Le Modérateur

Root Administrators
  • Compteur de contenus

    16 541
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    36

Messages posté(e)s par Le Modérateur


  1.  

    Harbor Mall se prépare à ouvrir à Pattaya Centre

    D'ici trois mois ouvrira un Harbor Mall à Pattaya (près du Foodland) comme celui qui existe déjà à Laem Chabang. Un complexe avec des bureaux et de nombreuses activités ludiques jamais vues à Pattaya

    - le plus grand terrain de jeux d'intérieur de l'ASEAN

    - Kidzoona & Molly Fantasy, aire de jeux pour moins de 12 ans

    - Patinoire (un peu plus tard dans l'année)

    - Mur d'escalade

    - Trampolines Park comme ceux que l'on trouve en Allemagne, en France et aux Pays Bas.

    - Jeux d'arcades

    - Zone d'éducation (cours supplémentaires / soutien scolaire pour enfants), la plus grande de la région

    – Un deuxième TukCom IT center

    - Une zone de bureaux

    Et bien sûr, comme toujours, des commerces et des restaurants.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897442-harbor-mall-pattaya-prepares-to-open-in-central-pattaya/

  2. Le Département de Contrôle des Maladies va s'attaquer à la tuberculose (TB) après qu'on ait découvert que seuls 59% des malades avaient accès à un traitement en Thaïlande.

    Le M.D.Amnuay Kachina du Département concerné a inspecté hier un projet modèle de traitement de la TB. Il a déclaré que c'était toujours un problème de santé majeur dans le pays avec 120 000 personnes atteintes de TB dans le pays. Les patients peuvent être traités en 6 à 8 mois dans les centres de santé publique.

    Les symptômes de la TB sont : mauvaise toux pendant plus de deux semaines, une petite fièvre le soir, perte de l'appétit et du poids. Les personnes qui ont ces symptômes sont priés de consulter immédiatement car elles ont de grandes chances de guérir facilement si la maladie est prise à temps.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897437-thai-disease-control-dept-steps-up-effort-to-control-tb/
     




  3. 80.jpg
    Image: Daily News
     

    Le papy escroc s'est fait prendre : il vendait des terrains qui n'existaient pas

    Mr Piyat Prasankitwattana, 80 ans, était sous mandat d'arrêt depuis 2013. Il a été arrêté à Lopburi ce lundi grâce à un informateur.

    Il avait monté deux arnaques. L'une très simple : il vendait entre 5000 et 10000 bahts des amulettes bouddhistes supposées être antiques mais qui ne l'étaient pas.

    Son autre arnaque, mise sur pied avec un ami arrêté précédemment, était la suivante : les deux papys se faisaient passer pour des agents immobiliers qui représentaient des clients aux abois prêts à vendre leur terrain pour une bouché de pain. Comme la propriété était hypothéquée par la banque, l'acheteur n'aurait plus qu'à payer des mensualités. Les deux escrocs demandaient simplement qu'on leur verse 10% de la valeur du terrain pour avoir apporter une si belle affaire comme une commission.

    Mais il n'y avait pas de terrain à vendre. Juste les 10 % que les papys empochaient avant de disparaître. Huit personnes se sont faites avoir mais on pense que d'autres victimes ne se sont pas encore fait connaître.

    M Pyat avait besoin de tout cet argent frauduleusement acquis pour éponger ses dettes de jeu.

     

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897467-serial-fraudster-80-nabbed-by-thai-police/

     


  4. Le permis de travail passe de un à deux ans

    Le conseil des ministres a approuvé la prolongation du permis de travail pour les étrangers à deux ans et a donné 4 mois aux employeurs pour s'occuper de la procédure.

    Arak Prommanee, en charge du dossier au Department of Employment, a révélé que le conseil des ministres avait accepté la proposition de prolonger la vie du "permis de travail temporaire" ou carte rose d'une année supplémentaire.

    Ainsi les employés dont le permis expirera le 31 mars 2016 pourront rester 2 années de plus, après vérifications d'usage. Pour postuler pour le nouveau permis les employeurs devront s'assurer que leurs employés se rendent d'eux mêmes dans l'un des bureaux désignés par le Department of Employment dans un délai de 120 jours à compter du 1er avril.

