Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    15 106
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Huit balles tirées contre la voiture de Big Joke : la possible corruption dans les projets publics (machines biométriques et de voitures intelligentes) occupe une place centrale Un avocat a affirmé que la corruption présumée dans l'achat de matériel biométrique et de voitures intelligentes était au cœur de la fusillade contre la voiture de l'ancien chef de l'immigration, le lieutenant-général Surachate "Big Joke" Hakparn, lundi. Les deux projets - totalisant ensemble plus de 2 milliards de bahts - ont été annoncés par la police royale thaïlandaise et le bureau de l'immigration en particulier. Mais l'avocat Sitra Biabangkert a déclaré que Big Joke avait exprimé son opposition aux deux projets dans une lettre. Et il doit témoigner à la Commission nationale de lutte contre la corruption sur les deux projets. La Lexus de Big Joke reçu à huit balles lundi alors qu'il se trouvait dans un établissement de Suriwong. Les observateurs pensent que c'est un avertissement au charismatique ancien grand flic - ou même une tentative de meurtre. Sitra a déclaré sur Facebook que si Big Joke témoigne dans les affaires de matériel biométrique et d'acquisition de voitures intelligentes, il dénoncera l'activité illégale de ceux qui sont derrière les montages. Dans une référence à peine voilée à la Police Royale Thaïlandaise RTP, il a déclaré que l'affaire s'étendait au cœur de Pathumwan (le siège du RTP) et que Surachate en sait beaucoup. L'avocat a demandé aux médias de poser les questions pertinentes au chef de la RTP Pol Gen Chakthip Chaijinda : les tirs sont-ils liés à la corruption? Et comment une telle chose s'est-elle produite à Bangkok? Et les médias devraient demander à Surachate s'il a toujours l'intention de témoigner dans les affaires biométriques et de voitures intelligentes. Pendant ce temps, les commentaires énigmatiques de l'homme au centre du drame n'ont fait qu'alimenter la spéculation, note Thaivisa. Daily News a cité Big Joke disant que la vérité éclatera quand ils attraperont les hommes qui ont tiré sur sa voiture. Il a exhorté les médias à être patients. Il a dit qu'il faisait juste son devoir de conseiller spécial du Premier ministre. Il a été brusquement démis de ses fonctions au Bureau de l'immigration en avril dernier alors qu'on pensait à lui pour de hautes fonctions. Avant cela, sa carrière avait été fulgurante à la fois à l'immigration et à la police touristique. On s'est demandé pourquoi il avait été démis si vite et si violemment. Soit qu'il était corrompu, soit qu'il s'est opposé à la corruption, soit qu'il était le bouc émissaire de quelqu'un de plus haut placé. Surachate a déclaré au Daily News qu'il n'avait aucun doute sur le chef Chakthip et qu'il n'avait pas parlé au vice premier ministre Prawit Wongsuwan de la fusillade. Thaivisa note que Surachate et Prawit étaient connus pour avoir une relation étroite après que Prawit l'a aidé à faire carrière. Un article de Sanook a déclaré que la fusillade était une tentative d'assassinat. D'autres ont suggéré que ce n'était qu'une menace. Surachate a déjà déclaré à la police que cela n'avait rien à voir avec une femme ou un conflit d'affaires, des commentaires qui ne feront qu'ajouter à la spéculation selon laquelle il s'agit de quelque chose de potentiellement beaucoup plus sinistre. Il confirme les commentaires de l'enquêteur principal de cette affaire qui considère qu'une telle attaque de type mafieux au cœur de la ville pourrait être néfaste pour le tourisme et devrait être résolue rapidement. Thaivisa note que le Bureau de l'immigration - principalement par le biais de son bras médiatique Naew Na - a loué l'efficacité du système biométrique dans les aéroports et les frontières terrestres. Et les voitures intelligentes équipées de la technologie pour arrêter des étrangers en overstay ont également été mises en avant même si le nombre d'arrestations dans le cas du biométrique est très faible et quasiment inexistant dans le cas des voitures intelligentes dont personne ne comprend la particularité. On ne sait pas si Big Joke s'opposait à ses deux projets car il les trouvait inutiles ou bien s'il considérait que le processus d'acquisition était entaché de corruption. Quoiqu'il en soit, les deux systèmes ont été moqués dans certains milieux et d'aucuns prétendent qu'il s'agit de gaspillage de fonds publics "dont le seul but est de procurer des rétrocommissions". Il semble maintenant que Big Joke en sait beaucoup sur les deux projets - et certaines personnes peuvent vouloir l'empêcher de dire ce qu'il sait. https://forum.thaivisa.com/topic/1142252-big-joke-shooting-alleged-corruption-in-biometrics-and-smart-car-projects-take-center-stage/ "L'incident s'est produit juste avant l'appel à témoignages de la commission anti-corruption", a expliqué Big Joke. "Je ne veux viser personne, mais je veux juste que la vérité soit révélée parce que le projet a coûté à la nation plus de 2 milliards de bahts." Deux hommes armés sur une moto ont ouvert le feu sur sa voiture garée sur Surawong Road lundi soir avant de fuir les lieux. Personne n'a été blessé dans l'incident. S'adressant aux journalistes aujourd'hui, l'ancien flic superstar a critiqué la police pour sa lenteur. «Lorsque j'étais policier, je pouvais arrêter les criminels », a déclaré Surachate. "Ce cas n'est pas compliqué du tout, mais pourquoi ne l'ont ils pas résolu après trois jours ?" Il a également suggéré que la police disposait d'informations sur l'incident. « La police saurait qui c'est… J'ai les informations qui mènent aux suspects, mais je ne veux pas les divulguer maintenant », a déclaré Surachate. Le numéro deux de la police, Wirachai Songmetta, a déclaré que les tireurs étaient des professionnels, car les preuves suggèrent qu'ils avaient exploré le site à l'avance et semblaient savoir où se trouvait Surachate. Selon les documents du Bureau de l'immigration, le projet d'achat de 2,1 milliards de bahts a été lancé en 2015, avant que Surachate n'entre en fonction en 2018. Surachate a déclaré avoir dit au chef de police Chakthip Chaijinda en 2018 d'annuler le projet après des retards de livraison et d'autres défauts. Le chef de l'immigration actuel, Sompong Chingduang, n'a pas pu être joint pour commenter. "Je ne suis pas en mesure de parler aux médias. Les entretiens doivent d'abord être approuvés par mes superviseurs », a déclaré le colonel Chakthip, numéro un de la police. On ne sait pas à quels superviseurs il faut référence. Surachate était largement considéré comme un successeur potentiel de Chaktip avant son éviction sensationnelle. http://www.khaosodenglish.com/news/crimecourtscalamity/2020/01/08/big-joke-says-he-is-targeted-for-refusing-to-sign-biometric-project/ Au poste de police ce 8 janvier
