Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    16 155
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Tout ce qui a été posté par Le Modérateur

  1. CAPRICE mer. 18-05-2016 19:00 - mer. 18-05-2016 20:40 De Emmanuel Mouret France - 2014 - 1h40min - Comédie Avec Virginie Efira, Anaïs Demoustier, Emmanuel Mouret… Clément, instituteur, est comblé jusqu'à l'étourdissement : Alicia, une actrice célèbre qu'il admire au plus haut point, devient sa compagne. Tout se complique quand il rencontre Caprice, une jeune femme excessive et débordante qui s'éprend de lui. Entre temps son meilleur ami, Thomas, se rapproche d'Alicia.... Informations pratiques : 

Date : Mercredi 18 mai à 19h
 Lieu : auditorium de l'Alliance française de Bangkok Tarif : 100 THB (non-membres), 50 THB (membres et étudiants de l'Alliance française)

 Sous-titré en anglais
  2. L'île de Koh Tachai interdite définitivement aux touristes, les autres iles de l'archipel des Similans interdites pendant 5 mois. Le gouvernement frappe fort : Thanya Netithammakun en charges des parcs nationaux a expliqué que le parc national des Similans (un archipel de la mer d'Andaman, au nord ouest de Phuket), avait été surexploité par le tourisme et que la seule solution pour préserver sa biodiversité était d'interdire toutes visites de touristes jusqu'en octobre. L'une des iles : Koh Tacahi, restera interdite pour toujours. Thanya explique que ces iles ne peuvent pas recevoir plus de 70 touristes par jour or les tour opérateurs en amenaient 1000 !!!! Il dénonce 14 tours opérateurs qui continuent à vendre des tours vers Koh Tachai et qui donc pourraient avoir des ennuis. http://www.straitstimes.com/asia/se-asia/thailand-to-close-southern-island-of-koh-tachai-indefinitely-due-to-excessive-tourism
  3. A partir d'aujourd'hui, les banques ne délivrent plus que des cartes à puces et elles vont peu à peu remplacer les 60 millions de cartes à bandes magnétique en circulation dans le pays. Cette opération doit être terminée fin 2019. A ce jour entre 80 et 90 % des distributeurs acceptent les cartes à puces, quelque soit la banque. A la fin de cette année, il n'existera plus de vieil ATM. D'après la vice gouverneur de la Banque de Thaïlande Mrs Thongurai Limpiti, les cartes à puces sont plus difficiles à falsifier. Le prix des cartes à puces diffère d'une banque à l'autre mais ne doit pas être plus élevé que celui en vigueur précédemment pour les cartes à bande magnétique. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917641-all-commercial-banks-start-replacing-old-cards-with-smart-chip-cards-today/
  4. La justice américaine va peut-être renoncer à la peine de mort. Ni par laxisme, ni par humanité, mais car elle n'a plus les moyens de l'appliquer. Par Michel Colomès Une chambre destinée à la peine de mort, aux États-Unis. Image d'illustration. © Paul BUCK Le vendredi 13 mai 2016 restera une date que les abolitionnistes, les opposants à la peine de mort, marqueront d'une pierre blanche. Ce jour-là, en effet, le plus grand laboratoire pharmaceutique des États-Unis, le laboratoire Pfizer, a annoncé sa décision de ne plus donner à la justice américaine les produits permettant de pratiquer les injections létales, la méthode utilisée par la quasi-totalité des États américains qui pratiquent encore la peine de mort. « Nous sommes en train de mettre en œuvre des restrictions sur notre distribution des produits spécifiques qui font partie du programme d'injection létale de certains États, a annoncé Pfizer, car nous sommes fortement opposés à l'utilisation de ces produits pour la peine capitale. » Refus de complicité Cette décision était attendue depuis longtemps. Elle n'est pas, en effet, la première du genre. Depuis quelques années, une vingtaine de laboratoires d'abord européens puis américains ont décidé d'appliquer la même politique de refus d'être complices d'une pratique dont la cruauté est de moins en moins acceptée dans le monde. Au point que l'application de la peine capitale aux États-Unis se heurte à des problèmes d'approvisionnement des substances qui permettent d'administrer la mort par injection. Certes, les États, qui ont la mainmise sur ces décisions, peuvent avoir la tentation de se retourner vers des officines non homologuées par la FDA (Food and Drug Administration) pour leur fournir les substances mortelles. Mais c'est alors courir le risque de plaintes et de procès, accompagnés d'une publicité dont on peut douter qu'elle soit la bienvenue, même dans un pays où la justice a souvent été expéditive. Loi de Lynch Les États-Unis sont un des derniers pays démocratiques à appliquer la peine de mort. Peut-être parce qu'ils ne se sont jamais complètement débarrassés de cette tradition de la loi de Lynch que pratiquaient leurs pionniers du temps de la conquête de l'Ouest. La Cour suprême avait pourtant supprimé la peine capitale en 1972. Avant de la rétablir quatre ans plus tard sous la pression de l'opinion. Tous les États n'ont pas suivi : 18 d'entre eux sur 50 l'ont abolie, ou ont cessé de l'appliquer, ce qui revient presque au même. Mais dans le Sud et le Midwest, Texas, Floride, Missouri, Oklahoma, Arkansas, les condamnés se comptent encore par dizaines. Il y a ainsi 396 prisonniers dans le couloir de la mort du seul État de Floride. Pourtant, le nombre d'exécutions diminue régulièrement. D'une moyenne de 98 en 2000, on est passé à 43 en 2012 et 35 en 2015. Et surtout ces dernières années, après le refus de vente de drogues à finalité létale par un nombre toujours plus grand de laboratoires, les produits fournis par des officines artisanales se sont révélés peu efficaces. Au point de prolonger les souffrances des condamnés pendant de longues minutes, ajoutant « l'inhumanité à la cruauté », aux dires de certains de ceux qui ont assisté aux exécutions. Le pire s'étant produit en janvier 2015 au pénitencier d'Oklahoma, où il a fallu 43 minutes pour faire mourir le condamné Charles Warner, dans d'atroces souffrances. Une polémique s'est ensuivie. Elle a commencé à faire changer d'avis même certains des partisans les plus acharnés de la peine capitale. Revenir au peloton d'exécution ou à la chaise électrique ? lire la suite http://www.lepoint.fr/editos-du-point/michel-colomes/l-amerique-privee-de-peine-de-mort-16-05-2016-2039564_55.php
