Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    16 541
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Messages posté(e)s par Le Modérateur


  1. La nounou arrêtée à Moscou alors qu'elle brandissait en pleine rue la tête décapitée d'un enfant a affirmé avoir agi "sur ordre d'Allah", avant sa présentation ce mercredi devant une juge qui l'a placée en détention provisoire.

    Goultchekhra Bobokoulova, une Ouzbèke de 38 ans, a été arrêtée lundi par la police près d'une station de métro dans le nord-est de la capitale alors qu'elle déambulait avec la tête d'une fillette, en se proclamant "terroriste". "C'est ce qu'Allah m'a ordonné" de faire, a-t-elle déclaré, à son arrivée à l'audience. Enfermée ensuite dans une cage conformément à la pratique en Russie, cette mère de trois enfants, divorcée, a tenu des propos décousus, mêlant doléances et discours prophétique, peu avant le début de l'audience.

    "Allah envoie le second prophète pour donner des nouvelles de la paix, bonjour tout le monde", a-t-elle ainsi déclaré. "J'ai faim, je vais mourir dans une semaine, c'est la fin du monde, on m'a interdit de manger. Salut tout le monde", a-t-elle conclu. Une fois les caméras sorties de la salle du tribunal, la nounou a subitement changé de comportement, répondant aux questions de la juge de manière polie et rapide, en apportant toutes les précisions demandées. Originaire de Samarkand, une ville du sud-est de l'Ouzbékistan, ex-république soviétique d'Asie centrale, Goultchekhra Bobokoulova a demandé à être assistée par un interprète lors de l'audience, en affirmant ne pas bien connaître le russe.

    Elle a cependant répondu elle-même à toutes les questions, s'exprimant couramment dans cette langue étudiée à l'époque soviétique dans toutes les écoles de l'URSS. "J'ai trois fils, l'aîné a 20 ans, un autre a 19 ans et le cadet a 16 ans", a déclaré Goultchekhra Bobokoulova, en précisant qu'elle était divorcée depuis plus de 10 ans. La juge Tatiana Vassioutchenko a rapidement satisfait la demande des enquêteurs, en plaçant la nounou en détention provisoire jusqu'au 29 avril. "Elle représente un danger réel pour la vie et la santé des gens", notamment des enfants, a souligné l'enquêtrice Olga Lapteva, les larmes aux yeux, rappelant que cette femme était accusée d'un "crime grave qui prévoit des peines dépassant largement trois ans de prison".

    La justice a ouvert une enquête pour "meurtre d'enfant en bas-âge" tandis que les médias russes s'interrogeaient sur les motivations de celle qu'ils surnomment la "nounou sanguinaire", la qualifiant tour à tour de "démente" ou de "terroriste". Le jour du meurtre, les chaînes nationales russes avaient décidé de ne pas évoquer l'arrestation de la nounou dans leurs bulletins d'information, soutenues par le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, estimant que c'était "trop monstrueux pour être montré à la télévision".

    Mercredi, la chaîne publique Rossia 24 a évoqué l'audience, tout en omettant les détails du drame. La nounou de la petite fille née en 2011 a attendu que les parents quittent l'appartement puis, "pour un motif inconnu", a "blessé l'enfant au cou, a séparé la tête du corps" avant d'aller dans le métro avec la tête, selon le rapport des enquêteurs présenté à la cour. "A ce jour, il n'a pas été établi l'existence de complices présumés ou de personnes l'ayant poussé à commettre ce crime", ont-ils déclaré. Les enquêteurs ont soumis Goultchekhra Bobokoulova à des examens psychiatriques. Il n'est pas exclu qu'elle ait agi "sous l'empire de psychotropes ou drogues", ont-ils expliqué.

     

    source http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/03/02/97001-20160302FILWWW00131-russie-la-nounou-sanguinaire-dit-avoir-decapite-l-enfant-sur-ordre-d-allah.php


  2. Deux Tibétains (un moine en Chine et un adolescent en Inde) se sont immolés

     

     

    • Deux Tibétains (un moine en Chine et un adolescent en Inde) se sont immolés

    lundi, en signe de protestation contre l’emprise de Pékin sur la région himalayenne, selon une ONG et un média étrangers. Kalsang Wangdu a mis le feu à son corps devant son monastère situé dans la province chinoise du Sichuan (sud-ouest), a annoncé Radio Free Asia, financée par le gouvernement américain. L’ONG Free Tibet, basée à Londres, a confirmé sa mort. Le geste désespéré du moine était le premier du genre en Chine en 2016, et porte le nombre total de Tibétains qui ont tenté ou réussi leur immolation par le feu dans le pays à 144, selon RFA. Dorje Tsering, un garçon de 16 ans, a essayé de s’immoler par le feu dans la ville indienne de Dehradun (nord), selon RFA et Free Tibet. Malgré des brûlures sur 95 % de son corps, le jeune homme a survécu à ses blessures et été hospitalisé à New Delhi.