  2. Le Conseil des ministres a approuvé mardi 7 janvier un montage financier de plus de 100 milliards de Bt pour soutenir les petites et moyennes entreprises en difficulté, notamment une exonération fiscale pour les PME qui restructurent leurs prêts auprès des banques. Alors que les PME connaissent un risque élevé de faillite en raison des tensions commerciales américano-chinoises, de l'incertitude de l'économie mondiale, de la contraction des exportations et du renforcement du baht, le Cabinet a approuvé mardi un plan d'assistance proposé par le ministère des Finances. C'est Lavaron Sangsnit, du Bureau de la politique budgétaire, qui l'a déclaré lors d'une conférence de presse. Pour ceux qui ont besoin de plus de liquidités pour gérer leur entreprise, la société thaïlandaise Thai Credit Guarantee Corporation (TCG) a mis en place une facilité de garantie de crédit d'une valeur pouvant atteindre 60 milliards de bahts. Sont éligibles ceux qui ont un potentiel commercial mais dont la capacité de remboursement de la dette a diminué, ceux qui figurent sur la liste des prêts non performants, ou ceux qui restructurent leurs dettes auprès des banques. La Banque d'épargne du gouvernement (GSB) offrira aux banques commerciales des prêts bonifiés d'une valeur allant jusqu'à 15 milliards de bahts à 0,1% par an. Ces banques factureront ensuite aux PME un taux d'intérêt inférieur au taux du marché, ou à 4% pour un prêt de sept ans. Les banques pourraient accorder des prêts aux PME qui ont réussi à restructurer leur dette. Le GSB lancera également des PME Extra Liquidity avec des prêts de 50 milliards de Bt. Chaque emprunteur pourrait obtenir jusqu'à 50 millions de thb avec un taux d'intérêt plus bas. La Banque de développement des petites et moyennes entreprises de Thaïlande offrira des prêts bonifiés d'une valeur de 5 milliards de thb aux micro-PME. La banque des PME facturera un intérêt de seulement 1% par an, une durée maximale de prêt de sept ans et un délai de grâce d'un an pour le paiement du capital. Les emprunteurs éligibles sont ceux qui ont un potentiel commercial ou ceux qui ont une dette restructurée. La banque des PME offrira également des prêts d'un montant maximum de 20 milliards de thb aux PME, visant à promouvoir l'économie locale. La Krung Thai Bank, propriété de l'État, augmentera ses prêts aux PME de 10 milliards de thb, ce qui portera le total des prêts à 60 milliards de bahts. Le taux d'intérêt commencera à 4 pour cent par an. La Thai Bankers ’Association aidera les PME à restructurer leur dette. Chaque banque se fixera comme objectif de soutenir les PME Mesures fiscales pour soutenir les PME. L'exonération des taxes, y compris l'impôt sur le revenu, la taxe sur la valeur ajoutée, la taxe professionnelle spécifique sera appliquée pour la transaction d'actifs. Les entreprises qui subissent une restructuration de leur dette sont exonérées de l'impôt sur le revenu, de la taxe sur la valeur ajoutée, de la taxe professionnelle spécifique pour les transactions immobilières connexes. Les personnes engagées dans une restructuration de la dette bénéficieront d'une réduction des frais afférents. La liste de ces mesures n'est pas exhaustives, certaines étant très techniques. https://forum.thaivisa.com/topic/1142226-cabinet-okays-bt100-billion-package-to-assist-struggling-smes/ Lavaron
  3. Le mot demi-tour peut prêter à confusion. Ici le mot demi-tour ne correspond pas à un demi-tour tel qu'employé en français mais à la notion locale de "U-Turn" ou roulette thaïlandaise. Les médias thaïlandais ont rapporté qu'un Britannique de 71 ans sur une moto est décédé lundi après une collision avec une voiture lors d'un demi-tour dans la province de Sa Kaeo. L'homme s'appelait David Denis (nom de famille omis) et vivait à proximité avec sa famille thaïlandaise. La police de Wang Nam Yen et les sauveteurs appelés sur les lieux, route 317 (Sa Kaeo à Chanthaburi Road), ont trouvé une Toyota Vios qui avait percuté un panneau de signalisation. Un peu plus loin se trouvait une moto Honda blanche couchée sur le côté. Il y avait des taches de sang sur la route. 77kaoded a déclaré que la victime faisait demi-tour quand elle a été fauchée. Des soins d'urgence ont été donnés sur les lieux et l'homme a été transporté à l'hôpital mais est décédé par la suite. Une autopsie a été ordonnée et l'ambassade britannique a été informée. Une enquête est en cours. L'accident s'est produit au demi-tour / U-turn de Wat Wang Daeng. Des funérailles devraient avoir lieu localement. https://forum.thaivisa.com/topic/1142261-sa-kaeo-brit-71-living-in-thailand-killed-while-making-u-turn-on-motorcycle/
  4. Qualité de l'air dangereuse dans certains quartiers de Bangkok Le niveau de particules de poussière PM2,5 dans l'air à Bangkok et dans les environs a largement dépassé la norme de sécurité, mercredi 8 janvier, selon le Département de la lutte contre la pollution. Les autorités ont signalé que le niveau actuel dépasse la norme de sécurité de 35 μg / m3 et n'est pas sain pour les groupes sensibles tels que les personnes souffrant de maladies respiratoires ou cardiaques, les personnes âgées et les enfants, qui devraient limiter les efforts prolongés. Une quinzaine de quartiers sont dangereux en raison des particules de poussière de PM2,5 supérieures aux normes de sécurité. Il s'agit des districts de Bangkhuntian, Bangna, Pathumwan, Thonburi, Ladprao, Wangthonglang, Pakkred et Din Daeng à Bangkok; Districts de Kloang Luang et Klong Neung dans la province de Pathum Thani; Districts de Phrapradaeng et Paknam dans la province de Samut Prakarn; Districts de Krathumbaen et Mahachai dans la province de Samut Sakhon et district de Meuang dans la province de Nakhon Pathom. https://forum.thaivisa.com/topic/1142262-air-quality-unsafe-in-some-bangkok-areas/ Les autorités sous-estiment la pollution, aussi quand elles l'admettent, c'est que le niveau réel atteint est grave. Les autorités utilisent leur propre application. Mais si l'on en croit airvisual lié à Green Peace, la situation est la suivante, ce matin à 10h15. Aucun quartier en vert ni même en jaune. C'est grave partout. L'an passé la municipalité avait, à pollution égale, fermé les écoles pendant deux jours afin de faire redescendre les niveaux. Avec succès. On ne sait pas si la pollution intense que tout le monde ressent et le possible rationnement de l'eau vont favoriser le tourisme.
