeng, directeur de l'hôpital. «Il est resté dans une chambre privée au huitième étage du bâtiment de l'hôpital, avant de demander à changer pour une chambre moins chère au sixième étage. Plus tard, il a montré des symptômes de pneumonie et s'est révélé positif pour Covid-19. »

    "Le patient faisait partie d'un groupe à haut risque car il venait de rentrer d'une mission religieuse à l'étranger", a déclaré Inn, ajoutant, "Il a ensuite été transféré à l'hôpital Narathiwat Ratchankarin pour un traitement approprié au Covid-19."

    Après avoir été alerté de la situation, le directeur a ordonné la fermeture temporaire de l'hôpital pour désinfecter les chambres et les zones exposées au patient. «J'ai également ordonné une quarantaine de 14 jours pour 62 membres du personnel hospitalier qui auraient pu entrer en contact avec le patient», a-t-il déclaré. «Parmi ceux-ci, 20 avaient établi un contact direct avec le patient lors du traitement. Tous portaient un équipement de protection approprié pendant leur travail. »

    "Nous voulons réaffirmer à tous nos patients que l'hôpital a pris des mesures strictes pour empêcher la propagation de Covid-19 et qu'il est maintenant prêt à ouvrir comme d'habitude", a-t-il ajouté.

     

    D'autres rumeurs font état de toujours plus d'infections dans les centres de détentions de l'immigration.

    Les provinces du sud conjuguent les centres de détentions où les étrangers vivent dans des conditions épouvantables et les retours de pèlerinages religieux, deux facteurs de risque très importants.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163120-62-hospital-staff-in-narathiwat-quarantined-after-patient-tests-positive-for-covid-19/

     

    imageproxy_php.jpg.ecc179cbdfcb186ababc57ddcbab5c89.jpg


  12. Un conseiller du comité de crise Covid-19 a révélé qu'un nouvel assouplissement des restrictions dans le secteur de la vente au détail est probable à la fin de la semaine prochaine.

    Klin Sarasin a suggéré que les centres commerciaux et les grands magasins qui s'y trouvent pourraient rouvrir leurs portes le 17 mai.

    Ce serait 14 jours après la levée des restrictions partielles le 3 mai.

    Il a dit que les magasins étaient prêts pour la "nouvelle normalité" et qu'ils n'attendaient que le feu vert du gouvernement.

    La réouverture dépend de l'amélioration continue des chiffres liés au coronavirus (infection / décès) et de la volonté du public d'observer les protocoles mis en place dans les magasins déjà ouverts.

    Les magasins sont prêts et si les gens sont prêts à accepter les nouvelles mesures, le système fonctionnera.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163130-malls-and-department-stores-set-to-open-on-may-17th-suggests-insider/

    1pm1.jpg.6c064e2af70e40f0dadeca516a39b4de.jpg.13519eda946ba56a6159d0f53dda5bad.jpg


  13. La pandémie de Covid-19 a imposé des changements dans le comportement des consommateurs, et il reste à voir si ces changements seront la "nouvelle norme".

     

    Depuis l'épidémie de Covid-19, plus de personnes se sont tournées vers les services bancaires en ligne. En conséquence, le nombre de transactions en ligne s'est multiplié. Les banques commerciales commencent à revoir leurs stratégies concernant les agences pour s'adapter au changement de comportement des clients.

    Le président de la Siam Commercial Bank (SCB), Arak Sutivong, a déclaré qu'il était prévu, après la fin de la crise de Covid-19, que de nombreuses banques commerciales réduiraient le nombre de succursales physiques.

    Au cours des trois dernières années depuis l'annonce de la stratégie de transformation de la SCB, il a déclaré que la banque avait fermé de nombreuses succursales traditionnelles. En plus des agences, la banque a ajouté d'autres points de contact tels que SCB Express, qui se concentre sur la fourniture de services via des machines automatisées.

    Le nombre des succursales fermées dépend de nombreux facteurs, a déclaré Arak, ajoutant que la banque utiliserait l'expérience client comme un facteur important pour déterminer la conception du réseau.

    La banque travaille avec des partenaires tels que 7-Eleven, ou via des canaux numériques tels que SCB Easy, a-t-il déclaré. Même si le nombre d'agences bancaires était réduit, les services financiers toucherait davantage de clients, a-t-il ajouté.

