Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    15 955
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Messages posté(e)s par Le Modérateur


  1. BANGKOK (Reuters) - La Thaïlande devrait accueillir au plus 8 millions de touristes étrangers cette année, en baisse de 80% par rapport à l'année précédente, la pandémie de coronavirus rendant difficiles si ce n'est impossible les voyages dans le monde, a annoncé mardi un organisme de tourisme.

    Le secteur touristique, un moteur clé de la croissance thaïlandaise, devrait se redresser en 2021, a déclaré à la presse Chairat Triratanajaraspon, président du Conseil du tourisme de Thaïlande.

    L'année dernière, la Thaïlande comptait un record de 39,8 millions de touristes étrangers, dont les dépenses représentaient environ 11% du PIB thaïlandais.

     

    -- -- REUTERS

    Outre l'interdiction des voyages, il faut aussi ternir compte avec l'envie des étranges de rester dans leurs pays respectifs pour des raisons évidentes.

     

    PHOTO : Des chaises vides sur une plage qui est généralement pleine de touristes, au milieu de la peur de coronavirus à Phuket, Thaïlande le 11 mars 2020. REUTERS / Soe Zeya Tun

     

    2020-06-26T051126Z_1_LYNXMPEG5P0EF_RTROPTP_4_HEALTH-CORONAVIRUS-THAILAND-TOURISM.JPG.432fd946c3e8e8d747e656b4aae29b92.JPG.5b09504e12650959191b3fc9792987b7.JPG


  2. Le ministère du Tourisme vise à rouvrir cinq îles aux touristes étrangers dans trois provinces - Phuket, Krabi et Surat Thani - d'ici août.

     

    Un responsable du ministère a révélé aujourd'hui (30 juin) que les autorités se préparaient à autoriser les touristes étrangers à entrer en Thaïlande d'ici août. Cela ne correspond pas avec le calendrier initial qui voient arriver ces touristes vers septembre - octobre. Cependant le ministère a discuté avec le gouverneur de Phuket et les opérateurs touristiques des préparatifs pour la réouverture de ces cinq îles dans trois provinces.

    "Dans un premier temps, nous ouvrirons cinq îles - Phuket, Koh Phi Phi, Koh Samui, Koh Phangan et Koh Tao", a révélé le responsable.

    "Nous espérons ce que les habitants de ces zones acceptent ces décisions et l'arrivée d'étrangers, car Phuket (par exemple) dépend des revenus du tourisme et lorsque vous tenez compte du produit intérieur brut de la province, les touristes doivent revenir", a-t-il déclaré.

    Le responsable a également déclaré que les critères permettant aux touristes étrangers d'entrer dans le pays et de voyager vers ces destinations sont actuellement en discussion avec le ministère de la Santé publique.

    "Pour commencer, nous limiterons le nombre de touristes en fonction de la capacité de chaque zone à filtrer efficacement les visiteurs pour Covid-19", a-t-il déclaré.

    «Nous prévoyons d'autoriser les touristes à monter à bord d'un avion vers une destination spécifiée. S'ils doivent prendre un vol de correspondance via Bangkok pour Phuket, par exemple, il leur sera interdit de se promener dans Bangkok », a-t-il précisé.

    Ce genre de plan totalement hors sol semble être de l'ordre du vœu pieux.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170653-plan-to-reopen-five-islands-to-foreign-tourists-by-august/

    imageproxy_php.jpg.271f760126de43ae547820d3d843f7fb.jpg


  3. Le ministère de la Santé publique prépare plus de 20 000 lits d'hôpital et 1,3 million de doses de médicaments pour faire face à la deuxième vague d'infections Covid-19 qui pourraient frapper le pays une fois l'état d'urgence levé.

     

    Le Dr Sukhum Kanchanaphimai, secrétaire permanent du ministère, a déclaré que, lundi 29 juin, seuls 58 patients Covid-19 étaient traités à l'hôpital et qu'ils étaient dans un état stable car ils n'avaient pas besoin de respirateurs.

    Il a ajouté que les nouveaux cas Covid-19 au cours de la quatrième phase de déconfinement provenaient de l'étranger et que 232 personnes étaient actuellement en quarantaine. Sukhum a également déclaré que bien qu'il n'y ait pas de nouveaux cas en Thaïlande, la 5e phase de déconfinement pourrait amener une deuxième vague, donc le ministère doit être préparé.

    Le ministère mettra à disposition 571 lits en soins intensifs, 11 206 lits pour les cas graves et 10 349 lits pour les cas normaux dans le pays. Sukhum a déclaré que cela devrait être suffisant pour accueillir jusqu'à 500 patients par jour.

    Pendant ce temps, 1,12 million de masques N95, 511 000 combinaisons de protection et 11 000 respirateurs ont été réservés pour les urgences, tandis que quelque 300 000 pilules de favipiravir et autres médicaments ont également été stockés.

    Par ailleurs, les chercheurs continuent de travailler sur le développement d'un vaccin Covid-19, avec 20 prototypes actuellement testés sur six espèces d'animaux, dont des rats et des singes. Les tests sur l'homme devraient commencer entre juillet et octobre, et s'ils s'avèrent efficaces, jusqu'à 30 millions de doses devraient être produites. Chaque dose coûtera probablement entre 600 et 900 thb.

    La Thaïlande collabore avec sept organisations de trois autres pays qui ont déjà mené des essais sur l'homme pour réduire le temps de lancement d'un vaccin.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170598-public-health-ministry-prepares-for-the-worst-once-state-of-emergency-lifted/

     

    imageproxy_php.jpg.6aa2896fd623a537dbe9034421a97ee0.jpg


  4. À Brest, la statue volée retrouve son socle dans la nuit

    Le buste en bronze de Kosa Pan, l’ambassadeur de Siam venu à Brest en 1686, avait disparu durant le week-end. Il a été reposé sur son socle dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 juin, mais les traces du méfait restent visibles.

     

    En passant rapidement, on ne remarque rien. Mais en s’approchant du buste en bronze de Kosa Pan, rue Du Couëdic à Brest, il est visible qu’il repose un peu de guingois sur son socle. Et pour cause ! Ce buste en bronze avait été volé dans le week-end, avant d’être remis en place dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 juin. Il avait été inauguré en grande pompe le 15 février 2020 pour célébrer la venue à Brest de Kosa Pan, l’ambassadeur de Siam.

     

    Les traces du descellement du buste sont légion. Une des pattes de fixation de l’œuvre d’art est tordue, ce qui incline sur le côté. Et elle n’est plus fichée dans la tige métallique qui plonge dans le socle en granit. C’est pourquoi la statue avait de nouveau été enlevée dans la journée. Mais cette fois par les services de la mairie, pour la remettre en état.

