Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    15 106
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. Deux adolescents et un homme de 26 ans se sont rendus à la police de Pak Kret. Ils avaient pourchassé des rivaux à moto. Ceci a entraîné la mort d'un garçon et en a blessé un autre. Piyapong, 26 ans, et les deux garçons âgés de 16 et 14 ans sont en détention après avoir poursuivi deux jeunes de 15 ans à moto. Cela a provoqué un accident dans lequel l'un des garçons de 15 ans est décédé. Les ennuis ont commencé à Pathum Thani après que des insultes ont été lancées. La poursuite a commencé et s'est terminée dans la juridiction de la police de Pak Kret. Les garçons sur la moto qui étaient pourchassés ont été filmés par la vidéosurveillance alors que leur scooter entraient en collision avec la bordure du trottoir et un arrêt de bus. Ils roulaient à contresens. Un des garçons actuellement en garde à vue a été filmé s'approchant d'une des victimes et lui donnant des coups de pied alors qu'il était au sol. Lors des bagarres, il est fréquent que les assaillants s'acharnent sur les victimes blessées au sol. Les trois qui se sont rendus sont accusés de conduite imprudente ayant entraîné la mort. https://forum.thaivisa.com/topic/1141508-three-interviewed-by-police-after-death-of-boy/
  2. Sacs en plastique : nouvel ennemi public numéro un - mais les flouter à la télévision est-il vraiment nécessaire!? Thai Rath a rapporté que tout se passait bien dans la guerre contre les sacs en plastique après que la Thaïlande a commencé la prohibition le 1er janvier. Mais le 2 janvier, le problème s'est transformé en farce ! La télévision thaïlandaise a commencé à montrer des sacs en plastique floutés comme les chaînes le font avec d'autres ennemis de l'État, à savoir les cigarettes et l'alcool, les armes ou le sexe. La plupart des citoyens pensent que les médias agissent de manière farfelue et les autorités seraient encore plus stupides d'exiger cela. Les médias thaïlandais disent que les sacs en plastique sont devenus le centre d’intérêt principal de la Thaïlande. Jatuporn Burutphat du ministère de l'Environnement a rapidement pris la parole pour éviter la honte au gouvernement. Il a déclaré que son ministère et huit sociétés de télévision étaient parvenus à un accord sur le fait que lors du tournage de séries thaïlandaises, il faut cesser de montrer des sacs en plastique. Il a également déclaré qu'il avait été envisagé de couper des scènes déjà été tournées avant l'entrée en vigueur de l'interdiction où l'on pouvait voir un sac en plastique. Mais il a nié qu'il y ait eu une demande du gouvernement pour flouter les sacs comme des cigarettes et des boissons alcoolisées. Thai Rath - le plus grand média d'information de Thaïlande - a effectué un sondage en ligne demandant au public s'il pensait que censurer les sacs en plastique en les floutant était une bonne idée. En peu de temps, 27 000 personnes ont répondu. Et 80% pensent que c'est débile. Bien que 5 300 personnes trouvent ça bien. La Thaïlande espère réduire de 30% le nombre de sacs en plastique à usage unique après la mesure prise mercredi par les principaux supermarchés et dépanneurs. Thai Rath a déclaré que de nombreux Thaïlandais s'habituaient déjà à l'idée de sacs à commissions. https://forum.thaivisa.com/topic/1141490-plastic-bags-new-public-enemy-number-one-but-is-blurring-them-out-on-tv-really-necessary/
  3. Un écolier du primaire qui a amené le pistolet de son père à l'école ce matin et le montrait à un ami lui a tiré une balle dans la poitrine après avoir touché la gâchette. Le garçon est en classe P4 dans une école bien connue de la ville de Nakhon Ratchasima. Le drame s'est produit au troisième étage du bâtiment des primaires 7. Les deux garçons sont en P4. La victime a été touchée du côté droit de la poitrine, la balle sortant par le dos. Il a été transporté à l'hôpital avec de graves blessures. Le garçon qui a tiré avec l'arme l'a prise à son père qui était absent car en formation. Le père est officier en service à Korat tandis que sa mère est enseignante dans une école de la ville. On ne sait pas pourquoi l'arme n'était pas cachée, ni pourquoi elle contenait des balles, ni pourquoi la sécurité n'était pas verrouillée. Sanook n'a pas précisé s'il s'agissait de la même école où la fusillade a eu lieu. Les enfants de P4 - la quatrième année de l'école primaire thaïlandaise - ont environ neuf ou dix ans, note Thaivisa. P4 = CM 1, note Thaivisa en français. Le mois dernier, un élève de M1 (5e) avait abattu un camarade de classe dont il était le souffre douleur, à Bangkok. https://forum.thaivisa.com/topic/1141561-primary-school-boy-in-korat-steals-his-soldier-dads gun-and-shoots-friend-at-school/
  4. La Gazette royale a publié jeudi 2 janvier de nouveaux règlements sur le tatouage de la peau et le perçage corporel (percing). Le ministère de la Santé a annoncé le nouveau règlement sur le tatouage de la peau et le perçage corporel "BE 2562 (2019)" signé par le ministre adjoint de la Santé, Sathit Pitudecha. Selon cette réglementation, les personnes pratiquant le tatouage et le perçage doivent posséder les qualifications suivantes: ■ Être en bonne santé et ne souffrir d'aucune maladie respiratoire ou de la peau. ■ Avoir un certificat médical prouvant que le praticien a passé un examen physique annuel et qu'il est exempt de maladies contagieuses, telles que l'hépatite B, l'hépatite C et la tuberculose. ■ Avoir une bonne connaissance des pratiques anti-infection et de la gestion des déchets. Cette réglementation ne couvre pas les tatouages et de perçages corporel liés aux rituels ou aux religions, et prendra effet dans les 90 jours suivant la publication dans la Gazette royale. Le ministère de la Santé a également souligné que les bureaux de l'administration locale et les organismes apparentés devraient fournir la formation nécessaires aux exploitants d'établissements de tatouage et de perçage corporel concernant les pratiques de lutte contre les infections et de gestion des déchets. https://www.nationthailand.com/news/30380084 On ne sait pas comment les autorités contrôleront l'application de cette nouvelle réglementation.
