Aller au contenu
BANGKOK 18 September 2019 23:11
Le Modérateur

Bangkok a la tête dans les étoiles mais les pieds dans l'eau

Recommended Posts

article de l'excellent Nikkei Asian Review rédigé par Ken Barrett écrivain basé à Bangkok.

Bangkok a le sentiment de sombrer

La ville atteint le ciel, mais ses fondations sont sous l'eau

J'ai l'habitude d’emmener mes amis visiteurs au Vertigo, un restaurant situé sur le toit de la tour Thai Wah de 60 étages.

C'était le plus grand bâtiment de la ville quand je suis arrivé ici ...

Bangkok est classé 15e du monde en terme du nombre de bâtiments de 150 mètres ou plus, avec 69 buildings achevés et 23 autres en construction, selon le Council on Tall Buildings and Urban Habitat de Chicago. On pourrait dire 15e ville avec le plus de gratte-ciels.

Le plus haut est MahaNakhon, avec 314 mètres de haut et 75 étages, mais IconSiam fera 1 mètre de plus l'an prochain. La tour Grand Rama 9, 615 mètres, regardera tout le monde de haut avec 125 étages en 2021.

L’hôtel Dusit Thani, sur lequel j’attire l'attention de mes amis, compte 23 étages et a été achevé en 1970. Il a été construit sans grues et son personnel de construction était logé au sous-sol. Cela les a incité à un travail de qualité.

Ce n’est qu’en 1978, avec l’ouverture de la tour Chokchai de 26 étages, que l’hôtel a perdu sa couronne de plus haut bâtiment de la ville. Chokchai perdit sa place en 1981 avec l’ouverture du siège de la Bangkok Bank 33 étages sur Silom Road.

Bientôt, cependant, le Dusit Thani ne sera plus qu'un souvenir. Le 5 janvier, il fermera ses portes. La démolition commencera en avril ou en mai, après avoir consulté un astrologue pour trouver la date la plus propice.

Peu d'informations ont été publiées sur le projet qui le remplacera, mais il s'agira d'un usage mixte, construit par Dusit International en partenariat avec le géant Central Pattana, et un nouvel hôtel à Dusit Thani sera inclus. Nous pouvons supposer que la hauteur sera un facteur dans la conception.

Le nom Dusit Thani se traduit par «Ville au paradis» et, à mesure que Bangkok monte progressivement vers le ciel, la ville porte de plus en plus ce nom. En plus de tous ces géants de 150 mètres de haut, il y a environ 5 000 tours plus petites, comme l'immeuble dans lequel je vis, qui compte 24 étages.

C'est habituel en Asie, qui abrite 12 des 15 plus grandes villes de l'indice CTBUH (avec de nombreux gratte ciels). Hong Kong est en tête de liste, avec six autres en Chine. Seuls New York, 2e, Dubaï 3e et Chicago 7e sont hors Asie.

À Hong Kong, la disponibilité des terrains a propulsé la ville vers le haut, mais ailleurs en Chine, le prestige en est le moteur: les entreprises aiment avoir leurs bureaux dans les hautes tours et l'absence d'opposition significative aux projets de construction a permis aux immeubles de grande hauteur de s'épanouir.

À Bangkok, la demande d'espaces de bureaux, d'hôtels, de commerces de détail et de logements résidentiels de qualité est forte et le caractère animé du centre-ville en fait de loin l'emplacement le plus populaire, alimentant ainsi la demande d'immeubles supplémentaires.

Mais on prend de plus en plus conscience d’un grave problème structurel: Bangkok s'enfonce sous le poids du béton.

Depuis que la ville a commencé à s'étendre vers l'est après la Seconde Guerre mondiale, des résidences et des bâtiments commerciaux tirent leur eau d'un sous sol aqueux (aquifère / nappes phréatiques) situé sous la zone urbaine, dans le delta d'une rivière.

La banlieue orientale (Thonburi) très peuplée était autrefois connue sous le nom de «mer de boue», qui constituait une partie importante des défenses de la ville lors de sa fondation à la fin du XVIIIe siècle. Bangkok n’est qu’à 1,5 mètre au-dessus du niveau de la mer et repose sur une couche d’argile molle hautement compressible. Si l'eau est extraite de l'argile, elle s'assèche et la pression augmente l'affaissement.

Deux douves concentriques - plus tard réunies par une troisième - ont été creusées autour de la ville d'origine pour le drainage et la défense. Celles-ci, combinés à des canaux ajoutés pour le transport des produits agricoles, ont valu à la jeune ville son surnom : la Venise de l'Est.

Mais certains des canaux ont été comblés au cours des dernières décennies, sans drainage de remplacement adéquat. Avec l'affaissement, cela entraîne de graves inondations pendant la saison des pluies: plus de 800 personnes ont été tuées en 2011.

Selon les dernières estimations, certaines parties de Bangkok s'enfonceraient de 2 cm par an. Une étude récente du Conseil national de réforme de la Thaïlande a averti qu'une grande partie de la ville pourrait être submergée d'ici une génération si des mesures urgentes ne sont pas prises, telles que drainage et création de zones humides.

Bangkok a peut-être la tête dans le ciel, mais ses pieds deviennent de plus en plus humides.


 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1065927-bangkok-gets-that-sinking-feeling/

 

bkk.jpg.5064a00e3503498b89626d0859d77520.jpg.cecde086c35822b2b612c7bc0f378988.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×