Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    14 864
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Messages posté(e)s par Le Modérateur


  1. BANGKOK - Mardi 29 octobre, le gouvernement a déclaré le lundi 30 décembre "jour férié spécial".

    L’annonce faite par le bureau du Premier ministre porte effectivement à cinq le nombre de jours des vacances dites "du Nouvel An international", soit du samedi 28 décembre au mercredi 1er janvier.

    En cas de "pont" comme c'est le cas ici, le jour du milieu est soit officiellement férié, comme cette année ou férié "de facto". Les incidences ne sont pas très nombreuses. A noter quand même les bureaux de l'immigration : ils seront donc fermés 5 jours et il faudra s'y prendre plusieurs jours à l'avance pour effectuer les démarches qui auraient dû être faites fin décembre en effet les 26 et 27 décembre devraient être très occupés dans les bureaux. De même que le seront les 2 et 3 janvier.

    On ignore si le 30 décembre sera également considéré comme un jour férié pour les banques; la Banque de Thaïlande annoncera sa décision bientôt. Pour mémoire, les agences situées dans les centres commerciaux sont ouvertes 365 jours par an.

    49443008_397295981012866_7693531529565175808_n.jpg.3ea60b09665418070e5977df414d90f9.jpg


  2. BANGKOK (Reuters) - Les arrivées de touristes en Thaïlande ont augmenté de 10,11% en septembre par rapport à l'année précédente, après une hausse de 7,35% en août, a annoncé le ministère du Tourisme dans un communiqué.

    En septembre, 2,9 millions de touristes ont dépensé 139,6 milliards de bahts (4,62 milliards de dollars), en hausse de 8,73% par rapport à l'année précédente.

    Les visiteurs en provenance de Chine, principale source de touristes en Thaïlande, ont été 852 130 en septembre, en hausse de 31,56% par rapport à l'année précédente. Soit 18,89% de plus qu'en août.

    Entre janvier et septembre, le nombre total d'arrivées de touristes s'est élevé à 29,47 millions, en hausse de 3,5% par rapport à l'année précédente.

    Les recettes provenant des touristes étrangers représentent environ 12% du produit intérieur brut (PIB) de la Thaïlande.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131241-thailands-september-foreign-tourist-arrivals-up-10-year-on-year-ministry/

    Les comparaisons se font par rapport au même mois de l'année passée.

    En orange : touristes en tout

    En bleu : les Chinois

    imageproxy_php.png.fe10afd64393433b84716191a25cb325.png


  3. Naew Na a rapporté que l'immigration de Chonburi a arrêté un "dangereux bandit" britannique qui se cachait en Thaïlande.

    Nommé seulement Dylan, 35 ans, il était recherché au Royaume-Uni pour une série de vols "Ram Raid".

    Le  ram raid est une sorte de cambriolage dans lequel un véhicule lourd (bélier) est utilisé pour entrer dans un magasin - parfois un bijoutier - et voler des biens.

    Le suspect a été arrêté par les autorités de l'immigration de la région de Chonburi à la suite d'une coopération avec l'ambassade britannique à Bangkok qui savait qu'il était recherché par un mandat d'arrêt au Royaume-Uni.

    Il était recherché pour des vols qualifiés portant sur des marchandises d'une valeur de 6 millions de bahts.

    Son arrestation et sa déportation imminente ont été annoncées lors d'une conférence de presse à laquelle assistait le chef de l'immigration, le général Sompong Chingduang à Bangkok.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131177-dangerous-brit-taken-off-the-streets-of-thailand-and-sent-packing/

     

    Naew Na a signalé que des policiers de l'immigration avaient capturé divers clandestins dans la province de Surat Thani, dans le sud de la Thaïlande.

    Les personnes arrêtées allaient de migrants à un éventuel touriste occidental en passant par un vendeur de som tam (salade de papaye).

    Des arrestations ont eu lieu à Koh Samui, à Koh Phangan et sur le continent.

    À Samui, un homme appelé Alexandre - aucune nationalité n’a été donnée - a été interpellé dans la rue à Maret avec un overstay de 100 jours.

    À Phangan, un Népalais âgé de 47 ans a été arrêté sur la plage de Had Rin pour un overstay de 759 jours.

    Sur le continent, dans un marché de produits frais à Phun Phin, une Laotienne a été arrêtée dans un stand de som tam.

    D'autres exemples d'arrestations ont été données par la police de la province.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131180-surat-thani-immigration-round-up illegal-foreigners-throughout-the-province/

     

    2pm.jpg.a2ba31d7be493b25bd08a3914193c263.jpg.46ff67899a5dd62b4b9e8f3bcdb128e4.jpg


  4.   

    Plus d'un millier de chefs d'entreprise et de hauts responsables gouvernementaux, ainsi que des universitaires et des membres de la société civile de toute la région sont attendus au Sommet de l'ASEAN sur les entreprises et l'investissement (ABIS) qui se tiendra à Bangkok les 2 et 3 novembre.

    Ce premier événement annuel de l’ASEAN en matière d’affaires et d’investissement, se tiendra parallèlement au sommet de l’ASEAN les 4 et 5 novembre avec la présence de davantage de chefs de gouvernements. Le premier sommet est une plate-forme permettant aux entreprises de dialoguer avec les gouvernements, dirigeants d’entreprises, entrepreneurs et décideurs de l’ASEAN.

    Le Premier ministre Li Keqiang de Chine, le Premier ministre Narendra Modi d'Inde, la conseillère d'État du Myanmar Aung San Suu Kyi, le Premier ministre Mahathir Mohamad de Malaisie et le Premier ministre Sultan Haji Hassanal Bolkiah du Brunéi figureront parmi les principaux orateurs du premier forum, qui se tiendra au centre d’impositions et congrès IMPACT, Muang Thong Thani.

    Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha prononcera le discours liminaire le 2 novembre, il sera suivi de Tony Fernandes, directeur général d'Air Asia.

    Le sommet de cette année se tiendra sous le thème «Renforcer le pouvoir de l’ASEAN 4.0» et sera consacré aux défis de la nouvelle ère numérique.

    Femi Owolade-Coombes, petit génie Britannique britannique âgé de 13 ans qui inspire une nouvelle génération de codeurs - du Royaume-Uni au Bangladesh et au-delà.

    Toutes ces journées (1, 2, 3, 4 et 5 novembre) seront semi-fériées pour éviter les embouteillages. Les écoles et nombre de bureaux seront fermés.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131143-over-1000-expected-to-attend-asean-business-summit/

    imageproxy_php.jpg.8e5c59bfa5bb2fc2967840780b9dad61.jpg


  5. BANGKOK (Reuters) - Le ministère thaïlandais des Finances a abaissé lundi sa prévision de croissance pour 2019 de 2,8% contre 3,0% prévue en août, freinée par la baisse des exportations.