  5. Les Thaïlandais doivent prendre moins de douche alors que la sécheresse s'aggrave BANGKOK (Reuters) - Le Premier ministre thaïlandais Prayuth Chan-ocha a exhorté mardi la population à fermer les robinets et à se doucher moins pour faire face à une sécheresse qui affecte le nord et le centre de la Thaïlande. La semaine dernière, l'autorité des eaux de Bangkok a déclaré que l'eau du robinet de la capitale devenait saline alors que l'eau de mer remonte le cours du fleuve Chao Phraya presque asséché. Le fleuve fournit une grande partie de l'eau du centre de la Thaïlande. Le cabinet a convenu mardi de dépenser 3 milliards de bahts (100 millions de dollars) dans des forages et des tuyaux pour extraire les eaux souterraines afin de soulager les effets d'une sécheresse qui devrait s'aggraver au cours des prochains mois, a déclaré à la presse une porte-parole du gouvernement. La saison sèche en Thaïlande a commencé en novembre et dure généralement jusqu'en avril, bien que cette année les autorités disent qu'elle pourrait se poursuivre jusqu'en juin. L'état de sécheresse a été déclarée dans 14 provinces des régions agricoles du centre, du nord et du nord-est. «S'il vous plaît, aidez tous à économiser l'eau. Fermez tous les robinets. Utilisez moins d'eau », a déclaré Prayuth. «Réduisez le brossage des dents et le temps de la douche d'une minute.» Le niveau des réservoirs étant bas, le gouvernement a également demandé aux agriculteurs de certaines provinces proches du bassin de la rivière Chao Phraya de ne pas cultiver de riz hors saison. https://forum.thaivisa.com/topic/1142199-thais-asked-to-shower-less-as-drought-worsens/ Il suffit de fermer le robinet d'eau pendant qu'on se brosse les dents et ainsi on peut se brosser les dents le temps qu'on veut. Beaucoup se brossent les dents sous la douche. On ne sait pas si les 40 millions de touristes devront aussi se rationner. L'an passé un statue habituellement sous l'eau était réapparu en raison de la sécheresse. REUTERS
  6. Le groupe Lufthansa étend sa capacité passagers sur sa liaison Bangkok-Francfort en utilisant le plus grand avion du monde, l'Airbus A380. C'est le seul transporteur européen exploitant l'A380 vers la Thaïlande. La compagnie aérienne a déclaré que le service cible à la fois les clients thaïlandais et les étrangers vers la Thaïlande à la recherche d'une expérience de vol unique sur long-courriers. Stefan Molnar, directeur général du groupe Lufthansa pour la Thaïlande et pays voisins, a déclaré: "Lufthansa reste très engagée et confiante en Thaïlande. C'est un marché très important pour nous. L'année dernière, nous avons accueilli 800 000 passagers sur les vols à destination et en provenance de Thaïlande. Nous sommes certains que le nombre de passagers en provenance de la Thaïlande continuera de croître . » Actuellement, le groupe Lufthansa dessert la Thaïlande avec quatre compagnies aériennes: Austrian, Swiss, Eurowings et Lufthansa. Ensemble, elles offrent à leurs clients 31 vols hebdomadaires entre la Thaïlande et certaines des villes les plus importantes d'Europe: Francfort, Vienne, Zurich et Munich. Lufthansa a déjà augmenté sa capacité en passant du Boeing 747-400 à l'Airbus A380 au cours de l'hiver 2017-2018. C'est la troisième saison que Lufthansa exploite un A380 sur la route Francfort-Bangkok. La compagnie aérienne a déclaré que la première classe offre seulement huit sièges. La classe affaires A380 offre 78 sièges sur tout le pont supérieur de l'avion. Une des principales compagnies aériennes au monde, Lufthansa propose plus de 5 200 vols hebdomadaires et dessert actuellement environ 200 destinations dans 74 pays à partir de ses hubs de Francfort et de Munich. https://forum.thaivisa.com/topic/1142151-lufthansa-deploys-airbus-a380-to-increase-capacity-on-flights-to-thailand/
  7. La prison de Phitsanulok compte plus de 700 détenus sur 3 500 avec des rythmes cardiaques anormaux, a déclaré le ministre de la Justice Somsak Thepsutin lundi 6 janvier dans le cadre d'une enquête sur la mort de quatre prisonniers. Il a déclaré que 690 détenus avaient le cœur qui battait à 80 pulsations par minute et le cœur de 32 détenus bat 130 fois par minute. Par ailleurs, 30 ont un niveau élevé d'hormone thyroïdienne. Il est possible que le décès de 4 prisonniers soit dû à un trouble thyroïdien. Le ministre a ordonné que la cause des décès des quatre prisonniers soit examinée sous toutes les coutures y compris l'aspect sanitaire de l'alimentation fournie à l'intérieur de la prison. Les autorités préféreraient que les 4 décès ne soit pas liés à un goitre toxique car un examen de la thyroïde coûte cher - environ 300 Bt par détenu - et il y a 370 000 détenus dans les 146 prisons du pays, a-t-il déclaré. 370 000 prisonniers c'est encore plus que les défenseurs des droits de l'homme ne le craignait car, au delà de 200 000 détenus, les prisons thaïlandaises sont pleines. Par ailleurs, c'est l'un des taux prisonniers / population les plus élevés du monde. Le ministre a ajouté que c'est une faute professionnelle de la direction qui a entraîné la mort des quatre prisonniers. Une équipe médico-légale vérifie si les décès ont été causés par une intoxication alimentaire. Les résultats prendront deux semaines. Le ministre annonce une possible action en justice contre les fournisseurs de nourriture et les autorités pénitentiaires en cas de négligence. Il est surpris par le fait que les quatre prisonniers sont morts simultanément. Il évoque un manque de potassium qui aurait pu être causé par la drogue et l'alcool, deux denrées interdites en prison. https://forum.thaivisa.com/topic/1142141-many-inmates-in-phitsanulok-prison-have-abnormal-heartbeats-minister/
  8. Le nombre record de victimes de la traite des êtres humains en Thaïlande suscite des inquiétudes concernant leur prise en charge BANGKOK (Fondation Thomson Reuters) - La Thaïlande a secouru un nombre record de 1 807 victimes de la traite des êtres humains l'année dernière, mais les militants ont déclaré lundi s'inquiéter de la capacité du pays à soutenir les victimes. Le nombre de victimes secourues n'étaient que 622 en 2018, alors que le précédent record était de 982 en 2015, selon les données du gouvernement. Environ 60% des personnes secourues l'année dernière étaient des femmes et la plupart faisaient l'objet d'un trafic lié au travail. Près des trois quarts d'entre eux étaient des Birmans à destination de la Malaisie voisine, a indiqué la police. La Thaïlande a intensifié ses efforts pour lutter contre le trafic ces dernières années, après les scandales dans l'industrie de la pêche et de l'élevage des crevettes, ainsi que dans le commerce du sexe. Des industries qui rapportent des milliards d'euros. La forte augmentation du nombre de victimes découvertes par les autorités pourrait être préjudiciable aux neuf refuges gérés par le gouvernement, ont déclaré des avocats et des militants. "Cela met à rude épreuve le budget et affecte la capacité du personnel ... à fournir un soutien ... surtout quand il y a déjà peu de personnel", a déclaré Papop Siamhan, un avocat indépendant ayant une expertise en la matière. Ceux qui sont identifiés comme victimes de la traite peuvent choisir de recevoir de l'aide du gouvernement, ce qui comprend le fait de rester dans un refuge et d'être indemnisé par un fonds public pendant un temps. Les victimes ont également droit à une assistance juridique et à des possibilités d'emploi en attendant le procès de leur bourreau pour témoigner ou leur expulsion. Pourtant, Chonticha Tangworamongkon, de la Fondation pour les droits de l'homme, a déclaré qu'elle craignait qu'un nombre croissant de victimes traumatisées ne peinent à recevoir des soins individualisés. «Lorsqu'un grand nombre de personnes arrivent au refuge, il est difficile de leur accorder les soins auxquels elles ont droit. », a déclaré Tangworamongkon, dont l'organisation fournit une assistance juridique gratuite aux victimes de la traite. La Thaïlande abrite environ 4,9 millions de migrants (bien au delà des 3 millions revendiqués par les autorités), ce qui représente 10% de sa main-d'œuvre du pays, selon les Nations Unies. La plupart viennent de pays voisins plus pauvres comme le Myanmar, le Cambodge et le Vietnam et sont vulnérables à la traite, affirment les militants. La Thaïlande a également annoncé lundi une campagne pour identifier et combattre le travail des enfants dans les stations-service, en partenariat avec PTT, le plus grand distributeur du pays. Dans ce cas, les mineurs sont des Thaïlandais pauvres. "Les stations-service sont à risque ... car certaines emploient encore des enfants dans leurs équipes de nuit", a déclaré un fonctionnaire du ministre du Travail, le lieutenant-général Nanthadet Meksawat. La Thaïlande abrite environ 610 000 esclaves modernes - plus de 1 % de sa population de 69 millions d'habitants - selon le Global Slavery Index du groupe de défense des droits Walk Free Foundation. -- REUTERS https://forum.thaivisa.com/topic/1142071-record-number-of-trafficking-victims-in-thailand-raises-concerns-over-care/