    Wirawat Panthawangkun, vice-président directeur de Kasikornbank (KBank), a déclaré que la banque accordait toujours de l'importance à une variété de canaux ou à "diverses plates-formes que les clients peuvent utiliser pour plus de commodité". Il a déclaré que les clients utilisaient toujours les deux canaux - les succursales physiques et le support numérique.

    «Il faut maximiser la productivité et les ressources, y compris le personnel. Un nouveau plan garantira qu'il n'y aura pas de licenciement. Dans le même temps, la banque accélérera la reconversion des employés. "

    Thakorn Piyapan, de Krungsri estime que les succursales sont nécessaires pour le service en face-à-face, qui établit des relations avec les clients impossibles en ligne, comme par exemple les conseils et les informations détaillées.

    "Le service en face-à-face est toujours nécessaire. Mais certaines transactions doivent être poussées vers Internet autant que possible, comme les paiements de factures ou les transferts d'argent, car elles peuvent être effectuées via des téléphones portables. Après la crise de Covid-19, nous devons attendre de voir à quel point le comportement du public aura changé ", a déclaré Thakorn.

    Le vice-président exécutif de Bangkok Bank, Thaweelap Rittapirom, a déclaré qu'à l'avenir, le nombre de succursales des banques commerciales diminuerait progressivement en fonction des conditions économiques et du comportement des consommateurs.

    Cependant, elles sont toujours considérées comme nécessaires car les succursales sont un moyen de communication permettant à tous d'accéder à des services financiers comme lors de la pandémie de Covid-19. La succursale est un canal nécessaire qui peut aider les clients qui ont besoin de services financiers ou obtenir de l'aide de diverses mesures gouvernementales.

    Naris Sathaphondecha, directeur principal du centre d'analyse économique TMB, a déclaré qu'à la fin du mois de mars, il y avait 6436 succursales, 72 de moins qu' à la fin de 2019.

    Sur les cinq principales banques, la SCB a fermé le plus grand nombre de succursales - 113 - par rapport à la même période l'an dernier, suivie par la Krungthai Bank (54), la Kasikornbank (40), la Bangkok Bank (15) et la Krungsri (11) .

    Après la crise de Covid-19, le nombre de succursales et de distributeurs automatiques de billets devrait diminuer, les clients optant de plus en plus pour les services bancaires mobiles. Les agences seront rarement utilisées pour les transactions standard telles que les dépôts, les retraits, les transferts de fonds et les paiements, mais des services financiers plus complexes seront toujours disponibles dans les succursales physiques.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163084-many-more-bank-branches-might-close-in-the-aftermath-of-covid-19/

    imageproxy_php.thumb.jpg.985d7edf2ca1577c5a39d35b009a0f9d.jpg


  14. L'économie thaïlandaise ne souffre pas encore de déflation, selon le ministère du Commerce

    L'inflation mesurée par l'indice des prix à la consommation est tombée à 99,75 en avril, en baisse de 2,99% par rapport à la même période l'an dernier. C'est la plus forte contraction en 11 ans et, a déclaré Pimchanok Vonkorpon du ministère du commerce.

    Les chiffres ont été tirés vers le bas par les produits pétroliers, qui ont chuté de 30,85% pour atteindre le niveau le plus bas en 11 ans, a déclaré Pimchanok. Les factures d'électricité et d'eau ainsi que les prix des produits de première nécessité, qui ont été réduits par des mesures gouvernementales pour atténuer l'impact de Covid-19, ont également contribué à la baisse.

    Pourtant, les prix des produits alimentaires frais ont continué d'augmenter à cause de la sécheresse, mais à un rythme plus lent grâce à la faiblesse de la demande pendant la crise de Covid-19.

    Cependant, l'inflation au deuxième trimestre restera à - 2,28%. La tendance devrait s'améliorer aux troisième et quatrième trimestres, a précisé Pimchanok.

    Une fois que l'épidémie de Covid-19 aura été maîtrisée, les opportunités d'ouvrir de nouvelles entreprises devraient augmenter à mesure que les mesures de relance du gouvernement auront un effet. À ce titre, Pimchanok prévoit une inflation de - 0,2% à - 1% cette année, avec une médiane de - 0,6%.

    "L'inflation négative équivaudra-t-elle à la déflation? Pour le moment, la réponse est toujours non, malgré une inflation négative depuis deux mois consécutifs.