  5. Encore des étudiants thaïlandais récompensés, cette fois aux USA, lors de la Intel International Science and Engineering Fair 2016 (Intel ISEF 2016) qui se déroulait en Arizona, USA. Deux étudiants de l'école Damrong Rat Songkhro à Chiang Rai ont gagné le deuxième prix grâce à une invention qui permet de contrôler la production de soie des bombyx. Cette même invention avait gagné le premier prix à la Science Research Society ou ‘Sigma X’. Un autre groupe d'étudiants, du Bangkok Christian College, a gagné le troisième prix pour leur observation des réaction chimiques dans les feuilles séchées. Intel ISEF 2016 est un évènement scientifique qui réunit 1800 étudiants venant de 77 pays qui y présentent leurs inventions. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917615-thai-students-win-awards-at-intel-isef-in-america/
  6. Les formules du président chinois Mao Tsé-Toung ont fait le tour du monde grâce au Petit Livre rouge, publié en 1964. Crédits photo : © Imago/Rue des Archives // Olnnu /CC BY-SA 3.0 LA RÉVOLUTION CULTURELLE A 50 ANS - Le recueil de citations du Grand Timonier a été publié en 1964. Dès 1966, tout citoyen chinois devait en posséder un exemplaire sous peine de sanction grave. Traduit en 36 langues, on estime qu'il s'est vendu à 900 millions d'exemplaires dans le monde. • De quoi le Petit Livre rouge parle-t-il? C'est un recueil de sentences du président Mao Tsé-Toung, extraites de ses œuvres philosophiques ou poétiques et de formules qui ont fait le tour du monde. «Le pouvoir est au bout du fusil», l'une des plus célèbres, est une formulation poétique de l'idée que l'histoire bascule quand une minorité d'individus représentant le peuple prend le pouvoir par la violence. Ce recueil est un mélange d'aphorismes intellectuellement puissants et de sentences très banales que tous les intellectuels maoïstes du monde ont récités en chœur à cette époque. Autre exemple, «la révolution n'est pas un dîner de gala», qui est une autre manière de dire qu'on ne fait pas d'omelette sans casser des œufs. Ces formules sont écrites sur un ton très solennel. Mao a tout fait pour arracher la Chine au confucianisme mais son style n'échappe pas à la tradition chinoise. Il y a dans ce livre une étrange rencontre entre le volontarisme prométhéen du marxisme et le fatalisme chinois empreint de passivité que résume la formule de Confucius bien connue «ne fais rien et tout sera fait». Mao, tel qu'il se montre dans le Petit Livre rouge, est une sorte de Hegel chinois si on pense au mot de Hegel qui dit que «les hommes font l'histoire mais ne savent pas l'histoire qu'ils font». • Quel rôle a joué le Petit Livre rouge dans la Révolution culturelle? lire a la suite ici http://www.lefigaro.fr/livres/2016/05/16/03005-20160516ARTFIG00006--le-petit-livre-rouge-le-coup-de-genie-editorial-de-mao.php?
  7. Exécution dans un KFC : le blessé est décédé Worasakdi Thong-ngoen, 27 ans est mort après que des hommes masqués soient entrés, à 4 heures du matin, dans le KFC de Samut Prakan où il se restaurait avec un ami et aient ouvert le feu. Teerachet Longthong 18 ans n'avait été que légèrement blessé mais Worasakdi avait reçu plusieurs balles. Il est mort 24 heures après son admission à l'hôpital. Il s'agit d'une guerre de gangs. Le clip de la vidéo de surveillance a permis d'identifier les assaillants : Ratthathamanoon qui vient d'être arrêté et Rattawit Papao, Passakorn Teerakachornwuthhi, Theepakorn Kolladee qui ne perdent rien pour attendre. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917606-kfc-shooting-victim-dies;-suspect-arrested/
  8. Économie : la croissance s'accélère Durant le premier trimestre de l'année, la Thaïlande a enregistré sa croissance la plus importante depuis 3 ans, en grande partie grâce aux dépenses du gouvernement et au tourisme toujours en forme, d'après une agence économique gouvernementale. L'économie a crû de 3,2 % par rapport à la même période l'an passé contre 2,8% au trimestre dernier. D'ailleurs, dans une enquête réalisée auprès d'économistes par le Wall Street Journal, on s'attend à 2,8 % sur l'année 2016. C'est le secteur non-agricole qui tire la croissance vers le haut avec une expansion de 3,7 %, incluant un nombre de touristes en hausse de 15,5 %, des dépenses du gouvernement pour doper l'économie en hausse de 8 % et la consommation des ménages à + 2,3 %. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917624-thailands-economy-picks-up-speed/
  9. Ce message est long mais me semble-t-il important : outre le dossier des prélèvements sociaux (CSG/CRDS) sur les plus values et les revenus fonciers, il contient d'autres informations utiles. Si vous n'êtes pas concerné(e) par le dossier des prélèvements sociaux, vous pouvez vous reporter directement aux paragraphes III et IV. Chères et Chers Compatriotes, J'ai essayé ces derniers mois de vous tenir au courant à chacune des étapes de l'interminable dossier des impôts et autres prélèvements sociaux (CSG/CRDS) sur les plus values et les revenus immobiliers de source française. Je me suis employé également à vous donner toutes les indications pour introduire des réclamations auprès de l'administration fiscale et demander le remboursement des trop perçus.voir ici Vous trouverez dans ce nouveau message un point d'étape sur le sujet et des indications pour poursuivre vos recours auprès, cette fois, du tribunal administratif. Vous y trouverez également d'autres informations d'ordre fiscal qui peuvent, me semble-t-il, vous être très utiles. Vous pouvez donc vous reporter aux paragraphes III et IV si vous n'êtes pas concernés par le dossier CSG/CRDS. Vous pouvez passer également sans encombre l'introduction en italique car je sais votre temps précieux. Je vous souhaite une bonne lecture et une bonne fin de semaine. "Mois de mai, fais ce qu'il te plaît" a-t-on l'habitude de dire. Il ne faut pourtant pas en oublier, dans cet état de licence printanière, de remplir, en temps et en heure, sa déclaration d'impôts. Nous avons en effet jusqu'au 18 mai pour poster les abscons feuillets bleus ou jusqu'au 7 juin pour remplir notre déclaration en ligne, tout aussi hermétique ! Chacun de nous s'acquitte de ce geste de solidarité nationale, de bonne guerre ou de guerre lasse, tant que l'impôt apparaît juridiquement fondé et non discriminatoire. Il se trouve, qu'en ce qui concerne la fiscalité des revenus immobiliers pour les Français de l'étranger, aucun de ces deux critères n'est réuni. Il est pourtant légitime que les Français établis hors de France possèdent, quand ils le peuvent, un pied à terre lorsqu'ils rentrent en vacances, pour une urgence familiale, médicale ou pour un retour définitif et de le mettre en location lors des périodes d'inoccupation. Beaucoup