  9. Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a appelé tous les Thaïlandais, quelles que soient leurs divergences politiques, à cesser de se chamailler et à ne pas répandre la haine. Il leur demande d'utiliser les mécanismes de la démocratie pour aider à construire le pays. Dans son discours aux médias, au siège du gouvernement, le Premier ministre a déclaré qu'il souhaite que le pays progresse et ne soit pas entraîné en arrière, ajoutant qu'il s'est consacré au cours des six dernières années à travailler pour le bien du pays et du peuple «sans aspiration au pouvoir» «Qui a dit que la politique concernait le pouvoir et les intérêts personnels ? Je ne veux pas de pouvoir ou d'intérêts particuliers. Pourquoi ne me font-ils pas confiance? », A-t-il demandé, de façon rhétorique. Il a déclaré qu'il n'avait jamais cessé de réfléchir à la manière de résoudre les problèmes et que cela ne le dérangerait pas s'il était réprimandé, ajoutant qu'il était prêt à s'expliquer ou à aller en justice s'il était accusé de corruption. Il a toutefois noté que la plupart des propos sur la corruption présumée de son administration n’étaient pas étayés et avaient pour but d’inciter à la haine. «Est-il temps de semer les graines de la haine? L'étalage de boue ne résoudra rien », a-t-il déclaré. «Je voudrais dire que ça suffit. Aidons à construire le pays. Écoutons ce que le gouvernement a fait et quels progrès cela a apporté. Si les critiques ne sont pas satisfaits, qu'ils le disent et le gouvernement tentera de résoudre les problèmes », a-t-il déclaré. Le Premier ministre a également exhorté ses opposants à ne pas utiliser les réseaux sociaux pour le discréditer ainsi que son administration "parce cela ne fait pas partie du processus judiciaire", ajoutant que personne ne viendrait à son secours s'il avait commis une infraction. Concernant les médias, le Premier ministre a soutenu qu'il n'avait jamais abusé de son pouvoir pour persécuter ou intimider les médias, bien qu'il ait été critiqué par les chroniqueurs et caricaturistes au cours des cinq dernières années. «Si les médias font quelque chose de mal, ils seront traités conformément à la loi. Je n'ai pas besoin de donner des ordres. Si nous n'utilisons pas les lois comme fondement du pays, ce ne sera pas un pays, mais quelque chose de plus primitif », a déclaré le Premier ministre. https://forum.thaivisa.com/topic/1142062-pm-urges-all-thais-to-stop-“bickering”-and-help-build-the-country-instead/
  10. PHUKET: Un moine (il était moine au moment des faits et ne l'est plus) est impliqué dans un accident de la route en état d'ivresse qui a fait deux morts Le Capt Adul Deenonpho de la police de Phu Wiang a confirmé au Phuket News que les policiers avaient arrêté M. Noppadon Naononthong le 6 janvier à cause de son implication dans un délit de fuite la veille. Noppadon, 52 ans, était moine depuis 17 ans. Il a été inculpé de conduite dangereuse avec facultés affaiblies. Il a causé une collision avec une moto tuant les deux passagers puis a commis un délit de fuite. Noppadon est détenu au poste de police de Phu Wiang, en attente de son transfert à la prison du tribunal de Chumphae ce 7 janvier. Le Capt Adul a expliqué que dimanche 5 janvier après-midi à 15 h 40, Noppadon conduisait près de Phu Wiang. En s'approchant d'un virage sur la route près de la mairie de Baan Reu, il a tenté de dépasser un autre véhicule et est entré en collision avec une moto qui arrivait en sens inverse. La moto était conduite par M. Thanakorn Peunsaen, 19 ans, et sa passagère était Mlle Wikanda Resatan, 18 ans. Tous deux ont été grièvement blessés et retrouvés allongés sur la route par un passant. Un enseignant de l'école voisine de Phu Wiang Wittayakom, avec l'aide de la page Facebook «Khao Khon Phu Wiang», a alerté les secours. M. Thanakorn et Mlle Wikanda ont été transportés d'urgence à l'hôpital de Phu Wiang où ils ont ensuite été déclarés morts. Noppadon n'était plus sur les lieux lorsque les secours sont arrivés car il a pris la fuite après l'accident. Un témoin a suivi la voiture de Noppadon jusqu'au temple voisin et a appelé la police. À son arrivée au temple à 16 h 20, la police a trouvé un moine agissant de façon suspecte qui sentait l'alcool. Les policiers ont également découvert un pickup avec des dommages importants à l'avant, garé à proximité du logement du moine. Un autre moine a confirmé à la police que le véhicule appartenait à Noppadon. La police a pu relier le pickup de Noppadon à l'accident, car une pièce s'était détachée à la suite de la collision et avait été retrouvée sur les lieux. Un test d'alcoolémie a prouvé que Noppadon avait 1,6 gr d'alcool dans le sang. On lui a demandé de se "défroquer" afin d'être poursuivi. https://forum.thaivisa.com/topic/1142117-drunk-monk-involved-in-hit-and-run-which-kills-two-teenagers/
  11. Six aéroports thaïlandais ont pris leurs dispositions devant la situation de pneumonie virale sévissant dans la ville chinoise de Wuhan en installant des points de contrôle internationaux des maladies transmissibles. Suite au dispositif mis en place, des points de contrôle préliminaires sont chargés de surveiller 10 vols provenant de Wuhan vers quatre grands aéroports thaïlandais. Les Aéroports de Thaïlande (AOT), qui assurent la gestion des six grands aéroports de ce pays, ont été saisis par le ministère du contrôle des maladies que le gouvernement chinois menait des investigations sur la maladie et son origine probable, a indiqué le président des AOT, Nitinai Sirismatthakarn. D’après les conclusions de l’examen préliminaire, ce n’est pas le virus courant de la grippe, ni celui de la grippe aviaire, ni celui d’autres fréquentes maladies respiratoires. Les six aéroports sous la tutelle des AOT supervisent et suivent la situation en sollicitant une collaboration afin que les vols atterrissent à des points précis où le point de contrôle de la maladie a été installé. A ce niveau et avant que les passagers ne se dirigent vers le point de contrôle de l’immigration, la température corporelle sera relevée dans l’objectif d’identifier les porteurs de virus suspects. Les AOT ont aussi pris d’autres mesures comme la hausse de la fréquence du nettoyage des toilettes et la mise à disposition d’un médecin ou d’un agent de santé pour les personnes voyageant à partir de zones de risque, qui présentent des symptômes comme les maux de gorge, l’écoulement nasal, la fièvre et la toux et dont l’état est susceptible de se compliquer au niveau d’un aéroport. 59 cas de pneumonie virale de cause inconnue ont été enregistrés à Wuhan, ont précisé dimanche les autorités sanitaires locales. D’autres Etats, à l’instar de Singapour, Taïwan, la Corée du Sud et la Malaisie, ont également adopté des mesures d’urgence similaires pour réduire les risques de contamination. http://courrierstrategique.com/15503-controles-sanitaires-renforces-dans-les-aeroports-thailandais-suite-a-une-vague-de-pneumonie-en-chine.html