    Selon les principes économiques, la déflation a trois facteurs: une inflation inférieure à zéro; inflation négative pendant trois mois; et baisse des prix des biens et services. Les chiffres actuels ne reflètent pas ces facteurs ", a déclaré Pimchanok.

    L'inflation en avril a été tirée à la baisse par le prix du carburant, mais aussi des produits non alimentaires et des boissons, qui ont baissé de 5,28%, du logement (-4,56%), des factures d'électricité et d'eau, du GPL et des communications (-0,05% ).

    Cependant, des hausses de prix ont été observées pour les vêtements et les chaussures (0,08%), les services à la personne (0,16%), les tarifs des transports publics (4,29%), les divertissements et les manuels scolaires (0,34%) et le tabac et l'alcool (0,02%).

    Pendant ce temps, les prix des aliments et boissons non alcoolisés ont augmenté de 1,04%, à l'exception des fruits et légumes qui ont baissé de 4,1%. La hausse des prix a également été observée pour le riz, la farine et les produits à base de farine (7,36 pour cent); viande, canard, poulet et poissonnerie (1,37 pour cent); œufs et produits laitiers (5,52%); ustensiles de cuisine (3,16 pour cent); et les boissons non alcoolisées (2,32%).

    L'indice des prix à la production a chuté de 4,3% pour atteindre son niveau le plus bas en 5 ans, et ce, dans toutes les catégories à cause du ralentissement économique mondial déclenché par la pandémie.

    L'indice des prix des matériaux de construction a également baissé de 4%, la onzième baisse mensuelle consécutive, le prix de l'acier et des produits sidérurgiques ayant chuté de 15,4%, en ligne avec les prix du marché mondial. Le prix des matériaux de construction a baissé car de nombreux projets immobiliers ont été retardés en raison de la baisse de la demande.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163085-thai-economy-not-suffering-deflation-yet-commerce-ministry-says/

     

    Pimchanok

     

    800_7f84cb9e3db9a7f.jpg.79f2dc1423e20e0cf176dccc60dcbb08.jpg.2dfe54dc9cade36e6c74c77a9f2c457e.jpg


  15. La police a ouvert une enquête après qu'un Allemand a été retrouvé mort dans une maison de Prachinburi mercredi matin.

     

    L'homme de 59 ans, a subi une seule blessure importante à la poitrine.

    Le corps a été découvert par son ex-femme avec qui il était toujours en contact régulier. Le couple a eu une fille ensemble, elle est maintenant âgée de 19 ans.

    L'ex-femme de la victime a déclaré aux journalistes qu'elle était allée chez cet Allemand pour le voir et qu'elle a découvert son corps sur son lit. Un couteau ensanglanté a été trouvé à proximité.

    Le corps a été envoyé à l'institut médico-légal pour autopsie afin d'établir la cause officielle de décès. La police a annoncé qu'elle ouvrirait une enquête pour meurtre.

    Thairath affirme que  l'homme vivait en Thaïlande depuis 10 ans et travaillait comme professeur d'anglais dans une école de langue locale.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1163041-german-man-found-murdered-in-prachinburi/#comments

     

    ng.PNG.fc58e006a84acf8b6118fad10cfdd50a.PNG.7d73dbc20306384ac47121764478d71f.PNG


  16. Le chef du Département des transports terrestres a annoncé que la délivrance et le renouvellement du permis de conduire seraient suspendus jusqu'à ce que les réglementations d'urgence liées à la pandémie de coronavirus soient levées.

     

    L'ordonnance s'applique à l'échelle nationale et intervient après que certaines personnes se sont rendues dans des provinces voisines pour renouveler leurs permis, risquant peut-être de propager le virus.

    Jirut Wisanjit a déclaré que tous les permis expirés depuis le 2 janvier de cette année restent valables.

    La police royale thaïlandaise a été contactée et n'infligera aucune amende à quiconque portera un permis périmé. Les polices d'assurance restent valables malgré les permis périmés.

    Les citoyens devraient relire leur police d’assurance, dit le Dpt des transports.

    La décision du DLT est une extension des mesures annoncées précédemment et prendra fin à la fin du décret d'urgence ou lorsqu'on annoncera le contre-ordre.

    Ces mesures ont été introduites pour tenter de stopper la propagation du virus dans les bureaux du DLT.