     

    source http://www.liberation.fr/planete/2016/03/02/deux-tibetains-un-moine-en-chine-et-un-adolescent-en-inde-se-sont-immoles_1437075


  3. Au même titre que le Champagne, le Parmesan ou le Lonzo de Corse, le poivre de Kampot du Cambodge fait maintenant partie de la liste européenne des produits protégés, une première pour le pays asiatique.

    Ce poivre cultivé dans le sud de ce pays d'Asie du Sud-Est a reçu en février le label AOP (appellation d'origine protégée), indique l'Union européenne (UE) dans un communiqué publié mercredi.

    "Le poivre de Kampot bénéficiera d'un très haut niveau de protection sur le marché de l'UE, notamment contre les imitations", selon l'UE.

    Le poivre de Kampot, considéré par certains chefs comme l'un des meilleurs au monde, est cultivé dans le pays depuis le XVIIIe siècle. A l'époque de la colonisation française, il était l'une des denrées phare importées.

    Mais cette culture avait quasiment disparu au moment du régime des Khmers rouges et connaît depuis quelques années un renouveau.

    Ce produit rejoint plus de 1200 denrées déjà protégées par l'UE pour leur origine et/ou leur qualité. La Commission bataille actuellement pour faire reconnaître ces labels par ses partenaires commerciaux, notamment les Etats-Unis.

    Le poivre est le vingtième produit non originaire de l'UE qui a obtenu un statut protégé, notamment des baklavas turcs et le thé Darjeeling d'Inde.

     

    source http://www.swissinfo.ch/fre/le-poivre-de-kampot-du-cambodge-consacr%C3%A9-par-l-union-europ%C3%A9enne/41997058


  4. Les Chinois fans du permis de conduire thaïlandais

    Et si les mesures annoncées hier http://fr.thaivisa.com/forum/topic/904-des-r%C3%A8gles-plus-strictes-si-vous-voulez-apporter-votre-propre-v%C3%A9hicule/#comment-906 ne décourageaient pas les Chinois. Au contraire.

    En plus des sites touristiques et du shopping, nombre de Chinois viennent en Thaïlande pour acquérir un permis de conduire car c'est plus simple, plus rapide et moins cher de l'obtenir en Thaïlande qu'en Chine. De plus le permis thaïlandais est valable en Chine.

    C'est un cauchemar pour les autorités thaïlandaises car dans le même temps, le nombre d'accidents dont les Chinois sont responsables en Thaïlande, augmente.

    Les chiffres restent encore raisonnables : 6000 véhicules chinois sont entrés dans le pays au cours des 4 derniers mois et seulement 100 Chinois ont cherché à obtenir un permis de conduire local à Chiang Mai au cours des 2 deniers mois.

    Le permis thaïlandais n'est pas seulement valable en Chine mais dans de nombreux pays et, lichee sur le gâteau, on peut le transformer en permis chinois en rentrant à la maison.

    Cependant, un officiel de Chiang Mai explique que pour obtenir un permis temporaire thaïlandais de 30 jours (précédemment, nous parlions du permis définitif), les Chinois doivent posséder un permis chinois et suivre un cours pour connaître les règles de circulation locales dans le but de réduire le nombre d'accidents causés par les étrangers à Chiang Mai.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899755-chinese-tourists-flock-to-apply-for-thai-driving-licences-in-north/

     





     


  5. Jamais sans mon chien. Je rentre en Europe pour toujours et je veux ramener mon chien. La plupart des compagnies aériennes refusent de le prendre à cause de la chaleur.
    Question dans le forum en anglais

    2 réponses simples, claires et nettes.

    Si vous trouvez une compagnie qui accepte, vous récupérez un cadavre à l'arrivée pour des raisons de respiration impossible. Par ailleurs, pour éviter la période de quarantaine (au cas où l'animal survivrait), il vous faut envoyer des échantillons sanguins dans votre pays longtemps à l'avance.

    Il existe un service qui s'occupe de transporter les animaux dans des conditions sanitaires optimum. Un membre a rapatrié un chien par Pet Express Animal Transport aux USA, cela ne coûte "que" 101 000 (cent un mille) bahts.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899519-taking-dog-to-europe/

     

     


  6. En overstay, j'ai été refusé à l'enregistrement d'un vol pour le Laos (Lao Air)
    Question dans le forum en anglais
    C'est à dire que la personne n'a même pas pu passer l'immigration pour payer son amende ce qui aurait apuré son statut puisqu'il n'a pu enregistrer au comptoir de la Cie aérienne.

    Énormément de réponses comme "essayer une autre compagnie", "aller par le train", "payer votre amende avant de vous rendre à l'aéroport", etc. et beaucoup de remarques acerbes autour de "on comprend qu'un pays donne instruction à sa compagnie aérienne de ne pas accepter à bord des personnes qui ne respectent pas les règles de l'immigration d'autant que celles ci n'ont pas de billet retour."

    NdM : il ne s'agit peut-être que des prémices de ce qui attend les overstayers après le 20 de ce mois...