    Le 18 juin 1686, Kosa Pan et le reste de la délégation du royaume de Siam débarquent à Brest. Ils viennent en France pour se rendre à la cour du roi Louis XIV. Leur passage à Brest a tellement marqué les esprits que la rue la plus célèbre de la ville porte toujours un nom qui rend hommage à cet événement : la rue de Siam.

    https://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/en-images-a-brest-la-statue-volee-retrouve-son-socle-dans-la-nuit-6887329

     

    MjAyMDA2YzNlYTdhYTFmOWUwZjQxOTI2YzQ1MDc4NTljYjM1ZDI.jpg.9dff87244a361570fc9635d9bc12b98f.jpg


  5. Des recherches ont commencé dans deux hôpitaux sur l'utilisation de la chirette verte , Andrographis Paniculata (AP) pour traiter Covid-19.

    La chirette verte, de nom latin Andrographis paniculata est une plante de la famille des acanthacées native de l'Inde et du Sri Lanka.
    Autres noms communs : andrographis, justicie, chirreta, carmantine, mahalita, roi des amers, échinacée d'Inde, Chuanxinlian (ou Chuan Xin Lian).
    Andrographis paniculata est utilisée depuis des siècles en Inde par les tribus Siddha pour la médecine ayurvédique, par les Tamouls, ainsi qu'en médecine tribale pour traiter la fièvre.
    Dans la médecine Siddha, l'Andrographis Paniculata est très utilisée pour traiter la fièvre,

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Andrographis_paniculata

    La chirette est utilisée en médecine traditionnelle thaïlandaise pour traiter diverses infections, notamment la fièvre et le rhume.

    La première phase se concentre sur la sécurité (innocuité) et l'activité désinfectante.

    Le Dr Marut Jirasrattasiri, directeur général du Département de médecine traditionnelle et alternative thaïlandaise, a déclaré que son département collaborait avec la faculté de médecine de l'hôpital Siriraj, le Chulabhorn Research Institute et la Government Pharmaceutical Organization (GPO) pour mener une étude pilote sur les effets de la chirette sur les patients atteints de Covid-19 avec l'approbation du Comité d'éthique de la recherche humaine.

    Au départ, Il a été demandé de mener un essai sur des patients à l'Institut des maladies infectieuses de Bamrasnadura. Cependant, étant donné que la situation actuelle des personnes infectées par Covid-19 en Thaïlande s'améliore, il y a très peu de patients dans cet endroit.

    Le Département a donc demandé au comité la permission de changer l'hôpital de recherche et de travailler à l'hôpital Samut Prakan et l'hôpital Bang Lamung, car ce sont les principaux centres de quarantaine de l'État qui acceptent les rapatriés de l'étranger.

    Il a ajouté que les personnes infectées qui remplissent les critères pour recevoir la chirette seront des patients dont l'infection à Covid-19 a été confirmée et qui ont des symptômes depuis moins de 72 heures. Ces symptômes doivent être légers à modérés: fièvre, toux, ce qui ne nécessite généralement aucun type de médicament.

    Dans la première phase, six sujets recevront 60 mg de capsules d'extrait de chirette, soit trois fois la dose normale, trois fois par jour pour voir si les symptômes s'améliorent clairement. Six autres patients recevront 100 mg de capsules d'extrait de chirette, soit cinq fois la dose normale, trois fois par jour.

    "La première phase des essais sur l'homme se concentrera sur l’innocuité. Nous voulons connaître les effets à la fois chez les personnes avec et sans symptômes, les effets sur le sang et l'effet de l'enzyme cytokine qui est nocif pour les poumons, le cœur ou le foie.

    "L'extrait aidera à réduire l'infection. S'il fonctionne bien, il sera bon marché et largement disponible. Surtout que les herbes sont produites à 100% en Thaïlande", a déclaré le Dr Marut.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170429-two-hospitals-ready-to-trial-traditional-thai-medicine-in-treating-covid-19/

     

    imageproxy_php.jpg.490211c018f1696bca0c373d4c2d83e8.jpg


  6. Six autres groupes d’étrangers seront autorisés à entrer en Thaïlande en juillet, a annoncé lundi 29 juin l'administration en charge de COVID (CCSA).

     

    Les autorités avaient déjà autorisé des experts et des étrangers titulaires d'un permis de travail thaïlandais à entrer en Thaïlande à partir du 1er juillet.

    Les six groupes supplémentaires proposés par le ministère des Affaires étrangères pour entrer en Thaïlande à partir du mois prochain sont:

    1. Conjoints et enfants étrangers de titulaires de permis de travail.

    2. Étrangers avec droit de résidence en Thaïlande.

    3. Étrangers mariés à des Thaïs.

    4. Étrangers et leurs auxiliaires de vie cherchant un traitement médical en Thaïlande (à l'exception de Covid-19).

    5. Les étudiants internationaux et leurs éventuels tuteurs.

    6. Voyageurs d'affaires de courte durée et invités du gouvernement en provenance du Japon, de la Corée du Sud, de Singapour, de la Chine et de Hong Kong - conformément aux dispositions spéciales prises avec ces pays.

    Les dispositions spéciales permettront initialement l'entrée à 200 étrangers - businessmen par jour. Ce nombre augmentera lorsque davantage de chambres alternatives de quarantaine d'État (ASQ) seront disponibles. Les dispositions spéciales permettront l'entrée à des groupes de 10 businessmen maximum pendant une courte période. Les visiteurs seront testés pour Covid-19 avant le voyage et à leur arrivée en Thaïlande, où ils seront surveillés en permanence par des responsables de la santé et de la sécurité. Ils doivent soumettre leur itinéraire en Thaïlande à l'avance et ne seront autorisés à voyager qu'en voiture privée.

    Les détenteurs d'un permis de travail pour étrangers (WP3) et / ou d'un certificat BOI doivent contacter leur ambassade royale thaïlandaise ou leur consulat local pour obtenir un permis de voyage en Thaïlande. L'Autorité de l'aviation civile de Thaïlande (CAAT) organisera des sièges à bord des vols de rapatriement pour les passagers éligibles.

    De plus amples détails seront publiés prochainement.

    Par ailleurs, L’état d’urgence a été prorogé d’un mois, jusqu’au 31 juillet, lors de la réunion du lundi 29 juin de l'administration Covid (CCSA).

    La réunion, qui était dirigée par le Premier ministre Prayut Chan-o-cha, a examiné la cinquième phase de déconfinement, l'état d'urgence et la réouverture de la frontière thaïlandaise aux étrangers.

    Le CCSA aurait prolongé l'état d'urgence pour faciliter la cinquième phase du déconfinement et la réouverture des écoles et des collèges le 1er juillet.

    Les entreprises qui devraient rouvrir le 1er juillet comprennent des pubs, des bars et des lieux de divertissement.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170517-bars-pubs-allowed-to-reopen-state-of-emergency-extended-until-end-of-july/

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170530-another-6-groups-of-foreigners-to-enter-thailand-in-july/

    SB-Airport.jpg.c886fc564ec4f670eb3ac35d49b8e726.jpg.bbd62289316770c5291c2f3faf52dd6a.jpg


  7. Un groupe de réflexion de premier plan qui contribue à éclairer la politique gouvernementale a déclaré qu'il n'y avait jamais eu autant de personnes sans emploi en Thaïlande depuis 20 ans.