  5. Plus de 10 000 personnes se sont inscrites à la «Course contre la dictature» de Bangkok le 12 janvier. Dans le même temps, les partisans du gouvernement disent qu'ils prévoient un événement rival le même jour. Les deux événements indiquent une augmentation des tensions politiques en Thaïlande, qui a connu de violentes manifestations de rues et même de nombreux coups d'État au cours des dernières décennies. On assiste à une sorte de retour à la case départ entre les pros "establishment" et ceux qui se réclament du peuple. Les opposants disent que les élections générales de mars ont été manipulées pour étendre le pouvoir du chef de la junte et actuel Premier ministre Prayuth Chan-o-cha. Ils craignent maintenant que le gouvernement ne dissolve le principal parti d'opposition -en terme de dynamisme et d'influence- le Future Forward Party. "Nous voulons montrer au gouvernement le mécontentement des citoyens envers l'administration", a déclaré à Reuters un étudiant qui participe à l'organisation de la "course" anti-gouvernementale. L'événement rival est appelé «Walk to Cheer Uncle» ou "Marchons pour encourager notre Tonton" une référence au surnom du Premier ministre Prayuth, Oncle Tu. Les organisateurs disent qu’environ 2 500 personnes se sont déjà inscrites pour participer à l'anti «Run Against Dictatorship» ou "marchons contre la dictature". "Cet événement est pour le public, pour nous tous, au nom des gens qui aiment notre Oncle (Prayut), aiment la nation et la monarchie." La rrhétorique du pouvoir est de laisser entendre que les critiques de l'armée critiquent aussi la monarchie et la nation. Les événements doivent avoir lieu dans des parcs situés à 11 kilomètres de distance, mais à des heures qui se chevauchent. Un porte-parole de Maverick Consulting Group, une société de conseil politique, a déclaré que les événements concurrents pourraient ouvrir les vannes à davantage de rassemblements tant le pays reste divisé. Bien évidemment, les opposants sont les plus virulents sur les réseaux sociaux. Un hashtag dont on ne peut pas parler à mis le feu à Twitter hier. Mais cela ne veut pas dire que Chan-o-cha a moins de supporters, ils sont moins visibles, c'est tout. https://thethaiger.com/news/national/rival-demonstrations-scheduled-for-january-12-in-bangkok
  6. Bangkok (VNA) - Les autorités ont demandé à 31 provinces sur le total de 77 provinces et unités administratives de la Thaïlande de se préparer à une grave sécheresse en cette année. L’Office provincial des eaux (OPE) a averti que la sécheresse pourrait affecter 61 établissements de production d'eau couvrant 82 districts de 31 provinces dont 15 dans le Nord-Est, neuf dans le Nord, six dans le Sud et un à l'Est. Les établissements ont commencé à creuser des puits pour exploiter l'eau souterraine comme une source alternative, selon l’OPE. Le Département royal d'irrigation (DRI) aide à creuser 524 puits avec l’assistance de l’Armée royale thaïlandaise et du Département des ressources en eaux souterraines. En outre, le Département de l'administration locale a découvert 232 sources d'eau salée qui peuvent être utilisées pour répondre à la demande dans les provinces heurtées par la sécheresse. Par ailleurs, l'Institut hydro-informatique met en garde contre une grave intrusion d'eau salée dans la rivière Chao Phraya entre janvier et mars, qui affectera la production d'eau propre. Prinya Yamasamit, chef de l’OPE, a déclaré que l’OPE et le DRI expérimentent la pression hydraulique pour créer des "chocs" de pression afin de refouler l'eau salée vers la mer. Enfin, l’OPE a demandé la coopération des communautés locales pour réduire leur consommation d'eau à domicile - non seulement pendant la sécheresse mais aussi à long terme. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/la-thailande-doit-se-preparer-a-une-grave-secheresse/132060.vnp Désert d'Ayutthaya, REUTERS
  7. Un expert dit aux Thaïlandais : Si votre enfant meurt parce que vous l'avez laissé conduire - VOUS L' AVEZ ASSASSINÉ ! Un expert en sécurité routière tire la sonnette d'alarme après la mort d'un garçon de 12 ans le soir du Nouvel An au volant d'un pickup. Phrommin Kanthiya a déclaré: "La société thaïlandaise s'en fiche. Il n'y a pas d'excuses. "Laissez votre enfant conduire. Il meurt. Vous l'avez purement et simplement tué". Le message a été rédigé après que Withaya Kansaeng s'est tué mardi. Il avait été autorisé à conduire un pickup, mais en descendant une colline à Wangsaphun, Loei, il a perdu le contrôle, a heurté un mur et a été éjecté lorsque le véhicule s'est retourné. Il est décédé des suites de ses blessures. Thai Rath - dans un éditorial plein de prises de positions et de mises garde - a rappelé que les moins de 18 ans ne sont pas autorisés à conduire. Les parents peuvent être condamnés à une amende de 2 000 bahts pour avoir laissé leurs enfants conduire. Des sanctions plus sévères existent en vertu de l'article 26, qui prévoit des peines de prison de trois mois et des amendes pouvant aller jusqu'à 30 000 bahts. Cette loi est basée sur des négligences dans l'éducation des mineurs. Cependant, on peut imaginer qu'il n'y aura aucune suite judiciaire et que Withaya passera en "pertes et profits". Pourtant, Thai Rath espère que cette mort réveillera la société thaïlandaise - les gens ne devraient pas seulement être fiers que leurs enfants soient "geng" (bons à quelque chose) et les laisser conduire à cause de ce supposé don. Les jeunes ne sont tout simplement pas dotés des compétences nécessaires pour conduire. Thai Rath cite le grand-père de la victime, Khamchai, 60 ans, disant que Withaya conduisait depuis qu'il avait huit ou neuf ans et conduisait toutes sortes de véhicules. Il a affirmé avoir parlé des dangers, mais personne ne l'a écouté. La mère du garçon a également déclaré qu'elle avait tenté de l'arrêter. Il a même conduit un camion à six roues, a-t-elle déclaré. Tous deux disent aux autres Thaïlandais : ne laissez pas les jeunes enfants conduire ou cela vous arrivera. Mais l'expert en sécurité Phrommin est plus radical en affirmant que l'attitude de laisser-faire de la société thaïlandaise à cet égard revient à dire que des Thaïlandais assassinent leurs enfants. https://forum.thaivisa.com/topic/1141369-thais-told-if-your-young-kid-dies-after-letting-them-drive-youve-murdered-them/
  8. VYV prend en charge l'assistance pour le compte de la CFE en Thaïlande. Il faut envoyer un devis de l’hôpital et un rapport médical pour vous assurer la prise en charge de l’hospitalisation. Liste des hôpitaux à Bangkok. Pourtant il faudra toujours vérifier car cette liste est susceptible d’évoluer. Tous les hôpitaux du groupe Bangkok Hospital (on peut sans doute comprendre que cela concerne la province et l'étranger également) Sikarin Hospital Paolo Hospital Samitivej Hospital Bangkok Christian Hospital Phyathai 2 Hospital Numéro de téléphone de l'assistance : 05 86 85 00 62 en France.