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899515-refused-flight/


  7. Nouvelles liaisons aériennes de Bangkok Airways, Danang, Mae Hong Son, la Chine.

    Dans le détail, voici les lignes qui seront ajoutées cette année à celles déjà opérées par Bangkok Airways

    Bangkok - Danang au Vietnam;

    Chiang Mai - Mae Hong Son (NdM, c'est un vol très court et très intéressant car il faut monter vite et bien)

    Koh Samui - Guangzhou en China

    et un sixième vol quotidien sur Bangkok - Phnom Penh.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899662-bangkok-airways-to-add-3-new-routes-including-bangkok-danang-flight/


  8. Le nouveau mari de la dame tue l'ancien au restaurant

    Il est des restaurants de Pattaya qu'il vaut mieux éviter, le Natpop Mukatha Restaurant, Soi Sutawat par exemple.

    A une table, une femme avec son mari et 4 amis.

    Entrent alors l'ex de la dame avec 5 amis. Ils s'assoient à une table voisine. Rencontre fortuite, semble-t-il.

    Les noms d’oiseaux volent.

    Un flingue sort de la poche du nouveau mari, Maetee, 28 ans, frère d'un policier du quartier.

    Maetee exécute l'ancien mari, s'en va et se rend à la police le lendemain.

    La dame avait été mariée avec la victime avant que ce dernier ne purge une peine de 4 ans de prison pour trafic de drogue. Mais ceci est une autre histoire.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899653-arrest-made-following-execution-at-east-pattaya-restaurant/

     


  9. Le policier qui filmait sous les jupes de filles s'est dénoncé à ses supérieurs.

    L'image -capturée par une vidéo de surveillance-  de cet homme en train de filmer sous les jupes d'une jeune femme dans un supermarché avec son smartphone a fait le tour des réseaux sociaux et d'autant plus choqué que finalement on a appris qu'il était policier et formateur de policiers basé à Lampang.

    Il est allé se dénoncer à ses supérieurs en expliquant qu'il ne faisait pas cela pour humilier la jeune femme mais juste car il trouvait cela amusant. La police attend que la jeune fille vienne porter plainte pour donner une suite judiciaire à l'affaire.

    Le policier a subi une action disciplinaire dont la sévérité n'a pas été précisée.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899452-thai-cop-caught-red-handed-filming-up-students-skirt/page-7?p=10486214#entry10486214


  10. Le Pheu Thai et Mme Yingluck demandent la libération immédiate de Wattana.

    Hier, nous avions laissé Wattana au premier étage de sa maison investie par l’armée, sans mandat d'arrêt. Les militaires étaient venus "l'inviter" (= l'appréhender) pour le conduire dans une caserne pour un "ajustement de son attitude" qui avait déplu en haut lieu. En effet, Wattana s’était ému que Yingluck soit suivie et filmée H24 par des militaires. Finalement Wattana a suivi les soldats.

    Aux dernières nouvelles, l'ancien ministre Wattana est toujours détenu par l'armée car "l'ajustement de son attitude" ne semble pas être terminé.

    Yingluck estime sur Facebook que ce genre de traitement ne sert en rien l'unité et la bonne réputation du pays. Elle souligne qu'emmener des personnes de force sans mandat d'arrêt ou de perquisition est une violation des droits de l'homme.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899651-pheu-thai-and-ms-yingluck-demand-wattanas-immediate-release/

     


  11. Concert de Flamenco par le guitariste d'Arielle Dombasle

    Guitariste virtuose et chanteur, Mario a fait des tournées avec les GYPSY KINGS - CHICO - ALABINA-KHALED - ARIELLE DOMBASLE- VINCENT NICLOT- THIERRY MUGLER

    Il est au B/Sharp du 2 février au 31 mars, du mardi au samedi de 18:00 à 22:00 et le dimanche de 12:00 à 15:30 au Twenty-Seven Bites Brasserie

    Tout cela au Radisson Blu Bangkok
    489 Sukhumvit 27, Bangkok, Thailand


    information ou réservations 02 302 3333.

     

    source https://www.facebook.com/events/556863694477710/

    12513862_896375200411663_251270449310908


  12. Des professionnels des affaires demandent des visas de 5 ans pour des experts expatriés afin d'attirer des talents dans le pays.

    Différents groupes influents dans le monde des affaires dont la Chambre de Commerce Thaïlandaise et son président Isara Vongkusolkij présenteront l'idée lors d'une réunion avec le gouvernement et pensent qu'une telle mesure augmenterait le transfert de technologie vers les Thaïlandais. La demande la plus criante est dans le domaine de jeunes professionnels spécialisés dans la recherche et les hautes technologies.

    "Bien sûr, il faudrait vérifier leurs antécédents dans leurs pays d’origine" a déclaré Isara "Actuellement les visas sont courts et obtenus au coup par coup, ce qui ne permet d'avoir de nombreux chercheurs de talents."