  12. La sécurité est renforcée dans les ambassades américaines et iraniennes à Bangkok après qu'une frappe de drones américains a tué le chef militaire iranien Qassem Suleimani vendredi et que Téhéran a juré de se venger sur des intérêts américains, sans préciser où. La police royale thaïlandaise et la police métropolitaine ont ordonné à leurs hommes de renforcer la sécurité, notamment des patrouilles 24h / 24, dans les ambassades, les résidences des ambassadeurs et les domiciles d’autres personnalités importantes. Le commandant de la division 5 de la police métropolitaine, le général Samart Srisiriwiboonchai, a déclaré lundi 6 janvier que l'ambassade d'Iran, située à Thong Lo, et l'ambassade des États-Unis à Lumpini étaient sous sa responsabilité. Dimanche, un certain nombre de citoyens iraniens ont placé des fleurs près d'une grande photo de Suleimani devant l'ambassade du pays en signe de deuil. Ils ont pris rendez-vous le 9 janvier pour une nouvelle cérémonie. En tant que pays ouvert, la Thaïlande héberge un grand nombre d'Américains et d'Iraniens. https://forum.thaivisa.com/topic/1141982-security-beefed-up-at-iran-us-embassies/
  13. 7-Eleven offre des millions car les Thaïlandais utilisent moins de sacs en plastique. Le groupe CP qui possède 7-Eleven a fièrement annoncé avoir fait don de 134 millions de bahts aux hôpitaux du pays car les Thaïlandais ont utilisé près d'un milliard de sacs en plastique de moins au cours de l'année dernière. CP a félicité des Thaïlandais et sa propre campagne "Go Green 7". CP a déclaré que les sacs en papier seraient utilisés à la place dans toutes les zones touristiques du pays pour montrer son attachement à l'environnement. CP a déclaré avoir fait don de l'argent à l'hôpital Sirirat, aux hôpitaux locaux et aux hôpitaux des 77 provinces de Thaïlande après avoir constaté une réduction de l'utilisation des sacs en plastique. Les clients ont utilisé 998 millions de sacs de moins en 2019 par rapport à 2018. L'économie reste modeste, car cela ne représente qu'un (ou deux) sac économisé par personne et par mois. CP ajoute que des sacs en tissu étaient disponibles à un prix raisonnable dans leurs magasins et que des sacs en papier seraient utilisés dans les zones où il y a beaucoup de touristes. https://forum.thaivisa.com/topic/1141953-7-eleven-donate-millions-after-thais-use-less-plastic-bags-but-are-paper-bags-for-tourists-worse-than-plastic/ Thaivisa en anglais fait remarquer qu'utiliser un sac en papier -usage unique- est bien plus polluant qu'un sac en plastique. Voici ce que dit Maxiscience en français à ce sujet. https://www.maxisciences.com/pollution/sac-plastique-coton-ou-papier-quelle-est-vraiment-la-meilleure-solution_art42586.html
  14. Udon: Un "papa gâteau" tue sa femme et ses enfants adultes puis se pend à un manguier dans le jardin Un garde de sécurité décrit par son beau-père comme un papa charmant et attentionné s'est acharné sur sa femme et ses deux filles adultes avec une matraque en bois dans la maison familiale du district de Phen. Il s'est ensuite pendu à un manguier dans le jardin. À l'intérieur de la maison, on a découvert une scène horrible. Près des cadavres se trouvait un plateau avec de l'encens et des fleurs. À l'extérieur des toilettes se trouvait une lettre détaillée, en thaï, s'excusant et essayant d'expliquer pourquoi cette tragédie s'était produite. Les voisins n'ont rien fait pour aider après avoir entendu une dispute et des cris. Ils pensaient que c'était le bruit des chiens et des chats. La police de Phen a trouvé une foule importante de voisins après avoir été appelés dimanche dans la maison à deux étages de Chiang Wang dans la province d'Udon Thani, a rapporté Sanook. Thaisan, 50 ans, était pendu à une corde de nylon attachée à une branche de manguier. À l'intérieur de la maison, il y avait du sang dans la cuisine. Dans la grande pièce se trouvaient les corps de sa femme Watcharaporn, 50 ans, et de ses filles Khachaporn, 23 ans, et Sasithorn, 19 ans. Un morceau de bois taché de sang de 50 cm de long a été trouvé à côté des corps. Au pied des corps se trouvait un plateau avec de l'encens, des fleurs et une bouteille de liquide. Les femmes étaient décédées depuis au moins 6 heures. Devant de la salle de bain, il y avait une lettre. Dans la lettre, Thaisan présentait ses excuses à ses frères et sœurs pour les conséquences de son acte. Il a mentionné les dettes liées à l'envoi des filles à l'université, une voiture achetée en leasing et seulement 60 000 bahts restants. Dans la lettre, Thaisan explique qu'il avait espéré que la fille aînée serait en mesure d'aider à payer les frais universitaires de la cadette. Mais elle n'avait pas trouvé de travail après l'obtention du diplôme. Cela méritait la peine de mort et Il avait donc décidé de tuer tout le monde. Bunruam, 62 ans, une voisine a déclaré qu'elle avait entendu le bruit d'un homme et d'une femme se disputant alors qu'elle s'occupait de son buffle à 19 heures samedi soir. Il y avait aussi des appels à l'aide mais elle n'a rien fait pour intervenir. D'autres voisins ont entendu quelque chose mais pensaient que c'était des chats et des chiens. Personne n'est allé aider jusqu'à ce que quelqu'un a vu Thaisan pendu à l'arbre derrière le portail verrouillé de la propriété. Le grand-père des deux jeunes femmes Bunjan, 76 ans, a déclaré que son gendre était agent de sécurité et que sa fille était employée au centre Mom Mai à Phen. Leur fille aînée avait terminé un diplôme en technologie alimentaire à l'Université Khon Kaen et la plus jeune en était en première année dans la même université. Il a dit que Thaisan était un gars adorable qui a fait tout ce qu'il pouvait pour aider sa femme et ses enfants, notamment en empruntant 2 millions de bahts pour leurs études supérieures. Mais quand il avait de l'alcool dans le sang, il devenait quelqu'un d'autre. Choqué, il affirme qu'il n'aurait jamais cru que Thaisan puisse faire une telle chose. Si seulement Thaisan avait évoqué ses problèmes avec ses proches, rien de tout cela ne serait arrivé, a-t-il dit. https://forum.thaivisa.com/topic/1141949-udon-lovely-father-murders-wife-and-grown-children-then-hangs-himself-from-mango-tree-in-the-garden/
  15. Dans le sud du pays qui connaît actuellement une frénésie de construction, un chantier de sept étages s'est effondré vendredi. Des dizaines d'ouvriers et de leurs proches présents sur place ont été blessés ou sont morts sous les décombres. Au moins 36 personnes ont péri dans l’effondrement d’un hôtel en construction dans le Sud du Cambodge, vendredi. 23 autres personnes ont été extraites vivantes des décombres, et ce nombre n'augmentera plus : le Premier ministre Hun Sen a annoncé ce dimanche que les recherches de survivants sont désormais terminées. Des centaines de militaires et d’ouvriers se sont mobilisés durant plus de 40 heures ce week-end à l'aide de pelleteuses, marteaux piqueurs et scies électriques. Le Cambodge connaît actuellement une frénésie de construction. Hôtels, gratte-ciels et casinos s’édifient dans des conditions de sécurité peu rigoureuses. Ce travail dur et souvent dangereux est effectué par 200 000 ouvriers du bâtiment environ, la plupart non qualifiés et non protégés par des syndicats, selon l’Organisation internationale du travail (OIT). Des associations de défense des droits des travailleurs soulignent que les standards de sécurité peu élevés accroissent les risques d’accidents, d’autant que les sites de construction servent souvent d’habitations provisoires pour les ouvriers et leurs familles. A Kep, dans le sud du pays, c'est un immeuble de sept étages qui était en construction. L'ouvrier Ei Kosal a raconté samedi que lui, son épouse et deux autres femmes étaient en train de prendre leur repas dans le chantier lorsque l’immeuble s’est effondré. Les deux femmes ont été écrasées et sont mortes immédiatement. «Je ne m’attendais pas à survivre. C’est comme si j’étais né une nouvelle fois», estime Ei Kosal alors qu’il récupérait à l’hôpital. Le Premier ministre cambodgien a promis aux familles des victimes une enveloppe de 50 000 dollars pour chaque personne décédée et de 20 000 dollars pour chaque personne blessée dans cette «tragédie». Il a affirmé aux journalistes que le responsable du chantier était mort dans cet accident et que le propriétaire du bâtiment avait été arrêté. https://www.liberation.fr/planete/2020/01/05/cambodge-36-morts-dans-l-effondrement-d-un-hotel-en-construction_1771702
