Aller au contenu
BANGKOK 20 June 2019 10:20
Le Modérateur

Un magazine de Chiang Mai poursuivi pour avoir dessiné un masque anti-pollution sur la figure des rois

Recommended Posts

CHIANG MAI Le gouverneur Pawin Chamniprasart a intenté une action en justice contre le magazine Citylife Chiang Mai pour avoir publié sur les réseaux sociaux un dessin mettant en scène trois rois défunts portant des masques.

Le croquis a été utilisé pour promouvoir un événement visant à mettre en évidence le problème de la pollution de l'air de Chiang Mai. L'événement prévu pour hier a été annulé plus tard.

"Notre rassemblement aujourd'hui annulé a malheureusement dérangé certaines personnes, dont quelques-unes sont en train de nous abattre. S'il vous plaît pardonnez-nous si, pour les prochains jours au moins, nous supprimons tous vos commentaires, qui peuvent être utilisés contre nous. Nous sommes sûrs que le bon sens finira par l'emporter. Merci beaucoup pour votre compréhension », est le dernier message Facebook de Citylife Chiang Mai.

Agissant sur les instructions de Pawin, le chef de l'agence de prévention des catastrophes de Chiang Mai, Siripong Nampa, a officiellement déposé hier une plainte auprès de la police à propos de l'image.

Les derniers rois montrés dans les dessins sont largement considérés comme les fondateurs de Chiang Mai, et les statues des rois ont été érigées dans le centre de Chiang Mai.

"C'est un sacrilège. C'est un acte irrespectueux. Il blesse gravement les sentiments des résidents de Chiang Mai ", a déclaré Siripong.

Il a ajouté que ce dessin pourrait aussi nuire à l'image de Chiang Mai ainsi qu'à son tourisme. "Une crise économique pourrait frapper Chiang Mai", a-t-il ajouté.

Selon lui, le téléchargement de cette image sur les médias sociaux peut constituer une infraction en vertu de la loi de 2007 sur la criminalité informatique.

Siripong a déclaré que la police de Chiang Mai avait déjà accepté la plainte et convoquer les personnes concernées pour interrogatoire.

La rédactrice en chef de Citylife Chiang Mai, Pim Kemasingki, a déclaré qu'elle ne pouvait rien dire. "Je peux seulement dire que j'ai agi de bonne foi", a-t-elle dit.

Elle a ajouté que Citylife Chiang Mai avait déjà annulé l'événement qui encourageait les gens à porter des masques et à se rassembler à la Porte Tha Pae.

"Je ne veux pas diviser la population de Chiang Mai", a déclaré Pim.

Citylife Chiang Mai se décrit comme le magazine anglophone le plus populaire de Chiang Mai. Il est publié chaque en ligne et en version imprimée.

L'image au centre de la controverse aurait été dessinée par une étudiante, Piyapan Tiamethakorn, dans le cadre de son diplôme afin d'attirer l'attention sur la pollution de l'air dans sa ville natale, Chiang Mai.

La quantité de particules de poussière PM10 - mesurant plus de 10 microns de taille - a atteint 159 microgrammes par mètre cube d'air dans le district de Muang de Chiang Mai hier, bien au-dessus de la limite de sécurité.

Selon le département de contrôle de la pollution de la Thaïlande, la santé est affectée quand les PM10 montent au-dessus de 120 microgrammes par mètre cube d'air. Selon les normes de l'Organisation mondiale de la santé, la quantité de PM10 devrait être beaucoup plus faible pour que les gens soient en sécurité.

Marisa Marchitelli, une cinéaste de l'environnement, a exhorté les gens à changer leur photo de profil sur les réseaux sociaux en ajoutant un masque sur leur visage. "Vous pouvez toujours manifester en changeant votre photo de profil!" Dit-elle, apparemment dans l'espoir de pousser les autorités compétentes à faire plus pour lutter contre les problèmes de qualité de l'air. Les autorités que ce soit à Chiang Mai ou à Bangkok ne prennent jamais aucune mesure contre la pollution, si ce n'est décréter que l'écobuage est interdit mais personne ne respecte les instructions.

Mae Hong Son, une autre province du Nord, a également été aux prises avec le smog

Nok Air a reporté son vol du matin à Mae Hong Son de plusieurs heures hier à cause de la mauvaise visibilité. La quantité de PM10 dans la province a atteint 201 microgrammes par mètre cube d'air.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1031539-chiang-mai-magazine-in-the-dock-over-painting-of-former-kings-in-masks/

 

Il est donc interdit de dire que l'air n'est pas clair à Chiang Mai et région (officiellement 6ème ville la plus polluée du monde). Interdit aussi d'organiser une réunion pour parle de cette pollution. Ici Mae Hong Son.

63d18a390a969f144b76e0f3a8777631.jpeg.6b13099ff4eafbf768a3a4b4be2b8f25.jpeg.eb1e19495cc4404a0ec8c3b0b9d797a3.jpeg

 

Pour l'instant, les citoyens ont encore le droit de modifier leurs PP en y ajoutant un masque.

71eb76ddd4acbff41aaf3bb13dbaaa6d.jpeg.38d70261111f257706e138df778cd0ff.thumb.jpeg.90b55c72715315210755f560385b3963.jpeg

 

 

 

Voici la photo sur laquelle, une étudiante avait ajouté des masques anti-pollution. Publiée par Chiang Mai Life. Si vous tombez sur cette image avec masques, sur Internet, fermez les yeux d'urgence et SURTOUT SURTOUT ne la téléchargez pas, et encore plus grave : ne la partagez pas. C'est la prison à la clé.

73c67757a03bb5443b9a3f6d1ef2b19d.jpeg.e4ef74a2d320f13b7618f83639bc76f0.jpeg.5527e21fd25879dbc6a849ba5d2f0050.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

Sponsors
×