également, tirent de ces loyers un complément de revenu, c'est le cas de nombre de retraités vivant de maigres pensions. Il n'y a, par ailleurs et pour le moins, aucun mal non plus à vouloir "investir dans la pierre" dans son propre pays, ce beau pays qui accorde par ailleurs aux ressortissants du Qatar ou du Koweit une exonération totale sur les plus values immobilières ! C'est en ce sens que je me suis engagé à vous tenir au courant de l'évolution de ce dossier à chaque étape décisive et à vous indiquer de quelle façon défendre vos intérêts en engageant les recours nécessaires. Je continue à être à l'affût sans baisser la garde. I - Les prélèvements sociaux (CSG/CRDS) sur les plus values et les revenus immobiliers : 1 - Pour ceux qui prennent la série en cours, le récit simplifié des "épisodes" passés : - Le gouvernement fait voter dans son article 29 de la loi de finances rectificative pour 2012, l'assujettissement des Français non-résidents aux prélèvements sociaux sur les revenus fonciers et les plus-values immobilières de source française. Pas forcément avertis de la mesure, les nombreux Français de l'étranger concernés reçoivent en 2013 des services fiscaux, une bien nommée "douloureuse", avec une hausse moyenne de leurs impôts de 4200 euros. - Dans son arrêt du 26 février 2015, la Cour de justice de l’Union européenne conclut que la France n’a pas le droit de soumettre les revenus fonciers et les plus-values de source française des non-résidents à la CSG et à la CRDS dans la mesure où ces derniers ne bénéficient pas de la sécurité sociale française. (Arrêt De Ruyter, C-623/13 du nom d'un certain Gérard de Ruyter, un ressortissant néerlandais ayant introduit un recours auprès de l'administration fiscale sur un différend connexe dans les années 2000). - Dans sa décision du 27 juillet 2015, le Conseil d’Etat en prend acte et remet en cause la légitimité de la France de soumettre à des prélèvements sociaux sur les revenus du capital, les personnes qui sont affiliées à un régime de sécurité sociale d’un autre Etat membre de l’Espace Economique Européen (EEE) ainsi que de la Suisse. - Dans un communiqué en date du 20 octobre 2015, l’administration fiscale en tire les leçons et annonce la possibilité du remboursement de 13,5 % (au lieu de 15,5 %) et sous conditions (ne pas être affilié au régime de sécurité sociale français), des trop perçus pour les années 2012, 2013 et 2014 en ce qui concerne les revenus fonciers et depuis le 1 janvier 2013 pour les plus values réalisées mais exclut de ce remboursement les Français établis dans un pays hors EEE. Ce qui est juridiquement hautement contestable (voir l'argumentation ci-dessous). - Dans son article 15 de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016, le gouvernement décide par "une pirouette législative" de contourner la décision du Conseil d'Etat et d'attribuer à l'avenir ces prélèvements sociaux au financement du fonds de solidarité vieillesse (FSV) (article L 135-2 du Code de la Sécurité Sociale). Ce qui lui permet de justifier de nouveau l'application des même prélèvements sociaux pour l'année 2015 et les années suivantes. 2 - En clair, où en sommes-nous donc, quelle est la situation présente ? - Les remboursements pour les années 2012, 2013, 2014 pour les revenus fonciers et à partir du premier janvier 2013 pour les plus values sont désormais possibles pour les Français résidant dans l'espace économique européen et la Suisse. L'administration a donc reçu à ce jour plus de 50 000 réclamations, pour une somme dépassant les 300 millions d'euros. Les remboursements, parfois accompagnés d'intérêts moratoires, sont en cours à hauteur de 13,5 % au lieu de 15,5%. - Sur décision du gouvernement, les Français résidant hors EEE, c'est à dire vous et moi, sont exclus du remboursement mais cette décision est très certainement juridiquement contestable c'est pourquoi vous avez été invités, par mes soins et par d'autres, à engager, avant le 31 décembre 2015, une réclamation pour remboursement. L'administration, débordée, a reçu plus de 10000 de vos réclamations. Cette demande ne peut recevoir, en l'état de la loi, qu'une réponse négative mais votre réclamation permet de prendre date pour l'avenir dans l'attente d'une modification de la loi et d'éviter les délais de prescription. Le remboursement viendra très certainement mais il faudra être (très) patient. - Pour les impôts 2016 relatifs à l'année 2015 (dont vous êtes en train de remplir la déclaration ou que vous venez de remplir et d'envoyer), les prélèvements sociaux sont maintenus à hauteur de 15,5 % et, maigre consolation, de façon égale pour tous les Français de l'étranger (résidents dans l'EEE ou hors EEE). Cette nouvelle affectation des prélèvements sociaux est également juridiquement contestable. Ainsi pour les revenus fonciers de l'année 2015 et pour les plus values de l'année 2016, le taux de 15,5 % s'applique de nouveau pour tous les Français de l'étranger. 3 - En pratique, les recours à effectuer pour le remboursement : la seconde étape, celle du tribunal administratif : Vous l'avez compris, il y a désormais non plus un mais deux dossiers juridiquement contestables : celui de la discrimination quant au remboursement des années passées entre Français dans l'EEE et hors EEE et celui de la nouvelle affectation pour 2016 sur le FSV. a - En ce qui concerne le second qui engage l'avenir, des actions ont lieu auprès du conseil constitutionnel et la commission européenne a été saisie et demande au gouvernement de clarifier sa position. Il n'y a donc rien à faire sauf à attendre, puis payer son impôt en l'état fin 2016 et se préparer à des recours ou espérer une nouvelle approche du gouvernement dans la prochaine loi de financement de la sécurité sociale. Je ne manquerai pas de vous tenir au courant de l'évolution de ce nouveau différend. b - Quant à la discrimination entre Français dans l'EEE et hors EEE au regard du remboursement des années passées, tout le monde s'accorde (parlementaires, avocats fiscalistes, haut fonctionnaires) pour dire qu'elle ne tient pas juridiquement. Un candidat à la primaire que j'ai eu la chance d'écouter récemment lors de son audition au centre de conférences ministériel s'est d'ailleurs exprimé sur le sujet en assurant, s'il accédait à la magistrature suprême (et on ne peut mettre en doute ni son sérieux, ni ses chances d'y parvenir) qu'il reviendrait sur cette discrimination s'il était élu Président de la République. Vous avez donc pour beaucoup d'entre vous envoyé avant le 31 