  9. BANGKOK - Une proposition du président de la Chambre des députés, Chuan Leekpai, de débarrasser la chambre haute des généraux et militaires a été accueillie jeudi de façon mitigée selon que l'on soit militaire ou civil. Plusieurs membres démocrates et Pheu Thai ont déclaré qu’ils soutenaient cette décision, qui, selon Chuan, réduirait l’influence militaire dans la politique, alors qu’un sénateur nommé par la junte a déclaré que cet amendement risquait de nuire à l’autorité du Sénat. "S'ils vont de l'avant avec ce plan, cela reviendrait-il à retirer le pouvoir au Sénat", A déclaré Seri Suwanpanon aux journalistes. "Parce que d'autres personnes pourraient également proposer leurs propres motions, et alors le pouvoir du Sénat aura disparu." Il a poursuivi: «Quoi qu'ils veuillent modifier, dans la constitution, ils ne devraient pas toucher au Sénat.» En vertu de la constitution de 2017 rédigée par la junte et approuvée par référendum, six sièges à la chambre haute doivent être occupés par les commandants en exercice des forces armées pendant cinq ans après la promulgation de la charte. «Ces six personnes ne sont sénateurs que pour cinq ans, ce qui n'est pas si long. Deux ans se sont déjà écoulés », a déclaré Seri. Mais le député démocrate Thepthai Seanapong a déclaré que le fait d'avoir des commandants militaires au Sénat va à l'encontre des principes démocratiques parce que les sénateurs sont censés contrôler et agir comme contrepoids aux autorités, or les autorités sont déjà largement militaires. Le député thaïlandais Pheu Somkid Chuekong approuve également la proposition de Chuan. "Les généraux ne devraient pas s'ingérer dans la politique", a déclaré Somkid. Le vice-Premier ministre Wissanu Krea-ngam a refusé de commenter la question. La chambre haute de 250 sièges est principalement remplie d'officiers militaires et de police ainsi que d'alliés du Premier ministre Prayuth Chan-ocha et d'autres personnalités pro-établissement. Ils comprennent 15 anciens membres du Cabinet de Prayuth pendant ses cinq années au pouvoir en tant que chef de la junte, ainsi que de nombreux membres du parlement non élu qui a siégé sous sa junte. On ne sait pas si Chuan propose que tous les militaires nommés par la junte quittent le Sénat ou seulement les six qui n'ont pas été nommés par la junte mais sont sénateurs "de droit" grâce à la constitution rédigée sous la junte. Chuan est un ancien premier ministre Démocrate, une figure bien connue en Thaïlande qui a toujours soutenu l'armée. http://www.khaosodenglish.com/politics/2020/01/02/house-speaker-proposes-booting-armed-forces-out-of-senate/
  10. La Thaïlande a commencé l’année avec une interdiction des sacs en plastique à usage unique dans les principaux magasins, poursuivant une campagne lancée par le gouvernement et les détaillants vers une interdiction complète en 2021. Des légumes sont transportés dans des sacs en plastique sur un marché à Bangkok, le 19 juin 2019. Photo : Reuters/VNA/CVN La Thaïlande a été classée sixième parmi les pays qui déversent le plus de déchets dans la mer, a déclaré mercredi 1er janvier le ministre des Ressources naturelles et de l'Environnement, Varawut Silpa-Archa, ajoutant qu’au cours des cinq derniers mois, son pays avait vu son classement s’améliorer en descendant à la 10e place. Elle a réduit l’utilisation des sacs en plastique de 2 milliards, soit environ 5.765 tonnes en 2019, dans cette première phase d’une campagne pour encourager la population à refuser volontairement les sacs en plastique dans les magasins. Selon le ministre Varawut Silpa-Archa, le plus grand défi à relever pour la Thaïlande consiste à réduire de 40% le nombre d'utilisateurs des sacs en plastique dans les petits marchés en plein air et ceux dans les zones rurales. https://www.lecourrier.vn/la-thailande-demarre-2020-avec-linterdiction-des-sacs-en-plastique-nbsp-nbsp/659871.html
  11. Les généraux occupant des postes de commandement réels ne représentent qu'une fraction du total du nombre de généraux qui, pour la plupart, ne commandent rien. De nombreux généraux thaïlandais assurent des tâches qui sont exécutées par des officiers de rang inférieur dans les autres pays affirme Reuters BANGKOK - En septembre de chaque année, a lieu la nomination des nouveaux officiers. 2019 a été assez calme avec seulement 789 nominations, bien en deçà des 980 observées en 2014 et 944 en 2017, selon la Gazette royale. Dans un document de 2015 pour le Peace Research Institute de Francfort, l'universitaire Paul Chambers, un expert de premier plan, a fait état de 306 000 militaires en service actif et de 245 000 réservistes, donc un total de 551 000, soit environ 0,8% de la population. Il a également indiqué qu'il y avait un général pour 660 membres de rang inférieur. Aux USA, il y a un général pour 1600 soldats. D'après les experts, seuls 150 - 200 généraux sont en situation de commandement. Les autres effectuent des tâches de colonels ou mêmes d’officiers subalternes. Les salaires n'étant que de 60 000 bahts par mois pour un général qui ne commande rien, ceux-ci trouvent des emplois de consultants. Ils occupent des sinécures dans des entreprises publiques telles que THAI airways. Les militaires thaïlandais contrôlent plus de terrains et possèdent plus de médias (télévision et radio) que tout autre entité. Pour des raisons de sécurité