    L'Institut thaïlandais de recherche sur le développement (TDRI) a déclaré que 8 à 12 fois plus de personnes sont sans emploi maintenant qu'à la même période l'an dernier.

    Cela signifie que 4,6 millions des 38,19 millions de salariés du pays sont actuellement sans emploi.

    Le TDRI a déclaré que le grave impact économique de la pandémie de coronavirus ne verrait de signes de reprise qu'au quatrième trimestre de cette année.

    De toute façon le pays devrait s'attendre à un ralentissement économique pendant encore deux à trois ans.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170497-covid-19-effect-unemployment-in-thailand-highest-in-20-years-says-think-tank/

    7pm.jpg.723569542d5d1081f17d7d03cc340597.jpg.d64c73ee30307c38f818b28a7d20d892.jpg


  8. PHUKET: Les temples sont priés de veiller à ce que les "nouvelles directives de santé" soient respectées pour Asarnha Bucha et de Khao Pansa Budhhist ce week-end à venir (4-5 juillet).

    Tous les visiteurs des temples doivent porter des masques faciaux et doivent avoir accès au désinfectant pour les mains. Ils doivent également observer une distanciation sociale et de grands rassemblements doivent être gérés afin de prévenir la propagation du COVID-19, a expliqué Saroj Kansirilasin, directeur du secrétariat du Bureau national du bouddhisme.

    Les fêtes bouddhistes Asarnha Bucha Day et Khao Phansa (Carême bouddhiste), également appelées «Vassa», seront observées respectivement samedi et dimanche (4-5 juillet).

    Comme les deux sont des fêtes religieuses importantes, la vente d'alcool est interdite les deux jours. À ce titre, l'interdiction de l'alcool débutera à 00 h 01 le samedi 4 juillet et se terminera à minuit le dimanche soir (23 h 59 le 5 juillet).

    Les 6 et 7 juillet seront des jours fériés de substitution.

    L'interdiction de la vente d'alcool sera appliquée le jour d'Asarnha Bucha et de Khao Phansa (Carême bouddhiste), mais il n'y aura pas d'interdiction des jours fériés de substitution.

    Au cours des quatre jours, la plupart des bureaux gouvernementaux seront fermés, notamment le bureau de l'immigration.

    Selon une annonce faite par le cabinet du Premier ministre le 22 janvier 2015, la vente d'alcool est interdite pendant cinq jours religieux spécifiques: Makha Bucha, Visakha Bucha, Asarnha Bucha Day, Khao Pansa et Wan Org Pansa.

    Ainsi, toute personne surprise en train de violer l'interdiction encourt une peine de prison pouvant aller jusqu'à six mois, une amende de 10 000 B ou les deux.

    Le jour d'Asarnha Bucha est le jour de la pleine lune du huitième mois lunaire, commémorant le premier sermon du Bouddha à ses cinq premiers disciples après avoir atteint l'illumination il y a plus de 2500 ans.

    Les bouddhistes assistent aux processions aux chandelles appelées wien tien dans les temples à travers le pays.

    Le jour du carême bouddhiste, ou jour de Khao Phansa, est le début d'une période de trois mois pendant la saison des pluies où les moines sont tenus de rester dan un temple particulier et d'entreprendre une profonde méditation.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170473-religious-holidays-bring-two-alcohol-ban-days-four-day-weekend/

     

    imageproxy_php.jpg.9b4c961b39b2ed6179e39c4e0b2a3ddc.jpg


  9. La plupart des répondants à un récent sondage disent qu'ils ne voient personne qualifié pour être Premier ministre de la Thaïlande.

    Pour ceux qui considèrent que certains hommes politiques sont aptes, le général Prayut Chan-o-cha est en tête, pour son honnêteté, ses plusieurs années d'expérience dans la gouvernance nationale et sa simplicité.

    Le même sondage montre que le parti d'opposition Pheu Thai est plus populaire que le parti au pouvoir Palang Pracharat.

    La popularité des partis de la coalition gouvernementale, Palang Pracharat, démocrate, Bhumjaithai, New Economics et Prachachart, est en baisse.

    Le sondage de la National Institute Development Administration (NIDA) a interrogé 2 517 personnes, représentatives, les 23 et 24 juin.

    Le sondage montre que 44 % des personnes interrogées ne voient personne d'assez bon pour être le premier ministre de la Thaïlande, tandis que 25,47% apprécient Prayut, affirmant qu'il est honnête, direct et capable de rétablir ou maintenir la paix et l'ordre.

    Khunying Sudarat Keyuraphan, chef du parti Pheu Thai, est le deuxième choix avec 8,07% grâce à ses antécédents et son caractère sans fioritures.

    4,57% sont favorables au chef du parti Seri Ruam, le Pol Gen Seripisut Temiyavet pour sa simplicité et son honnêteté.

    3,93% choisissent le chef du parti Kao Klai Pitha Limcharoenrat, 1,67% pour le chef du parti Kla Korn Chatikavanich et 0,99% au chef du parti Pheu Thai Sompong Amornvivat.

    Interrogés sur leurs partis préférés, 32,38% des répondants ont déclaré qu'ils ne soutiennent aucun parti en particulier, 20,70% soutiennent le parti Pheu Thai, 15,73% le parti Palang Pracharat, 13,47% le parti Kao Klai et 7,75% soutiennent le parti démocrate.

    Le parti thaïlandais Ruam Palang Prachachart, dirigé par Suthep Thaugsuban, n'a reçu que 0,08%. Suthep est cet homme politique qui a créé des troubles en 2014 pour inciter l'armée à fomenter un coup d'état.

    L'image ci-dessous montre que l'an passé, l'homme politique préféré était Thanatorn qui a été éliminé de la vie politique par une justice que certains estiment aux ordres du pouvoir.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170435-poll-–-most-people-see-no-one-suitable-to-be-thailand’s-prime-minister/

     

    nida-pm.jpg.af79021802e92bac7e15c5f2a802773d.jpg

     

     


  10. Le Bureau de l'immigration a arrêté deux Thaïlandaises vendredi 26 juin pour avoir possiblement leurré des femmes. Elles étaient supposées se rendre à Dubaï pour des emplois dans des spas puis elles se retrouvaient obligées à se prostituer.

     

    L'affaire a été révélée lorsque certaines des victimes ont réussi à fuir et sont entrées en contact avec l'ambassade de Thaïlande à Abu Dhabi. L'ONG française Alliance Anti Trafic a été informée de la situation et a prévenu les officiers de l'immigration thaïlandaise.