    Les personnes qui ont notifié au DLT leur intention de renouveler leur permis verront leur numéro de file d'attente respecté lors de la levée du décret.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162978-driving-in-thailand-no-need-to-renew-expired-licenses-until-further-notice/

    4pm1.jpg.74e16a2fa29c35b4b347cbdfd1d128a7.jpg.56de97286a351d5049fc95d1dd44e58d.jpg


  17. Le cabinet accepte 20% de réduction sur les factures d'eau dans tout le pays, par ailleurs, les utilisateurs métropolitains de la ville de Bangkok bénéficient gratuitement des 10 premiers mètres cubes

    Le Cabinet a approuvé les propositions de la Metropolitan Waterworks Authority (MWA) et de la Provincial Waterworks Authority (PWA) pour aider à alléger le fardeau de la population pendant la pandémie de Covid-19 en accordant 20 % de rabais sur les factures d'eau jusqu'à la fin juin, a déclaré la porte-parole du gouvernement Rachada Thanadirek mardi 5 mai.

    "Les clients de MWA [ceux des provinces de Bangkok, Nonthaburi et Samut Prakarn] bénéficieront des 10 premiers mètres cubes d'eau gratuit, et la remise de 20% concernera les mètres cube au-delà des 10 mètres cubes gratuits", a-t-elle déclaré. . "Les frais de collecte de ceux qui utilisent moins de 10 mètres cubes par mois seront également supprimés pour ce mois."

    "La PWA, en raison du manque de liquidités, n'offrira pas les 10 premiers mètres cubes en province mais accordera une remise de 20% aux utilisateurs privés", a ajouté Rachada. «Les frais de service normaux facturés aux clients PWA qui paient leurs factures chez 7-Eleven, Big C et Tesco Lotus seront également supprimés jusqu'au 30 juin.»

    Rachada a ajouté que la réduction de 20% est réservée aux utilisateurs privés, tandis que les agences gouvernementales et les entreprises d'État du pays bénéficieront d'une réduction de 3% sur les factures d'eau sans utilisation gratuite des 10 premiers mètres cubes jusqu'à la fin juin.

    https://www.nationthailand.com/news/30387374

     

    800_031baea4a24239b.jpg.58b7bb4b8d46139f529fc4ca98ed226f.jpg


  18. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a averti mardi 5 mai que le gouvernement avait donné à Thai Airways sa dernière chance de réforme.

     

    Le ministère des Finances aurait accepté de garantir un prêt de sauvetage de 54 milliards de bahts et un autre prêt de remise à niveau de 80 milliards de bahts.

    M. Prayut a déclaré que le plan de relance du transporteur national en difficulté n’avait pas été discuté lors de la réunion du Cabinet du 5 mai puisque le Bureau des politiques de l’État était responsable de cette affaire. THAI est une entreprise d'État détenue à 51% par le gouvernement.

    «C'est la dernière fois que Thai Airways reçoit le soutien du gouvernement. Si la situation empire, il y aura une refonte structurelle complète [de la compagnie aérienne] », a déclaré Prayut.

    Le gouvernement a déclaré qu'il ne voulait pas interférer avec l'autorité de THAI, mais a averti que la compagnie aérienne devait atteindre 10 objectifs et ne pas gaspiller le prêt garanti par le gouvernement.

    La THAI a enregistré trois années consécutives de pertes financières, aboutissant à une perte nette de 12 milliards de thb l'an dernier, selon les données de la Bourse de Thaïlande.

    La plupart de ses appareils restent immobilisés après des restrictions de voyage imposées pour freiner Covid-19. Certaines compagnies comme Lufthansa, KLM, Qatar, etc continuent de voler mais THAI considère qu'elle perd moins d'argent à immobiliser ses avions.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162882-prayut-warns-thai-that-govt-will-step-in-if-bailout-fails/

     

    Avec 30 ans d'observation des problèmes de la THAI, il apparaît que cette compagnie a toujours été gérée de manière épouvantable et est constamment sous perfusion mais il serait trop facile de reporter la faute sur les présidents (nommés pour des raisons politiques).

    THAI a toujours été considéré par l'establishment thaïlandais comme une vache à lait. Donc "on" nomme des "amis" à des postes importants, en trop grand nombre et avec de trop gros salaires. "On" ne paie jamais ses sièges de première classe. Des cas de rétro-commissions ont été mis à jour dans des achats de moteur Rolls Royce par exemple. Etc.

