Aller au contenu
BANGKOK 16 September 2019 08:01
Le Modérateur

L'hôpital Praram 2 poursuivra les médias en diffamation

Recommended Posts

suite de cette affaire



BANGKOK - Un hôpital qui aurait refoulé une patiente brûlée à l'acide va poursuivre la presse en diffamation, a déclaré son représentant légal jeudi.

Wallapha Chaiyamanowong, directrice de l'hôpital Praram 2, et son avocat, Surapat Praphaporn, ont tenu une conférence de presse au cours de laquelle ils ont promis de porter plainte pour diffamation à l'encontre de médias qui auraient publié des fake news sur le drame. L'hôpital est critiqué pour avoir prétendument renvoyé Chorladda Tarawan, décédée samedi des suites d'une attaque à l'acide par son mari. La jeune femme est décédée quelques minutes plus tard dans un taxi en route pour un autre hôpital.

"Nous allons poursuivre la presse pour avoir présenté des informations qui ne correspondent pas à la réalité", a déclaré Surapat. "Ils ont présenté et écouté un seul côté, endommageant la réputation de l'hôpital."

Surapat a déclaré que l’hôpital avait fait son travail en donnant un traitement à Chorladda et qu’il présenterait un compte rendu lundi affirmant que l’état de la victime n’était pas une urgence et qu’elle avait été brûlée avec de l’eau chaude et non de l'acide.

«La preuve de cela a été soumise au ministère de la Santé. Nous suivons la procédure. Je ne peux pas vous en parler car c'est confidentiel », a déclaré Surapat.

L’hôpital fait l’objet d’une enquête du ministère et fait face à des poursuites pénales, dont les résultats seront connus lundi, selon Nattawuth Prasertsiripong, du ministère de la Santé.

«L’hôpital est ouvert depuis 20 ans. Si nous n'étions pas aux normes, nous aurions fermé il y a longtemps », a déclaré Surapat.

Selon Surapat, Peera Kananuwat, un dirigeant d’un hôpital qui a eu un échange houleux avec l’avocat de la famille de Chorladda, Atchariya Reungrattanapong, pourrait également engager des poursuites contre lui.

Interrogé à plusieurs reprises sur les informations fausses présentées, Surapat a déclaré qu'il «ne peut rien révéler, car cela affecterait l'affaire pénale».

Wallapha n'a pas parlé pendant la conférence de presse, renvoyant toutes les questions à Surapat.

 

https://www.thaivisa.com/forum/topic/1068792-praram-2-hospital-to-sue-press-for-defamation/

 

Surapat et Wallapha

63658-696x464.jpg.d317063192dcc4216cda783de8a225c0.jpg.73217ba82c7835448c539910afebe8b7.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Sponsors
×