Le Modérateur

Une jeune superstar critiquée pour faire la promotion de Prayut. Ce dernier n'a pas l’intention de lever l'interdiction de toute vie politique

1 message dans ce sujet

Articles du NATION

Une jeune SUPERSTAR est devenue le sujet d’un débat politique passionné et la cible d’attaques pour avoir animé une émission de télévision faisant connaître les réalisations du gouvernement.
 

Cherprang Areekul, «capitaine» du plus célèbre groupe du pays BNK 48, a été attaquée par des militants politiques anti-junte qui l'accusent de «servir la dictature» et «d'aider à blanchir la junte».


La jeune femme de 22 ans est l’une des nombreuses célébrités du showbiz recrutées pour animer «Doen Na Prathet Thai» (Moving Thailand Forward). Pourtant, Cherprang semble être la seule ciblée par les activistes anti-junte. Elle a une immense influence sur les jeunes.

L’universitaire Pavin Chachavalpongpun, qui vit à l’étranger pour éviter l’accusation de lèse-majesté, a qualifié Cherprang de «détergent pour la dictature» et de «novice en démocratie».


Rangsiman Rome, un militant étudiant , a déclaré sur Facebook que Cherprang était devenue un «porte-parole de la dictature» et que cela deviendrait pour elle une «stigmatisation permanente».

Les partisans de Cherprang, cependant, ont répliqué en disant qu’elle avait le droit de choisir et que ces «rageux» devaient respecter son jugement s’ils croyaient vraiment aux droits de l’homme. Certains ont noté que Cherprang et d’autres membres du BNK 48 avaient également participé à des manifestations organisées par le haut responsable de Pheu Thai Party, Sudarat Keyura-phan.

Le Premier ministre Prayut Chan-o-cha a déclaré hier qu'il se sentait désolé pour Cherprang, car elle n'avait rien fait de mal.

«Elle agit simplement comme porte-parole du gouvernement, gratuitement. Est-ce mal ?" a t il demandé.
 
Lundi, le vice-Premier ministre et ministre de la Défense, Prawit Wongsuwan, a déclaré que le militant étudiant Rangsiman devait également respecter les droits des autres.

La semaine dernière, au siège du gouvernement, Cherprang et d’autres célébrités du showbiz ont rencontré le général Prayut, à qui ils ont rendu hommage pour avoir fourni des services publics gratuits.

Depuis que la junte emploie des jeunes superstars, ses émissions de télé obligatoires qui étaient boudées par les téléspectateurs retrouvent de l'audience.

Un épisode enregistré dans lequel on voit Cherprang sera diffusé ce samedi. Cet épisode se concentre sur les mesures prises par le gouvernement pour réduire les inégalités en matière d’éducation.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1056946-young-pop-idol-under-fire-for-hosting-govt-publicity-show/

BANGKOK, 12 septembre 2018 (NNT) - Le Premier ministre a confirmé que l'interdiction des activités politiques ne serait pas levée pour éviter un éventuel désordre dans le pays.

Le Premier ministre, le général Prayut Chan-o-cha, a déclaré mardi que le gouvernement prévoyait un programme spécial de "formation" pour les fonctionnaires provinciaux et les membres du public 90 jours avant les élections afin de sensibiliser le public sur le principe de bonne gouvernance.

Le général Prayut a insisté sur le fait que la "formation" prévue n’a pas pour but d’aider le gouvernement à profiter de l'avantage du puvoir pour endoctriner, mais de veiller à ce que seuls des "politiciens de qualité" soient élus pour servir le peuple.

Concernant la levée de l'interdiction des activités politiques, le Premier ministre a déclaré qu'il restait préoccupé par d'éventuels troubles si toutes les activités étaient autorisées. Il demande à toutes les parties concernées d'empêcher de nouveaux conflits pour que le scrutin général se déroule comme prévu. Il faut rappeler que ce sont les partisans de l'armée qui ont torpillé les dernières élections en 2014, amenant ainsi le coup d'état.

Par ailleurs, le secrétaire général du Conseil d’État, M. Dissathat Hotarakit, a déclaré que des mesures de contrôle des réseaux sociaux pendant les campagnes électorales, adaptées de celles appliquées dans d’autres pays (lesquels?), sont à l'étude.

Cependant, M. Meechai Ruchuphan, président de la Commission de rédaction de la Constitution, a déclaré qu'il n'était pas d'accord avec la rédaction d'une loi visant à contrôler les réseaux sociaux lors des campagnes électorales.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1056956-pm-prayut-confirms-no-lifting-of-ban-on-political-activities/

 

f081984758aeac78122e9a7416554f31.thumb.jpeg.e100ef48cb81a81b86166200f3024467.jpeg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

BANGKOK 02 juillet 2022 21:16
Sponsors