Le Modérateur

A quand le train Bangkok - Dawei en Birmanie ?

1 message dans ce sujet

Trois quarts de siècle après que l’armée impériale du Japon eut entamé la construction du fameux « chemin de fer de la mort » entre la Thaïlande et le Myanmar d’alors, les deux pays sont à l’œuvre pour un nouveau réseau de transport avec une plus noble mission : relier les meilleures économies de l’Asie du Sud-est par un marché plus rapide.

Chaque année vers ce temps-ci un festival retient Kanchanaburi ; mais ce qu’évoquent ces festivités n’a rien de très jovial. En 1942, au cœur de la guerre mondiale, la ville devient le foyer d’une activité critique : la construction d’un chemin de fer par 60 000 prisonniers de guerre des Alliés et autant de travailleurs obligatoires de la région sous l’œil de l’armée japonaise. Un nombre inconnu de travailleurs y sont morts dans d’horribles conditions. C’est à Kanchanaburi que le chemin de fer traverse la fameuse rivière Kwaï devenue célèbre par un film.

Une nuit, pendant ce festival de cette année, (de novembre à décembre), les spectateurs au pied du pont  ont pu voir un sketch où un Thaï, pendant la construction du pont, a prêté son aide aux prisonniers de guerre qui y travaillaient.

Alors que ce spectacle suivi de feux d’artifice n’est présenté que sur un certain temps, Kanchanaburi est l’hôte toute l’année de musées, de monuments et cimetières racontant l’histoire de ces temps pour des touristes venus du monde entier.

 

Un peu à l’extérieur de la ville, au milieu d’un champ de canne à sucre, de plus imposantes structures commencent à voir le jour, une autoroute à quatre voies qui semble un peu déplacée en ce lieu qui conduit à un village agricole. Mais quand cette route sera ouverte entre Kanchanaburi et le Myanmar, les véhicules pourront circuler sans arrêt jusqu’au Cambodge et au Vietnam comme dans un corridor économique traversant l’Asie du Sud-est.

 Le Myanmar, la Thaïlande et le Japon ont dès 2015 projeté de créer une zone économique à Dawei. Une fois ce projet terminé (un port en eaux profondes et un parc industriel), le monde des affaires pourra acheminer des produits jusqu’en Inde sans avoir à passer par le détroit de Malacca.  Cela facilitera les compagnies japonaises de l‘automobile avec des opérations en Thaïlande, étendant la perspective jusqu’à atteindre le Moyen-Orient et l’Afrique.

Bien que la Thaïlande progresse dans ce projet, le gouvernement de Aung San Suu Kyi a ralenti son élan sur port de Dawei après avoir pris le pouvoir en 2016. Les plans avaient été négociés du temps du gouvernement militaire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 25 juin 2022 20:33
Sponsors