    On n'explique pas pourquoi ce sont les Français de l'ONG et non les Thaïlandais de l'ambassade qui ont prévenu l'Immigration.

    Les enquêteurs ont découvert qu'une femme du nom de Narissaporn, 28 ans, travaillait comme agent recruteur en Thaïlande, tandis qu'Aranya, 25 ans, était basée aux Émirats arabes unis. Seuls les prénoms des suspects ont été dévoilés.

    Narissaporn a été arrêtée dans la province de Songkhla, tandis qu'Aranya a été arrêtée à l'aéroport Suvarnabhumi lorsqu'elle est rentrée au pays en raison de la pandémie de Covid-19.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170184-two-women-held-for-allegedly-running-brothel-in-dubai/

    800_260703fa43acd7d.jpg.0c70679bd692902c51e2a6876ae191eb.jpg.c044067376ac43fd61d9affbee352141.jpg


  11. Le conseil d'administration de NokScoot Airlines a décidé de liquider la compagnie aérienne low cost, selon un communiqué de la compagnie aérienne.

     

    Les actionnaires de NokScoot délibéreront sur la résolution et décideront du liquidateur lors d’une assemblée générale annuelle le 14 juillet.

    NokScoot, une joint-venture entre la compagnie low-cost Scoot de Singapore Airline et la compagnie aérienne thaïlandaise Nok Air, n'a pas été en mesure d'enregistrer le moindre bénéfice sur une année complète depuis sa création en 2014.

    Cet état de fait l'a empêché d'élargir son réseau dans un environnement intensément concurrentiel et les défis sans précédent découlant de la pandémie de Covid-19 ont encore aggravé la situation.

    Scoot a proposé de vendre sa participation de 49% dans NokScoot à Nok Air pour un seul baht symbolique, mais l'offre n'a pas été acceptée.

    Vendredi, Nok Airlines Plc a informé la Bourse de Thaïlande de la résolution du conseil de mettre fin à NokScoot Airlines.

    Selon le dossier SET, NokScoot Airlines a subi des pertes continues, aggravées par la pandémie de Covid-19. Les fonds propres de la compagnie aérienne sont négatifs depuis 2019.

    NokAir a déclaré que la liquidation de NokScoot n’entraîne aucun impact sur les activités normales de NokAir.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170231-nokscoot-airlines-to-be-liquidated/

    800_09eda406f56a1d3.jpg.ad986bd9c2f7a325f962c14850f074b3.jpg.23754680b585056386539b7d5d0658da.jpg


  12. BANGKOK (Reuters) - La Thaïlande prévoit des projets d'une valeur d'environ 80 milliards de bahts (2,3 milliards d'euros) pour restaurer une économie touchée par la pandémie de coronavirus, a annoncé vendredi l'agence de planification de l'Etat.

    Les projets visent en grande partie à stimuler le secteur agricole, le tourisme et la consommation et créeraient plus de 400 000 emplois, a déclaré Thosaporn Sirisumphand, chef du Conseil national de développement économique et social.

    Les plans devraient être soumis au Cabinet pour approbation mardi.

    Ces 80 milliards de bahts seront prélevés dans les 1 000 milliards de bahts que le gouvernement a emprunté dans le but d'atténuer l'impact de l'épidémie sur les entreprises et les emplois.

    Bien que la Thaïlande n'ait jusqu'à présent signalé que 3 162 infections et 58 décès dus à COVID-19 et ait levé la plupart de confinement, son économie a été durement touchée par la pandémie mondiale.

    La deuxième économie d'Asie du Sud-Est pourrait reculer de 8,1% cette année, la plus forte contraction jamais enregistrée, selon la banque centrale.

    -- -- REUTERS

     

    REUTERS / Athit Perawongmetha

    2020-06-26T074230Z_1_LYNXMPEG5P0M5_RTROPTP_4_HEALTH-CORONAVIRUS-THAILAND.JPG.dda3530d2c09ec2f6f725682d91b6afc.JPG.6d17a448929a37745a16f74edf24d7e5.JPG


  13. Un Espagnol a été arrêté après que la police a trouvé des plants de marijuana dans sa maison.

     

    Vendredi 26 juin, la police de Din Daeng a perquisitionné une maison dans le quartier de Chom Thong à Bangkok, après que des plants de marijuana y avaient été détectés. On ne sait pas comment la plantation avait été détectée.

    La police aurait trouvé 35 plantes et une serre dans la maison, ainsi qu'un aspirateur, des sacs en plastique et des balances.

    La maison appartient à un Espagnol âgé de 42 ans, accusé d'avoir cultivé cette drogue.

    L'opération cible également d'autres personnes impliquées dans le réseau de culture et vente de marijuana.

    Le propriétaire de la maison a expliqué la police qu'il cultivait les plantes au troisième étage de sa maison depuis environ trois mois.

    Il a donc commencé son projet après l'annonce de la légalisation de la marijuana pour usage médicale sous un protocole strict.

    La population n'est PAS autorisée, dans l'immédiat à cultiver de la marijuana à usage médicale et encore moins à usage récréatif.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170157-spanish-man-arrested-in-bangkok-for-allegedly-growing-marijuana-plants/

    imageproxy_php.jpg.d095516c3598384ea21be28162c362a8.jpg


  14. suite de cette affaire

    Le bâtiment emblématique "Bombay Burmah" de Phrae sera bientôt reconstruit, promet le département des parcs nationaux qui l'avait, de

    Le Département des parcs nationaux (DNP) a promis de reconstruire le bâtiment Bombay Burmah de Phrae, vieux de 127 ans, dès que possible.

    Le bâtiment appartenait à l’origine à la société britannique Bombay Burmah Trading Company, qui avait obtenu une concession d’exploitation forestière en 1889. Il était considéré comme le patrimoine historique de la province.

    Les citoyens et les écologistes ont été scandalisés lorsque le bâtiment a été démoli. Sans leur mobilisation, la destruction de ce bâtiment serait passée inaperçue.

    Le directeur général de DNP, Thanya Netithammakun, s’est rendu sur le terrain de l’arboretum de Chetawan, mardi 23 juin, où le bâtiment est situé pour surveiller les opérations.

    "Le département des Beaux-Arts a envoyé des fonctionnaires pour inspecter la zone et proposer un plan de reconstruction du bâtiment, qui pourrait être le même que l'original ou même mieux", a-t-il déclaré.

    "La reconstruction sera discutée avec les agences étatiques concernées et le secteur privé", a-t-il dit, ajoutant que DNP suivra de près l'opération et s'assurera qu'elle soit achevée dès que possible.

