Le Modérateur

Un militant anglais condamné à 10 millions de bahts d’amende pour diffamation d'une entreprise thaïlandaise

1 message dans ce sujet

BANGKOK - Un tribunal de la capitale thaïlandaise a ordonné -en son absence- à un militant britannique des droits du travail de payer 10 millions de baht (321 000 USD) de dommages et intérêts à une entreprise qui a intenté une poursuite civile en diffamation contre lui.

La décision de lundi contre Andy Hall n'était que le dernier développement impliquant l'une des quatre poursuites en diffamation intentées par la société de conserves d'ananas Natural Fruit, qui employait des travailleurs migrants du Myanmar. Ces derniers prétendaient que l'entreprise avait enfreint les lois du travail.

Il y a quelques années, la presse internationale s'est faite l'écho des conditions de travail proches de l’esclavage dans de nombreuses entreprises thaïlandaises employant des migrants. Les articles fort documentés ne laissaient que peu de place au doute. Les entreprises se sont tournées contre le lanceur d’alerte : Andy Hall qui est donc poursuivi par plusieurs très gros groupes thailandais.

Hall l'a emporté dans l'une des deux poursuites pénales en diffamation contre lui, tandis que l'autre est en instance, tout comme une autre poursuite civile. Il a également déposé une contre-accusation contre Natural Fruit.

Hall a quitté la Thaïlande en 2016, invoquant un harcèlement juridique intolérable après qu'une autre entreprise l'a poursuivi en justice. 

http://www.khaosodenglish.com/news/crimecourtscalamity/courts/2018/03/26/thai-court-finds-british-labor-activist-defamed-fruit-firm/

Image d'archives

Thailand-Labor-Activi_Cham.jpg.548833726c58941b40dbecbf50c7bbc3.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 29 juin 2022 16:16
Sponsors