    Le ministère s'attend à une baisse de 2,5% de ses exportations en 2019, principal moteur de la croissance, à comparer à une baisse de 0,9% précédemment estimée, a déclaré Lavaron Sangsnit, du ministère des Finances, lors d'un briefing.

    "Le ralentissement de cette année est principalement dû à des facteurs externes, et le gouvernement a essayé d'aider l'économie autant que possible", a-t-il déclaré.

    En août, le gouvernement a mis en place un plan de 10 milliards de dollars pour stimuler l'activité intérieure et a également approuvé des mesures de relance supplémentaires la semaine dernière.

    La deuxième économie de l'Asie du Sud-Est n'a progressé que de 2,3% en avril-juin, soit le rythme annuel le plus faible en près de cinq ans.

    Cependant, le ministère s'attend à une croissance de 3,1% sur le deuxième semestre, après 2,6% au premier semestre, a déclaré M. Lavaron.

    Pour 2020, le ministère a prévu une croissance économique de 3,3% et des exportations de 2,6%. L’année dernière, l’économie a progressé de 4,1%, mais est restée à la traîne par rapport à la plupart des pays de la région.

    La croissance de l’année prochaine devrait également être soutenue par une augmentation des dépenses d’investissement du gouvernement.

    Le tourisme sera également un facteur clé, avec un nombre d'arrivées de touristes étrangers estimé à 39,8 millions cette année et à 41,5 millions l'an prochain, a déclaré Lavaron.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131097-thai-finance-ministry-cuts-2019-gdp-growth-forecast-to-28/

    2019-10-28T071558Z_1_LYNXMPEF9R0CW_RTROPTP_4_THAILAND-ENVIRONMENT.JPG.d13d8e6854cb33ba5f215a3c336d6b6c.JPG.3fd10ba26e97709e9f743fb5d64baa67.JPG



  6. Vingt anciens candidats à la députation du parti Future Forward ont envoyé des lettres de démission à la commission électorale lundi. Cela n'a aucune importance puisqu'ils n'ont pas été élus.

    L’ancien candidat Nibhon Jamjumrus a révélé que près de 100 membres avaient déjà démissionné, leur idéologie politique étant en contradiction avec celle du parti.

    «Nous étions parmi les membres fondateurs à une époque où personne n'avait entendu parler de Future Forward. Ainsi, lorsque notre idéologie change, nous devons nous retirer », a déclaré Nibhon.

    Il a démenti les informations selon lesquelles les candidats auraient démissionné parce qu'ils n'avaient reçu aucun poste politique. “Personne n'a négocié une position. Cependant, nous voulons montrer à notre chef que tenir une promesse est une question importante. »

    Thanathorn Juangroongruangkit, chef du parti, a déclaré que les membres peuvent démissionner en vertu de la constitution. Mais comme le parti compte environ 60 000 membres, il ne sera pas affecté, a déclaré Thanathorn, ajoutant qu'il était confiant que le parti irait toujours de l'avant sans problème.

    https://www.nationthailand.com/news/30377816

    Parallèlement des membres de l'opposition ( Future Forward ou Pheu Thai) se rapprochent du pouvoir alors que la coalition est toujours fragile.

    800_67e14856a35978e.jpg.6d2c4c6708ae3cef5ab95720a5c7378c.jpg


  7. La police de Chiang Mai a ouvert une enquête pour meurtre après la découverte d'une femme riche de Samut Prakarn, dans du ciment. Le ciment lui-même se trouvant dans un réfrigérateur.

    Sa BMW a disparu.

    Wanee, 58 ans, de Bang Plee, avait acheté des locaux commerciaux près du temple de Sri Jom Thong dont elle était fidèle et bienfaitrice. Elle habitait ses locaux lorsqu'elle rendait visite au temple.

    Son frère aîné Woraphan, 59 ans, a retrouvé le corps hier. Il s’inquiétait car sa sœur a cessé tout contact depuis le 18 octobre. Il se rendit dans les locaux de sa sœur et trouva la porte verrouillée de l'intérieur. Une odeur nauséabonde émanait de l'intérieur.

    Un serrurier a été appelé et ils ont fait la découverte macabre. Sa sœur avait été enfoncée dans un réfrigérateur qui avait été couché sur le côté. La prise de courant était toujours branchée.

    Elle avait été enrobée de ciment.

    La police et les médecins légistes de Jom Thong présents sur les lieux ont trouvé deux sacs de ciment usés et ont constaté que la victime était morte depuis environ deux semaines.

    Le réfrigérateur était dans un coin cuisine des locaux et avait été enveloppé dans un linge.

    La BMW de la victime a disparu de même que son téléphone.

    La police pense qu'il s'agit d'un vol suivi d'un meurtre.

    Le corps a été transporté à l'hôpital Maharat Nakhon Chiang Mai pour autopsie et analyse ADN.

    Les enquêtes continuent.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131015-chiang-mai-wealthy-woman-found-encased-in-cement-in-a-fridge/

    6pm.jpg.3618d68a366d043220d124f4aefe13bd.jpg.e352e76a44f728202fceec26ef52768b.jpg


  8. Une horloge géante indiquant uniquement le chiffre «9» à la mémoire de Sa Majesté le Roi Maha Bhumibol Adulyadej a été installée samedi devant le dôme du site de construction de la grande gare de Bang Sue.

    L’horloge, construite par le fabricant américain Electric Time Company, a un diamètre de six mètres et n’est décorée que du chiffre 9, à la mémoire du roi Rama IX.

    Bien évidemment, le chiffre 9 est écrit en thaï.

    La gare de Bang Sue, dont la construction est en cours, remplacera la gare de Bangkok (Hua Lamphong) et sera également la plus grande gare d'Asie du Sud-Est lorsqu'elle sera achevée. La construction a commencé en 2013 et son ouverture est prévue en 2021.

    La gare comprend 26 quais, dont 24 pour les chemin de fer thaïlandais et deux pour les métros ou trains de banlieue.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130933-giant-‘9’-clock-goes-up-in-tribute-to-late-king-at-bang-sue-station/

    800_47c3dcaa2bda1da.jpg.a0b47a03b6eb28a29c76a768f02db2f6.jpg.10c0b42c19714009537213448d0c6dde.jpg


  9. AOT envisage de fermer les aéroports de Hat Yai, Chiang Rai

    Le président des Aéroports de Thaïlande (AOT), Nitinai Sirismatthakarn, a déclaré que l'AOT envisage de fermer deux de ses six aéroports dont l'utilisation est réduite, à savoir l'aéroport international Hat Yai dans la province de Songkhla et l'aéroport international Mae Fah Luang - Chiang Rai.