    Auparavant, des représentants de 18 communautés de Phrae s'étaient réunis sur le terrain pour mener un rituel afin de demander pardon.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170069-phrae’s-iconic-bombay-burmah-building-will-be-rebuilt-soon-promises-dnp/

    800_2b8305c2d5322cb.jpg.a745a148e1af48ac8dc4febe73a8cc25.jpg.9c64b683035b3d93ea7b858da27e1801.jpg

     


  15. Le comité en charge du déconfinement demandera à administration en charge de Covid (CCSA) de prolonger l'état d'urgence jusqu'à la fin du mois de juillet, a déclaré aujourd'hui le secrétaire général du Conseil de sécurité nationale, le général Somsak Rungsita.

     

    S'exprimant après une réunion, le général Somsak a déclaré que les membres avaient convenu de prolonger l'état d'urgence d'un mois pour éviter une deuxième vague de contagion après la réouverture des écoles la semaine prochaine.

    "Au cours de la cinquième phase de déconfinement, le gouvernement autorisera la réouverture des sites présentant un risque élevé d'infection (écoles par exemple), nous pensons donc que l'état d'urgence est nécessaire pour contenir la propagation de Covid-19", a-t-il déclaré.

    "Nous proposerons cette mesure au CCSA lundi 29 juin et au Cabinet mardi 30 juin."

    Il a déclaré que cette décision n'était pas liée à la politique, ajoutant que l'état d'urgence pouvait être levé à tout moment si la situation revenait à la normale. Des critiques ont accusé le gouvernement d'utiliser le décret d'urgence - qui interdit les grands rassemblements et accorde aux fonctionnaires une immunité légale contre les violations des droits de l'homme - pour supprimer la liberté d'expression.

    "Jusqu'à présent, le gouvernement a accordé la priorité à la protection des enfants et des personnes âgées, cette mesure vise donc à garantir la sécurité des enfants et des parents pour la rentrée scolaire.", a-t-il déclaré.

    "L'important est de contenir efficacement la propagation du virus et d'effectuer autant de tests Covid-19 que possible."

     

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170028-state-of-emergency-set-to-be-extended-through-july/

     

    people-mask.jpg.7816aee3dbdb9f71f02c35768c69cfe9.jpg


  16.   
    La Thaïlande resserre la pression sur les cartels de la drogue
    Un policier thaïlandais chargé de garder 25 tonnes de narcotiques saisis récemment qui seront brûlés d'ici la mi-juillet, à Ayutthaya, le 26 juin 2020Lillian SUWANRUMPHA

    La Thaïlande va brûler pour 1,5 milliard d'euros de stupéfiants et tente de s'attaquer aux réseaux de blanchiment qui gangrènent le royaume, mais la guerre est loin d'être gagnée face à des seigneurs de la drogue toujours plus puissants en Asie.

    Plaque tournante du trafic en provenance du "Triangle d'Or", le pays a annoncé vendredi qu'il allait détruire d'ici mi-juillet plus de 25 tonnes de stupéfiants - dont 24 de méthamphétamines - d'une valeur marchande d'1,5 milliard d'euros, du jamais vu.

    Ces dizaines de millions de pilules de "yaba" (comprimés de méthamphétamine) et ces centaines de kilos de cristaux de meth "Ice" (glace en anglais) étaient destinés au marché local mais aussi à l'exportation avec des bénéfices bien plus juteux.

    Le prix du "yaba" triple en Malaisie et l'"Ice" se revend plusieurs centaines de dollars le gramme dans les rues en Australie.

    La Thaïlande, qui s'est contentée pendant longtemps de s'attaquer aux petits trafiquants, très nombreux derrière les barreaux, donne aussi des coups de pied dans les circuits du blanchiment, avec le démantèlement de plusieurs réseaux ces derniers temps.

    Mi-juin, la police a révélé avoir fait tomber l'un d'entre eux, soupçonné d'avoir blanchi au moins 100 millions de dollars via 113 comptes en banque.

    Le gang était contrôlé depuis une prison par Daoreung Somseang, une Thaïlandaise déjà détenue pour trafic de stupéfiants, a appris l'AFP de sources policières.

    - Or, pétrole, cryptomonnaie -

    L'argent de la drogue était notamment réinjecté dans des magasins d'or du royaume, le secteur pétrolier ou la construction, ont-elles ajouté.

    Cette affaire montre "l'ampleur et la sophistication" de ces organisations, relève Jeremy Douglas de l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC).

    Le réseau de Daoreung Somseang "n'est même pas un super-syndicat (...), mais il jongle avec un énorme volume d'argent", souligne-t-il.

    Au final, "au moins 12 milliards de bahts (346 millions d'euros) d'actifs liés à la drogue" dorment aujourd'hui dans les banques du pays, a déclaré cette semaine, lors d'un point presse, le ministre thaïlandais de la Justice, Somsak Thepsuthin.

    L'argent est ensuite réinvesti dans le pétrole, la construction, l'immobilier, une partie s'évanouit dans d'opaques cryptomonnaies.

    Pour pénétrer au cœur de ces circuits, la Thaïlande a travaillé en collaboration avec l'Agence antidrogue américaine (DEA), très au fait des pratiques des cartels sud-américains et avec ses voisins, notamment la Birmanie qui s'est, elle, engagée vendredi à détruire pour 700 millions d'euros de stupéfiants.

    Mais, malgré ces récentes opérations coup de poing, les cartels de la drogue en Asie ont encore de beaux jours devant eux.

    Ils dégagent entre 30 et 60 milliards de dollars par an, d'après les données de l'ONUDC, uniquement grâce à la méthamphétamine, et se tournent de plus en plus vers un autre marché très lucratif: les opioïdes synthétiques.

    En mai, les autorités birmanes en ont découvert des quantités record dans des laboratoires clandestins: 3.750 litres de methylfentanyl, opioïde 50 fois plus puissant que l’héroïne et 100 fois plus que la morphine, ont été confisqués au cours de plusieurs raids.

    Un signe inquiétant car ce produit et d'autres opioïdes tuent par overdose des dizaines de milliers de personnes chaque année (32.000 aux Etats-Unis en 2018).

     

    En partie responsable du basculement de la production vers les drogues de synthèse, le plus grand cartel en Asie serait le groupe "Sam Gor" dirigé par un citoyen canadien d'origine chinoise, Tse Chi Lop.

     

    https://www.rtl.be/info/monde/international/la-thailande-resserre-la-pression-sur-les-cartels-de-la-drogue--1227507.aspx avec l'AFP

     


  17. Bangkok Airways reprendra deux vols intérieurs vers Phuket à partir du 1er juillet.

     

    Il y aura un vol aller-retour Bangkok-Phuket et un Samui-Phuket par jour.

    La liaison Bangkok-Phuket sera exploitée sur un Airbus A319.

    Le vol aller, PG275, quitte Bangkok (aéroport Suvarnabhumi) à 10h et arrive à l'aéroport international de Phuket à 11h25. Le vol retour, PG276, quitte Phuket à 12h15 et arrive à l'aéroport de Suvarnabhumi à 13h45.