décembre 2015 une réclamation auprès de l'administration fiscale. - Si vous n'avez reçu aucune réponse de l'administration, y compris depuis plus de 6 mois, vous êtes dans la situation la plus favorable, vous pouvez attendre patiemment qu'on veuille bien vous répondre. Vous ne perdez en rien le droit de saisir le juge tant que l'administration ne vous a pas répondu formellement. Quand cela sera le cas, vous aurez quatre mois pour saisir le tribunal administratif, comme indiqué ci-dessous. - Si vous avez reçu une réponse (forcément négative) de l'administration fiscale, vous devez introduire une requête auprès du tribunal administratif dans un délai de 4 mois après réception de la réponse négative. Le recours au tribunal administratif est gratuit et ne nécessite aucunement d'être représenté, l'instruction s'effectue par écrit et par échange de mémoires.Vous voudrez bien trouver sur ce lien l'essentiel de ce qu'il faut savoir du dépôt d'une requête auprès du tribunal administratif cliquez ici et en pièces jointes un modèle de requête qu'il vous faut adapter en complétant les zones rouges et à envoyer au tribunal administratif, en recommandé avec accusé de réception en quatre exemplaires, accompagnés des documents à fournir à votre requête précisés au bas de la lettre. Je ne vous cache pas que ce modèle a été long à élaborer. Il est désormais à votre disposition ainsi qu'une copie au format openoffice que je vous enverrai à votre demande. II - Impôts (à bien distinguer des prélèvements sociaux) sur les plus values immobilières : 1 - Rappels : J'avais alerté le gouvernement très en amont au sujet de la discrimination entre les Français résidant en EEE et ceux résidant hors EEE (encore !) quant à la disparité de leur taux d'imposition des plus values immobilières : les uns s'acquittant d'un taux de 19 % (EEE) et les autres de 33,3 % (hors EEE).voir ici Le gouvernement a bien voulu depuis rectifier cette différence et harmoniser les taux à 19 % pour les ventes à partir du 1 janvier 2015. 2 - Les recours : Dans un message précédent je vous avais indiqué avec bonheur la possibilité d'introduire une réclamation auprès de l'administration fiscale avant le 31 décembre 2015 pour récupérer, de l'impôt sur la plus value de ventes réalisées en 2014, la différence entre les taux de 33,3 % et ceux de 19 %. Cette réclamation ne peut qu'aboutir puisqu'elle est conforme à la loi, l'étape du tribunal administratif ne doit pas être nécessaire sauf erreur flagrante de l'administration. J'ai le plaisir de vous faire savoir l'existence de l'arrêt récent du Conseil d'Etat cliquez ici qui précise que le délai de prescription est de 2 ans et non d'une année : en d'autres termes, ceux qui ont raté le coche du 31 décembre 2015 pour réclamer le remboursement de la différence de taux pour une vente réalisée en 2014 ont désormais jusqu'au 31 décembre 2016 pour le faire. A vos stylos ! Vous trouverez le modèle de réclamation en cliquant ici, vous pourrez joindre utilement copie de l'arrêt du Conseil d'Etat en question. III - Application du taux moyen pour l'impôt sur le revenu : C'est une disposition du code général des impôts mal connue des Français de l'étranger et pourtant fort intéressante pour ceux fiscalement domiciliés hors de France (les fonctionnaires détachés à l'étranger par exemple ne sont pas concernés). Elle vient de connaître une simplification dans la dernière loi de finances 2016 par un assouplissement des modalités déclaratives (Article 120 L. fin. 2016). De quoi s'agit-il ? : Depuis l’entrée en vigueur de la loi de finances pour 2006, l’article 197 A du CGI prévoit que "le montant de l’impôt d'un expatrié domicilé fiscalement hors de France ne peut être inférieur à 20 % de ses revenus de source française, sauf si l’intéressé peut justifier que le taux moyen correspondant à l’imposition en France de la totalité de ses revenus, de sources française et étrangère, serait plus faible." La vertu du "petit" exemple n'a jamais été aussi pressante ! : Saluons Monsieur Dupond qui est célibataire, non domicilié fiscalement en France, et qui n'a pour revenus de source française que les seuls loyers qu'il perçoit de la location d'un appartement, soit 20000 euros par an. Il devra donc payer auprès du fisc français, sans faire appel à la mesure du taux moyen, 20000 euros X 20 % = 4000 euros d'impôt sur le revenu (application du taux forfaitaire de 20 %). Cependant il s'avère qu'il touche également dans le pays où il réside un salaire annuel de 5000 euros (il faut pour les salaires appliquer 10 % d'abattement forfaitaire soit 5000-500 =4500 euros). Il a donc un revenu mondial de 20000 (les loyers de France) + 4500 euros (son salaire à l'étranger)= 24500 euros. Si ce revenu mondial se voit appliquer le mode de calcul de l'impôt sur le revenu que paierait un Français en France (en tenant compte du quotient familial), ce revenu mondial se verrait appliquer un taux de 14 % voir les barêmes en cliquant ici, soit un taux inférieur aux 20 % forfaitaires. Si Monsieur Dupond signale cet état de fait à l'administration française il ne paiera alors que 14 % X 20000 = 2800 euros soit une économie de 1200 euros sur ces impôts. L’administration fiscale précise que pour établir que le taux moyen qui résulterait de l’imposition en France de l’ensemble des revenus d’un expatrié est inférieur à ce taux minimum de 20 %, ce dernier doit déposer sa déclaration accompagnée de tous les renseignements nécessaires (nature et montant de chaque catégorie de revenus de source française et étrangère). De plus, le contribuable tient les justificatifs à la disposition de l’administration et doit les produire en cas de demande de celle-ci (BOI-IR-DOMIC-10-20-10-2015032, n°400). La loi de finances pour 2016 vient simplifier la procédure en précisant que « les contribuables qui ont leur domicile fiscal dans un Etat membre de l’Union européenne ou dans un Etat avec lequel la France a signé une convention d’assistance administrative de lutte contre la fraude et l’évasion fiscales ou une convention d’assistance mutuelle en matière de recouvrement d’impôt cliquez ici pour voir la liste peuvent, dans l’attente de pouvoir produire les pièces justificatives, annexer à leur déclaration de revenu une déclaration sur l’honneur de l’exactitude des informations fournies. » Si vous êtes dans ce cas, il faut remplir la case 8TM sur la déclaration d'impôt 2042C cliquer ici pour télécharger le formulaire ou bien joindre à votre déclaration le formulaire simplifié cliquer ici pour le télécharger. IV - Réduction d'impôt relative à la scolarisation d'un enfant à l'étranger : Pour ne pas faire de jaloux, cette information fiscale concerne uniquement les Français domiciliés fiscalement en France (comme les fonctionnaires détachés par exemple). Je pense qu'elle n'est pas forcément connue de tous. Plusieurs parents d'élèves m'ont posé la question, celle-ci a été soumise très récemment par écrit par le Député Antoine Herth au secrétaire d'État, auprès du ministre des finances et des comptes publics, chargé du budget. Voir en pièces jointes. Dans sa réponse celui-ci rappelle que "cette réduction d'impôt, dont le montant s'élève à 61 € par enfant fréquentant un collège et à 153 € par enfant fréquentant un lycée d'enseignement général et technologique ou un lycée professionnel, se cumule également avec toutes les aides aux familles ou aux étudiants éventuellement perçues. Ces règles fiscales s'appliquent quel que soit le lieu de situation de l'établissement scolaire qui peut donc être situé en France ou à l'étranger. Il suffit en pratique de remplir les cases 7EA ou 7EC de sa déclaration. Le gain n'est pas énorme au regard du coût pour les familles de la scolarisation d'un élève dans un établissement français à l'étranger, mais il n'y a pas, dit-on, de petites économies. V - Clause "andorrane" : Que se cache-t-il donc sous ce qualificatif quelque peu "exotique"? En mars 2015, le Parlement adopte définitivement la convention fiscale franco-andorrane qui contient en son article 25 une clause qui permet à la France de taxer ses nationaux résidents d’Andorre sans tenir compte des dispositions de la convention. Le spectre d'un mode d'imposition à l'américaine, sur la nationalité et non sur la résidence, est alors mis en avant par les parlementaires qui y voit un risque de diffusion d'une telle clause dans d'autres conventions fiscales en cours de négociation ou de renégociation. Je vous avoue ne pas avoir trop cru à ce danger qui nécessiterait de renégocier la bonne centaine de conventions que la France a établi avec ses partenaires. le cadre OCDE de ces conventions n'incluant d'ailleurs pas explicitement de telles clauses. En mars 2016, le chef du bureau de la fiscalité internationale a bien voulu préciser qu'aucune convention, discutée ou rédigée depuis lors, n'a inclu de telle clause. Celle-ci ne diffuse donc pas et semble bien se plaire à Andorre-la-Vieille entre les contreforts des Pyrénées. Je vous avais prévenu, c'était un peu long ! En espérant tout de même avoir contribué à votre information, Je vous souhaite de nouveau une bonne semaine. Francis NIZET, Conseiller Consulaire. Mon blog [email protected] Conformément aux dispositions de la loi "informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez vous opposer à l'envoi de nouveaux messages en cliquant sur le lien de désinscription ci-dessous.
  10. Vendredi 20 mai, Visakha Bucha : pour faire simple, Anniversaire de Bouddha Vente d'alcool aussi bien au 7Eleven que dans les bars interdite. Ce qui est ouvert et fermé. Ce document concerne Phuket mais est valable dans tout le pays. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917585-major-buddhist-holiday-brings-alcohol-ban-to-phuket/
  11. Le président élu des Philippines, l’avocat populiste Rodrigo Duterte, a déclaré dimanche 15 mai qu’il comptait rétablir la peine de mort et donner aux forces de l’ordre le droit de « tirer pour tuer ». « Je vais presser le Congrès de rétablir la peine de mort par pendaison », a déclaré Rodrigo Duterte lors d’une conférence de presse à Davao. Le nouveau président veut en effet que la peine de mort, abolie en 2006 sous la présidente Gloria Arroyo, soit rétablie pour des crimes comme le trafic de drogue, les viols, les meurtres et les vols. Elu le 9 mai sur un programme populiste et après avoir multiplié les propos outranciers, M. Duterte, 71 ans, a également annoncé qu’il donnerait à la police le droit de « tirer pour tuer » lors d’opérations contre des criminels et ceux qui résisteraient par la violence aux arrestations. Des militaires tireurs d’élite seront mobilisés pour tuer des criminels, a-t-il précisé. En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/05/16/philippines-tout-juste-elu-president-rodrigo-duterte-veut-retablir-la-peine-de-mort_4920067_3216.html#AaR0XD51QqXDsFcs.99
  12. Nissan vole à la rescousse de Mitsubishi Motors. Le groupe automobile japonais va acquérir 34% de son compatriote, prenant de fait son contrôle, pour 1,9 milliard d’euros. C’est moitié moins que ce qu’aurait dû débourser Nissan avant que n‘éclate le scandale des tests truqués. Une alliance à la Renault-Nissan Ce rapprochement devrait aboutir d’ici octobre. Il permettra de dégager des économies tout en respectant l’identité de chacun. Citant en exemple l’Alliance Renault-Nissan, Carlos Ghosn, son patron, s’y est engagé : “Chez Nissan, nous sommes déterminés à préserver et développer la marque Mitsubishi Motors, et nous aiderons cette entreprise à surmonter les défis qu’elle rencontre, notamment à rétablir la confiance des consommateurs dans ses performances énergétiques.“ Dans la cour des grands Avec Mitsubishi, l’Alliance Renault-Nissan produira près de 10 millions de véhicules par an, presqu’autant que Toyota, numéro 1 mondial. Le PDG de Mitsubishi Motors, Osamu Masuko s’en est félicité : “Je pense que cette alliance sera appréciée par les consommateurs, par nos partenaires en affaires, par nos actionnaires, et par nos employés, ainsi que par tous ceux que nous avons inquiétés.“ Un embarrassant scandale Les deux groupes étaient partenaires depuis 2011. C’est d’ailleurs Nissan qui avait découvert fin avril la fraude aux performances énergétiques sur les mini-voitures que lui livrait Mitsubishi. Depuis, Mitsubishi a admis avoir utilisé des tests non-homologués au Japon depuis 1991. Tous ses modèles pourraient être concernés. Depuis le 20 avril, l’action Mitsubishi a plongé de 45% à Tokyo. Elle a rebondi de plus de 16% à l’annonce de la prise de participation de Nissan. Par Anne Glémarec | Avec AFP, REUTERS http://fr.euronews.com/2016/05/12/nissan-prend-le-controle-de-mitsubishi-motors/