    Le conseil des ministres a, par ailleurs, donné 120 jours au Department of Employment pour mettre en place des mesures qui permettront d'éviter la pénurie de main d’œuvre étrangère, garantir la sécurité nationale, éviter la résidence permanente (?), assurer la protection des travailleurs et établir un système de management efficace.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897443-thai-cabinet-extends-foreigners-work-permit-to-2-years/

     


  5. Un manuel à l'usage des militaires qui ont affaire à des transgenres ou katoey

    Soldats, ne demandez à voir les seins ni si la personne a toujours un pénis.

    Dans ce manuel, il s'agit juste de quelques comportements que les militaires thaïlandais devraient adopter lorsqu’ils se trouvent en face de nouvelles recrues (NdM lors du jour de recensement et de sélection des jeunes hommes en vue d'un éventuel service militaire) . Ce petit manuel a été réalisé par le Thai Transgender Alliance for Human Rights (TGA), Alliance thaïlandaise des transgenres pour les droits de l'homme.

    Le manuel "Quand vous rencontrez un katoey" qui vient de paraître à la fois en thaï et en anglais a pour but de guider les officier dans le traitement des individus le jour de "conscription" car il a été reporté que certains officiers se comportent, vis à vis, des transgenres, d'une manière qui porte atteinte à leur vie privée ou à leur pudeur.

    "Dans certaines régions, des violations des droits de l'homme se produisent car les officiers ne comprennent pas les katoeys. Par exemple ils se moquent et cherchent à les mettre mal à l'aise, en posant des question sur leurs seins ou bien s'ils se sont fait opéré" a déclaré le président de l'association.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897445-how-to-treat-katoey-thai-transgender-alliance-hands-out-guidelines-to-military/


  6. La Thaïlande va examiner les finances des Compagnies Aériennes du pays par soucis de sécurité

    Mardi, les autorités de l'aviation civile thaïlandaise ont exigé de toutes les compagnies enregistrées dans le pays de soumettre leurs positions financières d'ici le 31 mars si elles ne veulent pas voir leurs licences révoquées.

    Cette initiative fait partie des efforts du gouvernement pour améliorer les standards de l’aviation locale après que la Federal Aviation Administration des USA n'ait rétrogradé le classement de la Thaïlande dans le domaine de la sécurité aérienne, fin 2015.

     

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897446-thailand-examines-airline-finances-due-to-safety-concerns/

     


  7. Un Canadien qui dealait de l’héroïne s'est fait prendre à Pai (Nord de la Thaïlande)

    Dawson Richard Patrick, 53 ans, a été arrêté par la police de Mae Hong Son à Pai alors qu'il vendait de la drogue à des touristes du coin. On a retrouvé deux sacs en plastique pesant 16,11 grammes dans sa voiture. La police a reçu un renseignement d'un informateur qui a mené à cette arrestation. Patrick a expliqué qu'il avait acheté cette petite quantité d'héroïne à une personne d'une minorité ethnique locale pour 7500 bahts.

     

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897440-canadian-nabbed-for-heroin-dealing-in-pai/

     


  8. Dans la plupart des cas de figure, François Hollande ne parviendra pas à se qualifier au second tour des élections présidentielles, selon un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE.

    Un sondage Ifop-Fiducial pour iTELE, Paris Match et Sud Radio a testé plusieurs combinaisons pour l'élection présidentielle de 2017. A l'heure actuelle, dans la plupart des sept hypothèses testées, le président actuel n'est pas crédité du nombre suffisant d'intentions de vote pour se qualifier au second tour. 

    "Ce sondage vient d’abord confirmer la situation très compliquée que connaît le président de la République dans l’opinion à quinze mois de la fin de son mandat", analyse l'institut de sondage. "Seules les hypothèses où il est opposé à François Fillon (égalité avec 18%) et Bruno Le Maire (un point d’avance en sa faveur) lui permettent d’envisager l’espoir d’être au second tour". 

    Juppé, candidat de la droite

    Dans l'hypothèse d'une candidature d'Alain Juppé à droite, le maire de Bordeaux arriverait en tête au premier tour, avec 30% des voix (stable par rapport à une précédente enquête de décembre), devant Marine Le Pen, 27% (+1), et l'actuel chef de l'État crédité de 16% (-4,5). François Bayrou obtiendrait 8,5% (+2) et Jean-Luc Mélenchon 10% (+1,5). 

    56cce1c398cbaScenarios-4-.jpg

    Dans le cas où François Bayrou ne serait pas candidat, Alain Juppé recueillerait 35% des voix au premier tour, devant Marine Le Pen, 28% et François Hollande, à 18%. 