    "Dans les 5-6 prochaines années, AOT envisage de fusionner l'aéroport de Hat Yai avec celui de Phuket", a-t-il déclaré. "Nous préparons également un plan pour la construction d'un deuxième aéroport dans la région de Phuket."

    Nitinai a noté que Hat Yai est un centre économique du Sud, mais qu'il ne s'agit pas d'une plaque tournante du tourisme. «Les personnes qui se rendent à Hat Yai ont souvent du mal à prendre un autre avion pour aller ailleurs», a-t-il déclaré. «L'aéroport de Hat Yai a connu une baisse du nombre de touristes ces dernières années, en particulier en provenance de Malaisie, et les visiteurs ont progressivement migré de Hat Yai à Phuket pour profiter de l'abondance de correspondances et d'attractions touristiques.

    Nitinai a ajouté qu’au cours de l’exercice 2019 (octobre 2018 - septembre 2019), l’aéroport de Hat Yai n’a desservi que 4,02 millions de passagers, soit une baisse de 5,6% par rapport à l’année précédente, tandis que le nombre de vols avait également diminué de 7,4% (2027 vols).

    Par ailleurs, l'aéroport de Mae Fah Luang / Chiang Mai est confronté à des problèmes similaires en raison du manque de correspondances et d'installations qui n'ont pas été pleinement développées pour attirer les touristes étrangers.

    En plus d’envisager la fermeture et la fusion des aéroports, AOT cherchera des sources de revenus supplémentaires pour couvrir les pertes, telles que la location des zones aéroportuaires à des utilisateurs privés et la fourniture de services de sécurité à d’autres organisations.

    Les six aéroports sous administration AOT sont l’aéroport de Suvarnabhumi, l’aéroport international de Don Mueang, l’aéroport international de Phuket, l’aéroport international de Chiang Mai, l’aéroport international de Mae Fah Luang - Chiang Rai et l’aéroport international de Hat Yai.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1131014-aot-to-consider-closing-hat-yai-chiang-rai-airports/

    imageproxy_php.jpg.e26d466db531121ea3cef05e03814091.jpg


  10. La décision du président américain Donald Trump de suspendre des préférences commerciales (SPG) de 1,3 milliard de dollars (39,2 milliards de bahts) sur les produits de la mer thaïlandais a fait naître des soupçons selon lesquelles il agirait en représailles contre l'interdiction imposée par la Thaïlande du glyphosate.

    La suspension américaine est basée sur l'incapacité de la Thaïlande "à garantir de manière adéquate les droits des travailleurs internationalement reconnus", a déclaré le bureau américain au commerce.

    La suspension, qui devrait entrer en vigueur le 25 avril 2020, visera les produits de la mer pour lesquels les États-Unis sont un marché important, mais où la Thaïlande représente une part relativement faible des importations américaines, a déclaré le bureau.

    L'éligibilité de tous les produits de la mer thaïlandais au SPG sera révoquée en raison de "problèmes de longue date en matière de droits des travailleurs dans les industries des produits de la mer", a indiqué le bureau.

    Toutefois, une source du secteur des exportations a déclaré que la suspension pourrait découler de la préoccupation des États-Unis concernant la montée de leur déficit commercial avec la Thaïlande.

    Les États-Unis surveille de près la Thaïlande sur plusieurs questions, dont la manipulation monétaire, et l'avancée de l'autorisation des exportations américaines de porc en Thaïlande, a indiqué la source.

    La Thaïlande a interdit l'utilisation de la ractopamine, un additif alimentaire couramment utilisé par les producteurs de porc américains depuis plus de 15 ans.

    La Thaïlande et les États-Unis avaient précédemment convenu de créer un comité mixte chargé d'évaluer l'impact sur la santé des consommateurs de la consommation de viande de porc contenant de la ractopamine.

    Et l'interdiction récente d'utilisation du glyphosate pourrait être la dernière source de discorde, a déclaré la source.

    La semaine dernière, le Comité national des substances dangereuses a reclassé le statut de trois produits chimiques agricoles ce qui interdit leur production, leur importation, leur exportation ou leur possession.

    À compter du 1er décembre, l'interdiction s'appliquera aux herbicides paraquat et glyphosate et au pesticide chlorpyrifos.

    Avec cette interdiction, les États-Unis s’attendent à ce que leur déficit commercial avec la Thaïlande continue de s’alourdir, car cela signifie que les importations de produits agricoles américaines tels que les fruits doivent être exemptes de ces produits chimiques, a déclaré la source.

    De ce fait, les États-Unis exporteront moins de marchandises vers la Thaïlande, ce qui entraînera une augmentation de son déficit commercial avec le pays, a déclaré la source, ajoutant que l'absence de droits des travailleurs invoquée comme raison de la suspension n'était qu'un prétexte.

    L’ambassade des États-Unis a récemment envoyé une lettre au Premier ministre et à d’autres ministres pour leur demander de retarder l’interdiction du glyphosate.

    Supant Mongkolsuthree, président de la Fédération des industries thaïlandaises (FTI), a déclaré que la suspension du SPG porterait un coup sévère au secteur des exportations thaïlandais, qui souffre déjà de l'appréciation du baht (qui devrait arriver à 29 contre un dollar l'an prochain) principalement en raison de l'énorme excédent du compte courant de la Thaïlande.

    Kalin Sarasin, président de la Chambre de commerce thaïlandaise, a déclaré que le gouvernement avait encore six mois pour s'entretenir avec Washington afin de résoudre le problème, ajoutant que les États-Unis accusaient un déficit commercial d'environ 20 milliards de dollars avec la Thaïlande chaque année.

    M. Kalin a déclaré qu'au cours des six mois précédant l'entrée en vigueur de la suspension, les exportateurs thaïlandais devaient se diversifier en recherchant des marchés d'exportation dans d'autres pays, plutôt que de compter sur le marché américain.

    20170811_102230.jpg.3f89e38d19a65246198f15a610c92178.thumb.jpg.7f25f592aed23853117aeddd17323c1d.jpg


  11. L’autorité thaïlandaise de production d’électricité (Egat) a élaboré un plan de fermeture de la mine de charbon de Mae Moh dans la province de Lampang, qui s'étale sur les 30 prochaines années, a annoncé Tawatchai Jakpaisal, d'EGAT.