    Certains présidents (dont le dernier) ont tenté de mettre un frein à cette gabegie mais c'est impossible.

    Est-ce que le président actuel ou le gouvernement s'il prend directement la main pourra lutter contre l’establishment dont il est issu ?

     

    800_f7dbefd45500dac.png.18fcd59c3b79b9be703404c6913d4071.png.c803988c5e06cd16bfd2bf18ab47c39a.png


  19. En avril, le Business Sentiment Index (BSI) de la Bank of Thailand a plongé à 32,6, le plus bas de l'histoire.

     

    La confiance s'est détériorée dans les secteurs manufacturiers et non manufacturiers sous tous les aspects, comme l'indique le seuil inférieur à 50, selon le rapport de la Banque de Thaïlande (BOT) publié mardi 5 mai.

    Le BSI pour le premier trimestre de l'année est tombé à 37,8 en raison des inquiétudes concernant une crise Covid-19 sévère et prolongée. Plus précisément, en avril, le BSI est passé de 42,6 en mars à 32,6, le niveau le plus bas jamais enregistré depuis 1999, date de création de l'indice.

    Toutes les composantes sont en dessous du seuil de 50, ce qui montre que la confiance a diminué dans tous les secteurs en raison de la pandémie.

    Dans le secteur manufacturier, la confiance dans la production, les commandes et les performances a été considérablement faible, en particulier dans les secteurs des machines, de l'équipement et de l'automobile. La baisse de confiance dans le secteur non manufacturier a été causée par la vulnérabilité des commerces de détail, de l'hôtellerie et de la restauration et du secteur de la logistique en raison de l'arrêt des activités économiques.

    Le BSI moyen sur trois mois a chuté à 37,8, un peu au dessus du 37,1 enregistré pendant la crise financière mondiale de 2008. Le record de 32,6 s'entend pour avril uniquement.

    Avec une chute massive de la confiance dans l'industrie manufacturière, les indices de l'investissement et de l'emploi ont également chuté, ce qui pourrait entraîner de futures pertes d'emplois.

    Dans le secteur non manufacturier, les indices des secteurs du commerce de détail et de la logistique ont considérablement baissé en raison du ralentissement économique prévu, ainsi que des achats de panique et du stockage avant le confinement. De plus, le secteur de la construction fait état de perspectives pessimistes en matière d'investissement, mettant l'emploi en péril.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162907-thailand’s-business-confidence-index-plummets/

    800_6cb4b2ca4f080e1.jpeg.7daffb9da6c16479833b784c216d3ac5.jpeg.984587e01a08817d3077c857775c85c7.jpeg


  20. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a annoncé mardi 5 mai que les secteurs public et privé devaient appliquer strictement les mesures de distanciation sociale une fois le verrouillage levé, sinons les restrictions seront à nouveau appliquées.

     

    «Quant aux personnes qui envahissent les magasins pour acheter de l'alcool, je ne suis pas content et j'ai mis en place de nouveaux contrôles sur la vente de ces boissons. Maintenant, il y a des limites sur le nombre de bouteilles pouvant être vendues et pendant quelles heures, donc les émeutes ne se reproduiront plus », a déclaré le Premier ministre.

    Il a également averti que si les gens se pressaient toujours dans les magasins pour acheter de l'alcool, le gouvernement remettrait en place la prohibition.

    Il a également déclaré que les clients ne devraient pas passer plus de deux heures dans les centres commerciaux, afin qu'ils ne soient encombrés et a insisté pour qu'on contrôle la température corporelle à l'entrée.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162927-pm-prayut-threatens-return-of-restrictions-if-covid-19-prevention-measures-not-observed/

    imageproxy_php.jpg.3110c8bb2113029f525bd188dec77edb.jpg


  21. Hausse du nombre de violations du couvre-feu depuis dimanche après les ventes d'alcool record

    Les statistiques montrent que plus de personnes n'ont pas respecté le couvre-feu et ont été prises en flagrant délit de rassemblement après la levée de l'interdiction de l'alcool dans la plupart des provinces, selon les médias thaïlandais.

    Dans la nuit de dimanche à lundi, 666 personnes ont été poursuivies pour avoir enfreint le couvre-feu et 129 personnes ont été arrêtées pour rassemblement illégal.