     

    source

    http://www.thaivisa.com/forum/topic/899536-business-group-calls-for-5-year-professional-visas-for-expats/

     


  13. Nouvelle pétition pour avoir des plans du réseau des bus aux arrêts plutôt que des affiches publicitaires

    Quand on attend un bus, n'est-ce pas plus utile de savoir lequel prendre plutôt que de regarder une belle photo d'un plat surgelé?

    Une nouvelle pétition en ligne demande au Bangkok Metropolitan Administration de remplacer les publicités à tous les arrêts de bus par des guides, des informations utiles et des plans des lignes.

    Même les  Bangkokiens ont besoin de faire des recherches pour prendre un bus dans un quartier qui ne leur est pas familier, sinon, ils doivent lire à toute vitesse les destinations des bus sur leurs flancs et prendre la décision en une seconde.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899663-new-petition-seeks-to-replace-adverts-at-bus-stop-with-useful-bus-map/

    NdM : c'est clair! Bien évidemment les pubs rapportent de l'argent mais de nombreuses personnes prendraient le bus si le réseau était connu, dans expectative, elles prennent le taxi, d'où un manque à gagner pour le BMA. Ensuite, on pourrait avoir, à la fois, des informations sur les lignes ET de la pub aux arrêts. Enfin, mon conseil : utiliser Google Map. D'une manière incroyable, google s'y retrouve dans la jungle des lignes de bus et si vous tapez "ma position" à "l'endroit où vous allez", Google vous donne le temps nécessaire en transport en commun et surtout le numéro des bus à prendre!


  14. Que vous soyez Belge, Français ou Américain, vous n'avez pas accès librement au même nombre de pays. Selon le Visa Restrictions Index, conçu par la firme Henley & Partners, ce sont les Allemands qui ont le passeport le plus fort. Ce dernier leur donne accès à 177 pays étrangers sans Visa. C'est la troisième année consécutive que la passeport allemand se retrouve en tête.

    Le classement répertorie 199 pays, en fonction de la liberté de ses citoyens de voyager dans 218 autres pays, selon The Independent. Les données analysées proviennent de l'International Air Transport Association (IATA) qui, selon l'index, détient la base de données la plus grande en matière d'informations de voyage.

    Les différentes nationalités se sont vues accorder un total de points, en sachant qu'un point équivaut à chaque pays étranger qu'il était possible de visiter sans Visa au 1er janvier. La Belgique arrive en 4e position, ex aequo trois autres pays.

    Voici les dix premiers du classement

    1. Allemagne (177)

    2. Suède(176)

    3. Finlande, France, Italie, Espagne et Royaume-Uni (175)

    4. Belgique, Danemark, Pays-Bas, Etats-Unis (174)

    5. Autriche, Japon et Singapour (173)

    6. Canada, Irlande, Corée du Sud, Luxembourg, Norvège, Portugal et Suisse (172)

    7. Grèce, Nouvelle-Zélande (171)

    8. Australie (169)

    9. Malte (168)

    10. Hongrie, République Tchèque et Islande (167)

     

    source http://weekend.levif.be/lifestyle/voyage/avec-quel-passeport-voyage-t-on-le-plus-facilement/article-normal-473331.html

     

    classement complet avec carte interactive http://visaindex.com/#


  15. Le ministre malaisien des Transports, Liow Tiong, a jugé mercredi hautement probable qu'un débris découvert dans le canal du Mozambique provienne du Boeing 777 de la compagnie Malaysia Airlines qui a disparu le 8 mars 2014 avec 239 personnes à bord.

    « Le débris sera envoyé en Australie pour être examiné », a-t-il déclaré à Reuters.

    « J'invite tout le monde à éviter les spéculations inutiles, dans la mesure où nous ne pouvons pas encore conclure que le débris appartient au #mh370 », souligne le ministre sur Twitter.

    Selon la chaîne de télévision américaine NBC, qui cite les enquêteurs malaisiens et australiens, il pourrait s'agir d'un stabilisateur horizontal de Boeing 777.

    Une pièce de l'avion a déjà été retrouvée en juillet sur une plage de La Réunion.

    Le vol MH370, qui devait assurer la liaison entre Kuala Lumpur et Pékin, a disparu des écrans radars après avoir inexplicablement dévié de plusieurs milliers de milles nautiques de sa trajectoire.

     

    source http://ici.radio-canada.ca/nouvelles/International/2016/03/02/006-malaysia-mh370-mozambique-debris.shtml


  16. Le ministre de l'Immigration John McCallum dit qu'il « étude de façon sérieuse » le retour d'un programme fédéral, aboli il y a deux ans, dont le but était de simplifier le processus d'embauche de travailleurs qualifiés d'expression française. 

    L'abolition du programme Avantage significatif francophone en 2014 avait été déplorée notamment par la Fédération des communautés francophones et acadiennes, qui parlait alors d'un « recul majeur » pour l'immigration francophone en milieu minoritaire.

    Questionné à ce sujet, le ministre McCallum a affirmé que son abolition était une « erreur » du gouvernement précédent. 