    Le rendement en charbon de la mine a diminué.

    L’agence publique a réservé une partie des recettes tirées de la vente du charbon au soutien du plan de fermeture de la mine et à la création de nouveaux emplois pour les villageois travaillant à la mine.

    L'EGAT entreprendra également le reboisement du site de la mine, qui occupe 40 000 rai.

    Tawatchai a ajouté que la restructuration du paysage permettrait la création d'un petit barrage pour générer de l'électricité.

    Des unités de production d'électricité sont liées à la mine.

    Egat a déjà mis hors service les unités 1 à 3 des unités de production d'électricité, tandis que les unités 4 à 7 ont été remplacées par l'unité RP1, d'une capacité de 655 mégawatts, qui est entrée en service au début de cette année.

    Les unités 8 à 9 prendront leur retraite en 2025. Egat tient actuellement une audience publique sur le projet de construction de l’usine RP2 pour la remplacer. La nouvelle centrale aura une capacité de 650 MW.

    Les unités 10 à 13 seront mises hors service après 2025 car il a été estimé que l'approvisionnement en charbon de la mine ne suffirait pas à les alimenter.

    La centrale de Mae Moh a une capacité totale de 2 400 MW. Les nouvelles unités, qui ont été construites pour remplacer celles qui sont abandonnées, seront mises hors service en même temps que la mine sera épuisée, soit dans 30 ans.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130807-egat-prepares-to-shut-down-mae-moh-coal-mine-in-lampang/

    800_80c04522fa5eb03.jpg.b9e163c8620598580a93cb691b0e46b7.jpg.fbb0e75c32d3f170696ee42917dec3fa.jpg


  12. suite de cette information

     

    Le ministre des Transports envisage d'équiper les véhicules d'un GPS connecté lors de la fabrication

    BANGKOK (NNT) - Le ministre des Transports, Saksayam Chidchob, a lancé l'idée de faire du mouchard GPS un équipement standard pour les voitures et les motos personnelles dans l'intérêt de la sécurité dans un délai d'un an.

    Le ministre des Transports s'est rendu au centre de gestion des GPS et au centre de protection des passagers pour présenter sa politique, appelant à la mise au place urgente des mouchards pour les transports en commun et exprimant son soutien à l'utilisation de solutions technologiques, telles que les applications mobiles pour les véhicules particuliers.

    Le ministre des Transports a chargé le Dpt des Transports terrestres d'étudier l'installation de mouchards GPS dans les véhicules personnels dès l'usine, dans le but de réduire le nombre d'accidents. Le Dpt doit discuter de cette idée avec le ministère de l'Industrie, les agences concernées et les constructeurs automobiles. Le département servira également de plaque tournante lorsque les voitures utilisées actuellement seront équipées de mouchards.

    Reconnaissant que les mouchards fourniraient des informations personnelles, le ministère des Transports a décidé de consacrer un an à étudier le problème et écoutera l'opinion publique. Si la mesure était mise en œuvre, la Thaïlande serait le premier pays au monde à imposer l’installation de mouchards GPS dans l’intérêt de la sécurité routière.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130831-transport-minister-considering-equipping-vehicles-with-gps-during-manufacture/

    af21fc791e308c04b612777502946a5a_small.jpg.84d19ad8fe3d21cb1dd117b46c72951d.jpg.c14b0be6bb75e8a9ce8559c5845dac41.jpg


  13.  

    Niyom Termrisuk, du Bureau de contrôle des stupéfiants (ONCB) a déclaré jeudi 24 octobre que son agence s'apprêtait à livrer 122 kg de marijuana saisie à des agences médicales à utiliser pour la recherche.

    «Sur cette quantité, 119 kg de cannabis seront livrés à l'Institut de recherches sur les plantes, tandis que 3 kg iront au Bureau des stupéfiants. Les deux relèvent du département des sciences médicales », a-t-il déclaré. "Le cannabis a déjà été testé pour le cadmium et les résidus de pesticides : il est sans danger pour la recherche et la consommation."

    Depuis juillet de l'année dernière, l'ONCB a livré plus de 1 862 tonnes (erreur ? kg ?) de marijuana saisie à des hôpitaux et à des agences de recherche, notamment à l'hôpital Chaophraya Abhaibhubejhr, à l'hôpital Phra Ajarn Fan Ajaro, au département des sciences médicales thaïlandaises et aux médecines alternatives, ainsi qu'à Chulalongkorn, Kasetsart et Maha. Universités de Sarakham. Ces agences ont utilisé la marijuana à des fins de recherche et ont produit au moins 800 000 (?) bouteilles d’huile de cannabis à des fins médicales, qui est utilisé pour traiter plusieurs maladies, notamment les maladies de Parkinson et de Crohn.

    Niyom a révélé que des agences de recherche et des hôpitaux avaient déjà soumis des demandes pour plus de 3 tonnes de marijuana saisie à l'ONCB, mais il a ajouté que la marijuana saisie est généralement contaminée par de fortes concentrations de métaux lourds et de pesticides. «La marijuana qui n’est pas sûre sera détruite conformément à la réglementation de l’ONCB», a-t-il déclaré.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130447-oncb-to-deliver-122-kg-of-seized-marijuana-for-medical-research/

    imageproxy_php.jpg.8c29a1d7d4777c8e082e744ac88aed68.jpg



  14. Le ministre de l'Agriculture a informé la presse thaïlandaise de l'augmentation de ses objectifs pour lutter contre les chats et les chiens errants du pays.
     
    Thai Rath affirme qu'il y a 2,6 millions de chiens errants en Thaïlande et un million de chats errants.
     
    L'année dernière, 160 445 chiens et 122 400 chats ont été stérilisés.
     
    L'objectif de cette année est de 600 000 animaux, a déclaré Chalermchai Sri-On.
     
    Le ministre espère que cela contribuera à lutter contre la rage et à protéger les animaux contre les abus.
     
    Les opérations sont effectués par le Département vétérinaire en utilisant les budgets du gouvernement.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130460-thailands-soi-dogs-and-cats-600000-to-be-sterilized-in-the-next-year/

    10pm2.jpg.62b09cd459e93b30986318f5bb652ca8.jpg.9a733e48f12fc1a3bc575b67e5d7d970.jpg


  15. Le département de l'agriculture des États-Unis appelle à un report de l'interdiction du glyphosate, car elle va perturber les importations thaïlandaises de soja, de blé, de café, de pommes, de raisins et d'autres produits agricoles américains, d'une valeur de 51 milliards de Bt par an.

