Aller au contenu
BANGKOK 17 July 2019 13:38
Le Modérateur

Une douzaine de nouvelles professions autorisées pour les migrants mais toujours pas "vendeur"

Recommended Posts

BANGKOK - Près d'une douzaine d'emplois précédemment interdits ont été ouverts aux ressortissants étrangers jeudi, alors que la demande de libéralisation dans le commerce de détail a été refusée.

 


Alors que les propriétaires de magasins exigeaient que le ministère du Travail dépénalise l'embauche de personnel étranger, ce dernier a annoncé que les règles seraient assouplies pour permettre aux expatriés d'être employé dans la maçonnerie, la menuiserie et la fabrication de chaussures.

En juillet, tous les étrangers pourront travailler dans huit domaines, dont des emplois agricoles ou de pêche non qualifiés; maçonnerie et menuiserie. Ils peuvent également faire de la literie, des couteaux, des chaussures, des chapeaux, des robes, des poteries et des céramiques, selon le ministre du Travail Adul Saengsingkaew. Cependant, ils ne peuvent pas être propriétaires de telles entreprises et doivent se conformer à d'autres conditions.

Les citoyens de tous les États membres de l'ASEAN seront également autorisés à fournir certains services de comptabilité et de génie civil ainsi que des travaux d'architecture liés à la construction qui ne nécessitent pas d'expertise spécialisée (contremaitre ?).

La liste des emplois autorisée n'inclut pas le commerce de détail, comme l'avaient demandé les employeurs thaïlandais mercredi. Mais le haut fonctionnaire du ministère a suggéré qu'il pourrait y avoir une échappatoire : "Ne les laissez pas toucher de l'argent."

"Ils ne peuvent pas gérer l'argent ou rendre la monnaie aux clients", a déclaré Adul jeudi. "Ils peuvent simplement aider les clients en récupérant des objets et en les mettant dans des sacs, par exemple." D'ailleurs, si vous observez dans les marchés, c'est souvent ainsi que cela se passe déjà : c'est l'étranger qui s'occupe de vous mais le Thaïlandais qui touche votre billet.

Les vendeurs qui ont protesté hier auprès du ministère pour demander que des Birmans, des Cambodgiens et des Laotiens puissent travailler dans le commerce de détail ont été laissés perplexes par ses commentaires.

"Si vous me demandez mon avis : je ne suis pas satisfait de cela. Ce qu'il a dit n'est toujours pas clair, d'un point de vue légal. Il a dit que c'était une carrière interdite, mais les migrants peuvent vendre s'il y a un employeur sur place ", Korpong Tan'suwan, un commerçant qui a conduit les détaillants à présenter la pétition de mercredi. "Le ministère a promis qu'il écouterait nos demandes, mais nous n'avons aucun moyen de savoir si elles ont été étudiées."

Il a exprimé son incrédulité quant à la notion selon laquelle les autorités pourraient surveiller les tâches spécifiques dans lesquelles un employé s'engage, y compris ce qu'il touche ou ne touche pas (il faudrait des caméras de surveillance en permanence sur tous les stands de marché). Vendre serait donc toléré mais toucher une pièce de monnaie prohibé.

Adul a ajouté que les salons de beauté et de manucure, une autre carrière pour laquelle les propriétaires qui manquent de main d’œuvre ont fait pression, resteraient interdits aux non-Thaïlandais. Les masseurs ne peuvent pas non plus être des étrangers.

"Nous avons beaucoup étudié cela, en gardant à l'esprit les besoins d'emplois en Thaïlande", a déclaré Adul.

Il faut rappeler que les employeurs sont avides de travailleurs migrants (2 à 3 millions), non pas dans le but de trahir leur pays ou de gagner de l'argent (embaucher un migrant est couteux en temps et en argent) mais simplement car les Thaïlandais ne veulent pas assurer ces emplois. Les Thaïlandais au chômage sont souvent psychologiquement inaptes à se plier à une discipline de travail ou possèdent une formation inadaptée. Par ailleurs, ne rentrant pas chez eux le soir, les migrants travaillent plus longtemps et avec plus d’opiniâtreté.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1044277-11-‘forbidden’-careers-opened-to-foreigners/

 

20180620_180620_0002.jpg.c1be4f3556d90142a47926a9f79cf590.jpg

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×