    « J'espère être capable de le mettre en place. » — John McCallum, ministre de l'Immigration

    Le ministre McCallum dit qu'aucune décision n'a encore été prise, mais dit y « travailler fortement ». Il explique que des consultations restent à faire dans les prochaines semaines. Il était de passage à Toronto dans le cadre de la journée de réflexion de l'immigration francophone.

    La directrice de La Passerelle, un centre d'aide aux immigrants de Toronto, Léonie Tchatat, s'en réjouit déjà. 

    « Je crois que c'est un message fort pour la communauté francophone et pour nous qui travaillons avec ces immigrants au quotidien. » — Léonie Tchatat, directrice de La Passerelle

    Le programme Avantage significatif francophone avait été mis sur pied pour appuyer le développement des communautés francophones en milieu minoritaire.

    Léonie Tchatat nous parle des avantages de ce programme : 

    Léonie Tchatat nous parle des avantages du programme "Avantage significatif francophone"

    Encore loin des cibles en matière d'immigration francophone

    Par ailleurs, le ministre de l'Immigration John McCallum a admis qu'Ottawa est encore loin de l'objectif qu'il s'était fixé il y a plus de dix ans. En 2003, la cible d'immigration francophone en dehors du Québec avait été fixée à 4,4 % par année. 

    Or, environ 2 % de ces nouveaux arrivants se disent d'expression française.

    « Il est clair qu'on n'est pas arrivé où on voulait être. C'est un fait. » — John McCallum, ministre de l'Immigration
     

  17. Ce mercredi, le Comité international olympique (CIO) a officialisé la création d'une équipe de réfugiés qui participera aux jeux de Rio 2016 et défilera sous la bannière olympique lors de la cérémonie d'ouverture le 5 août. Cette équipe, dont la création a été entérinée lors d'une réunion de la commission exécutive du CIO, comprend pour le moment 43 athlètes de haut niveau qui ont été identifiés. "Le nombre final d'athlètes qui composeront cette équipe dépend de critères de qualification. Nous devons aussi vérifier les critères d'éligibilité de certains athlètes", a indiqué Thomas Bach, président du CIO.

    "Nous sommes tous touchés"

    "Je peux juste vous donner mon sentiment, mais je crois que cette équipe pourrait compter entre 5 et 10 athlètes à Rio", a-t-il indiqué. "Nous sommes tous touchés par la magnitude de cette crise des réfugiés. En accueillant cette équipe, nous voulons envoyer un message d'espoir à tous les réfugiés du monde", a encore ajouté l'ancien champion olympique d'escrime par équipe à Montréal en 1976. Le CIO avait déjà indiqué en décembre avoir identifié trois athlètes qui ont fui leur pays dans le cadre de la crise des réfugiés et pourraient prétendre à une qualification pour les jeux Olympiques de Rio 2016. Il s'agit d'une nageuse syrienne qui s'entraîne en Allemagne, d'un judoka de République démocratique du Congo réfugié au Brésil, et d'une Iranienne pratiquant le taekwondo et qui s'entraîne en Belgique, avait-il précisé.

     

    source http://www.lepoint.fr/sport/jo-2016-une-equipe-de-refugies-a-rio-02-03-2016-2022530_26.php#xtor=CS1-32


  18. Le jour où Daniel Brélaz est devenu une star de TV en Thaïlande

    Le syndic de Lausanne Daniel Brélaz recevait mercredi une équipe de télévision thaïe dans ses bureaux. L’occasion de rappeler la relation qui lie la capitale vaudoise à la famille royale du Siam

    Mercredi après-midi, des hôtes un peu particuliers poussaient la porte du bureau du syndic lausannois Daniel Brélaz. Une équipe de télévision thaïe, en Suisse pour deux semaines, vêtue de grosses doudounes et néanmoins frigorifiée venait tourner un épisode de série TV à l’Hôtel de Ville. Pour l’occasion, le syndic avait troqué ses traditionnelles cravates chats contre une jaune, couleur de l’actuel roi de Thaïlande, Bhumibol (Rama IX). Un Siamois aurait tout aussi bien fait l’affaire.

    1,2,3, ça tourne! Une interprète thaïe vivant à Lausanne traduit en français les demandes des six membres de l’équipe de réalisation. «Monsieur Brélaz, regardez la caméra et décrivez-nous Lausanne à l’époque où y résidait le roi de Thaïlande». Neuf épisodes de vingt minutes retraceront les dix-huit ans de vie de la famille royale du Siam en capitale vaudoise et seront diffusés sur la chaîne nationale de télévision thaïe.

    La veille, le tournage avait lieu dans le jardin de la villa rue des Chamblandes à Pully, aujourd’hui détruite, où Bhumibol a vécu avec sa mère, sa soeur et son défunt frère Rama VIII, roi de Thaïlande de 1935 à 1946. L’école nouvelle et le marché de la Palud seront également immortalisés dans la série TV.