  16. La plupart des répondants à un récent sondage sont d’accord avec la suggestion du président de la Chambre, Chuan Leekpai, selon laquelle, si la Constitution devait être modifiée, les cinq hauts gradés militaires et le chef de la police nationale ne devraient pas être nommés sénateurs d’office. Selon Super Poll (accusé d'être pro-militaires), 75,4% des personnes interrogées conviennent que les six militaires les plus importants, à savoir le commandant suprême, les commandants de l'armée de terre, de la marine et de l'aviation et le chef de la police nationale, ne devraient pas être nommés automatiquement sénateurs, car leur rôle de responsables de la sécurité nationale n'est pas lié au rôle législatif du Sénat, et qu'il n'est pas approprié pour eux de recevoir des salaires de deux sources d'État. Cependant, 24,6% des personnes interrogées s’opposent à cette suggestion, non pas qu'ils considèrent que ces 5 personnes doivent être sénateurs mais parce qu'elles pensent que cette question est insignifiante et ne souhaitent pas voir le pays se diviser sur la modification de la Constitution. Le directeur du Super Poll, M. Noppadol Kannikar, note que l'enquête montre un changement d'opinion concernant le sort du parti Future Forward, qui risque d'être dissous par la Cour constitutionnelle, et la réécriture de la Constitution, ce qui, a-t-il dit, est inquiétant. En ce qui concerne le sort du parti Future Forward, le sondage montre que le nombre de personnes indifférentes à la question a chuté à 42,8% contre 77,4% précédemment, tandis que 30,7% ont déclaré que la dissolution du parti n'augurerait rien de bon. Le sondage montre également que moins de personnes sont optimistes quant à l'avenir immédiat du pays, passant de 68,5% en octobre dernier à 52,2% aujourd'hui. Si les résultats du sondage sont une indication de l’humeur du public, M. Noppadol a déclaré que le gouvernement devrait faire quelque chose rapidement pour que les gens se sentent bien "sinon il sera trop tard". M. Noppadol a toujours avoué soutenir les militaires. Super Poll a sondé les opinions de 1 162 personnes du 2 au 4 janvier. Ce sondage indique d'autres signes inquiétants pour le gouvernement, car ses partisans sont désormais à 34% et ses adversaires à 36,6%. La plupart des partisans du gouvernement sont des gens qui ne sont pas d’accord avec l’opposition et qui tirent profit des nouvelles mesures du gouvernement tandis que les opposants pensent que les gouvernants bénéficient du népotisme, sont corrompus et inutiles. Noppadon a ajouté que, selon une enquête de Social Media Voice, 7,27 millions de Thaïlandais ont communiqué via les médias sociaux sur la campagne antigouvernementale Run Against Dictatorship de l'opposition contre 589 224 personnes qui ont communiqué sur leur soutien à la campagne gouvernementale. Deux courses / manifestations sont organisées en même temps dimanche 12. Les réseaux sont, par nature, le terrain de jeu des opposants, deux hashtags dont on n'a pas le droit de parler ont enflammé la toile en 24 heures à la fin de la semaine dernière. Cela ne présage pas de l'opinion de la "majorité silencieuse". La gestion émotionnelle motive le comportement collectif, qui est utilisé par l'opposition, mais l'approche du gouvernement est une orientation rationnelle, a déclaré Noppadon, qui prouve une nouvelle fois son attachement au gouvernement. https://forum.thaivisa.com/topic/1141900-most-poll-respondents-say-top-brass-should-not-be-senators-automatically/ https://forum.thaivisa.com/topic/1141891-narrow-gap-between-govt-supporters-and-rivals-could-trigger-conflict-poll/
  17. La municipalité de Pattaya essaie encore une fois d'amener les conducteurs à tenir compte des feux tricolores et des passages pour les piétons. Dans une déclaration du 3 janvier, la mairie a déclaré que les accidents étaient en grande partie la faute de conducteurs imprudents qui grillent simplement les feux rouges aux passages pour piétons et ne laissent pas passer les touristes habitués aux codes de la route étrangers qui donnent aux piétons la priorité. Le code de la route thaïlandais donne aussi la priorité aux piétons mais personne ne l'a lu. "Tous les conducteurs doivent respecter les règles de circulation en s'arrêtant aux feux de circulation ... ou en ralentissant en arrivant dans les zones habitées", indique le communiqué. "De plus, les conducteurs doivent observer les panneaux d'avertissement et ralentir ou arrêter immédiatement le véhicule lorsqu'ils voient des piétons traverser la rue dans un rayon de 50 à 100 mètres, pour des raisons de sécurité." Mais l'hôtel de ville a également averti les piétons de faire leur part, de ne traverser que lorsque les signaux passent au vert et de ne pas marcher dans la rue, malgré l'état déplorable ou l’inexistence de la plupart des trottoirs de Pattaya. Ce n'est pas la première fois que les autorités tentent de raisonner des chauffards. Une campagne avait été lancée avec l'installation de 42 feux par l'ancien maire Itthiphol Kunplome, frère de l'actuel maire Sonthaya Kunplome. Lancé le 1er novembre 2010, le projet d'Itthiphol a été immédiatement moqué et ignoré par les chauffards qui ont simplement grillé les feux rouges. Parmi ceux qui ignoraient les feux, on note les policiers de Pattaya, qui ont même été filmés en train de foncer sur un passage alors que des piétons tentaient de traverser. Le projet a été officiellement déclaré un échec en février 2011 lorsque la police de la circulation a demandé à la ville d'éteindre les feux en semaine jusqu'à ce qu'un meilleur système puisse être conçu. Ça n'a jamais été fait car personne n'a trouvé meilleur système que les feux rouges pour prier les conducteurs de s'arrêter. Avant l'arrivée des dirigeants militaires d'Asie du Sud-Est pour l'International Fleet Show fin 2017, la mairie a inspecté les feux et a constaté que presque tous étaient cassés. Afin de donner l'impression que Pattaya adhérait aux normes de sécurité mondiales, l'hôtel de ville a réparé les feux sur la rue de la plage et les deuxièmes rues, mais pas ceux de Naklua ou menant à la plage de Jomtien. https://forum.thaivisa.com/topic/1141863-pattaya-tries-again-to-make-drivers-stop-for-pedestrians/
  18. Plus de gens ont exprimé leur soutien à la course pour demander l'éviction du général Prayut Chan-o-cha qu'à l'autre événement pour montrer un soutien au Premier ministre, selon un sondage d'opinion de l'Institut national pour l'administration du développement, ou Nida Poll. Le sondage a été mené du 23 au 24 décembre auprès de 1258 personnes représentatives pour évaluer leur opinion sur les deux événements, qui devraient tous deux avoir lieu le 12 janvier. Le premier événement est la course "Wing Lai Lung" ou la course pour l'éviction du général Prayut, organisée par des étudiants anti-militaires. L'autre est l'événement «Dern Wing Cheer Lung» organisé par pour montrer son soutien au Premier ministre. Les organisateurs ont demandé à la police l'autorisation d'organiser les deux événements - le premier à l'Université de Thammasat et l'autre au parc Lumpini. Dans le sondage, les répondants ont été invités à donner leur avis sur les deux événements. "Wing Lai Lung", contre Chan-o-cha 53,10% des personnes interrogées ont exprimé leur soutien à la manifestation - avec 40,86% de soutien solide et 12,24% de soutien modéré. 43,32% sont opposées à cette initiative - avec 31,32% exprimant une forte opposition et 12,00% une opposition modérée. Le reste, 3,58%, n'a fait aucun commentaire ou n'a pas été intéressé. "Dern Wing Cheer Lung" pour Chan-o-cha, 28,22 % soutiennent cette manifestation. 67,41% des personnes interrogées y sont opposées . 4,37%, n'ont fait aucun commentaire ou ne sont pas intéressés. Lorsqu'on a demandé aux Thaïlandais s'ils craignent qu'il y ait les mêmes conflits politiques en 2020 que par le passé, 22,81% ont répondu «oui», mais pas aussi graves; 21,86 % pensent que les conflits seraient du même niveau qu'auparavant; 21,62 % pensent que les conflits seraient plus violents; 13,04 % sont peu préoccupés par cette question; 19,00 % ne sont pas du tout concernés; 1,67 % n'avaient pas de réponse ou n'étaient pas intéressés.