    Sarkozy, candidat de la droite

    Si Nicolas Sarkozy était le candidat des Républicains, la présidente du FN arriverait en tête avec 25% (-2), devant l'ancien chef de l'État, 21% (stable), et François Hollande à 18% (-4). Dans ce cas de figure, François Bayrou obtiendrait 15% (+3) des voix et Jean-Luc Mélenchon, 11,5% (+2,5%).

    56cce23787e73Scenarios-3-.jpg

    Fillon, candidat de la droite

    Dans le cas d'une candidature de François Fillon, Marine Le Pen sortirait plus nettement en tête, avec 28% (-1), devant l'ancien Premier ministre (-1,5) et l'actuel chef de l'État (-5), qui obtiendraient à égalité le score de 18%. Dans cette hypothèse, François Bayrou rassemblerait 14,5% (+4,5%) des voix et Jean-Luc Mélenchon 12% (+3).

    56cce29d30e8bScenarios-2-.jpg

    Le Maire, candidat de la droite

    Selon ce sondage, François Hollande ne parviendrait à se qualifier au second tour que dans l'hypothèse d'une candidature de Bruno Le Maire - qui a officiellement annoncé ce mardi se présenter à la primaire de la droite en vue de la présidentielle. Le président actuel obtiendrait ainsi 18% des voix contre 17% pour l'ancien ministre. Marine Le Pen serait également en tête avec 28%, François Bayrou obtiendrait 15% et Jean-Luc Mélenchon 12% des voix

    56cce282ea1e0Scenarios-1-.jpg

    Dans l'ensemble de ces hypothèses, Cécile Duflot, candidate écologiste, recueillerait entre 2% et 3%.

    L’enquête a été menée auprès d’un échantillon de 1 843 personnes inscrites sur les listes électorales, extrait d’un échantillon de 2 000 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité de l’échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération. Les interviews ont été réalisées par questionnaire auto-administré en ligne du 17 au 19 février 2016. 

     

    source http://www.itele.fr/politique/video/presidentielle-2017-hollande-a-peu-de-chances-detre-au-second-tour-sondage-itele-154741


  9. Olivier Aballain

    Sofiane Mamèche et sa famille ne manquent pas de soutien. Le jeune homme, originaire du quartier de Croix-Rouge à Tourcoing, est toujours hospitalisé en Thaïlande depuis le 19 février, après un grave accident de scooter.

    L’appel aux dons, lancé par ses proches sur internet pour financer son rapatriement, a déjà eu un retentissement incroyable, permettant de récolter plus de 83.500 euros en seulement trois jours.

    Déjà 25.000 euros de facture à assumer

    Ce soutien massif est le bienvenu pour Malika Mamèche, la mère de Sofiane, qui assure devoir déjà faire face à une facture de 25.000 euros pour les premiers jours d’hospitalisation de son fils. « On nous dit qu’un très bon chirurgien l’a opéré le premier jour, mais depuis je suis très inquiète car l’hôpital où on l’a mis ressemble à une décharge », a indiqué la mère de famille nordiste à 20 Minutes.

     

    561x360_etablissement-phuket-o-hospitali L’établissement de Phuket où est hospitalisé Sofiane Mamèche - Google Street View

     

     

    Aidés aussi par les 10.000 euros de dons récoltés dans son quartier, le père, et une sœur de Sofiane sont arrivés à son chevet depuis le 22 février. Ils y ont retrouvé un oncle, et la compagne de Sofiane, qui était sur le scooter au moment de l’accident. La famille espère obtenir le rapatriement sanitaire de Sofiane, pour lequel les autorités thaïlandaises réclameraient 75.000 euros.

    Problème : l’hôpital refuse, selon Malika Mamèche, de laisser partir son patient. « Ils le déclarent intransportable, et pourtant il respire sans assistance », explique la maman. Même un transfert vers l’hôpital de Bangkok est pour le moment inenvisageable.

    Darmanin à la manœuvre

    Le maire de Tourcoing, Gérald Darmanin (LR), a apporté son soutien à la famille dès samedi. L’édile, qui vient de quitter son siège de député du Nord, a écrit au nouveau ministre des Affaires Étrangères, Jean-Marc Ayrault, pour demander son soutien en vue du rapatriement. « Il envisage de se rendre lui-même en Thaïlande », rapporte Hanya Maroufi, une cousine de Sofiane.