nationale. L'armée doit protéger la monarchie et l'intégrité territoriale mais un autre point mentionné dans l'article 52 précise que l'armée sera déployée dans le but de développer le pays." Cela signifie que l'armée thaïlandaise effectue des tâches qui sont normalement assignées à des autorités civiles en agriculture, forêt, construction de bâtiments... "Ils sont partout" affirme l'expert. La question est de savoir si l'armée effectue bien les tâches de défense nationale alors qu'il n'existe pas de menace extérieure. L'armée, à l'intérieur, doit cependant contenir la rébellion des provinces du Sud qui n'est pas un enjeu majeur hors de cette région. Le plus vieux général du pays Saiyud Kerdphol, 98 ans retraité depuis 1983, qui a connu la seconde guerre mondiale et la guerre de Corée affirme à Nikkei "Ils (les militaires actuels) sont mes enfants et je ne suis pas content. Maintenir les militaires en dehors de la vie politique devrait être le premier pas.Tout le monde est général, c'est incroyable. Ils n'ont même pas un siège pour s'asseoir ou une tâche à accomplir." https://forum.thaivisa.com/topic/1141202-thailand-land-of-a-thousand-generals/ Reuters
  12. Un Britannique a été tué dans un accident alors qu'il tentait de déclencher un feu d'artifice à Pattaya. La police a déclaré que l'homme de 51 ans tentait d'allumer le feu d'artifice lorsqu'il lui a explosé au visage. Le drame a eu lieu à minuit et demi Soi 13/2 près du Miami GoGo. Des témoins ont déclaré que l'homme avait essayé d'allumer le feu d'artifice au moins deux fois. La fusée a explosé à côté de lui alors qu'il tentait de l'allumer une troisième fois. En raison de la gravité de ses blessures et malgré tous les efforts des secouristes, l'homme a été déclaré mort sur les lieux. La police soupçonne que le feu d'artifice, dont la vente est illégale en Thaïlande, était défectueux et que c'est la raison pour laquelle il n'a pas fonctionné comme prévu. On ne sait pas où le Britannique s'est procuré l'objet pyrotechnique. Une autopsie doit être effectuée pour déterminer la cause officielle du décès. https://forum.thaivisa.com/topic/1141209-british-man-killed-by-‘faulty’-firework-in-pattaya/
  13. Le ministre thaïlandais de la Justice, Somsak Thepsutin, a apporté son soutien à une loi qui exigerait la castration chimique des violeurs condamnés. Le député démocrate Rangsima Rodrasmi a proposé la loi lors d'une discussion à la Chambre des représentants sur les violences sexuelles. La Chambre a créé un comité extraordinaire sur la prévention des délits sexuels. Rangsima a suggéré que les délinquants sexuels soient être castrés, chimiquement ou chirurgicalement, selon ce qui est recommandé par les autorités sanitaires. Somsak a déclaré que si la Chambre approuvait la mesure, les députés devraient commencer à rédiger une législation immédiatement, notant que si le public soutenait la loi, il ne serait pas difficile de l'adopter. La proposition intervient peu de temps après qu'un tueur en série en liberté conditionnelle, Somkid Pumpuang, aurait assassiné une femme de 51 ans à Khon Kaen (la police affirme qu'il a avoué). Bien qu'il ait déjà été condamné à la prison à vie pour le meurtre de cinq femmes, il a été libéré après seulement 14 ans car il était un «prisonnier modèle». Somsak affirme que des mesures légales sont nécessaires pour surveiller les délinquants sexuels et que le public doit être au courant de l'endroit où ils se trouvent. "Ils devraient être obligés de rester dans des zones réglementées pendant trois à 10 ans sur décision du tribunal". Somsak se dit prêt à faire pression pour qu'une loi rende cela possible. Mais les défenseurs des droits de l'homme affirment que la castration chimique n'est peut-être pas la solution. Chadej Chaowilai, directrice de la Fondation pour les femmes, affirme que la cause première du viol est l’inégalité entre les sexes. Chadej a ajouté que l'inégalité est ancrée dans l'application des lois. «Certains policiers masculins refusent d'accepter les plaintes des femmes. Ils joueront plutôt un rôle de médiateur, car ils pensent que les femmes sont à blâmer pour la façon dont elles s’habillent ou se comportent. De plus, comme il y a très peu de femmes dans les forces de police, il existe un parti pris sexiste évident dans leur traitement de ces cas. » M. Chadej a attribué la cause du viol à la prévalence du patriarcat dans la société «Les femmes sont considérées comme des femmes au foyer soumises et des objets de désir sexuel. Personne ne respecte les droits des femmes malgré des sanctions plus sévères pour viol. » https://thethaiger.com/news/national/thai-justice-minister-supports-chemical-castration-of-rapists Somsak
