Aucune preuve de meurtre selon les médias thaïlandais dans le cas de quatre enfants qui sont tombés du balcon

Le média thaïlandais Sanook a déclaré qu'il n'y avait aucune preuve qui suggère un meurtre dans la mort d'un garçon de cinq ans qui est tombé avec ses trois frères et sœurs d'une plate-forme reliée à un balcon du quatrième étage.

Mais le père suisse n'est toujours pas convaincu qu'il n'y a rien de louche dans l'affaire. Difficile d'imaginer que quelqu'un ait voulu blesser les enfants en revanche, la version des grands parents (ou celle que les médias leur attribuent) est totalement fausse.

Alex Borel, 5 ans, est mort dans l'accident vers 01h30 le 1er mai. Ses trois frères et sœurs aînés ont tous été grièvement blessés et hospitalisés.

La mère était au travail. Les grands-parents seraient allés dans leur chambre au quatrième étage après avoir vus les enfants au lit.

Cependant, de nouvelles preuves montrent que deux des enfants ont quitté l'appartement pour aller dans un magasin après que leur grand-mère les ait mis au lit. Et plutôt que d'être enfermés de l'extérieur comme cela avait été rapporté précédemment, la porte était fermée de l'intérieur.

Sanook est allé à l'immeuble sur Ramkhamhaeng Soi 34 où un responsable, Thanarat Insanong, a révélé les détails de la vidéosurveillance enregistrés dans la nuit fatidique.

Il a dit qu'à 20 heures, la grand-mère a été vue jeter des déchets dans un espace commun avant de retourner chez elle au quatrième étage. Elle n'en est pas ressortie

À 22 heures, deux des enfants ont été vus en train de se rendre dans un magasin et on aurait dit qu'ils ajoutaient de l'argent à une carte. Ils sont ensuite retournés à la maison. Ils étaient visiblement livrés à eux mêmes.

Un membre du personnel des appartements a déclaré que lorsque la police est arrivée à la suite de l'accident, ils ont tous voulu se rendre dans l’appartement des enfants qui était fermé de l'intérieur.
Le grand-père a été contacté dans son appartement, plus bas, pour donner un double de la clé.

La police a trouvé une plate-forme construite pour faire sécher quelque chose. Cette installation dépassait du balcon et s'est effondrée.

Sanook a parlé au père, Marcel Borel, qui a dit qu'il doutait encore qu'il n'y avait rien de louche. D'ailleurs à ce stade, on ne sait même pas si les grands parents sont effectivement allés jeter un coup d’œil aux enfants en début de soirée.

M Borel a dit qu'il voulait obtenir des passeports (sous entendu : suisses) pour les enfants afin qu'il puisse les emmener visiter des parents en Suisse. Il a dit qu'il n'avait aucune intention de les y emmener de façon permanente.

Il veut juste jouer un rôle dans leur avenir.

Il aurait reçu la garde des enfants par un tribunal, une ordonnance que la mère a refusé de suivre. On ne sait pas pourquoi M Borel n'a pas aussitôt porté plainte contre la mère et, s'il l'a fait, on ne sait pas pourquoi la police n'a pas fait son travail.

Sanook a répété des nouvelles qui étaient sur Thaivisa mercredi matin affirmant que M. Borel avait finalement été autorisé à voir ses trois enfants survivants à l'hôpital.

Sanook semble ne pas avoir contacté la police pour écrire son article. https://www.thaivisa.com/forum/topic/1037487-no-evidence-of-murder-says-thai-media-in-case-of-four-children-who-fell-off-the-balcony/