    Pendant ce temps, le soutien ne s’essouffle pas sur le site de financement Leetchi.com. Le site a même dû lancer une deuxième cagnotte après « quelques soucis techniques » dus au succès de la première campagne. Plus de 4.000 dons sont déjà recensés.

     

    source : http://www.20minutes.fr/lille/1792643-20160223-nord-soutien-sofiane-hospitalise-thailande-faiblit


  10. La junte thaïlandaise à Bangkok donne les signes d’un virage diplomatique significatif en direction de la Chine. Furieux des critiques américaines depuis le coup d’Etat de mai 2014, les militaires du Conseil national pour la paix et l’ordre, dont le pays est l’allié historique des Etats-Unis depuis la guerre froide, sont en train de jouer la carte chinoise. « Le gouvernement thaïlandais ira aussi loin qu’il le pense nécessaire sur la voie [du rapprochement avec la Chine] », affirme Thitinan Pongsudhirak, directeur de l’Institut d’études internationales et de sécurité, rattaché à la prestigieuse université Chulalongkorn de Bangkok.

    Depuis le putsch, les deux pays ont multiplié les visites bilatérales d’importance. En décembre 2014, le premier ministre chinois, Li Keqiang, s’est rendu à Bangkok, quelques jours avant que le général thaïlandais Prayuth Chan-ocha, chef du gouvernement, lui rende la politesse en allant à Pékin. En février 2015, le ministre de la défense chinois, Chang Wanquan, est venu lui aussi à Bangkok, suivi en avril par le vice-président de la commission militaire centrale chinoise, le général Xu Qiliang.

    A l’été 2015, avant de se rendre à son tour à Pékin, le ministre de la défense thaïlandais, Prawit Wongsuwan, a annoncé être en discussion avec la Chine pour acheter trois sous-marins d’attaque d’une valeur de 1 milliard d’euros. Même si la vente ne semble pas près de se concrétiser, une telle perspective a toutes les raisons d’inquiéter Washington, en ces temps de rivalité sino-américaine aiguë dans le Pacifique.

     

    Par Bruno Philip


    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2016/02/23/la-tentation-chinoise-de-la-thailande_4870187_3216.html#iEoAJMY40huIvUV9.99

  11. De nouvelles règles en matière de visas pour les journalistes étrangers étaient nécessaires pour prévenir toute tentative de "reportage erroné" ("untrue reporting") ou de traitement déloyal de l'actualité thaïlandaise, a indiqué mardi le ministre des Affaires étrangères Don Pramudwinai, justifiant les nouvelles directives dévoilées la semaine dernière par les autorités. Certains professionnels des médias ont "nui à la réputation du pays", a-t-il ajouté.

    Selon les nouvelles règles en vigueur, les visas de presse ne seront délivrés à l'avenir qu'à des "correspondants à temps plein" d'"agences compétentes", ce qui dans les faits équivaut à écarter les journalistes freelance. Selon le ministre des Affaires étrangères, environ 500 journalistes étrangers sont actuellement enregistrés en Thaïlande. Selon lui, les changements instaurés ne constituent toutefois pas une "restriction" supplémentaire.

    "Nous ne restreignons pas les droits des journalistes étrangers, loin de là. La Thaïlande a la presse la plus libre de toutes les nations asiatiques", a affirmé le ministre face à des reporters. "Nous avons simplement été trop mous dans l'application des règles, nous devons être plus ordonnés".

    "Couverture injuste"
    Depuis son accession au pouvoir en mai 2014, le gouvernement militaire a critiqué à de nombreuses reprises la manière dont les médias rapportent l'actualité. Le Premier ministre Prayuth Chan-ocha les a notamment accusés de "couverture injuste" et d'"incompréhension" des décisions du pouvoir militaire.

     

    source http://www.7sur7.be/7s7/fr/1505/Monde/article/detail/2625573/2016/02/23/La-Thailande-durcit-sa-relation-avec-les-journalistes-etrangers.dhtml


  12. Elle a choisi de montrer le dernier souffle de son fils

    Pour convaincre le gouvernement de rendre le vaccin contre la méningite gratuit et pour sensibiliser la population, une Britannique a décidé de frapper fort.