  13. Tourisme sexuel : "Le Koweït, c'est pas comme ici" Long article du média Australien ABC sur Pattaya qui donne quelques informations intéressantes et qui vont à l’encontre des idées reçues. Le touriste sexuel n'est pas forcément un caucasien vieux et bedonnant, ce peut être un jeune homme élégant du Moyen Orient qui profite, outre des filles, de l'alcool interdit chez lui. Les jeunes beurs français qui sont souvent interrogés disent venir en Thaïlande pour le fun et le respect, les Koweïtiens, Omanais, et autres avouent venir pour les filles. Toutes les filles ne sont pas asiatiques, on peut rencontrer des prostitués russes et ukrainiennes. D'après un observateur anglais Lawrence Osborne, moins de 5% des clients des prostituées sont des occidentaux. Outre les Asiatiques et les Moyen Orientaux, l'immense majorité des clients sont Thaïlandais. D'après une enquête (source inconnue) 450 000 Thaïlandais visitent les prostituées chaque jour, 97 % des militaires y ont recours et 73 % des Thaïlandais ont été déniaisés par des professionnelles (un peu comme dans les livres qui racontent la vie des Français du début du 20ème siècle). http://www.abc.net.au/news/2016-05-15/thai-sex-trade-propped-up-by-sexually-repressed-tourists/7413762
  14. L'abbé du Wat Dhammakaya convoqué par la police, trop malade pour se déplacer Le Dr Thanakhom Premprapha certifie que Phra Dhammajayo a développé une importante thrombose veineuse dans la jambe gauche qui l’empêche de se rendre à la convocation du DSI afin d'entendre les charges criminelles dont il fait l'objet. L'abbé a été convoqué 3 fois au DSI (dont ce jour) pour répondre de blanchiment d'argent, recel de propriété volés pour un montant de plusieurs centaines de millions de bahts donnés au temple et à lui-même par un ancien dirigeant du Klongchan Credit Union Cooperatives. Il ne s'est jamais déplacé même avant sa maladie. L'attaché de presse du temple, Phra Sanitwongse Wutthiwangso, dit qu'il a informé le DSI auquel il demande de se déplacer au temple pour entendre l'abbé. Pol Col Paisit Wongmuang, le chef du DSI répond qu'il va étudier la requête avec d'autres officiels durant la journée. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917520-phra-dhammajayo-is-too-sick-for-travelling-doctor/
  15. Rentrée scolaire : les instructions du premier ministre dont "Attention aux paris sportifs pendants l'Euro" Le Premier Ministre Prayut Chan-ocha a donné instruction au Ministère de l’Éducation afin que les enfants passent moins de temps le nez plongé dans les livres scolaires et davantage à "développer leur sens critique", ce qui serait une grande nouveauté en Thaïlande. Le porte parole du gouvernement a déclaré que cette mesure avait été très favorablement accueillie par les parents qui préfèrent que les enfants apprennent et participent à des activités plutôt que de rester le nez dans les livres de elasse. Alors que la rentrée scolaire a lieu ce matin, le premier ministre a rappelé quatre fléaux que les chefs d'établissement devraient combattre : - les paris sportifs entre le 10 juin et le 10 juillet : Euro de foot en France - la dengue et le Zica - les accidents de la route - les bagarres entre lycéens d'établissements rivaux. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917557-pm-wants-students-to-spend-less-time-in-classrooms-but-more-time-on-critical-thinking/
  16. Un ancien député Pheu Thai de Chiang Mai anormalement riche pourrait être poursuivi Le National Anti-Corruption Commission (NACC) va demander à la Cour Criminelle ad hoc la mise en accusation de Kasem Nimmolrat, ancien député et maintenant vice président de l'administration provinciale (haut fonctionnaire) car il aurait "oublié" de déclarer quelques biens : 72 millions de bahts que sa femme aurait emprunté à sa mère, 26 millions de profits en bourses, 74 millions d'investissements dans des constructions réalisées par sa femme avec sa mère comme prête-nom. Kasem Nimmolrat pourrait perdre son poste à l'administration provinciale et être banni pendant 5 ans de toute activité politique. Par ailleurs, le NACC a examiné sa propre situation financière et découvert qu'il possédait 186 millions de bahts et considère que c'est précisément la définition de "être anormalement riche". Le NACC va donc transmettre toutes ces informations au procureur et va lui demander de saisir ces montants trop importants. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917459-graft-buster-to-propose-impeachment-of-pheu-thais-chiang-mai-mp-for-unusual-wealth/
  17. La canicule qui sévit depuis 2 mois sur le sud de l'Asie laisse la place à des orages très violents liés au début de la Mousson. Au Bangladesh, 60 personnes sont mortes foudroyées depuis vendredi dernier. Crédit : djodjo79 Depuis mardi dernier, de violents orages éclatent quotidiennement entre l'Inde et la Thaïlande. Ces orages sont très électriques et provoquent d'importantes chutes de grêle. Orages meurtriers Entre la mi-avril et la mi-mai, 100 personnes ont perdu la vie à cause des orages. 50 l'ont été depuis jeudi dernier. Chaque année, 200 décès sont imputables à la foudre dans ce pays. Une chaleur record Ce printemps 2016 est exceptionnellement chaud dans le sud-est de l'Asie. Des records de chaleurs ont été mesurés en Thaïlande, au Laos, au Vietnam et aux Philippines. Cette chaleur exceptionnelle est propice au développement de très violents orages accompagnés de chutes de grêle. Début de la Mousson Depuis début mai, les orages se multiplient en raison du début de la Mousson dans cette partie du monde. Facteur aggravant, le phénomène El Nino qui renforce l'activité électrique et la violence des orages. La conjonction des fortes chaleurs liées à El Nino et le début de la Mousson accentuent la dangerosité des vagues orageuses actuelles. La météo pas seule responsable Le retour des nuages limitent les excès de la température. En conséquence, les agriculteurs qui constituent l'essentiel des victimes de ces orages sortent plus facilement dehors. Ils sont donc plus vulnérables aux orages. Par ailleurs, les paysans et ouvriers agricoles sont de plus en plus équipés d'objets métalliques comme des téléphones portables, ce qui peut attirer la foudre sur eux. Enfin la déforestation, notamment la coupe des arbres les plus hauts, comme les palmiers, ont un effet paratonnerre en attirant la foudre. par La Chaîne Météo http://actualite.lachainemeteo.com/actualite-meteo/2016-05-15-15h29/foudre---60-personnes-tuees-au-bengladesh-30376.php