    Le service entre Samui et Phuket sera exploité sur un avion ATR72-600. Le vol aller, PG251, quitte l'aéroport de Samui à 11h55 et arrive à l'aéroport international de Phuket à 12h55. Le vol entrant, PG252, quitte Phuket à 13h30 et arrive à l'aéroport de Samui à 14h25.

    De plus, Bangkok Airways réduira la fréquence des vols sur la route Bangkok - Chiang Mai à un service quotidien du 24 juillet à octobre. Le nouveau vol aller, PG225, quitte Bangkok (aéroport Suvarnabhumi) à 14h40 et arrive à l'aéroport international de Chiang Mai à 16h. Le vol entrant, PG226, part de Chiang Mai à 16 h 50 et arrive à Suvarnabhumi à 18 h 15.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170000-bangkok-airways-to-resume-additional-flights-to-phuket-from-july-1/

    imageproxy_php.jpg.11f0d75373e9dfa4e28b7251cdb9118d.jpg


  18. Tirs mortels à Cha-Am : ils ont commencé avec des lance-pierres, ont continué avec des couteaux et ont terminé au fusil de chasse

    La police a été appelée sur un chemin de terre à Cha-Am près du canal Bo Khaem - quartier Huay Sai Tai après que deux hommes ont été abattus.

    Les sauveteurs ont réalisé une CPR (RCR) sur Phon, 44 ans, mais il était déjà mort d'une blessure par balle à la poitrine.

    Suwat, 17 ans, a été atteint d'une balle dans les côtes et transporté à l'hôpital de Cha-Am, puis transféré à Petchaburi.

    Une épée de 80 cm, une faux et trois lance-pierres ont été récupérées ainsi qu'un fusil de chasse fabriqué en Thaïlande.

    Satheuan, la mère du tireur, a déclaré que Phon et Suwat sont arrivés pour taquiner ou se battre avec ses fils. Ils sont fâchés depuis des lustres.

    Ils ont commencé à se lancer des pierres avec des lance-pierres. Ensuite, les agresseurs ont sorti des couteaux ou épées ou machettes.

    Nopparat, Un des fils de Satheuan est donc allé chercher une arme à feu et a tiré sur Phon et Suwat.

    Nopparat s'est alors enfui dans les bois.

    La police de Cha-Am le recherche, a rapporté le média thaïlandais.

    On ne connaît évidemment que la version de la maman.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1169948-cha-am-fatal-shooting-it-started-with-catapults-went-on-to-knives-and-ended-with-a-shotgun/

     

    4pm2.jpg.9ce93b1ce05b9c59159f1e6e9e69b387.jpg.73f9401f3400e7738f6248f54679651b.jpg


  19. Le vaccin thaïlandais pourrait être prêt au début de l’année prochaine, selon Anutin

    La Thaïlande pourrait commencer à fabriquer un vaccin contre Covid-19 au début de 2021, a annoncé aujourd'hui le ministère de la Santé publique.

    "Le ministère travaille avec Bionet-Asia pour développer un vaccin de type ADN, et les derniers tests sur des souris montrent une réponse significative en anticorps", a déclaré le ministre de la Santé publique Anutin Charnvirakul jeudi 25 juin.

    Bionet est une société privée franco-thaïlandaise spécialisée dans le développement, la fabrication et la fourniture de vaccins.

    "Nous préparons des échantillons pour inspection par le Département des sciences médicales et nous demanderons plus tard des essais sur l'homme à la Food and Drug Asministration [FDA]", a-t-il ajouté. «Si la FDA donne son feu vert pendant l'été, le vaccin devrait être prêt à être utilisé par le public dans les neuf mois, soit au début de 2021.»

    «La Thaïlande pourrait être parmi les premiers pays à fabriquer un vaccin Covid-19. Nous prévoyons de partager la formule avec le monde entier, même si les Thaïlandais seront la priorité absolue. », a déclaré Anutin.

    Les installations de fabrication du vaccin ont déjà été préparées par Bionet, a-t-il ajouté.

    Le président de Bionet-Asia, Withoon Wonghankul, a déclaré que la société demanderait à la FDA l'autorisation de commencer simultanément des essais sur le singe et sur l'homme, ce qui devrait accélérer le processus.

    «Normalement, les essais de vaccins doivent être approuvés et complétés par étapes, des souris aux singes puis aux humains. Mais dans le cas de Covid-19, qui est une urgence, la FDA permettra les essais sur les singes et les humains simultanément », a-t-il déclaré.

    La Thaïlande a lancé des recherches sur six types de vaccin prototype Covid-19: ADN, ARNm, sous-unité protéique, Virus Like Particle (VLP), virus inactivé et vecteur viral.

    Plusieurs organisations publiques et privées se sont associées dans la recherche de vaccins, notamment Bionet-Asia, l'Université Mahidol, l'Agence nationale de développement des sciences et l'Université Chulalongkorn. Chula a rapporté de bons résultats dans ses essais de vaccins ARNm sur des singes et estime que son vaccin pourrait être prêt dès la mi-2021.

     

    https://forum.thaivisa.com/topic/1170004-thai-vaccine-could-be-ready-by-‘early-next-year’-says-anutin/

     

    imageproxy_php.jpg.d325cf8a109e17bf188534dd317dcced.jpg


  20. Mauvaise nouvelle pour ceux qui attendent de retourner dans leur bar favori de Pattaya.

    La réouverture des pubs et bars de Pattaya ne se produira pas maintenant malgré le feu vert du gouvernement.

    Il y a plusieurs raisons à cela, a déclaré Damrongkiat Phinitkarn, un responsable de la ville.

    Bien que les opérateurs soient prêts à suivre les règles, la plupart ne prendront pas la peine d'ouvrir du tout, a-t-il déclaré à 77kaoded.

    Une grande partie de leur réticence vient des 22 nouvelles règles sur ce que les clients peuvent et ne peuvent pas faire.

    Cela impliquerait du personnel et des dépenses supplémentaires. Ils faudrait obliger les client à marcher à certaines endroits et pas à d'autres, les empêcher de chanter et de danser. Cela ne vaut même pas la peine d'essayer. Ces mesures sont inapplicables.

    Les mesures de distanciation sociale à elles seules signifient que les bars ne seront plein qu'à 50% de leur capacité.

    Ensuite, il y a le coût supplémentaire des appareils de nettoyage et de surveillance de la santé.

    Et l'essentiel est que la plupart des pubs, bars et discothèques comptent sur une clientèle étrangère.

    Ils ne sont pas encore en Thaïlande et en attendant, de nombreux bars resteront fermés.

    Par ailleurs le feu vert national pour les bars s'entend avec la "permission de minuit" uniquement.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1169940-pattaya-bars-and-clubs-wont-open-despite-bans-ending/

     

    3pm.jpg.d8f960f2dbad010d32956290e1ea0dfc.jpg.0f1fd65d387208706746227d33319437.jpg


  21. L’économie thaïlandaise se contractera cette année de 8,1%, son pire résultat de tous les temps, car la crise de Covid-19 a eu un impact plus important à la fois sur l’économie du Royaume et sur l’économie mondiale, selon la Banque de Thaïlande (BOT).