    Lysandre Seraïdaris, retrace dans un ouvrage la vie quotidienne de la famille royale à Lausanne, de 1933 à 1951. L’auteur, un Lausannois de 88 ans, n’est autre que le fils du précepteur Cléon Seraïdaris, resté 26 ans au service de l’actuel monarque du Siam. Le livre devenu best-seller en Thaïlande, fait aujourd’hui l’objet du documentaire. «Le roi a toujours gardé une extrême affection pour la ville de Lausanne, qu’il associe à une enfance baignée dans la tendresse familiale», révèle l’homme, arborant lui aussi, une cravate de couleur royale pour l’occasion. Villars, Champex ou Arosa étaient des lieux de villégiature prisés par la famille royale. L’Université de Lausanne a formé les deux jeunes rois, en droit et en sciences.

    Daniel Brélaz n’est pas peu fier d’être, le temps d’un après-midi – il a du coup manqué une partie du débat important sur la stratégie énergétique au National –, l’objet de tels intérêts venus de l’est. «Durant ma syndicature, je me suis rendu à trois reprises à Bangkok et me suis entretenu longuement avec le roi à l’instar d’une de mes visites. Lausanne et Bangkok ont des relations privilégiées, liées à l’histoire personnelle du roi. Notre ville, de par son statut olympique, ne peut créer de jumelage, mais elle a l’appellation de «ville soeur» avec la métropole asiatique. Les Thaïs ont même une marque de biscuit qui se nomme «Lausanne». Je n’en ai jamais mangé mais ne regrette pas forcément», lance-t-il de son ton narquois.

    L’écologiste lausannois a su profiler la capitale vaudoise en lieu de pèlerinage obligé pour qui veut rendre hommage au roi Bhumibol, développant du même coup le tourisme lausannois. Le pavillon thaï d’Ouchy, cadeau de sa majesté à Lausanne, inauguré en 2007, est un point de passage prisé des Thaïlandais. Daniel Brélaz avait d’ailleurs lancé lors d’un de ses voyages en 2009 des initiatives de partenariat dans l’énergie, le sport ou la culture qui n’ont jamais aboutis.

     

    source http://www.letemps.ch/suisse/2016/03/02/jour-daniel-brelaz-devenu-une-star-tv-thailande


  19. Faites vos adieux aux cabines téléphoniques

    La municipalité de Bangkok vient d'annoncer qu'elle allait supprimer toutes celles qui ne fonctionnent plus, qui gênent le passage sur les trottoirs et qui étaient installées illégalement. On ne sait pas combien sur les 4000 qui restent actuellement survivront à cette sélection.

    Avant l'arrivée des mobiles, il y a eu jusqu'à 20 000 cabines dans la ville.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899528-bangkok-to-say-goodbye-to-telephone-booths/

     


  20. Jatuporn, un "rouge historique" condamné à 6 mois de prison pour avoir diffamé Abhisit Vejjajiva

    La peine a été commuée en 2 ans de prison avec sursis car Jatuporn Phrompan est un "primo délinquant".

    Il aurait diffamé Abhisit lors des manifestations anti gouvernementales de mai 2010 alors qu'Abhisit était premier ministre prétendant que ce dernier avait ordonné à l'armée de tirer sur les manifestant rouges en avril et mai 2010.

    Aujourd’hui la Cour Suprême a confirmée cette peine elle même déjà confirmée en appel en considérant que les allégations de Jatuporn ternissaient la réputation d'Abhisit.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/899511-jatuporn-gets-six-months-for-defaming-abhisit/

     


  21. Le corps momifié d'un marin allemand retrouvé au large des Philippines

    Le bateau a été retrouvé la semaine dernière par des pêcheurs dans la mer des Philippines, à une centaine de kilomètres au large de Barabo, sur l'île de Mindanao.

     

    La police philippine enquête sur le décès mystérieux d'un ressortissant allemand dont le corps sans vie a été retrouvé sur un yacht à la dérive dans le sud de l'archipel.

     

    Il était assis à un bureau, la tête reposant sur son bras comme s'il dormait. Le corps momifié d'un aventurier allemand Manfred Fritz Bajorat a été retrouvé en fin de semaine dernière par des pêcheurs dans le sud des Philippines. Son yacht démâté dérivait à une centaine de kilomètres au large sur l'île de Mindanao. La date et la cause de son décès ne sont pas encore connues. «C'est toujours un mystère pour nous», déclare Mark Navales, chef adjoint de la police de Barabo, sur l'île de Mindanao.

     

    Le corps du marin se serait momifié sous l'effet combiné des vents marins, d'un air sec et de fortes températures. Seuls des papiers retrouvés à bord du bateau ont permis l'identification de la victime. L'autopsie n'a pour l'heure pas pu établir les causes du décès, si ce n'est que le corps ne portait aucune trace de violence. L'hypothèse d'un vol aurait ainsi été écartée d'autant que plusieurs objets de valeur, comme la radio et le GPS du yacht, se trouvaient toujours sur le voilier. La position du corps, elle, laisse aussi penser que l'homme, attablé près de son poste radio, cherchait à appeler à l'aide avant de succomber. «La façon dont il est assis semble indiquer une mort imprévue, peut-être une crise cardiaque», avance un médecin légiste allemand, Mark Benecke, interrogé par le quotidien Bild.

