Aller au contenu
BANGKOK 20 September 2019 23:51
Le Modérateur

L'hôpital qui a renvoyé une femme, morte peu après dans le taxi, est fermé partiellement

Recommended Posts

suite de ce drame

 

 

 

L'hôpital Praram 2 reçoit l'ordre de fermer le bâtiment de la clinique externe (les consultations)

Le docteur Nattawut Prasertsiripong, directeur général du Département du soutien aux services de santé (DHSS), a annoncé hier que le département avait ordonné à l'hôpital Praram 2 de fermer immédiatement le bâtiment de son service de consultations externes.

L’hôpital avait modifié son parking sans autorisation et en avait fait un établissement pour le traitement des patients ambulatoires, ce qui constitue une violation de la loi sur les établissements de santé. Il a ajouté que l'hôpital est tenu de payer une amende d'un montant inconnu et d'améliorer ses installations dans les 15 jours, sous peine de révocation de sa licence.

Par ailleurs, Arkhom Praditsuwan, professionnel qui suit l'affaire, a déclaré hier qu'aucune personne à l'hôpital n'avait été punie pour les faits du 9 novembre ayant abouti au décès d'une femme souffrant de brûlures causées par de l'acide.

Il a ajouté que des professionnels consulteraient l'Ordre des médecins d'urgence, l'Institut national de médecine d'urgence et le Conseil médical thaïlandais afin de déterminer si le personnel de Praram 2 avait satisfait aux normes de la médecine d'urgence.

Les preuves rassemblées et les opinions des experts seront transmises à un comité d'éthique médicale afin de décider si une sanction est justifiée et, dans l'affirmative, ce qu'elle devrait être, a déclaré Arkhom.

«En tant qu'autorité respectueuse de la loi, ce département doit garantir la justice pour les deux parties. Nous devons donc mener une enquête approfondie», a-t-il déclaré.

Atchariya Ruangratanapong, avocat et "expert de ce genre de cas", a déclaré mardi sur Facebook qu'un membre du personnel de l'hôpital de Praram 2 avait déjà admis qu'il n'y avait pas de médecin disponible lorsque la victime est arrivée.

Chorladda Tharawan, 38 ans, a été emmenée à l'hôpital à 5 heures du matin après que son mari lui a versé de l'acide sur le visage. L'avocat a déclaré que Chorladda, une employée d'un centre commercial, et sa fille de 12 ans avaient hélé un taxi pour se rendre à l'hôpital Bang Mod, où elle était inscrite au régime de soins de santé universel. Cependant, le chauffeur de taxi a suggéré de se rendre à l'hôpital Praram 2, qui était plus proche en raison de la gravité de la blessure, a déclaré Atchariya.

Le chauffeur aurait déclaré que personne n'était en attente devant l'hôpital lorsque la mère et la fille se sont précipitées à l'intérieur. Le chauffeur les a suivis pour s'assurer qu'ils étaient conduits au service des urgences. Quatre membres du personnel de sexe masculin étaient présents et le chauffeur les a entendus dire qu'aucun médecin n'était disponible à ce moment-là. Le conducteur a quitté l'hôpital après cela.

Atchariya a déclaré que l’hôpital Praram 2 n’avait pas contacté l’hôpital Bang Mod pour demander si la patiente pouvait / devait venir. Praram 2 n'a pas jugé bon d'utiliser ses deux ambulances disponibles pour emmener Chorladda à Bang Mod.

À ce moment-là, Chorladda était incapable de marcher et a été aidée à monter dans un taxi par une infirmière auxiliaire et un autre membre du personnel, a déclaré l'avocat sur Facebook Live. Ils ont donné 40 bahts au taxi et basta.

À leur arrivée à l'hôpital de Bang Mod, le chauffeur de taxi a crié à l'aide et le personnel de l'hôpital est venu porter Chorladda au service des urgences. À ce moment-là, le chauffeur a entendu Chorladda dire: «Je n'en peux plus"

La victime souffrait d'un important écoulement de liquide du nez et de la bouche et un médecin de l'hôpital de Bang Mod a tenté de retirer le liquide et de la réanimer. Le médecin a également retiré 2200 cc de sang, mais Chorladda est décédé des suites d'un saignement abondant et d'une défaillance du système respiratoire.

L’hôpital Bang Mod a fourni à la police des images de la vidéosurveillance documentant ce qu'il s'est passé après l'arrivée de Chorladda à l’hôpital.

L’avocat a déclaré que les résultats de l’autopsie avaient initialement révélé une défaillance respiratoire comme cause du décès, ce qui était conforme à la version de l’hôpital Bang Mod.

Atchariya a déclaré qu'il entamerait des poursuites pénales contre les dirigeants et les médecins de l'hôpital Praram 2, affirmant que le refus d'un traitement pouvait être considéré comme une imprudence entraînant la mort et que l'absence de médecin dans un hôpital empêchait tout traitement.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1068658-praram-2-hospital-ordered-to-close-outpatient-building/

 

le maintenant fameux hôpital Praram 2

imageproxy_php.thumb.jpg.fab78b5a4a46270cee80536697559a2e.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×