Le Modérateur

150 ONG demandent aux autorités de ne pas emprisonner "les marcheurs pour les droits de l'homme"

1 message dans ce sujet

Article du pro-armée The Nation

Près de 150 organisations ont publié une déclaration commune exigeant que les autorités arrêtent d'exercer leur pouvoir absolu en intimidant les militants de 'Nous Marchons'.

Cela fait suite au lancement de 8 mandats d'arrêt contre des membres éminents (des intellectuels et universitaires) du mouvement car tout rassemblement de plus de cinq personnes est interdit par la junte depuis le coup d'état de 2014.

Au total, 144 organisations ont publié mardi la déclaration dénonçant l'oppression des militants de "Nous marchons". Il s'agit d'une marche pour la protection des droits des citoyens et exigeant que les autorités respectent la liberté d'expression.

Les organisations non gouvernementales People GO Network ont commencé leur marche de l'Université Thammasart à Pathumthani vers Khon Kaen samedi dernier afin de faire campagne pour la protection de la couverture sanitaire universelle, la sécurité alimentaire, les droits communautaires et les droits politiques. Cependant, dès les premières heures de leur marche, les activistes ont été confrontés à de fortes interférences de la police et des militaires.

Le NCPO a vu leur activité comme une manifestation politique et donc une violation de l'ordonnance NCPO 3/2558, de sorte que son représentant a déposé une plainte auprès de la police de Klong Luang à Pathum Thani dimanche contre huit membres éminents de la marche. Ceci en dépit du fait que les marcheurs ont essayé d'éviter de violer cet ordre en se divisant en groupes séparés de quatre personnes. 4 < 5 donc légal.

"Les organisations énumérées ci-dessous considèrent que cette marche est l'exercice légitime de la liberté d'expression, qui est protégée par la Constitution actuelle et n'affecte pas la stabilité nationale, mais elle alerte le public sur les projets de la junte ", lit-on dans la déclaration.

Il a également été affirmé dans la déclaration que la répression contre les activistes dans cette campagne était un exemple frappant de l'utilisation injuste du pouvoir par le NCPO contre le peuple. Il a exhorté le NCPO à protéger les droits du peuple, à accepter les demandes des militants et à rendre la démocratie à la société thaïlandaise.

Pendant ce temps, le People GO Network a demandé des dons de matériel pour que leur équipe de communication diffuse via Facebook Live. Leur liste d'équipements nécessaires : cinq téléphones portables, deux batteries externes, deux trépieds pour téléphone portable.

Le groupe a déclaré sur sa page Facebook qu'il ne voulait pas d'argent et qu'il n'avait pas besoin d'équipement coûteux, car il lui fallait juste des outils de communication utilisables pour diffuser en direct tout au long de la marche.

Diffuser la marche en direct pourrait empêcher toute opération inattendue (des forces de l'ordre) contre les manifestants.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1021735-groups-issue-statement-of-support-for-‘we-walk’-marchers/

 

imageproxy_php.jpg.3ea7b5c9e356ff5d173765e83dc9ccd4.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 02 juillet 2022 09:21
Sponsors