Aller au contenu
BANGKOK 19 February 2019 03:11
Le Modérateur

Les migrants illégaux thaïlandais en Corée ne tiennent pas compte des avertissements des autorités

Recommended Posts

Les migrants thaïlandais en Corée sont moins respectueux des règles que les migrants en Thaïlande. En effet, alors que Séoul offrait une période de grâce pour permettre de s'enregistrer (comme en Thaïlande), seuls 3 (trois) Thaïlandais ont fait les démarches en Corée contre 800 000 Birmans / Cambodgiens en Thaïlande. Il est vrai que l'enjeu est différent car les Birmans / Cambodgiens peuvent travailler en Thaïlande alors que les Thaïlandais s'enregistrent dans le but de rentrer au pays.

Selon le ministre du Travail, le général Pol Adul Sangsingkeo, seuls trois des 120 000 Thaïlandais illégaux qui travaillent en Corée du Sud se sont inscrits auprès des autorités pour leur permettre de rentrer chez eux au cours d'une période de grâce se poursuivant jusqu'en mars prochain.

Il a ajouté qu'environ 900 Thaïlandais avaient jusqu'à présent trouvé le moyen de rentrer chez eux sans alerter les autorités sud-coréennes.

Adul a convoqué cette semaine une réunion des agences concernées : ministère des Affaires étrangères, Police royale, etc, pour aider les Thaïlandais à rentrer chez eux et discuter des mesures à prendre pour empêcher davantage de Thaïlandais de se rendre en Corée du Sud.

Il a cité un rapport du Labor Attache selon lequel seuls trois travailleurs thaïlandais s'étaient enregistrés jusqu'à présent pour rentrer chez eux de leur plein gré, tandis que 900 étaient partis sans avoir averti les autorités.

Sur les 200 000 travailleurs thaïlandais en Corée du Sud, 66 000 y sont légalement et 24 000 y avaient été envoyés dans le cadre du système de permis de travail.

Tous les autres travaillent illégalement, selon le rapport.

De nombreux Thaïlandais obtiennent illégalement des emplois en Corée du Sud avec l’aide de courtiers et arrivent avec un visa de touriste. Surnommés «phi noi» (petits fantômes) par les médias thaïlandais, ils n'ont aucun droit et ne bénéficient que de très peu de soins si nécessaire.

Le 1er octobre, la Corée du Sud a annoncé que les étrangers en overstay ou travaillant illégalement seraient autorisés à quitter le pays avant le 31 mars 2019, sans pénalité.

Les médias / autorités thaïlandais ont exhorté les travailleurs clandestins thaïlandais à saisir cette opportunité, soulignant que leurs activités illégales à l’étranger ne seraient pas connues du gouvernement thaïlandais. Ils seraient donc en mesure de revenir en Corée du Sud pour travailler légalement (en effet un délinquant thaïlandais peut être interdit de partir à l'étranger).

La Corée du Sud a averti que les étrangers surpris en train de travailler illégalement dans des secteurs tels que la construction, le divertissement pour adultes et les massages seraient immédiatement déportés et interdits de retour pour une période pouvant aller jusqu'à 10 ans.

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1064736-few-thais-heed-seoul’s-warning-on-illegal-work/

imageproxy_php.jpg.0e7e90aa48b3b8b2d6cba1fb6138643c.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

Sponsors
×