Aller au contenu
BANGKOK 19 November 2019 12:37
Le Modérateur

La THAI dans la tourmente après que des passagers de première classe ont dû laisser leur siège à des pilotes

Recommended Posts

Thai Airways International Plc (THAI) a ouvert une enquête sur les raisons pour lesquelles deux passagers de première classe ont été contraints d'abandonner leurs sièges de première classe aux "pilotes morts" entre Zurich et Bangkok. Un "pilote mort" est un pilote qui vole sans travailler pour rejoindre un aéroport où il devra piloter, il doit donc être parfaitement reposé et les compagnies leur octroient généralement des sièges de Première car cette cabine est confortable et pas pleine. Le problème survient lorsque la cabine est pleine de passagers de première qui ont payé (environ 150 000 thb sur la THAI) et que les "pilotes morts "exigent qu'on leur cède des sièges.


Le président de THAI, Sumeth Damrongchaitham, a déclaré hier qu'un groupe d'experts avait été mis en place pour enquêter sur cet incident, qui avait provoqué un tollé général et affecté l'image de la compagnie aérienne )c'est la raison pour laquelle cette affaire mineure fait la UNE des journaux)


"J'exprime ma tristesse et m'excuse auprès de tous les passagers affectés par le comportement non professionnel qui a provoqué ce retard. Et je m'excuse auprès des passagers (de première classe) qui ont été directement affectés par les changements de sièges. Je prends la responsabilité de l'incident", a déclaré M. Sumeth.


L'incident a eu lieu sur le vol THAI TG971 de Zurich à Bangkok le 11 octobre. Son départ était prévu à 13h30, mais les pilotes ont refusé de décoller à moins que des passagers de première classe n'acceptent de céder leur siège à deux "pilotes morts" de THAI.


Tous les passagers de première classe ont d'abord refusé. Après environ deux heures de retard, un couple a finalement quitté ses sièges pour que l'avion décolle et a ensuite porté plainte.


Des sources THAI ont déclaré que l'incident s'était produit après qu'un Boeing 777-300 a eu un problème de moteur. En conséquence, un autre avion a été envoyé pour ramener les passagers et les pilotes du premier avion. Cela s'est traduit par un nombre insuffisant de sièges en première classe pour les passagers plus les pilotes.


Un pilote THAI a déclaré que, conformément à la réglementation de la compagnie, la compagnie aérienne réservait aux pilotes des sièges de première classe destinés à leur permettre de disposer de suffisamment d'heures de repos, conformément aux normes de sécurité de l'aviation.
Mais sur ce vol, tous les sièges en première classe étaient occupés.


Cependant, Chula Sukmanop, directrice générale de l'Autorité de l'aviation civile de Thaïlande (CAAT), a déclaré que la réservation de sièges de première classe à l'usage des pilotes n'avait rien à voir avec les exigences de sécurité de la CAAT et de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI). Il s'agit d'une procédure adoptée par les compagnies aériennes elles-mêmes. Sous entendu, "les pilotes morts" pouvaient s'asseoir ailleurs sans contrevenir à la loi.


Le président du syndicat THAI, Damrong Waiyakanee, a déclaré hier que l'affaire avait gravement porté atteinte à l'image de la compagnie aérienne  et a critiqué les "pilotes morts". Il a dit que l'avion avait une pièce où les pilotes pouvaient dormir mais ils ne voulaient pas l'utiliser.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1063681-thai-airways-investigate-deadhead-pilot-delay-drama/

 

6pm.jpg.3cb6d2c39d1465687fcf85bdb2423ebf.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×