  19. BANGKOK (NNT) - La campagne "Walking Street", visant à stimuler l'économie et à promouvoir le tourisme, s'étendra à Rang Nam Road, une destination touristique populaire près du Victory Monument à Bangkok, avec le concept suivant "De la nourriture d'hôtels de luxe à des prix de restaurants des rues" Des représentants de l'administration métropolitaine de Bangkok (BMA) et du district de Ratchathewi ont inspecté la rue Rang Nam de 660 mètres, reliant Phaya Thai et l'intersection de Ratchaprarop. La zone sera fermée à la circulation le troisième week-end de chaque mois, de midi à 22 h. La campagne se déroulera du 15 février au mois de mai de cette année, et le gouvernement évaluera les résultats avant d'envisager sa prolongation. La Walking Street sur Rang Nam Road présentera plus de 400 produits populaires à Bangkok. Des espaces de restauration et de détente. Une scène pour les concerts devrait être érigée dans le parc Santiphap voisin. Dans cette rue se trouve l'énorme bâtiment King Power où les Chinois peuvent acheter hors-taxe et l'hôtel Pullman bien connu de la communauté française puisque deux soirées du 14 juillet organisées par l'ambassade s'y sont déroulées. https://forum.thaivisa.com/topic/1141811-bma-to-open-walking-street-on-rang-nam-road/
  20. Alors que Bangkok entre dans le top 50 des villes les plus chères du monde, les habitants en subissent les conséquences La récente enquête mondiale sur le coût de la vie place Bangkok pour la première fois parmi les 50 villes -sur 480- les plus chères du monde. Bangkok a bondi de 43 places d'un coup à la 47e tandis que Singapour se classe 13e. Ashgabat (Turkménistan), Tokyo et Zurich sont les villes les plus chères du monde. Les Bangkokiens trouvent aussi que la vie est trop chère en ville. Wutthipong Lertchaipat, un diplômé de 22 ans, déclare qu'il est difficile pour lui de joindre les deux bouts et impossible d'économiser sur son salaire mensuel de 18 000 bahts. «C'est difficile pour les chômeurs, le ralentissement économique a contraint les entreprises à réduire leurs effectifs. Comment survivre? " Sa sœur, Jiraphorn Lertchaipat, coordinatrice de projet, 28 ans, fait écho à son frère, notamment en matière de transport. "Les tarifs BTS et MRT devraient être plus abordables. Je n'ai pas d'autre choix que de les utiliser et je dois payer près de 100 bahts pour voyager chaque jour entre Mor Chit et Siam", a-t-elle déclaré. Pattarika Aoi-Un, une enseignante de maternelle de 29 ans, déclare que les habitants de la ville n'avaient d'autre choix que de dépenser leurs salaires durement gagnés dans les transports publics s'ils ne possédaient pas de voiture, en l'absence de politique gouvernementale de transports. Les bus gratuits ont été supprimés récemment. "Je pense que le BTS et le MRT devraient adopter le ticket à 25 bahts pour toutes stations et distances", a-t-elle déclaré. Mme Pattarika a déclaré qu'elle voulait que le gouvernement s’intéresse à la hausse du coût de la vie pour la classe moyenne. Elle voudrait que la population active puisse construire sa vie dans la ville. "Il est difficile pour notre génération de vivre, sans parler d'acquérir une propriété ou même de créer une entreprise. Nous essayons simplement de joindre les deux bouts, jour après jour, et nous avons du mal à garder la tête hors de l'eau, " elle a ajouté. Natthapat Wangvanichaphan, une journaliste indépendante de 28 ans, s'est plaint que l'augmentation du coût de la vie n'apporte pas une meilleure qualité de vie. Elle a dit qu'elle se sent arnaquée chaque fois qu'elle utilise les transports en commun. «Je payais plus de 100 bahts par jour pour me rendre au travail. Maintenant, je conduis ma propre voiture, cela me fait économiser beaucoup d'argent. Mais cela dit, les gens devraient avoir un accès égal à des transports publics fiables et abordables afin qu'ils ne gâchent pas leur énergie dans le bus ou les embouteillages ", a-t-elle déclaré. "[Financièrement], j'ai l'impression d'être accroché à une falaise et je pourrais tomber un jour. La possible pauvreté est un problème structurel." La flambée du coût de la vie a fait des ravages sur les personnes de tous horizons, y compris les personnes âgées. Nookai Daengpoomee, une commerçante de 68 ans, a déclaré que les pauvres étaient les plus durement touchés. "Sans argent, nous devons faire attention, mais mes médicaments sont très chers. Je souhaite que le gouvernement règle les problèmes de coût de la vie plus efficacement", a-t-elle déclaré. Mme Nookai a droit au régime d'aide sociale du gouvernement, mais elle a déclaré que cela n'aide pas les personnes à faible revenu sur le long terme et les sommes octroyées sont symboliques. Thanawan Srimonta, une marchande de fruits de 66 ans, a déclaré que la campagne Chim, Shop, Chai (goûter, acheter, dépenser), une tentative de stimuler l'économie, n'avait eu qu'un effet à court terme car les sommes octroyées sont symboliques. "Le problème est que les gens se serrent la ceinture. Je vends moins de fruits qu'il y a cinq ans", a-t-elle déclaré. Pendant ce temps, Lek Saetiao, un vendeur de rue de 75 ans, a déclaré que la récession et le chômage étaient à blâmer pour avoir étouffé la consommation. "Je vends moins de pommades à base de plantes, même si j'obtiens gratuitement le meilleur emplacement derrière l'arrêt de bus. J'aimerais que le premier ministre sache comment gérer le pays", a-t-il déclaré. Lorsqu'on lui a demandé quel serait le cadeau idéal pour le Nouvel An, il demande au gouvernement d'élargir le système de protection sociale pour les personnes âgées. "Après tout, c'est mieux que rien", a-t-il ajouté. Boonlert Visetpricha, maître de conférences à l'Université de Thammasat, a déclaré que la pauvreté en Thaïlande change. Le nombre de personnes vivant en dessous du seuil de pauvreté est peut-être moins élevé, mais la "pauvreté comparative" s'est intensifiée au fil des ans. "L'amélioration de la qualité de vie des pauvres est plus faible que celle des classes moyennes et supérieures. Beaucoup de gens se rendent compte que même s'ils peuvent accéder aux besoins de base, ils savent que les riches vivent toujours plus luxueusement Donc, ce que la Thaïlande connaît, c'est un sentiment de mécontentement face aux inégalités économiques, pas seulement la pauvreté, car la pauvreté en termes absolus a été plus ou moins réduite ", a-t-il déclaré M. Boonlert a averti que ce ne sont pas seulement les pauvres qui ressentent l'impact de l'augmentation du coût de la vie et de la pauvreté comparative. "D'après mon expérience, il y a 20 ans, je pouvais payer un petit condo par mensualités. Mais je ne peux plus le faire maintenant parce que les prix de l'immobilier ont augmenté de manière déraisonnable", a déclaré M. Boonlert, spécialiste de la pauvreté urbaine. Le gouvernement, a-t-il dit, fait face à une bataille difficile pour réduire les inégalités et la hausse déraisonnable du coût de la vie. M. Boonlert s'est demandé si les plans de relance économique à l'ancienne sur lesquels les gouvernements s'appuyaient traditionnellement pouvaient gagner contre ce qui est devenu un problème structurel. L'inégalité structurelle persistera et s'aggravera tant que le gouvernement ne parviendra pas à créer de nouveaux emplois et à éliminer la pauvreté à long terme", a-t-il déclaré. Thaivisa en français rappelle que l'inflation telle qu'annoncée par le gouvernement est à 0 et que toutes les enquêtes montrent que la Thaïlande est l'un des pays les plus inégalitaires du monde où les riches se sont enrichis l'an passé de manière extravagante.