    Cela fait suite à l’interdiction par la Thaïlande des trois produits chimiques agricoles, le paraquat, le glyphosate et le chlorpyrifos, qui, selon les environnementalistes et de nombreux défenseurs de la santé, sont toxiques.

    Ted McKinney, du département de l'Agriculture des États-Unis, a écrit au Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha et à neuf autres ministres, demandant au gouvernement de reconsidérer l'interdiction du glyphosate. Il a également déclaré que le Comité national des substances dangereuses n'avait pas pris sa décision sur la base de preuves scientifiques. La lettre est datée du 18 octobre.

    Dans le même temps, l'ambassade américaine à Bangkok a également écrit au ministre de l'Industrie, Suriya Juangroongruangkit. L’ambassade expliquait l'impact de l'interdiction sur les agriculteurs thaïlandais et les exportations américaines vers la Thaïlande.

    Suriya a répondu en affirmant que le gouvernement devait mener une étude approfondie sur les produits chimiques de substitution, car de nombreuses parties seraient touchées, ajoutant que la question ne devrait pas être politisée, car cela créerait de nouveaux problèmes.

    Dans sa lettre, McKinney a demandé que l'interdiction du glyphosate soit reportée jusqu'à ce que l'on puisse en discuter lors de sa visite en Thaïlande.

    Les États-Unis affirment également que leur agence de protection de l'environnement (EPA) a constaté que le glyphosate ne pose aucun risque significatif pour la santé humaine lorsqu'il est correctement utilisé.

    Par ailleurs, la lettre de l'ambassade dit que l'interdiction coûterait aux agriculteurs entre 75 et 115 milliards de Bt, car ils devront acheter autre chose, plus cher. Si aucun produit de remplacement approprié n'est trouvé, les agriculteurs devront alors engager de la main-d'œuvre pour arracher les mauvaises herbes, ce qui coûtera 128 milliards de Bt.

    «La principale préoccupation des États-Unis et des autres partenaires commerciaux de l'agriculture thaïlandaise est l'interruption immédiate du commerce de soja, de blé, de café, de pommes et de raisins (sous entendu, contenant du glyphosate) avec des perturbations dans les importations thaïlandaises pouvant atteindre 1,7 milliard de dollars [5 milliards de bahts] par an », lit-on dans la lettre de l'ambassade.

    Ces coûts ne tiennent pas compte des entreprises telles que les boulangeries et les fabricants de nouilles instantanées, qui dépendent à 100% du blé importé comme matière première (valeur de 40 milliards de Bt par an).

    Le 22 octobre, le Comité national des substances dangereuses a voté en faveur de l'interdiction des trois produits agrochimiques toxiques. Les agriculteurs, en particulier les producteurs de canne à sucre, menacent de poursuivre en justice pour obtenir un report ou une annulation.

     

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130395-us-urges-thailand-to-delay-ban-on-pesticide-as-it-will-affect-bt51-bn-of-imports/

    800_67ff0c4f552acd6.jpeg.55df752588be6b3afe6b4f6c3ed2babe.jpeg

     

     


  16. Le projet ferroviaire reliant des aéroports thaïlandais, d'une valeur de 7 milliards de dollars, sur les rails après des mois de conflit

    BANGKOK (Reuters) - La Thaïlande envisage une nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse d'une valeur de 7,4 milliards de dollars entre Bangkok et la ville touristique de Pattaya. Le projet a été lancé jeudi, après des mois de négociations empreintes d'acrimonie en public.

    Le gouvernement thaïlandais a annoncé avoir signé jeudi un accord pour commencer les travaux avec un consortium dirigé par le conglomérat Charoen Pokphand et comprenant la China Railway Construction Corporation.

    Certaines banques japonaises ont également accepté de fournir une partie du financement de la ligne, qui s'étendra sur 220 kilomètres et devrait commencer à fonctionner en 2023.

    Le gouvernement a approuvé un investissement de 119 milliards de bahts, tandis que le secteur privé investira 117 milliards de bahts.

    Après une période de 50 ans, tous les actifs seront transférés au gouvernement.

    Les autres termes de l'accord n'ont pas été rendus publics.

    Le groupe CP et 12 autres sociétés ont été sélectionnés pour ce projet par l’ancien gouvernement issu d'un coup d'état militaire. CP négocie avec les agences de l’État depuis l’arrivée au pouvoir du nouveau gouvernement après les élections de mars, mais des différends ont surgi au sujet des expropriations, de l'utilisation des terrains qui borderont la ligne et des risques financiers.

    Début octobre, le vice-Premier ministre Anutin Charnvirankul, dont le parti est en charge du portefeuille des transports, a fixé une échéance pour la signature de l'accord, menaçant de mettre le consortium sur la liste noire s'il n’obtempérait pas.

    Le président de CP, Dhanin Chearavanont, l'homme le plus riche de Thaïlande, a critiqué l'approche du gouvernement à cet égard.

    Toutefois, en signe de bonne foi, CP a signé le 24 soit un jour plus tôt que la date limite.

    Le projet reliera l’aéroport principal de Bangkok, Suvarnabhumi, à l’aéroport Don Muang - un autre aéroport de Bangkok utilisé par des compagnies low-cost - et l’aéroport U-Tapao de Pattaya, permettant aux trains de circuler à une vitesse maximale de 250 km / heure, selon le site Web du projet.

    "Ce projet amènera des investissements et de l'emploi pour une valeur totale de plus de 200 milliards de bahts", a écrit Anutin sur Facebook.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130343-thailands-7-billion-airport-rail-project-off-the-ground-after-months-of-dispute/

    imageproxy_php.jpg.7d4aa5883f3436cb2a9f41a55f6c369c.jpg.75a7e3d3f87a0ca04d2291b8a8f3dafa.jpg


  17. La Mamie qui "est revenue à la vie" était morte depuis le début, dit le directeur de l'hôpital

    Le directeur de l'hôpital Soon Udon Thani, dans le nord-est de la Thaïlande, a déclaré que la femme de 70 ans qui, selon ses proches, est revenue à la vie, était morte depuis le début.

    Des proches ont été choqués lorsque Phinit Sophajorn, 70 ans, a ouvert les yeux et a semblé respirer.

    Son mari, âgé de 73 ans, lavait le visage de Phinit lors d'un dernier rituel avant que le cercueil ne soit scellé pour être incinéré.

    La cérémonie a été annulée et Phinit a été ramenée à la maison.

    Maintenant, il semble que Phinit soit réellement morte.

