Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 12:13
Le Modérateur

L’enfant de la Cité-jardins, star de la boxe en Thaïlande, anonyme à Suresnes

Recommended Posts

Le 23 août dernier, ce boxeur de 29 ans a décroché le titre mondial WBC à Bangkok, en Thaïlande. En toute discrétion.

Comme N’Golo Kanté, c’est à Suresnes qu’il a fait ses classes, comme N’Golo Kanté, il est champion du monde et comme N’Golo Kanté, humilité et discrétion semblent être, chez lui, une seconde nature. A 29 ans, Hamza Ngoto cultive son anonymat dans sa propre ville alors qu’il est devenu une star en Thaïlande où il a décroché, cet été, la ceinture WBC de Muay Thaï (boxe thaïlandaise), dans la catégorie des moins de 75 kg.

C’est à Bangkok, dans la chaleur étouffante du Stadium Ratchadamnoen, l’un des deux temples de la boxe thaï, que Hamza s’est emparé de la fameuse ceinture de champion du monde devant près de 8 000 spectateurs survoltés. Une ambiance électrique qui tranche avec le calme de la salle d’entraînement du Benattia Brothers, le club de Suresnes où Hamza a ses habitudes. « Il faut dire que là-bas, le Muay Thaï est une religion, pose le boxeur. Et le Ratcha, comme le Lupini, est une salle mythique où sont passés les plus grands noms de la discipline… »

Rien à voir avec la France ou le Muay Thaï est resté confidentiel. Mais pour Hamza Ngoto, enfant de la Cité-jardins et cadet d’une fratrie de cinq enfants, être prophète en son pays importe peu. « Ici, mes fans, ce sont mes proches et ma famille, glisse-t-il. Mais en vrai, ça me va très bien comme ça. Ça me plaît de faire mon truc dans mon coin, de travailler sans bruit. C’est ce qui se passe sur le ring qui m’intéresse, pas ce qu’il y a autour. »

 

 

 

L’animateur de la maison de quartier devient son coach

Le virus du Muay Thaï, Hamza dit l’avoir attrapé il y a dix ans au contact de Saïd Youb, pionnier local de la discipline et figure de la Cité-jardins. « Au départ, je l’ai suivi sans trop savoir où je mettais les pieds mais dès le premier entraînement, j’ai accroché direct, se souvient-il. Et après ça, je n’ai plus jamais lâché. »

Une détermination sans faille qui n’a pas échappé à Saïd Dahmani, un animateur de la maison de quartier des Chênes, devenu, au fil du temps, le préparateur technique du boxeur de Suresnes. « Hamza, je le connais depuis qu’il est gamin et j’ai vite flairé qu’il avait des aptitudes pour ce sport, appuie l’animateur. Il dispose d’une grande capacité de travail, propose une boxe magnifique et se révèle très fort, malgré sa grande taille (NDLR : il mesure 1,97 m), dans le corps à corps… »

Des qualités naturelles qui ne font pas regretter au champion d’avoir opté pour le Muay Thaï plutôt que pour le ballon rond, ballon qu’il taquinait sur les terrains de Suresnes, il n’y a pas si longtemps, avec le jeune… N’Golo Kanté.

 

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/l-enfant-de-la-cite-jardins-star-de-la-boxe-en-thailande-anonyme-a-suresnes-03-10-2018-7909920.php

7909920_d07587c2-b83b-11e8-ab85-3d34887d1cb2-1_1000x625.jpg.e64e745053b034656b052f7b55c13ccf.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×