Aller au contenu
BANGKOK 13 November 2019 15:11
Le Modérateur

Scandale immobilier de Doi Suthep : les environnementalistes félicitent le gouvernement

Recommended Posts

suite de ce scandale

 

 

Les militants de Chiang Mai étaient ravis hier de la décision de rendre au département du Trésor le site du projet résidentiel pour les juges au pied de la montagne Doi Suthep.

La décision leur a été transmise lors d'une réunion avec le représentant du Premier ministre Suwaphan Tanyuvardhana dans la province de Chiang Mai.

"C'est juste une pause dans la bataille et nous suivrons de près la situation. Nous avons de grands espoirs que cela se termine bien", a déclaré Teerasak Roopsuwan, coordinateur du réseau. Personne n'utiliserait les 45 maisons et les neuf bâtiments construits sur les terrains controversés.

Le réseau suivra de près les prochaines actions du gouvernement pour voir s'il tient ses promesses, a-t-il dit.

La réunion de deux heures présidée par Suwaphan a convenu qu'un comité serait établi pour examiner quoi faire avec les maisons en construction.

"Le public et les associations populaires ont fait campagne pour faire démolir tous les bâtiments d'habitation et reboiser le site. Cependant, la procédure doit suivre la loi », a-t-il déclaré.

Teerasak a dit qu'il y a une solution, d'abord que le site soit retourné au département du Trésor, puis il suffit que ce dernier donne le terrain au département des forêts pour le transformer en parc national.

"Des lois liées à la reforestation pourraient éventuellement être appliquées pour démolir les maisons et les bâtiments", a-t-il déclaré.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha avait chargé Suwaphan de se rendre sur place pour résoudre la querelle très médiatisée sur la présence de maisons et d'édifices pour les juges sur 147 rai de terre au pied de Doi Suthep. Les réseaux écologistes avaient fait campagne pour leur démolition, arguant que la construction avait détruit les forêts pour fournir des maisons à des juges.

Des manifestations (les plus importantes depuis le coup d'état) ont été organisées pour exprimer la colère de la population. Les bâtiments étaient construits avec un budget de près de 1 milliard de thb.

Les manifestants ont affirmé que la construction empiétait sur des forêts protégées, mais la Cour d'appel a fait valoir que le site était la propriété de l'État relevant du Département du Trésor et que la construction des bâtiments avait été approuvée par les autorités concernées.

Suwaphan a déclaré aux journalistes qu'il a été spécifié lors de la réunion que personne ne serait autorisé à utiliser le site en question.

Le Département du Trésor de Chiang Mai effectuera des relevés et mesurera le site pour connaître l'emplacement à réhabiliter.

"Le gouvernement sera responsable de trouver un nouvel emplacement et un budget pour les juges", a déclaré Suwaphan.

"Le 33ème cercle militaire de Chiang Mai prépare ses soldats à planter des arbres dans la zone, à partir du 27 mai, jour de Visaka Bucha", a-t-il déclaré.

Suwaphan a réitéré que les autorités judiciaires (dans le cas présent accusées puisqu’elles ont construit des maisons pour les juges dans une foret protégée) s'en remettaient au gouvernement et avaient promis de respecter et de mettre en application la décision du gouvernement.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1036993-network-lauds-decision-to-return-doi-suthep-site-to-national-park/

 

 

Reuters, de son côté, lie la décision du gouvernement à la manifestation de la semaine dernière.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1036993-network-lauds-decision-to-return-doi-suthep-site-to-national-park/?tab=comments#comment-12960742

 

2018-05-06T161527Z_1_LYNXMPEE450H8_RTROPTP_4_THAILAND-POLITICS-PROTEST.JPG.75193d26450acc69369d1c0515feef3f.JPG.455d47c0707a3e712ee132b8b628228c.JPG

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×