Le Modérateur

"La Répartition inégale des richesses et la corruption sont les grands défis de la Thaïlande" dit le Directeur de la Banque Centrale

1 message dans ce sujet


La répartition inégale des richesses est l'un des problèmes les plus pressants auxquels la Thaïlande est confrontée, 1 % de la population détient plus de la moitié de la richesse totale des ménages alors que la corruption enracinée menace la croissance à long terme du pays, a déclaré Veerathai Santiprabhob directeur de la Banque Centrale de Thaïlande lundi.

Il a également déclaré que les faibles connaissances en matière financière et le niveau d'endettement élevé des ménages entravent la capacité des individus à rechercher de nouvelles opportunités et à assurer leur sécurité financière à long terme.

«Essentiellement, l'enrichissement des plus riches et l'inégalité des revenus contribuent largement à la fragilité de la société thaïlandaise et servent souvent d'excuse aux politiques populistes coûteuses et non viables», a déclaré Veerathai lors d'une convention organisée par la banque centrale.

Il a également souligné que la Thaïlande, en tant que société vieillissante, est confrontée à une main-d'œuvre en déclin. "Un certain nombre de politiques publiques ont été axées sur la stimulation à court terme plutôt que sur des ajustements nécessaires pour résoudre la question de la productivité à long terme", a-t-il ajouté. La main d’œuvre n'est pas au niveau et à la traîne dans de nombreux domaines importants.

Un autre défi auquel la Thaïlande est confrontée est celui des problèmes environnementaux et écologiques. Il a déclaré que les comportements irresponsables et perpétuels - de l'utilisation massive de combustibles fossiles à celle systématique de récipients en plastique - ont contribué à la détérioration globale de l'environnement mondial. "Et, comme nous l'avons observé, le changement climatique a entraîné une augmentation de la fréquence ainsi que la gravité des catastrophes naturelles. L'expérience douloureuse des grandes inondations de 2011 devrait être un exemple, car ces inondations étaient le résultat d'une déforestation rampante, de nouvelles constructions bloquant les voies d'eau naturelles et d'un système de drainage obstrué par le rejet sauvage des déchets.

Mais c'est une corruption enracinée qui, selon Veerathai, est l'obstacle majeur au progrès à long terme. «Payer des pots-de-vin et accorder des faveurs sont des pratiques néfastes qui entraînent des coûts inutiles et créent des distorsions dans l'allocation des ressources», a-t-il déclaré.

Il a souligné que malgré des années de campagnes anti-corruption, le niveau de corruption de la Thaïlande était tout simplement inchangé et il accuse les pratiques du secteur financier d'être responsables de la corruption.

"Si l'on ne fait rien, nous transférerons un fardeau injuste aux générations futures, compromettant ainsi la prospérité à long terme", a-t-il dit, appelant tous les secteurs à déployer des efforts collectifs pour relever ces défis.

M. Veerathai a exhorté le secteur financier à prendre les devants en matière de développement durable en se focalisant sur des objectifs à long terme.

"Il nous appartient maintenant à tous - institutions financières, décideurs politiques et dirigeants - d'adopter le développement durable et d'incorporer ses principes directeurs dans nos vies quotidiennes et nos pratiques commerciales", a-t-il déclaré.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1049734-“unequal-wealth-distribution-graft-among-major-challenges-facing-thailand”/

 

Veerathai-Santiprabhob.jpg.4d4a6da724f10e67915222c6c59b5c68.jpg.9fa7aa9ba11c2c5efbb53908f7b239e5.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 02 juillet 2022 21:02
Sponsors