Le Modérateur

Phra Bouddha Isara à son tour arrêté après une opération commando dans son temple

1 message dans ce sujet

Ce retournement absolument imprévisible n'est pas lié, ou alors à moitié à arrestation d'autres bonzes à Bangkok hier.


Phra Buddha Isara, qui a été défroqué après que le tribunal criminel a rejeté sa demande de caution, est emmené à la prison de détention provisoire de Bangkok hier. Il a été arrêté pour association illégale.

Le moine a été accusé d'association illégale pour son rôle dans les manifestations du Comité de réforme démocratique du peuple (PDRC). On peut affirmer qu'avec ses méthodes de gangster, enfin reconnues, il a autant amené la junte au pouvoir que Suthep. Il avait installé un camp retranché sur Chaeng Watana, utilisant des moyens illégaux et la violence pour fomenter des troubles pour "forcer" l'armée à prendre le pouvoir. Il avait ensuite violemment critiqué les moines corrompus.

Le tribunal criminel a rejeté sa demande de mise en liberté sous caution, craignant qu'il ne puisse altérer les preuves. Selon les règles monastiques, Phra Buddha Isara devait se déshabiller parce qu'il était envoyé en prison.

Les policiers étaient armés pendant l'opération car on pense certains des gardes de sécurité du Temple d'Onoi avaient des fusils.

La police a agi contre l'association illégale contre Phra Buddha Isara alors qu'il aurait mobilisé des manifestants pour attaquer deux policiers de la branche spéciale et arraché leurs armes lors du rassemblement du PDRC en 2014. Le PDRC tentait d'évincer le gouvernement de Yingluck Shinawatra et obliger l'armée à faire un coup d'état. Il l'exprimait à l'époque en ces termes.


Né en 1956, Phra Buddha Isara est entré au monastère à l'âge de 20 ans dans un temple du quartier de Klong Toei à Bangkok. Il a ensuite quitté les ordres pour faire son service militaire.

Cependant, en 1983, il est redevenu moine.


En 1989, il a établi le temple d'Onoi sur un terrain donné à Tambon Huai Khwang, district de Kamphaeng Saen, province de Nakhon Pathom. Six ans plus tard, il a été nommé son abbé. En 1999, il a été nommé chef monastique de Tambon Huai Kwang.


Entre 2013 et 2014, il s'est joint aux rallyes du CEDE. En 2016, il a demandé au Département des enquêtes spéciales (DSI) de saisir les biens de Phra Dhammachayo, l'ancien abbé controversé du Temple Dhammakaya.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1039760-phra-buddha-isara-arrested-after-commando-raid-of-temple/

Comment analyser cette opération ? Soit la junte est embarrassée par ce genre de personnages qui l'ont amené au pouvoir. Soit le DSI reprend sa liberté vis à vis de la junte.

En effet, ces actes criminels pour forcer le coup d'état date de début 2014, il aurait dû être arrêté depuis fort longtemps.

 

imageproxy_php.thumb.jpg.f5e43680f4e235b31f584990c0c1e4c9.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 26 juin 2022 09:23
Sponsors