     

    Blotti dans les bras de ses parents, Mason, 7 ans, vit ses derniers instants. Cette photo, réalisée quelques minutes avant le décès de l'enfant, est insoutenable. Mais Claire et Mark Timmins ont choisi de la publier, plus de deux ans après la mort de leur fils. Ils espèrent ainsi inciter la population britannique à faire vacciner leur progéniture contre la méningite. Et surtout faire pression sur le gouvernement pour qu'il rende ce vaccin accessible à tous, et gratuitement. Claire le concède au «Daily Mail», le cliché qu'elle a décidé de rendre public est particulièrement violent: «Il est assez choquant, mais c'est volontaire. Nous espérons qu'il forcera les gens à s'asseoir et à écouter», explique la Britannique.

    Les principaux symptômes de la méningite
    - Forte fièvre
    - Raideur de la nuque
    - Violents maux de tête
    - Vomissements
    - Sensibilité exacerbée à la lumière
    - Taches rouges sur la peau

    Un matin de 2013, Mason s'est réveillé en petite forme. «Je l'ai entendu tousser et il a commencé à se sentir mal. J'ai pensé que c'était juste un petit virus parce que, pour être honnête, je l'avais vu bien plus mal que cela», se souvient Claire. Mais l'état de santé de Mason s'est rapidement dégradé et les médicaments ne suffisaient pas à faire baisser sa fièvre. Les Timmins se sont alors rués chez le docteur. «Nous sommes montés dans la voiture et il a commencé à dire des choses étranges. Nous avons compris que quelque chose n'allait vraiment pas», raconte la Britannique.

    «Tout s'est passé si vite»

    Sur place, le pédiatre a immédiatement compris à quoi il avait affaire. «Il nous a tout de suite dit que c'était une méningite et lui a fait des injections. Ensuite Mason a perdu connaissance et ne s'est jamais réveillé», explique Claire. Quand la famille est arrivée aux urgences, il était déjà trop tard. «La méningite avait déjà attaqué son cerveau et il était cliniquement mort», raconte sa maman. Le petit Mason est tombé malade à 6h30. A minuit, il n'y avait déjà plus d'espoir. Le lendemain, à 14h30, les médecins ont débranché les machines qui le maintenaient en vie. Ses parents ont pu lui dire adieu. «Tout s'est passé si vite, nous avions l'impression d'assister à tout cela depuis l'extérieur, comme si c'était un rêve», explique la Britannique.

    Aujourd'hui, Claire s'en veut encore de ne pas avoir remarqué certains symptômes. Son fils n'ayant aucune tache rouge sur le corps, elle n'a pas pensé qu'il pouvait s'agir d'une méningite potentiellement mortelle. «C'est important de chercher les taches, mais il y a d'autres symptômes également (ndlr: voir encadré)», explique Claire. La mère de famille se bat désormais pour convaincre le gouvernement de rendre le vaccin contre la méningite accessible à tous et gratuitement. Elle soutient donc fermement la pétition lancée par les parents de la petite Faye, 2 ans, décédée de la même maladie. La semaine dernière, les Burdett avaient bouleversé l'opinion publique en publiant une photo de leur petite fille en train de mourir de la méningite.

    Leur action, volontairement choquante, semble porter ses fruits: la pétition adressée au gouvernement a récolté, à ce jour, près de 700'000 signatures.

     

    source http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/10552956


  13. «Ce qui nous répugne, c'est le nom de l'ingrédient. Mais en vérité c'est délicieux, surtout avec du gibier», sourit Alain Limon, en s'apprêtant à lancer de nouvelles fournées de pâtes saveur grillon ou criquet. Ou grillon-criquet pour les plus gourmets.

    A 52 ans, Alain Limon est l'unique salarié de l'Atelier à pâtes de Thiéfosse en Lorraine, au cœur du massif des Vosges (est de la France).

    Mais la petite usine de fabrication artisanale, créée en 2012 par une professeur de français, envisage d'embaucher à nouveau face au succès de sa dernière création: les pâtes aux insectes.

    «L'insecte, c'est la protéine du futur, de très haute qualité, bien assimilée par l'organisme et sans gluten», explique la fondatrice des lieux, Stéphanie Richard.

    La petite fabrique produit quatre sortes de pâtes, toutes à base de farine de petit épeautre: grillon, criquet, grillon et criquet, ou grillon et cèpe.

    Pâte hyperprotéinée pour sportifs

    «Il y a un petit goût de noisette grâce au cèpe et cela ressemble à des pâtes au blé complet d'un point de vue gustatif», précise la quadragénaire.

    Stéphanie Richard travaillait à l'élaboration d'une pâte hyperprotéinée pour sportifs lorsqu'un producteur d'insectes lyonnais l'a contactée pour lui soumettre son idée.

