Le Modérateur

La Ville d'Ouistreham parraine un enfant thaïlandais

1 message dans ce sujet

Un exemple à suivre ?

La Ville et l’association Agir en coopération avec le Sud-Est asiatique (Acasea) ont signé un parrainage pour soutenir l’éducation d’un enfant du sud-est asiatique, jusqu’à sa vie adulte.

Solidarités

Depuis 2015, la ville souhaitait soutenir les actions de l’association Agir en coopération avec le Sud-Est asiatique (Acasea).

Mercredi soir, le maire, Romain Bail, et Olivier Fouet, coprésident de l’Acasea, ont signé une convention de parrainage, l’un des moyens d’action de l’association. Ainsi, le jeune Onsri Pupha, 6 ans, vivant chez sa grand-mère en Thaïlande, est soutenu par la Ville pour la prise en charge de ses frais de scolarité, de son uniforme et un repas par jour.

Concrètement, ce parrainage représente une somme de 264 €, soit moins d’1 € par jour « pour assurer, à un enfant, l’accès à l’éducation et favoriser son insertion dans sa vie d’adulte, dans son pays d’origine, sans le couper des siens ni de son environnement », déclare Romain Bail.

François Ducloux, coprésident de l’Acasea, a à cœur de rappeler « les conditions extrêmement précaires dans lesquelles les enfants grandissent dans les régions de Thaïlande et du Cambodge où l’association intervient. Le soutien de notre association va permettre à des enfants de sortir de l’extrême pauvreté par l’éducation et la scolarité », affirme-t-il.

L’Acasea est née il y a trente ans à l’époque des boat people en provenance du Cambodge, du Vietnam, du Laos. Depuis, elle s’est réorganisée en 2012, mais poursuit son action.

Ses objectifs, outre la scolarisation et la protection alimentaire, visent la protection contre les trafics des êtres humains, tels la prostitution ou le travail forcé. Elle intervient également en matière de formation professionnelle, et aide au financement de salaires d’enseignants. Elle accompagne les jeunes dans la régularisation de leur situation administrative, favorisant ainsi leur accès aux soins. On le voit, elle est sur plusieurs fronts.

Si, comme la ville, vous souhaitez parrainer un enfant du Sud-Est asiatique, ou verser des dons, vous pouvez contacter l’Acasea qui a son siège social à l’hôtel de ville.

Contact. [email protected]

https://www.ouest-france.fr/normandie/ouistreham-14150/la-ville-parraine-un-enfant-thailandais-5512993

 

Olivier Fouet, coprésident de l’Acasea ; et Romain Bail, maire d’Ouistreham Riva Bella, formalisent le soutien apporté par la ville à l’association. | Ouest-France

la-ville-parraine-un-enfant-thailandais.jpg.5c89059d2361eaf3a79310e690a4e8c7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Vous avez collé du contenu avec mise en forme.   Supprimer la mise en forme

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


BANGKOK 02 décembre 2021 16:09
Sponsors