    Mercredi 24 juin, la banque centrale a révisé à la baisse ses prévisions de croissance économique à moins 8,1 % par rapport à moins 5,3 % car Covid-19 a un impact plus important que prévu, a déclaré Titanun Malikamas, de la BOT

    Lors d'une réunion mercredi, la BOT a décidé de laisser le taux directeur inchangé à 0,5% comme prévu.

    Titanun a déclaré que les exportations et le tourisme en particulier seront plus durement touchés que prévu.

    La BOT a également révisé à la baisse ses prévisions de PIB pour 2021 à 3% par rapport à 5% prévus récemment.

    Cette année, les exportations devraient se contracter de 10,3% par rapport à une estimation antérieure d'une contraction de 8,8%, l'économie mondiale ayant également été durement touchée par la crise, a-t-il déclaré. Les importations devraient quant à elles chuter de 16,2% par rapport à 15%.

    La consommation privée diminuera de 3,6%, l'investissement privé plongera de 13%, tandis que l'inflation globale tombera à moins 1,7% par rapport à moins 1% prévu plus tôt. Le prix du pétrole brut est actuellement en moyenne de 35,1 $ le baril.

    Cette année, la Thaïlande ne verra que 8 millions de touristes étrangers sur les 15 millions précédemment estimés et contre 40 millions l'an dernier. On s'attend à ce que davantage de touristes arrivent dans la seconde moitié de 2021, en supposant que le vaccin Covid-19 soit largement disponible.

    «La banque centrale n'a pas encore pris en compte la possibilité d'une deuxième vague de Covid-19. Si cela se produisait, tous les chiffres seraient encore plus à la baisse », a-t-il déclaré, ajoutant qu'un assouplissement de la politique monétaire depuis le début de cette année et les dépenses budgétaires du gouvernement devraient aider l'économie dans une certaine mesure.

    Don Nakornthab, directeur principal de BOT, a déclaré que la contraction de 8,1% cette année est la plus profonde de l'histoire. Même pendant la crise financière de 1997, l'économie ne s'était contractée que de 7,6%.

    "La contraction économique au deuxième trimestre pourrait dépasser les 10 %, avant que l'économie ne commence à se redresser lentement", a déclaré Don.

    La stabilité financière est devenue plus fragile en raison de la crise économique.

    Cependant la BOT doit s'assurer que les entreprises et les ménages touchés ont accès aux prêts.

    Le baht se renforce car le dollar américain s'affaiblit.

    Parallèlement, les banques centrales du monde entier ont mis en œuvre des mesures qui ne manqueront pas d'encourager des flux de capitaux importants et volatils, en particulier en Thaïlande. La banque centrale suivra de près cette situation et prendra les mesures nécessaires en ce qui concerne le taux de change, car un baht fort nuira davantage au marché d'exportation, a-t-il déclaré.

     Les exportations thaïlandaises de mai chutent de 22,5% d'une année sur l'autre, mais les expéditions d'or augmentent

    BANGKOK (Reuters) - Les exportations de la Thaïlande en mai ont baissé de 22,5% par rapport à l'année précédente, soit le pire résultat depuis plus de 10 ans, en raison de l'impact de la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi le ministère du Commerce.

    "Les exportations pourraient prendre beaucoup de temps à se rétablir", a déclaré le responsable du ministère, Pimchanok Vonkorpon, ajoutant que les expéditions pourraient chuter de 5% cette année. En janvier-mai, les exportations ont diminué de 3,71% en glissement annuel.

    Cependant, les livraisons d'or ont bondi de 735% en mai par rapport à l'année précédente. Hors or, les exportations ont baissé de 27,8% d'une année sur l'autre.

    La Banque de Thaïlande (BOT) a récemment déclaré que les exportations d'or avaient incité la hausse du baht et qu'elle envisagerait des mesures.

    Le BOT pourrait assouplir davantage les règles sur les sorties de fonds et limiter certaines activités liées à l'or.

    "La BOT veut contrôler les transactions des négociants en or pendant les séances de nuit", a déclaré Tanarat Pasawongse, du groupe Hua Seng Heng. "Le marché est plus volatil pendant ces périodes", a-t-il déclaré.

    -- REUTERS

    et

    The Nation

     

     

    images REUTERS Silva

    2020-06-24T063619Z_1_LYNXMPEG5N0LL_RTROPTP_4_THAILAND-ECONOMY-TRADEFIGURES.JPG.ef1340b0fa15c8bd11e0a5a3811c70a8.JPG.7025f8b33bea5b0c8c4226a535db3834.JPG


  22. BANGKOK (Reuters) - La Thaïlande prévoit d'autoriser certains voyageurs étrangers à entrer dans le pays à partir de la semaine prochaine, car elle assouplit les restrictions imposées pour freiner la propagation du nouveau coronavirus, a déclaré mercredi un haut responsable.

    Le premier groupe d'étrangers qui se sont inscrits pour une quarantaine d'État de 14 jours comprend ceux qui ont un permis de travail, des investisseurs et des dirigeants d'entreprise, a déclaré Taweesin Wisanuyothin, porte-parole du Centre gouvernemental pour l'administration de la situation COVID-19.

    Les nouvelles mesures seront soumises à l'approbation du groupe de travail du gouvernement qui se réunira lundi, a-t-il dit, ajoutant que les touristes médicaux seraient également autorisés à entrer.

    Le régulateur thaïlandais de l'aviation a interdit les vols commerciaux internationaux jusqu'à fin juin, mais a déclaré que certains voyages pourraient reprendre en juillet.

    "Il n'y aura pas d'ouverture complète du ciel de sitôt parce que la pandémie se poursuit à l'échelle mondiale, mais des dispositions peuvent être prises. ", a déclaré Taweesin à Reuters.

    Les voyageurs d'affaires pour de courts séjours seront tenus d'avoir un certificat attestant qu'ils sont exempts de coronavirus, de posséder une assurance maladie et de permettre au personnel médical de les surveiller pendant leur séjour en Thaïlande.

    Les voyageurs, cependant, peuvent avoir du mal à obtenir ce certificat médial. 

    Les touristes en provenance de pays ayant des accords bilatéraux dits "bulles de voyage" seront autorisés en août, mais ils seront limités à un certain espace dans ce que le gouvernement appelle "des villas de quarantaine".

    Cette année, les arrivées à l'étranger ne devraient atteindre qu'environ 8 millions de personnes, en baisse par rapport au record de 39,8 millions enregistré l'an dernier, a indiqué la banque centrale.

    Jusqu'à présent, la Thaïlande a enregistré 58 décès liés au COVID-19 parmi 3 157 infections, dont 3 026 patients ont guéri.