    Convaincue, elle a lancé la production de pâtes aux insectes pour les fêtes de fin d'année. Environ 500 paquets se sont écoulés en l'espace de quelques semaines.

    «Le produit a eu un énorme succès tant il a suscité la curiosité», se réjouit Stéphanie Richard qui entame, face à la demande, sa deuxième production.

    Farine d'épeautre

    Dans sa machine, Alain Limon mélange la farine d'épeautre bio en provenance de Toul, la farine d'insectes (7%) et les oeufs entiers.

    La pâte brunâtre ressort alors sous forme de radiatori - des pâtes en forme de petit radiateur aux bords canelés -, fusilli, crêtes de coq, spaghettis ou penne. Il faut ensuite les sécher pendant 12 heures à basse température, avant de pouvoir les placer dans des sachets en papier craft. En une journée, l'ouvrier produit 180 à 200 kg de pâtes, toutes saveurs confondues.

    A ses débuts, en 2012, Stéphanie Richard produisait des pâtes nature aux oeufs frais. Puis elle a diversifié sa production, estampillée 100% lorraine, avec des produits locaux tels que l'ail des ours, les orties, le safran ou le petit épeautre.

    Nouvelle recette

    «Tout est produit en Lorraine», insiste-t-elle. Seule la semoule de blé dur, dont la culture est incompatible avec le climat de la région, est «importée».

    Près de quatre ans plus tard, «ça marche tellement bien que nous pourrons bientôt embaucher une deuxième personne», affirme Stéphanie Richard, fière de sa production hebdomadaire, qui avoisine les 400 kg.

    Elle ne compte pas s'arrêter là: l'entrepreneuse travaille à une nouvelle recette à base d'un fromage emblématique du nord de la France, le Maroilles, et souhaite aussi se lancer dans la fabrication de pâtes fourrées.

    A un peu plus de 6 euros le sachet de 250 g, les pâtes aux insectes restent plus chères que des pâtes classiques, mais elle peuvent, souligne la créatrice, remplacer la viande pour les personnes qui n'en mangent pas - ou qui préfèrent les grillons. (afp/nxp)

     

    source : http://www.tdg.ch/culture/Des-ptes-aux-insectes-100-made-in-France/story/29119511?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter


  14. Le chef des armées exhorte les médias à ne pas attacher d'importance aux propos de Thaksin

    Gen Theerachai Nakwanich, commandant en chef des armées a déclaré aux représentants des médias ce matin de ne pas attacher d'importance à ce que raconte l'ancien premier ministre en fuite Thaksin Shinawatra parce que c'est moins important que la sécheresse dont souffre les paysans.

    "Laissez le raconter ce qu'il veut et ne faites pas attention à ce qu'il dit." lorsqu'on l'a interrogé sur la proposition de dialogue de avec le gouvernement émise par Thaksin. "Tout ce que fait Thaksin, c'est pour son intérêt personnel. L'important maintenant, c'est l'aide aux gens qui souffrent de la sécheresse. Ces derniers doivent se rendre au Damrongtham Assistance Centre où les autorités leur apporteront une aide immédiate."

    Le Général a terminé en disant que l'Armée allait lancer une campagne d'assistance, avec d'autres agences, pour venir en aide aux personnes affectées par la sécheresse.

    source

    http://www.thaivisa.com/forum/topic/897265-army-chief-urges-media-not-to-attach-importance-to-what-thaksin-proposed/

     


  15. Khao Yai : pas seulement des éléphants mais aussi des ours.

    Les routes du parc national de Khao Yai près de Korat sont célèbres pour les éléphants sauvages qui les traversent parfois causant des frayeurs aux automobilistes.

    La rencontre que l'on peut voir sur la photo et la vidéo en suivant le lien (tournée avec une GoPro) est entre une moto et un ours d'Asie. L'accident a été évité et l'on ne sait pas qui a eu le plus peur. L'ours a grogné et l'on se sait pas non plus si l'animal voulait simplement traverser la route ou bien s'il avait l'intention d'attaquer les motards.

    Rappel : dans le parc de Khao Yai, les animaux sauvages sont VRAIMENT en liberté et leur comportement est imprévisible.

    bear-motorbike.jpg

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897284-now-that-was-close-motorbike-barely-misses-bear-in-northern-thailand/

     

     

     


  16. L'ancienne maire de Charleville, Claudine Ledoux, fait le point sur sa vie d’Ambassadrice de France au Laos

    Olivier Durand

    L’ancienne maire de Charleville-Mézières est ambassadrice de France au Laos depuis l’automne dernier. De nouvelles responsabilités auxquelles elle s’est habituée.

