Aller au contenu
BANGKOK 26 June 2019 21:20
Le Modérateur

Cambodge-Le chef de file de l'opposition libéré de prison-gouvernement

Recommended Posts

PHNOM PENH, 10 septembre (Reuters) - Le chef de file du principal mouvement d'opposition cambodgien, Kem Sokha, a été libéré sous caution et placé sous contrôle judiciaire, a annoncé lundi à Reuters un porte-parole du gouvernement.

Kem Sokha, dirigeant du Parti du sauvetage national du Cambodge (PSNC), était emprisonné depuis septembre 2017 pour des accusations de trahison et attendait d'être jugé.

Le PSNC a été dissous l'année dernière par la Cour suprême et la plupart des députés qui en sont issue ont été privés de leurs droits civiques pour une durée de cinq ans.

Une vague de répression à l'encontre des militants, des médias indépendants et des opposants politiques a été menée en amont des élections législatives de juillet dernier, qui ont vu la victoire controversée du Parti du peuple cambodgien (PCC) du Premier ministre Hun Sen.

Kem Monovithya, la fille de Kem Sokha, a déclaré que son père avait été placé en résidence surveillée et qu'il se trouvait en mauvaise santé et avait besoin de soins.

Selon Mu Sochua, ancienne vice-présidente du PSNC, Kem Sokha est retourné à son domicile "il y a plusieurs heures".

"Nous n'en savons pas plus", a-t-elle dit à Reuters.

Kem Sokha n'était pas joignable dans l'immédiat. (Prak Chan Thul; Jean Terzian pour le service français)

 

r0_0_800_600_w1200_h678_fmax.jpg.a9b3fe8099caf550769d63f0d81c833f.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×