  14. LOPBURI - Les monuments commémoratifs de deux dirigeants de la révolution qui a renversé la monarchie absolue il y a 87 ans doivent être retirés de la vue du public, a déclaré samedi un héritier de l'un des deux hommes. Après avoir honoré les visiteurs d'une base d'artillerie dans la province de Lopburi pendant des décennies, les statues de Phraya Phahol Pholphayuhasena et du maréchal Plaek Pibulsongkram seraient envoyées dans un musée, selon un fils de Phahol Pholphayuhasena. Le major Puttinart Paholpolpayuhasena a déclaré que le commandant de la base lui avait téléphoné vendredi soir et l'avait informé qu'une nouvelle statue représentant le défunt roi Bhumibol serait installée à la place du mémorial de son père. "Il a dit que les statues précédentes devaient faire place à la nouvelle statue", a déclaré Puttinart. L'unité militaire, qui porte le nom de Phahol Pholphayuhasena, sera également renommée base roi Bhumibol sur instruction du monarque actuel, a déclaré Puttinart, citant le commandant. Phahol Pholphayuhasena et Pibulsongkram ont joué un rôle crucial dans le coup d'État du 24 juin 1932 qui a mis fin à la monarchie absolue et a ouvert la voie à un régime démocratique. De nombreuses reliques qui rappelaient la révolution ont disparu ces dernières années. Une plaque célébrant la révolution a été remplacée en 2017 par une autre plaque faisant l'éloge de la monarchie. En décembre 2018, un monument marquant la défaite d'une contre-révolution ultraroyaliste a été démantelé du jour au lendemain. La commémoration publique du coup d'État de 1932 est également découragée. Etc. Etc. S'exprimant dans une interview, Puttinart a déclaré que le commandant de la base l'avait assuré que les deux statues seraient installées dans un musée militaire et non détruites. "Il a dit que le corps d'artillerie considérait les deux hommes comme leurs pères", a déclaré Puttinart. «Ils traiteraient les statues avec le plus grand respect.» A suivre. http://www.khaosodenglish.com/politics/2019/12/28/statues-of-1932-revolt-leaders-to-be-removed/
  15. Un récent sondage du NIDA a désigné Thanathorn Juangroongruangkit comme «la personne la plus appropriée» pour le poste de Premier ministre thaïlandais et son Future Forward Party comme le meilleur parti pour diriger le pays. L'enquête de l'Institut national pour l'administration du développement, ou sondage NIDA, a été menée du 18 au 20 décembre auprès de 2 511 adultes thaïlandais de divers métiers et niveaux d'éducation. Un peu plus de 31,2% des personnes interrogées soutiennent Thanathorn, affirmant vouloir qu'une nouvelle génération dirige le pays. L'actuel PM Prayut Chan-o-cha est loin derrière avec le soutien de 23,7% des répondants qui disent qu'il est honnête, peut aider la population et maintiendra le pays en paix. Les autres sont loin : 11,9% pour Khunying Sudarat Keyuraphan du Pheu Thai Party. En tout, 18 personnes de neuf partis ont été nommées, avec un taux à 0,04% pour quatre candidats. Par ailleurs, 17,3% ont déclaré qu'aucun des hommes politiques actuels n'est apte à prendre le poste, tandis que 3,4% n'ont aucune opinion. Lorsqu'on leur a demandé de nommer un parti politique, 30,3% des répondants ont nommé le FFP; 19,9% pour le Parti Pheu Thai; 16,7% pour Palang Pracharath Party (l'armée et Chan-o-cha); 10,8% pour le Parti démocrate; 2,4% pour le parti Bhumjaithai; 2% pour le Seri Ruam Thai Party; un peu moins de 1% pour le Chartthaipattana Party. Tous les autres petits partis ont obtenu moins de 1% de soutien des répondants. Les 13,4% restants ne soutiennent aucun parti et 1,6% n’ont pas d’opinion. https://thethaiger.com/news/national/latest-nida-poll-says-thanathorn-most-suitable-for-pm C'est la première fois que la popularité de Thanathorn déborde la jeunesse bangkokienne. Le premier ministre Chan-o-cha est largement moqué sur les réseaux sociaux, ce qui est le cas de tous les dirigeants du monde.
  16. Le baht à 30,15 / 1 dollar américain vendredi 27 décembre, en hausse de 8 pour cent par rapport au cours de clôture de l'an dernier à 32,55 Bt / dollar. Source: Kasikornbank Le baht s'est apprécié à 30,15 Bt contre le dollar américain vendredi, son plus haut niveau en six ans, a indiqué Kasikornbank. Kasikornbank a prévu que le baht se trouverait dans une fourchette de 30-30,30 cette semaine (du 30 décembre au 3 janvier). Les investisseurs ont vendu des dollars après que les chiffres de l'économie américaine se sont avérés décevants (commandes de biens durables plus faibles que prévu et baisse des ventes de maisons neuves). L’appréciation du baht est due à l’excédent du compte courant du pays et à la perception des investisseurs que le baht est une monnaie refuge. Le baht a évolué dans une fourchette de 30,15 à 32,43 en 2019. Les exportateurs thaïlandais se sont plaints que l'appréciation du baht nuit aux exportations et, récemment, le constructeur automobile japonais Mazda a déclaré qu'il pourrait déplacer une partie de son usine de fabrication de voitures de Thaïlande vers le Japon en raison du baht fort. Les prix des repas au restaurant sont maintenant aussi cher en Thaïlande qu'en Europe en raison du baht fort. Le marché suivra de près le rapport économique de la Banque de Thaïlande pour novembre, qui doit être publié, ainsi que le taux d’inflation de décembre. Parmi les principaux événements extérieurs qui pourraient influer sur la valeur du baht, les investisseurs attendent la signature d’un accord commercial entre les États-Unis et la Chine. https://forum.thaivisa.com/topic/1140955-all-eyes-on-bot-data-as-baht-hits-highest-level-in-six-years/