     
    1803709530_B977919501Z.1_20160222154432_

    Loin des bords de Meuse et des forêts ardennaises, Claudine Ledoux a posé ses valises au Laos, depuis septembre, où elle a été nommée ambassadrice en juin dernier, dans la capitale Vientiane.

    Une nouvelle étape dans sa (jeune) carrière diplomatique après avoir été, près de deux ans, ambassadrice déléguée à la coopération régionale dans la zone de l’océan Indien, en poste à Paris. L’ancienne maire de Charleville-Mézières s’est acclimatée avec bonheur à ses nouvelles fonctions

    davantage http://www.lardennais.fr/667222/article/2016-02-22/l-ancienne-maire-de-charleville-claudine-ledoux-fait-le-point-sur-sa-vie-au-laos


  17. 30279893-01_big.jpg

    Politique du "ciel ouvert" dans l'ASEAN et surcapacité des aéroports

    On demande à l'ASEAN d'aller plus loin dans sa politique de libéralisation du transport aérien connu sous le nom de "ciel ouvert" sauf que la capacité maximum des principaux aéroport est déjà atteinte.

    Un expert d'un constructeur français (NdM Airbus?) basé à Singapour affirme que les aéroports de Suvarnabhumi à Bangkok et   Soekarno-Hatta en Indonésie sont déjà en surcapacité.

    Même Don Mueang, et ce malgré son nouveau terminal qui augmente sa capacité de 28 à 30 millions de passagers / an, sera bientôt "plein".

    Les 10 pays de l'ASEAN auraient déjà du ouvrir totalement leur marché aérien l'an passé comme prévu dans les accords mais ce n'est pas encore le cas. Si tous les pays autorisaient les vols vers les aéroports des villes moyennes (autres que ceux de la capitale) cela désengorgerait les grands aéroports et développerait le tourisme. En Indonésie seul Jakarta, aux Philippines seul Manille et au Laos seuls Vientiane et Luang Prabang sont "ouverts" aux compagnies étrangères.

    Pour donner une idée du trafic aérien au départ de la Thaïlande : Par an 1526 vols vers Singapour, 626 vers le Vietnam et 581 vers le Cambodge.

     

    source : http://www.nationmultimedia.com/business/Open-skies-policy-lags-as-airports-hit-capacity-30279893.html
     

    "If airlines are allowed to fly to second or third cities in the region under seventh freedom rights of the open skies agreement, the region will definitely have more tourists and also reduce the overloading at big airports," they said.

  18. Grand Prix de Thaïlande du Championnat du Monde de Motocross (FIM)

     

    Où :

    SuphanBuri Motorsport Land, สุพรรณบุรี, Thai
     

    Quand :

    Vendredi 4 mars à partir de 08:00

    Samedi 5 mars à partir de 08:00

    Dimanche 6 mars à partir de 08:00

     

       
       
       

    Ouverture des portes :

    07:00

    Prix des tickets  :

    15000 / 2300 / 1800 / 1000 / 800 / 500 Baht
    en vente chez Thai Ticket Major
     

  19. Une jeune britannique "disparue" en Thaïlande

    La police du Dorset a lancé une enquête internationale pour localiser une jeune femme dont on n'a plus donné signe de vie depuis le 16 de ce mois. Son nom est Grace Taylor et sa photo ci-dessous. Elle "fait la route" en Thaïlande et n'a contacté sa famille depuis près d'une semaine.

    Elle est officiellement une personne disparue donc recherchée. La police anglaise a contacté Interpol.

    Elle serait arrivée à l'aéroport de Krabi pour un prendre un avion dans lequel, elle n'est jamais montée.

    NdM : ce peut être très grave (des touristes occidentaux meurent accidentés ou agressés en Thaïlande) mais ce peut être comme ce jeune homme britannique aussi que l'on a retrouvé en train de boire des coups avec des Thaïs sur l'une des îles de Phi Phi... déjà Krabi...

    gt.jpg

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897148-british-backpacker-grace-taylor-missing-in-thailand/


  20. Accident d'un autocar transportant des touristes chinois, 17 blessés.

    Pas de Chinois noyé ce matin -mais la journée n'est pas encore terminée- cependant déjà 17 Chinois blessés lorsque l'autocar qui les transportait a eu un accident au bas de la la colline de Patong. Ces 17 malheureuses victimes sont été emmenées à l'hôpital et l'on ne connaît pas la gravité de leurs blessures.