    Manfred Fritz Bajorat, 59 ans, naviguait autour du monde depuis plusieurs années. Un autre globetrotter assure l'avoir croisé à Majorque en 2009. «Il était un marin très expérimenté. Je ne pense pas qu'il se serait laissé prendre dans une tempête. Je crois plutôt que son mât s'est brisé alors que Manfred était déjà mort», explique à Bild ce dénommé Dieter M. Il avait débuté son périple en 2008 avec sa femme Claudia. Mais le couple s'est par la suite séparé, et son ex-compagne serait décédée d'un cancer en 2010. Sur le bateau, les enquêteurs ont d'ailleurs une note sombre dédiée à son ex-femme: «Trente ans durant, nous avons emprunté le même chemin. Puis, le pouvoir des démons est devenu plus fort que la volonté de vivre. Tu es partie. Que ton âme repose paix. Ton Manfred.»

    L'ambassade d'Allemagne cherchait toujours à contacter des proches. Plusieurs médias internationaux font notamment état d'une fille, Nina, qui se trouverait être capitaine sur un porte-conteneurs.

     

    source http://www.lefigaro.fr/international/2016/03/01/01003-20160301ARTFIG00185-le-corps-momifie-d-un-marin-allemand-retrouve-au-large-des-philippines.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter&link_time=1456857281#xtor=AL-155-[facebook]


  22. Bangladesh : un humanitaire français libéré après 70 jours de détention

    Photo de la campagne de mobilisation réclamant la libération de Moussa Ibn Yacoub, sur les réseaux sociaux.
    Photo de la campagne de mobilisation réclamant la libération de Moussa Ibn Yacoub, sur les réseaux sociaux.
    ©captured'écranBarakacity

    Moussa Ibn Yacoub a été libéré mardi 1er mars, au Bangladesh. Cet humanitaire français de 28 ans était venu apporter son aide à la minorité Rohingya dans le cadre d'une mission au sein de l'ONG Baraka city. Il était incarcéré pour "activités suspectes" depuis le 22 décembre.

     

    Son premier geste sera pour sa famille. Moussa Ibn Yacoub a pu appeller ses proches au téléphone, peu après avoir recouvré la liberté.

    L'humanitaire de l'ONG musulmanne Baraka City a été incarcéré pendant 70 jours au Bangladesh. Sa libération a été annoncée via la page Facebook de l'ONG, photo à l'appui (il y figure à droite).

     

    Capture_decran_2016-03-01_a_15.53.38.png
    ©captured'écranpagefacebookBarakacity


    «Il n'a pour le moment pas encore la possibilité de sortir du territoire, notre équipe, présente depuis 1 mois, continue de se battre pour le ramener en France le plus rapidement possible», écrit l'association.

    Moussa Ibn Yacob était venu au Bangladesh pour aider les Rohingyas, une minorité musulmane venue de Birmanie où elle est persécutée.

     

    Le 22 décembre, il est arrêté au Bangladesh pour «activités suspectes», un délit passible de «dix ans d’emprisonnement». Selon Samim Bolaky, l’avocat de cette association née il y a cinq ans pour mettre «l’islam au service de l’humanitaire», Moussa, 28 ans, est suspecté d’«utilisation de fausse identité» : son nom d’usage, Moussa Ibn Yacoub, adopté lors de sa conversion à l’islam, diffère de celui figurant sur ses papiers officiels, Puemo Tchantchuing.
    La justice bangladaise lui reproche également de ne pas s’être déclaré aux autorités.

    Voici les derniers propos qu'il avait alors pu tenir via Facebook avec son ONG, avant d'être incarcéré.

    Mobilisation sur Twitter

    Depuis décembre, les soutiens s'étaient multipliés sur les réseaux sociaux derrière le mot dièse #Freemoussa. Baraka City avait lancé une pétition en ligne qui avait recueilli plus de 430 000 signatures.

    Depuis son arrestation, l'ONG dénonçait le manque de réaction et de mobilisation de la part des autorités françaises. L'ambassade de France à Dacca avait publié ce communiqué, confirmant sa détention "l'ambassade de France apporte à Moussa Ibn Yacoub la protection consulaire habituelle".

    Baraka city, ONG controversée


    Fondée il y a 5 ans, par des musulmans au profil salafiste, l’association Baraka City organise des campagnes de dons qui drainent plusieurs millions d’euros. Son compte Facebook est suivi par plus de 650 000 personnes.

    Cette organisation suscite la controverse en raison des idées conservatrices revendiquées par son fondateur, le salafiste Idriss Sihamedi, et de son positionnement en tant que « média de ré-information » pour les jeunes musulmans, indique une enquête de Streetpress. Accusée de tenir un discours intégriste, voire de financer le terrorisme, l’ONG a fait l'objet de plusieurs perquisitions au cours de ces derniers mois, et son compte bancaire a été bloqué à plusieurs reprises. Son siège se situe à Montreuil-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), près de Paris.