  18. Bangkok pas trop mal. Mieux que d'autres villes de Thaïlande et que, surtout, la Birmanie. A Peshawar, Riyad et Bagdad, les niveaux de pollution atmosphérique enregistrés par l'Organisation mondiale de la santé atteignent des records. C'est souvent le cas dans les villes les plus pauvres au monde, au Moyen-Orient et en Asie. Nous avons représenté sur une carte les données mesurées par l'OMS dans près de 3 000 villes. Plus de 80% des citadins dans le monde sont exposés à des niveaux de pollution atmosphérique qui dépassent les limites fixées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Si toutes les régions sont touchées par cette diminution de la qualité de l'air, ce sont les habitants des villes les plus pauvres qui en subissent le plus les conséquences, en Méditerranée orientale et en Asie du Sud-Est. La base de données de l'OMS regroupe des mesures effectuées dans près de 3 000 villes sur tous les continents. Elle est constituée par les rapports officiels remis par les pays à l'organisation, ce qui explique que certaines données peuvent dater de plusieurs années. Si la concentration dans l'air des particules fines dont le diamètre est inférieur à 10 µg/m3 (PM10) est directement mesurée dans la plupart des villes, il s'agit parfois de la concentration des particules dites PM2.5 (diamètre inférieur à 2,5 µg/m3). Une conversion est alors réalisée à titre indicatif par l'OMS. Allez voir cette carte passionnante ici http://www.francetvinfo.fr/sante/environnement-et-sante/carte-quelles-sont-les-villes-les-plus-polluees-du-monde_1449283.html
  19. Gigantopithèque : King Kong n’est plus une fiction Et si le mythique King Kong avait existé ? Les paléontologues s’accordent sur l’existence d’un primate, le Gigantopithèque, qui aurait vécu en Asie du sud et dans la région du Pakistan à la Thaïlande. Ce gigantesque animal, haut de 3 mètres et pesant une demi-tonne, s’est éteint 100 000 ans avant notre ère. Il n’a pas été retrouvé de squelette mais 4 mandibules et un millier de dents. Cette découverte est mise en lumière en 1935 par Gustave Von Koenigswald , paléontologue. Après l’étude de ces premiers fossiles, le groupe Gigantopithèque a été divisé en 3 espèces : Bilaspurensis aurait vécu de 10 à 9 millions d’années avant notre ère en Inde, et Giganteus de 9 à 6 millions avant notre ère. Blacki, aurait vécu en Asie du sud, ainsi qu’en Thaïlande et au Vietnam avant de s’éteindre il y a 100 000 ans Quelle était son alimentation ? Fin 2015, l’institut de recherches de Francfort et l’université de Poitiers ont analysé l’émail des dents retrouvées. Leur composition se rapproche de celle de l’Orang-Outan, végétarien généraliste, se nourrissant de fruits, de bourgeons et de racines. Par conséquent, la forêt était très certainement son environnement. Une reconstitution par l’allemand Bill Munns Malheureusement pour ce primate, sa dépendance à son milieu forestier ne lui a pas permis de survivre après les changements climatiques survenus en Asie. Lors de la dernière glaciation, les forêts ont progressivement laissé place à des savanes. Le Gigantopithèque, contrairement à son cousin l’Orang Outan, n’a pas trouvé la quantité de nourriture nécessaire à sa survie. Une rencontre avec le genre humain ? Est-il possible que ce primate ait rencontré l’Homme ? L’hypothèse est probable puisque l’Homo Erectus vivait dans la région depuis 800 000 avant notre ère. Dans une grotte au nord du Vietnam ont été retrouvés notamment les ossements d’Erectus avec ceux du Gigantopithèque. Rien ne prouve qu’ils se soient rencontrés, Mais il est possible que l’extinction du Gigantopithèque ait été favorisée par son cousin : l’Homme. http://www.radiovl.fr/gigantopitheque-king-kong-nest-plus-fiction/
  20. Qui conduisait la Mercedes? Anglais, Allemand, Australien? Nous parlons ici de celle qui a provoqué un accident dans lequel deux Thaïlandaises sont mortes. Nous espérions en savoir plus ce samedi : rien de nouveau pour l'instant. D'abord, le conducteur a bien pris la fuite. On peut comprendre qu'il ait été choqué et blessé sur le coup mais depuis il avait le temps de se faire connaitre. Sans forcément se rendre aux autorités, s'il a peur. Plusieurs théories sont apparues mais rien de sûr. 1- Dans la voiture un passeport anglais au nom de Simon Wellings, 45 ans. Un indice, rien de plus. 2- Spring News à Chiang Mai annonçait qu'un Allemand se rendrait à la police pour donner des informations importantes ce samedi matin. Rien pour l'instant. Il dit que le passeport n'est pas le sien (puisque Allemand) mais celui d'un ami. Il n'a pas dit s'il était dans le véhicule. 3- Le Daily Mail, voit plutôt un Australien être le conducteur en fuite, lui aussi un ami de Simon. Un policier aurait déclaré au journal anglais "Quand on voit l'état de la Mercedes, on ne peut être qu'étonné que quelqu'un ait pu en sortir.". Un ordinateur, un téléphone, de nombreuses cartes de crédit, du matériel de chirurgie et de l'argent chinois ont été retrouvés dans l'épave. Il semble bien qu'on s'oriente vers une affaire occidentalo-occidentale. Tout cela ne peut qu'attiser l’imagination : pourquoi quelqu'un se balade t il avec le passeport d'une autre personne? Pourquoi Simon (s'il existe et est vivant) ne se manifeste t il pas? Et si le délit de fuite n'était pas seulement lié à l'accident de voiture? http://www.thaivisa.com/forum/topic/917213-who-is-benz-driver-who-fled-fatal-accident-scene/ Image: Spring News
  21. La « dame de Rangoun » n’a pas hésité à poser ses limites, même en des termes encore peu clairs. Les participants d’un meeting présidé par Aung San Suu Kyi et qui a rassemblé environ 20 agences onusiennes sont « globalement satisfaits ». La ministre birmane des Affaires étrangères est généralement connue pour ses positions critiques vis-à-vis des institutions internationales. Cette fois-ci, celle qui est aussi « Conseillère d’Etat » (Premier ministre de facto) semble avoir écouté attentivement les points de vue des représentants. Mais elle lancé une mise en garde sur la question des Rohingya, cette minorité musulmane apatride résidant dans l’Etat birman du Rakhine à l’ouest du pays. Pour Aung San Suu Kyi, les agences de l’ONU doivent « faire attention » à ce qu’elles font dans cette région, sans donner plus de précision. Si elle a affirmé qu’il était toujours possible de résoudre la question du statut de ces communautés apatrides, malgré la loi sur la citoyenneté de 1982, puisqu’elle permet plusieurs niveaux de citoyenneté. lire la suite ici https://asialyst.com/fr/2016/05/13/birmanie-aung-san-suu-kyi-appelle-l-onu-a-la-prudence-sur-les-rohingyas/
  22. Ce document est publié par Prachathai et nous espérons qu'il est exact. AIS a lancé son offre fibre depuis quelques mois seulement, ce qui explique peut-être sa politique de prix agressive. Certains proposes une centaine de chaines de télévision (IPTV) gratuitement ou pour un faible montant comme cela se fait aussi en France.