    Le Dr Narong Thadadech, directeur de l'hôpital, a déclaré que la patiente avait été transférée de l'hôpital de Nong Han le 7 octobre avec une artère bloquée menant à des problèmes de cerveau et de thyroïde.

    Elle a reçu de l'oxygène et a été placée sous respirateur.

    Le 20 octobre, elle avait peu de chance de se rétablir / réveiller et sa famille a décidé de la ramener chez elle pour y mourir.

    Le Docteur a ajouté que la femme était morte depuis deux ou trois jours mais que ses yeux se sont peut-être rouvert à cause du réflexe de certaines cellules induit par le froid d'un cercueil refroidissant.

    Il n'y avait plus de pouls et le corps était mou indiquant qu'elle était morte plusieurs jours auparavant. Après la période de rigor mortis, le corps se relâche.

    Le docteur a répété que la mort cérébrale, la fonction cardiaque et la respiration avaient été contrôlées - si ces signes vitaux ne sont plus perceptibles, le patient est déclaré mort.

    Les médecins effectuent généralement ce type de contrôle après un accident ou une mort subite, mais à la maison, cela peut être vérifié par des proches. Ils peuvent toujours faire appel à des médecins pour obtenir une confirmation, a-t-il déclaré.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130440-granny-who-came-back-to-life-was-dead-all-along-says-hospital-director/

    6pm2.jpg.7d69d97e67aae1b0af534eecd6ba248e.jpg.0c1c5c85b9689859103f50e05333b008.jpg


  18. Les médias thaïlandais rapportent qu'au moins trois hommes sont responsables de l'agression au couteau d'un Sud-coréen dans une partie tranquille du Soi Talo, à Pattaya, aux premières heures de ce matin.

    Il a été poignardé dix-sept fois et 400 000 bahts en espèces ont été laissés sur le tableau de bord d'une BMW.

    Un chauffeur de taxi a été le premier à arriver sur les lieux dans une ruelle menant à une usine de transformation de porc, a déclaré Pattaya News Archive (PNA).

    Wichian, 33 ans, a vu une BMW blanche à plaques rouges (véhicule neuf) avec la porte arrière ouverte. Un homme couvert de sang avec l'abdomen ouvert appelait au secours dans une flaque de sang devant le véhicule.

    Wichian a appelé la police après avoir retrouvé son calme.

    À 2 heures du matin, les enquêteurs de Nong Prue et la police touristique ont découvert Park Jinhyung, 28 ans, blessé à l'arme blanche à 17 reprises. Il a été transporté à l'hôpital et y serait dans le coma.

    Dans la BMW x5 blanche, ils ont trouvé des taches de sang sur la banquette arrière ainsi qu'un gant et un couteau taché de sang.

    Sur le tableau de bord se trouvaient une clé / commande à distance Mercedes Benz et 400 000 bahts.

    Les personnes impliquées n’étaient pas intéressées par cet argent, a déclaré Thai Rath dans son titre.

    La police a déclaré que cela ressemblait à un conflit commercial. Les officiers ont dit qu'il semblait y avoir au moins trois assaillants.

    Plus tard, la petite amie de la victime - Ampha, 31 ans - s'est rendue à l'hôpital après avoir été contactée par le personnel.

    Elle a déclaré qu'elle n'avait pas eu de contacts avec son petit ami après minuit.

    Elle ne sait pas pourquoi ce drame est arrivé. Elle a dit que son petit ami n'avait aucun conflit avec quiconque.

    Les enquêtes continuent.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130232-pattaya-south-korean-in-a-coma-after-savage-knife-attack-400k-left-in-car/

    6pm.jpg.7f0c98a3e46e7fc0e7feab56f6d48e32.jpg.c054d2cdce3163a01fa5c7aa4be7288e.jpg


  19. Mauvaise qualité de l'air de retour à Bangkok et dans les banlieues pour le reste du mois d'octobre

    Il est conseillé aux habitants de Bangkok et des régions avoisinantes de se préparer à une nouvelle vague de pollution atmosphérique menaçant la santé pendant le reste du mois d'octobre, en raison de l'augmentation prévue des particules de poussière PM2,5 dans l'atmosphère, selon les prévisions du Département de météorologie.

    À Bangkok (mercredi), le Département de lutte contre la pollution a annoncé que le niveau de particules de poussière PM2,5 à Bangkok et alentour avait augmenté depuis le matin et est resté élevé pendant le reste de la journée en raison du manque de vent qui entraîne mauvaise circulation d'air et accumulation de poussière.

    A 7 heures on a relevé des concentrations de particules de PM2.5 comprises entre 31 et 69 (microgrammes / mètre cube) dans 15 stations de surveillance, dont Kanchanapisek Road dans le district de Bang Khun Thian, le long de la route Din Daeng dans le district de Din Daeng. les districts de Bung Gum, Bang Phlad, Khlong San, Bang Khun Thian, Wang Thong Lang, Pathumwan, Sathorn, Bang Khor Laem, Phasi Chaoren, Bang Sue, Lak Si et Phra Pradaeng et Muang, dans la province de Samut Prakan.

    Les enfants, les femmes enceintes, les personnes âgées et les personnes en mauvaise santé sont priés d'éviter les activités de plein air et, s'ils doivent sortir dehors, ils devraient porter un masque facial par mesure de précaution.

    Selon le site Internet Airvisual (impartial), Thaivisa en français note que Bangkok n'est pas outrageusement pollué ce jeudi à 10h30. La moyenne de concentration de particules y est de 76. Moins pollué que Londres, Berlin et Milan, au même niveau que Bruxelles mais bien plus que Paris.

    En Thaïlande, le niveau de sécurité pour les particules de PM2,5 dans l’atmosphère est fixé à 50 microns. Toutefois, le niveau de sécurité fixé par l’Organisation mondiale de la santé est de 25 microns, des taux que seules les villes de Norvège, du Japon et du Canada peuvent atteindre.

    Le professeur Sirima Panyamethikul, de l'université de Chulalongkorn, a déclaré à Thai PBS que la faculté prévoyait d'installer davantage de dispositifs de surveillance dans tous les parcs publics de Bangkok, afin que la population puisse être avertie deux à trois jours à l'avance de la mauvaise qualité de l'air.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130139-poor-air-quality-to-return-to-bangkok-and-suburbs-for-remainder-of-october/

    1345136996___0010.jpg.df4465a5732aed7df5f82852ed60ac18.jpg.7b328da5a5d36bc79b5e4afcfafe1f20.jpg


  20. Un Italien a été arrêté après la découverte d’une grande quantité de pilules d’ecstasy cachées dans un colis qui lui avait été envoyé par la poste depuis les Pays-Bas.