  17. Des policiers et des secouristes ont été appelés sur les lieux d'une collision entre un pick-up et un minibus sur la route Lam Lukka - Cheuam Samphan au nord de Bangkok. Le pick-up conduit par un entraîneur transportait 16 garçons âgés de 12 à 15 ans dans la cabine du véhicule et sur le plateau arrière. Un enfant de 13 ans a été retrouvé mort sous les roues du pickup. Un autre enfant de 12 ans est décédé plus tard à l'hôpital. La conductrice du minibus Weena, 43 ans, a déclaré qu'elle conduisait normalement lorsqu'elle a vu le pickup déboucher devant elle en essayant de doubler (sans visibilité ?). Le conducteur a perdu le contrôle et il y a eu collision puis le pickup a heurté un arbre. Daily News affirme que le chauffeur du pickup s'appelle Suphot, 38 ans, un enseignant qui emmenait les garçons à un match à proximité. L'enseignant est à l'hôpital et n'a pas encore témoigné. Les enfants venaient de l'école Surao Sai Kong Din Tai. La police de Nong Jork enquête. Les conducteurs, même responsables de carnages, sont rarement condamnés sévèrement. https://forum.thaivisa.com/topic/1140987-carnage-boys-football-team-thrown-from-back-of-pick-up-two-dead/
  18. L' "Office of National Water Resources" (ONWR) surveille de près l'intrusion d'eau de mer dans le fleuve Chao Phraya car elle peut affecter la production d'eau du robinet. Le secrétaire général de l'ONWR, Somkiat Prajamwong, a annoncé une coordination avec le Département royal d'irrigation et l'Autorité d'électricité de Thaïlande (EGAT) pour augmenter les rejets d'eau douce de quatre réservoirs principaux d'environ 10 millions de mètres cubes par jour jusqu'au 5 janvier à afin de "renvoyer" l'eau de mer de la rivière vers la mer. Il a toutefois admis que le débit des réservoirs, à savoir Bhumibol, Sirikit, Pasak et Kwae Noi Bamrungdaen, pourrait ne pas être suffisant à la fin de janvier et février et que cela pourrait affecter la qualité de l'eau du robinet. L'eau est tirée de la rivière Chao Phraya à Samlae, province de Pathum Thani et envoyée dans Klong Prapa pour traitement puis distribuée aux habitants de Bangkok et de sa banlieue. Des sources bien informées de l'ONWR ont déclaré que le volume combiné d'eau utilisable dans tous les réservoirs à travers le pays, estimé à 260 milliards de mètres cubes, a diminué régulièrement depuis le début de cette année en raison de la sécheresse, qui pourrait être pire que celle de 2015. Les données de la NASA montrent que la Terre connaît sa période la plus chaude en 120 ans. Les quatre principaux réservoirs contiennent actuellement un volume combiné de 4,461 milliards de mètres cubes d'eau utilisable, mais la demande prévue de consommation et de préservation écologique est estimée à 5 milliards de mètres cubes. À l'heure actuelle, la salinité de l'eau du robinet est mesurée à 0,21 gramme / litre, ce qui ne dépasse pas encore les niveaux standard. Si la salinité dépasse 0,5 gramme / litre, l'eau du robinet peut devenir saumâtre. https://forum.thaivisa.com/topic/1140887-bangkok-tap-water-may-turn-brackish-as-seawater-intrudes-into-chao-phraya/
  19. suite de cette affaire, 5 article en archive https://fr.thaivisa.com/forum/search/?q=Sornsilp L'ancien directeur de l'Office national du bouddhisme (N.O.B.), Panom Sornsilp, a été condamné à 20 ans de prison vendredi, après avoir été reconnu coupable par le tribunal correctionnel de corruption en lien avec les fonds destinés à la rénovation des temples. M. Wasawat Kittithirasith, ancien directeur du Bureau de la rénovation des temples, a également été condamné à 20 ans, pour des charges similaires. Deux autres personnes, M. Jesada Wongmek et M. Charin Mingkwan, qui ont servi d'intermédiaire dans l'approche des temples et leur ont proposé de les aider à obtenir un financement du Bureau du bouddhisme pour la rénovation des temples en échange d'une importante commission - dessous de table, ont été condamnées respectivement à six ans et huit mois et à un an et huit mois. Le tribunal a également ordonné à M. Panom, à M. Wasawat et à M. Jesada de restituer au N.O.B. 12 millions de bahts des gains mal acquis. Le scandale des fonds du temple remonte à 2017, lorsque l'abbé de Wat Takaela, dans la province de Phetchaburi, a déposé une plainte auprès de la police anti-corruption, demandant une enquête, après que son temple se soit vu attribuer 10 millions de bahts par le N.O.B. pour sa rénovation. Simultanément à l'octroi de cette subvention, "on" a dit à ce chef bonze de rendre la majeure partie de l'argent aux fonctionnaires qui ont aidé à obtenir le financement. L'arnaque fonctionnait depuis des années grâce à des intermédiaires non officiels, ayant des liens avec le N.O.B. . Ils expliquaient aux abbés qu’ils pourraient obtenir le financement des rénovations, mais seulement à la condition de restituer 75% de l’argent aux fonctionnaires. Les bonzes pouvaient 25 % -ou moins- pour la rénovation. Plusieurs abbés de temple ont été impliqués dans l'arnaque et ont empoché les fonds sans rien dépenser pour la rénovation des temples. On comprend que tous les abbés, sauf un, acceptaient le système de corruption. Malheureusement pour les fonctionnaires et les abbés, un chef bonze a refusé de se laisser corrompre. L'enquête a été entachée de différents scandales. Ainsi le fonctionnaire le plus obstiné luttant contre la corruption dans les temples a été mis à l'écart par un vice-premier ministre avant de retrouver son poste grâce au premier ministre. Plus embêtant, le numéro deux du bureau où régnait cette corruption, Phanom Sornsilp, a eu le temps de fuir à l'étranger. L'un des chefs-bonze incriminés a été condamné à 26 ans de prison, en avril 2019. On ne sait pas si cet abbé et les personnes condamnées hier sont en liberté sous caution en attendant l'appel ou en prison.