  23. Le ministère de l'intérieur a rappelé aux médias qu'ils doivent utiliser le titre honorifique de "suprême commandant" lorsqu'ils parlent du Premier ministre du Cambodge. "Sa hauteur" Hun Sen exige un peu de respect, qu'on se le dise ... Une lettre du ministère de l'Information du Cambodge distribuée jeudi, a rappelé à l'ordre les médias. Elle leur intime l'ordre d'utiliser ce titre honorifique pour qualifier le Premier ministre Hun Sen, qui dirige son pays d'une main de fer depuis plus de trente ans, sous peine de représailles. "Le ministère a remarqué que des médias oubliaient d'utiliser le titre" de rigueur, met en garde le ministère. Le titre "Samdech Akka Moha Sena Padei Techo", doit être accolé à toute référence au Premier ministre Hun Sen. Ce titre royal se doit d'être donné "aux grands chefs de la Nation", souligne le ministère, qui a lancé ce rappel plusieurs fois ces dernières années. L'injonction vise les médias d'opposition puisque ceux qui sont inféodés au régime utilisent déjà cette formule obséquieuse chaque fois qu'ils nomment Hun Sen. A l'approche des élections de 2018, l'autoritaire Premier ministre tente de rajeunir et d'adoucir son image sur les réseaux sociaux. Mais dans le même temps, l'opposition est réprimée et les voix discordantes tues. En mars, un étudiant cambodgien a été condamné à un an et demi de prison pour avoir lancé sur Facebook un appel à une révolution contre lui. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/asie/hun-sen-au-cambodge-appelez-moi-glorieux-supreme-et-puissant-commandant_1791930.html
  24. Honda confirme sa confiance dans la Thaïlande et annonce d'une part la construction d'une nouvelle usine et sa volonté de placer sont quartier général pour l'ASEAN à Bangkok. Le vice premier ministre Somkid Jatusripitak a assisté à l'inauguration de la nouvelle usine Honda au Rojana Industrial Estate de Prachinburi affirmant que Honda est 4ème constructeur automobile en Thaïlande. Il a rappelé que Honda est sensible au message du pays pour une automobile plus éco-responable. L'entreprise a d'ailleurs investi en recherche et développement et choisi Bangkok comme sa "capitale" pour l'ASEAN. Cette usine qui peut produire 120 000 véhicules par an aura couté plus de 17 milliards de thb. Honda a exporté 70 000 véhicules produits en Thaïlande vers plus de 50 pays faisant de la Thaïlande l'un des plus gros pays constructeurs du monde. http://www.thaivisa.com/forum/topic/917046-honda-opens-major-facility-in-prachinburi/ RAPPEL : THAÏLANDE 2 MILLIONS de véhicules fabriqués (beaucoup pour l'export) FRANCE 1,35 MILLION de véhicules fabriqués (pour 2 millions d’immatriculation). http://www.ccfa.fr/La-production-automobile-en-160510
  25. Image: Thairath. Taxi : son compteur tourne plus vite qu'un ventilateur Un client de l'hôtel W sur Sukumvit (au passage, ce n'est pas la première fois que hôtel W et taxi fraudeur sont associés dans le même article, le W -ex Westin- pourrait être un nid à pigeons) prend un taxi pour l'aéroport. Déjà le compteur affiche 45 thb au lieu de 35 mais bon! Le temps d'arriver à l'entrée de l'autoroute sur Rama 4, le compteur affiche déjà 200 thb. Le client a beau être étranger, il sait que cela devrait être moins et il commence à filmer le compteur et les agissement du chauffeur. Ce dernier aurait actionné un petit bouton sur son volant qui fait tourner le compteur sur commande. Arrivé à l’aéroport, le client se plaint à la police qui l'envoie balader car il a déjà payé la course : on ne peut plus rien faire. Le client n'en démord pas et va voir les responsable du service des taxis à l'étage ad-hoc. Il avait pris soin de noter le numéro du taxi. Les officiels découvrent que ce chauffeur, Pramuansak Thonburi est enregistré parmi ceux autorisés à l'aéroport. Le chauffeur est convoqué hier. On vérifie son compteur. RAS. Alors faisons le test en grandeur réelle : le même trajet et comparons les tarifs (en escomptant qu'il n'y ait pas d'embouteillage). la fraude saute alors aux yeux et le chauffeur est condamné à 5000 thb d'amende et un avertissement : à la la prochaine infraction, c'est la suspension. NdM : 99% des taxis de Bangkok sont honnêtes, certains mêmes arrondissent le prix de la course à la dizaine INFÉRIEURE.