    La police a déclaré que l'arrestation avait eu lieu après que les douaniers ont inspecté un colis adressé à l'Italien.

    À l'intérieur, ils ont trouvé 500 pilules d'ecstasy cachées dans des paquets de nouilles instantanées.

    Un mandat a ensuite été obtenu pour fouiller la maison de l’homme à Koh Phangan, où il vivait avec son épouse et sa fille de 5 ans.

    Au cours de la perquisition, la police a découvert 15 grammes de méthamphétamine.

    L’homme fait face à des accusations de possession de drogues illégales dans l’intention de distribuer ou vendre.

    Il est actuellement détenu au poste de police de Koh Phangan dans l'attente de poursuites judiciaires.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130104-italian-expat-on-koh-phangan-arrested-after-500-ecstasy-pills-sent-to-him-in-the-post/

    Ce qu'il faut retenir de cette affaire, c'est que si quelqu'un vous veut du mal, il lui suffit de vous envoyer un colis contenant de la drogue. Il faut donc être très prudent en acceptant un colis. Dans le cas présent, il est possible que l'Italien ait commandé le colis.

    Par ailleurs, toujours se souvenir que faire entrer de la drogue en Thaïlande est passible de peines incroyablement sévères même pour une petite quantité.

    GF04.jpg.ba52581668ca89a76bf2e8697b66341a.jpg.1241fd852bc6307c14efa97387b67182.jpg


  21. Sa Majesté le Roi a limogé six hauts responsables du palais attachés aux unités de la Garde royale et au Bureau de la maison royale, les dépouillant de leur rang et leur ôtant leurs insignes royaux. Il a invoqué des fautes disciplinaires graves et les a accusé d'avoir exploité leur poste à des fins personnelles. Les révocations ont été annoncées dans deux ordonnances royales, publiées mercredi 23 octobre par la Gazette royale (journal officiel).

    La première annonce que le lieutenant-général Sakolket Chantra, du Royal Household Bureau, est révoqué et déchu de son rang et de ses décorations royales, affirmant qu'il avait agi de manière déplorable en abusant de son poste au service de l'État pour lui et pour le compte d'autrui, et qu'il avait manqué à son devoir, bafouant les règlements, causant de graves dommages à l'état. L'ordonnance a pris effet rétroactivement au 1er septembre.

    La deuxième ordonnance également datée du 23 octobre, annonce le renvoi de cinq responsables de l’État, qui ont également été déchus de leur grade militaire et de toutes décorations royales.

    Il s'agit du major général Khun Tharinee Rodson, de Khunying Thidarat Thamraksa, du major général Warinporn Kanisornsophon, du lieutenant Peera Mongkolchairerk et du lieutenant Chayanan Pangsang, tous rattachés à des unités de la garde royale.

    L'ordonnance mentionne leur conduite déplorable, contraire aux règles de discipline. À l’instar du lieutenant-général Sakolket, ils ont abusé de leurs fonctions officielles pour leur propre bénéfice et celui d'autres personnes et n’ont pas respecté les réglementations, causant de graves dommages à l’État.

    La décision a pris effet rétroactivement au mardi.

    Plus tôt dans la semaine, Sa Majesté a déchu Sineenat Wongvajirapakdi de son titre de "Chao Khun Phra" ou noble consort ainsi que de son rang militaire, en raison de son "comportement indésirable" en tant que serviteur royal et déloyale envers la famille royale.

    Selon le communiqué, Sineenat était contre la nomination de la reine Suthida et a donné des ordres au nom de Leurs Majestés pour son bénéfice personnel. Elle aurait également mené des activités sans l’approbation de Sa Majesté, ce qui aurait semé la confusion parmi le public.

    https://thethaiger.com/news/six-top-officials-sacked-on-kings-orders

    Screen-Shot-2562-10-24-at-9_38.18-AM.thumb.jpg.b81818e637d389363ce6c93a71dbc0ac.jpg


  22.  

    Nous ne partirons pas tant que nos demandes ne seront pas satisfaites, affirment des centaines de ruraux pauvres qui campent à Bangkok

    Ils campent et lavent leur linge sur le même trottoir depuis 18 jours. Ils s’excusent pour tout inconvénient et disent qu'ils ne veulent pas être ici.

    Cependant, ce qui «oblige» les membres d’une coalition des pauvres ruraux de Thaïlande à supporter ce désagrément est l’absence de toute autre option permettant de faire entendre leurs revendications, qu’il s’agisse de récupérer des terres perdues, de recevoir une indemnisation après une expropriation ou d’être aidés après les récentes inondations.

    Interrogé sur la volonté de camper non loin de la tribune du gouvernement, des centaines de pauvres Thaïlandais de tout le royaume, accompagnés d'enfants, ont déclaré que l'issue dépendait du gouvernement.

    "La durée de notre séjour ici dépendra de la qualité des réunions", a déclaré Arrisara Kwanwian, ajoutant que l'assemblée des pauvres ne prévoyait pas de partir avant que leurs demandes, certaines datant de plusieurs décennies, aient été prises au sérieux.

    Après la dernière réunion Arrisara a déclaré qu'aucune décision n'avait été prise.

    Parmi les pauvres se trouve Seurt Tanmark, âgé de 74 ans, assis sur le trottoir de Ratchadamnoen Nok Road, dans le district de Dusit, à Bangok, parmi des tentes érigées par différents voyageurs venus de plusieurs provinces.

    «Nous nous battons sur cette question depuis plus de 10 ans. … Je ne quitterai pas Bangkok tant que le problème ne sera pas résolu », a-t-il déclaré.

    Arrisara a déclaré aujourd'hui qu'il s'agissait de la quatrième série de réunions avec des représentants du gouvernement depuis leur arrivée, le 5 octobre.

    Arrisara a déclaré que les réunions, jusqu'à présent, ont été décevantes.

    Les ruraux pauvres se rassemblent à Bangkok pour demander une indemnisation et mettre un terme aux expulsions futures

    «Ils sont venus dans l’espoir de parler à différents ministres en personne. Mais au lieu de cela, ces ministres se disent trop occupés et envoient des représentants d'échelons inférieurs sans véritables pouvoirs ni autorité pour prendre des décisions », a-t-elle déclaré. "Les pauvres sont donc déçus, mais ils ne sont pas découragés ni moins déterminés."