     

    7pm1.jpg.ac4ebec0f2930f46f00500af883f8c60.jpg.1fa2316f1d6a27f797eb9ea60a43f774.jpg

    Couvre-feu pendant la nuit du 3 au 4 mai. 19 138 véhicules et 25 029 personnes contrôlés, 795 poursuivies = 666 non couvre-feu + 129 accusés de rassemblement illégal

     

    Certaines provinces n'ont signalé aucun cas, notamment Nong Khai, Chachoengsao, Mae Hong Son et Kalasin.

    Les principales raisons invoquées pour non respect du couvre-feu étaient «les affaires» et le «retour à la maison».

    Parmi les personnes qui s'étaient rassemblées illégalement, 60% ont été prises en train de boire de l'alcool, 21% jouaient et 11% prenaient de la drogue.

    Les contrevenants encourent 2 ans de prison et / ou des amendes de 40 000 bahts.

    L'interdiction de la vente d'alcool en Thaïlande a été levée dimanche, sauf à Pathum Thani, Buriram, Nakhon Phanom, Petchaburi et Phitsanulok où la prohibition est en place jusqu'à la fin du mois de mai.

    Thaivisa note que les statistiques peuvent alimenter les craintes -parmi les buveurs de Thaïlande- que la prohibition sera réintroduite parce que certaines personnes bafouent la loi.

    Lundi, le porte-parole de l'Administration en charge du Covid-19 (CCSA), Taweesilp Visanuyothin, a averti que l'interdiction de l'alcool ainsi que d'autres restrictions récemment assouplies pourraient être rétablies en cas d'augmentation des infections, a rapporté Daily News.

    Le porte parole de la police a dit la même chose hier.

    Le couvre-feu reste en place dans le royaume de 22 h à 4 h tous les jours.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162823-rise-in-curfew-violations-since-sunday-amid-warning-booze-ban-could-be-reinstated/

     

     


  22. suite de cette affaire

     

    Le chef de la police de Chonburi a chargé la police de Pattaya de mener une enquête sur les allégations selon lesquelles un résident français de Pattaya, âgé de 80 ans, se serait vu confisquer son passeport. La police lui aurait aussi extorqué 2 000 bahts.

    Pim, la quarantaine, l'épouse du Français avait aussi alerté les médias après que son mari et un groupe de compatriotes et un Belge ont été arrêtés pour avoir violé l'interdiction de se rendre sur la plage de Pattaya en raison de la pandémie de coronavirus.

    Elle a affirmé qu'un "intermédiaire" leur avait pris 50 000 bahts et que la police avait non seulement conservé le passeport de son mari, mais facturé au petit groupe 2 000 bahts pour les escorter chez eux. En effet, la police a fait traîner l'examen de leur cas jusqu'à 1 heure du matin, soit pendant le couvre-feu.

    Hier, le lieutenant-colonel Sumeth Hanwisai, chef de l'enquête à la police de Pattaya, a déclaré à Naew Na que le chef de la province, le major-général Prakan Prajong, avait donné pour instruction au chef du commissariat de Pattaya, le colonel Pol Col Khemmarin Phitsamai, d'appeler toutes les parties pour connaître la vérité.

    Le lieutenant-colonel Sumeth a déclaré qu'il dirigerait l'enquête et a promis que si les policiers avaient enfreint la loi, ils seraient poursuivis.

    Un compte-rendu concernant l'affaire sera publié dans les deux jours.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162818-pattaya-provincial-police-chief-orders-inquiry-into-80-year-old-frenchmans-passport-and-extortion-claims/

    L'intervention du chef de la police provinciale obscurcit encore l'affaire.

    - Où est le passeport ?

    - L'enquête se focalise sur les 2000 bahts. Donc la police ne s'intéresse pas à l'extorsion de 50 000 bahts réalisée par "un intermédiaire" qui a ses entrées au commissariat ?

    - Y-a-t-il eu confirmation de l’histoire par les Français ou le Belge ? merci de nous écrire à [email protected]

    - Concernant l'enquête comment la police de Pattaya peut-elle être à la fois juge et partie ?

    Ce genre d'affaire, banale à Pattaya, se termine lorsque un accord est trouvé. La victime de la police retire sa plainte et les policiers ne sont pas réellement inquiétés. La plupart du temps, les victimes ne se plaignent pas.

