Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 15:02
Le Modérateur

Appel aux dons pour un Suisse victime de trafiquants cambodgiens

Recommended Posts

Rappel : nous ne soutenons que l'organisme WEEBOON en matière de financement participatif car nous connaissons personnellement le fondateur belge.

Voici le cas :

 

Bonjour, je m'appelle Didier et j'ai 33 ans.
J'ai déménagé en Asie il y a 7 ans après avoir perdu toute ma famille, y compris ma mère et mon père, en Suisse pour des causes naturelles.
Après avoir été ici pendant quelques années, travaillant comme instructeur de plongée, j'ai rejoint une compagnie travaillant avec la police militaire au Cambodge pour protéger la forêt contre la déforestation et arrêter le trafic illégal d'animaux. En Asie, cette activité est très populaire et commune.

J'étais sur cette mission depuis 3 ans dans les montagnes des Caramones pour préserver cet habitat naturel merveilleux. Mon travail consistait à patrouiller, même sous de fortes pluies, tous les jours et toutes les nuits parce que les trafiquants ne cessaient jamais de faire de leur mieux pour sortir ces merveilles de la forêt afin de les vendre au marché noir.
Nous avons eu des confrontations physiques à plusieurs reprises même avec les villageois locaux parce qu'ils ne voulaient pas que nous amenions leurs «amis trafiquants» devant la justice.
C'est comme ça que j'ai eu beaucoup d’ennemis autour de moi. Mais j'ai continué à croire en ma mission de préserver et de protéger ce paradis.

Le 21 février 2015, au cours d'une journée de congé dans la capitale, vers 20h30 sur le chemin du restaurant avec des amis, j'ai mystérieusement eu un grave accident de la circulation à 150 mètres d'une intersection et, de là moment, ma vie a complètement changé. Une véritable descente aux enfers ...

 

Heureusement, pendant l'accident, je n'ai pas perdu conscience et j'ai pu appeler mes amis pour m'aider à trouver une ambulance et m'amener à l'hôpital.
J'ai été blessé grièvement : mon épaule, mon bras, mes hanches et mon genou étaient tous fracturés et mon artère fémorale était sectionnée et mon pied semblait complètement perdu.


Quand je suis arrivé à l'hôpital local, la décision du médecin était d'amputer toute ma jambe. À ce moment-là, j'ai demandé de ne pas le faire en leur disant que j'avais une assurance médicale qui pourrait couvrir tout traitement requis.
J'ai ensuite été transporté par une ambulance aérienne du Cambodge à Bangkok 4 jours après mon accident et j'ai commencé à recevoir un traitement approprié ainsi que des chirurgies d'un spécialiste.


J'ai eu 49 opérations jusqu'à ce jour. Maintenant, je ne peux plus marcher longtemps sans béquilles. Évidemment, après cet accident, j'ai également perdu mon travail.
À ce stade de ma vie, je ne trouve aucun emploi et je dois retourner dans mon pays pour demander un soutien social afin de pouvoir mener une vie décente.


J'ai dépensé toutes mes économies en essayant de me remettre sur pied et de continuer ma vie en Asie, mais maintenant je suis obligé de retourner en Suisse pour subir quelques interventions chirurgicales de plus afin d'essayer de réparer ce qui reste de ma jambe et de trouver un nouveau travail.

Je ne peux pas continuer à vivre comme ça toute ma vie car ce handicap tue mon espoir et mon avenir.
Je n'ai fait que des travaux physiques et de l'armée toute ma vie et maintenant ce handicap ne me permet plus un tel travail.

Tout soutien est très apprécié. Merci d'avance.

 

https://www.weeboon.com/en/campaign/didier

 

Dans le titre Didier laisse entendre qu'il a été victime d'un règlement de compte mais dans l'article il n'en parle plus et cela ressemble davantage à un accident. Toujours est-il qu'il a besoin de quelques sous pour rentrer en Suisse où le système social est tellement performant que sa vie devrait reprendre son cours normal. 

 

c_82965595.jpg.f6bb50f2d7ee11e7c67e08cfe61ebf87.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×