  20. Bangkok (VNA) – Le secteur touristique thaïlandais a établi un nouveau record en accueillant 39 millions de touristes étrangers en 2019, contre 38 millions l'an passé. Le ministre thaïlandais du Tourisme et des Sports, Phiphat Ratchakitprakarn, a déclaré que le Royaume restait l'une des destinations préférées des voyageurs mondiaux. Il a indiqué que les derniers jours de 2019, 140.000 touristes devraient arriver chaque jour, portant le nombre total d'étrangers à 39,6-39,8 millions d'ici la fin de l'année. Cette année, l’Autorité du Tourisme de Thaïlande (TAT) s'attend à une croissance de 4% tant en nombre de touristes qu’en recettes, correspondant à 39,7 millions de touristes étrangers et 1,96 billion de bahts (64,9 milliards de dollars). La TAT prévoit que le nombre de touristes atteindrait 40,8 millions en 2020 et générerait 2,02 billions de bahts, soit une hausse annuelle respectivement de 2,5% et 3%. -VNA https://fr.vietnamplus.vn/thailande-annee-record-pour-le-tourisme/131853.vnp
  21. Deux trafiquants de drogue ont été abattus par des soldats près de Mae Sai, Chiang Rai. Ils transportaient 600 kilogrammes de méthamphétamine en cristal (ice) qui ont été saisis lors de l'opération. Les hommes ont été tués lors d'une fusillade entre un groupe de trafiquants de drogue et la police des frontières après que l'unité militaire de Pha The Muang a détecté 15 - 20 hommes en train de traverser un village du district de Mae Sai hier après-midi. Les hommes ont reçu l'ordre de s'arrêter pour une fouille et un interrogatoire mais ils n'ont pas obéi, ouvrant le feu sur l'unité. Dans l'échange de coups de feu qui a suivi, deux des trafiquants de drogue ont été abattus et sont morts. Le Chiang Rai Times rapporte que 600 kilogrammes de méthamphétamine en cristal, dissimulés dans 20 sacs, ont été trouvés alentour. La cargaison aurait une valeur marchande d'environ 300 millions de bahts. Le commandant de l'unité de Pha Muang a déclaré que les trafiquants de drogues se mêlaient fréquemment aux voyageurs du Nouvel An et qu'ils tentaient de faire passer des stupéfiants des zones frontalières vers Chiang Rai et Chiang Mai. La drogue est régulièrement acheminée depuis le triangle d'or, point de jonction de la Thaïlande, du Laos et du Myanmar, vers d'autres pays d'Asie du Sud-Est et plus loin vers l'Australie et la Nouvelle-Zélande. Les usines de fabrication de millions de pilules et de tonnes d'ice se trouveraient chez les Wa et autres ethnies au Myanmar. En 2018, un record de 120 tonnes de «glace» et de comprimés de méthamphétamine ont été confisqués dans la région Asie-Pacifique, avec plus de la moitié des saisies en Thaïlande. Le commerce vaut entre 30 et 61 milliards de dollars américains par an. Les saisies jusqu'à présent se révèlent inefficaces et les usines continuent de tourner à plein régime. https://thethaiger.com/news/chiang-rai/two-drug-smugglers-killed-by-soldiers-in-chiang-rai-drugs-seized
  22. BANGKOK (Reuters) - Un SEAL de la marine thaïlandaise qui a participé au sauvetage dramatique de 12 garçons et de leur entraîneur de football dans une grotte inondée du de la Thaïlande l'année dernière est décédé d'une infection du sang qu'il a contractée pendant l'opération, a déclaré la Royal Thai Navy Vendredi. Les SEAL, communément appelés Navy SEALs, sont la principale force spéciale de la marine de guerre des États-Unis et des pays utilisant les mêmes termes. Le maître de vaisseau avait été soigné, mais son état de santé s'est aggravé, a indiqué la marine dans un communiqué. Un autre sauveteur, plongeur de la marine, le sergent Saman Kuman, est décédé lors de l'opération de sauvetage. L'entraîneur de la Wild Boars Academy, Ekapol Chanthawong, et 12 garçons étaient partis explorer les grottes de Tham Luang dans la province de Chiang Rai le 23 juin 2018, lorsqu'une averse de mousson a inondé la grotte et les a piégés sous terre. Ils ont survécu pendant neuf jours grâce à l'eau dégoulinant de roches avant d'être découverts. Des volontaires étrangers se sont joints à l'effort de sauvetage auquel ont participé les SEAL. Le 10 juillet les garçons et leur entraîneur ont été sortis en toute sécurité. https://forum.thaivisa.com/topic/1140742-thai-navy-seal-who-took-part-in-cave-rescue-dies-after-year-long-infection/
  23. La reporter thaïlandaise Suchanee Cloitre a été condamnée mardi à deux ans de prison pour diffamation, en raison d’un tweet concernant un géant de l’agroalimentaire. Libérée sous caution, elle a annoncé qu’elle ferait appel. Reporters sans frontières (RSF) dénonce une condamnation inique et appelle la justice thaïlandaise à abandonner toutes les charges en seconde instance. En Thaïlande, un tweet peut valoir deux ans de prison. La journaliste thaïlandaise Suchanee Cloitre en a fait l’amère expérience : dans un procès pour diffamation qui l’oppose au géant de l’agroalimentaire Thammakaset, le tribunal provincial de Lop Buri (centre de la Thaïlande) l’a reconnue coupable dans un jugement rendu mardi 24 décembre et l’a condamnée à la peine maximale prévue pour ce motif. La journaliste a annoncé qu’elle allait faire appel. L’affaire remonte à 2016. Cette année-là, le gouvernement thaïlandais ordonne à Thammakaset de verser des compensations à 14 travailleurs migrants exploités dans des élevages de volailles. Une décision que Sucheena Cloitre, alors rattachée à la chaîne Voice TV, relaie dans un tweet. Les employés ayant été forcés de travailler 20 heures par jour sans être payés, Suchanee Cloitre ose qualifier les faits d’”esclavage”. communiqué RSF Estimant que ce tweet compromet ses intérêts, le groupe décide alors de poursuivre la reporter en justice. Un combat qui s’apparente à celui de David contre Goliath, et pour lequel la justice a clairement choisi le camp du géant. Plus de trois ans après les faits, la journaliste a été