    6pm.jpg.3fd63606f490325d1016f6377c2b25e9.jpg.8c0a1a18552cb0abc9f81367c6796fa8.jpg

     

     


  23. L'épidémie de COVID-19 jette une ombre sur l'avenir des nouveaux diplômés en Thaïlande cette année. La sombre perspective de chômage et de licenciements devrait persister pendant au moins deux ans.

     

    Thailande : le coronavirus jette une ombre sur l'avenir de 300.000 diplomes hinh anh 1

    L'épidémie de COVID-19 jette une ombre sur l'avenir d'environ 300.000 nouveaux diplômés en Thaïlande cette année. Photo: VNA

    Bangkok (VNA) – L'épidémie du nouveau coronavirus jette une ombre sur l'avenir de nouveaux diplômés en Thaïlande cette année. La sombre perspective de chômage et de licenciements devrait persister pendant au moins deux ans avant que l'économie revienne à la croissance.

    Le ministre thaïlandais de l'Enseignement supérieur, des Sciences, de la Recherche et de l'Innovation, Suvit Maesincee, a déclaré que le gouvernement se préparait à créer des emplois pour les chômeurs à la suite de l'épidémie.

    Parmi ces groupes, il y a environ 500.000 diplômés qui n'ont pas encore trouvé d’emploi depuis la fin de leurs études et jusqu'à 300.000 nouveaux diplômés qui entreront sur le marché du travail cette année, a déclaré le 4 mai M. Suvit. Si l'on tient compte des licenciements, le nombre de chômeurs pourrait atteindre environ un million.

    KKP Research prévoit que seul un tiers des 340.000 nouveaux diplômés à rejoindre le marché cette année obtiendront des emplois correspondant à leurs compétences.

    La Banque de Thaïlande a récemment prévu que le PIB thaïlandais pourrait régresser de 5,3% en 2020. Le professeur Anusorn Tamajai, directeur du Centre de recherche économique et commerciale de l'Université Rangsit, a déclaré que les licenciements et le chômage devraient s'intensifier aux deuxième et troisième trimestres et persister pendant au moins deux ans.

    "Alors que certains emplois vont disparaître, d'autres vont croître et de nouveaux vont émerger. Cependant, le taux d'emploi sera plus faible car les activités socioéconomiques  se contractent", a-t-il ajouté. "La main-d'œuvre doit s'adapter ou elle sera remplacée par des machines et licenciée."

    Le professeur Anusorn a recommandé au gouvernement d’entreprendre des méga-projets ou de parrainer le secteur privé pour amortir l'impact économique de l'épidémie du nouveau coronavirus. 

    "Il y aura au moins sept millions de chômeurs et des milliers de personnes sous-employées. Dans le pire des cas, il y aura près de 11 millions de chômeurs" a-t-il estimé. –VNA

     


  24. Alors que la crise de Covid-19 mène l'économie au point mort, le vice-Premier ministre Somkid Jatusripitak a déclaré que des fonds seront investis dans des projets d'infrastructure de petite échelle. Le but est de créer des emplois.

     

    Il a déclaré lundi 4 mai que le gouvernement prévoyait de soutenir l'économie locale en dépensant environ 400 milliards de thb au cours des trois à quatre prochains mois pour des constructions de petits réservoirs et d'autres projets d'infrastructures locales. Il a ajouté que le pays ne peut pas compter uniquement sur le tourisme et les exportations car la pandémie est toujours une menace majeure dans la plupart des pays.

    Des millions de personnes ont dû retourner dans leur province natale après avoir perdu leur emploi en raison de la fermeture d'entreprises. Bien que le gouvernement ait lancé un système d'allocations en tant que mesure d'urgence, de nombreuses personnes éprouvent encore des difficultés à survivre.

    Certaines entreprises ont toutefois été autorisées à rouvrir dimanche 3 mai, les autorités ayant décidé d'assouplir certaines restrictions.

    Par ailleurs, le Cabinet examinera ce mois-ci le cadre d'un nouveau plan de relance, dont les propositions seront soumises par les agences d'État, a-t-il déclaré.

    Il a également reconnu que le décaissement du budget a été retardé à la fois en raison du Covid-19 et d'obstacles juridiques.