    Comme le précise un article du Monde,  Idriss Sihamedi, est au coeur d'une polémique depuis son passage dans une émission de télévision, au cours de laquelle il avait refusé de condamner sans ambiguïté les attentats commis en France par le groupe Etat islamique (EI). La ministre française de l'éducation, Najat Vallaud-Belkacem avait été pointée du doigt (article du Point) pour ne pas avoir réagi à ces déclarations, alors qu'elle était également invitée dans cette émission.

    source http://information.tv5monde.com/info/bangladesh-un-humanitaire-francais-libere-apres-70-jours-de-detention-92553


  23. Hanoi (VNA) - Le poste de garde-frontière de Ro Long, relevant du Commandement des garde-frontières de Kon Tum, s'est coordonné avec le service sanitaire de la commune de Dak Long, district de Dac Glei, province de Kon Tum (Hauts plateaux du Centre), pour fournir des soins et traitements médicaux gratuits, et distribuer des médicaments en faveur d'une centaine de pauvres du district de Sanxay, province d'Attapeu, au Laos.

    En plus de cela, le poste de garde-frontière de Ro Long a également parrainé un élève de 14 ans en difficulté, du district de Sanxay. Chaque mois, les cadres du poste frontalier de Ro Long lui versent 500.000 dôngs afin qu’il puisse poursuivre ses études.

    À cette occasion, le poste de garde-frontière de Ro Long a offert des cadeaux à 5 familles bénéficiaires de politiques sociales du district de Sanxay. -NDEL/VNA

     

    source http://fr.vietnamplus.vn/soins-medicaux-gratuits-pour-des-pauvres-au-laos/72720.vnp


  24. Vietnam: sécheresse et salinisation record dans le delta du Mékong

    Des riziculteurs, dans la province du sud du delta du Mekong Can Tho au Vietnam, le 10 décembre 2014
    Des riziculteurs, dans la province du sud du delta du Mekong Can Tho au Vietnam, le 10 décembre 2014

    La sécheresse et la salinisation dans le delta du Mékong ont atteint un niveau record depuis 90 ans au Vietnam, suscitant des inquiétudes pour les millions de riziculteurs de cette région fertile, de plus en plus fragilisée.

    Nguyen Van Tinh, responsable du ministère de l'Agriculture et du Développement rural, a confirmé mardi à l'AFP que "la sécheresse et la salinisation sont importantes" cette année, avec "le niveau des eaux du Mékong à son plus bas depuis 90 ans".

    "Le delta du Mékong fait face actuellement à la pire sécheresse et intrusion d'eau de mer depuis 1926", confirme Le Anh Tuan, professeur de l'Université de Can Tho, dans le sud du Vietnam.

    Hanoï met en avant l'influence du phénomène El Nino sur la sécheresse globale cette année en Asie du sud-est, et les experts pointent du doigt le changement climatique comme une menace.

    Mais la culture intensive du riz, dans ce pays qui est un des premiers producteurs mondiaux de riz, joue aussi un rôle important dans la dégradation du sol.

    Dans la région du delta, greniez à riz du pays, près de la moitié des terres agricoles sont confrontées à la salinisation, explique le professeur Le Anh Tuan.

    Tran Quang Hoai, du ministère de l'Agriculture, redoute que ce phénomène ne soit intense "jusqu'à fin juin" et l'arrivée espérée de pluies.

    Le gouvernement a récemment décidé de débloquer une enveloppe de 3,8 millions d'euros pour les zones touchées, mais aucune mesure concrète n'a pour l'heure été annoncée pour lutter contre le phénomène sur le long terme.

    Depuis les années 1970, les rendements de riz ont quasiment quadruplé au Vietnam, grâce à une variété à haut rendement et la construction d'un réseau de digues, néfaste à la fertilité du sol.

    Mais les experts s'inquiètent car cette culture intensive, en particulier le passage à trois cultures par an, qui fait des ravages, avec un usage intensif de pesticides et engrais.

    La majeure partie du riz de l'Etat communiste est exportée à des prix très bas via des contrats de gouvernement à gouvernement gérés par de grandes entreprises d'Etat.

    source http://information.tv5monde.com/en-continu/vietnam-secheresse-et-salinisation-record-dans-le-delta-du-mekong-92551


  25. La Thaïlande veut des missiles sur son nouveaux patrouilleur

    Un porte parole de la marine confirme que le nouveau navire sera équipé de "Harpoon surface-to-surface guided weapon system", c'est à dire des missiles.

    Il s'agit d'un second patrouilleur (OPV) que la Marine recevra dans deux ou trois ans après la finalisation du nouveau contrat entre le constructeur local Bangkok Dock et l'entreprise anglaise BAE Systems.

    Les OPV de 90 mètres sont des vaisseaux multitâches qui peuvent être utilisés diversement même dans le management de certaines zones économiques et dans les secours après des catastrophes naturelles.

    By Prashanth Parameswaran

    http://www.thaivisa.com/forum/topic/899391-thailand-wants-missile-system-for-new-patrol-vessel/