condamnée à une lourde peine : deux ans de prison, auxquels s’ajoutent les 75.000 baths (2.250 euros, soit six mois de salaire médian en Thaïlande) qu’elle a dû verser pour obtenir sa libération sous caution et ne pas se retrouver derrière les barreaux. Répression implacable “Nous appelons les juges de la cour de Lop Buri à retrouver un semblant de crédibilité en abandonnant les charges absurdes qui pèsent contre Suchanee Cloitre, déclare Daniel Bastard, responsable du bureau Asie-Pacifique de RSF. Cette condamnation inique est le signe d’une justice qui méprise le libre exercice du journalisme et se range du côté des puissants. Elle semble n’avoir qu’un seul but : intimider l'ensemble de la profession.” Depuis le dernier coup d’État militaire de 2014, la junte au pouvoir à Bangkok a mis en place un système de répression implacable contre la liberté de la presse. Particulièrement sévères, les lois sur la diffamation sont régulièrement instrumentalisées pour faire taire les journalistes. Les élections législatives qui ont finalement eu lieu en mars 2019 ont été entachées de graves atteintes au pluralisme. RSF avait ainsi dénoncé la censure pure et simple, durant la campagne électorale, de la chaîne Voice TV, pour laquelle travaillait Suchanee Cloitre. La Thaïlande se situe à la 136e place sur 180 pays dans le classement dans le Classement mondial de la liberté de la presse établi en 2019 par RSF. https://rsf.org/fr/actualites/thailande-la-journaliste-suchanee-cloitre-condamnee-deux-ans-de-prison-pour-un-simple-tweet
  24. Une multi-délinquante a utilisé sa propre fille gravement autiste pour extorquer de l'argent à des hommes dans une escroquerie à caractère sexuel La police d'Udon Thani a annoncé l'arrestation d'une mère thaïlandaise qui a utilisé sa fille gravement handicapée dans une arnaque élaborée d'extorsion liée au sexe. Kannanat, 39 ans, du district de Na Duang à Loei, a été accusé d'usurper l'identité d'un fonctionnaire pour extorquer de l'argent. Avec une autre femme appelée Yingluck, 49 ans, une tante de la victime, appelée "B", elle a mis sa propre fille, donc "B" sur le site de rencontres Badoo. "B" a en fait 19 ans et ne sait ni lire ni écrire. Elle est une personne de stade quatre sur le spectre de l'autisme. Kannanat a arrangé une rencontre entre un homme de 24 ans et "B" à Udon Thani. "B" était présentée comme une lycéenne M3 âgée de 16 ans sur Badoo. Le couple a passé la nuit dans un hôtel avant que la fille ne rentre à la maison par le bus - soi-disant à Mukdahan. A ce stade, il ne s'agit pas de prostitution. L'homme a dit que la fille avait été très silencieuse pendant leur nuit ensemble. Peu de temps après, deux femmes déguisées en fonctionnaires sont arrivées chez le jeune homme de 24 ans et ont demandé de l'argent à son père. Kannanat a affirmé qu'elle était enseignante et que le père de sa fille était un officier supérieur de police et que, s'il découvrait que cet homme avait couché avec sa fille, l'homme de 24 ans ferait face à de graves accusations d'agression sexuelle. Les deux femmes ont demandé 300 000 bahts, ce qui a été négocié à 250 000 bahts. Quelque 50 000 bahts ont été payés en un premier versement et une cérémonie de fiançailles a été organisée en présence de 30 proches. Les 200 000 restants ont alors été remis. Cependant, par la suite, l'homme de 24 ans a appris que Kannanat était une arnaqueuse en série qui travaillait avec la fille autiste et sa tante pour escroquer les hommes. La tante Yingluck a admis son rôle dans l'arnaque. La police d'Udon Thani a déclaré que Kannapat était une joueuse (qui a donc besoin de beaucoup d'argent) impliquée dans 10 affaires similaires et recherchée sous 10 autres mandats d'arrêt. L'extorsion variait de 50 000 bahts à un demi-million selon les cas. https://forum.thaivisa.com/topic/1140620-serial-fraudster-used-her-own-severely autistic-daughter-to-extort-men-in-sex-scam/
  25. La Royal Thai Air Force (RTAF) a déployé une flotte d'UAV (véhicules aériens sans pilote), ou drones, pour fournir des images du trafic en temps réel sur les principales autoroutes au Département en charge de la circulation pendant les vacances du Nouvel An. Le commandant en chef de la RTAF, le maréchal, Manat Wongwart, a déclaré aujourd’hui que ce déploiement devait aider le Dpt des Transports à gérer le trafic alors que les principales autoroutes de la Thaïlande sont embouteillées durant les congés du Nouvel An. Nombreux sont ceux qui rentrent chez eux en province pour les fêtes de famille et retourneront au travail à Bangkok après la pause. En plus des drones, la RTAF a également mis en place des aires de repos, près de ses aérodromes, offrant des services gratuits aux automobilistes et aux passagers des bus. La Route Asiatique était proche de la saturation ce matin, mais la circulation était fluide, sauf aux intersections. Les autorités routières de la province de Chainat ont fermé quatre demi-tours, à savoir au KM113 + 800, KM113 + 325, KM136 + 300 et à Bang Tale, qui sont trop accidentogènes. Plusieurs victimes d'accidents causés par la conduite en état d'ivresse et maintenant dans des fauteuils roulants se sont rassemblées sur une aire de repos d'autoroute à Tambon U-Tape, dans le district de Manorom à Chainat, pour faire campagne contre l'alcool au volant. M. Somnoek Pethuabua, l'une des victimes, a déclaré qu'il était en fauteuil roulant depuis qu'il a été impliqué dans un accident de voiture alors qu'il n'avait que 7 ans. Il a 44 ans, a perdu son père dans le même accident et souffre toujours des séquelles de l'attitude égoïste du conducteur ivre. Le premier ministre Chan-o-cha a prié ses compatriotes de ne pas conduire ivres mais n'a annoncé aucune mesure pour empêcher le carnage. https://forum.thaivisa.com/topic/1140653-thai-air-force-deploys-drones-in-traffic-management-over-holidays/