Le Modérateur

Agression à main armée contre un Anglais de 50 ans, le jour de son arrivée à Phuket

1 message dans ce sujet

Un ancien combattant de l'armée anglaise de 50 ans, attaqué violemment sous la menace d'une arme à Phuket

PHUKET: Un couple du Royaume-Uni a lancé une campagne de collecte de fonds (le lien en suivant les liens) pour payer les factures d'hôpital après que l'homme a subi de multiples fractures suivant une violente agression à Phuket jeudi dernier (2 novembre).

Le couple, Mik et Denise Laverty de Newton Aycliffe, Durham, dans le nord-est de l'Angleterre, avaient atterri sur l'île pour célébrer le 50ème anniversaire de l'homme quelques heures avant l'agression.

M. Laverty a été attaqué par deux jeunes hommes qui lui ont mis une arme à feu sur le visage et exigé de l'argent, rapporte The Northern Echo (journal anglais).

"Mme Laverty a dit qu'elle était allée dans un bar pour utiliser les toilettes pendant que son mari attendait dehors ... Quand elle est sortie, elle n'a plus vu son mari parmi les gens dans la rue, alors elle a cherché partout avant de retourner à l'hôtel." dit le rapport.

Le personnel a vérifié les images de vidéosurveillance mais n'a trouvé aucune trace de M. Laverty. Cependant, des heures plus tard, l'hôtel a été contacté par un hôpital voisin pour dire qu'un de leurs clients avait été admis à l'hôpital ", ajoute le rapport.

Mme Laverty s'est précipitée à son chevet et a été choquée d'apprendre ce qui s'était passé ... M. Laverty avait été si gravement blessé que son souvenir de l'agression était incomplet, mais il se souvenait d'avoir vu un 4x4 noir peu avant l'attaque.

"Quand il a dit aux assaillants qu'il n'avait pas d'argent, ils ont pris sa montre et ses clés et sont partis, le laissant dans une rue secondaire avec de multiples fractures aux jambes qui ont été opérées", a noté The Northern Echo.

Mme Laverty avait d'abord trop peur de retourner à l'hôtel, craignant que les voleurs aient la clé de la chambre, ajoute le rapport.

"Elle a depuis rapporté le crime à la police et un officier et le personnel de sécurité de l'hôtel l'ont aidé. Le couple s'attend de parler à l'ambassade britannique aujourd'hui (6 novembre). "

Le couple, qui a deux fils, a déjà dû débourser environ 3 000 livres sterling (environ 130 309 bahts) pour le traitement des frais médicaux, mais il s'inquiète de l'escalade des coûts pendant que ses assureurs enquêtent.

"L'assurance conteste leur demande et le couple a besoin d'argent pour les aider. S'il vous plaît, donnez ce que vous pouvez ", explique la levée de fonds.

L'appel a été entendu car près de 1000 £ (environ 43 430 B) dans les premières 24 heures ont été collectés.

L'objectif actuel pour la collecte de fonds est fixé à 10 000 livres sterling (environ 434 300 thb)

Phuket News (journal sérieux) est incapable d'obtenir confirmation de l'agression par la police touristique de Phuket.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1010077-british-man-mugged-at-gunpoint-and-left-for-dead-on-first-day-of-birthday-trip-with-wife-to-thailand/?page=11&tab=comments#comment-12424560

 

Cette historie soulève deux questions :

personne ne sait ce qu'il s'est passé et l'histoire est étrange car si des gangs en 4 x 4 agressaient les touristes à Phuket, ça se saurait.

l'assurance (anglaise ?) se fait à nouveau tirer l'oreille pour payer et il ne s'agit pas ici de scooter. Peut-être les agressions sont elles exclues des polices d'assurance. Est-ce que le govt rembourse ? Est-ce que l'assurance du ministère du tourisme aurait été plus compréhensive ?

 

 

imageproxy_php.jpg.bb0dafaf73b49d517c1d4d0b0d9da324.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 octobre 2020 05:08
Sponsors