    La Banque de Thaïlande a récemment déclaré que les dépenses publiques stimuleraient l'économie à un moment où le tourisme et les exportations sont en baisse.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162776-bt400bn-earmarked-for-small-scale-govt-projects-to-create-jobs/

     

    imageproxy_php.jpg.525efd5bf948e753f24c8af10e870181.jpg


  25. La Thaïlande avance à toute vapeur dans la recherche du vaccin Covid-19

    Plusieurs organisations de santé en Thaïlande et dans d'autres pays ont accéléré leurs opérations pour trouver un moyen de faire face au Covid-19, avec jusqu'à 70 vaccins candidats, dans le monde, en cours de développement par des sociétés enregistrées auprès de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

     

    Vitoon Vonghangool, président de BioNet-Asia en Thaïlande, a déclaré que si le vaccin actuellement testé sur des rats s'avérait efficace, des tests sur les humains auraient lieu avant d'être soumis à l'enregistrement auprès de la Food and Drug Administration (FDA).

    «Cette opération sera placée sous la supervision du ministère de la Santé publique, mais les progrès seront également signalés à l'OMS», a-t-il déclaré.

    Il a ajouté que la société a dépensé environ 200 millions de Bt en matériel pour le développement de vaccins et prévoit dépenser un autre milliard de Bt pour des essais sur l'homme et s'inscrire auprès de la FDA.

    "Nous avions initialement pour objectif de produire le vaccin uniquement pour le personnel médical avant de coopérer avec les autorités pour accroître la production", a-t-il déclaré.

     

     

    Le Dr Nakorn Premsir, directeur de l'Institut national des vaccins (NVI), a déclaré que l'institut avait signé un contrat avec une université de premier plan en Chine pour effectuer des tests du vaccin qui devraient être achevés au second semestre de cette année.

    "Cette université a déjà développé de nombreux vaccins", a-t-il déclaré. «Nous négocions également une coopération dans le développement de vaccins avec d'autres organisations en Chine, en Corée du Sud, au Japon, aux États-Unis et en Allemagne.»

    Il a ajouté que NVI en collaboration avec le National Research Council of Thailand (NRCT) a également accordé des fonds pour la recherche sur les vaccins en Thaïlande.

     

     

    Pendant ce temps, le Dr Marut Jirasetthasiri, du Département de médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise, a déclaré que le kariyat aux herbes (Andrographis Paniculata) est censé soulager les symptômes de Covid-19.

    "Le comité d'éthique de la recherche du département examinera d'abord cette solution avant de la proposer à l'Institut de Bamrasnaradura - maladies infectieuses, au cours de cette semaine", a-t-il déclaré, ajoutant que l'herbe sera testée sur six patients pendant cinq jours.

    "Nous étudierons les symptômes, l'innocuité et l'efficacité sur des patients", a-t-il déclaré. «Le département coopérera également avec le Chulabhorn Research Institute pour enquêter sur la cause de l'insuffisance pulmonaire et cardiaque chez les patients de Covid-19.»

     

     

    Le Dr Yong Poovorawan, un virologue de l'Université Chulalongkorn, a déclaré que sur 230 personnes qui se sont remises de Covid-19, huit sont éligibles pour faire un don de plasma sanguin.

    «Chaque ancien patient peut donner jusqu'à 600 cc de plasma en fonction de son poids. Jusqu'à trois poches de 250 cc de plasma sanguin seront nécessaires pour traiter un patient Covid-19 », a-t-il déclaré.

    Il a ajouté que les donneurs doivent être âgés de 17 à 60 ans, peser plus de 50 kilogrammes et doivent être exempts de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète ou l'hypertension.

    "Les donneurs doivent également être testés négatif au Covid-19", a-t-il ajouté.

     

     

    Par ailleurs, Sirikul Matevelungsun, directeur général adjoint de l'Organisation gouvernementale pharmaceutique (GPO), a déclaré que la Thaïlande devrait recevoir 303 860 comprimés de Favipiravir en mai.

    "103 860 comprimés proviendront du Japon, ils devaient initialement être livrés en avril, tandis que 200 000 autres comprimés proviendront de Chine", a-t-elle déclaré.

    «Le GPO et le Département du contrôle des maladies ont récemment acheté 187 000 comprimés de Favipiravir de différentes sources.»

     

    https://forum.thaivisa.com/topic/1162768-thailand-goes-full-steam-ahead-in-hunt-for-covid-19-vaccine/

     

    Pour mémoire

     

     

    imageproxy_php.jpg.c4093ed3188aacfe2cc953397f5488e8.jpg