  21. Une centaine de touristes ont été évacués après qu'un incendie a éclaté dimanche matin à Jomtien. Dimanche, vers 5 heures du matin, des pompiers et des secouristes ont assisté à la scène. Les médias thaïlandais parlent de panique générale parmi les résidents du bâtiment, beaucoup ne pouvant trouver un moyen de s'échapper du condo. Certains résidents ont été vus sur leur balcon en train de crier à l'aide, a rapporté 77Kaoded. L'alarme incendie s'est déclenchée comme il se doit mais a été ignorée par certains résidents qui disent qu'elle se déclenche souvent, d'autres pensant que l'alarme correspondait à un exercice. Certains résidents ont dû être hospitalisés pour inhalation de fumée. Les pompiers ont déclaré que l'incendie avait commencé dans la chambre 709 au 7ème étage. Une enquête est en cours pour déterminer la cause de l'incendie. A suivre. d'autres photos : https://forum.thaivisa.com/topic/1141805-breaking-100-tourists-evacuated-after-fire-sweeps-through-jomtien-condo/
  22. Sa Majesté le Roi a nommé le conseiller privé, le général Surayud Chulanont, président du Conseil privé, en remplacement de feu le général Prem Tinsulanonda, décédé le 26 mai de l'année dernière. La nomination a été publiée samedi dans la Gazette royale. Le général Surayud était un proche collaborateur du général Prem lorsque celui-ci était premier ministre. Gen Surayud est devenu chef de l'armée sous l'administration Chuan Leekpai puis a pris sa retraite. Le général Surayud a été nommé par Sa Majesté le roi Bhumibol Adulyadej le Grand, Rama IX, conseiller privé le 14 novembre 2003. Gen Surayud, 76 ans, a été le 24e Premier ministre de la Thaïlande du 1er octobre 2006 au 29 janvier 2008 à la suite du coup d'État militaire du 19 septembre 2006 fomenté par le général Sonthi Boonyaratglin. Le général Surayud agissait comme président du conseil privé au nom du général Prem lorsque ce dernier ne pouvait assurer sa tâche en raison de son état de santé.
  23. Bonne année ... Le premier janvier, l'immigration est allé rendre visite à un Britannique de 83 ans en overstay de 4 929 jours La police de l'immigration de Prajuab Khiri Khan, dirigée par le colonel Pol Col Sutthipong Phutthipong, a rendu visite à un retraité britannique de 83 ans le jour du Nouvel An. M. William Ivor Cook aurait dû quitter le territoire depuis plus de 13 ans - 4 929 jours pour être précis. Il a été remis à la police de Hua Hin pour suite à donner, a rapporté Naew Na. Le colonel Pol Sutthipong a révélé qu'il agissait sur ordre du chef de l'immigration thaïlandais, le lieutenant-général Sompong Chingduang, pour débarrasser la Thaïlande des éléments criminels indésirables et favoriser la paix et la stabilité dans le royaume. Le public a été invité à continuer d'appeler le 1178 pour dénoncer les étrangers suspects. https://forum.thaivisa.com/topic/1141662-happy-new-yearimmigration-swoop-on-83-year-old-brit-on-4929-day-overstay/ Le nombre d'étrangers en situation irrégulière reste minime pour un pays de 69 millions d'habitants qui accueille tant de visiteurs et résidents.
  24. Moins de morts sur la route pendant les vacances qu'en temps normal Les Sept jours de la mort du carnage qui tue ont causé 373 décès cette année, en baisse de 19% Les «sept jours dangereux» annuels pendant les vacances du Nouvel An ont pris fin avec 373 décès et plus de 3 000 blessés sur les routes à travers le pays, a annoncé vendredi le 3 janvier le Département de la prévention des catastrophes. Le porte-parole de la police, le Pol Col Kritsana Pattanacharoen, impute ces accidents de la route du 27 décembre au 2 janvier au grand nombre de personnes voyageant vers et depuis les réunions de famille en province. "Il y a eu 3 421 accidents signalés, 370 de moins que la même période l'an dernier, soit une baisse de 9,76%", a-t-il déclaré. «Les 373 décès représentent une diminution de 19,4%. Les 3 499 blessés correspondent à une baisse de 10,1%. La cause n ° 1 reste la conduite avec facultés affaiblies (ivresse) à 32,7%, suivie de la vitesse excessive à 29%. Les motos représentent 79,8% des véhicules impliqués dans les accidents et les pickups 6,8%. » Plus de 64 000 policiers ont tenu 2 000 barrages dans tout le pays au cours des sept jours. Près d’un million de véhicules ont été arrêtés pour inspection et 230 306 personnes ont reçu un PV, la plupart pour non-port de casque ou absence de permis de conduire valide. Plus de 26% des accidents se sont produits entre 16 heures et 20 heures, dont 63,7% sur des autoroutes et 39% sur des routes locales. "Songkhla a vu le plus d'accidents - 116 - alors que Bangkok a été le plus meurtrier - 15 personnes (alors que d'habitude, c'est la province la plus sûre)", a déclaré Kritsana. «Songkhla a également vu le plus de blessures, avec 121. Six provinces n'ont vu aucun accident mortel - Trat, Phayao, Mae Hong Son, Yala, Lamphun et Satun.» Thaivisa en français note qu'en temps normal, on compte en moyenne 60 morts par jour alors qu'on est à 53 de moyenne durant ces 7 jours de la mort. Pourquoi ? Soit la police fait mieux son travail en période difficile. Soit les automobilistes font plus attention en période sensible. C'est en tout cas facteur d'espoir. https://forum.thaivisa.com/topic/1141575-seven-days-of-carnage-claim-373-lives-down-19/
  25. Le voleur de Suvarnabhumi attrapé : un "pauvre" Japonais dormait à l'aéroport depuis six semaines ! Un Japonais qui a été arrêté pour avoir volé le sac d'une Thaïlandaise à l'aéroport principal de Bangkok a déclaré à la police touristique qu'il dormait à l'aéroport depuis 45 jours. Hiroki Takeuchi, 56 ans, a été arrêté au premier étage de l'aéroport de Suvarnabhumi près de la porte 8 aux petites heures du jeudi matin. Plus tôt la nuit précédente, une Thaïlandaise s'était plainte que son sac blanc contenant environ 2 000 bahts en argent coréen et deux passeports avaient été volés alors qu'elle mangeait chez Magic Food au premier étage. La police touristique est passée à l'action en étudiant la vidéosurveillance et a noté qu'un homme avait ramassé le sac et l'avait caché derrière un magasin de proximité à proximité. Un homme dont l'apparence correspondait à celle du suspect a été aperçu à 4 h 30 du matin en train de faire le tour de la zone. Takeuchi a admis le vol, mais a déclaré qu'il ne se souvenait pas où il avait caché ses gains mal acquis. Hier, le lieutenant-général de la police touristique Chettha Komonwanthana et toute une brochette d'autres policiers et hauts responsables de l'aéroport étaient sur place pour la séance photo et la conférence de presse et annoncer l'arrestation du dangereux criminel. Takeuchi a été remis à la police de l'aéroport et accusé d'avoir volé dans un aéroport la nuit. La raison pour laquelle il dormait à l'aéroport depuis 45 jours n'a pas été expliquée dans l'article de 77kaoded, note Thaivisa. On ne sait donc pas s'il était en règle avec l'Immigration, note Thaivisa en français. https://forum.thaivisa.com/topic/1141663-suvarnabhumi-thief-nabbed-hapless-japanese-man-had-been-sleeping-at-the-airport-for-six-weeks/