Aller au contenu
BANGKOK 16 February 2019 16:56
Le Modérateur

Qu'advient-il des victimes thaïlandaises de trafics d'êtres humains aux États-Unis ?

Recommended Posts

Des affaires récentes très médiatisées en Thaïlande rappellent le fléau de la traite des êtres humains. Wasamon Audjarint du Nation raconte comment cela se passe dans les villes américaines de Houston et Los Angeles où des réseaux de trafic sexuel impliquent des Thaïlandaises. Elles travaillent souvent dans des salons de massage apparemment légitimes mais il s'agit de prostitution déguisée.

A Houston, dans un «spa de jour» on a découvert six travailleuses du sexe thaïlandaises, victimes de la traite des êtres humains.

"Elles n'ont jamais pu se rendre compte qu'elles étaient des victimes", a déclaré Samantha Hernandez, directrice d'une ONG locale.

Sans les conseils de Hernandez, il serait impossible de savoir que certains des bâtiments - maisons closes, autrement indiscernables de leurs voisins, ont été fermés. D'autres fonctionnent toujours.

Le bâtiment de son ONG abrite aussi une exposition et une réplique du Angela Day Spa (le salon de massage), montrant les conditions dans lesquelles les victimes thaïlandaises ont été forcées de vivre.

Derrière les vitres teintées, les apparences d'un bordel sont plus plus évidents. Un ATM est installé sur les lieux, car les maisons closes n'acceptent pas les cartes de crédit. La suite est à l'avenant.

"Le proxénète était un coréen et il faisait partie d'un grand réseau de trafic sexuel", a déclaré Hernandez. "Ses méthodes de contrôle étaient très efficaces.

La découverte d'entreprises illégales comme celle dont parle Angela n'expose toutefois que la pointe de l'iceberg car l'industrie du sexe est souterraine par nature. Étant donné que l'Asie est le point d'origine des personnes envoyées aux États-Unis, il n'est pas surprenant que les maisons closes asiatiques soient surreprésentées dans le paysage de Houston.

"Nous voyons beaucoup de travailleurs du sexe parlant le mandarin, thaïlandais et coréen, et aussi vietnamien", a-t-elle dit.

Cette démographie des victimes ne s'applique pas seulement à Houston. Même chose à Los Angeles - Hollywood.

"La plupart des salons de massage fonctionnent ici légalement. Mais vous ne saurez pas ce qui se passe dans les coulisses ", a déclaré l'avocate Panida Rzonca alors qu'elle effectue une tournée dans le quartier thaï de Los Angeles.

Les six pâtés de maisons de la ville thaïlandaise d'East Hollywood, connus pour l'authentique cuisine thaïlandaise, y compris le durian, sont également un point d'appui pour les victimes de la traite thaïlandaise.

Panida, l'avocat principal de l'organisation, a récemment aidé les victimes d'un réseau de trafic sexuel qui a été dénoncé au Minnesota l'année dernière. Environ 1 000 femmes thaïlandaises étaient contraintes de se prostituer.

 



Le travail du CDC thaïlandais consiste à fournir un abri temporaire, à aider les anciennes victimes à demander un visa «T», permettant à certaines victimes de la traite et à leurs familles de rester et de travailler temporairement aux États-Unis.

La plupart des anciennes victimes finissent par travailler dans des restaurants ou des salons de massage légitimes.

"La plupart des victimes choisissent de continuer à gagner de l'argent aux Etats-Unis, non seulement pour les opportunités économiques, mais aussi parce qu'elles ont peur pour elles et leur famille si elles rentrent en Thaïlande. Les trafiquants souhaitent souvent se venger, faire des exemples ou faire taire.", a déclaré Panida.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1025671-thai-victims-exposed-in-us-human-trafficking /

imageproxy_php.thumb.png.fde83c234ec084e005f9d87add39361c.png
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×