    Mercredi, le gouvernement a également annoncé que les écoles et les bars rouvriraient également le mois prochain, mais avec des directives strictes en matière de santé.

    -- -- REUTERS

     

    Aussi autorisé à entrer à partir du 1er juillet : la main-d'œuvre qualifiée et les experts, les étrangers mariés à des Thaïlandais et des résidents permanents de Thaïlande, le personnel éducatif, les enseignants et les étudiants.

    Les touristes médicaux et de bien-être seront autorisés lorsque les établissements de santé et les hôpitaux seront prêts et auront reçu la norme Amazing Thailand Safety & Health Administration qui pourrait être mise en place le 1er juillet. Les régions du pays ouvertes pour ce groupe sont: Bangkok, Phuket, Hat Yai, Provinces de Chiang Mai et Chiang Rai

    https://forum.thaivisa.com/topic/1169832-some-foreigners-to-be-allowed-to-enter-thailand-from-july-1/

     

    Phuket le 11 mars (REUTERS)

    2020-06-24T090341Z_1_LYNXMPEG5N0ZP_RTROPTP_4_HEALTH-CORONAVIRUS-THAILAND-TOURISM.JPG.a06c6fa04fc69ac2cbc0beb9e15eb137.JPG.2b97bbbd230eba986bda3d22408cf9ad.JPG


  23. Le Département des enquêtes spéciales (DSI) enquête sur les activités d'un Britannique après que des plaintes ont été déposées par 18 personnes qui ont signé des contrats pour des propriétés dans 5 projets dans la région de Hua Hin.

     

    Ils affirment que le ressortissant britannique utilisait un prête-nom thaïlandais pour contourner les restrictions d'achat de terres par les étrangers.

    Le DSI a déclaré hier qu'aucune accusation n'avait encore été portée mais qu'il s'agissait de propriétés d'une valeur de 240 millions de bahts.

    L'entreprise faisait de la publicité concernant des maisons, puis les contrats étaient rompus et les bâtiments inachevés.

    Les victimes n'ont pas été en mesure d'installer l'eau courante et d'électricité en raison de certaines irrégularités dans les documents officiels.

    Tant des Thaïlandais que des étrangers font partie de ceux qui ont porté plainte.

    Le DSI a déclaré qu'il était compétent car il s'agissait d'une affaire pénale qui constituait un délit fiscal.

    Des photos du Britannique au centre des allégations, entouré par de nombreux officiers du DSI, ont été publiées sur le site de Naew Na.

    Le nom du Britannique n'a pas été donné mais le nom d'un lotissement a été mentionné (pas par nous).

    https://forum.thaivisa.com/topic/1169779-hua-hin-dsi-investigate-brit-using-thai-nominee-in-alleged-240-million-baht-property-crime/

     

    2pm.jpg.35b31e8ca3e9cc89957dd3def47dd004.jpg.417d888f7a8de717dfd1c58e9022474d.jpg


  24. Mardi 23 juin, le gouvernement a donné son feu vert à un projet de loi sur la prévention et la répression de la torture et des disparitions forcées, a déclaré la porte-parole du gouvernement, Rachada Thanadirek.

     

    Ce projet de loi vise à protéger chaque citoyen contre la torture ou la «disparition» par les agents de l'État et à rendre justice aux victimes. Il cible également les violations des droits de l'homme.

    Le projet de loi détermine les poursuites, les sanctions pour de tels actes et les directives de recours conformément aux normes internationales. Chaque cas sera traité par le Département des enquêtes spéciales (DSI), mais si des responsables du DSI sont eux-mêmes soupçonnés dans les cas dont ils s'occupent, l'enquête sera remise à la police.

    Les sanctions pour torture ou disparition forcée sont une peine d'emprisonnement d'un à 10 ans et une amende comprise entre 20 000 et 200 000 Bt.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1169741-draft-law-on-tackling-forced-disappearances-torture-gets-green-light/

    imageproxy_php.jpg.de114298112416a78c1896574853fada.jpg


  25. Les professionnels thaïlandais de l’hôtellerie craignent que le projet du gouvernement de passer du tourisme de masse et des routards aux riches signifie que les petites entreprises seront négligées.

    La semaine dernière, les autorités ont annoncé vouloir se placer sur le créneau du luxe. Les bulles de voyage ne seraient pas mises en œuvre en juillet et les vols internationaux pourraient ne pas reprendre avant septembre. Pour compenser, La Thaïlande prévoit de se détourner du tourisme de masse et de cibler les voyageurs dépensiers

    Anthony Lark, président de la Phuket Hotels Association (PHA), a souligné que les petits hôtels ont un rôle clé à jouer dans la relance du tourisme dans le pays. Il a expliqué: «C'est formidable de détourner les entreprises du tourisme de masse à long terme, mais la reprise doit également inclure les hôtels trois-et quatre étoiles, pas seulement les cinq étoiles. "

    Bill Barnett, fondateur de C9 Hotelworks, a fait écho affirmant qu'il y avait «trop d'hôtels trois étoiles en Thaïlande» .

    La Thaïlande ne devrait pas abandonner le tourisme de masse pour le secteur du luxe, selon David Barrett, consultant chez DBC Asia. Alors que «exploiter le segment du luxe n'est pas nouveau pour la Thaïlande», il a déclaré que les clients de «luxe» devraient être ciblés en parallèle avec le tourisme de masse.

    Cependant, il a averti que la Thaïlande devait s'abstenir de courir après chaque dollar d'un touriste. «Covid-19 offre à la Thaïlande l'occasion de réinitialiser et de construire un meilleur modèle de tourisme. Cependant, nous devons mieux gérer les ressources du royaume, protéger l'environnement et apprendre à dire «non» aux nouveaux projets hôteliers dans un marché sursaturé et «non» aux voyagistes qui ne tiennent pas compte de l'environnement », a déclaré Barrett.

    "Le contrôle faisait cruellement défaut dans le passé, ce qui a provoqué le sur-tourisme et la dévastation environnementale à cause des visites de groupe."

    La semaine dernière, le gouvernement thaïlandais a approuvé un plan de relance du tourisme intérieur de 22,4 milliards de bahts (718 millions de dollars) qui promet de bénéficier aux hôtels, aux entreprises de restauration, aux agences de voyage et aux compagnies aériennes nationales.

    Phuket sera un prototype de tourisme de luxe pour attirer les voyageurs médicaux et d'affaires - les premiers groupes autorisés à entrer en Thaïlande lorsque le pays rouvrira ses frontières aux arrivées internationales.

    La Thaïlande peut facilement fermer la porte au tourisme de masse mais cela ne fera pas venir automatiquement les VIP.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1169754-hoteliers-push-back-at-thailand’s-shift-to-target-high-end-tourists/Bangkok-1.jpg.8230fc4cb5e8bd2f943728228e419956.jpg.a4c350c0ee5fa363ca1de436e5ad0ea5.jpg