    Le véhicule a percuté un poteau électrique près du temple de Patong. Le poteau en ciment s'est coupé en deux sous la violence du choc.

    Le conducteur du bus, Somphon Plotchaikwang, 41 ans, fait partie des blessés.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897158-chinese-tourists-injured-as-runaway-phuket-tour-bus-crashes-on-patong-hill/

     



     


  21. J'ai l'intention de me rendre au Laos avec une moto mais je n'ai pas le permis de conduire. En Thaïlande, cela ne semble pas pas être un problème, qu'en est-il au Laos? Je suis prêt à payer les amendes si elles ne sont pas trop élevées.
    Question dans le forum en anglais

     

    Réponses
    La personne qui a posté la question se fait copieusement engueuler, et à juste titre. Les raisons pour posséder un permis de conduire sont multiples et évidentes. Comme le dit l'un des intervenants "Et c'est ce genre de type que l'on va retrouver dans quelques temps sur un lit d'hôpital avec une famille qui va tenter de rassembler la somme pour le faire rapatrier." Ou plus simplement en prison : si vous êtes impliqué dans un accident, responsable ou pas, si vous n'avez pas de permis, c'est directement la case prison et vous ne toucherez pas 20 000 francs.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897115-crossing-borders-with-a-motobike-and-no-license/


  22. Rappel des autorités : les Thaïlandais qui servent de prête-nom à des hommes d'affaires étrangers risquent 3 ans de prison. En particulier dans le domaine du tourisme et de l'immobilier. Les amendes peuvent aller de 10 000 à 1 million de bahts a rappelé Mme Pongphan Jianviriyaphan, du Business Development Department.

    Elle a révélé que les services de son département avaient conduit une enquête l'an passé à Phuket et Koh Samui et avaient découvert deux cas de Thaïlandais qui servaient de prête-nom à des étrangers , l'un dans une affaire de location de voitures et l'autre dans un commerce de détail. Les deux cas sont sous investigation.

    Cette année, Mme Pongphan a décalé que le DSI, la police de l'immigration, et le Département du Tourisme allait focaliser leurs efforts sur les provinces de Chiang Mai et Chiang Rai.

    source http://www.thaivisa.com/forum/topic/897152-thais-warned-not-to-act-as-nominees-of-alien-businessmen/


  23. La Thaïlande introduit une nouvelle loi pour lutter contre la cruauté envers les animaux

    Lorsque Yonlada Jampasi, 22 ans, a balancé par la fenêtre le petit chien de sa colocataire le mois dernier, les photos de l'animal mort sur un toit situé en contrebas ont enflammé les réseaux sociaux. En fonction de la première loi contre la cruauté envers les animaux, promulguée fin 2014, Yolanda a été inculpée et jugée en quelques jours, elle a été condamnée à deux mois de prison au lieu des quatre mois prévus car elle a plaidé coupable d'un acte qui est, depuis, considéré comme un crime.

    La nouvelle loi a pour but d'inciter la population à traiter les animaux avec plus de précaution. Les mesures doivent protéger les animaux domestiques, les animaux de labeur et ceux qui sont destinés à être consommés par les humains. Les peines seront maintenant de 2 ans de prison et / ou 40 000 bahts d'amende.

    Nirmal Ghosh

    source  http://www.thaivisa.com/forum/topic/897162-thailand-introduces-new-laws-to-tackle-animal-cruelty/


  24. Le vice premier ministre exhorte la population à ne pas manifester contre le projet de constitution

    Tanasak Patimapragorn, le vice premier ministre a déclaré que la rédaction de cette constitution est de la responsabilité de tous et a demandé au public de ne pas manifester contre ses dispositions.

    Tanasak a invité toute personne a soumettre ses propositions au comité de rédaction du projet au lieu de manifester. Il pense que si tout le monde adhère aux lignes directrice de la réforme, le pays pourra aller de l'avant.

    Pour finir, le vice premier ministre a évoqué la manifestation que les bonzes ont prévu devant Sanam Luang pour mettre la pression sur le gouvernement : il pense que le pays ne progressera pas si tous Thaïlandais ne savent pas où est leur devoir.

    source : http://www.thaivisa.com/forum/topic/897164-deputy-pm-urges-public-to-refrain-from-protesting-against-draft-constitution/