Aller au contenu
BANGKOK 22 October 2019 15:33
Le Modérateur

Drogue: niveaux alarmants de trafic de méthamphétamine dans la région du Triangle d'Or (ONUDC)

Recommended Posts

NEW YORK (Nations Unies), 21 mai (Xinhua) -- La criminalité organisée a intensifié la production et le trafic de méthamphétamine à des niveaux alarmants dans la région du Mékong, a alerté lundi l'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) lors d'une conférence régionale au Myanmar.

De grandes quantités de méthamphétamine en provenance du "Triangle d'or" - la région aux frontières de la Thaïlande, du Laos et du Myanmar - ont été saisies en Australie, au Japon, en Nouvelle-Zélande, en Malaisie et en Indonésie, a indiqué l'agence onusienne, cité par l'ONU dans un communiqué publié lundi.

"Depuis plusieurs années maintenant, des changements importants sont en cours sur le marché régional de la drogue", a déclaré Jeremy Douglas, le Représentant régional de l'ONUDC pour l'Asie du Sud-Est et le Pacifique. "Répondre à cette situation exige d'accepter certaines réalités difficiles et de mettre en place de nouvelles approches au niveau régional", a-t-il ajouté.

Organisée à Nay Pyi Taw, la conférence réunit de hauts responsables de la lutte anti-drogue des pays de la région du Mékong: Cambodge, Chine, Laos, Myanmar, Thaïlande et Vietnam. Ces dirigeants des autorités en charge de la question des drogues examinent ensemble les données les plus récentes dans ce domaine et mènent des discussions approfondies sur l'application des lois antidrogue, de la justice, de la santé, des stratégies et des programmes de développement alternatif.

Les participants doivent également passer en revue la mise en œuvre de la dernière stratégie régionale approuvée par leurs pays dans le cadre du Mémorandum d'accord de la région du Mékong sur le contrôle des drogues.

Le Mékong a depuis longtemps été associé à la production et au trafic de drogues illicites, en particulier l'héroïne, mais la région a subi une profonde transformation ces dernières années. La production d'opium et d'héroïne a récemment diminué, tandis que le crime organisé a intensifié la production et le trafic de Ya ba méthamphétamine et de méthamphétamine de haute pureté à des niveaux alarmants - plusieurs pays du Mékong ont, dans les premiers mois de 2018, déjà dépassé les chiffres de 2017.

"La méthamphétamine et l'héroïne valent actuellement environ 40 milliards de dollars sur le marché régional de la drogue", a fait remarquer le conseiller de l'ONUDC, Tao Zhiqiang. "Une coordination efficace entre les pays est essentielle et le mémorandum d'accord du Mékong reste le meilleur outil disponible pour cette coordination".

 

http://french.xinhuanet.com/2018-05/22/c_137196779.htm

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×