claude-France

Members
  • Compteur de contenus

    4
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Days Won

    4

Tout ce qui a été posté par claude-France

  1. Bonjour ! Mon cas n'est certainement pas la règle, mais le voici : Début 2013, alors que je passais tout l'hiver en Thaïlande depuis plusieurs années déjà, j'ai eu un accident de moto (Yamaha 750). Moto à mon nom, assurée avec la seule assurance obligatoire délivrée avec la vignette de taxe annuelle. Permis international, visa de simple touriste. L'accident m'a laissé inconscient, je ne l'ai pas vu venir, percuté par un minibus de tourisme par l'arrière alors que je ralentissais à l'approche d'un feu rouge. Le minibus était assuré tous-risques, il a été reconnu en tort à 100% et j'ai été correctement indemnisé pour moi-même (bras et 3 côtes cassées) et pour les dégâts, alors que je n'ai absolument rien vu. Donc, l'étranger n'a pas toujours tort, mais j'ai certainement eu de la chance que le chauffeur du minibus ne prenne pas la fuite, et qu'il reconnaisse ses torts. Dans le cas d'une location, avec permis de conduire en règle, l'assurance obligatoire de la moto remboursera les frais d'hôpital de l'adversaire si on est en tort et si on n'est pas en tort, cela dépendra de l'assurance de l'adversaire, qui peut être la même, ou tous-risques, ou absente... éventuellement adversaire non-identifié... Donc, c'est bien vrai que conduire une moto en Thaïlande expose à des risques particuliers et le seul moyen d'être vraiment bien assuré serait de contracter une assurance spécifique auprès d'une assurance thaïlandaise, ce qu'un touriste ne peut envisager avec une moto de location pour quelques jours. Pour terminer, je dirai que cet accident est le seul de toute un vie de motard depuis l'âge de 16 ans (permis en 1966). Ce n'est pas mon meilleur souvenir de Thaïlande !
  2. Inscrit récemment sur le site, je viens de faire une recherche avec les mots "apprendre thaï" et "langue thaïe", et j'ai été assez étonné du peu de réponse, même si je sais que la plupart des étrangers choisissent le "thaiglish"... La traduction google mot-à-mot, pas de problème. Des phrases courtes et simples, c'est encore possible. Mais dès que cela se complique une peu, Google devient aléatoire, sinon burlesque, voire dangereux... Pourtant, le thaï n'est pas une langue si difficile : grammaire simple, pas de conjugaisons, pas d'accords - construction de phrases assez proches du "mot-à-mot" et pas de réel problème de prononciation. La vraie difficulté réside dans les tonalités qui sont déroutantes pour un débutant, mais peuvent être plus ou moins maîtrisées assez rapidement. Quand à l'écriture, les 44 consonnes et 32 voyelles de cet alphabet "étrange" s'apprennent en un mois si l'on y consacre 15 minutes par jour. Enfin, il est vraiment facile de pratiquer cette langue lorsqu'on est dans le pays, même si l'on n'a pas de petite amie autochtone, car les Thaïs sont toujours disponibles et accueillants lorsqu'on leur adresse la parole. Donc, j'encourage tout le monde à essayer d'apprendre en y consacrant peu de temps chaque jour et au bout d'un mois, il sera déjà possible de faire un bilan positif. Cependant, parler couramment sur tous les sujets, téléphoner, plaisanter et comprendre tout ce qui se dit autour de vous demande des années, même pour quelqu'un qui a déjà appris plusieurs autres langues, ce qui est mon cas en tant que traducteur-interprète à la retraite ayant vécu 20 ans en Thaïlande. Et j'ajouterai que je fais toujours des erreurs de tonalités qui gênent rarement la compréhension lorsque les phrases sont bien construite et le vocabulaire correct. Je répondrai volontiers aux personnes intéressées par davantage de détails.
  3. Je viens de faire ma demande de rendez-vous et c'est très simple, avec l'avantage de choisir sa tranche horaire en fonction de ses besoins. Vous pouvez opter pour 9-10 / 10-11 / 11-12 heures, et il vous est conseillé d'arriver une demi-heure avant. Dans mon cas, ayant le numéro 4 dans la tranche horaire 11-12 heures, et connaissant déjà l'endroit, je sais qu'il me suffira d'arriver quelques minutes avant et que je n'attendrai pas beaucoup. Partant de Nongkhai à vélo vers 7 heures, j'aurai largement le temps d'effectuer les formalités et de faire la vingtaine de km jusqu'au consulat. Cependant, il est bon de vérifier si le lendemain de votre rendez-vous n'est pas un jour férié, auquel cas vous devriez attendre une journée de plus, ou davantage si il y a un weekend à la suite.
  4. Bonjour à tous ! Je rentre de Vientiane où j’ai obtenu un visa « simple-entrée » sans avoir à fournir les justificatifs suivants : - Billet d'avion ou billet électronique aller-retour (payé en totalité) - Preuve de moyens financiers (20 000 bahts par personne) Mais je pense qu’il vaut mieux prévoir cela car ils peuvent l’exiger quand ils veulent. Je suis arrivé le 13 novembre en exemption de visa comme « vrai touriste ». Je repartirai le 10 avril prochain. Je pensais qu’on me délivrerait un visa « double-entrée » comme annoncé précédemment, mais ce n’a pas été le cas, bien que j’aie précisé « 4 mois » sur ma demande. Je devrai donc aller faire un autre visa ou sortir 2 fois du pays avant de repartir... Bonne chance ! Claude