Aller au contenu
BANGKOK 17 February 2019 01:02
Le Modérateur

La bataille juridique de Poda

Recommended Posts

suite de cette affaire

 

Worapoj put à peine dormir les deux jours précédant la lecture du verdict de la cour d’appel de Krabi quant à un litige au sujet de l’île célèbre de Poda.

« Ce fut épique. J’attendais anxieusement et espérais gagner cette cause. » Il représentait le département des Parcs nationaux dans un litige contre le magnat de Krabi, Chuan Phukaoluan.

 

Le litige territorial au sujet de Poda était plein d’embuches entre les deux parties, ayant porté le combat devant toutes les cours possibles. Une douzaine jusqu’à maintenant sur une durée de 35 ans. Tout a commencé en 1985 lorsque les fonctionnaires des parcs nationaux apprirent pour la première fois que l’île qui était sous leur juridiction avait en fait un propriétaire.

 

Le cas démontre une fois de plus la tache presque impossible pour l’état de récupérer le titre d’un territoire dans  les formes.

« Vous voyez que le processus pour récupérer le terrain n’est pas facile."

 

 

 

Lire la suite de cette très long reportage en anglais

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1054520-special-report-a-bitter-legal-battle-to-salvage-poda/

 

Pour résumer : il y a des décennies, l'état a décidé de donner des titres de propriété aux personnes qui occupaient un terrain et le cultivaient. C'est ce que, dans tous les pays du monde, on a appelé réforme agraire ou distribution des terres. La plupart du temps, il n'y avait pas de problème car ces terres n'avaient pas de valeur particulière et les documents ont simplement permis aux personnes qui cultivaient un terrain d'en devenir le propriétaire légal.

A l'époque, même des cocoteraies au bord de la mer n'avaient pas de valeur particulières.

Avec le temps et le développement du tourisme, il s'est avéré que certains ont détourné la loi. Soit le terrain n'était pas cultivé, dans ce cas, il revenait à l'état comme forêt domaniale mais des escrocs ont fait croire qu'ils cultivaient ce terrain, soit certains ont spéculé. Les cas de corruption de la part des fonctionnaires du cadastre ont été nombreux.

L'article explique que plus de 4 millions de parcelles ne sont toujours pas  régularisées. C'est à dire que les occupants on rempli le certificat d'occupation du sol mais l'état n'a pas encore donné le titre de propriété malgré 4 décennies... Si un riche fait main basse sur un de ces documents d'occupation des sols, il peut récupérer un terrain merveilleusement placé pour rien ou presque.

 

imageproxy_php.jpg.85f2e22d1ab3b55755f56b225d900b3c.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×