    Parmi les principaux problèmes des membres du groupe figurent les demandes de compensation de longue date après avoir été expropriés pour des barrages construits à la hâte et parfois illégalement. Des familles ont été déplacées il y a plusieurs décennies, parfois sans processus judiciaire. Cela concerne des infrastructures telles que le Pak Mun, le Hua Na et le barrage Tasae. Leur construction a suscité une telle opposition dans les communautés touchées que la Thaïlande n'a plus été en mesure de construire de nouveaux barrages.

    Chaluay Janchuang se trouve à Bangkok venant de la province de Chumphon, dans le sud du pays, pour s’opposer à la construction d’un réservoir dans le district de Tha Sae.

    Elle campe au bord du canal depuis le 5 octobre. Elle affirme que le gouvernement cherche à construire le projet depuis 1995 mais qu’il ne peut faire aucun progrès en raison de la résistance des communautés locales. Malgré tout, le gouvernement tente de relancer la construction chaque année.

    «Le barrage forcera plus de 700 ménages à se déplacer. C'est des milliers et des milliers de personnes », a-t-elle déclaré. «Ce n’est pas comme si ce barrage améliorait tout. Cela n’aidera en rien la météo, les inondations ou la sécheresse - cela ne fera rien pour aider les gens lors de catastrophes naturelles. "

    Elle reproche des intérêts financiers d’avoir poussé à la construction du barrage.

    "Ce n’est pas comme si nous voulions être ici, nous sommes rassemblés dans les rues parce que notre mode de vie a été détruit par les politiques de l’État", a déclaré une autre femme de la province de Si Sa Ket, sans donner son nom.

    Seurt, âgé de 74 ans et habitant dans la province de Trang, qui campe sur le site depuis le 5 octobre, conteste une nouvelle loi sur les parcs nationaux qui prévoit le déplacement de sa maison.

    «Je dors, mange sur le trottoir et je prends ma douche ici dans les toilettes mobiles qui nous ont été aménagées», a-t-il déclaré, ajoutant qu’il n’avait pas l’intention de rentrer chez lui.

    w644.jpg.366ce1784ff6372c4cf8d03333c7fba6.jpg

     


  23. Sept personnes tuées dans une collision à Ubon

    La Thaïlande tient à rester dans le top 3 des pays dont les routes sont les plus meurtrières du monde. Cet accident et l'absence de mesures de la part des autorités le prouvent.

    Sept passagers d'un mini-bus ont été tués et quatre autres, dont le conducteur, gravement blessés lorsque le véhicule est entré en collision avec un camion à six roues sur une autoroute du district de Warin Chamrab de la province d'Ubon Ratchathani, dans le nord-est de la Thaïlande, mercredi.

    Selon des témoins oculaires, le minibus avec une plaque d'immatriculation de Chon Buri, roulant apparemment à grande vitesse, serait devenu incontrôlable. Il aurait traversé le terre-plein central pour arriver sur la voie opposée et aurait heurté de plein fouet un véhicule à six roues.

    L'impact de la collision a complètement détruit le minibus, tandis que le camion s'est couché sous la force de l'impact. Deux moines, deux femmes et trois autres hommes voyageant dans le minibus ont été tués sur le coup. Quatre autres personnes, le chauffeur inclus, dont l'identité n'était pas connue actuellement, ont été grièvement blessées et ont été conduites dans des hôpitaux voisins par des secouristes.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130111-seven-people-killed-in-van-truck-collision-in-ubon/

    imageproxy_php.jpg.a3183a6fe9a461537b6fb2e5983ddc15.jpg


  24. Une petite poire ? Une petite prune ? Ou un petit crapaud ?

    Évitez les boissons au crapaud ou à la grenouille, conseille un expert de la santé de Chonburi

    Ce spécialiste affirme qu'il ne faut pas boire d'alcool spiritueux contenant de l'extrait de crapaud.

    Deux personnes sont décédées dans la région de Samet après avoir bu du Ya Dong (alcool médicinal) avec cet additif inhabituel. Beaucoup sont tombés malades.

    Winai, 47 ans, est la dernière victime présumée. Il a été retrouvé étendu mort près de vieux bureaux.

    Sa plus jeune sœur Aranya, 43 ans, a déclaré qu'elle ne le voyait plus beaucoup, mais que c'était très triste. Il avait bu avec des proches.

    La préparation alcoolisée a été concoctée par un homme appelé "Nat".

    Worasak, qui travaille dans une clinique de la région, a mis en garde contre de tels breuvages.

    Grenouille ou crapaud est le terme en argot thaï remplaçant le mot "route" - utilisé dans l'expression (anglaise / française) "encore un pour la route" soit "prendre un verre de plus", note Thaivisa.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130068-alcohol-laced-with-toad-extract-kills-two-in-chonburi-stay-well-clear-warns-health-expert/

    9pm.jpg.d668120abcfc432cc18b71592bbedacf.jpg.f648346020d4f5191f26b215d697a3a1.jpg


  25.  

    La police de l'immigration à Koh Lipe, dans le sud de la Thaïlande, a procédé à l'arrestation d'un Britannique âgé de 57 ans après qu'un informateur a rapporté qu'il avait pris un ferry pour la jetée de Pak Bara située sur cette île.

    L’homme - qui fait le geste "V pour la victoire" pour les photos de Naew Na - était en overstay de plus de cinq ans.

    Il est arrivé en Thaïlande le 17 juin 2014 et aurait dû quitter le territoire avant le 16 juillet de la même année.

    Il n'est jamais parti.

    Il a déclaré à la police de l'immigration qu'il travaillait comme instructeur de plongée à Koh Phi Phi, Krabi et qu'il était à Koh Lipe pour rendre visite à un ami.

     

    Dans une autre affaire, un homme âgé de 30 ans - également britannique - a été arrêté par la police de l’immigration d’Ayuthaya dans le sous-district de Ban Krathum, Sena.

    Il était en overstay de 22 jours.

    Naew Na a déclaré que cette arrestation avait été ordonnée par le chef de l'immigration, le général Sompong Chingduang, dans le but de sévir contre les étrangers qui enfreignaient la loi en Thaïlande.

    Cette dernière arrestation signifie qu'on ne peut plus se dire qu'on reste en overstay pendant quelques semaines et qu'on paiera l'amende en quittant le pays.

     

    La police répète qu'il faut composer le 1178 pour signaler les infractions commises par les étrangers.

    https://forum.thaivisa.com/topic/1130031-informant-led-to-brit-dive-instructors-arrest-on-koh-lipe-he-overstayed-5-years/

    3pm1a.jpg.b5ca214f3df1ee130962dad3a10eb750.jpg.41b0894b1805a7213ca339e90663c502.jpg